AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Aya Kane, une personne habile

Aller en bas 
AuteurMessage
Aya Kane

avatar

Féminin Messages : 6
Date d'inscription : 25/05/2018

Feuille de personnage
Pouvoir: Speedster : Métabolisme prodigieux
Statut: Célibataire

MessageSujet: Aya Kane, une personne habile    Dim 27 Mai - 2:49







× Aya Kane ×


× Physique


Aya est une fleur née dans les plus sombres marasmes de la vie et de l’existence, puisant dans on ne sait quelle ressource de l’être pour avoir un assemblage qui se dit harmonieux, aux traits enfantin et expressifs, semblant renfermer du vécu.
Elle peut se fondre dans la masse sans interloquer le regard lorsqu’on ne fait pas trop attention à elle.
La couleur légèrement caramélisée de sa peau trahie sa provenance d'un endroit chaud, ou le fait qu'elle voyage beaucoup, à vous de voir.
Physiquement Aya est d’une taille moyenne (1m60) et assez mince, au corps entretenu. Sa peau va parfaitement avec ses cheveux blond très clair, voir blancs, s'arretant aux épaules. Cerclant ainsi.. De beaux yeux verts foncés, plutôt gros mais agréables, expressifs.
Ses mouvements vifs portent à croire qu'elle à l'habitude de combattre, aussi agilement qu'avec hargne, mais il y a peut-être, voir surement... Autre chose.
Elle se tient droite. son épée longue et fine dans son dos, une armure en cuir souple. Elle parait majestueuse, habillée d'une nuance de doré très proche du noir..



× Mental


Précise, tenace, déterminée.
Il n'y a de chaleur en son âme que le feu des volcans, puisque sa volonté et son coeur compatissant brûlent ardement, quotidiennement.
Elle accorde sa confiance assez difficilement du à son passé. C'est une femme forte mentalement et indépendante, capable d'aider les autres dont elle en décide le mérite. A la fois dure et sensible, protectrice pour certains, égoïste pour d'autres.
Aya possède du caractère, qui déteste le mot « échec ». Ce terme n’appartient pas à son vocabulaire.
Maligne, elle connaît la loi du plus fort et sait pertinemment quelle solution adopter lors d’un danger.
Elle rit au nez des situations risquées là où la plupart laisse leur instinct dicter leur conduite, tout en usant d'habilité pour résoudre ces dernières..



× Histoire


- Joue la musique de la pluie pour apaiser l'enfant, s'il te plait. C'est la seule que tu sais jouer correctement de toute façon.

Aya fronça légèrement les sourcils suite à la remarque d'Ernest, ne trouvant rien à dire alors qu'elle pivota sur le tabouret, tournant le dos au brun qui parlait à l'enfant d'une voix douce. Pourquoi n'était-il pas aussi tendre avec elle? Elle inspira, repoussant sa longue chevelure d'un geste las avant de poser son pied fin sur le pédalier, se mettant doucement à jouer. L'air était calme, doux, montant en crescendo avant de redescendre comme après la fin d'une averse. C'était un rythme entêtant, qui restait toute la journée dans la tête et sur lequel on ne pouvait s'empêcher de chantonner. Elle s'appliquait à le jouer, composant ses accords sans faire la moindre fausse note.
Pourtant, quand elle eut fini, son époux qui avait recoucher l'enfant vint derrière elle et la poussa a recommencer une fois, deux fois... Au bout de la cinquième fois, Aya s'aperçut qu'elle pleurait alors que la main d'Ernest, posée sur son épaule, exerçait une pression plutôt forte qui l'obligea a reprendre une sixième fois la mélodie. Les yeux rivés sur sa partition, la blonde obéît docilement quand soudain la main pâle du brun vint brutalement prendre la partition et la déchirer. La pianiste écarquilla les yeux, perdant ses moyens alors qu'elle s'arrêta de jouer.

- Qui t'a dis d'arrêter, Aya? demanda-t-il avec un large sourire mauvais.

Elle ouvrit la bouche pour répliquer puis se tut, incapable d'hausser le ton; alors elle baissa les yeux sur le clavier.

- J'ai demander : Qui t'a dis d'arrêter ?

La voix d'Ernest se fit désormais menaçante, la main sur l'épaule de sa jeune femme se déplaçant jusqu'à la nuque de cette dernière qu'il serra légèrement. Elle glapit, évitant son regard alors que bientôt il lui fit quitter le tabouret sur lequel elle était assise, la forçant à poser la joue contre le bois du piano, penchée en avant alors qu'il se tenait derrière elle. Le fait qu'elle pleurait, qu'elle avait peur de lui permis à Ernest de mesurer ses coups alors qu'il abattait son genou et ses poings dans le ventre de sa femme en lui demandant :

- Pourquoi te faire plaisir puisque tu es incapable d'être reconnaissante ? Hein? Pourquoi j'aurais a nouveau envie de te faire plaisir si c'est pour que tu pleure à chaque fois ? Réponds-moi, Aya. grogna-t-il à son oreille alors qu'il lui donnait un nouveau coup qui l'a fit s'avachir contre l'instrument, ses jambes étant incapable de maintenir son poids.
Sa femme ne put lui répondre, terrifiée alors qu'elle suppliait à voix basse qu'on lui vienne en aide.

Soudain, il vint frapper la tête d'Aya contre le piano, l'assommant à demi avant de la laisser là. Son ventre et son visage lui faisaient atrocement mal alors que le sang commença a couler de son nez, caressant ses lèvres. Elle resta avachit contre le piano un long moment, son mari étant parti avec leur fille dans la cuisine.
Elle voulait que tout cela s'arrête. Et pour de bon. Elle n'en pouvait plus, de cette vie.
Alors qu'elle pensait à un énième futur plan d'évasion foireux... Sa prière commença à prendre forme.

En effet, la bougie qui était posée sur le piano s'était renversée et fit prendre feu progressivement au piano. Elle ne dit rien, le regard perdu dans le vague, trop  impuissante mentalement et physiquement pour faire quoique ce soit. Peut être étais-ce la meilleure solution, se disait-elle.
Elle laissa le feu se propager de plus en plus, encore, et encore, jusqu'a alerter Ernest. Mais il était trop tard, le feu était déja en train de consumer les meubles, les murs, de vives flammes ressemblant à son salut.
Il essaya tant bien que mal d'éteindre le feu, beuglant d'innombrables insultes qu'Aya ne se fatiguait plus à essayer d'entendre et d'en comprendre le sens.
Ernest fit après plusieurs longues minutes prit au piège par les flammes. Les cris de son enfant raisonnent et se couvrent à la fois par les flammes, et c'est enfin le tour de la jeune mariée de prendre feu. Elle se laissa faire, au début.
Son corps était presque totalement atteint. Mais d'un coup, elle fut prise d'une révélation :
Et si tout cela était une porte de sortie?

Elle regarda le corps en feu de son défunt mari, elle n'arrivait pas à le croire. Elle se débatta
dans les flammes, se roulant dans un tapis, puis chercha sa fille du regard. Impossible d'acceder à la cuisine, trop envahie par les flammes.
Aya souffrait... Les flammes l'avait brulée, dévisagée. Elle était dans un combat intérieur, que faire, comment, surtout avec le peu de force qu'il lui restait, rongée par les flammes?
Elle s'avachit donc au sol et hurla. Il ne lui restait peu de temps avant d'être totalement consumée. Proche de la mort, elle perdit connaissance.

Aya se réveilla, doucement, se sentant étrangement... Bien?
Elle était nue. Son corps, était redevenu doux, sans les bleus de son mari, sans brûlures et chair exposée... Ses cheveux étaient là, soyeux, très courts cependant.
Que s'était-il passé pendant cette perte de conscience...? Elle avait le souvenir de tout cela, comme si ça venait de se passer.
Elle essaya de se raisonner, de se lever, ne sentant plus aucunes douleurs, puis, découvrant le lieu, une foret, elle se mit à marcher... Et marcher.... Et marcher.
C'était une seconde vie pour elle. Aya ne pensait plus à autre chose qu'à être quelqu'un d'autre, plus forte. Et ce qui lui était arrivé la rendait perplexe.
Elle se rendit alors à l'Académie, dont elle aperçut les grilles grandes ouvertes, comme si elle apparaissait soudainement devant elle., en quête de raison de vivre de sens, et de réponses, il se trouve qu'elle venait de trouver l'endroit parfait.




Quelques Infos

Âge Vingt ans
Sexe Femme
Orientation Hétérosexuelle
Groupe Humain
Pouvoir "Métabolisme prodigieux"
Familier /


Description de ton Pouvoir

Aya possède une vitesse de réaction et de déplacement prodigieuse. Elle est si rapide qu'elle peut très aisément esquiver les balles, courir à la verticale, même courir sur l'eau et donner des rafales de coups !
Donc, son métabolisme est très rapide. Il n'est donc pas rare de la voir manger... Même très souvent. Ses cheveux poussent très vite, c'est pour cela qu'elle se les coupe quotidiennement quand ils arrivent aux épaules.
Grace à sa vélocité, elle est imunisée contre les frottements et la pression issus de la vitesse.
Déja bien forte pour son âge, il lui arrive cependant d'avoir des... Pannes, par exemple, se stopper net dans son élan. Ce qui peut être dangereux, mais aussi cocasse.


Et derrière l'écran ?

Pseudo Aya, ou Alice!
Âge 18 ans
Disponibilité Tous les jours, si je peux!
Un petit mot ? "arreeeet"

©️️ Halloween × CICI

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dhareth

avatar

Masculin Messages : 9
Date d'inscription : 26/05/2018

Feuille de personnage
Pouvoir: "Chaos"
Statut: Célibataire

MessageSujet: Re: Aya Kane, une personne habile    Dim 27 Mai - 3:07

Hop hop hop ! Fiche validé !

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Aya Kane, une personne habile
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» A quand l'arrestation de Lucifer en personne?
» Chacun sa route chacun son chemin ♫ [ Libre 1 Personne ]
» Kane Vs John Morrison
» J'ai peur...il n'y a personne?
» Kane, Dolph Ziggler & Randy Orton VS Edge, Justin Gabriel & Chris Jericho

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Magical academy  :: Zone Administrative :: Présentations :: Fiches Validées-
Sauter vers: