Partagez | 
 

 Présence nocturne [w/ Layl Khaof]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Féminin Messages : 19
Points : 105
Date d'inscription : 02/07/2017

Feuille de personnage
Pouvoir: BraintEater
Items:
Statut: Célibataire
avatar
Elyah A. Kairos
MessageSujet: Présence nocturne [w/ Layl Khaof]   Ven 14 Juil - 11:09

« Appartement d'Elyah, un mardi soir »
Présence nocturne




Étalé paresseusement de tout son long sur le futon, un chat noir ronflait doucement. Nul rêve ne passait dans son esprit car c'était à peine s'il dormait. Il attendait. Le cadran digital d'un réveil indiquait 17:55 alors cela voulait dire qu'elle n'allait pas tarder. Sa petite oreille s'agita à l'entente d'un bruit de pas dans l'escalier : léger mais assuré, comme un oiseau sachant où chasser sa proie. Elle arrivait. Le matou s'étira, sa mâchoire se détendit en un bâillement insonore et il planta ses griffes dans la couverture pour marquer qu'il était bien. Ce n'était pas le grand luxe, les croquettes étaient bon marché, il n'avait pas le droit à de l'alcool, mais au moins, il avait un toit sur la tête et il avait de la compagnie. Et en parlant du loup... La jeune femme tourna la clé dans la serrure et entra vivement. Ses traits étaient tirés mais elle se tenait bien droite pour que le reste de son corps ne montre aucun autre signe de fatigue, car oui, être professeur de sport pouvait être épuisant, surtout quand on passait sa journée à faire la plupart des exercices avec les élèves. Elle posa son sac à dos sur le sol et, après avoir ôté ses chaussures, elle rejoignit le félin sur le lit.

« Wow tu schlingues la transpi', t'as oublié de te doucher avant de rentrer ou... ? » fit le chat en fronçant son petit museau.

Elle lui jeta un petit regard de côté et elle haussa un peu les épaules.

« Oublié mes affaires ici. »

Le matou fit une moue écœuré et il s'éloigna en direction de la fenêtre entrouverte pour se lécher les pattes et se frotter le visage. Quelques minutes s'écoulèrent, elle resta là à regarder le plafond et à réfléchir au programme de la semaine prochaine. Elle prenait toujours de l'avance dans ce qu'elle préparait car même si son métier ne nécessitait pas un cours détaillé à l'écrit comme les autres professeurs, elle devait tout de même savoir où les étudiants allaient dans la pratique d'un sport. Finalement, elle se leva et alla à la douche, provoquant au passage des "Alléluia !" narquois de la part du minou. Le contact de l'eau sur sa peau la fit frissonner de plaisir, cela faisait toujours un bien fou après une journée comme elle avait eu. Elle ferma les yeux.

Une serviette autour de la taille, une autre autour de ses cheveux, elle revint dans sa pièce principale et regarda son téléphone. Mère, un appel manqué. Ah oui, elle avait oublié l'appel mensuel. Bah ! Cela pouvait bien attendre demain ! Malgré l'heure pas vraiment tardive, la jeune femme se fit à manger et elle se posa devant la suite d'une de ses séries du moment, un truc médiéval avec beaucoup de morts, d'intrigues et de coups fourrés qui faisait fureur un peu partout. Le chat vint se poser près d'elle, et elle lui refila un bon bout de jambon. Il ronronna et se laissa caresser.

***

« J'en étais sûr ! Elyah ! T'avais deviné que c'était un traître ? Rah ! C'est trop horrible. »

Elle regarda le félin s'agiter et lui tapota la tête. Allez, il était à présent l'heure de dormir. Elle éteignit les lumières, baissa les persiennes, et se glissa dans son lit. Le chat se roula en boule sur un coussin épais qui lui servait d'endroit où dormir, et tous deux se laissèrent glisser dans les doux bras de Morphée. Les minutes continuèrent de s'écouler silencieusement alors que le monde des rêves commençait à les engloutir, doucement, avec une tendresse bienveillante. Mais le visage de la demoiselle se troubla légèrement et elle tomba hors du monde des rêves et de ses histoires fantasques et agréables et d'une coup elle-

***

-ouvrit les yeux. Son corps était lourd, accablé par une atmosphère pesante. Il lui semblait qu'elle avait du mal à respirer. Elle regarda autours d'elle et elle se rendit compte qu'elle était à la Magical Academy. Le soleil brillait dans le ciel noir, mais cela lui sembla normal. Elle regarda l'heure sur sa montre *depuis quand avait-elle une montre ?* et remarqua qu'il allait bientôt être l'heure de donner son premier cours du matin.

 
Fiche par Sánsa ; sur Never-Utopia
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Masculin Messages : 64
Points : 300
Date d'inscription : 01/03/2017

Feuille de personnage
Pouvoir: Cauchemars
Items:
Statut: Célibataire
avatar
Layl Khaof
MessageSujet: Re: Présence nocturne [w/ Layl Khaof]   Sam 15 Juil - 4:48

L'entité du Néant observait le petit univers depuis un moment déjà. Il regardait la manière dont ces petits être semblaient vivre. De ce qu'il avait compris, il s'agissait d'une « école », des petites créatures s'y regroupaient afin d'apprendre des choses sur leur monde et leur pouvoir. Une attitude louable.

Son attention fut toute fois attirée par un groupe de ces êtres, ils semblaient souffrir... volontairement. Leur corps étaient en sueur, leur souffles bruyant, leur muscles chauds et endolories par les effort physique. A quoi pouvaient-ils bien penser pour s'infliger une tel souffrance ? Une des créatures semblait sortir du lot. Un chef ? Un leader ? Sans doute. C'était une femme, elle semblait les guider lors de ces « exercices physique » comme ils disaient. Ils gesticulaient tous dans tous les sens, dans une espèce de chorégraphie étrange et presque chaotique. Puis, tout se termina...les petits êtres retournèrent tous vaquer à leur occupation ou rentrèrent chez eux.
Layl garda cependant un œil sur la « chef » de ce petit groupe de sportif. A première vue, elle ne semblait pas plus extraordinaire que les autres, mais sa forme physique lui laissa supposer une personne assez forte et doté d'un fort caractère. Une victime potentielle...

Un fort caractère mais un grand cœur, oui, elle fera parfaitement l'affaire. L'énorme créature porta un de ses tentacules près de la petite boule de lumière qui représentait la dimension de Nariyu, son festin allait enfin pouvoir commencer. Cela faisait des millénaire qu'il n'avait pas goûté à la peur d'un être humain... Et encore moins d'humains avec des pouvoirs. Une sorte d'impatience presque infantile naquît au plus profond de son être, un sentiment étrange et presque nouveau pour la créature.
Layle lâcha un rire puissant qui résonna dans tout le Néant tel un immense coup de tonnerre. Il ne pus se retenir. Ses yeux rouge s'écarquillèrent et un large sourire bardé de dents et de tentacules craquela son « visage ». Enfin une dimension digne de lui... Enfin des êtres potentiellement capable de le sustenter.

Il commença à comprendre pourquoi Tabaras était tombé contre cette univers. Il y avait un certain potentiel chez ces petits êtres qui, bien utilisé, pouvait peut-être rivaliser avec les pouvoirs des démons primordiaux. Son impatience ne fit que croître de plus belle.

Enfin, le moment était venu.
La jeune fille maintenant endormis, il était temps pour l'entité du Néant de faire son office. Doucement, l'un de ses tentacules frôla la petite boule de lumière. Les créatures qui peuplaient son corps immense se mirent à chanter. Contrairement à ce que l'on pouvait croire, la cacophonie ambiante ne produisait pas un son disgracieux. On pouvait deviner une mélodie douce et sinistre provenant des milliers de créatures.
Doucement, Layl ouvrit son immense gueule, englobant entièrement la sphère. Puis, referma son étreinte sur cet univers. Désormais connecté avec celui-ci, il allait pouvoir enfin se repaître de la peurs des millions d'être peuplant ce monde.Et sans que la jeune fille ne s'en rende compte, elle était déjà tombée sous l'emprise de Layl.
***

Le ciel était noir, mais le soleil brillait de tout son éclat. L'atmosphère était pesante et l'air lourd. Il ne faisait ni chaud, ni froid et un vent violent se faisait entendre, mais pas ressentir. La jeune fille aux cheveux blanc était là, regardant sa montre. Son cours de sport matinal allait bientôt commencer... elle ne pouvait décemment pas être en retard.

Sans que la jeune fille ne le remarque, le soleil se changea pendant un bref instant en un œil géant.
« Cours, cours petite fille...ne les fait pas attendre. » pensa Layl.
L'académie se dressait là, de manière menaçante, plus imposante que jamais.

Les élèves de la jeune fille l'attendait à l'ombre d'un arbre, aux abords de la forêt. Au fur et à mesure qu'elle se rapprochait d'eux, l'atmosphère se fit plus agréable, plus légère. Le ciel devint plus clair et moins agité.
Un moment de répit ? Peut-être bien. Layl, à la manière d'un chat, aimait jouer avec sa proie... lui laissait l'illusion du contrôle.

À sa vue, les élèves se levèrent, la saluant d'un sourire radieux. Il étaient tous en tenus de sport, prêt pour le cours qui les attendait.
La matinée passa assez rapidement, les jeunes élèves proposèrent d'eux même une petite course d'endurance afin de terminer le cours sur une note joyeuse. Un flash vint interrompre la discutions des élèves. Des squelettes et cadavres à moitié pourrissant vinrent remplacer les personne se trouvant devant la jeune fille, le paysage tantôt idyllique et paisible se changea en une terre meurtrie et ravagée... ce fut bref, à peine quelques secondes, mais c'était suffisant pour être vu par un humain. Quand le flash disparut, tout redevint comme avant, à l’exception près que les élèves d'Elyah avaient disparut.
Devant elle, se dressait la forêt du parc de l'école. Les arbres était plus grand et plus menaçant qu'a l'accoutumé. Un hurlement retentit, douleur, peur, chagrin... Quelque chose de confus. Une chose était sûr... cela venait de la forêt...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Féminin Messages : 19
Points : 105
Date d'inscription : 02/07/2017

Feuille de personnage
Pouvoir: BraintEater
Items:
Statut: Célibataire
avatar
Elyah A. Kairos
MessageSujet: Re: Présence nocturne [w/ Layl Khaof]   Lun 24 Juil - 9:55

« ?hndw?..x »
Présence nocturne


Elyah s'avança en direction de ses élèves, qui étaient étonnement souriants. D'ordinaire, ils tiraient presque tous une tête de trois pieds de long car bon, il fallait l'avouer, la course à pied et la musculation n'étaient pas les séances les plus passionnantes en sport. Mais là, ce fut même à eux de proposer le contenu du cours. Pourtant, elle ne ressentit rien de bizarre, elle se sentait même un peu heureuse que cela se passe ainsi. Si elle était devenue professeure, ce n'était certainement pas par passion mais parce qu'il fallait bien qu'elle occupe un rôle dans l'école autre que celui d'agent de terrain, d'abord pour le côté administratif, et aussi parce qu'il fallait bien qu'elle fasse quelque chose de ses journées quand elle n'avait pas besoin d'aller effacer les souvenirs de pauvres badauds. Mais bref, il était temps de faire ce pour quoi elle était payée, n'est-ce pas ?

Brusquement, dans un flash de lumière, l'atmosphère douce et printanière s'évanouit en un instant, et pendant un bref instant, une vision de cauchemar s'offrit à ses yeux. Ses élèves, ses pauvres élèves, n'étaient plus que des corps figés, des cadavres aux entrailles éparpillées et pourries par le temps. Leurs orbites vident semblaient la juger. L'effroi qu'elle ressentit lui glaça le sang, tout son corps se raidit, cherchant un explication. Trop tard, tout avait déjà disparu. La jeune femme regarda autour d'elle. Personne. Elle regarda la forêt, haute, froide, menaçante, elle pesait sur elle comme une entité froide et meurtrière. Un cri en émana. Elyah frémit à nouveau. Seul un animal au bord de l'agonie pouvait émettre un tel son. Un animal, ou une personne... Déglutissant difficilement, elle dégaina son épée, sans se soucier du fait qu'elle ne l'avait pas sur elle quelques secondes plus tôt, et elle pénétra doucement dans la forêt.

Les racines tortueuses des arbres rendaient sa progression difficile et elle étaient trop épaisses et nombreuses pour qu'elle perde son temps à les couper. Elle se déplaçait avec agilité et à chaque pas, elle recouvrait un peu d'assurance. Son esprit tournait à plein régime : elle ne cherchait pas à savoir ce qui se passait exactement, mais elle réfléchissait surtout à comment mettre ses élèves en sécurité lorsqu'elle les retrouverait. Le hurlement se fit de nouveau entendre, plus proche cette fois. Ce qui voulait dire qu'elle avançait dans la bonne direction, bien. Elle prit une profonde inspiration et continua sa route en accélérant légèrement. Au bout de quelques minutes, les arbres s'ouvrirent sur une clairière sombre au centre de laquelle se trouvait un jeune homme, et de plus près, elle put constater qu'il était un de ses élèves. Il était étendu sur le dos, son corps était agité de tremblements incessants : il pleurait. Sa jambe droite était réduite à l'état de bouillie informe et ça et là on pouvait voir de nombreuses traces de coupures et autres sévices. Elyah se rua à ses côtés et elle posa doucement sa main dans la sienne. Leurs yeux se rencontrèrent, elle était calme, lui était complètement affolé.

« Sshh... Ça va aller, respire. Sssh... Sssh... » murmura-t-elle d'une voix réconfortante.

Il voulut parler, mais seuls des sons inaudibles sortirent de sa bouche. La panique montait en lui, et il lui serra durement la main, sans doute à cause de la souffrance qu'il ressentait. Elle lui parla doucement, en continue, afin qu'il puisse concentrer son esprit sur autre chose que sur sa douleur. Des yeux, elle chercha les traces de la présence d'autres personnes : si son élève s'était retrouvé ici, le reste du groupe ne devait pas être loin.



Fiche par Sánsa ; sur Never-Utopia
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Présence nocturne [w/ Layl Khaof]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Présence nocturne [w/ Layl Khaof]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Quand la virée nocturne se transforme en cauchemar | Nicolas de Ruzé |
» Escapade nocturne [Galyana]
» Entretien nocturne [Ashenie de Sephren]
» Combat nocturne ou dans des lieux plus que sombres.
» Nuage nocturne premier entrainement

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Magical academy  :: La Ville de Nariyu :: La Rue Principale :: Les Appartements-