AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Aiden Void

Aller en bas 
AuteurMessage
Aiden Void

avatar

Masculin Messages : 8
Date d'inscription : 12/11/2016

MessageSujet: Aiden Void   Sam 26 Mai - 23:41







× Aiden Void ×


× Histoire


Aiden est né... Peut-on réellement parler de naissance ? Disons qu'il est apparu... non, plutôt qu'il a commencé à exister, et ce avant que le concept d'année n'ait été pensé. D'autant qu'il était là bien avant que Copernic ne décide que la terre était en orbite. Hélas – ou heureusement – il ne se souvenait pas de l'époque ou notre planète s'est subitement mise à tourner autour du soleil pour le commun des mortels. Mais ça, nous y reviendrons plus tard.

Revenons-en à... Bon, appelons ça une naissance, pour le bien fondé des points de suspensions. Revenons-en à sa naissance donc.
Aiden n'était pas prévu. De toute façon, par qui aurait-il pu être prévu ? Il aurait fallu échographier la réalité pour augurer son arrivée, et nous n’évoquerons pas sa conception pour éviter les maux de crâne.

Il naquit au beau milieu d'un champ. Puis dans un volcan en éruption. Puis dans une salle de classe. Puis dans l'infinité d'instants et d'endroits qu'avaient composé son existence dans ce monde presque aussi fou que lui. En effet, même s'il était plus laborieux d'estimer son âge que de compter les étoiles, cette entreprise était toute aussi vaine puisqu'il n'avait une mémoire que d'une quinzaine d'années. Si ce n'est quelques bribes fugaces, il n'aurait jamais pu vous narrer le périple de ses derniers millénaires.

Mais, me direz-vous, comment pouvait-il en avoir conscience ? Comment peut-on savoir qu'on oublie si on oublie ce qu'on sait ? Vous l’ajouterez à la liste des interrogations engendrées par son histoire. Mais l'oubli étant l'unique constante de son existence, il avait fini par comprendre que sa mémoire était éphémère.
Chaque journée que le futur dévoilait était une journée engloutie par le passé. Toute sa vie – pour autant qu'il s'en souvenait – n'était qu'un perpétuel réapprentissage de ce qu'il avait certainement déjà appris. La majorité des personnes qu'il avait connu, aimé, hais, étaient mortes. Sa vie n'était qu'une éternelle angoisse d'oublier ce qu'il avait chéri tout en sachant qu'on ne pouvait regretter ce qu'on ne connaissait pas... tantôt dévasté par la peur d'oublier un proche, tantôt submergé par l'euphorie de tomber amoureux pour la première fois... encore... Pourtant, il continuait de parcourir les époques, arboré du sourire candide qui le caractérisait.

Et bien que son savoir volatile, sa mémoire musculaire persistait, faisant de lui un maître dans tout ce qu'il était humainement possible de maîtriser, physiquement parlant. Il (re)découvrait donc à intervalle régulier des aptitudes insoupçonnables, pas même par lui. Ces facultés semblaient d'ailleurs se faire un malin plaisir à se manifester à des instants suffisamment opportuns pour qu'il soit le premier surpris. Ainsi, aussi vif et adroit qu'un corps séculaire pouvait devenir au cours de millénaires, il ne cessait de surprendre par ses capacités physiques, qui demeuraient pourtant vraisemblables la plupart du temps.


Mais ce jour était un témoignage flagrant de l'invraisemblable dans laquelle pouvait bercer son existence. Tandis que Aiden se trouvait en chute libre à mi-hauteur entre la cime et la base d'un bâtiment digne des plus hauts buildings de Manhattan, il faisait une rapide rétrospective de ce que sa mémoire daignait lui concéder. Même le vent semblait pensif dans cet élan de nostalgie, et paraissait s'abstenir de frapper violemment son visage pour ne pas le tirer de sa torpeur.
Parmi la foule d'instants immémorables qu'avait élaboré sa vie pour en arriver à ce moment précis, un souvenir l'avait tourmenté au point de l'obséder. Celui d'une académie. Une académie dans laquelle coexistaient dans une rare harmonie de nombreux êtres vivants et entités en tous genres, et il fut une époque où il s'y était épanoui. Pourquoi ? Et pourquoi l’avait-il quitté ? Peu importait, les endroits où il se sentait chez lui étaient trop rares pour se poser des questions, et il n'avait aujourd'hui qu'une chose en tête : retrouver ce havre de paix.

Et tout en lui indiquait qu'il y était. Comme appelé par ces grilles massives affublées des initiales MA, il savait qu'il n'était qu'à un pas de les franchir. Pourquoi donc tout lui semblait si différent que dans ses souvenirs évanescents ? Il aurait parié que le trottoir sur lequel il s'apprêtait à s'écraser était occupé par un arbre il n'y a pas si longtemps, quelques années. Ou dizaines d'années peut-être...?

Brutalement rappelé à la réalité, il ouvrit les yeux pour apercevoir le sol bien plus proche que lorsque qu'il les avait fermé. Jusque là ballotté d'un courant d'air à l'autre, son corps fut subitement pris d'une saccade le repositionnant dans l'axe de sa chute en une fraction de seconde, ses pieds touchant alors le sol en premier dans une combinaison de fracas d'os et de bitume. Quelques secondes s'écoulèrent, puis d'une masse noirâtre dont on distinguait une silhouette humaine se redressait doucement le jeune homme dans une sinistre contorsion, sa carcasse brisée et se nerfs lacérés se réarrangeant au fil de son agonie. Tandis qu'il regardait sa main dont les doigts émiettés se reconstituaient dans d'épaisses volutes noires, il canalisait cette insoutenable douleur dans une rage incommensurable envers son créateur. Quelle qu'en eut été son origine, il semblait qu'il avait décidé que son oeuvre - Aiden - n’aurait ni le droit de vivre, ni de mourir.

Il paraît qu'à l'orée de sa mort, on voit défiler toute sa vie devant ses yeux. Dans le cas de Aiden, pas toute. Une infime partie même. Mais peut-être la plus importante.
Il redressa la tête, les émanations de ténèbres l'entourant se dissipant peu à peu pour le laisser méditatif, un sourire ingénu remplaçant bientôt le rictus meurtrier dessiné sur ses lèvres. Il ne voyait aucun portail, mais il était au bon endroit, il le savait.



× Physique


Comme on peut s'en douter, le corps de Aiden semble lui aussi avoir oublié de vieillir.
Au premier coup d’œil, il a l'apparence d'un jeune garçon d'une quinzaine d'années, plutôt banal pour son âge vraisemblable. Mais quiconque regarde plus en détail constate que l'éternité a sculpté son corps pour en faire une véritable oeuvre d'art marquée par les époques, aussi subtile qu'agréable pour les yeux. Ses cheveux bruns sont pour la plupart du temps ébouriffés, et la couleur de ses yeux a la particularité de varier s'ils sont amenés à renaître. Car son corps, s'il est blessé, abîmé ou éprouvé d'une façon quelconque, fera alors l'objet d'un mécanisme infaillible de régénération cauchemardesque le rendant aussi mauvais qu'il est monstrueux.



× Mental


Arborant un constant sourire empreint d'une candeur angélique, sa personnalité est le reflet de son apparence physique. Optimiste au possible, il préférera toujours croire en la bonté de l'âme des plus pernicieux, au risque calculé d'en faire les frais.
Tant que son corps est intact, il est un océan de bienveillance. Mais si vous commencez à voir des spirales ténébreuses s'échapper de ses plaies, fuyez. Ou laissez le pour mort. Suffisamment mort pour avoir le temps de fuir.




Quelques Infos

Âge Indéterminé. D'apparence, entre 15 et 18
Sexe Masculin
Orientation Hétéro
Groupe Esper
Pouvoir Immortalité/régénération


Description du pouvoir

Capacité de régénération. Le processus prend un temps proportionnel à la gravité de la blessure et a un impact direct sur sa personnalité. (voir description physique et mentale pour de plus amples détails)


Et derrière l'écran ?

Pseudo Léo
Âge 26
Disponibilité Indéterminée
Un petit mot ? Gnu

©️️ Halloween × CICI

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ren

avatar

Masculin Messages : 521
Date d'inscription : 27/06/2009

Feuille de personnage
Pouvoir: Ban, Kick, What else?
Statut: Célibataire

MessageSujet: Re: Aiden Void   Dim 27 Mai - 1:18

Bienvenue ! =D
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://magicalacademy.forumactif.com
 
Aiden Void
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Oracle of The Void
» I lost myself || ft. Aiden
» Un esprit errant aka Aiden
» I'm a monster and i'm lost. | Jude / Aiden
» ∞ AIDEN + IPHONE 5

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Magical academy  :: Zone Administrative :: Présentations :: Fiches Validées-
Sauter vers: