Partagez | 
 

 Allons bon...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Masculin Messages : 9
Points : 60
Date d'inscription : 12/08/2016

Feuille de personnage
Pouvoir: Aegis
Items:
Statut: Célibataire
avatar
26
MessageSujet: Allons bon...   Dim 14 Mai - 22:37

Ce bout de papier entre son index et son majeur est d'une inutilité crasse.

Voilà 3 bonnes heures que 26 avait fait son entrée à MA, elle avait croisé plus de choses étranges pendant ce court laps de temps qu'en plusieurs mois dans un laboratoire à la pointe du clonage et de la génétique. Cela en disait long sur l'usure de sa patience. Elle avait rencontré une fée, du personnel, des élèves, et pour récompense ultime là voilà à se balader dans des couloirs qui se ressemblent tous avec la fâcheuse tendance à ne jamais mener au même endroit.

Flew l'avait prévenue que ses premiers jours seraient essentiellement dédiés à l'orientation et au repérage mais il s'était bien gardé de lui offrir les clés pour s'y retrouver dans ce foutoir !

Grande inspiratioooon... Bref soupir.

Bon, laissons un peu la température redescendre. Elle savait que ce ne serait pas facile et qu'elle aurait besoin d'un temps d'adaptation. Maintenant il lui fallait trouver quelqu'un qui serait capable de l'orienter. Sur son post-it soigneusement plié en deux se trouvaient une suite de lettres et de chiffres qui étaient sensés lui indiquer où se trouvait sa chambre, elle aurait juré qu'elle avait usé le pense-bête jaune fluo à force de le lire et le relire sans pouvoir comprendre sa signification. Du moins pas sans informations supplémentaires.

Cette sensation d'abandon ne lui plaisait pas. Elle avait passé une période conséquente seule avant de rencontrer le blondinet, mais après cela ils ne s'étaient plus quittés. Il était un père, un mentor, un ami, un confident... Un amant. Quoi ne me dites pas que vous n'avez jamais pensé à ce que vous feriez avec votre parfait vous mais du sexe opposé. Un quelque chose qui serait extrêmement difficile voir impossible à remplacer. Voilà ce qu'il était.

26 s'ébroua pour concentrer son attention sur un soucis plus urgent : Où se trouvait sa chambre ?!

Bon, procédons par étapes, elle était parvenue à se retrouver dans les dortoirs sans pouvoir dire comment, après des escaliers et quelques couloirs passés c'était bien dans le coin des demoiselles qu'elle se trouvait. On ne croisait que cela, des filles, des adolescentes, quelques unes donnaient plus l'air de femmes, mais on lui avait dit de ne pas se fier aux apparences. Après tout elle même n'avait que quelques années au compteur et pourtant... Flew aurait 17 ans pour l'éternité, sort qui lui était sans doute également réservé. Même si son don n'en était pour le moment qu'à un stade embryonnaire.

Lassée de chercher elle s'adossa à un mur et déposa son sac avant de malaxer son épaule douloureuse, cherchant des yeux une personne qui pourrait lui indiquer son chemin... Le soucis c'est qu'elle redoutait de déranger. Ma bon "Parfois il faut ouvrir les portes à coup de pied !". Une fameuse citation qui venait de son double masculin, décidément elle n'avait pas grand chose à elle... La raison de son envoi ici bas lui semblait un peu plus claire maintenant.

Levant le bras elle héla une fille qui venait d'arriver dans le couloir couvert de portes, essayant d'y mettre une saine énergie.

"Hey ! Oui toi, est ce que tu pourrais m'indiquer où se trouve cette chambre ?"

Elle pointait du doigt le papier tenu dans son autre main, un sourire un peu crispé sur le visage...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Féminin Messages : 126
Points : 586
Date d'inscription : 10/10/2015

Feuille de personnage
Pouvoir: Vampire
Items:
Statut: Célibataire
avatar
Aliénor Sarrazin
MessageSujet: Re: Allons bon...   Lun 15 Mai - 21:12

Il faisait une chaleur presque étouffante ce jour là, comme ci le soleil tentait en vain d'annuler la protection que nous offrais l'établissement contre lui. Heureusement que nous sommes protégés des effets de ces rayons lumineux en sein de l'établissement, ou je crains que je ne serais plus depuis bien longtemps. Les cours s'étant achevé finalement pour cette journée, je décida de me promener dans les couloirs. En temps normal, je serais sortie volontiers afin de sentir le vent caresser mon visage et la lumière éblouir mes cheveux pâles, mais avec cette chaleur, je préféra m'abstenir. Au moins, l'académie avait le mérite de posséder une climatrisation. Ou bien dit on peut être climarisation ? Je ne me souviens plus du terme exacte. Ah si, cela me revient, climatisation ! Je dois vraiment remédier à ce problème avec les mots ne me paraissant point des plus adéquate avec mon langage dit médiéval.

Mais qu'importe peu. Akayami étant introuvable, je me retrouva donc seule de nouveau, à croire que la solitude est une vieille amie que je méprise, adorant me tenir compagnie. La plus part des autres élèves semblait ne pas me porter grande attention. Il faut bien avouer que étrangement, malgré ma peau et chevelure blanche, et mes habits rouge sang, très peu m'approchait, beaucoup m'ignorait. Je me suis longuement dit qu'il s'agissait probablement de la sensation étrange qu'il ressentait lorsque j'étais sujet à la Soif, mais cela m'est vite sorti de l'esprit. Je ne possède une grande soif de sang que rarement, et j'étais mélangée à la foule souvent, comme ci je n'étais pas là. Au fond, cela m'arrange quelque peu je suppose. Les humains ne cris pas au vampire en me voyant, et je suis restée longtemps seule, je suis donc solitaire et non adapté à la compagnie. Puis, un vampire dans cette établissement était des plus banals. Cependant, je me sentais tout de même en manque de compagnie sans personne.

Perdue dans mes pensées, mon manteau abaissé sur ma tête, comme à son habitude, j'eu presque du mal à remarquer que quelqu'un suscitait mon attention. En remarquant ce fait, je me retourna pour me retrouver face à une jeune femme me souriant étrangement. Cette femme aux cheveux azurés de la même teinte que ces yeux semblait presque mal à l'aise en ma présence. Etais ce à cause de moi ? Je l'ignorais. Aussi rapidement que je me fut déconcentrée, je regagna mon attention sur la demande de la jeune femme. Elle m'avait présenté un bout de papier jaune au bord collant, sur laquelle figurait un nombre inscrit dessus. Apparemment, cette personne, qui semblait ressente dans l'établissement, rechercha ardûment son logement. Il faut bien avouer que chercher une pièce spécifique en ces lieux n'est point de tout repos. Avec ma vitesse, je parvient à compenser le temps emprunté par cette tâche, mais il en est tout autre pour les humains telle qu'elle.

Tendant doucement le bras, je pris délicatement la feuille entre mes deux mains, comme ci il s'agissait d'un petit être fragile que le vent même pouvait blesser. Bien que je ne connaissais point tous les recoins de l'académie, et encore moi ces dortoirs, je n'ignorais point où nous pouvions trouver la chambre damoiselle. Les nuits à errer en solitaire avait peut être eu du bon finalement. Je leva la tête vers cette femme, l'air aussi timide que d'habitude, et la capuche toujours abaissé sur mes yeux.

" Je pense savoir où se situe vos appartements. Sachez cependant que vous en êtes bien loin, ceux ci se trouvant à l'autre extrémité de notre position actuel. "


Cette personne me mettais mal à l'aise, et j'en ignorais le pourquoi. En temps normal, se serais à elle de se sentir mal, bien que je vois qu'elle l'est déjà, cela se traduit par son sourire des plus forcé figé sur son visage. Essayant de ne plus y penser, je poursuivie sur le même ton.

" Si vous le souhaitez, je peux vous y conduire personnellement afin que ne puissiez plus vous égarez comme plus tôt. Cela vous conviens t'il Mademoiselle ? "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Masculin Messages : 9
Points : 60
Date d'inscription : 12/08/2016

Feuille de personnage
Pouvoir: Aegis
Items:
Statut: Célibataire
avatar
26
MessageSujet: Re: Allons bon...   Lun 15 Mai - 22:45

(fini !)

La petite demoiselle avança de quelques pas pour tendre la main vers le papier. Était-elle tombée sur une muette ? Et pourquoi être aussi précautionneuse avec un objet qui finirait dans la plus proche poubelle dès son utilité prouvée ? Parce que jusque là 26 doutait encore que la série de chiffres et de lettres était d'un quelconque secours... Ou même d'une quelconque aide. Était-ce si compliqué d'inscrire une aile, un étage et une porte sur un fichu papelard ?

Le temps que la jeune fille déchiffre les indications elle se força à respirer plus calmement. Tout cet agacement n'était que symptomatique du stress qu'elle subissait. Rationalisons, elle était dans un endroit peu commun, seule dans une foule d'inconnus, sans la moindre idée d'où aller et de comment sa nouvelle vie allait se dérouler. Elle n'avait pas d'emploi du temps, pas de référent, aucune personne à qui poser des questions en long en large et en travers. Ce n'était pas étonnant que ce changement brusque d'environnement et de codes la chahute quelque peu, caaaaaaaalme. Calme.

" Je pense savoir où se situe vos appartements. Sachez cependant que vous en êtes bien loin, ceux ci se trouvant à l'autre extrémité de notre position actuel. "

Ainsi donc elle était dotée de cordes vocales, à la bonne heure ! Bon par contre elle se demandait bien pourquoi elle n'était même pas à peu près au bon endroit... Y avait il plusieurs dortoirs ? Cette possibilité n'était pas à écarter.

A bien y réfléchir le grand dadais blond ne lui avait jamais parlé de multiples dortoirs, mais avec ses privilèges de sentinelle peut-être avait il eu le droit à des appartements privés... Oui mais il n'a pas été élu sentinelle dès son arrivée... Farfouillant sa mémoire à la recherche de souvenirs sur le sujet elle ne dénicha pas grand chose sinon les récits de ses nombreuses conquêtes. Il était pas très discret là dessus celui là... Concentrons nous ! Toute cette agitation crânienne ne lui ressemblait pas et était probablement très mauvaise pour la santé.

" Si vous le souhaitez, je peux vous y conduire personnellement afin que ne puissiez plus vous égarez comme plus tôt. Cela vous conviens t'il Mademoiselle ?

26 opina du chef avec sans doute un peu trop d'enthousiasme, OUI ! elle voulait enfin trouver sa chambre. Quelques personnes avaient dirigé leur attention sur eux, rien de bien étrange avec des élèves aux sens aussi fins pour la plupart... Maintenant tentons de formuler une réponse adéquate, faisons également fi du langage un peu particulier qu'utilisait son interlocutrice. Elle parlait comme dans les vieux livres qu'elle avait lu pendant les absences de son ange gardien. Ma foi elle pouvait bien faire ce qu'elle voulait cela ne regardait qu'elle.

" Je voudrais bien oui, je viens à peine d'arriver et un peu d'aide ne serait pas de refus... Merci !"

Replaçant son lourd sac de sport contenant ses effets personnels sur son épaule, un sourire plus sincère sur le visage, 26 tendis là main à sa sauveuse.

"Je m'appelle 26, enchantée, et toi tu es ?"

Enfin la fin de la galère ! Elle remercia tous les hasards ayant mené ses pas jusque là et ceux de l'autre jeune fille par la même occasion. Mais tout de même... L'opposé... Était-elle cruche à ce point où le château lui avait il joué un tour comme ceux que lui narrait inlassablement son double ? Difficile à déterminer... Les présentations faites et le départ vers le bon dortoir effectué également, notre nouvelle arrivante voulu détailler un peu plus en profondeur sa collègue, mais c'était un peu trop espérer au vu de sa capuche et de ses vêtements. Peut être plus tard ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Féminin Messages : 126
Points : 586
Date d'inscription : 10/10/2015

Feuille de personnage
Pouvoir: Vampire
Items:
Statut: Célibataire
avatar
Aliénor Sarrazin
MessageSujet: Re: Allons bon...   Sam 20 Mai - 19:12

Malgré mon sentiment d'angoisse, je ne pu m'empêcher de rire très doucement en voyant l'excitation qui se lisait sur son visage, représenté par son signe de tête vif. Sans même qu'elle eu à prononcer un mot, il était simple de voir son bonheur, et déjà quelques personnes de passage dans le couloir l'avait remarqué je pense. Sa joie de découvrir son nouveau foyer devait la succomber au plus haut point. Mais il s'agissait peut être du fait qu'elle devait avoir eu grand mal à le trouver. L'établissement est assez vaste et il n'est pas rare que des personnes s'y perdent de temps à autre, même des habitués. La jeune femme m'y un peu de temps avant de me répondre finalement, avec un ton bien plus calme que ce à quoi je m'attendait avec ce que j'avais vu plus tôt.

"Je voudrais bien oui, je viens à peine d'arriver et un peu d'aide ne serait pas de refus... Merci !"


Semblant plus à l'aise que précédemment, elle me sourit de façon plus sincère, et prit son sac en tissu pour le faire basculer sur son épaule. Un sac à dos, il s'agit bien là d'un des objets modernes que je connais le mieux. Il faut dire qu'il est particulièrement populaire au près de la jeunesse d'aujourd'hui, et il m'est arrivé d'en avoir eus recours une ou deux fois pour transporter quelques affaires non loin , mais je ne l'utilise tout de même que très rarement. Je ne apprécie pas ce "style décontracté" sur ma personne. Bref, une fois ces affaires saisi, elle se tourna vers moi et me tendis la main chaleureusement.

"Je m'appelle 26, enchantée, et toi tu es ?"

Je resta les yeux figés sur sa main en entendant son appellation. Je n'étais pas sur d'avoir correctement compris son nom. Je veux dire, avait-elle vraiment affirmé se nommer 26 ? Cela n'est il pas un chiffre, et non un nom ? Tout cela me laissa perplexe, mais loin de moi l'idée de lui demander des éclaircissements sur ce fait. Je pensais éventuellement à le faire plus tard, si les conditions s'avèrent être propice à une telle demande pouvant sembler oser. Je leva les yeux vers elle, toujours surprise, la bouche ouverte très légèrement, à peine une fissure. Je saisis délicatement sa main après un long silence, et souleva ma robe avec celle resté libre afin de faire une révérence courtoise.

" Enchantée de faire votre connaissance. Je me nomme Aliénor Sarrazin. " je dis en souriant doucement, essayant de paraître plus à l'aise.

En même temps, il n'y avait aucune raison pour que je continue à être aussi stressé en la présence de la dénommée 26. Elle n'avait pas l'air d'être une mauvaise personne, et semblait assez joviale. Puis, si elle se sentait plus à l'aise en ma présence, pourquoi ne pouvais-je pas faire de même avec elle. Il en va de sois que je resta tout de même vigilante à son égard, ne la connaissant que depuis peu, et n'ayant donc pas une idée précise de ma nouvelle camarade.

Nous avançâmes en direction de sa chambre. Elle se situait à côté de moi tandis que je cherchais désespérément à ne pas m'égarer dans ces lieux. Le début du chemin se passant en silence, j'eus le temps de réfléchir posément à tout ceci. Je me retrouvais donc en compagnie d'une jeune femme répondant au nom peu commun de 26, venant juste d'arriver, et ne trouvant point sa chambre. Je ne pu m'empêcher de me montrer curieuse à son égard, me demandant qui elle était, d'où elle venait, et par qu'elle hasard elle s'était retrouvé ici. Et je devais tous ces questionnements à son prénom qui m'intriguait autant qu'il me fascinait. Bonté divine, comment une simple présentation pouvait elle autant tourmenter mon esprit ? J'avais besoin de plus d'informations afin de dresser le portrait de cette étrange femme azurée.

" Cela va peut être vous paraître présomptueux, mais comment êtes vous arrivez ici ? Je veux dire... pourquoi êtes vous dans cette académie ? "


Je tourna la tête vers elle, la regardant dans les yeux. Ma capuche ne couvrait plus mon visage, le laissant paraître au grand jour, et elle reposait désormais uniquement sur le haut de mon crane. 26 pouvait désormais voir la plus part de mes attributs vampirique, ce qui me mettais quelque peu mal à l'aise, bien que je fis de mon mieux pour le cacher, sans grand succès je pense. Je remarqua alors que ma question était indiscrète, et pouvait peut être lui rappeler de mauvais souvenir. Il était tout à fait plausible que comme la mienne, les pages de son histoires étaient tachés de rouge et de noir. Ecarquillant les yeux légèrement à cette réalisation, je détourna rapidement la tête du côté opposé au regard de 26, remettant correctement ma capuche sur mon visage par la même occasion.

" Pardonnez moi. Cette question était indiscrète. Vous n'êtes nullement obligée d'y répondre, je ne vous y force point si ce n'est pas de votre volonté. "


Dernière édition par Aliénor Sarrazin le Dim 21 Mai - 13:46, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Masculin Messages : 9
Points : 60
Date d'inscription : 12/08/2016

Feuille de personnage
Pouvoir: Aegis
Items:
Statut: Célibataire
avatar
26
MessageSujet: Re: Allons bon...   Sam 20 Mai - 22:54

" Enchantée de faire votre connaissance. Je me nomme Aliénor Sarrazin. "

Sa main était glacée.

C'est la première chose qui vint à l'esprit de la jeune femme lorsque leurs doigts entrèrent en contact. Ce n'était pas humide comme aurait put l'être un glaçon, ni douloureux, pas de morsure par le froid. Simplement elle eut l'impression de toucher autre chose que de la peau humaine. Ce n'était pas une question de texture ou de solidité, de ce côté tout était normal si elle pouvait oser le dire, plus une histoire de température... Comme si elle venait de saisir un objet qui avait passé la nuit dehors au début de l'hiver.

La poignée de main fut brève et légère mais intrigua 26, que pouvait bien provoquer cette sensation ?

Aliénor Sarrazin... Un nouveau sujet d'interrogation. Qui saurait dire de quel coin cela pouvait provenir ? Dans un autre temps ne plus avoir le monopole du prénom inhabituel avait quelque chose de réconfortant. Peut être même qu'ici elle rencontrerait des personnes avec des appellations plus étranges encore que la sienne... Son séjour à MA s'annonçait chaque minute de plus en plus agréable.

Les voilà donc repartis pour un tour, dans un silence qui ne dérangeait pas la nouvelle venue. Flew pouvait se révéler être un intarissable bavard, tout comme il pouvait s’emmurer dans un silence pesant parfois pendant des jours, les traits tirés, plongé dans ses pensées. Ne répondant que par monosyllabes. Elle avait donc appris que parfois il fallait parler, parfois il valait mieux se taire, tout était une question de dosage.

L'architecture changeante ne cessait de surprendre, tantôt baroque, tantôt gothique, MA semblait être un vaste patchwork de tout ce qui existe. Nombre de ces styles étaient inconnus à la dernière arrivante, permettant ainsi de garder son esprit occupé à autre chose que de tenter de dévisager sa dernière rencontre malgré son accoutrement rendant tout cela bien chimérique.

Mais la voix d'Aliénor, puisque c'était son prénom, rompit le silence.

" Cela va peut être vous paraître présomptueux, mais comment êtes vous arrivez ici ? Je veux dire... pourquoi êtes vous dans cette académie ? "

Son visage était remonté vers le siens alors qu'elles marchaient à travers le dédale de couloirs et d'étages que constituaient cette aile. Laissant à 26 l'occasion de découvrir sa frimousse. Elle avait de longs cheveux blonds-blanc encadrant son visage avec une certaine simplicité, parfaitement lisses, et un regard sanguin rouge écarlate. Son teint était à la limite entre porcelaine et blafard, ses traits harmonieux. Voilà une nouvelle surprise, il fallait maintenant déterminer en partant des explications de son "père" si elle était "Albinos", "Vampire" ou autre chose. Difficile à déterminer sur un simple regard.

Peut être avait elle réfléchit quelques secondes de trop à sa question, puisqu'elle sembla rapidement se raviser, enchaînant tout en détournant le regard et couvrant à nouveau son joli minois.

" Pardonnez moi. Cette question était indiscrète. Vous n'êtes nullement obligée d'y répondre, je ne vous y force point si ce n'est pas de votre volonté. "

Dans un élan de refus, 26 s'exclama.

"Non ! Non non bien sûr que ça ne me dérange pas !"

Elle afficha un sourire, tentant ainsi de se rendre amicale. Il était tout simplement hors de question qu'elle fasse fuir la seule personne qui avait accepté de l'aider. Sans compter que ce sentiment n'était pas uniquement vénal, elle était réellement intéressée par sa camarade. Pourquoi sa main était elle si froide ? Pourquoi les yeux rouges, pourquoi sa présence à MA ? Pourquoi l'avoir aidée ? pourquoi ce langage un peu particulier ? Pourquoi se couvrir la tête ainsi ? Si MA regorgeait de personnes comme Aliénor elle n'avait pas terminé de se poser des questions... Il y avait également autre chose, maintenant qu'elle avait vu son visage, 26 la trouvait mignonne. Pas au point de lui faire une déclaration d'amour bien sûr mais suffisamment pour qu'elle veuille en savoir plus sur elle.

"Mon ... Père était étudiant ici, c'était même une petite célébrité, il a estimé que j'avais besoin de vivre ce qu'était Magical Academy, pour maîtriser mon don, me faire des amis, rencontrer des gens... J'ai vécu plutôt seule depuis ma naissance, j'ai encore beaucoup à apprendre selon lui."

Appeler Flew son père lui avait arraché la gorge en même temps que le cœur, mais elle voyait mal comment expliquer leur relation sans entrer dans des détails qui en amèneraient d'autres, puis d'autres. Une conversation un peu trop longue pour le moment.

"Et toi quelle est la raison de ta venue ?"

Curiosité saine, 26 couvait sa guide du regard, elle ne voulait pas que sa première rencontre se termine mal ou paraître rude, elle adopta donc un comportement totalement avenant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Féminin Messages : 126
Points : 586
Date d'inscription : 10/10/2015

Feuille de personnage
Pouvoir: Vampire
Items:
Statut: Célibataire
avatar
Aliénor Sarrazin
MessageSujet: Re: Allons bon...   Dim 21 Mai - 13:45

Comment avais-je pu être aussi sotte ? C'est ce que je ne cessais de me demander alors que ma capuche rouge était revenu sur le devant de mon visage, place qui lui avait été attribué il y a des lunes. Je n'ai jamais apprécié que les gens me voient, surtout depuis que je suis un être vampirique, sans compter le fait que je suis extrêmement timide, ce qui n'est plus un secret pour personne. Voyant ma réaction, ma partenaire pour ce trajet ne tarda pas à se faire entendre, essayant de me rassurer après son silence je présume.

"Non ! Non non bien sûr que ça ne me dérange pas !"


Elle me sourit chaleureusement, presque comme une amie, et je fis de même en la voyant faire. Me considérait-elle comme-t-elle ? Non, c'était impossible, nous ne nous connaissions que depuis peu. Puis, j'avais encore bien trop de questionnement à son sujet, de demandant sans cesse d'où venait ce prénom si particulier. Je n'ignore pas que cela parait dans l'excès d'être autant prise par un fait si ridicule, mais je voulais savoir. C'est alors que je me souvins de quelque chose. Je ne suis pas une experte de cette époque, mais je pu me rappeler que l'on donnait ce type de prénom aux expériences, ou quelques choses comme ça. Avais-je à faire à un être artificiel, ou ayant en tout cas grandi dans un laboratoire d'expérimentation ?

"Mon ... Père était étudiant ici, c'était même une petite célébrité, il a estimé que j'avais besoin de vivre ce qu'était Magical Academy, pour maîtriser mon don, me faire des amis, rencontrer des gens... J'ai vécu plutôt seule depuis ma naissance, j'ai encore beaucoup à apprendre selon lui."

C’est étrange. Sous un certain angle, nos histoires étaient proches. Nous avons toutes deux vécue seules un long moment durant, isolées, et avions envie de rencontrer des gens, d’où notre venue ici. Cependant, elle eut tout de même la chance de vivre cela avec son père à ses côtés, et ça me fait mal. Je jalousais presque ce qu’elle avait vécue, ce qui étais idiot en un sens. Je ne connaissais pas le long de l’histoire, il se pouvait qu’elle ait vécue plus en environ 18 ans que moi en presque 700 ans. J’ignorais les profondeurs de sa vie.

"Et toi quelle est la raison de ta venue ?"

Cette question me fit ralentir pendant un court instant avant de reprendre mon allure habituelle. J’aurais dû prévoir que la question se retournerait contre moi, c’était évident pourtant. Ayant voulu en savoir d’avantage sur sa personne, je ne pouvais la blâmer d’en faire de même. Mais comment lui expliquer ? Par où commencer ? Il y avait tellement à dire que cela aurait pu durant bien plus longtemps qu’elle le prévoyait. Je devais me concentrer sur le principal, mais, cela allait m’être difficile. J’espérais ne pas craquer au milieu de mes explications, replongeant dans un passé que je peux qualifier de douloureux. Je remis ma capuche correctement, avant de me tourner de nouveau vers elle afin de commencer mes explications.

" Eh bien, ayant vécue presque 700 ans dans la solitude, je pris la décision de voyager un peu il y a de cela un demi-siècle environ. J’arriva finalement au porte de cette établissement, et décida de m’y installer afin de faire de nouvelles rencontres et de me sentir moins seule. Mais, je ne vous cacherais pas que cela n’est pas un succès à l’heure actuelle… héhé... "


Ma voix était frêle, presque fragile. Je ne m’étais pas attardée sur les détails afin de ne pas souffrir trop, mais 700 ans seule et coupée du monde ne sont pas des choses simples à oublier, et peuvent vous suivre jusqu’à la fin de vos jours, ce qui est particulièrement long pour moi. C’est étrange de se rappeler que malgré mon âge avancé, je reste une jeune fille de 15 ans pour l’éternité, une adolescente. J’imagine que même 26 a dû être surprise en découvrant mon âge véritable. D’après mes connaissances, je suis même la plus vieille vampire de l’établissement, enfin la deuxième, mais dans un même temps, la plus jeune en humanité. Je me retournai vers ma camarade, souriant légèrement. Je n’avais nullement l’envie qu’elle s’inquiète pour moi en me voyant triste de la sorte à cause de souvenir. Cette époque appartient désormais au passé après tout.

" Je suis vieille n’est-il pas ? Je suis une éternelle jeune adolescente depuis que ces crocs ont fait une marque sur mon cou. Mais dites-moi ? Puis-je connaitre votre âge ? Avoue dans les 18 années comme je le pense ? "

Une fois de plus, je venais de me montrer curieuse envers cette inconnue, et avait osé lui poser une question indiscrète. Certaines personnes n’apprécie pas parler de leur âge, encore moins à des étrangers. Mais cette fois ci, je n’y prêtais point attention, et lui sourit timidement, attendant sa réponse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Masculin Messages : 9
Points : 60
Date d'inscription : 12/08/2016

Feuille de personnage
Pouvoir: Aegis
Items:
Statut: Célibataire
avatar
26
MessageSujet: Re: Allons bon...   Dim 21 Mai - 19:47

Un petit flottement suivi la question qu'elle venait de poser, allié à une légère baisse de rythme sur leur chemin. Réflexion ? Sans doute, en tout cas la marche reprit rapidement à son allure précédente. Alors qu'elle replaçait son capuchon, sans doute un geste plus sujet à une mauvaise habitude que de réelle nécessité, histoire de se donner une contenance, Aliénor répondit.

" Eh bien, ayant vécue presque 700 ans dans la solitude, je pris la décision de voyager un peu il y a de cela un demi-siècle environ. J’arriva finalement au porte de cette établissement, et décida de m’y installer afin de faire de nouvelles rencontres et de me sentir moins seule. Mais, je ne vous cacherais pas que cela n’est pas un succès à l’heure actuelle… héhé... "

Vampire !

Le qualificatif explosa dans la tête de 26 comme un cri de joie, et d'un mystère éclairci ! Bon sang 700 ans... La clone eut énormément de mal à se figurer de quoi pouvait être composé une existence aussi looooongue... Au moins ne fut-elle pas surprise comme elle l'aurait été sans les explications de son double sur les diverses populations qui avaient élu domicile à la Magical Academy. Une vampire donc, c'était en tout cas l'explication la plus plausible si on prenait en compte son teint clair, ses yeux sanguins et sa longévité.

Pourquoi n'était ce pas un succès ? Voilà une question nouvelle. Etait-il si complexe de former des relations dans un lieu qui regroupe autant d'âmes ? Chaque réponse apportait de plus en plus d'interrogations et la curiosité de la nouvelle était piquée au vif chaque pas un peu plus.

Toutefois le ton de sa voix menaçait de se rompre à chaque mot, ce qu'elle reconnu comme un discours difficile à tenir. Ces souvenirs ne devaient pas être des plus joyeux...

La camarade fit volte-face pour lui présenter un sourire qui jura un peu avec l'ambiance qui s'était installée. Ressemblait-elle à cela lorsqu'elle faisait de même pour mettre les gens à l'aise ? C'était un peu trop, il faudrait travailler là dessus à l'avenir, rangea-t-elle dans un coin de sa tête.

" Je suis vieille n’est-il pas ? Je suis une éternelle jeune adolescente depuis que ces crocs ont fait une marque sur mon cou. Mais dites-moi ? Puis-je connaitre votre âge ? Avoue dans les 18 années comme je le pense ? "

Hooo c'était gentil de sa part de confirmer sa déduction. "Vieille" elle n'aurait pas dit cela... Difficile de juger sur le physique ici mais 26 lui donnait 16 ans grand max... Et non, elle n'avait pas 18 ans.

Etait-ce le moment de mentir ? Elle réfléchit à toute vitesse... Le sourire qui lui faisait face acheva de la convaincre de dire la vérité. La principale raison était que la réponse qu'Aliénor lui avait fournie était trop intense pour qu'elle soit feinte, alors autant jouer franc jeu. Si elle avait vécu longtemps, elle ne serait pas surprise que l'inverse est aussi possible... Du moins la très jeune femme l'espérait.

Sans le remarquer, 26 s'était arrêtée de marcher au fil de ses réflexions. Maintenant mentir serait encore plus suspect, même si la décision de dire la vérité était déjà prise, c'était plus facile à penser qu'à dire à haute voix. Alors le regard fuyant et reprenant leur route, elle répondit.

"Je ne connais pas mon âge exact, je sais simplement que j'ai moins de 3 ans..."

Comme pour laisser cette phrase là ou elle l'avait dite le plus vite possible, elle accéléra un peu le pas.
En sont fort intérieur elle savait qu'ici ce ne serait pas forcément pris à la rigolade, mais l'inquiétude lui pesait, aussi tenta-elle un regard dans la direction de la petite vampire.

"C'est ... Une longue histoire."

Peut être que cette dernière phrase n'empêcherait pas Aliénor de creuser un peu plus dans son passé, non pas qu'il y ait profond, mais cette conversation commençait à la mettre mal à l'aise. La curiosité avait ce pouvoir, elle tâcherait de s'en souvenir lorsqu'elle serait tentée de bombarder une personne de questions personnelles. Avec Flew tout était plus simple, ils parlaient à cœur ouvert et parfois n'avaient même pas besoin de parler. Même si leur vécus étaient drastiquement différents ils sortaient littéralement du même moule. Ici tout serait plus compliqué.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Féminin Messages : 126
Points : 586
Date d'inscription : 10/10/2015

Feuille de personnage
Pouvoir: Vampire
Items:
Statut: Célibataire
avatar
Aliénor Sarrazin
MessageSujet: Re: Allons bon...   Jeu 25 Mai - 19:16

Ma question mit ma partenaire dans une position que je qualifierais d'inconfortable. Elle semblait ailleurs, ne prêtant plus la moindre attention à ce qui l'entourait. Elle vint même jusqu'à s'arrêter complètement, ce qui me fit faire de même, tandis que je la regardais curieusement et inquiète. Cette fois si, je possédais vraiment une raison de regretter mon geste et blâmer ma curiosité. Il s'agissait là réellement d'une question qui semblait la perturber, mais... pourquoi ? Je veux dire, même si elle n'appréciait peut être pas parler de son âge, étais-ce une raison pour se mettre dans un tel état ? Cela parait stupide de dire ça, surtout devant de moi, je l'accorde. S'agissait-il d'une enfant coincé dans un corps adulte, ou bien peut être d'une centenaire en ayant vu plus qu'il n'y parait, t'elle que moi, qui ne parvenait pas à assumer son âge véritable ? Sans avertissement, elle reprit sa marche, avec moi à ces côtés, comme si de rien n'était.

"Je ne connais pas mon âge exact, je sais simplement que j'ai moins de 3 ans..."

Si je n'y avait pas mis ma volonté, je pense que j'aurais agis comme elle plus tôt. C'est à dire m'arrêter subitement. Mais la voyant accélérer subitement sa phrase terminée, m'obligea au contraire à presser le pas également. Comment étais-ce possible ? Je veux dire, comment une femme d’à peine 3 ans pouvait-elle en faire 18 ? Les vampires sont connus pour leur longévité, capable de vivre des siècles et de passer pourtant pour de jeunes personnes enfants ou adultes. Mais est -il vraiment possible qu'existe le phénomène inverse ? De très jeunes êtres passant pour des adultes ? Je sais que j'ai dit plus tôt que c'était possible qu'il s'agisse d'un cas comme ça qui l'a mettait mal à l'aise avec son âge, mais maintenant que je constate qu'il s'agit réellement de ça, j'ai peine à y croire. Elle ne tarda pas à tourner la tête vers moi, voyant par la même occasion ma surprise.

"C'est ... Une longue histoire."

Cette phrase courte est simple mit un terme à notre discussion sur ce sujet de façon définitive. Je ne put que remarquer son angoisse et le fait qu'elle était des plus mal à l'aise à cause de ceci. Cette jeune femme, très jeune femme, en cachait d'avantage qu'il n'y paraissait aux premiers abords. Cela avait-il un lien avec son nom étrange ? J'avais émis plus tôt l'hypothèse que son nom pouvait être associé à des rats de laboratoires, ou bien des expériences. Avais-je vu juste ? je l'ignorais, mais étais persuadée d'être sur la bonne voie. Je ne pouvais cependant pas demander plus d'informations à 26 sur le sujet. Je l'avais suffisamment embarrassé ainsi. Qui plus est, je risquais de la blesser d'avantage s'il s'avérait que mes soupçons étaient justes. Mieux valait se taire pour l'instant. Joignant mes mains ensembles devant moi, la tête baissée, je continuai à la guider à travers les couloirs.

Tout comme il avait débuté, le trajet continua silencieusement. Pour ma part, je ne ressentais plus l'envie de discuter, surement à cause de cette découverte. Nullement à cause du fait qu'il s'agissait en réalité d'un bambin, loin de là, mais je regrettais de l'avoir mise mal à l'aise, je me sentais mal également. A cause de ma sottise, j'vais surement réveiller des souvenirs qu'elle souhaitait enfoui à jamais au fin fond de son esprit. Je n'avais aucunement l'envie de faire cela, ni de me montrer trop curieuse. J'avais décidemment un énorme problème de communication avec les autres. La moindre des choses après cette sottise verbale était évidemment de s'excuser. Je levai doucement la tête vers 26, toujours aussi timide, en jouant nerveusement avec une de mes mèches blanches du bout de mon index.

"Je suis sincèrement navrée de vous avoir mise mal à l'aise suite à ma question. Ce n'était nullement mon intention, vous vous en doutez."

Beaucoup dirons qu'il m'arrive souvent de m'excuser pour très peu, mais je ne pense pas que je me situais ici dans des excuses inutiles dirais-je. Il y a des choses très dures à partager concernant le passé, et je ne pense que trop bien connaître ceci. Donc savoir que j'avais empiété sur une partie d'elle qui lui était entièrement réservée était très mauvais de ma part. Continuant en enrouler la mèche autour de mon doigt, je poursuivie.

" Si il y a quoi que je puisse faire pour me faire pardonner cet acte, n'hésitez pas à m'en faire part."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Allons bon...   

Revenir en haut Aller en bas
 

Allons bon...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Sans FAD'H, nous allons perdre cette guerre contre RD en moins de 24 h
» Allons au cinéma ce soir...
» Allons au marché ♪ [PV: S'hira et Anna]
» Hey Ho ! Hey Ho! Nous allons au boulot!
» [UploadHero] Allons z'enfants [DVDRiP]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Magical academy  :: Le Château :: A l'intérieur des murs :: L'internat-