Partagez | 
 

 Cours d'histoire ? [Pv : Hex Hekmatyar]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Féminin Messages : 157
Points : 330
Date d'inscription : 27/03/2016

Feuille de personnage
Pouvoir: Prendre une apparence humaine
Items:
Statut: Célibataire
avatar
Aoi Nohara
MessageSujet: Cours d'histoire ? [Pv : Hex Hekmatyar]   Ven 2 Juin - 11:08

Hex Hekmatyar

Aoi Nohara

「Cours d'histoire ?」
Je n'en reviens pas. J'en suis arrivée à u point où je me perd tellement dans cette longue solitude que je m’apprête sérieusement à suivre un cours. Jamais encore, depuis on arrivé, j'ai assisté à un seule cours, je me contente de flâner dehors avec Aki, en lisant encore et encore. À tel point que je suis presque certaine d'avoir consulté absolument tous les livres de la bibliothèque de cette académie.

Donc aujourd'hui, une grande décision à été prise, je me mêle aux individus peuplant les couloirs de ce vaste endroit. Je me prépare donc à suivre mon tout premier cours d'histoire. Oui, j'ai choisi celui-ci, il fallait bien en choisir un après tout. De plus, l'histoire me semble est un choix plus judicieux par rapport à mon humeur du jour.

Pour le coup, je n'ai pas revêtis mon kimono, j'ai opté pour des vêtements plus confortables et plus adapter. Je déambule dans le couloir me menant à la salle de classe, une capuche dissimule mes cheveux et je remarque bien les regards se poser sur moi. Je sais que ce n'est pas poli de se promener dans un lieu clos avec quelque chose sur la tête. Je soupire et continu ma route, leur regard ne m’atteint pas spécialement, néanmoins par respect, je vais tout de même enlever ce tissu couvrant ma chevelure de couleur si particulière.

En continuant d'avancer et m'approchant de mon but, j'entends des rumeurs, des gens parler entre eux. D'accord, mon ouïe est en quelque sorte assez aiguisée, cependant, je suis presque certaine que les personnes souhaitent aussi se faire entendre, sinon elles tenteraient de se faire plus discrète pour de tels échanges. Je soupire et arrive enfin, ouvrant la porte, j'observe la classe et les personnes présente. Je m’attribue une place près d'une fenêtre que j'ouvre, trouvant que ça sent un peu trop le parfum bon marché...

Si ses personnes tentent sérieusement de dissimuler leur odeur corporelle avec de tels artifices alors c'est réussit, ça empeste vraiment, c'est impressionnant. Heureusement, une faible et douce brise apporte à l'intérieur une douce odeur d'extérieur, bien plus naturelle, cette nature est vraiment bien faite.

Je pense être un peu en avance, alors en attendant, je sors un livre qui traîne dans mon sac, que je porte toujours en bandoulière, et l'ouvre à la page où j'ai cessé de le parcourir la veille. Je me plonge alors dans cet univers mystique jusqu'à l'arrivée du professeur. Une jeune femme prend la parole, communiquant avec sa voisine et expliquant qu'elle apprécierait vraiment que le cours n'ait pas lieu, car elle serait bien tenter de rester dehors et profiter du soleil. Je ne prête plus vraiment attention à ce qui m’entoure et me ferme à tout bruit extérieur, n'écoutant plus le brouhaha qui se fait tout autour de moi.

Je ne suis pas sûre d'entendre le professeur entrer, mais est-ce grave, tant que je ne dérange pas son cours.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Masculin Messages : 78
Points : 385
Date d'inscription : 24/04/2017
avatar
Hex Hekmatyar
MessageSujet: Re: Cours d'histoire ? [Pv : Hex Hekmatyar]   Ven 2 Juin - 19:21


   Rencontre entre prédateurs

   

   

Le réveil sonna encore une fois… Ça devait être quoi… la troisième fois qu'il sonnait non ? A force de l'arrêter j'avais fini par oublier de compter.
Le soleil était déjà haut dans le ciel, et nul doute qu'il était bien au-delà de midi. Je n'avais dans la théorie pas de cours à assurer pendant la matinée.
J'ouvris un œil encore à moitié endormi pour regarder l'heure. Treize heures quarante-cinq… Tiens-je n'avais pas un cours à 14h moi ?
Repoussant la question, je me retournais dans mon lit fermant une nouvelle fois les yeux en marmonnant.
Ce ne fut que cinq minutes après que je réalisais que j'étais en retard.
Poussant une série de jurons colorée, je m'extirpais de mon lit, mes vêtements étaient encore par terre et je les enfilais sans vraiment y faire attention : mon éternel sweat à capuche noir couplé à un pantalon de treillis noir dans lequel on pouvait entendre le tintement de mon briquet.
J'avais heureusement eu la bonne idée de me couché les cheveux attachés, ce qui m'épargna un bon moment. C'est donc en trébuchant à moitié que je partis dans les couloirs de l'établissement, j'avais juste envie de retourner dormir, et pourtant, je devais faire ce cours…. Enfin au moins la moitié.

J'arrivais dans la salle de classe, ou la moitié les élèves se levèrent presque tous à mon arrivée tous sauf une jeune femme que je n'avais pas encore vu. Autant, je me fous royalement de qui viens, autant, il m'arrive parfois de remarquer des personnes inhabituelles.
Je pris tranquillement ma place, ouvrant en grand la fenêtre avant de m'affaler dans le fauteuil.
Quelques minutes passèrent avant que je me rappelle d'une chose.

-Ah oui merde, c'est vrai asseyez-vous.

C'était peut-être une marque de respect pour eux, mais je me foutais pas mal de ce genre de chose pour être honnête, j'avais complètement autre chose en tête.
Sortant par réflexe une cigarette que je n'allumai pas, je pris l'imposant livre sur le bureau pour faire l'appel.

-Alors euh… Ald…. Bon, vous savez quoi ? On s'en fout un peu de tout ça !


De quoi j'avais bien pu leur parler la dernière fois… Le Viêtnam ! Ça devait être le Viêtnam reste à savoir ou j'en étais rendu.
Pour être honnête, j'aimais bien faire des cours, mais seulement quand ça m'inspirait, et ce jour même, j'étais surtout inspiré par retourner à mes activités de la veille.
Ça et je sentais un désagréable grattement au fond de ma gorge signe que je ne m'étais pas nourri depuis quelque temps.
J'avais heureusement un pack sur moi, mais je doutais vraiment tenir tout le cours.

Après quelques minutes passées à chercher quelque chose sous le bureau, je finis par retrouver le paquet de copie que j'avais corrigé, il y avait quelque temps.

-Bon mauvais nouveau pour vous, j'ai corrigé vos trucs-là…

Je laissais un petit moment de suspens avant de ma lever les feuilles en main, passant dans les rangs rapidement tout en distribuant les feuilles

-Bon alors toi, c'est nul, toi, c'est mauvais, toi ça varie entre le ridicule et le pitoyable, toi pas trop mal…

Globalement, ce n'était pas si mauvais, mais à quoi bon leur dire que c'était bien ? Ils auraient tout simplement cessé de travailler. Et puis je n'étais pas là pour les pouponner. Je m'immobilisais quelques secondes devant la jeune femme que je n'avais jamais vue, la détaillant du regard, elle et son livre. Je le lui pris des mains pour en observer la couverture avant de lui le rendre. Drôle d'idée que de lire ici décidément. Puis je partis me rasseoir, ordonnant d'un geste de la main à la personne devant moi de se lever

-Toi là ! Résume-moi-le dernier cours.

Ce qu'il fit, baragouinant exactement ce que j'avais dit. Bon, j'étais plutôt pas trop mal avancé, si bien que je pris une nouvelle position sur le rebord de la fenêtre, profitant de l'air frai du dehors.

-Bon on est plutôt en avance, barrez-vous

J'allumais enfin ma cigarette, observant les élèves avant d'ajouter

-Je parle Russe ou quoi ? Vous avez votre aprem !

Bizarrement, il ne fallut pas une troisième fois et tous rangèrent leurs affaires, je supposais que ça devait contenter tout le monde.
Quant à moi dès qu'il serait parti, je pourrais m’éclipser discrètement.
   

   
[/b][/color]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Féminin Messages : 157
Points : 330
Date d'inscription : 27/03/2016

Feuille de personnage
Pouvoir: Prendre une apparence humaine
Items:
Statut: Célibataire
avatar
Aoi Nohara
MessageSujet: Re: Cours d'histoire ? [Pv : Hex Hekmatyar]   Ven 2 Juin - 21:36

Hex Hekmatyar

Aoi Nohara

「Cours d'histoire ?」
La porte s'ouvre, des bruits de chaises se font entendre, raclant le sol dans un bruit strident, me faisant presque grimacer, pourtant, je ne lève pas la tête pour savoir ce qu'il en est. Restant assise à ma place, je ne vois pas pourquoi je ferais le mouton en imitant tout le monde lorsqu'une personne entre. Ensuite, quelques petites minutes s'écoulent et ce n'est que lorsque le dit professeur leur autorisa de s'asseoir, qu'ils le firent. Des moutons, je vous dis... Ne comptez pas sur moi, je les mange ses broutteurs d'herbes...

Je décide donc de continuer ma lecture tant que le cours ne commence pas, il se permet d'arriver en retard et prend tout son temps, on voit qu'il n'est pas motivé alors je ne vois pas pourquoi je ferais le moindre effort moi aussi. Je regarde ce professeur bouger dans tous les sens, pendant ce temps, je continue silencieusement la lecture de mon livre. Il fait du bruit, se montre assez pessimiste avec ses élèves et d'un coup mon livre m'est arraché des mains. C'est à ce moment-là, et pour la première fois depuis que l'homme est entré dans la pièce, que je pose vraiment mon regard azur sur sa personne. J’attends une quelconque remarque, mais rien ne vint et mieux... Il me redonne mon livre et retourne à ses occupations.

Il ne semble pas du tout respectueux de ses élèves, peut être est-ce ainsi chez les humains, je ne peux le savoir étant donné que je ne me suis jamais mêlé à eux lors de ce genre d'activité. J'ai cessé de lire et n'est pas toucher le livre depuis qu'il me le rendu. D'un coup, il commence à faire ce que l'on attend de lui, c'est-à-dire enseigner, mais tout ce qu'il trouve à faire est d'interroger un élève pour tous les renvoyer par la suite. Pendant que tout le monde est en train de déserter le cours, je reste assise à ma place, le fixant attentivement.

Ma posture est droite, mes jambes sont croisées et mes coudes poser sur le bureau font en sorte que mes mains se joignent devant le bas de mon visage. J’attends encore un peu et lorsqu'il n'y a vraiment plus d'élèves dans la salle, je me décide à prendre enfin la parole.

- C'était vraiment très instructif comme cours. Rassurez-moi, c'était une mauvaise plaisanterie, vous n'êtes pas professeur…

Je reste ainsi, guettant une réaction, des paroles ou quoi que se soit d'autre. Puis je me lève dans le plus grand des calmes, j'attrape mon livre et remonte l'allée dans sa direction. Je m'assieds sur le bureau d'un élève qui se situe devant l'homme et le fixe. Que dire de plus, j'ai gentiment commencé à cracher ses paroles comme un serpent déverserait son venin. Non, il n'y avait rien de méchant, je trouve juste ça réaliste et tout bonnement inadmissible.

- Les rumeurs de couloirs étaient donc bel et bien fondées alors, je suis déçu... Pour mon tout premier cours, je m'attendais à mieux…

Ce qui est vrai. Je voulais échapper à mon ennui et ce n'est point le cas en réalité.

- Vous agissez toujours ainsi ou aujourd'hui était un jour sans ?


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Masculin Messages : 78
Points : 385
Date d'inscription : 24/04/2017
avatar
Hex Hekmatyar
MessageSujet: Re: Cours d'histoire ? [Pv : Hex Hekmatyar]   Sam 3 Juin - 1:24


   Rencontre entre prédateurs

   

   

Je ne sais pas pourquoi, mais la classe fut rapidement vidée, le temps était radieux et je pouvais presque comprendre leur joie d'aller dehors au lieu de rester enfermé ici. Quant à moi, je devais au moins attendre le soir pour sortir surtout que j'avais quelque chose d'important à faire. Alors que je me préparais à partir, une petite voix se fit entendre du fond de la classe, voix que je pris tous d'abords pour celle d'un élève ayant oublié ses affaires. Ce fut donc presque royalement que je l'ignorais avant de m'apercevoir que non l'élève en question me regardait fixement. Ma queue-de-cheval se mit à s'envoler à cause du vent, je n'avais pas vraiment de temps à perdre pour le moment, mais visiblement la jeune femme ne semblait pas décidée à partir.
Bordel les élèves étaient toujours aussi chiants ?
Je la vit s'asseoir devant moi, prenant un ton qui commençait déjà à m'énerver. Ma voix se fit presque aussi cassante qu'avec n'importe qui.

-Oh dans ce cas, je t'invite à changer de classe, ou de faire comme ceux qui n'en ont pas envie, tu peux ne pas venir si ça te chante, c'est de toute façon pas mes affaires.

Déçue ? Et bien qu'est qu'elle voulait que ça me fasse, je n'étais pas là pour combler l'attente de qui que ce soit. Surtout aujourd'hui et surtout maintenant…
Il était quand même bon de noter qu'il y avait des bruits de couloir qui circulaient.
Prenant une grande inspiration sur ma cigarette, je fis de mon mieux pour ignorer cette soif qui commençaient à me rendre de plus en plus irritable.

-J'agis comme je le sens en fonction des cours, et de toute façon personne n'aurait écouté quoi que ce soit, et je fais un très mauvais orateur quand je suis énervé.

Et puis de toute façon pourquoi je m'emmerdais à m'expliquer au juste ? Quatre-vingts dix-neuf pourcent de la classe semblait satisfaite. Je pouvais déjà les voir du coin de l’œil s'échapper de l'établissement avec des petits sourires sur leurs visages. Pas que ça me touchait, mais je ne tenais pas vraiment à me passer les nerfs sur eux, pas aujourd'hui en tout cas.
Mais comme il fallait bien faire quelque chose, je me mis à mon bureau posant les pieds sur la table avant de soupirer bruyamment.

-Pourquoi tu ne fais pas comme cette charmante petite classe ?

Le ton de ma voix ne laissait aucun doute sur ce que je pensais de cette « petite classe », je leur enseignais pour passer le temps, et ce, de la façon dont je le voulais, les résultats des partiels étaient de toute façon suffisamment bons pour qu'on me laisse tranquille la dessus

-Et puis… Tu es qui au juste ? Pas que ça change ma vie, mais quitte à ce qu'on me retienne ici, j'aimerais savoir qui le fait et surtout pourquoi….

On débarquait dans ma pseudo-cour comme ça et en plus on s'amusait à venir me faire la morale… Rien qui ne m'énervait plus pour dire vrai.
Une longue volute de fumée s'échappa de ma bouche, s'élevant paresseusement jusqu'au plafond. Oh… C'était interdit ? Peu importe, l'odeur du tabac était quand même mieux que celle des autres.
Le vent emporta une partie des cendres un peu plus loin, et je me mit à fixer le bout rougeoyant de la cigarette pour passer le temps.

-Et puis je ne sais pas, tu as pas autre chose à faire ? Du sport ? Un club ?

C'était si compliqué à comprendre que je n'avais envie de voir personne aujourd'hui ? Mes lèvres s’étirèrent légèrement en signe d'agacement, laissant voir l’extrémité de mes deux crocs dépasser légèrement de ces dernières.
   

   
[/b][/color]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Féminin Messages : 157
Points : 330
Date d'inscription : 27/03/2016

Feuille de personnage
Pouvoir: Prendre une apparence humaine
Items:
Statut: Célibataire
avatar
Aoi Nohara
MessageSujet: Re: Cours d'histoire ? [Pv : Hex Hekmatyar]   Dim 4 Juin - 13:18

Hex Hekmatyar

Aoi Nohara

「Cours d'histoire ?」
Il m'invite à changer de classe ? A-t-il écouté ce que j'ai dit ? Non, j'en doute fortement puisque j'ai précisé pourtant qu'il s'agissait là de mon premier cours, même si je ne peux pas vraiment le qualifier ainsi. Je peux ne pas venir d 'ailleurs et c'est ce que j'ai toujours fait. Le caprice d'aujourd'hui était pour vaincre mon ennemi, l'ennuie. Je passe une main délicatement au niveau de la mèche de mon front et continu de fixer le dit professeur.

- Et bien croyez ce que vous voulez, mais je vous aurais écouté, j'étais là pour ça après tout….

Il est donc énervé, je pourrais me demander la raison de cet énervement, mais je n'en ferais rien, cela ne me regarde pas. Il doit cependant posséder une bonne raison pour laisser sa classe et abandonner l'idée de faire cours. Néanmoins, je suis moi aussi un peu énervée pour le coup, j'aurais bien aimé écouter ce cours. Je ne suis point satisfaite et cela me dérange grandement.

- Pourquoi je ne fais pas comme les autres ? Tout simplement parce que je ne suis pas les autres...

Je n'ai rien contre tous les étudiants spéciaux de cette académie, mais je refuse d'être comparée à eux ! Je suis un dragon, mon espèce existe depuis la nuit des temps, nous sommes peut-être les êtres les plus anciens que les mondes ont connus. Cela commence à m'agacer un peu, mais je ne veux pas le trop le montrer, me contentant de faire une moue insatisfaite. De plus, il y a tellement d'espèces différentes en ces lieux que j'ai du mal à déceler de laquelle il provient.

- La moindre des choses lorsque l'on demande l'identité de quelqu'un est de donner la sienne avant.

Je choisis délibérément de ne pas répondre entièrement à sa deuxième question, a savoir pourquoi je le retiens ici. Il n'en est rien étant donné qu'il ne possède pas de chaîne pour l'entraver à cette place. Il est totalement libre de ses choix et acte, d'ailleurs s'il veut partir, qu'il le fasse. Du coup, je m'interroge de nouveau, pourquoi fait-il le choix de rester dans cette pièce ici avec moi.

- Pour répondre à votre première question, je me nomme Aoi.

Et pour la première fois depuis cet échange, je souris sincèrement à mon interlocuteur. Penchant légèrement la tête, j'agite légèrement mes jambes dans le vide, l'une après l'autre, dans un rythme régulier et presque calculer. Mon regard ne s'abaisse pas et je continue de fixer l'enseignant fumant à son bureau.

Il me pose de nouveau une question, mais cela ne m’intéresse pas, j'ai besoin d'un peu de changement de temps en temps, quelque chose pour éloigner l'ennuie. Lire, c'est bien, volé, c'est encore mieux, mais je ne peux pas me montrer aux humains alors mes vols sont restreints. De plus, je ne peux pas chasser trop loin. Alors je me sens malheureusement seule.

-Et bien non… Je contais justement sur vous pour me distraire...

C'est juste un peu après que je découvre, en l’observant, les crocs qu'ils possèdent. Un large sourire déforme mes lèvres et je saute du bureau, atterrissant légèrement sur le sol, m'approchant du bureau. Je pose mes mains sur le meuble appartenant au professeur et me penche un peu au-dessus, laissant une petite cascade de cheveux bleus tomber par-dessus mon épaule.

- Vous êtes certainement le mieux placer pour comprendre ce qu'est l'ennuie, en étant immortel...

Ce n'est qu'une hypothèse, je pourrais très bien me tromper, mais pour le moment, j'ai envie de m'amuser un peu. Je prends un air un peu dramatique et insiste encore.

- Ah ! Que c'est terrible de s'ennuyer !


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Masculin Messages : 78
Points : 385
Date d'inscription : 24/04/2017
avatar
Hex Hekmatyar
MessageSujet: Re: Cours d'histoire ? [Pv : Hex Hekmatyar]   Dim 4 Juin - 18:04


   Cours d'histoire

   

   

Avec un regard furieux, je regardais la jeune femme, dire qu'elle n'était pas comme les autres. Mais oui bien sûr, on pensait tous ça, mais au final, chaque humain était pareil...

-Mon nom ? Je suis prof ici, tout le monde le connaît bordel, mais bon oublions tout ce foutoir de noms de famille, appelle-moi Hex.

Au point où nous étions rendus ce n'était plus la peine de prendre des pincettes, je m'attendais quand même à ce quelle sache mon nom en venant au cours enfin ce n'était pas l'important après tout, je ne connaissais aucun élève moi-même.
Son sourire parvint presque à me déstabiliser, j'eus un moment d'arrêt en l'apercevant, ce ne fut que lorsqu'elle parla de distraction que je pus reprendre avec un petit rire ironique.

-Tu me prends pour un piano-bar au juste ?


Mais je n’eus pas le temps d'aller plus loin, car la jeune femme se mit à s'approcher de moi, se penchant sur mon bureau avant de sourire.
L'immortalité ? Ah oui le fait que je sois un vampire. Finalement, elle en savait peut-être un peu plus que les autres ce qui la plaçait effectivement au-dessus de tous les autres.
Je fis sortir mes crocs en souriant ostensiblement, il semblait qu'elle ne soit pas si ennuyeuse que ça au final. Je pris appui sur le meuble pour que ma tête arrive à sa hauteur., ma main soulevant la mèche qui était tombée
Je laissais le moment se dérouler, observant sa coloration particulière avant d'ajouter.

-Ouaip, je suis au courant ! Et c'est bien pour ça que j'ai annulé la cour, j'ai à faire en ville ce soir et je tiens à être en forme

Très exactement j'avais un petit travail que j'avais laissé en suspens depuis quelque temps, et je commençais à manquer quelque peu d'argent. J'avais donc décidé de m'absenter ce soir, et au-delà même de dormir, j'avais des affaires à préparer.
Je fis rentrer mes deux crocs à leurs places avant de me rasseoir, fixant la jeune femme avec un intérêt non dissimulé.

-L'ennui est une chose terrible oui, si terrible qu'on serait prêt à faire quasiment n'importe quoi pour s'amuser un peu


N'importe quoi comme aller chercher des ennuis à la personne qui ne fallait pas, chose que j'avais faite en arrivant ici d'ailleurs.
Je pris une nouvelle bouffée sur ma cigarette avant d'ajouter.

-Et dit moi Aoi, quel as age à tu ? Je doute qu'une jeune fille respectable ayant l'air d'avoir dix-sept ans s'ennuie si vite.

Étrangement, je me mis à ressentir une sympathie inattendue pour elle, pour la simple et bonne raison que je m'étais souvent senti comme elle : sans but. Cherchant uniquement à occuper mon temps avec n'importe quoi.
C'est presque avec amusement d'ailleurs que je m'étais retrouvé ici. A raconter ce que j'avais vu à des gens qui la plupart du temps n'en avais rien à faire.

Mes deux mains claquèrent à l'unisson sur la table, un sourire non dissimulé sur mon visage.

-Écoute-moi bien, je peux te proposer deux choses : soit tu désires tromper l'ennui avec un petit cour particulier, soit tu m'accompagne ce soir

Je fit glisser mon pistolet sur la table, signe que ça risquais bien sur d'être un peu dangereux. Même si ça pouvait paraître étrange, j'étais on ne peu plus serieux, si un de mes chèr élève s'ennuyait, il fallait bien que je m'occupe de lui non ?

-J'ai un petit contrat qui attend depuis bien trop longtemps vois-tu ? Le genre de travail fort divertissant pour quelqu'un qui s'ennuie, ça suppose de sortir d'ici et d'aller en ville. Bien sûr, je ne te demande pas de tuer quelqu'un, mais si tu t’ennuies tant que ça…


J'en profitais pour sortir une poche de sang, arrachant la partie supérieure en plastique avec les dents pour commencer à en aspirer le contenu.
Le goût était infect, et cela dut se voir sur mon visage, mais entre boire cette horreur ou mourir mon choix était vite fait.
   

   
[/b][/color]


Dernière édition par Hex Hekmatyar le Lun 5 Juin - 15:21, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Féminin Messages : 157
Points : 330
Date d'inscription : 27/03/2016

Feuille de personnage
Pouvoir: Prendre une apparence humaine
Items:
Statut: Célibataire
avatar
Aoi Nohara
MessageSujet: Re: Cours d'histoire ? [Pv : Hex Hekmatyar]   Dim 4 Juin - 20:22

Hex Hekmatyar

Aoi Nohara

「Cours d'histoire ?」
Bien sûr que je connais le nom de cet homme, cependant, j'attendais de lui qu'il se présente. Le nom ne m'importe peu, c'est d'ailleurs pour cela que j'ai donné seulement mon prénom. Si je lui ai fait croire que je ne connaissais pas son nom, c'était simplement pour lui attribuer moins d'importance qu'il ne s'en apporte. Je pense vraiment ce que je dis lorsque j'affirme ne pas être les autres. Je souris de nouveau lorsqu'il me donne donc son prénom, satisfait de sa réaction en plus.

- Enchantée Hex !

De plus si je connais son nom, c'est simplement par curiosité et aussi une pincée de hasard. Après tout, je souhaitais réellement tuer l'ennuie et savoir le nom du professeur ne m’intéressait pas vraiment. Mais à présent que les présentations sont faites, je ne vais pas e gêner pour le tutoyer à mon tour.

La suite se déroula relativement vite puisqu'il fit apparaître ses crocs, me confortant dans mon hypothèse, il s'agit bel et bien d'un vampire. Il faut dire que maintenant que je me trouve plus près, son odeur le trahi, bien qu'avec la cigarette mon odorat reste un peu troublé. Son visage s'approche, se trouvant à la même hauteur du mien, pas si loin que ça, je me méfie un peu. Il reprend ensuite la parole puis se rassied après un petit moment. Je n'ai pas bougé, ni détourner le regard, je suis bien trop méfiante pour regarder ailleurs.

Je ne sais pas vraiment pourquoi, mais mon instinct me hurle que cette affaire à faire le soir même sent mauvais. Dans le sens où cela pourrait lui causer des ennuis, vais-je laisser ma curiosité prendre le dessus et le suivre afin de connaître le fin mot de l'histoire ? Peut-être n'est-ce pas très sage, néanmoins, je peux très bien me rendre sur place afin, justement, de calmer les choses si besoin est.

- La preuve, je suis venue à ce cours totalement inutile…

Oui, pour le coup, je lui donne raison. J'ai fait n'importe quoi en me présentant à ce cours qui n'a, finalement, pas eu lieu. De plus, il arrive à peine à chatouiller ma curiosité et faire en sorte de m'intéresser.

- Mon âge, Hex, tu oses demander l'âge d'une dame, cela ne se fait point…

Je souris amuser par la façon dont je viens de lui répondre, après tout, je me fiche pas mal qu'il sache mon âge.

- Je ne suis pas si âgée que cela en fait, j'ai dépassé mon premier siècle il y a seulement une vingtaine d'années, je ne suis pas si vieille que ça. Et toi ?

Pour un dragon, c'est le cas, pour un vampire aussi puisqu'ils sont censés être immortels. Je ne pue donc cacher ma surprise quand il fit claquer ses deux mains sur le meuble en ne dissimulant pas son sourire, il avait une idée en tête et ne mit pas bien longtemps avant de me la soumettre. Mes yeux s’écarquillent légèrement en entendant la deuxième option, moi qui voulais le suivre, je me fais inviter, je ne peux réprimer ce petit sourire en coin qui déforme le côté droit de mes lèvres.

- Tu es sérieux ?

Me contentais-je de rétorquer en voyant l'arme.

- Tu impliquerais une élève innocente comme moi à faire quelque chose de répréhensible ?

Je pourrais presque m'étouffer avec mes propres paroles. Cependant, il me dit qu'il ne me demande pas de tuer, mais lui, va-t-il le faire ? Ce n'est pas que je n'ai jamais vu de mort, j'ai moi-même dus tuer à plusieurs reprises, pourtant, sans bonne raison de le faire, je ne l'accepte pas.

- Et toi ? Comptes-tu tuer quelqu'un ce soir ? Comprends-moi, j'ai besoin de savoir ce que tu veux faire avant de donner une réponse.

Au point ou la discussion en est, il peut bien m'apporter quelque détails de plus. Sachant que je pourrais très bien l'en empêcher si je le juge nécessaire. Cela dépend de l'histoire qu'il m'apportera. Je me hisse sur mes mains et pose mon joli petit derrière sur son bureau, prête à écouter tout ce qu'il me dira.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Masculin Messages : 78
Points : 385
Date d'inscription : 24/04/2017
avatar
Hex Hekmatyar
MessageSujet: Re: Cours d'histoire ? [Pv : Hex Hekmatyar]   Lun 5 Juin - 15:23


   Cours d'histoire ?

   

   

Je ne sais pas ce qui m'avait pris de lui proposer ça, sûrement car je m'ennuyais comme un rat mort moi même, c'est vrai que j'étais prêt à faire n'importe quoi dans ces moments là. Très clairement cette affaire n 'était pas très légale et finirait avec quelques balles bien placées, mais bon…
Je fus presque surpris par le ton qu'elle employa, je n'avais pas entendu quelqu'un utiliser cette expression depuis mes vingt ans

-Oh toutes mes excuses madame ! Néanmoins, il faudra passer mes manières de rustres, je suis quelqu'un de basse naissance.

Je la regardais avec un sourire au coin des lèvres, elle devait décidément être quelque peu âgée même si je ne lui avais pas donné plus de vingt ans. Dans mon cas, j'étais encore considéré comme un jeune vampire voir même très jeune.

-Et bien, il semblerait qu'on ai presque le même age, je dois avoir quelque chose comme 120-125 ans moi-même

J'observais Aoi écouter ma proposition en souriant. Oh, c'était sûrement une mauvaise idée d'emmener quelqu'un dans les bas-fonds de la ville, mais si elle était aussi âgée que moi, je ne doutais pas qu'elle eût connu pire. Et puis je crois que je commençais à bien l'aimer. C'est donc avec une voix enjouée que je lui répondis :

-Bien sûr ! Quel professeur serai-je si je laissais une jeune fille s'ennuyer à mourir ?

La réflexion sur les activités répréhensibles manqua presque de me faire rire. Nous étions des créatures surnaturelles, la loi humaine s'appliquait-elle vraiment à nous ?

-Oh si tu es contre quelques entorses à la loi, je peux te laisser ici, mais tu risques de rater quelque chose. Enfin, il n'y a pas à se déguiser cette fois si ça peut te rassurer

Cette fois oui, mais on ne savait jamais comment les soirées finissaient. Visiblement, le fait de tuer quelqu'un semblait la mettre mal à l'aise. Je n'avais personnellement pas ce problème, bien sûr un vampire n'était pas forcé de tuer ses proies, il pouvait tout simplement lui emprunter un peu de sang sans risquer de lui ôter la vie mais quand on se nourrissait de la vie des autres, les tuer ne représentait pas vraiment une étape importante.
Mais pour autant, je ne comptais pas lui mentir. D'un doigt, je fis tourner le pistolet sur la table, le canon de cette dernière comme au jeu de la bouteille. La jeune s'assit pour écouter avec attention, je m'enfonçai donc dans mon siège, sortant une petite photo d'une des poches de ma veste.

-Ce soir ? Oui….

Je lui fis glisser la photo qui était déjà bien écornée, elle représentait un homme en costard noir qui n'avait strictement rien d'un Japonais, plusieurs tatouages couvraient son visage. La plupart étaient des mots écrits en cyrillique.
Le pistolet continuait à tourner lentement, et je finis par dire :

-Voici Monsieur Jaumes célèbre trafiquant d'Europe de l'Est, rien de bien pire que d'habitude, trafic d'armes, d'enfant, de drogue et d'organe en tous genre. Bon, tu me diras rien de forcément méchant, mais le souci, c'est que mon client trouve ses activités dérangeantes pour son commerce et qu'il s'intéresse d'un peu trop près à notre cher établissement.

Visiblement, les créatures surnaturelles intéressaient certains trafiquants, ce n'était pas si étonnant que ça, quand j'étais en Afrique, j'avais entendu parler de décoction à base sang de vampire et bien d'autre chose encore plus étrange
L'arme finit par s’immobiliser, la crosse en direction d'Aoi
Ça aurait presque paru théâtral.

-Oh, j'ai bien un intérêt personnel à le faire, mais je pense que cette raison suffira pour beaucoup de monde, tu ne penses pas ?

Le contrat ne payait pas trop mal et mon cher client était la seule personne à bloquer mes comptes extérieurs aux japon, pouvoir y accéder de nouveau serait un très grand pas en avant pour moi.

-Oh bien sûr si tout se passe bien, je t'offre un verre après, c'est plutôt simple pour dire vrai. Je sais où il est ce soir, un simple petit passage dans son club et on repart pour un quartier plus drôle. Si tu ne t'y sens pas ça ne me dérange pas.


Ce n'est pas comme si les balles risquaient de nous faire grand-chose, même si je comptais faire les choses proprement ce soir-là.
   

   
[/b][/color]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Féminin Messages : 157
Points : 330
Date d'inscription : 27/03/2016

Feuille de personnage
Pouvoir: Prendre une apparence humaine
Items:
Statut: Célibataire
avatar
Aoi Nohara
MessageSujet: Re: Cours d'histoire ? [Pv : Hex Hekmatyar]   Lun 5 Juin - 16:03

Hex Hekmatyar

Aoi Nohara

「Cours d'histoire ?」
J’attrape la photo bien abîmée entre mes doigts et l'approche. Je n'ai pas besoin de faire cela pour voir clairement, ma vision de dragon me permet de voir assez loin, et même de nuit. Cependant, à force d'observer et d'imiter les humains, j'ai acquis certains réflexe et cela n'est pas plus mal finalement, cela me permet d'être bien plus convaincante. Honnêtement, la loi des humains ne m’intéresse pas plus que ça, je le respect uniquement pour servir mes intérêts, c'est-à-dire vivre tout simplement. J'ai appris bien assez tôt que certains humains connaissaient les créatures surnaturelles. Ils existent des chasseurs, ils passent leur vie à nous tuer et en ce qui concerne les dragons, ils sont loin d'être perdants.

J'ai appris dans les histoires que les humains chasseurs de dragons récupèrent les griffes, les dents, les écailles afin d'en faire des boucliers, mais surtout des armes pour mieux nous tuer. Bien sûr, qu'elle créature serais la plus capable de tuer un dragon ? Un autre dragon… Tout simplement. En ce qui me concerne, je n'ai jamais vraiment rencontré de semblable... Bon, je m'éloigne un peu de la pensée de base. Je soupire et fixe l'arme en train de tourner puis de s'arrêter. J'ai laissé parler le professeur jusqu'à ce qu'il ait dit tout ce qu'il avait à dire pour le moment. J’attrape l'arme et l'observe.

- Ah ! Vous les humains, vous utilisez des armes de barbare… C'est sale et ça fait du bruit, beaucoup trop même…

Oui ! Je le considère comme un humain, car s'il n'est pas un descendant direct d'une grande lignée de vampire alors il était, jadis, un être humain. Je ne connais pas son histoire et je ne suis pas certaine que cela m'intéresse à cet instant précis. Je repose donc l'arme à feu sur le coin du bureau, puis la photo.

- Donc ... Tu tues pour quelqu'un d'autre, tu te salis les mains pour autrui… C'est détestable, même si l'homme sur la photo ne mérite pas de profiter de sa vie plus longtemps... Ses humains… Ils ne savent donc pas profiter de leur pauvre et courte existence comme il faut... C'est décevant parfois...

Mine de rien, j'aime l'humanité et peut être que je serais capable de tué pour protéger tous ceux qui ne peuvent le faire eux même, malgré ça, je ne me salirais pas les mains ce soir...

- Je t'accompagnerais... Je te laisserais faire ton travail et peut être que je te mangerais après...

Je n'ai jamais goûté aux vampires. Bon, il faut dire que je ne me nourris que d'animaux depuis toujours donc je ne sais pas trop quel goût ont les humains, même si j'ai eu quelque occasion de le savoir. Je ne veux pas non plus prendre trop de risque, sous ma forme originelle, mes écailles me protègent bien, cependant cette apparence humaine possède bien des failles.

- Mais... Peut-être que je ne le ferais pas si tu me donnes l'intérêt que ça a pour toi...

Car en vérité, je me fiche pas mal de ce qu'il fait ou de son passé. Cet homme est mauvais, certes, pourtant ce n'est pas à une autre personne aussi mauvaise que lui de décider s'il doit mourir ou non. Je parle évidemment du client de Hex, il faudrait peut-être mettre un terme à son existence à lui aussi.

- Je n'aime pas beaucoup l'idée de tuer, mais je suis partante pour un verre.

Je me montre honnête, pas la peine de le cacher.

- Tu comptes l'abattre avec ce genre d'arme ou grâce au privilège de ta race.

Je veux bien entendu évoquer les crocs que les vampires possèdent. D'un côté se serait bien plus naturel et moins bruyant. Je trouve cette façon de tuer bien plus civilisé en un sens, cela fait partie de lui après tout.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Masculin Messages : 78
Points : 385
Date d'inscription : 24/04/2017
avatar
Hex Hekmatyar
MessageSujet: Re: Cours d'histoire ? [Pv : Hex Hekmatyar]   Lun 5 Juin - 17:16


   Cours d'histoire ?

   

   

Toujours ce dégoût pour les armes à feu, je ne comprenais décidément pas. Elles étaient pourtant bien plus propres que les épées et les poignards, pas de membres amputés, juste un trou à l'entrée et en général, une mort rapide

-Oh oui du bruit de la fumée et ça rend un résultat atroce, mais c'est diablement efficace, si on s'y prend bien, on peut même arrêter une goule enragée avec. Les humains sont doués pour s'entre-tuer, je ne leur enlèverais pas ça et puis j'en étais un à la base.

Il y avait encore autre chose, sûrement le fait que cette arme était la seule possession que j'avais avant d'être un vampire, et dans mon cas j'aimais tout cela : le bruit, les flashs… C'était autant ancré en moi que de boire du sang.

-Et bien oui c'était mon travail avant même d'être profs ici ! C'est moralement discutable je sais, mais tu sais… La morale et moi… Disons que nous ne sommes pas vraiment amis, je fais ce qu'il y a faire pour survivre quitte à ce que ce soit légèrement sale.

Elle m'accompagnerait donc, c'était déjà ça bon elle ne se joindrait pas aux réjouissances, mais qu'importe ça ne devrait pas prendre tant de temps que ça. Le temps de rentrer dans le club et de faire ce que j'avais à faire. Je faillis presque éclater de rire en entendant sa dernière phrase. Me manger moi ? Quelle drôle d'idée. Je ne savais pas trop ce qu'elle était, mais je la pris comme toutes les menaces de mort qu'on m'avait faites : avec un air ironique qui n'y croyait pas.
La mort était une chose avec laquelle j'avais appris à vivre et qui ne me dérangeait plus tant que ça.

-Me manger ? Et bien, je pense être quelque peu indigeste


Dis-je en montrant les dents. Mais si elle voulait savoir pourquoi je faisais tout ça, je pouvais bien le lui dire : la motivation était toujours la même : l'argent bien sûr ! Certes, il y avait aussi la protection de l'institution, mais j'étais si peu honnête avec moi-même que l'argent me semblait la raison principale.

-L'argent bien sûr, c'est l'une des rares choses qui permet de tromper l'ennui, comment pourrai-je vivre ici avec un salaire de prof ?


Je mis un doigt sur un de mes crocs le tapotant avec l'ongle en rigolant.

-Car tu penses vraiment que je les plante dans n'importe qui ? Oh que non, j'ai un minimum de goût, et puis c'est plutôt salissant. Je ne pense pas que voir quelqu'un sortir la bouche couverte de sang, soit une vision rassurante. Et puis j'aime les sangs raffinés d'ailleurs si tu te sens à me bouffer, peut être que j'essaierai de voir si le tien l'est.

Je pris un petit moment pour détailler sa gorge, quitte à mourir autant essayer non ? Je ne connaissais que le sang humain, et je ne doutais pas que celui d'autre espèce soit bien meilleur.
Je finis ma phrase en prenant mon pistolet, l'arme était usée, et avait bien plus vécu que la plupart des gens ici, et aux nombreuses marques d'utilisation, on pouvait aisément deviner qu'elle existait depuis aussi longtemps que moi. Je la fis tourner dans mes mains, sortant le chargeur qui était bien évidemment plein.

-Non-rien ne vaudra cette petite chose, c'est dingue de se dire qu'un si petit objet peut faire autant de dégât, et puis si je le vidais de son sang, ça risquerait de trop attirer l'attention.
Vois-tu, je me sentirai, en plus, bien trop généreux de le mordre. Je risquerai de laisser passer un peu de tranquillisant, et il pourrait aimer ça. Non, il faut que ça soit un minimum douloureux. Je ne suis pas très croyant, mais il faut bien qu'il expie ses fautes.


Drôle d'idée, je sais, mais si Dieu avait la flemme de punir les humains, il fallait bien que quelqu'un le fasse à sa place. Parfois, je me voyais comme un éboueur pour la société. C'était un rôle certes salissant, mais qu'il fallait faire dans tous les cas.
Je rangerais la photo au fond de ma poche, tout comme le pistolet. Mes mains partirent se balader le long du bureau avant de » dire.

-Et toi qu'es-tu ? Je pense qu'il serait encore plus insultant de ma part de me tromper sur ce que tu es plutôt que de te demander ton âge.


Certaines races étaient véritablement anciennes et qui plus est susceptibles. Et si un individu qui tenait à en manger un autre me faisait penser à une goule, mais s'aventurer la dessus aurait été risqué

   

   
[/b][/color]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Féminin Messages : 157
Points : 330
Date d'inscription : 27/03/2016

Feuille de personnage
Pouvoir: Prendre une apparence humaine
Items:
Statut: Célibataire
avatar
Aoi Nohara
MessageSujet: Re: Cours d'histoire ? [Pv : Hex Hekmatyar]   Lun 5 Juin - 18:30

Hex Hekmatyar

Aoi Nohara

「Cours d'histoire ?」
Je viens d'avoir confirmation. Mon hypothèse sur le fait qu'il était humain se voit être donc belle et bien vraie. Il a donc été transformé. Je ne le traiterais pas comme une victime, car certains choisissent de le devenir. Je peux comprendre leur choix, beaucoup d'humain rêve de vie éternelle, d'avoir plus de temps sur cette terre. Ils désirent forcer et courage, mais savent-ils réellement que s’abandonner à l'immortalité à un prix ? Pour les vampires, cela est synonyme de mort.

Il parle de survie. Je comprends, j'ai longtemps dû survivre, je restais peu de temps dans les sanctuaires afin que la population ne se pose pas trop de questions sur le fait que mon apparence ne changeait pas. Les humains sont souvent dépassés par les choses dont ils sont étrangers.

- En effet, c'est relativement discutable, tu ne fais même pas vraiment ça pour ta propre survie en fait..

Si je ne m’intéresse pas à l'argent ou à l'or, c'est uniquement parce que je ne veux pas que mon esprit soit pollué par ce genre de chose inutile. Bien que pas tant que ça étant donné que les dragons ingèrent de l'or afin de renforcer leurs écailles. D'un autre côté, cela apporte le malheur, la jalousie, la folie surtout, je ne veux pas devenir comme ça, même si je m'ennuie, je veux continuer de vivre.

Il réagit lorsque j’affirme être prête à le dévorer, il ne me croit pas, c'est en un sens tout à fait normal étant donné que je n'ai pas cette aura meurtrière. Néanmoins, il faut se méfier, je sais me contenir même si je suis jeune. Oh et puis je ne suis même pas certaine d'apprécier le sens de vampire après tout, il est mort en un sens et j'aime bien ce qui est chaud et bien vivant.

- Mon sang est bien trop précieux, jamais je ne te laisserais y goûter, et puis… Si tu veux t'amuser à planter tes crocs, tu peux toujours essayer, mais... C'est à tes risques et périls...

Je me mets à rire, non pas un rire moqueur, juste amusé. Il est léger et cristallin. Je m'arrête et le regarde, il m'a fait rire tout de même, en fait, c'est amusant qu'il ne sache pas ce que je suis et je n'ai pas très envie de laisser ce mystère m'échapper, il n'aura qu'à deviner. Il saura à cet instant que s'il essaie de me croquer, il perdra vite ce qui lui permet de se nourrir. Tien, d’ailleurs, je ne sais pas si c'est possible que les crocs d'un vampire se cassent.

- Je craindrais trop que tu deviennes accroc au sang coulant dans mes veines.

Un nouveau petite rire, je le taquine, il est plus drôle que je ne l'imaginais au départ. Je me penche un peu et le fixe, plongeant mon regard azur dans le sien, essayant de captiver un peu plus sa curiosité.

- Je n'ai point envie de te le dire, devine plutôt et essaie donc de savoir quelle magnifique créature je suis.

Je me lance des fleurs ? Et alors, les dragons ne sont-ils pas les créatures célestes et terrestres les plus incroyables existant dans ce monde. Je sais que nous sommes de moins en moins, faute de ne pouvoir se reproduire, j'imagine. Je sais qu'il existe des dragons qui se sont fourvoyés et se sont liés à d'autre créature, notamment des humains. Je trouve ça irrespectueux par rapport à notre race, c'est vrai, cependant quand on prend un peu de recul, j'imagine que c'est inévitable.

- Alors vas-y, je t'écoute, j'ai hâte d'entendre tes hypothèses à mon sujet.

Je lui offre un grand sourire, nous avons un peu de temps avant ce soir.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Masculin Messages : 78
Points : 385
Date d'inscription : 24/04/2017
avatar
Hex Hekmatyar
MessageSujet: Re: Cours d'histoire ? [Pv : Hex Hekmatyar]   Lun 5 Juin - 20:31


   Cours d'histoire ?

   

   

Visiblement, ça ne lui plaisait pas trop, mais d'un autre côté, j'avais rarement plus à beaucoup de gens si bien que j'accueilli la nouvelle avec un haussement d'épaule.

-Pas pour ma survie ? Oh, je me sers de l'argent pour survivre, et puis ça occupe pas mal. La preuve, on ne sortirait pas ce soir si je n'avais pas ce petit emploi du temps


De toute façon, ça aurait été comme demandé à un dragon de ne pas aimer voler. Certains naissaient comme ça moi, j’étais « ressuscité » en plein milieu d'une guerre donc je suppose que j'avais été baptisé avec ça.
Mes mains se mirent à jouer avec mes cheveux, enroulant sans cesse une mèche autour de mon doigt.
Aoi m'intriguait, ne serait-ce que par ses façons de faire. Et elle avait ce soupçon de fierté qui avait tendance à m'amuser.
Il n'empêche que quand elle me demanda de deviner ce qu'elle étais j'eus un petit moment de réflexion avant de dire

-Oh avec autant de fierté, je pense que ce sera vite deviné voyons, je ne connais que deux espèces capables de se lancer autant de fleurs…

Je fis durer un peu le suspens, soit c'était un ange, soit un dragon… Mais les anges ne cherchaient en général pas vraiment à dévorer les gens ce qui ne me laissait qu'une seule possibilité.
Un morceau de cendre tomba de ma cigarette, grésillant doucement sur le bois.

-Un Dragon, je dirais, ça expliquerait entre autres la confiance absolue que tu as dans le fait que je ne puisse pas boire ton sang. Je me trompe ?

Je n'en avais pas vraiment connu, de ce qu'on disait, c'étaient des créatures légèrement trop fières pour leurs propres bien.
Mais le fait de goûter du sang de dragon était plutôt tentant.

-Oh les crocs sont plutôt solides, et je suis sûr que la peau de cette apparence est plutôt mole par contre ce n'est pas moi qui essaierai de percer des écailles de dragon, enfin pas avec ce que j'ai.

Il y avait bien des histoires sur les dragons, mais de ce qu'on disait, on en tuait pas avec de simples fusils, il fallait au moins une roquette, et de toute façon, je n'avais ni l'envie ni les moyens de le faire.
À quoi bon chercher l'affrontement avec un membre d'une espèce qui s'éteignait toute seule.
Je me retins par contre de la toucher pour vérifier mon hypothèse, sa peau avait l'air absolument comme la mienne.

En fait le seul détail qui changerait par rapport à quelqu'un de « normal » était ses cheveux, dont le bleu même s'il était plutôt agréable à regarder faisait très peu naturel.
C'était d'ailleurs l'une des choses qui m'intriguaient le plus. Après tout qui pouvait bien se soucier du reste ?
Même si c'était un dragon, elle était plutôt mignonne. Je me levais donc, j'étais venu les mains vides, je mis donc les mains dans les poches, m’éloignant lentement, j’ouvris la porte me retournant vers Aoi .

-Bon quitte à discuter autant sortir de cette classe, j'aime bien le toit pas toi ?


C'était surtout moins étouffant, les salles de classe étaient plutôt lumineuses, mais le toit était bien plus exposé au vent, et j'aimais aussi pouvoir profiter du soleil en haut.
C'était ironique pour un vampire d'aimer ça.
Si c'était un véritable dragon, je ne doutais pas qu'elle préfère être à l'air frai plutôt qu'ici.

-Et tu restes souvent sous cette forme ? Je veux dire, ça doit être bien de pouvoir voler. Je ne suis qu'un piéton donc je ne saurai pas trop te dire.

Car contrairement aux croyances populaires, les vampires ne se transformaient pas en chauve-souris, nous étions des créatures plutôt normales, pas des morts-vivants, ni même des créatures magiques juste une sorte d'anomalie de la nature, une sorte de prédateur pour les humains.
Il leur fallait bien un prédateur naturel non ?

-Le toit ou le jardin en fait ?

   

   
[/b][/color]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Féminin Messages : 157
Points : 330
Date d'inscription : 27/03/2016

Feuille de personnage
Pouvoir: Prendre une apparence humaine
Items:
Statut: Célibataire
avatar
Aoi Nohara
MessageSujet: Re: Cours d'histoire ? [Pv : Hex Hekmatyar]   Mar 6 Juin - 14:11

Hex Hekmatyar

Aoi Nohara

「Cours d'histoire ?」
Il se sert de l'argent pour survivre... Je pense que l'on peut le faire sans, après tout, je vis bien sans le sous. Je chasse pour me nourrir, je peux dormir à la belle étoile. Il faut dire que je ne crains pas le froid, ni même la pluie, ce qu'est assez pratique.

- Je me permets de te donner tord, tu aurais très bien pu m'inviter à sortir sans être obligé de tuer quelqu'un...

Surtout que je ne suis pas très exigeante, en réalité, ce qui me manque le plus, c'est la compagnie d'autrui. Il faut dire que j'ai passé presque toute mon existence entourer de personne, au temple, je n'étais jamais seule, j'étais respecté de par ma nature et je ne m'ennuyais pas souvent. Quand il commença à exposer les faits, je ne pue m'empêcher de me braquer un peu, comment ça, se lancer des fleurs ? C'est la vérité, les dragons sont une des espèces les plus anciennes de ce monde, les plus majestueuses... Mais il a raison, c'est de la fierté, pourtant, il s'agit là de la stricte vérité.

- Autant de fierté…. Pffff !

Je descends du bureau avec une mine boudeuse, croisant les bras afin d'insister sur mon expression faciale. Je n'arrive pas à croire qu'il a deviné si rapidement et ça m'énerve, je n'ai même pas pu m'amuser. Je sais que j'ai l'air d'une enfant en réagissant ainsi, mais pour beaucoup de dragons, bien plus âgé, c'est ce que je suis au final.

J'écoutais son petit monologue, oui, car je boudais toujours, cependant, j'avoue que j'étais tout de même assez contente d'entendre qu'il n'irait pas essayer de percer les écailles d'un dragon. C'est vrai, cette apparence n'est pas du tout confortable en fait, je ne sais pas les détails de cette magie, me permettant d'avoir une telle apparence, je me suis toujours senti un peu à l'étroit ainsi, mais avec les années, je me suis habitué.

J'arrête de faire la tête lorsqu'il m'invite à sortir prendre l'air sur le toit, je lui souris et commence à me diriger vers la porte de sortie. Je fais demi-tour pour aller récupérer ma sacoche et mon livre, que je range avant de passer la porte.

- Le toit, je préfère...

En fait, je ne suis jamais allé sur le toit, en général, je traîne dans la forêt, ou dans le parc, c'est un peu bête d'ailleurs, le toit est beaucoup plus exposé au vent, au final se devrait être super de senti l'air extérieur de le haut.

- Et bien oui, je reste souvent sous cette forme, bien que je me sente parfois un peu à l'étroit, j'ai appris à vivre sous cette forme, c'est en quelque sorte une nécessité.

Un peu comme les vampires qui vivent dans les ténèbres, là ou le soleil ne peut les atteindre. D'ailleurs, quelque chose m'intrigue, il me semble bien que c'est un vampire, il n'a pas l'air d'être particulier, mais il peut s'exposer au soleil.

- Es-tu un vampire diurne ?

Un vampire capable de vivre au grand jour, d'affronter l'astre soleil sans tomber en cendre. Je marche dans le couloir, me dirigeant vers les escaliers et repense à ses mots, lorsqu'il parlait de mon apparence.

- Ça te tenterait de voler ?

À cet instant précis une boule de poil apparaît en plein saut et atterrit agilement et légèrement sur mon épaule, il s'agit de Aki, mon petit compagnon. Lui ne vole pas, étant un renard, cependant, il possède la capacité de passer à travers la masse et de se rendre visible seulement lorsqu'il le désire. Ma main droite se lève dans le but d'aller se poser délicatement sur la tête du petit animal blanc. Ses yeux bleus se plongent dans les miens et un instant, j'en oublie presque la personne marchant à mes côtés.

- Mais non, bien sûr je n'étais pas sérieuse, tu me prends pour qui … Rassure-toi, je fais attention.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Masculin Messages : 78
Points : 385
Date d'inscription : 24/04/2017
avatar
Hex Hekmatyar
MessageSujet: Re: Cours d'histoire ? [Pv : Hex Hekmatyar]   Mar 6 Juin - 23:27


   Cours d'histoire ?

   

   

Oh, elle était parfois si peu fun, à quoi bon sortir sans chasser un peu, surtout quand la personne en question était considérée comme un « méchant »

-Oh oui, j'aurai pu, mais ou aurait été la partie amusante dans tout ça ?

Je devais être une des rares personnes à trouver le fait de tuer quelqu'un amusant, encore une fois mon passé devait jouer un sacré rôle la dedans. Mais c'est comme une sorte de tic, on fait les choses tellement par automatisme qu'on les remarque même plus.
J'observais la jeune se frustrer à la mention de la fierté draconique j'avais touché un point sensible a fortiori ! Ce qui manqua de me faire pouffer.

Sa remarque me prit par contre au dépourvu… Il y avait vraiment des vampires qui pouvaient vivre en plein jour ? Si c'était le cas, j'aurais donné cher pour en devenir un. Profiter du soleil ici était plutôt agréable, mais j'aurai aimé pouvoir le faire un peu partout, sur une plage ou dans une montagne.
Je m'imaginais presque pouvoir dormir au soleil au calme près d'un ruisseau.

-Un vampire Diurne ? Non malheureusement pas, je pense qu'il va me falloir goûter à des sangs bien spéciaux pour tout en être un. L'académie est protégée en quelque sorte, on m'a brièvement expliqué que les vampires pouvaient s'exposer au soleil ici. Ça m'a pris quelque temps, mais je n'ai fini pas m'y habituer et à apprécier aussi.


Voler ? Bien sur que j'adorerai ça, pour une fois qu'il ne s'agissait pas de sauter d'un avion en parfait état de marche, et ce, sous le feu d'une dizaine de canons anti-aériens. Et malgré tout, j'aimais particulièrement la sensation que pouvait procurer le vol. Enfin comme je le disais le vol chez moi se résumais plutôt à une chute contrôlée.
C'est donc avec un petit sourire que je lui fis signe par l'affirmative avant de m'apercevoir qu'une étrange créature venait de sauter sur Aoi.

-Whaaaat ? C'est quoi ça au juste ?

Tout en attendant la réponse, je pris la route pour le toit, grimpant les escaliers pour pousser les portes d'un coup de pied. Comme prévu, le toit était désert et je pouvais déjà sentir le vent soulever mes cheveux.
Je pris une grande inspiration profitant de l'air frai de l'endroit.
C'était assez étrange comme un simple souffle de vent pouvait vous donner ce sentiment de liberté.
L'ensemble de l'endroit « tait protégé par des barrières, mais je me fis une joie de grimper dessus pour laisser pendre mes pieds dans le vide.
Ce n'était de toute façon pas ça qui me tuerait
Je laissai mes cheveux blonds briller au soleil pendant que je profitais de la chaleur. Au final, un vampire au soleil était comme un gros chat, sauf qu'il ne ronronnait pas… Enfin, je ne le ferais pas en présence d'Aoi.

Je reportais mon attention sur l'animal de compagnie de la jeune le désignant du bout du doigt en penchant doucement la tête

-C'est une sorte d'animal de compagnie ? Je n'en ai jamais vu de comme ça auparavant...

Il était vrai que j'avais entendu parler des familiers, mais jamais je n'en avais croisé. Peut-être était-ce juste un animal ordinaire après tout.

-Je suppose que la vue est bien moindre par rapport à ce que tu peux voir depuis là-haut.

J'avais déjà pris pas mal de fois l'avion… Enfin seulement de nuit, mais la vue m'avait plus. Je ne pouvais qu'imaginer ce qu'on pouvait voir depuis les cieux et encore moins ressentir.

-Je suppose que tu n'étais pas sérieuse en parlant de voler… C'est dommage…


Dommage, mais bon, il faudrait se contenter de la moto. Il n'empêche que cette histoire de vampire Diurne m'intriguait.

-À ce propos, tu en sais plus sur les vampires Diurnes ?

Était-ce une race à part ? Une mutation étrange du génome ?
Mes yeux se mirent à briller de curiosité. À cette simple excitation, mes yeux se contractèrent, les pupilles à la base rondes finirent par former une amande tel un félin.
C'était une particularité que je n'avais jamais pu expliquer et qui surgissait en cas d'émotions fortes.

-Je suppose que tu dois en savoir bien plus que moi sur les races !

Je me mis donc accroupis sur la rambarde, tirant une nouvelle cigarette de ma poche avant de l'allumer rapidement, impatient d'en savoir plus.
   

   
[/b][/color]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Féminin Messages : 157
Points : 330
Date d'inscription : 27/03/2016

Feuille de personnage
Pouvoir: Prendre une apparence humaine
Items:
Statut: Célibataire
avatar
Aoi Nohara
MessageSujet: Re: Cours d'histoire ? [Pv : Hex Hekmatyar]   Dim 25 Juin - 17:23

Hex Hekmatyar

Aoi Nohara

「Cours d'histoire ?」
Au vu de sa réaction, je suis presque certaine qu'il n'en a jamais rencontré un seul. C'est très rare, moi-même, je n'ai vu cela que dans de vieux écrit, il mentionnait un très ancien vampire ayant cette capacité. Je me souviens de ce manuscrit, il parlait de cet homme descendant d'une des familles les plus proches du vampire originel, je me rappelle avoir lu qu'il n'a jamais pu vivre en paix, car toujours traqué pour sa particularité. Il a fini par mettre fin à sa vie, je trouve cela très triste.

- Je ne savais pas qu'une barrière protégeait les vampires de cette académie. J'imagine qu'elle possède bien des secrets en plus de celui-ci.

Est-ce que les loups-garous sont eux aussi protéger des effets dévastateurs des rayons de l'astre lunaire lorsqu'il est à son apogée ? Je sais que la lune les rend plus forts, mais cette puissance leur fait aussi perdre l'esprit, surtout pour ceux, ne provenant pas des grandes familles, à l'instar des vampires. Toutes les connaissances que je possède viennent d'anciens livres, manuscrits, témoignage. Au lieu de collectionner l'or, je garde enfuit des connaissances. Cependant avec les temps les espèces évoluent, un peu comme la mienne. Je sais que, plus les dragons sont anciens et plus ils possèdent de pouvoirs, mais ils leur faut des années, des décennies même alors que j'ai acquis la particularité de prendre forme humaine très rapidement. Peut-être est-ce juste un pouvoir propre à ma personne, mais j'aime à penser qu'il s'agit de bien plus que ça.

Je l'imite ensuite grimper sur les barrières et m'assied à ses côtés. Je n'ai pas tout de suite répondu à sa première question, Aki a tendance à en faire qu'à sa tête et aime surprendre les gens en apparaissant sans prévenir. En plus d'être particulier, il est taquin et je dois dire que la réaction de l'homme m'a vraiment fait sourire. Un petit silence s'en suivit puis plein de questions. Je l'arrête d'un petit signe de la main.

- Chaque chose en son temps, tout d'abord Hex, je te présente Aki, il s'agit d'un esprit renard, plus précisément d'un renard d'Inari. Il n'est pas un familier, c'est mon ami.

Je me devais de lui présenter mon compagnon, Aki l'aurait mal prit sinon et puis ce n'est pas vraiment un secret. De plus, Aki est arrivée assez brutalement donc il faut en quelque sorte une explication à cette soudaine apparition.

- En ce qui concerne la vue depuis là-haut, je ne pourrais pas vraiment te dire. Même sous forme humaine, ma vision reste la même, je ne vois pas du tout de la même manière que vous, ma vue est bien plus accru, plus précise, je ne saurais comment t'en dire plus, je ne sais pas comment un individu lambda voit.

Je l'ai découvert très rapidement, quand je conversais avec le chef des prêtes du temple shintô dans lequel, mon œuf à éclos. J'imagine que les vampires ont une bonne vue, mais certainement pas aussi accrus et impressionnante que la mienne. Pour moi, c'est normal, j'ai toujours vue de cette manière, mais pour les humains, c'est autre chose.

- Et bien non, en effet, je n'étais pas sérieuse. Comprends-moi, je ne te connais pas, je n'ai jamais fait monter quelqu'un sur mon dos, je ne le fais pas comme ça. De plus si nous franchissons la barrière, tu risques de mourir sous les rayons du soleil, je ne voudrais pas être l'objet de ta mort, même si se serait une belle fin.

Enfin, je l'imagine. Hex a la chance de vivre sous les rayons du soleil, néanmoins, il reste coincer dans cette académie, bien que large, il ne reste pas moins enfermer dans une cage dorée.

- Je n'ai que très peu de connaissance au sujet des vampires diurnes. Je sais qu'un homme à vécu il y a très longtemps et qu'il possédait cette faculté, si rare qu'il n'a jamais pu vivre en paix.

Je l'observe, j'ai attisé une petite flammèche qui se transforme doucement en flamme ardente, celle de la curiosité. J'imagine que plein de théorie lui traverse l'esprit. Cela changerait entièrement sa vie, s'il pouvait acquérir cette faculté hors du commun et qui défit tout ce que les vampires imaginent.

- Disons que j'ai passé une très grande partie de ma courte vie à accumuler des connaissances. Que voudrais-tu savoir ?

Je suis prête à partager certaine choses. Pas tout, comme par exemple la manière d'obtenir une certain pouvoir. Dans d'autre écrit, j'ai lu plusieurs hypothèses dont une plus particulièrement qui semblait être tout à fait logique.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Cours d'histoire ? [Pv : Hex Hekmatyar]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Cours d'histoire ? [Pv : Hex Hekmatyar]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Gérard Gourgues l'homme par qui le cours de l'histoire aurait pu changer
» Premier cours d'Histoire de la Magie - Toutes années confondues
» [Cours d'Histoire de la magie] Premier cours
» Premier cours d'histoire géo
» [Cours 1] Histoire de la Magie

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Magical academy  :: Le Château :: A l'intérieur des murs :: Les couloirs et salles de classes-