AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Une attente insoutenable

Aller en bas 
AuteurMessage
Jenko Ogura

avatar

Masculin Messages : 57
Date d'inscription : 08/07/2018

Feuille de personnage
Pouvoir: Bénédiction du soleil
Statut: Célibataire

MessageSujet: Une attente insoutenable   Lun 20 Aoû - 3:05

ft. Kaely Spencer
Une attente insoutenable



*Fait quelques jours que Jenko lui à envoyé un texto. Aucune réponse, il en a envoyé d'autre pour s'excuser de ce qu'il avait fait. Sachant qu'il n'avait pas fait attention au choc que sa pouvait lui faire de voir des flammes. En plus de n'avoir prêté aucune attention à l'état d'âme de son frère. Que par sa négligeance, cette soirée est tomber dans le chaos. Que tout est de sa faute et qu'il s'en excuse profondément. Aucune réponse malgré ça.

Emi ne semble pas lui pardonner...

Faut-il être surpris? Non, Jenko s'y attendait mais il ne veux pas y croire. Emi est la femme de sa vie après tout...Enfin, c'est ce qu'il souhaite croire aussi.

Encore une fois, alors que le soleil ce couche à l'horizon. Jenko est assis sur un banc en face d'un parc. Le vent qui fait danser la cime des arbres se fait frisquet, annonçant une nuit plus froide que les précédentes. Le parc semble vide, dénuder de vie malgré les chemins bien éclairer. De temps à autres des voitures passe, la ville semble dormir tôt aujourd'hui. Ou bien est-ce simplement Jenko qui déprime comparativement à l'habitude? Habiller d'un veston blanc dont il n'a pas prit la peine de fermer la fermeture éclaire, il semble un peu impatient. Il tape du pied au sol alors qu'il est a son aise sur ce banc inconfortable. Il ouvre et ferme son téléphone plusieurs fois, posant son regard inquiet sur l'écran tactile. Il attend, une lueur d'espoir, il essais d'y croire...

L'Académie lui avait formellement interdit de reprendre contacte avec ses connaissances, ses amis proche. Mise à part les gens de sa famille évidemment, mais tout ceux qui ne devait pas avoir conscience de l’existence du "paranormal".  Lorsqu'il avait reçu son téléphone, tout ses contactes furent effacer sauf ses parent. Ce fut un choque, parce qu'il ne ce souvenait pas de tout les numéros de ses potes! Au début, Jenko sait dit qu'ils allait probablement reprendre de ses nouvelle quand sa ferait longtemps...Mais non, toujours rien même après plusieurs semaines.  Il avait toujours le même numéro pourtant, aucun d'eux ne ce souciait de lui? Et Emi, elle n'avait tout de même pas changer de numéro...Dans tout les cas, personne ne l'avait ''texter'', un silence radio assez inquiétant pour quelqu'un d'aussi populaire que Jenko.
Alors, lorsqu'il sort à l'extérieur de l'enceinte de l'Académie pour essayer de fuir les yeux malveillants qui le surveille et qu'il n'a aucun appel manquer ni même de Mail. C'est frustrant. Déprimant, inquiétant...

D'ailleurs, sa lui fait juste rappeler à quel point sa famille lui manque. Son frère et lui, tout est tendu. Il à l'impression qu'il va le perdre et ça l’effraie. Il à seulement envie d'être bien entourer et aimer comme il en a l'habitude. D'avoir quelque accolade amical, de charment sourire...Lui qui à l'habitude d'être souriant, emplis d'énergie et d'être persévérant. Ça fait quelque temps que son moral est au plus bas, même ses flammes n'y peuvent rien contre toute la noirceur qui ce passe dans sa tête.. Il a même commence à voir cette académie du mauvais oeil.

Alors que pourtant, il à fait de superbe rencontre...

Il allait ouvrir son téléphone pour la centième fois, mais d'une mauvaise manipulation. Son téléphone lui échappe et le voilà qu'il tombe par terre, en face de lui. Jenko soupire en grognant.

Tout lui tape sur les nerfs.*


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Kaely Spencer

avatar

Féminin Messages : 19
Date d'inscription : 17/08/2018

Feuille de personnage
Pouvoir: Distorsion de la réalité
Statut: Célibataire

MessageSujet: Re: Une attente insoutenable   Lun 20 Aoû - 14:51

Kaely s'était levée tôt, et d'humeur excellente, certaine que rien ne pourrait venir gâcher la si parfaite journée qui s'apprêtait à se dérouler. Mais elle avait vite été rattrapée par la tonne de travail qu'elle devait abattre cette semaine. A dix heures, elle faisait un footing à l'extérieur de l'académie pour se vider un peu ; un trop important flux d'énergie avait tendance à la mettre en rogne avant la fin de la journée, il fallait qu'elle se dépense. Après avoir couru de nombreux kilomètres, sans toutefois quitter l'académie, elle se décida à aller grignotter un bout ; elle avait une affreuse envie de pancakes.

L'étudiante regagna sa chambre pour prendre une douche bien méritée et se dirigea vers le self. Sur le chemin, elle préparait ses plans pour la journée, tout en excluant volontairement toute tache ingrate ou tout travail qu'elle désirait repousser le plus possible. Elle s'arrêta en remarquant le calme des lieux, pourtant fréquentés la plupart du temps. Après avoir pris un plateau, une assiette et quatre pancakes - qu'elle dévorerait en un rien de temps - Kaely s'assit et mangea, réfléchissant encore et toujours à l'endroit qui lui ferait le plus plaisir ; sans aucun doute le parc, son lieu fétiche depuis son arrivée. Elle regagna rapidement sa chambre, pris avec elle sa sacoche dans laquelle dormait Gaara, glissa ses écouteurs dans ses oreilles et se mit en route.

Elle gagna le parc sans trop de difficultés mais s'arrêta à de nombreuses reprises dans des boutiques diverses et perdit plus de temps qu'elle ne le souhaita, et remarqua qu'il y avait peu de mondes. Le ciel se teintait d'orange, signalant que la journée touchait à sa fin ; comme à son habitude lorsqu'elle sortait, elle ne rentrait pas avant que la nuit soit bien entamée, se levait aux alentours de dix heures les jous où elle n'avait pas cours, et réitérait ce shéma chaque jours, encore et encore.

Une forme attira son regard, et Kaely reconnut qu'il sagissait d'un être humain probablement un habitant de cette ville. Il était seul, et son aura pouvait trahir sans peine l'humeur dans laquelle il se trouvait. Elle s'approcha à petits pas, discrètement, et remarqua qu'il avait fait tombé son téléphone. La demoiselle s'accroupit pour le récupérer, faisant face au jeune garçon qu'elle observait maintenant de près ; plutôt mignon, l'air robuste... Sans aucun doute que se battre face à lui doit être terriblement plaisant !

- Ca se casse vite, un téléphone.

Elle se releva sans le lui rendre, observant les alentours tout en retirant les écouteurs qui étaient plantés dans ses oreilles, diffusant des instrumentals de piano et de violon, instruments fétiches de l'esper.

- Tu as l'air affreusement seul, et d'une humeur terrible. Ta petite copine t'a lâché ?

Kaely l'observa de haut en bas, puis de bas en haut, essaya de le regarder sous toutes ses coutures et ajouta, un peu plus bas, comme si elle se parlait à elle-même.

- Ou ton petit copain, je ne juge pas, hein...

La demoiselle détourna le regard puis se rendit compte qu'elle détenait le précieux objet électronique du jeune homme, qu'elle lui tendit sans plus de cérémonies, affichant un air désolée pour son étourderie.

- C'est à toi ça. Je le garderai bien pour t'embêter mais j'ai peur que ton humeur déteigne sur la mienne !

Elle recula d'un pas, embêtée de ne pas pouvoir faire quoi que ce soit de plus pour améliorer l'humeur du jeune homme. Elle utiliserait bien une illusion parfaitement choisie pour le faire rire, ou le faire sourire, mais Kaely ne pouvait risquer de se faire découvrir ou de se faire prendre par les gardes de la ville. Un tintement lui fit tourner la tête et elle remarqua, à la sortie du parc, un camion vendant divers pâtisseries et sucreries ; ce serait peut-être la solution.



Précisions:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jenko Ogura

avatar

Masculin Messages : 57
Date d'inscription : 08/07/2018

Feuille de personnage
Pouvoir: Bénédiction du soleil
Statut: Célibataire

MessageSujet: Re: Une attente insoutenable   Lun 20 Aoû - 17:10

ft. Kaely Spencer
Une attente insoutenable


*Sa serai même pas surprenant qu'un itinérant ou une personne malveillante vienne à lui volé son téléphone directement sous les yeux. Il soupire, levant les yeux vers le ciel oranger. Le dégrader de couleur du ciel est époustouflant, il aurait prit un moment pour le regarder en se plaignant de sa vie. Mais une présence lui fit redresser la tête, une jeune femme au cheveux blond platine ce penche pour prendre son téléphone entre ses doigt délicat. Elle lui avise qu'un téléphone ce casse plus vite que l'ont peux y croire.

C'est bon, c'est elle qui va lui volé son téléphone. Il la scrute alors qu'elle retire ses écouteur sur ses oreilles. Elle a absolument rien de ressemblant avec Emi et pourtant Jenko pense immédiatement a elle lorsqu'il regarde cette inconnu. On dirait que celle-ci lis dans le regard des gens, soulignant quelque chose qui lui noue la gorge.*

- Tu as l'air affreusement seul, et d'une humeur terrible. Ta petite copine t'a lâché ? *Elle le scrute un peu alors que Jenko ce mord l'intérieur de la joue. Pas question de ce montré émotif devant une jeune femme, enfin plus précisément devant une inconnu...Ce serai la honte. Emi, qui l'aurait lâché? Non, voyons! Emi n'est pas comme ça!? À moins que si? L'idée qu'elle ait rompu sans lui dire de vive voix et dans le blanc des yeux lui fait mal à mort. Sa sera sa première rupture et il ne s'y sent pas près, non certainement pas au moment ou il a tout perdu.
L'inconnu en rajoute par la suite, comme ci ce n'était pas suffisant: *- Ou ton petit copain, je ne juge pas, hein...

*Non, il n'est pas homosexuel, mais cette phrase lui remet au visage à quel point sa relation avec son frère n'est pas ce qu'il souhaiterait...Avant qu'il ne plonge trop loin dans cette "dépression", la jeune fille vient lui tendre son téléphone. Son jolie minois affiche une mine désolé. *

- C'est à toi ça. Je le garderai bien pour t'embêter mais j'ai peur que ton humeur déteigne sur la mienne ! *Sur les paroles de la jeune femme, Jenko avait repris doucement son téléphone. Il semble sans aucune égratignure, heureusement. Sa n'aurait qu’amplifier son état. En le prenant, il vient vérifier une dernière fois. Aucun message texte, aucun appel manquer, encore moins de message vocal. Rien.

Un peu comme le contenu de son téléphone au complet, en plus d'avoir perdu les numéros de ses connaissance, il à perdu aussi tout les images dans ses dossier. Plus moyen de retrouver les bons souvenirs. Ils n'y sont pas allez main morte. *

- Ha, çava. Au final sa serai peut-être une bonne chose que je le perde ce téléphone...Merci de me l'avoir rendu tout de même. Pardonne moi mon humeur misérable, j'ai pas l'habitude d'être dans cet état... *Dit-il en lui affichant tout de même un petit sourire forcé afin de ne pas trop l'affecter avec son humeur.

Il n'a pas à rendre les autres autours de lui aussi déprimer. C'est égoïste de sa part, la jeune femme aurait plus l'embêter comme elle disait vouloir y faire mais ne la pas fait. Il lui est reconnaissant. Un tintement très particulier ce fait entendre, porté par le vent. Jenko lève la tête et regarde dans la même direction que la jeune femme. Hah, un marchand de sucrerie. Lui qui n'apprécie pas vraiment ce genre de petite gâterie, il ne dirait pas non en ce moment. Sa lui apporterait même un peu de réconfort.

Des dangos? Non, les mochis lui rappel trop son frère...Des Taiyakis? Peut-être des Mizu Yokan, c'est sans calorie...Pff, il devrait aller voir avant de réfléchir comme un idiot. Il se lève lentement, étant presque intimidant pour la pauvre jeune femme. Voyant que celle-ci avait regarder le marchand de sucrerie, Jenko l'invite amicalement. Il pourra s'en doute ce changer les idées. Et puis, elle lui à quand même redonner gentiment son téléphone. *

- Je suppose que tu a la dent sucrée...Puis-je t'acheter un petit quelque chose pour te remercier? *Dit-il, pratiquement au bord du sanglot. Ah, ou son passer ses bonnes manières? Il ne ce présente pas, ne lui demande même pas son nom?

Tout le monde a droit d'avoir une mauvaise journée on dirait! *

Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Kaely Spencer

avatar

Féminin Messages : 19
Date d'inscription : 17/08/2018

Feuille de personnage
Pouvoir: Distorsion de la réalité
Statut: Célibataire

MessageSujet: Re: Une attente insoutenable   Mer 22 Aoû - 0:38

Kaely observe le jeune homme, sa voix la fait sursauter, elle s'attendait à une remontrance mais il reste doux, et cela l'a surpris agréablement.

- Ha, çava. Au final sa serai peut-être une bonne chose que je le perde ce téléphone...Merci de me l'avoir rendu tout de même. Pardonne moi mon humeur misérable, j'ai pas l'habitude d'être dans cet état...

Elle se sent gênée, regarde vers le sol puis à nouveau vers le jeune homme, lui offrant un de ses sourires spécial afin de lui faire comprendre que cela ne lui pose aucun problème.

- Les mauvaises passes ça arrive à tout le monde, n'est-ce pas ?

Kaely remarque qu'il a regardé dans la même direction qu'elle ; est-ce qu'il est adepte des sucreries ? S'il n'en a pas l'air, il paraît que les bonbons et autres mets sucrées ont le don de réconforter les âmes tristes et d'apaiser les coeurs amoureux.

- Je suppose que tu a la dent sucrée...Puis-je t'acheter un petit quelque chose pour te remercier?

L'étudiante hoche vivement la tête, et elle sent que s'agite Gaara dans sa sacoche, signalant que lui aussi mangerait bien quoi que ce soit de commestible. Elle réfléchis longuement à ce qui lui ferait le plus envie, et même si elle préfère de loin les pâtisseries françaises que sa mère lui faisait lorsqu'elle était petite, la jeune adulte a un penchant certain pour tout ce qui est sucré ou salé et fait grossir.

- Puisque tu proposes... Ce serait méchant de refuser, non ?

Lorsqu'il se leva, Kaely écarquilla les yeux, totalement surprise parce qu'elle voyait ; de son mètre cinquante quatre, elle ne rivalisait clairement pas avec sa taille de géant, cela l'impressionna, et la rendit intimement jalouse.

- Woh ! T'es immense ! Tu fais au moins 2 mètres 10, non ?! Ahah c'est génial ! Tu me porterais sur ton dos ? Pas maintenant, mais quand j'aurais trop mangé !


L'esper presse légèrement le pas, espérant qu'il y ait encore de quoi se mettre sous la dent malgré l'heure avancée de la journée ; peut-être avait-il été dévalisé ! Elle blêmit à cette seule pensée et se mis presque à courir avec l'énergie du désespoir. Lorsqu'ils arrivèrent près du vendeur, il restait encore de nombreuses délices, et ses yeux pétillèrent de malice ; s'ils avaient pu prendre forme, ils formeraient des coeurs sans aucun doute !

Sur les étalages se trouvaient des mochi, de l'anko, du taiyaki, dorayaki, dango, daifuku et pleins d'autres choses qu'elle n'avait jamais goûté. Si elle n'avait aucune manière, nulle doute que de la bave apparaîtrait à la comissure de ses lèvres.

- Je vais prendre 2 dango...

Elle marqua une pose, fronça les sourcils et glissa sa main dans sa sacoche, ressortant plusieurs billets.

- Je vais prendre 2 dango, 2 daifuku, 2 mochi, 2 taiyaki, s'il vous plaît !

Sans se faire prier, Kaely applatissa d'un geste brusque le billet sur une surface plane face à la caisse, ne lui laissant ni la possibilité de contester, ni de payer.

- Les déprimés ne paient pas ! J'ai gagné cet argent, j'en dépense jamais, autant qu'il serve à remonter le moral à quelqu'un ! Et si tu finis pas, je finirai pour deux.

Elle lui fit un clin d'oeil et récupéra les quatre sachets dans lesquels avaient été soignement mises les danrées, accompagnées de serviettes en papier. Kaely observa le jeune garçon de haut en bas, puis lui désigna deux endroits ; un banc éloigné des passages des voitures et des passants, et un banc un peu plus proche de la route mais en plein soleil, où ils ne devraient toutefois pas être dérangés.

- Je m'appelle Kaely. Je garde mon nom de famille pour plus tard, au cas où tu serais un tueur à gage !

Elle lui tira la langue tout en le suivant à l'endroit qu'il avait désigné. Elle tenterait de lui demander ce qui le tracassait plus tard, pour le moment, elle allait lui faire tenir une banale conversation pour essayer de lui changer les idées ; qu'importe le fait qu'ils ne se connaissent pas, Kaely ne supportait pas de savoir quelqu'un triste... Surtout s'il lui proposait de lui payer de la nourriture ; c'était incontestablement une bonne personne.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jenko Ogura

avatar

Masculin Messages : 57
Date d'inscription : 08/07/2018

Feuille de personnage
Pouvoir: Bénédiction du soleil
Statut: Célibataire

MessageSujet: Re: Une attente insoutenable   Jeu 23 Aoû - 18:55

ft. Kaely Spencer
Une attente insoutenable


*La jeune femme est emplis d'énergie et, bien qu'elle l'ignore peut-être, va remettre un peu de joie dans l'affreux début de soirée de Jenko.
La blondinette avait accepté l'offre de Jenko, alors que celui-ci ce retenait de pas se laisser emporter par sa grande émotivité. Il a toujours été le genre de type à pleurer devant une scène triste dans les films, ou à être bien empathique avec ces amis lorsqu'ils perdent un être chère (même leurs animaux de compagnie). On s'est souvent moqué de cette émotivité, après tout: Jenko est un homme muscler, viril, il n'a pas le droit de pleurer!....Quel stéréotype cruel.  Il à longtemps détesté cette émotivité, mais à fini par l'accepter en partie. Quoi que cela reste bien honteux devant les inconnus.

Jenko n'accorde plus grande importance à ceci lorsque la jeune blondinette ce met à commenter sur sa grandeur. C'est vrai, la jeune femme semble ridiculement petite à comparer Jenko. Il porte son regard sur elle alors que les deux s'avançait vers le marchand. *

- Woh ! T'es immense ! Tu fais au moins 2 mètres 10, non ?! Ahah c'est génial ! Tu me porterais sur ton dos ? Pas maintenant, mais quand j'aurais trop mangé ! *Le comportement énergique et enthousiasme lui arrache un léger sourire. Pleine d'entrains, elle ce met à courir vers le marchand, comme un enfant pressé d'aller acheter une crème glacer. Elle est comme un feu, bouillant, vivant et très réactif. Ou est passé cette énergie chez lui? Il ne faut qu'il ce laisse abattre aussi facilement à cause de ses potes...

Plus facile à dire qu'à faire...

Il arrive un peu après la jeune femme, n'aient pas le coeur de ce mettre à courir bien que peut-être sa ne lui aurait pas fait de mal. Il s'approche et scrute toute les sucreries disponible, la jeune femme avait déjà commander une multitude de truc. Elle en avait bien profité puisque Jenko paye visiblement. Hein, la profiteuse avait-il penser! Elle pose cependant une pille de billet et Jenko n'eut même pas le temps de dire quoi que le marchand attrape l'argent en lui livrant ce qu'elle choisit. C'est à rien y comprendre. Jenko payait sa part maintenant?*

- Ah? Mais...

- Les déprimés ne paient pas ! J'ai gagné cet argent, j'en dépense jamais, autant qu'il serve à remonter le moral à quelqu'un ! Et si tu finis pas, je finirai pour deux.*Sur ses paroles, elle prend les sucreries achetées et lui propose deux coins tranquilles ou ils pourraient s'installer pour manger. Les deux coins semble adéquat, mais autant profiter des dernier rayon du soleil avant la tomber total de la nuit. *

- Merci beaucoup, mais, eeh...Je, je tiens vraiment à payer quand même! Je vais te remboursé. D'ailleurs, puis-je savoir ton nom? *Finit il par dire alors que les deux ce dirigeait vers le lieux choisit. *

- Je m'appelle Kaely. Je garde mon nom de famille pour plus tard, au cas où tu serais un tueur à gage ! *Il sourit légèrement, avant de rigoler un peu. Lui tueur à gage? Quel tueur à gage serait entrains de pleurnicher devant son téléphone? Si Jenko serait réellement un tueur à gage, il n'aurait pas beaucoup de contrat.  

Il espère qu'elle dit cela en blague, pour rigoler. Quelqu'un qui sort ça ainsi, c'est qu'il y a un sombre côté. Pourquoi quelqu'un payerait un tueur à gage pour la trouver? La tuer? Jenko laisse cette histoire de côté, pas par naïveté, mais bien parce qu'il ne veux pas entré dans cette histoire qui pourrai bien ce retourner contre lui. Après tout, ça lui regarde pas. Tous et chacun ont sa propre part d'ombre, même lui...

- Comme tu veux, Kaely. Si sa peux te rassurer tout suite: je serai l'un des pires tueur à gage. Je m'appelle Jenko, Jenko Ogura. *Dit-il en penchant un peu la tête tout en la regardent, un léger sourire un visage.

Sa lui va bien mieux qu'une mine triste! Elle lui remonte le moral, Kaely semble pas être une mauvaise personne. Loin de là! Elle a un air angélique, presque apaisant et la flamme intérieur que Kaely dégage est bien apprécier par Jenko. Serait-elle aussi une Esper de feu? Il est loin d'être un expert pour découvrir s'il est en présence de d'autre être "surnaturel". Il suppose, puisqu'ils sont quand même aux alentours de l'école, mais soyons prudent: les autorités on strictement interdit l'utilisation de pouvoir à l'extérieur de l'enceinte de l'Académie. Elle pourrait bien être un simple humain encore inconscient de ce genre de phénomène.

Alors qu'il rejoigne le banc, Jenko vient s'assoir sur le dossier et les pieds à l'endroit ou l'ont s'assoit normalement. Comme s'il n'était pas suffisamment grand. Il ce penche légèrement, regardent Kaely.

La pensée qu'elle serait qu'une humaine, inconsciente de tout le déprime hautement. Comme Emi, comme la plus part de ses amis. Est-ce mentir en quelque sorte sur sa personne? Leur cacher une capacité qui lui est propre, ses flammes font partie intégrante de lui même. Bien que sa mère et son père lui ont recommander d'en arrêté son usage excessif. Comment peut-il cacher aux gens qu'ont aime une partie de soit?!

Il soupire avant de lui demander ce qu'elle a pris.*

- Tu en a acheté beaucoup? Enfin, tu sait je suis pas vraiment sucrerie en fait, pas que je n'aime pas ça, mais j'aime bien surveiller mon alimentation... Je vais te rembourser ça, j'y tiens vraiment. *Insiste t'il alors qu'il retire ses gants noir, il les retires toujours pour manger. Purement par politesse mais aussi par propreté. Il se bat avec ces gants mais cela lui sert aussi de cacher de vilaine cicatrice. Il dévoile alors ses jointures, bien amocher et meurtrie. Plusieurs cicatrice son blanche, d'autre rosées. Surprenant qu'il n'ait pas encore de gales présente. Frapper à main nue sur la gueule des gens fait beaucoup plus mal que ce que l'ont pourrait y croire. Ce déplacer les jointures ou ce les brisés est arriver bien souvent à Jenko contre son frère...

Pourtant, la majorité de ses blessure ne se sont pas fait au cœur d'un combat...

Il les sert dans les pochettes présente sur son veston blanc. Veston que son frère lui à vivement conseiller d'acheter...Ah, Hayke. Allait t'ils retrouver leur chimie d'avant? *



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Kaely Spencer

avatar

Féminin Messages : 19
Date d'inscription : 17/08/2018

Feuille de personnage
Pouvoir: Distorsion de la réalité
Statut: Célibataire

MessageSujet: Re: Une attente insoutenable   Ven 24 Aoû - 2:28


Kaely sourit plus vivement lorsqu'elle vit le sourire du jeune homme, absolument conquise. Elle espérait qu'il était sincère, et qu'il ne se forçait pas pour lui faire plaisir. Certes, il était court et assez bas, mais il était là, ce qui veut dire qu'elle parvenait à lui faire changer d'idées comme elle le désirait.

Ses manières lui faisait penser qu'il était adulte ; il tenait à payer la nourriture qu'elle avait choisi, et elle aurait estimé totalement injuste qu'un autre paie quelque chose qu'il ne mangerait peut-être pas. D'ailleurs, sur le moment, sa gourmandise était ressortie et lui avait dicté ses choix, imposé ses caprices et finalement, elle avait tout pris en estimant que si elle aimait, il était certain qu'il aime ; ceci dit, elle ne s'était pas attardée sur les produits sucrés et s'en mordit les lèvres, peu fière de ce qu'elle avait fait. Elle renverrait peut-être une bien mauvaise image au jeune homme !

- Comme tu veux, Kaely. Si sa peux te rassurer tout suite: je serai l'un des pires tueur à gage. Je m'appelle Jenko, Jenko Ogura.

Kaely rougit légèrement à l'appellation de son prénom, et elle se rendit compte que toutes les personnes l'entourant à l'académie avait le don de l'appeler par son nom de famille. Et à force d'entendre des Spencer à tout va, elle en avait oublié ce que ça faisait d'entendre son prénom de la bouche d'une autre personne que ses parents, ou que ses très proches amis. Puis elle fit tourner, tourner et tourner encore la dernière phrase dans son esprit et un frisson parcouru son échine, elle blêmit.

- J..Je rigolais quand je disais tueur à gages ! Elle déglutit. Comment ça, le "pire" ? Tu tortures des gens ?!

L'étudiante observa Jenko les sourcils froncés, puis réfléchis une fois de plus à ce qu'il avait dit, et elle espérait secrètement que sa phrase voulait dire qu'il était un piètre tueur à gage, incapable de faire du mal à qui que ce soit.

- Ah ! Je... hm. Enfin. Pourquoi "le pire" ?! Tu pourrais tuer quelqu'un de ma taille juste en l'écrasant !

Kaely hocha vivement la tête plusieurs fois, comme pour approuver ses propos, tout en s'imaginant être écrasée sous la taille et le poids sans doute colossale du jeune homme. L'esper réprima un frisson puis éclata de rire en se rendant compte du ridicule de la scène qu'elle imaginait avec plaisir.

Elle lui lista les produits qu'elle avait choisi tout en s'approchant de l'endroit le plus ensoleillé qu'elle avait proposé quelques secondes plutôt, se demandant s'il aimait particulièrement la chaleur ou s'il voulait simplement profiter des derniers rayons du soleil avant que la nuit noire ne tombe sur la ville, qui serait de toute façon illuminée de mille feux entre les lampadaires et les affiches publicitaires.

- Les daifuku sont pour moi, pas touche !

Kaely imita un grognement et, comme pour appuyer ses propos, cacha les deux friandises dans son dos et tandis vers lui le reste du sachet, contenant 2 dangos, 2 mochis et 2 taiyaki. Elle se frotta l'arrière du crâne de sa main libre, encore gênée de ne rien avoir pris de réellement salé.

- Tu en a acheté beaucoup? Enfin, tu sait je suis pas vraiment sucrerie en fait, pas que je n'aime pas ça, mais j'aime bien surveiller mon alimentation... Je vais te rembourser ça, j'y tiens vraiment.

Elle sentit des larmes monter et perler au bord des yeux, mais son sourire s'élargit curieusement.

- Ca veut dire que je pourrais en manger encore plus ?! Je veux bien t'offrir un Daifuku alors, si tu en veux un ! Tu vois... J'ai bien fait de payer, Jenko ! Je comprends que tu surveilles ton alimentation. Je compense en faisant autant de sport que je peux, toutes les semaines.

Kaely le regarda retirer ses gants, et elle fut interloquée par les nombreuses cicatrices sur ses mains. Elle se rappela de ses propos tenus quelques minutes plus tôt à propos du tueur à gage, mais rationalisa bien vite ; il était impossible qu'il se soit blessé en effectuant ce genre de métier, ils n'agissaient pas comme ça, selon les faits et livres historiques - seuls capables de captiver la demoiselle.

- Tu te bats.

Elle dit ça sur un ton totalement neutre, sans sourire, ni sans être triste. Elle fixait ses mains, et aventura un doigt à caresser une marque qu'elle voyait sur le dos de sa main gauche. L'étudiante releva son visage vers lui pour croiser ses yeux, et leva ses bras vers le ciel en souriant comme s'il s'agissait d'une victoire mentale.

- C'est génial ! Tu fais ça en guise de sport, ou dans la rue ? Tu as déjà participé à des matchs officiels ou des compétitions ?

Elle lui montra sa main gauche où se trouvaient deux petites cicatrices, sur la peau entre son pouce et son indexe. Même si ses deux petites traces étaient bien ridicules aux côtés des grands qu'elle fréquente, Kaely semblait fière de pouvoir montrer un trophée.

- Mes cicatrices sont ridicules à côté des tiennes. Enfin, on ne peut même pas appeler ça des cicatrices selon mon entraîneur ! J'espère pouvoir faire de vrais matchs d'ici quelques années. Mais je manque cruellement de techniques, et mon espe... Elle se coupa nette avant de prononcer le mot "esper", qu'elle utilisait généralement pour désigner son pouvoir. Expérience est insuffisante !

Kaely enfourna un mochi dans sa bouche pour pas dire d'avantages de bêtises, elle fixait ses pieds qui tapaient le sol au rythme de la musique qui lui trottait dans la tête depuis plusieurs jours. S'il s'avérait être un combattant comme elle - de rue ou par le sport - elle l'inviterait disputer un match dans le dojo de son maître. Elle parvenait difficilement à comprendre et user le secrets des arts martiaux qu'elle avait pratiqué petite, mais il lui restait quelques éléments, et son maître pourrait lui faire une remise à niveau sans problème.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jenko Ogura

avatar

Masculin Messages : 57
Date d'inscription : 08/07/2018

Feuille de personnage
Pouvoir: Bénédiction du soleil
Statut: Célibataire

MessageSujet: Re: Une attente insoutenable   Ven 24 Aoû - 6:01

ft. Kaely Spencer
Une attente insoutenable


* Il ignore quand ils vont retrouver leur chimie d'avant, mais il espère grandement que sa ne prendra pas une éternité. Il a besoin du soutiens de son frère, Hayke en a surement de besoin aussi. Ils ce sont durement parler dans la chambre la dernière fois, mettant leur quatre vérités dans la gueule de l'autre...

Kaely avait gagner quelque couleur alors que Jenko avait prononcé son nom, il croit que ce sont les propos sur le tueur à gage qui lui donne ses joue rosé. Enfin, la jeune femme avait arracher un rire à Jenko. Lui, torturer des gens? Non tout le contraire! Elle avait probablement comprit d'un autre sens ses paroles. Il allait corriger en s'expliquant mais la jeune femme revient avec la taille qu'il fait, visiblement elle prend en blague sa petite frayeur. La grandeur de Jenko l'avait marquer, leur différence est tout de même frappante. C'est un fait. Jenko est cependant plus du genre à utiliser cette atout pour protéger qu'à vouloir tuer les personnes fine taille comme Kaely.
Elle allait se rendre compte d'elle même qu'il est loin d'être quelque de méchant.  Bien qu'il soit capable de blesser, jamais il ne le fera pas dans le but de tuer...

Prêt à manger, elle lui énumère tout ce qu'elle a acheté en venant toute suite émettre de ne pas toucher aux Daifuku. Bon, il souhaitait peut-être prendre ça mais visiblement il va devoir prendre autre chose. Kaely lui tend les sucreries, Jenko paisiblement vient saisir les dangos. Friandise que lui et son frère ont trop souvent dévorer...Tant pis, ils ont l'air succulent!
Ils en mangeait tellement avant. Il y avait un petit marchant, tout près de l'arcade ou ils avait l'habitude d'aller la fin de semaine. Après le passage dans l'arcade de leur quartier et une bonne séance de DanceDancerRevolution, les dangos s'imposait!

Lorsqu'il prit les dangos, il sourit légèrement avant de reposé son regard noisette sur Kaely. Il s'arrête dans son mouvement, ne sachant pas trop si elle allait pleurer parce qu'il allait lui remboursé ou parce qu'il avoua qu'il n'appréciait pas vraiment les sucreries.

- Ca veut dire que je pourrais en manger encore plus ?! Je veux bien t'offrir un Daifuku alors, si tu en veux un ! Tu vois... J'ai bien fait de payer, Jenko ! Je comprends que tu surveilles ton alimentation. Je compense en faisant autant de sport que je peux, toutes les semaines. *Aucune de ses réponse, non il ne comprit pas grande chose. Mais elle semble heureuse...Elle allait vraiment manger tout ça? Elle est tellement svelte et petite, Jenko a dut mal à croire qu'elle peux engloutir des daifuku ainsi qu'autre sucreries à base de riz...C'est beaucoup plus consistant que ce que l'ont peux y croire. Elle fait du sport, au moins c'est un point que les deux ont en commun. C'est aussi l'un des points que Jenko retenu toute suite, bien parce que ça l'attirait son attention. Il allait probablement lui demander ce qu'elle faisait comme sport, mais sans qu'il ne le sache la conversation allait dans ce sens.*

- Ha? Eh, non. Tu peut les garder si tu souhaite! Je vais me contenter de ça, ne t'en fait pas. Je te rembours...
- Tu te bats. *Jenko s'était arrêté sèchement, posent son regard sur les mains délicates de Kaely qui pose son doigt sur sa main gauche. Caressant l'une des nombreuses marques. La différence est frappante, ses mains son tellement en mauvaise état quelle lui semble presque douloureuse. Celle de la jeune femme, si frêle et fragile. Spontanément, elle relève la tête et lève les bras vers le ciel, sans même attendre l'affirmation de Jenko elle s'enthousiasme.

Loin de s'imaginer que la plus part de ses blessures sont causés par son trop plein émotionnel....

- C'est génial ! Tu fais ça en guise de sport, ou dans la rue ? Tu as déjà participé à des matchs officiels ou des compétitions ? *Au moins, oui elle avait raison en partie. Jenko faisait bien des combats, en sport plus qu'illégalement.

Elle lui montre à son tour deux cicatrices, très pâles et fines sur sa main. Parcourant l'endos de sa main, un rien comparativement à Jenko mais l'enthousiasme qu'elle a en expliquant ça à Jenko lui fit légèrement sourire. Une maniaque des combats, un autre. Sa lui fit chaud au coeur de voir d'autre gens comme lui. Jenko n'a pas très envie de s’étaler sur le sujet sensible de la provenance de ses cicatrice, il embarque donc dans le sujet. Kaely avait évoquer deux points qu'il l'intéressait vraiment. *

- Sport de combat en effet, compétitions local, mais malheureusement j'ai dut arrêté mes cours en emménageant ici.*Dit il, cherchant à savoir si Kaely fréquente elle aussi la Magical Académie...Sa dernière phrase lui a éveiller quelque supçons. Il continue en posant son regard sur ses dangos. - Mes parents sont des sportifs de haut niveaux, moi et mon frère ont a suivie leur voie simplement. J'ai touché à plusieurs style de combat, mais depuis je n'ait plus aucun maître pour continuer...Même si on n'a peut-être pas le même niveau, sa me ferai un plaisir de m'échauffer avec toi! J'ai quelque connaissance qui n'ont pas peur de ce frapper si sa t'intéresse, d'ailleurs, tu pratique quoi? J'aurai jamais pensé que tu soit une combattante avec ton allure! *Dit-il en souriant, son regard déprimer de tout à l'heure ce dissipe peu à peu. Laissant place à une chaude lueur, rappelant étrangement le réconfort qu'apporte la chaleur d'un foyez. Pourtant, le soleil se cache de plus en plus. Quelque lampadaire clignote péniblement avant de s'allumer les uns après les autres sur le bord des routes.

Il viens prendre une première boulette de dango, la dégustant en silence. Il scrute la jeune femme, espérant que celle-ci lui laisse savoir un peu plus sur elle. Pour déterminé si elle n'est qu'une humaine ou ci elle possède des atouts surnaturel.

Savoir qu'elle est uniquement une humaine lui déplairait un peu... Encore une super rencontre à mettre de côté à cause des différences? *

Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Kaely Spencer

avatar

Féminin Messages : 19
Date d'inscription : 17/08/2018

Feuille de personnage
Pouvoir: Distorsion de la réalité
Statut: Célibataire

MessageSujet: Re: Une attente insoutenable   Ven 24 Aoû - 13:13

Kaely écoutait le jeune garçon avec un certain intérêt. Il lui semblait sincèrement qu'il s'agissait de la première personne se battant qu'elle avait rencontré depuis ses années, si l'on omet les gens de son club.

- Sport de combat en effet, compétitions local, mais malheureusement j'ai dut arrêté mes cours en emménageant ici. Mes parents sont des sportifs de haut niveaux, moi et mon frère ont a suivie leur voie simplement. J'ai touché à plusieurs style de combat, mais depuis je n'ait plus aucun maître pour continuer...Même si on n'a peut-être pas le même niveau, sa me ferai un plaisir de m'échauffer avec toi! J'ai quelque connaissance qui n'ont pas peur de ce frapper si sa t'intéresse, d'ailleurs, tu pratique quoi? J'aurai jamais pensé que tu soit une combattante avec ton allure!

Elle lui tira la langue comme une enfant, pour réagir à la dernière phrase qu'il avait prononcé. Pas l'allure, hein ? Ca avait été un motif de refus de nombreux clubs avant de trouver la perle rare. Ils avaient tous peur qu'elle se blesse en un temps record ou qu'elle succombe à un mauvais coup bien placé. Heureusement pour elle, Kaely était une personne robuste et pleine de ressource ; elle pouvait même encaisser plus que certains garçons de son club, qui avaient un corps bien plus développé qu'elle. Si elle n'avait pas autant de capacités que d'autres, ses ruses et techniques lui permettait de s'en sortir pas trop mal dans les combats difficiles.

- Tu es à l'académie de Nariyu ? Elle regardait le ciel tout en lui répondant, comme si elle cherchait à ne pas dire de bêtises. Celle qui est juste à côté d'ici ? C'est là où je vais. Maintenant, elle fixait ses pieds tout en mangeant lentement la friandise qu'elle avait mis entre ses lèvres, encore affamée malgré les deux sucreries qu'elle avait déjà dévoré.

Pas le même niveau, hein ? Kaely n'avait pas de vrai niveau, n'avait jamais suivi de vrai entraînement, ses parents trouvant cela trop barbare pour une fille ; c'est ce qui l'avait poussée à commencer les combats de rue, parfois blessée aux armes blanches, elle ne reculait devant rien pour un peu d'adrénaline et le plaisir de donner quelques coups bien placés. La seule règle dans ce genre de combats ? Pas de coup mortel.. Ou veiller à ne pas laisser de traces.

- Je fais de la boxe depuis peu, en club. Mes parents n'approuvent pas. Elle serra les dents, comme si cela la contrariait particulièrement. Ses sourcils se froncèrent puis elle se détendit et regagna son habituel sourire béa. - Je serai heureuse de pouvoir faire un peu de sport avec toi, et des entraînements si tu le souhaites ! On pourrait s'apprendre mutuellement des petites choses de nos expériences personnelles !

Kaely frappa dans ses mains et se leva, comme pour montrer son enthousiasme. Même si le soleil était tombé, l'endroit était particulièrement éclairé et elle savait que Jenko pourrait comprendre qu'elle était réellement heureuse de cette rencontre. Elle n'oubliait pas la mission première qu'elle s'était fixée lorsqu'elle avait rencontré le garçon ; lui faire oublier sa tristesse, qu'importe ce qui l'avait provoquée. Si c'était une petite amie, l'étudiante jura mentalement qu'elle était bien bête d'avoir abandonné un garçon adorable comme semblait l'être le garçon.

Elle se tenait toujours debout devant lui, le regardant attentivement tout en se rappelant qu'il avait parlé d'un frère, imaginant un second lui de la même taille aux mêmes traits physique, et cela l'amusait beaucoup ; l'esper connaissait peu de personnes grandes et voici qu'elle en rencontrerait peut-être un deuxième un jour. Kaely s'accroupit face à lui en observant attentivement ses traits.

- Tu as dit que tu avais un frère... C'est à cause de lui que tu es ainsi ? Enfin si tu veux pas en parler, je comprendrai.

La jeune femme avait hésité à lui confier quelque chose sur elle ; le pouvait lui parler des trois démons qui vivaient chez elle et qui rejoindraient tôt ou tard l'académie, de ses nombreux combats, ou quoi que ce soit de plus personnel... Elle le ferait pour le mettre en confiance quoi qu'il arrive, mais elle espérait qu'il parvienne à se confier sans ça. Si Kaely n'avait absolument pas solution à tout, elle savait écouter et tenter de donner des conseils basés sur sa propre expérience.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jenko Ogura

avatar

Masculin Messages : 57
Date d'inscription : 08/07/2018

Feuille de personnage
Pouvoir: Bénédiction du soleil
Statut: Célibataire

MessageSujet: Re: Une attente insoutenable   Dim 26 Aoû - 1:17

ft. Kaely Spencer
Une attente insoutenable


* C'est probablement ça qui est arriver, Emi a raconté ce qui lui était arriver et a souligné à quel point Jenko et son frère son des monstres manipulant les flammes. Alors aucun autre de ses amis ne souhaite lui reparler en sachant ce qu'ils ont fait subir à Emi. C'est logique à présent, Jenko comprend tout. Pourtant, Emi ne ferait pas ça. Elle est si douce habituellement...

Quel scénario catastrophe que Jenko se fait il. Alors qu'il n'en n'ai rien de ça.


Kaely lui grimace alors qu'il lui avait parlé sa carrure. Non, il ne ce montrerait pas sans répits si elle affirme avoir prit des cours. Cependant, ont doit s'avouer que lorsqu'on croise une inconnu avec ce gabarit on est loin de croire qu'elle soit forte en quelconque sport! Alors qu'il mange silencieusement la boulette de mochi, Kaely vient souligner qu'elle fréquente la même académie que Jenko. Celui-ci avale rapidement le mochi, peut-être même un peu trop rapidement puisqu'il passe proche de s'étouffer. Il pose sa main devant sa bouche, écoutant Kaely parler de l'emplacement de son école. Oui, oui. C'est bien là que va aussi Jenko! Toussant quelque fois en fermant un œil, la nourriture passe difficilement. Il réussi à placer une phrase malgré ce mauvais passage. *
- Vraiment? Je vais à cette académie aussi! Attend, erhm..Est-tu..Est-tu un de ses élèves spéciaux? *Demande t'il très vaguement, si Kaely savait de quoi voulait parler Jenko, il à de très forte chance que les deux ne soit pas complètement humain.

Qu'est-ce qu'elle serait? Une autre vampire? Une lycan peut-être? Une fée?..Les fées sont plus petite non? Peut-être un autre esper comme lui? Une humaine...

Il secoue la tête légèrement secouent ses cheveux brun couper court. Comme pour éloigner cette  dernière pensée. Il reviens placer ceux-ci d'un bref passage de sa main en venant terminé l'un de ses brochettes de mochi colorées.*

-Je fais de la boxe depuis peu, en club. Mes parents n'approuvent pas. *C'est tout le contraire de lui.  A peine mit au monde qu'on la toute suite lancer dans une salle d'entrainement quoi. D'un autre côté, il peut quand même comprendre les parents d'un certains sens. Les combats, c'est pas toujours beau. Elle affiche un air contrarier pendant un instant, ce désaccord l'affecte probablement. Elle n'a probablement pas les encouragements de ses parent pense t'il, ça le blesserait lui aussi si il vivrait la même chose. Surtout qu'il est proche de son père et sa mère. Heureusement, elle retrouve son charmant sourire.*- Je serai heureuse de pouvoir faire un peu de sport avec toi, et des entraînements si tu le souhaites ! On pourrait s'apprendre mutuellement des petites choses de nos expériences personnelles !

- On est de la même Académie en plus, sa sera facile de ce planifier un entrainement ensemble. Ce battre avec différente personne est toujours plus enrichissant que de ce battre contre le même adversaire. Je vais pratiquement tout les midis à la salle d'entrainement, je pourrai te monter un programme aussi. Pas que ta l'air maigrichonne mais...*Dit-il en rigolant, sachant bien qu'à la grimace qu'elle lui avait fait tout à l'heure, ces un propos qui est propice pour la piquer. Rien de méchant, sent qu'il aimerait bien la taquiner d'avantage la dessus mais ça semble lui demander trop d'effort pour en rajouter. Il prend son dernier dango, en affichant un léger sourire.
- Je rigole, mais franchement si on pourrait ce recroisé quand j'irai mieux. Sa serait super, tu pourra voir que je suis pas aussi nul que ça...J'ai l'air peu enthousiasme, mais je t'assure que je le suis! Tu ma déjà remonter un peu le moral avec toute ta gentillesse et je t'en remercie...*Dit-il en affichant un petit air désoler tout en fixant son dango. Avant d'en prendre une bouché. Kaely est entrainante, rayonnante et bien que Jenko aurait voulut lui faire savoir tout aussi énergiquement, il se sent incapable. Son état d'âme est trop lourd de chagrin et de désespérance pour trouver la force de bondir de joie et de la prendre sous son bras pour lui proposé immédiatement un combat.

Autrement, il l'aurait fait. En payant des friandises (chose qu'il va faire quand même) puis l'invitant à se rendre au gymnase ou à une salle d'entrainement. Peut-être aurait t'il tout suite demander un rendez vous pour voir son maitre de club de boxe. Elle fait de la boxe et c'est le dernier sport qu'il à pratiquer. Hayke serait peut-être intéresser de reprendre ses cours lui aussi.
À son arrivé à l'Académie il était vraiment emballé de se faire de nouveaux amis, découvrir l'établissement et en apprendre plus sur les êtres qui l'entoure, mais cette énergie se perd de plus en plus. Un nuage noir le guette depuis quelque temps et il ignore à quel point il va tomber de haut. [...]*

- Tu as dit que tu avais un frère... C'est à cause de lui que tu es ainsi ? Enfin si tu veux pas en parler, je comprendrai.

*Ah, Hayke. Lui qui est derrière tout ça? Non, pas vraiment, mais il fait parti des problèmes dont il souhaiterait bien régler..*

- Il l'est en partie, mais j'ai aussi ma part la dedans...*Il marque une pause, sachant pas trop si il devait se confier ou non. Il fait tourné le baton de mochi, manquant l'une des premières boulettes sur trois de la brochette. Dans un soupire plutôt profond, il accepte de ce confier. Il viens s'assoir comme il le faut sur le banc, appuyant son dos contres le dossier. *

- Depuis qu'ont est arriver ici, notre relation n'est plus ce quelle était. Je sais pas si ta des frères ou des soeurs, mais bref. Quand tu t'entend bien avec eux, puis tout vas mal...C'est comme perdre un ami...En plus j'attend des appels, je n'en reçois aucun et sa me déprime...T'aurait dut le voler mon téléphone tout à l'heure, je n'aurai plus à pensé à ça. *Dit il sarcastiquement. Ah ce qu'il ce trouve pathétique d'être aussi affecté par ça! Il n'y peux rien au final. Ont peut pas toujours être au top!  *

- Tes proches de ta famille?  T'avais l'air déçu quand tu ma dit que tes parents n'approuve pas ton choix de sport. Je compatis. Je serais bien embêter si mes parents n’appréciait pas ce que je ferai...*Fini t'il par dire en venant terminé c'est dango. Il garde les deux petits bâtons avec lui, les brisants en deux facilement.

Il ce lève tranquillement pour aller porté ses déchets dans la poubelle la plus proche et reviens aussitôt près de Kaely, venant remettre ses gants noir pour couvrir ses mains alros qu'il est tout écoute pour la jeune femme. *


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Kaely Spencer

avatar

Féminin Messages : 19
Date d'inscription : 17/08/2018

Feuille de personnage
Pouvoir: Distorsion de la réalité
Statut: Célibataire

MessageSujet: Re: Une attente insoutenable   Ven 31 Aoû - 17:46

Kaely regarde Jenko du coin de l'oeil, surveillant sa toux prouvant qu'il a avalé de travers ; qu'importe la chose qu'il avait envie de dire, ou à quoi il pensait, la nourriture était trop sacrée pour s'étouffer avec !

- Vraiment? Je vais à cette académie aussi! Attend, erhm..Est-tu..Est-tu un de ses élèves spéciaux?

La demoiselle tourna son visage vers Jenko, l'air surprise, puis releva la tête vers le ciel, contemplant les étoiles du ciel nocturne, que les nuages venaient cacher de temps à autres. Elèves... Spéciaux ? Elle ne s'était jamais faite cette réflexion. A quel point pouvait-elle être spéciale grâce à son "don" ? Pourquoi ne pouvait-elle pas l'être autrement qu'avec cette capacité qu'elle n'avait pas demandé ? Kaely serra les poings mais son expression restait joyeuse. L'étudiante n'avait jamais vu les choses sous cet oeil, et ne savait même pas si pour lui cela sonnait positivement.

Elle se fit la réflexion que Jenko avait peut-être été victime de la magie ou du don d'un élève de l'académie, ou que quelqu'un de sa famille y était et que c'est pour ça qu'il l'avait rejointe, sans aucune magie particulière en lui. Mais l'esper effaça rapidement cette idée de son esprit, estimant qu'il était sans doute plus proche d'elle qu'elle ne l'aurait imaginé.

- C'est ça. Je suis une élève... spéciale !

Elle tourna la tête et lui sourit avec une grande sincérité ; sans le savoir, Jenko lui avait mis du baume au coeur, elle qui avait toujours imaginé que sa magie était comme une maladie, que cela l'assimilait plus à un monstre qu'à un héro. Elle l'observa secouer sa tête, imaginant les réflexions qu'il pouvait se faire dans sa tête, et cela lui décrocha un petit rire moqueur, mais gentil. L'étudiante se demandait quelle type de magie il possédait, ou à quelle race il appartenait ; peut-être qu'il s'agissait d'un vampire, comme Yui !

- On est de la même Académie en plus, sa sera facile de ce planifier un entrainement ensemble. Ce battre avec différente personne est toujours plus enrichissant que de ce battre contre le même adversaire. Je vais pratiquement tout les midis à la salle d'entrainement, je pourrai te monter un programme aussi. Pas que ta l'air maigrichonne mais...

Kaely gonfla les joues et fronça les sourcils pour donner l'impression qu'elle était vexée ou en colère, mais elle ne réussi pas à se convaincre elle-même et elle se mis à rire. Après quelques secondes, l'esper retrouva son sérieux et son habituel sourire ; planifier un entraînement ensemble, hein ? Ce serait parfait pour la demoiselle. Après tous ces mois et les entraînements quotidiens, elle connaissait presque par coeur la façon de se battre de ses camarades, et les nouveaux se faisaient rares dans ce dojo, cible de rumeurs farfelues et étranges. Jenko, sa part sa grande taille, serait assurément un adversaire coriace et intéressant, tant au niveau des techniques que de la force ou de la rapidité.

- Je rigole, mais franchement si on pourrait ce recroisé quand j'irai mieux. Sa serait super, tu pourra voir que je suis pas aussi nul que ça...J'ai l'air peu enthousiasme, mais je t'assure que je le suis! Tu ma déjà remonter un peu le moral avec toute ta gentillesse et je t'en remercie...

Effectivement, s'il ne l'avait pas proposé, Kaely aurait eu l'impression de le gêner ou de l'importuner et n'aurait sans doute pas proposé ; mais elle tenait compte de l'état de déprime avancé dans lequel elle était, et son empathie lui soufflait que ça n'était pas volontaire de sa part. Elle hocha la tête comme signe d'acceptation.

- Je ne pense pas que tu sois nul... Juste moins bon que moi !

La demoiselle lui tira la langue en fermant les yeux, puis repris un air sérieux, sans sourire.

- Mais pour ta méchanceté, tu devras m'acheter à manger après notre prochain entrainement. Ce sera ton moyen de te faire pardonner !

La discussion changea de sujet, et l'ambiance changea quelque peu, elle devint bien plus sérieux et Kaely décida d'adopter un comportement adéquat

- Il l'est en partie, mais j'ai aussi ma part la dedans... Il marqua une courte pause. Depuis qu'ont est arriver ici, notre relation n'est plus ce quelle était. Je sais pas si ta des frères ou des soeurs, mais bref. Quand tu t'entend bien avec eux, puis tout vas mal...C'est comme perdre un ami...En plus j'attend des appels, je n'en reçois aucun et sa me déprime...T'aurait dut le voler mon téléphone tout à l'heure, je n'aurai plus à pensé à ça.

La demoiselle hocha la tête ; elle comprenait ses sentiments, puisqu'elle vivait une situation semblable avec ses trois petites démones. Cela faisait plusieurs mois qu'elle ne les avait pas vu, alors que ses parents vivaient à une demi-heure à pieds de l'académie. Elle ne voulait pas les voir, et se contentait de coups de fils passés rapidement entre la sortie des cours et le repas, trouvant des excuses parfois tirées par les cheveux, mais que ses parents comprenaient sans problème. L'esper espérait qu'en grandissant, elles comprendraient et ne lui en voudrait pas pour la distance qu'elle mettait entre elles.

- Tes proches de ta famille? T'avais l'air déçu quand tu ma dit que tes parents n'approuve pas ton choix de sport. Je compatis. Je serais bien embêter si mes parents n’appréciait pas ce que je ferai...

Elle soupira, s'assit en tailleur et attrapa ses cheville avec ses mains, se balançant légèrement d'avant en arrière.

- Ca n'est pas que je ne suis pas proche d'eux ou qu'ils désapprouvent... C'est que ma parents ont peur de ce qui pourrait m'arriver. Comme toi, je suis différente et ils ont peur que ça me cause du tort. J'ai des soeurs, oui. Trois petites démones, que j'aime plus que tout.
Kaely sentait des larmes perler sur le bord de ses yeux, mais elle se retenait de pleurer, comme une grande fille. Mais elles ne sont pas comme... Nous. Alors mes parents ont décidé que c'était mieux que je prétende quitter le pays quelque temps, le temps qu'elles grandissent.

Elle ferma ses yeux, se rappelant encore une fois ce terrible jour où l'une de ses soeurs avait failli mourir à cause de son inattention, et qu'elle l'avait sauvé, causant presque la mort d'une autre personne, père de deux enfants et qui étaient devenus des amis de la famille. Elle rouvrit les yeux, leva son index en regardant Jenko, avec un large sourire.

- C'est comme dans La Reine des Neiges ! Elsa ne peut dévoiler sa particularité à sa soeur par peur de la blesser, ou de la heurter. Eh bien là, c'est la même chose. Mais ce n'est pas grave, avec le temps, les choses s'amélioreront.

Elle marqua une courte pause durant laquelle elle observa les poches de Jenko où elle pouvait deviner que se trouvait son téléphone. Elle enfourna une friandise dans sa bouche qu'elle dévora sans plus de cérémonies ; Kaely n'avait jamais été quelqu'un de très classe, elle l'assumait et cela ne la gênait pas le moins du monde, contrairement à ses parents qui la sermonnait toujours pour son manque de tenue. Cette pensée lui décrocha un nouveau sourire franc, et celui-ci restait gravé sur ses lèvres tandis qu'elle avalait la sucrerie.

- Tu ne devrais pas attendre ses appels. Appelle le toi, et s'il ne répond pas, rends-toi chez lui. Qu'importe la raison de votre dispute, aucun conflit au monde ne saurait empêcher deux frères de se retrouver, ou de se pardonner. Surtout quand un a l'air de tenir vraiment à l'autre, au point que sa joue dans sa déprime !

L'étudiante lui fit un clin d'oeil, et lui tendit l'une des deux boissons qu'elle avait acheté, ouvrant sa propre canette qu'elle bu presque d'un trait. Elle réprima un frisson lorsque brise rapide mais fraîche traversa les lieux, alors qu'elle tenait entre ses mains la canette glacée.

- Le soleil disparaît et la nuit noircit assez pour que les étoiles se montrent plus nettement qu'auparavant. Tu ne peux pas aller le retrouver, cette nuit ou demain ? Et si vraiment tu ne te décides pas... Tu peux essayer de le joindre de mon téléphone ? S'il ne connaît pas le numéro, il répondra peut-être.

Elle sorti son téléphone de sa poche ; un téléphone à clapet, une vieille génération mais qui ne se cassait pas lorsqu'elle se battait ou qu'elle le faisait tomber en allant courir. Kaely possédait bien un smartphone dernière génération, qu'elle prenait avec elle parfois lorsqu'elle sortait, mais elle s'en servait rarement pour faire autre chose que prendre des photos ou vidéos. Elle posa le téléphone à proximité de Jenko, au cas où il voudrait l'utiliser, espérant qu'il ne se sente pas forcé.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Une attente insoutenable   

Revenir en haut Aller en bas
 
Une attente insoutenable
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Un retour après une lune d'attente | Pv Nuage Mystérieux et Étoile de Caresse | - The End -
» Kairos Nagao [ En attente d'une validation ]
» Longue attente [Privé WP]
» Quand l'attente se fait longue [PV : Holly] [Clos]
» Attente de diagnostic ... [Pv]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Magical academy  :: La dimension de MA :: La mégalopole-
Sauter vers: