AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 This boy is on fire!

Aller en bas 
AuteurMessage
Keru

avatar

Féminin Messages : 376
Date d'inscription : 28/08/2014

Feuille de personnage
Pouvoir:
Statut: Célibataire

MessageSujet: This boy is on fire!   Mar 14 Aoû - 23:46






This boy is on fire!



Keru - Aiden






À peine arrivés, à peine installés. Assise en tailleurs, le dos droit, j'ai fermé les yeux. Il s'est tu. Nous méditons. Autour de moi la roche forme un caveau que nulle lumière ne peut percer. Le silence autour de nous résonne jusque dans la moindre parcelle de nos êtres. Nous méditons. Nous nous remémorons.

Le passé a cette vertu qui fait qu'en nous plongeant dans ses chemins vertigineux, on peut apprendre de nos erreurs, de celles des autres, dans l'optique de construire un futur meilleur. L'entraînement, dit-il, c'est d'abord de la réflexion, puis de l'action. L'inverse ne donne lieu qu'au chaos. Alors nous voilà, à méditer sur tout ce qui nous est arrivé. Naissance, vécu, mort. Combat, fuite, renouveau. Autant d'informations à traiter que la mémoire – et la fatigue – nous le permet.

Le renouveau. Incarné en ce lieu de paix, il semble présager un futur lissé de tout problème majeur. Un futur plaisant, paisible. Mais à la seule condition de bien se maîtriser. Alors, avant même d'avoir pu découvrir ma chambre, mon chez-moi, je me suis enfuie dans un endroit qui ne craindrait que peu mes bévues d'ordre magique. Ajräl a trop de pouvoir sur moi. Et il est impulsif. Hors de question de faire ami-ami avec qui que ce soit tant que cet être surpuissant peut prendre le contrôle de la moindre parcelle de mon corps.

Et si tu arrêtais de papoter ? Il serait peut-être temps de te concentrer. Pas que j'aime l'idée qu'avec de l'entraînement tu gagneras en contrôle sur moi, mais sans entraînement tu vas mettre le feu de partout. Et il est inacceptable pour un être supérieur que son réceptacle soit un boulet.

Mais bien sûr.

Je me concentre. À l'intérieur de ma tête se jouent de nouveau les derniers jours, puis les dernières semaines, et enfin les derniers mois. J'essaie de chercher, pour comprendre, à quel moment la fissure s'est formée. Lors de mon adolescence, quand j'ai commencé à agir comme une rebelle envers la pensée de mes parents ? Lors de mon enfance, à cause de l'éducation qu'ils m'ont donnée ? Lors de ma naissance ? Qui peut-être n'aurait...

Arrête ça idiote ! Tu brises l'exercice. Que t'ai-je dit ? Les pensées négatives c'est bon pour augmenter ta force et répandre le chaos, pas pour la canaliser et la maîtriser.

Oui oui, je sais... mais ce n'est pas si simple. Ne peut-on pas sortir un peu ? Je commence à étouffer ici...


… Tu peux arrêter de réfléchir ?

Bon, très bien. Faisons un essai.

Je me lève, satisfaite, et sors à la lumière du jour. L'environnement ici est tellement différent de l'enceinte du château. Quelques heures suffisent à le dire. C'est plus sauvage. Mais cet endroit précis reste accueillant avec sa verdure qui vient habiller les rochers. J'ai presque peur de m'entraîner dans un tel endroit. Mais il va bien falloir, au moins ça me donnera une bonne raison de me concentrer ! Je me place dans un endroit un peu espacé sous le ciel bleu, faisant face à la nature qui m'environne, et retire mes gants. Et maintenant, je respire. Je ferme les yeux. Je visualise. La chaleur dans mon corps. Parcourt mes bras. Jusqu'au bout de mes doigts. S'accumule dans mes mains. Et prend forme de flammes au centre de leur union. Je respire. Lentement. Je visualise. La chaleur s'intensifie autour de ma peau noire. J'ouvre les yeux. Je contemple mon œuvre. Une sphère imparfaite, aux teintes étincelantes. Avec des gestes précautionneux, je commence à mettre la sphère en mouvement. Elle s'élève de quelques centimètres.



Et j'en perds le contrôle.

Elle part.

Comme une fusée.

Droit devant.

Et se heurte à quelque chose.






_________________
Merci pour cette magnifique rose Syria~
Keru s'exprime en ff0000 et pense en 990000


Dernière édition par Keru le Mer 29 Aoû - 15:40, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.wattpad.com/user/Louve_K En ligne
Aiden Void

avatar

Masculin Messages : 17
Date d'inscription : 12/11/2016

MessageSujet: Re: This boy is on fire!   Mar 21 Aoû - 1:45

Depuis son arrivée, les occasions de se ressourcer n’avaient pas manquées. Mais à l’instar d’un enfant à la découverte du monde, Aiden avait passé chaque jour à vagabonder au gré des distractions qui se présentaient à lui. Ces mêmes distractions l’avaient mené jusqu’en ces terres oubliées de l’homme qu’on aurait pu croire à des milliers de kilomètres de toute civilisation. Pourtant il n’en était rien, la mégalopole n’était pas si loin de cette jungle imbibée d’une magie presque palpable.

D’ailleurs, elle semblait plus dense à mesure qu’il s’y enfonçait. Pourquoi s’y enfonçait-il au fait ? Peut-être à cause d’un arrêt de bus au nom amusant, d’un papillon aux couleurs saisissantes, d‘un parfum singulier ou d’un rocher à la forme plaisante. Allons bon, peut-être un peu tout ça. Toujours était-il que notre jeune explorateur en herbe errait maintenant dans cette forêt sans réel objectif, si ce n’est la curiosité de ce que son ossature bucolique pouvait abriter.

Ainsi déambulait-il avec la ferme intention de n'en avoir aucune, laissant son regard papillonner d'une distraction à l'autre dans l'insouciance la plus totale. D'aucuns auraient même parlé d'imprudence tant il avançait à tâtons sous le regard méfiant des arbres, sur ce petit sentier qui avait certainement été foulé par des sangliers avant lui. Mais telle était sa nature. Après tout, quelles étaient les risques que quoi que ce soit d'inévitable n'arrive ? Il était en pleine forêt, pas à la cime d'un volcan en éruption... avait-il cru. Il passait le coin d’un rocher en vaquant à ses rêveries quand quelque chose lui traversa l’esprit.

Littéralement.

Il n’eut le temps que de cracher le début d’un juron avant que sa tête ne soit brutalement soufflée par un projectile ardent. La violence de l’impact fut telle que son épaule gauche vola en éclat en même temps que sa matière grise en ébullition s’était évaporée. Son bras, à peine retenu par un lambeau de muscle calciné tomba au sol, aussi inerte que le reste de son corps. Son buste, dépourvu de sa pièce maîtresse, avait été pris d’un vague mouvement de recul, comme à la recherche d’une raison valable de ne pas s’écrouler au sol. Cette hésitation ne fut que de courte durée. Ses jambes se plièrent et ses genoux frappèrent lourdement la terre dans une discrète émulsion de sang coagulé. Son corps s'affaissa alors doucement en avant pour achever son déclin, le dos voûté et son visage absent tourné vers le sol.

Quelques longues secondes s’écoulèrent dans un silence de mort, uniquement troublé par le crépitement de sa chair encore brûlante.

Soudain, de discrètes secousses parcoururent le haut de son corps. Puis doucement, dans un lugubre chuintement organique, il se redressa. Avec un équilibre approximatif, il se remit lentement sur ses pieds avant que sa tête inexistante ne se tourne vers la responsable de son absence. Sans une once d’hésitation et avec une intention suintant le mal, le corps dépourvu de tête se mit doucement en marche vers la demoiselle, son unique bras tendu en sa direction. Et tandis qu’il avançait vers elle d’un pas incontrôlé et le corps parcouru de spasmes inconstants, de sa chair calcinée commençait à émerger une antimatière plus noire que le noir. S’il restait silencieux, les êtres invisibles des dimensions alentours fuyaient en percevant les exultations de haine émanant du plus profond des entrailles du jeune garçon, et les quelques mètres qui le séparait de sa proie semblaient eux même s’allonger pour le retarder dans son entreprise mortelle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Keru

avatar

Féminin Messages : 376
Date d'inscription : 28/08/2014

Feuille de personnage
Pouvoir:
Statut: Célibataire

MessageSujet: Re: This boy is on fire!   Jeu 30 Aoû - 1:31






This boy is on fire!



Keru - Aiden






Je peux sentir le désespoir d'Ajräl transpercer la moindre parcelle de mon corps qui se raidit. Je suis un vrai boulet. Peut-être que dorénavant, je prendrai les moments de méditation un peu moins à la légère. Je n'arrive pas à croire que je me sois autant surestimée. Je ne vois rien, pas d'arbre en flammes, pas de fumée, juste une lueur rougeâtre face à moi.

« Je... j'ai touché quelque chose, tu crois ? Ou quelqu'un ? »

Ça m'en a tout l'air, idiote.

Eh ! On ferait peut-être mieux d'aller voir, non ?

… Attends.

L'injonction d'Ajräl envoie des épines sous ma peau. Une sueur froide vient faire baisser ma tension et mon cœur bat soudainement beaucoup plus vite. Si vite que ça m'épuise alors que je ne bouge pas d'un millimètre. Et alors que je scrute la pénombre des arbres, dans l'espoir vain de voir quoi que ce soit, une bestiole s'enfuit, me faisant faire un bond monstrueux en arrière. Ce que je vois alors arriver me fait l'effet d'une bombe dans le ventre. Un corps à moitié calciné, manquant de tête et de bras, avance en ma direction. De sa chair ouverte aux vents s'échappent des volutes noires, gorgées d'une énergie maléfique indescriptible. Un haut-le-cœur me prend des tripes à la gorge, bloquant tout air souhaitant s'infiltrer dans mes poumons. Puis je réalise. Il avance. Vraiment.

Il bouge, vers moi.

Un instinct primaire guide mon bras vers le sol où je trouve une pierre que ma force me permet à peine de soulever. C'est avec mes deux mains que je lui envoie dessus, sa lenteur apparente aidant.

C'est pas bon, c'est pas bon... répète sans cesse l'être de feu dans ma tête.

Le coup de la pierre m'a essoufflée et lorsque je regarde de nouveau en sa direction, il est bien trop près de moi à mon goût. Par réflexe, je recule, avançant mes mains comme pour me défendre. C'est ce moment que choisit Aj' pour prendre possession de mes bras. Plus aucune sensation de force ne semble les parcourir, je ne ressens plus que leurs mouvement et la lourdeur qui s'apparente à des membres morts. Pourtant, ils se meuvent avec une facilité déconcertante. Je hais quand il prend possession de mon corps. C'est très désagréable. Surtout quand il décide d'attaquer sans prévenir et de balancer vers notre ennemi trois sphères de flammes l'une après l'autre.

Cours.

Je ne me le fais pas dire deux fois. Je recule de nouveau. Un pas. Deux. Trois. Et je me retourne pour partir à toute vitesse. L'adrénaline fait bourdonner mes oreilles mais mon regard semble percer la nature autour de moi pour m'éviter des obstacles inutiles. J'ai dû courir quelques minutes avant de m'arrêter enfin. Le souffle court, le cœur si rapide. Mais nul espoir de repos.


Je le sens. Il arrive.





_________________
Merci pour cette magnifique rose Syria~
Keru s'exprime en ff0000 et pense en 990000
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.wattpad.com/user/Louve_K En ligne
Aiden Void

avatar

Masculin Messages : 17
Date d'inscription : 12/11/2016

MessageSujet: Re: This boy is on fire!   Jeu 30 Aoû - 22:55

Un discret souffle s'échappa de sa gorge sectionnée, un sifflement s’apparentant à un gloussement perfide aux vues de la réaction désespérée de la jeune fille. Qu’espérait-elle accomplir en lui lançant une pierre ? Elle fut déviée de sa trajectoire d’un revers de la main fulgurant. En une secousse presque tentaculaire, le bras restant du jeune homme s’était abattu avec une force démesurée contre le projectile, qui se brisa grossièrement. Les os de son bras s’étaient eux aussi morcelés à l’impact, mais seules quelques secondes avaient suffi à ce que sa chair ne se re-solidarise en un bras flambant neuf. On ne pouvait pas en dire autant de sa tête. Plus l’organe était important, plus sa régénération était lente. Et dangereuse.


Une partie de son visage commençait à émerger parmi les émanations de ténèbres jaillissant de ses artères éventrées. Un œil aguerri aurait pu capter, ça et là, quelques parcelles d’un squelette en reconstruction, mais la seule expression que l’on devinait au sein de ce tourbillon de douleur était son irrémédiable envie de tuer. Et à mesure que son visage se reformait, ses pas gagnaient en stabilité. Une stabilité qui n’aurait été que de courte durée s’il avait dû encaisser les trois services ardents de la jeune pyromane.

Une seconde plus tôt, elle aurait fait mouche. Aiden aurait été éparpillé aux quatre vents en tant que cendres effervescentes, et de la cellule la moins infime de son corps se serait reconstitué tout son être, laissant la jeune fille avec un vague traumatisme qu’elle aurait sans doute assimilé à une hallucination...

Mais rien de tout ça n’arriva.

Alors qu’il était sur le point d’être frappé par un premier projectile de feu, une lueur éclata discrètement dans l’obscurité d’un orbite supposé. Là où le néant avait élu domicile une seconde plus tôt, un œil rouge comme le sang était né dans un éclat de la même couleur. En une succession de mouvements à la précision mathématique, il esquiva les trois attaques avec une aisance inconcevable, parachevant l’opération d’une roulade qui aurait été parfaite s’il avait disposé de ses deux bras. Cette maladresse forcée offrit quelques secondes d’avance à la jeune fille qui s’était enfuie. Elle n’en aurait pas une de plus. L’instant suivant, seule une traînée noire occupait le théâtre de leur rencontre.

Heureusement, ils s'apprêtaient à faire plus ample connaissance

Quelques centaines de mètres plus loin, la jeune fille s’était arrêtée, certainement à bout de souffle. C’est ici que le second acte aurait lieu, qu’elle le veuille ou non. Surgissant derrière elle tel un météore ricochant d’un arbre à l’autre, le corps fou du jeune possédé fondit sur sa cible, l’accompagnant brutalement à terre. Sans lui laisser le temps d’émettre la moindre intention de résister, il la plaquait dos au sol, ses mains se refermant sur son cou avec la ferveur d’un piège à ours.

Un rictus immoral s’était étiré sur ses lèvres tandis qu’il approchait son visage de celui de la jeune fille avec la ferme intention de dévorer sa peur du regard. Son visage - à lui - terminait de se reconstituer pour dévoiler les traits fin d’un jeune adolescent en proie à une force qui le dépassait. Mais au fin fond de ses iris, une âme candide et terrorisée refaisait doucement surface. Les derniers lambeaux de sa chair finissaient de se reformer, mais il n’était pas encore aux commandes. Il n’était que le copilote, témoin du spectacle atroce dont il était l’antagoniste. Luttant contre ce désir instinctif de faire le mal, reniant jusqu’à sa propre nature, il finit par effleurer ce qu’il avait toujours pensé impossible. Son corps fut pris d’un bref sanglot, et l’étau de ses mains de desserra un peu.

Un peu plus.

Encore un peu...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Keru

avatar

Féminin Messages : 376
Date d'inscription : 28/08/2014

Feuille de personnage
Pouvoir:
Statut: Célibataire

MessageSujet: Re: This boy is on fire!   Mer 19 Sep - 10:09






This boy is on fire!



Keru - Aiden






Comment as-tu pu le rater à cette distance ?! Je sais que tu n'as pas de force, mais tout de même !

Tu peux parler, t'es pas capable de mieux viser visiblement...

Je reprends mon souffle un instant. Mais la sensation infecte que cette chose a induite en mon corps et mon esprit ne disparaît pas. Je la sens même qui se déplace, agitée, grouillante, qui s'intensifie car elle se rapproche. Oppressante. Étouffante. Suffocante. J'ai du mal à retrouver un souffle correct. Un bruit se fait entendre à mes oreilles. Cette chose doit encore faire s'enfuir les êtres vivants sur son passage. Je me demande même comment les plantes ne sont pas encore mortes vis-à-vis de sa simple présence. Et puis je réalise. Il ne les fait pas s'enfuir. Il n'y a déjà plus aucun témoin. C'est lui. Il est là.

Je me retourne, alors qu'Ajräl me hurle de faire attention, mais mon geste est avorté par une puissance étonnante. Toutes griffes dehors, il s'est jeté sur moi de tout son poids, visant ma gorge qu'il enserre. l'étau indestructible me vole l'air que j'ai eu du mal à récupérer. J'essaie de prendre de grande goulées d'air mais rien n'y fait, un faible chuintement est le seul signe concret du filet d'air entrant qui s'amenuise à chaque semblant d'inspiration. La force de ce qui semble être un jeune garçon me colle au sol, et j'ai même l'impression qu'il essaie de me fondre avec lui, de m'enterrer.

La pression qu'il oppose à mon corps est douloureuse, et je sens que mon sang s'affole du manque d'air. Le jeune homme, retrouvant une apparence plus ou moins normale, approche son visage du miens, son rictus prouvant son intention de me buter.

Impuissante, entre les mains trop fortes d'un gars que je ne connais pas mais bien décidé à avoir ma peau, je remarque que Ajräl s'est tu au pire moment. Incapable de parler, j'essaie de le réveiller par ma pensée, mais en vain. Le manque d'air l'a-t-il atteint également ?

Je sens peu à peu mon corps s'engourdir, mes mains, mes jambes, mes oreilles bourdonnent, mon regard se floute. Mon corps se met à sursauter dans l'espoir de s'échapper de cette étreinte infâme. Mon esprit se résigne presque, constatant que plus rien ne peut être fait. La flamme qui vit en moi s'amenuise peu à peu, prête à mourir juste avant moi.


Je ne veux pas mourir.


Elle n'est pas encore morte, elle n'est pas encore effacée. La puissance qui m'habite n'a pas totalement disparu. Je lève mes bras tremblants pour placer mes mains sur la moindre parcelle du corps de l'homme que je peux atteindre. Impossible de me concentrer pour utiliser le peu de feu qu'il me reste. Et au moment où je m'apprête à relâcher et abandonner, quelque chose me frappe. Non, pas littéralement. Plutôt visuellement. Mon regard embrumé perçoit un lueur étrange au fond des yeux de mon adversaire. Quelque chose que ma tête ne peut analyser à cause de son état. Mais que mon corps comprend définitivement lorsqu'il perçoit que l'air entre de nouveau en lui. L'étau se détend, difficilement mais assurément. Un peu plus. Ma poitrine se soulève soudainement dans un bruit d'inspiration encore difficile.

Mes mains, à mi-chemin entre son corps et le sol, se reprennent et attrape faiblement mais avec détermination son t-shirt pour tenter de le retenir un instant de plus. Et ma tête rencontre soudainement la sienne. Le choc profite à ma chair pour se libérer d'un mouvement brusque, et mon corps engourdi et faible s'anime d'adrénaline pour se reculer vivement, dans un mouvement ondulant et désordonné, à quelques mètres de lui. Recroquevillée sur moi-même dans le but vain de me protéger, ma gorge puis mes poumons s'emplissent de vagues d'air douloureuses mais salvatrices. Mon regard égaré tente de retrouver un point d'ancrage pour se stabiliser et amoindrir le fait que ma tête tourne.

Je sens que tout en moi reprend vie petit à petit. Peut-être même assez vite. L'effet Aj' certainement. Je sens d'ailleurs celui-ci qui s'éveille de nouveau pleinement. La chaleur reprend possession de mon corps jusqu'aux extrémités.


Je suis en vie.





_________________
Merci pour cette magnifique rose Syria~
Keru s'exprime en ff0000 et pense en 990000
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.wattpad.com/user/Louve_K En ligne
Aiden Void

avatar

Masculin Messages : 17
Date d'inscription : 12/11/2016

MessageSujet: Re: This boy is on fire!   Ven 21 Sep - 23:47

Je crois qu’elle ma cassé le nez.

Telles furent les premières pensées du jeune homme alors qu’il avait fait l’expérience d’un coup de tête de sa jeune adversaire. Ces quelques mots émergeant à la lisière de son esprit auraient pu sembler anecdotiques, mais dans le dédale ondoyant de ses pensées, ils étaient les premiers à lui appartenir. Aucune envie de tuer, d’éviscérer, de se repaître des entrailles encore fumantes de sa proie. Juste une pensée fugace trop humaine pour émaner de la chose qui l’habitait. Lui pour qui la simple volonté de cligner des yeux à l’insu de son hôte lui était inconcevable, il avait réussi à perturber son imperturbable emprise, et la fille était en vie.

La fille !

Allongé sur le dos, immobile, ses paupières s’agitèrent frénétiquement alors que ses yeux sanguins apercevaient le ciel pour la toute première fois. Puis il se redressa dans un sursaut, ses pensées franchissant la barrière de ses lèvres.

"La fille !"

Il parcourut d’un regard encore embrumé les alentours à la recherche de cette dernière. Son iris se posa alors pour la première fois sur elle. La pauvre était recourbée à quelques pas de lui. Sa posture ne lui permettait pas de distinguer son visage, mais il lui devinait une silhouette élancée et l’esprit combatif d’une lionne. Et le plus important, elle respirait. Difficilement, mais elle respirait.

Le jeune garçon se leva doucement, les derniers lambeaux de son t-shirt glissant sur sa peau immaculée tandis qu’un sourire angélique se dessinait sur ses lèvres. Son regard, gorgé d’une abyssale bienveillance avait élu la jeune fille comme épicentre de son attention, attention que nul n’aurait su dissiper. Complice de sa candeur angélique, un rayon de soleil opportun perça le frêle feuillage pour frapper la peau du jeune homme aux allures séraphines. Doucement, un tapis de lumière se déroula sur son chemin tandis qu’il s’approchait de la jeune fille. Son visage orné d’une expression de béatitude, il marchait. Doucement, avec légèreté, survolant presque la verdure vierge de toute inquisition humaine.

Soudain, les rayons de soleil furent tentés de se dévier de leur trajectoire. Un vertige gagna le jeune garçon entre deux pas. Son regard se troubla avant de se rabattre lentement vers le sol. En même temps qu’il aperçut ses pieds, il vit une pièce de bois d'une élégante conception naturelle. Il en distinguait une bonne quinzaine de centimètres. Un genre de pieu.

Il était long.
Droit.
Et planté dans son abdomen.

Dans une quinte de toux sanglante, il s'efforça de se remémorer les secondes passées, jusqu’au coup de tête de la jeune fille. Non… quelles étaient les chances ? Pourquoi n’avait-il juste pas roulé jusqu’à un tas de feuilles après ce coup ? Ses interrogations se troublèrent en même temps qu’un de ses genoux heurtait le sol, ses deux mains cramponnées au morceau de bois fiché dans son ventre. Sa respiration se mit à trembler. Son regard, planté dans celui de la jeune fille, commençait à se voiler d’un linceul macabre alors que, les dents serrées, ses lèvres s’agitèrent silencieusement. Il aurait voulu s’excuser. L’appeler au secours. Lui dire de courir. De le tuer. N’importe quoi. A la place, une épaisse fumée noire surréelle s'échappa de sa bouche, consumant son sourire en même temps que son âme.

Elle ne disposait plus que de quelques secondes avant qu’il ne cède à l’envie de reprendre son oeuvre sordide là où il l’avait laissé quelques instants plus tôt. Et aucun déclin de ce désir viscéral n’était envisageable avant que sa chair n’ai fini de dévorer ce corps étranger. Ou bien qu’il n'y soit arraché, d’une façon où d’une autre.

Un nouveau sourire rongeait peu à peu son visage. Ce sourire, elle le connaissait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: This boy is on fire!   

Revenir en haut Aller en bas
 
This boy is on fire!
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Recherche open : Fire & Shadow
» Un article intéressant de Régine Chassagne du groupe Arcade fire
» [UPTOBOX] Fire Girls [DVDRiP]
» MILLA ♣ set fire to the rain
» FIRE BURNS ~ ft. jackie

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Magical academy  :: La dimension de MA :: Les biomes-
Sauter vers: