Partagez | 
 

 L'Ours et la Dragonne [Pv : Bjørn Berason]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Féminin Messages : 156
Points : 330
Date d'inscription : 27/03/2016

Feuille de personnage
Pouvoir: Prendre une apparence humaine
Items:
Statut: Célibataire
avatar
Aoi Nohara
MessageSujet: L'Ours et la Dragonne [Pv : Bjørn Berason]   Jeu 2 Mar - 20:58

Aridia Hell

Aoi Nohara

「L'Ours et la Dragonne」
« Tu connaîtras la faim et devras l'apaiser
Mais Gourmandise rend gras, empêche de décoller. »

Tapis dans l'ombre, j'observe. Ma respiration devient de plus en plus calme, mon rythme cardiaque diminue. La couleur de mes écailles se confond avec la nature environnante, je fais presque partie du décor à présent. Aucune chance que je me fasse découvrir. J’attends patiemment le moment opportun. Lorsque ce beau cerf se montrera moins sur ses gardes, je bondirai sur lui aussi rapidement que le vent et abrégerai ses souffrances afin d'apaiser ma faim.

Je n'apprécie pas tellement la nourriture de l'académie, la viande et le poisson cuit, les légumes. Cela me donne l'impression de manger de l'herbe. Je suis un prédateur, carnivore, j'aime quand la viande est chaude et moelleuse. De plus, chasser permet d'entretenir certains réflexes et je préfère vivre par moi-même, ne pas être dépendante d'autrui est important à mes yeux.

Enfin ! Le cervidé approche sa tête du sol, commençant à manger l'herbe, j'attends encore, histoire d'être sûre de ne pas louper l'occasion de déguster un bon repas. Lorsque je suis certaine que toutes les chances sont de mon côté, je me propulse hors des fourrées grâce à mes pattes arrière et posant fortement ma patte avant gauche sur le corps de l'animal, je le met à terre et le bloque afin qu'il ne s'échappe pas. Sans attendre plus longtemps, ma mâchoire se referme sur le cou de l'animal, que je brise d'un geste bref. Je me redresse, cet élan fait battre mon cœur si rapidement, je souris, adopte une posture fière et pousse un hurlement victorieux. J'ai abattu ma proie dans les règles de l'art, maintenant il ne me reste plus qu'à me sustenter.

Et bien me voilà rassasié, ou presque, si je le désirais vraiment je pourrais continuer ainsi encore une fois ou deux mais je veux pouvoir encore m'élever haut dans le ciel et faire ce que tout être humain ne peut pas faire, voler. De plus, je ne pense pas qu'il soit nécessaire de manger plus que de raison, juste suffisamment pour garder la forme et ne pas être affamé. Après cela un petit peu de repos pendant la digestion.

« Un dragon doit dormir mais, toi, fuis la Paresse
Nos assassins profitent des longues années de sieste. »

La nuit est tombée assez vite ou peut-être ai-je dormi suffisamment longtemps. En tout cas tout est si calme, si apaisant, j’apprécie vraiment ses moments. Je me lève et marche un peu, laissant le reste des ossements du cerf derrière moi. Je me retrouve dans le parc, la nuit est totalement tombé maintenant et c'est uniquement grâce à ma vue de dragon que je peux voir encore assez bien.

Je marche lentement en direction du parc, à cette heure-ci, il n'y a personne, je siffle une fois, deux fois, rien. Je m'arrête près des jeux pour enfants, il y a une balançoire, je m'approche lentement et je vois un petit renard blanc passer à travers le siège et s'asseoir dessus. Attrapant les chaînes de chaque côté, je commence à les reculer pour ensuite les pousser vers l'avant et recommencer à chaque fois que la balançoire revient vers moi. Après environ cinq ou six aller-retour, Aki, mon cher compagnon, saute agilement en effectuant une petite roulade. Il est tellement mignon que je ne peux pas m'empêcher de l'applaudir en affichant mon plus beau sourire.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Masculin Messages : 62
Points : 295
Date d'inscription : 01/03/2017

Feuille de personnage
Pouvoir: Cauchemars
Items:
Statut: Célibataire
avatar
Layl Khaof
MessageSujet: Re: L'Ours et la Dragonne [Pv : Bjørn Berason]   Jeu 2 Mar - 22:38

La faim le tiraillait. Cela faisait plusieurs jours qu'il n'avait pas vraiment mangé. Mis à part des baies, des racines et même quelque insectes Bjørn n'avait pas eu de repas consistant depuis des jours. Sûrement dû à son récent réveil...il n'avait pas éprouvé de véritable faim depuis un moment...
Huginn n'avait pas ce problème, volant et chassant par ses propres moyens. Il le voyait, se remplissant l'estomac avec des vers, des petits insectes et autres petites créatures du genre. Si Huginn n'avait pas était son meilleur ami (et son seul aussi), Bjørn l'aurait déjà mangé depuis longtemps.

La nuit était déjà tombé depuis un moment, Il ne savais pas trop où il se trouvait. Il ne connaissait pas encore très bien les lieux autour de l'académie, alors il visitait la nuit. Tout était si différent...ces espèce de chevaux de métal grondant comme le tonnerre, ces petites pièces d'acier dans laquelle les gens parlaient...comment appelaient-ils cela ? Des télé-quelque chose.
Son monde avait tellement changé. Il regardait tout avec des yeux d'enfants, toujours à vouloir apprendre de nouvelle chose. Au début il était choqué bien entendu...mais avec le temps et les jours qui passaient, il appris à apprécier ce que le monde était devenue.

Il passait le plus clair de son temps dans la ville, à se promener dans cette jingle de béton, observer ces personnes habillées d'une drôle de manière (qu'il avait plus ou moins réussi à reproduire), écouter ces dialectes étranges qu'il ne comprenait pas. Mais la nuit...c'est la nuit qu'il préférait. Toutes ces lumières, cette animation...
Mais ce soir, son instinct pris le dessus sur son humanité. Lorsque cela lui arrivait, il allait le plus souvent dans la forêt du parc. Assez grande pour abriter une faune plus qu'abondante et assez peu fréquentée par les humains pour qu'il y soit au calme. Sous sa forme mi-humaine mi-ours, il déambulait dans les bois.

Il huma l'air ambiant, sentant quelque chose de particulier...quelque chose qu'il connaissait...l'odeur du sang. Quelque chose avait été tué non loin, il le sentait. Pouvoir avoir le flair d'un animal était parfois pratique. Il suivit l'odeur, discrètement, tapis dans l'obscurité, tel un prédateur.
Il trouva une carcasse à terre, le sol maculé de sang. Il ne restait plus que les os sur ce qui avait été autre fois un majestueux cerf. Il regarda autour des reste de la bête. Des empreinte de pas...mais d'une créature qu'il ne put reconnaître. Il se mit à quatre pattes, remontant l'odeur tel un chien policier. C'était une odeur particulière, qu'il n'avait jamais sentit auparavant. Bien entendus, son odorat était bien moins développé que celle d'un canidé, mais assez pour différencier le parfum de la mousse et des feuilles en décomposition de celle qui pistait actuellement.
Il avança comme cela pendant quelque minutes avant d'arrivé à la sortie de la forêt. Il repris alors sa forme humaine, pensant qu'une personne pourrait se trouver derrière ces buissons. Il entendit applaudir et ricaner, comme si quelqu'un semblait s'amuser non loin. Il avança prudemment au travers des buissons, en essayant d'y faire le moins de bruit possible...ce qui est assez difficile quand on a la carrure d'une armoire normande.

Il sortit de la forêt, observant les alentours. Lorsqu'il se retourna, il aperçut une jeune femme, petite comparé à lui (comme bon nombre d'humain qu'il avait put croiser). Ses yeux était d'un bleu semblable aux saphirs et ses cheveux...bleu ? Bjørn souleva un sourcil. Le bleu était devenu une couleur de cheveux ? Il se rappela qu'il avait déjà vue des humains et humaines avec des cheveux rose, rouge pétant, même vert. Il ne se posa pas plus de question...après tout, tout avait changé, alors pourquoi pas la couleur de cheveux des gens ?
A terre non loin de la jeune fille, son regard bleu acier se posa sur une sorte de petit créature blanche. Une nouvelle sorte de chien ? On aurait dit un renard...

Il fit un pas, puis deux en direction de la jeune fille pour la saluer. Des feuilles encore attachées ici et là dans ses long cheveux noir de jais.

-Heuuu...bonjour ? Désolé de vous surprendre...je me baladait en forêt et puis...je suis arrivé ici.

Tout aurait pus se passer à merveille...si Bjørn n'avait pas oublié un petit détail. Un tout petit détail qui différencie les gens « normaux » de lui. Lorsqu'il se promenait ainsi dans la forêt, il avait tendance à le faire...nue. Un ours n'avait pas besoin d'habit lorsqu'il chassait...pourquoi en aurait-il besoin lui même ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Féminin Messages : 156
Points : 330
Date d'inscription : 27/03/2016

Feuille de personnage
Pouvoir: Prendre une apparence humaine
Items:
Statut: Célibataire
avatar
Aoi Nohara
MessageSujet: Re: L'Ours et la Dragonne [Pv : Bjørn Berason]   Ven 3 Mar - 9:13

Aridia Hell

Aoi Nohara

「L'Ours et la Dragonne」
Heureusement que ce petit être est toujours là, près de moi, m'accompagnant partout où je vais. Je sais lorsqu'il est auprès de moi, même si je ne le vois pas. Il s'agit de l'une de ses particularités, étant un esprit renard, il peut se rendre invisible aux yeux des gens, ce qu'il fait souvent en général. Imaginez seulement un renard blanc, possédant deux beaux panaches et un symbole bleu sur son pelage, au niveau de son front. C'est assez hors du commun, déroutant, n'est-ce pas ?

Je sors de mes pensées quand j'entends un bruit dans les fourrés, quelque chose d'assez imposant vu le peu de discrétion dont il fait preuve. Aki court dans ma direction, disparaissant de la vue de tous, pour reparaître sur mon épaule droite, se blottissant dans le creux de mon cou. J'observe attentivement ce qui arrive sur nous et je dois vraiment avouer que je ne m'attends pas du tout à ça. Un homme de la taille d'une montagne, en exagérant un peu bien sûr, marche tranquillement vers moi. Bien que son apparence soit assez impressionnante, je dois dire que ce n'est pas tout à fait cela qui m'a le plus décontenancé, mais plutôt qu'il soit aussi nu qu'un ver.

Mes yeux s'écarquillent et je ne sais plus trop quoi regarder, j'ai appris que certains humains étaient assez pudiques. Cependant ce ne doit pas être le cas de cet homme, qui n'en est pas tout à fait un. Son odeur m'apprend qu'il possède une partie animale, je suis certaine de connaître ce parfum sauvage mais sur l'instant je ne sais plus vraiment de quoi il s'agit. Il faut dire que je ne me suis jamais retrouvé face à un homme qui ne semble pas s'apercevoir qu'il est dévêtu. Ma bouche s'entrouvre et se referme, mon regard fixe celui de l'homme à la carrure imposante, mon expression change subitement et je me mets à rire. Cela n'a rien d'un rire moqueur, il est doux et un petit peu nerveux. Je ne sais pas vraiment ce que je m'attendais voir sortir des buissons tout à l'heure et je suis en quelque sorte rassuré.

- Excusez moi je ne devrais pas rire mais vous vous inquiétez de me surprendre et c'est gentil, néanmoins vous devriez sûrement vous souciez un peu plus de vous. N'avez vous donc pas froid ?

À cette question mon rire ne résonne déjà plus dans le parc. L'étonnement laisse place à l'inquiétude car même s'il ne semble pas bien dérangé par sa tenue si naturelle, les nuits sont encore fraîches et si jamais un individu le voit se promener ainsi, la nuit tombée, dans ce lieu, nu, il risque d'avoir des problèmes. Je veux l'aider mais les vêtements que je porte sont si petits qu'il en faudrait au moins qu'ils soient quatre fois plus grands pour l'habiller un minimum.

- Avez-vous de quoi vous vêtir ?

Je dois dire que cette situation m'a fait oublier un détail, ma gêne par rapport à ma chevelure de couleur si peu naturelle. Mon complexe me semble bien petit à cet instant et puis maintenant cela ne sert plus à rien de cacher quoique se soit, en tout cas pour le moment.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Masculin Messages : 62
Points : 295
Date d'inscription : 01/03/2017

Feuille de personnage
Pouvoir: Cauchemars
Items:
Statut: Célibataire
avatar
Layl Khaof
MessageSujet: Re: L'Ours et la Dragonne [Pv : Bjørn Berason]   Sam 4 Mar - 15:19

Bjørn observa la jeune fille. Son instinct lui disait de fuir le plus loin possible, mais en même temps, ce n'était qu'une humaine...enfin, c'est ce qu'il croyait. L'espèce de petit renard s'était blottit sur l'épaule de la fille au cheveux azur. En le voyant de plus prêt cette fois, il remarqua d'étrange symboles bleutés sur son pelage...décidément, le monde lui réservait encore bien des surprises. Pourquoi un humain aurait peint sur son animal de compagnie ? Cela lui semblait étrange en effet, mais selon lui...tout était possible. Il y avait bien des espèces de chariots métalliques se déplaçant tout seul sur des routes faite d'une roche dont il ignorait la provenance là dehors.
Un rire doux l'extirpa de ses pensées.

-Excusez moi je ne devrais pas rire mais vous vous inquiétez de me surprendre et c'est gentil, néanmoins vous devriez sûrement vous souciez un peu plus de vous. N'avez vous donc pas froid ?

La voix de la jeune fille était douce, presque apaisante. Froid ? Non. Il avait grandis dans un endroit où il faisait plus froid...la neige, les déserts de glace, les blizzards étaient maître en Norvège à son époque.

-Avez-vous de quoi vous vêtir ?

La voix de la jeune fille se fit soudainement un peu plus inquiète. Il baissa le regard...et compris. Effectivement, même si un ours n'a pas besoin de vêtement...en règle général, un humain oui. Il n'avait pas réellement honte de son accoutrement. Mais c'est vrai qu'il avait tendance à oublier ce petit détail...
Plongeant son regard dans celui azuré de la jeune fille,Bjørn ressentit une sorte de sagesse...de compassion presque ancestral. Il ouvrit la bouche et d'une voix calme, sans une pointe de gène en lui.


-Veuillez m'excuser jeune demoiselle si ma tenue actuel vous incommode. J'ai parfois du mal à me faire à tout ça.

Il se retourna et désigna les lumières de la ville que l'on pouvait voir au loin. Son tatouage...enfin sa marque de naissance, se dévoila à elle quand une légère brise souleva ses long cheveux noir de jais. Sur le haut de son dos, une rune était inscrite « Bera », « l'Ours » en vieux norois. Marque que son père, Odin, avait déposé lors de sa conception.
Il se retourna pour faire de nouveau face à la jeune fille.


-Et ne vous inquiétez pas pour moi jeune demoiselle, je ne crains pas réellement le froid. Là d'où je viens, l'hiver est plus rude que cette petit brise.

Bjorn posa son poing sur son cœur, et se pencha légèrement en guise de salut.

-Désolé, je me présente, Bjørn Berason, fils de l'Ours. Encore une fois, désolé de vous incommoder en cette si belle soirée jeune demoiselle.

Il se redressa et secoua ses cheveux avec sa main afin d'enlever les feuilles qui y était accroché.
Une forme noir passa près de la jeune fille, filant comme le vent avant de venir se poser sur l'épaule de Bjørn. Un corbeau, de belle taille regardait la jeune fille de ses yeux noirs...avant d'observer le petit renard blanc. Au centre de ces yeux noirs, on pouvait observer une étrange rune de couleur ambre. « Huginn », cela signifiait « pensée » ou « esprit »...mais c'était aussi le nom de ce drôle d'oiseau.

*La jeune fille...danger*
La voix rauque du corbeau résonna dans la tête de Bjørn. Personne mis à part lui pouvait l'entendre...lui ou Odin. Il comprenait ce que Huginn voulait dire...il l'avait ressentit. Comme un cris de panique de l'animal en lui. Il avait envie de fuir le plus loin possible, se cacher. Mais pourquoi ? Pourquoi son instinct de survie lui hurlait de se mettre en lieu sûr ? Ça il ne le savait pas. La jeune fille n'avait pas l'air si dangereuse que ça après tout...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Féminin Messages : 156
Points : 330
Date d'inscription : 27/03/2016

Feuille de personnage
Pouvoir: Prendre une apparence humaine
Items:
Statut: Célibataire
avatar
Aoi Nohara
MessageSujet: Re: L'Ours et la Dragonne [Pv : Bjørn Berason]   Sam 4 Mar - 19:12

Aridia Hell

Aoi Nohara

「L'Ours et la Dragonne」
Je penche très légèrement la tête sur le côté gauche et lui adresse un doux sourire. Il est gentil de s'inquiéter de savoir si sa tenue m'incommode, ce n'est pas vraiment le cas en fait, c'est surtout pour lui que je dis ça. Je m'approche un peu plus et je suis obligé de levé la tête pour regarder son visage, c'est vraiment impressionnant. Je crois ne jamais avoir croisé de personne si aussi grande que lui, je parle d'être humain bien entendu. J'affiche un plus large sourire et joint me main face à moi, dans un petit claquement.

- Vous êtes vraiment gigantesque, c'est impressionnant !

Je ris de nouveau, encore une fois, je ne me moque pas, je suis réellement fasciné par la taille de cet homme. J'aime tout ce qui est nouveau et il est la nouveauté du moment. Je me recule un peu, je ne veux pas paraître trop entreprenante, il faut que je respect sa zone de confort, après tout j'apprécie quand les gens font de même avec moi donc je ne vois pas pourquoi je ne ferais pas de même. Il existe une expression qui dit : « ne fais pas aux autres, ce que tu n'aimerais pas que l'on te fasse. ». Je trouve cela très sage.

Je l'écoute parler de la région d'où il vient, du nord ? Peux être mais, d'où exactement ? Ma curiosité est piquée au vif et je veux en savoir plus. Je m'oblige à me retenir de lui poser tout un tas de questions. Les détails ne vont pas dans l'oreille d'une sourde, bien au contraire, je suis le genre à garder toutes les informations qui sont susceptibles de m’instruire encore davantage. Il se présente assez fièrement, intéressant. Un oiseau s'approche et se pose sur l'épaule de l'homme mais je garde mon attention sur la personne et non sur l'animal pour l'instant. Je hoche la tête en guise de salutation puis, plaçant mes deux mains l'une sur l'autre au niveau de mes cuisses, je m’incline poliment en penchant le buste vers l'avant puis me redresse.

- Enchanté Bjørn Berason, je me nomme Aoi Nohara. Je suis ravie de faire votre connaissance et ne vous en faites pas, si vous vous sentez bien ainsi cela ne me dérangent pas le moins du monde.

Après tout, ce n'est que pas respect pour sa possible pudeur que j'ai fait la remarque. Personnellement s'il préfère se balader nu, qu'il le fasse mais il ne faut pas que des humains s’aperçoivent de son manque de vêtements et encore moins la police, il risque de se faire arrêter, même si un ours ne craint rien contre... Un ours... Mais oui c'est l'odeur d'un ours que j'ai sentie tout à l'heure. Je dis un peu pour moi-même.

- Fils de l'Ours ? En partie ours et en partie humain …

De nouveau, un large sourire satisfait s'affiche sur mon visage, remplaçant le sérieux de la présentation. À présent je me concentre sur le corbeau, je ne suis pas une spécialiste des volatiles mais je sais reconnaître un corbeau quand j'en vois un. Même si celui-là semble assez différent, en le fixant bien dans les yeux je vois cet étrange symbole. Cela ne me surprend pas spécialement puisque Aki en a un sur le front mais, ça m'indique bien qu'il est loin d'être un animal comme les autres.

Soudain, je me fige, Aki aussi l'a senti. Je tourne ma tête sur le côté droit, de là où me provient l'odeur. Un parfum que j'identifie sans difficulté étant donné que je croise tous les jours des humains. De plus, ma vue me permet de voir au loin, de là où je suis, je distingue sans problème l'individu

- Zut !

Mes lèvres se déforment légèrement en une petite grimace d'agacement et sans vraiment réfléchir, j'attrape la main de l'homme et l’entraîne avec moi vers les fourrés. Ma main et petite comparé à la sienne, cependant, j'ai la force d'un dragon ne l'oublions pas. Après s'il ne désir pas me suivre c'est son problème, pourtant il ne faut pas qu'il tombe nez à nez avec un humain alors qu'il est nu. Je le guide donc à l'abri dans la noirceur de la forêt afin que l'on ne se fasse pas remarqué.

- Je suis désolé mais dans ce pays il est interdit de se promener nu, surtout dehors,dans les lieux publique.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Masculin Messages : 62
Points : 295
Date d'inscription : 01/03/2017

Feuille de personnage
Pouvoir: Cauchemars
Items:
Statut: Célibataire
avatar
Layl Khaof
MessageSujet: Re: L'Ours et la Dragonne [Pv : Bjørn Berason]   Dim 5 Mar - 20:58

Bjørn observa la jeune fille se rapprocher de lui. C'est à ce moment que la différence de taille se fit vraiment ressentir. Elle était si petit, si fragile...il aurait put lui briser les os tellement facilement s'il ne faisait pas attention. Je vous rassure, ça ne se produirait pas. Au delà de son apparence bestiale...Bjørn était une vraie crème ou un vrai nounours...sans mauvais jeux de mots.
Il regarda la « fillette » un sourire aux lèvres. Les humains avaient l'air tellement fragile. Lorsqu'il s'était réveillé, l'humanité lui semblait tellement...faible. De ce qu'il avait comprit, l'homme ne se battait plus vraiment avec des épées, haches et autres armes blanches...mais avec des d'étranges objets crachant le feu et le métal. Ils n'étaient plus pour des bataille où l'ont croisait le fer.

La jeune fille plaça ses mains sur ses cuisses et se pencha humblement après que lui même se fut présenter. Aoi Nohara...quel étrange nom. Dans le pays d'où il viens, enfin venait serait le terme le plus approprié ici, un enfant avait son prénom donné par ses deux parents...mais n'avait pas réellement de nom de famille. En général, c'était le prénom du père suivit de « son », « fils de... ». Il se doutait que dans le monde, les autres avaient des coutumes différentes de son peuple.

Il tendit l'oreille...il l'avait entendu marmonner quelque chose...


-Fils de l'Ours ? En partie ours et en partie humain …

Ce pourrait-il qu'elle soit au courant ? Qu'elle ai devinée ?
L'avantage d'être en partie animal, c'est que vos sens étaient plus aiguisé que la moyenne. Son ouïe et son odorat étaient légèrement supérieur à celle d'un être humain lambda. Sa vue quand à elle n'était pas vraiment supérieur, mais plutôt égale à celle d'un homme.
Aoi esquissa un large sourire satisfait. Il ne fit mine de rien. Après tout, pour le moment elle n'avait montrée aucuns signes d'hostilité à son égare...elle avait même fait preuve de bienfaisance  envers lui.
Il tendis l'oreille et huma l'air...le vent porta une odeur particulière à ses narines et un son de gravier roulant sous les pas de quelqu'un. La jeune fille le sentit aussi...d'une manière inconnue pour le viking géant. Il sentit la main de la jeune fille l'agripper avant de le tirer. Sa poigne était douce...mais ferme à la fois. S'il n'avait pas suivit Aoi, son bras serait sans doute partis avec...laissant le reste de son corps sur place. La jeune fille cachait bien son jeu, elle avait une force herculéenne malgré son gabarie.

Elle l'attira un peu plus loin dans la forêt, à l'ombre des arbres.


-Je suis désolé mais dans ce pays il est interdit de se promener nu, surtout dehors,dans les lieux publique.

-Ce pays a des lois que j'ai encore du mal à saisir, tout est tellement différent depuis que je me suis réveillé.

Il lui sourit. C'est vrai que les lois de ce pays étaient particulière...il ne fallait pas attaquer autrui, les voler, se promener nu. Tout ça était nouveau pour lui. Il avait l'habitude de vivre dans un monde où la lois qui régnait était celle du plus fort. « Si on te frappe, relève toi et frappe plus fort » voilà les mot que lui rabâchait son grand père. Heureusement, sa mère lui avait apprit la compassion et l'indulgence. Sa mère n'avait pas les même optiques d'expansion que son grand père...elle voulait simplement protéger sa famille. Lorsque le chef de clan mourut, ce fut elle qui dirigea les siens. Elle considérait le village entier comme sa famille et une air de paix fut mise en place.

-Désolé de vous causer du soucis jeune fille...vous aviez raison, je ne suis pas entièrement humain. Mon père ne l'était pas non plus. Il était le père de toute chose, le seigneur d'Asgard, Odin. J'incarne sa force et sa puissance...je suis ce que les mien appelaient un berserker, un guerrier ours.

Il regarda autour de lui. Humant l'air au alentour, il sentit son odeur non loin. Il fit quelques pas, est s’accroupit, cherchant quelque chose au creux d'un arbre. Il en sortit un pantalon en jean et un T-shirt noir.
Sachant que lorsqu'il se transformait, il déchirait ses vêtements, il les avait mis ici avant de se balader en forêt, afin de les retrouver plus tard. Il se retourna vers la jeune fille une fois habillé, et lui demanda, d'un air sérieux.


-Mais...vous aussi vous n'êtes pas humaine n'est-ce pas Aoi ? Quelque chose en moi me hurle de vous fuir...mais pourtant vous semblait tellement pure, tellement gentille...qu'êtes vous jeune demoiselle ?


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Féminin Messages : 156
Points : 330
Date d'inscription : 27/03/2016

Feuille de personnage
Pouvoir: Prendre une apparence humaine
Items:
Statut: Célibataire
avatar
Aoi Nohara
MessageSujet: Re: L'Ours et la Dragonne [Pv : Bjørn Berason]   Dim 5 Mar - 22:27

Aridia Hell

Aoi Nohara

「L'Ours et la Dragonne」
Je suis soulagé qu'il me laisse le guider loin de la vue d'autrui. Arrivé dans la forêt il m'avoue être le fils d'un homme prénommé Odin. Je réagis tout de suite en pensant à la mythologie nordique, j'ai lu tellement d'ouvrage dessus, je n'arrive pas à croire que je suis face à la progéniture d'un dieu, c'est assez amusant. Je souris de nouveau, c'est une bonne soirée qui se présente à moi, je ne m'ennuie plus et ça me plaît. Donc il est bien mi-humain, mi-animal, on appelle également ses gens là des hybrides. J'ai déjà croisé plusieurs types d'hybride, venant de divers animaux mais, jamais je n'ai rencontré de descendants de dieux.

- Je trouve cela particulièrement intéressant. Vous êtes donc le fils d'un dieu...

Je plonge ainsi dans mes pensées, fixant le ciel, la lune et les étoiles qu'il n'est possible de voir parfaitement que si on s'éloigne vraiment des lumières artificielles de la ville. Tout un tas d'informations sont encré dans ma mémoire, tout ce que j'ai lu et appris dans les livres, je me souviens d'absolument tout. Et de faire face à un témoin direct, c'est véritablement incroyable, tout ce savoir a porté de main.

Je suis rappelé à la réalité quand l'odeur de l'ours se rapproche de moi. Je me rend compte que jamais je n'ai eu le plaisir de chasser l'ours, c'est bien dommage, je me demande quel goût ça a. Mon doux sourire se transforme, je me tiens plus droite et fais preuve de beaucoup de fierté. De savoir qu'il ressent l'envie de fuir me satisfait, c'est une chose que beaucoup d'animaux ressentent lorsque je m'approche. Prenons le beau cerf de tout à l'heure, j'ai dû guetter pendant un moment dans l'ombre afin qu'il baisse enfin sa garde, tout simplement parce qu'il sentait le danger, je suis le danger.

- Vous avez raison, ce que vous voyez là n'est qu'une illusion, je n'ai rien d'humain, cependant, n'ayez crainte je ne suis pas pour autant un être cruel. Je suis une dragonne, cette forme humaine est en quelque sorte une capacité me permettant de me mêler et m'adapter je dirais.

Pour preuve, les humains sont tellement insignifiants et ils manquent cruellement d'instinct, sinon ils pourraient ressentir la méfiance en me voyant, au lieu de ça, ils se contentent de me juger sur la couleur de mes cheveux. Je m’adoucis et lui adresse un léger sourire. Mon corps se relâche et de nouveau je ressemble plus à une humaine, j'ai longtemps observé leur comportement pour acquérir leurs gestuelles, leurs manières de bouger, de se tenir, j'ai beaucoup travaillé pour paraître plus humaine, ce n'est pas évident de bouger avec un corps si petit et étroit.

- Je vois que vous avez pu trouver des vêtements, c'est beaucoup plus adapté pour la vie en communauté... Un détail m'interpelle, je vais sûrement paraître indiscrète en vous posant cette question, néanmoins, vous avez mentionné quelque chose qui a piqué ma curiosité.

Après tout j'ai beau être un dragon, une créature existant depuis la nuit des temps, pourtant j'ignore encore beaucoup de choses. Je fais partie des premiers êtres peuplant l'univers et pourtant je n'ai rien de méchant et je sais être polie. Je pense que c'est aussi grâce à ça que je suis toujours en vie, j'ai vécu dans des sanctuaires, tout n'était que paix et harmonie, ou presque.

- Vous disiez un peu plus tôt que tout était différent depuis que vous vous étiez réveiller. Vous dormiez ? Et si oui, depuis combien de temps ?

J’émets une hypothèse en pensant qu'il devait sûrement hiverner. Après tout, c'est ce que font les ursidés pendant les périodes hivernales. Je suis tout de même curieuse d'entendre la réponse de cet homme si particulier. Il paraît venir de loin , dans le sens où il me paraît être plus ancien que son aspect ne veut bien le montrer.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Masculin Messages : 62
Points : 295
Date d'inscription : 01/03/2017

Feuille de personnage
Pouvoir: Cauchemars
Items:
Statut: Célibataire
avatar
Layl Khaof
MessageSujet: Re: L'Ours et la Dragonne [Pv : Bjørn Berason]   Lun 6 Mar - 2:05

-Je trouve cela particulièrement intéressant. Vous êtes donc le fils d'un dieu...

Il regarda Aoi...alors c'était comme ça qu'ils voyaient Odin et ses congénères à cette époque ? Pour Bjørn, les « dieux » nordique n'étaient que des êtres, vivant dans le royaume d'Asgard. Ils étaient certes les protecteurs des neuf autres royaume existant, dont Midgard, le royaume des Hommes.
Mais si c'était comme ça que les être de Midgard voyaient son père...alors soit.
La jeune fille gonfla le torse lorsqu'il lui demanda ce qu'elle était. Un mélange de fierté et de supériorité peut-être ? Sûrement. Mais Bjørn n'en avait que faire. Du moins...jusqu'à sa réponse.


-Vous avez raison, ce que vous voyez là n'est qu'une illusion, je n'ai rien d'humain, cependant, n'ayez crainte je ne suis pas pour autant un être cruel. Je suis une dragonne, cette forme humaine est en quelque sorte une capacité me permettant de me mêler et m'adapter je dirais.

Une...dragonne ?? Il écarquilla les yeux est mis un genoux à terre. Une dragonne...il n'en revenait pas. Alors c'était pour cela qu'il avait ce sentiment étrange à partir du moment où il avait croisé son chemin ? Tout s'expliquait...
Chez lui, les dragon était des créatures puissantes...presque autant que les asgardiens. Mais il n'était pas un asgardien...du moins il n'en avait pas gagné le droit. Il regarda la « jeune » fille, c'était la première fois qu'il voyait une de ces créatures fabuleuses. Le seul dragon dont il avait entendu parler, était le puissant Fáfnir, un nain s'étant transformé en dragon après avoir volé le trésor maudit de son père Hreidmar. Il fut certes tué par un héros du nom de Sigurd, mais il protégea son trésor pendant des siècles et des siècles avant de tomber.
Il se releva doucement, n'osant pas regarder la dragonne dans les yeux. Elle ne semblait pourtant pas si dangereuse...elle dégageait même quelque chose de chaleureux, rassurant. Il ne s'imaginait pas qu'un dragon puisse être aussi...bienfaisant...enfin pour le moment en tout cas.

La voix d'Aoi l'extirpa de ses pensées.


-Vous disiez un peu plus tôt que tout était différent depuis que vous vous étiez réveiller. Vous dormiez ? Et si oui, depuis combien de temps ?

Il regarda la dragonne... apparemment, elle n'avait pas décider de le manger...du moins pas tout de suite. Même eux pouvaient se montrer curieux. Il soupira, non pas que cet événement le gênait, mais plutôt qu'il essayait de s'en souvenir.

-Tout...tout est flou. Je ne me rappel pas bien. Huginn m'a dit que j'avais dormis pendant un millénaire entier avant qu'il ne me trouve et me réveil. D'après lui c'est Loki, mon demi frère, qui m'a lancé un sort pour me plnger dans un sommeil éternel. Ce qui aurait été le cas, si mon ami à plumes de m'avait pas trouvé...bien sûr j'ai eu du mal à comprendre au début. Comme je vous l'ai dit ma dame, tout est encore nouveau pour moi...ces espèces de...boite d'acier se mouvant toute seule, ces boite à image...je ne sais pas ce qu'est toute cette sorcellerie. Mais j'essaye de comprendre, de...m'adapter. Comme vous le fait depuis des siècles j'imagine. Cela fait maintenant un hiver que j'erre dans ce nouveau monde...sans vraiment le comprendre.

Il plongea ses yeux bleu acier dans ceux azurés de la dragonne. Lui aussi avait beaucoup de question pour elle...mais celle qui lui brûlait les lèvres actuellement était simple. Il s'inclina devant Aoi.

-Permettez moi de vous poser une question moi aussi ma Dame...seriez-vous...par hasard...une parente de Fáfnir le gardien du trésor maudit d' Hreidmar son père ? Veuillez m'excuse pour mon langage plus que singulier à votre égard plus tôt, je n'avais aucune idée de qui vous étiez...

On ne plaisante pas avec un lézard de plusieurs mètre de haut et de long...surtout quand celui-ci peux potentiellement vous gober en une seule bouchée. Bjørn le savait...il respectait ces êtres extraordinaire. Et maintenant qu'il en avait une devant les yeux...la dernière chose qu'il voulait, c'était s'en faire une ennemie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Féminin Messages : 156
Points : 330
Date d'inscription : 27/03/2016

Feuille de personnage
Pouvoir: Prendre une apparence humaine
Items:
Statut: Célibataire
avatar
Aoi Nohara
MessageSujet: Re: L'Ours et la Dragonne [Pv : Bjørn Berason]   Lun 6 Mar - 15:13

Aridia Hell

Aoi Nohara

「L'Ours et la Dragonne」
Je l'ignorais encore jusqu'à maintenant, mais, il existe encore des personnes ayant du respect pour la créature que je suis. Dans le passé les prêtres vivants dans les sanctuaires se montraient relativement respectueux et en échange je les protégeais, eux et le lieu aussi. Cependant, lorsque je sortais du lieux de culte, je faisais face aux regards de ses humains ignorants. Ils n'osaient rien dire car le prêtre en chef me soutenait et prenait toujours ma défense. Depuis que je suis arrivé dans cette académie, je rencontre toutes sortes de gens et c'est presque la même chose, en oubliant les regards de méprit. Les gens s'adressent à moi comme si nous étions à égalité, ce qui est loin d'être le cas mais il faut dire que le respect s'est perdue sur la route du temps. Les nouvelles générations ne connaissent plus la signification de ce terme et ce que cela apporte. Mais le jour où j’abattrai mon courroux... Non, je ne suis pas un être de destruction.

Je rougis un peu, je me sens fière d'être reconnue et respecté. Quand son genou s'abaisse et touche le sol je souris, nous sommes presque de même hauteur à présent et je peux lui offrir un regard bienveillant et un sourire chaleureux sans avoir à lever la tête.

Avec attention j'écoute le récit d'une partie de sa vie. Quand il me parle de Odin, Loki, j'ai l'impression d'être dans un autre monde, je crois en l'existence de ce que les humains appels divinités, j'ai la preuve sous les yeux qu'ils vivent aux même titre que nous, dans un autre monde. Je souris, je ris, amusé.

- Je comprends mais vous savez je ne suis qu'une jeune dragonne, j'ai passé mon premier siècle il y a seulement une vingtaine d'années. Alors que vous, votre histoire est fabuleuse, vous avez connu cette terre il y a mille ans, c'est tout simplement incroyable. Ses boîtes d'aciers se nomment « automobiles », c'est une invention des humains afin d'être capable d'aller plus vite, ils sont toujours si pressés, il court partout et on se demande s'ils trouvent le temps de vivre.

Je ne suis peut-être pas aussi ancienne sur cette terre que cet homme mais je peux dire avec certitude qu'il n'a pas manqué grand-chose. Cependant après mille ans de sommeil, je peux comprendre qu'il soit un peu perdu, ce monde a tellement changé.

- En ce qui concerne la sorcellerie, elle existe mais les humains ne savent pas l'utiliser pour la plupart. Ils se sont juste contenté d'évoluer, au péril de cette terre.

Je m'approche d'un arbre et pose délicatement ma main gauche sur son tronc. Je me montre douce envers un être qui souffre constamment de la pollution. Beaucoup d'espèces animales ont disparu à jamais pour l'évolution d'une espèce qui perdure et détruit tout sur son passage. Je suis soudain en colère, mes sourcils se froncent et le timbre de ma voix change légèrement à cause de ce sentiment. Je souffle et expire alors toute ma colère, la laissant s'évader afin qu'elle ne pollue pas mon esprit.

« Même percé de lances, évite la Colère
Car elle tuera la ruse, qu'il te faudra entière. »


Nos regards se croisent et la voix de cet homme ours résonne de nouveau. Sa question m'attriste en quelque sorte. Je me sens honteuse de ne pas connaître ma provenance. Je l'envie presque de pouvoir se présenter en nommant son ancêtre.

« N'envie pas aux dragons pouvoirs, richesses et biens
Car intrigues et complots seront la fin des tiens. »


- Je me trouve dans l'incapacité de répondre à votre question. Je ne sais pas d'où je viens ni de qui. Je suis navré.

Je m'efforce de sourire, néanmoins c'est un sujet un peu difficile. Ne connaître ses ancêtres, ne pas avoir d'histoire, ne pas posséder de titre, tout ça est assez honteux je dois bien l'avouer.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Masculin Messages : 62
Points : 295
Date d'inscription : 01/03/2017

Feuille de personnage
Pouvoir: Cauchemars
Items:
Statut: Célibataire
avatar
Layl Khaof
MessageSujet: Re: L'Ours et la Dragonne [Pv : Bjørn Berason]   Ven 10 Mar - 18:02

Bjørn se redressa. La dragonne ne savait donc pas d'où elle venait, ni de qui elle descendait. Il posa ses yeux sur elle, un regard emplis de compassion. Il pouvait comprendre cela...longtemps avait ignoré l'existence de son père, longtemps il avait ignoré Odin.
Il porta sa main sur sa poitrine et avec le plus grand des respect, il reprit la parole.


-Il...il n'y a aucun mal à ignorer son passé. Peut-être est-ce mieux ainsi parfois. Mais ce qui nous définit, ce sont les choix que l'on fait aujourd'hui. Mais si le besoin s'en fait sentir ma Dame, je suis prêt à vous aider afin de trouver les réponses à vos questions...à votre passé.

Il était franc...il n'avait aucune raison de lui mentir. Un être vivant dans le mensonge, est un être vivant sans honneur. L'honneur...c'était une des valeurs que sa mère lui avait apprise et sûrement la plus importante à ses yeux. Il ne savait pas encore comment il aller pouvoir l'aider, enfin si elle acceptait, mais il ferait tout son possible pour. Il devait bien y avoir quelqu'un, ou quelque chose, qui pouvait la renseigné quant à son passé.
Il regarda le ciel noir. D'ici, on pouvait voir correctement les étoiles et la lune. Cette jungle de béton semblait si éloignée avec ses lumières artificielles.


-Ma mère me disait souvent...« Le passé nous a forgé pour devenir ce que nous somme...mais l'avenir nous guide vers ce que nous seront ».

Selon les légendes, les vikings n'étaient que des barbares sans cervelle, tout juste bon à fracasser des crânes avec leurs haches et épées. Mais...contrairement à ce que l'on pouvait penser, certains d'entre eux avaient une approche assez philosophique de la vie.

-Odin, Loki et les autres...ne sont pas réellement des Dieux. Ce sont des êtres vivant, comme les mortels, ils vivent juste sur un autre plan d'existence. Ils étaient juste très avancés...je ne l'ai appris que récemment...enfin il y a mille ans. Huginn m'a tout appris des Asgardiens lors de mon réveil.

Le corbeau noir surgit des ténèbres à la simple mention de son nom, voletant quelque instant en croassant avant de se poser sur l'épaule de Bjørn. Il était son meilleur ami...mais aussi le seul qui lui restait. Tous les autres étaient tombé lors du Ragnarök...dont son frère de sang, Muninn. À l'époque, ils voyageaient tous les deux de part les neuf royaumes, afin de raconter les nouvelles des mondes à Odin. Le père de toute chose s'en faisait énormément pour ses deux corbeaux...
l'oiseau noir frotta sa tête contre la tempe de Bjørn en signe d'affection. Sa voix résonna dans son esprit.


*La fille...Fáfnir ? *

-Non mon vieille ami...c'est une dragonne, mais je ne pense pas qu'elle ai un lien de parenté avec le puissant Fáfnir.

Il parla à voix haute, pour lui, pouvoir entendre Huginn était normal. Quand il n'était encore qu'un enfant, il pensait que tout le monde pouvaient communiquer avec le corbeau. Mais les autres petits du même âge le prenaient pour un fou...comme une bonne partie du village d'ailleurs.
Les corbeaux Huginn et Muninn n'était que de simple oiseaux que Hel, celle qui régnait sur Helheim l'un des neufs royaumes, avait offert à son grand-père...Odin. Nés dans les profondeurs de l'autre monde, les deux corbeaux avaient reçu l'immortalité et la possibilité de communiquer avec leur maître.
Bjørn gratta légèrement la tête de son compagnon perché sur son épaule.


-Excusez moi ma Dame, je vous présente Huginn, mon corbeau...mais aussi mon meilleur ami. J'oublie parfois que je suis le seul à pouvoir l'entendre lorsqu'il me parle.

Le corbeau semblait sonder la jeune fille de ses yeux noirs.
Il y avait vraiment de quoi le trouver fou en effet...mais dans un monde ou évolue des dragons, des hybrides et tant d'autres créatures surnaturelles...comment pouvait le penser ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Féminin Messages : 156
Points : 330
Date d'inscription : 27/03/2016

Feuille de personnage
Pouvoir: Prendre une apparence humaine
Items:
Statut: Célibataire
avatar
Aoi Nohara
MessageSujet: Re: L'Ours et la Dragonne [Pv : Bjørn Berason]   Ven 10 Mar - 21:14

Aridia Hell

Aoi Nohara

「L'Ours et la Dragonne」
Je redresse la tête en entendant ses paroles, c'est touchant et généreux de sa part de bien vouloir m'aider dans cette recherche mais je dois avouer que jusqu'à maintenant je n'ai jamais vraiment pensé à faire cela. J'ai approfondi mes connaissances, rencontré des gens plus ou moins intelligents et sages. Je me dois de devenir une grande draque, pas seulement en matière de force mais d'esprit surtout. Si je développe tout le savoir acquis durant ses longues années alors je deviendrais riche. Contrairement à certain dragon je ne cherche pas l'or, les trésors ou tout autre objet de valeurs, je recherche une richesse bien plus profonde que ça. Je lui souris tendrement, très touché par sa proposition.

- Merci, c'est une intention très généreuse et pure, je suis vraiment touché, vous ne me connaissez que depuis quelques minutes et vous me proposer votre être pour quelque chose de très particulier. Cependant, je ne vois pas comment je pourrais trouver quoi que ce soit sur mon passé, les humains ne croient aux dragons que dans les contes. De plus mon œuf a été trouvé il y a bien longtemps et assez à l'autre bout du pays, je doute qu'il y ait une quelconque trace de mes origines.

Il a raison, tout ce qu'il dit est juste et sa mère de bon conseil. Posant une main sur mon cœur, je ferme les yeux et inspire profondément et calmement. J'écoute la nature pleine de vie malgré le soir tombé. La journée paraît bien plus vivante car le monde s'active mais la nuit est tout aussi agitée à mon sens.

Doucement ma main retourne caresser l'animal toujours posé sur mon épaule, il est tellement léger que je le sens à peine, néanmoins sa présence me paraît si forte que je ne peux pas oublier qu'il est là. Lorsqu'il me parle de ces personnes étant connu comme des Dieux Nordiques je ne peux m'empêcher de boire ses paroles comme de l'eau fraîche, je suis totalement émerveillé à l'idée qu'il y ait d'autres mondes, l'envie de me rendre dans ses lieux me retourne la tête, je me sens tellement curieuse.

Je me mets ensuite doucement à rire lorsqu'il échange avec le corbeau. Je me rends compte de la façon dont doivent me percevoir les gens quand ils sont face à la même situation me concernant. Je converse beaucoup avec mon petit compagnon, en général les humains le perçoivent comme un petit renard blanc tout simplement, seules les personnes possédantes des sens développés ou faisant partie de ce monde surnaturel, peuvent le voir tel qu'il est réellement.

- Enchanté Huginn.

Je croise le regard du corbeau et Juste ainsi je lui montre ce que je suis réellement. Peu d'individus sont assez perspicaces pour voir ma puissance en un regard, aussi je sais très bien jouer avec les expressions pour tromper le monde. Néanmoins je sais aussi faire ressortir ma fierté afin de montrer une certaine supériorité, comme lorsque j'ai dévoilé ma nature.

Ensuite je soulève le petit renard pour e retirer de sur mon épaule et le placer dans le creux de mes bras. Il se laisse faire bien docilement, il sait que je ne vais pas lui faire de mal et à une totale confiance en moi. Il ressent mon intention de le protéger, comprenant très bien qu'il ne craint rien.

- Je vous présente Aki, un esprit renard qui est mon compagnon de route depuis quelques années maintenant.

Je souris tendrement, je l'ai tellement fait ce soir que l'on pourrait croire que je ne sais faire que ça, dans le fond, est-ce mal ? Je reprends mon sérieux et regarde derrière moi, la personne qui se dirigeait vers nous est passé depuis un moment à présent, peut-être que nous pouvons retourner le bas.

Et puis d'un coup, j'aperçois une faible lumière qui disparaît presque aussitôt, je relève les bras et guide Aki afin qu'il remonte sur mon épaule, mais celui-ci décide de se poser sur ma tête, un vrai petit chenapan. J’attrape délicatement la main de l'ours afin de l’entraîner avec moi, cette fois il n'est pas question de se cacher, non …

- Venez !

Je commence à marcher en suivant cette petite lumière, un peu plus loin, en poussant un arbuste bien feuillu, nous pouvons enfin admirer la merveilleuse mère nature nous offrir un spectacle des plus singuliers. Cela n'a rien de magique mais ce rassemblement de luciole me fait penser le contraire. C'est tellement rare de voir autant de ses spécimens regrouper au même endroit. Ce tableau d'une valeur inestimable est un véritable régale pour les yeux, comment ne pas être émerveillé par tant de beauté.

- Décidément, cette soirée est de plus en plus formidable.

Dis-je en adressant de nouveau un grand sourire à l'homme que j'ai encore entraîné avec moi. Je ne lui ai pas demandé son avis et je devrais sûrement cesser de le faire car ce n'est peut-être pas très sympathique pour lui. Malgré ça, je trouve que c'est tout de même mieux d'admirer ce genre de chose avec quelqu'un.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Masculin Messages : 62
Points : 295
Date d'inscription : 01/03/2017

Feuille de personnage
Pouvoir: Cauchemars
Items:
Statut: Célibataire
avatar
Layl Khaof
MessageSujet: Re: L'Ours et la Dragonne [Pv : Bjørn Berason]   Dim 12 Mar - 3:36

Il observa le petit renard posé dans le creux des bras de la jeune dragonne. C'était donc bien un esprit ? Avait-elle une sorte de pouvoir shamanique pour pouvoir apprivoiser un esprit de la sorte ? En l'observant de plus près...et plus longuement, on aurait presque pus croire que son pelage luisait d'une faible lueur blanche/bleutée tellement il était pure. Bjørn s'attarda un petit peux sur ces espèce d'inscription sur sa fourrure. Contrairement à ce qu'il avait pensé la première fois qu'il l'avait aperçut, ceci n'avait pas été rajouté par la main de l'Homme mais faisait bel et bien partis de lui même.
En y repensant, heureusement que cette dragonne avait bon caractère...elle aurait très bien pus le nucléariser sur place ou bien le manger en une seule bouchée. Lui proposer son aide ? C'est un DRAGON, comment peut-elle avoir besoin de lui ? Un simple humain ? Enfin...humain, tout est relatif. Mais elle dégageait quelque chose de particulier. Il en avait presque oublié son instinct lui dictant de fuir le plus loin possible. Elle dégageait une certaine odeur...sérénité, calme, gaieté...tout du moins pour le moment. Ce n'était pas l'image des dragons dépeint dans les conte et autres livre pour enfants...pas la même image que Fáfnir. Ce dernier avait pour réputation...et bien...de dévorer tout ceux qui s'approchaient un petit peu trop près de son trésor...

Il sentit la main d'Aoi se poser délicatement sur la sienne. Cette fois-ci, exit la précipitation, elle l’entraîna avec lui beaucoup plus calmement. Malgré le fait qu'elle faisait sans aucun doutes très attention, il sentit tout de même sa forte poigne. Oh bien sûr, il lui fallait beaucoup plus que ça pour lui faire mal et lui briser les phalanges...mais il le remarqua tout de même. Après tout...c'était une dragonne.


-Je...où va t-on ?

Il les vit...ces petites lueurs virevoltant en clignotant à quelque mètres du sol. Il les observa pendant un instant, émerveillé, comme un enfant à qui on montre un tour de magie. Il n'avait jamais vue cela auparavant...il n'entendit pas réellement la jeune dragonne parler et ne pus ouvrir la bouche pour lui répondre clairement. Seul un son indistinct d'approbation sortit d'entre ses lèvres. Mais après un long moment à restait bouche bée, il arriva enfin à articuler quelque chose.

-Qu...qu'est ce donc que cela ? Des feux follets ? On dirait des petite flammes qui dansent au grès du vent...c'est de la magie ?

Bien sûr, il ne connaissait pas les lucioles. Elles n'étaient pas réellement monnaie courante en Norvège en 920 et quelque. On aurait vraiment dit un enfant découvrant quelque chose de nouveau...malgré ses trente-cinq ans passés, il découvrait encore le monde après tout. J'aimerai bien vous y voir après un sommeil de mille ans.
Il s'approcha doucement, les étranges petites créatures s'écartaient sur son passage, mais ne fuyaient pas pour autant. Il se retrouva rapidement au centre d'un petit tourbillons de petites lumière virevoltantes autour de lui. Il s'écarta, aussi doucement qu'au début, retournant un pas après l'autre vers Aoi. Il avait dans ses yeux cette lueur...presque enfantine lorsqu'il se retourna vers elle.


-C'est une sorte de rituel que vous avez invoqué ma Dame ? Ces petites lueurs...c'est vous qui avez fait cela ? On aurait dit ces flammes multicolore qui déchiraient le ciel dans ma terre natale. Ma mère me disait que c'était les âmes des défuntes venant observer ceux qu'elles avaient aimées de leur vivant.

Les aurores boréales...pour la plupart des gens cultivés, il ne s'agit que d'un phénomène météorologique dû au vent solaire passant dans la haute atmosphère. Mais pour son peuple, à l'époque du moins, elles étaient sujette à différente croyance...guerre imminente, âme errante, esprit jouant aux boules avec une tête de baleine (ce qui était une croyance assez étrange d'ailleurs).
Le spectacle continua ainsi un petit moment. Les lucioles dansèrent durant encore quelque heures. Et ils restèrent là, à les regarder en silence. Il n'avait pas besoin de parler...il ne voulait pas gâcher ce spectacle. C'était juste...magnifique.

Soudain, des voix vinrent l'extirper de ses pensées. Des moqueries suivit de rires.


-H-hey ! Alors les tourtereaux *hic * on...on profite bien du spectacle ?! *hic *

Bjørn huma l'air...et sentit une odeur qu'il ne connaissait que trop bien : celle de l'alcool. Il ne la connaissait que trop bien, après chaque victoire sur le champ de bataille, il avait pris l'habitude de fêter cela avec ses frères d'armes.

-Ouaaaaah ! Vise la couleur des cheveux celle là *hic * elle est chelou !

Il se releva doucement et se retourna en direction des trois jeunes hommes. Visiblement, ils avaient bus plus que raison, cela se voyait par rapport à leur démarche, leur mouvement...mais cela se sentait aussi.

-Excusez moi...cessez immédiatement d’importuner ma Dame.

-Woooh l'autre comment il parle ?! *hic * y-y s'est crut au moyenne âge ou quoi ?

-Veuillez vous excusez s'il vous plaît auprès de Dam Aoi.

Le jeune homme s'approcha de Bjørn...et bien que ce dernier faisait au moins trois voir quatre tête de plus que lui, ça ne l'empêcha pas d'essayer de l'intimider en voulant le pousser. Les pupilles du viking s'écarquillèrent. Il fit un pas de côté afin d'éviter le jeune homme avant de le pousser d'une légère tape dans le dos. Le garçon s'étala de tout son long sur le sol...mais ne se releva pas, visiblement trop faible et trop ivre pour faire quoi que ce soit de plus. Et c'était partis...les nom d'oiseaux filèrent à toute vitesse et rapidement, les deux autres jeunes en vinrent aux mains. Inutile d'essayer de les raisonner...ça n'allait servir à rien. Le premier se vit vite mettre à terre par le géant nordique d'un coup dans le nez...qui se mit à saigner. Quant au second, il lui sauta sur le dos, essayant, en vain, de le faire tomber. Bjørn attrapa le bras de son assaillant avant de le projeter à terre. Avant même que ça ai commencé, c'était déjà terminé.

Il regarda ses mains, du sang avait éclaboussé celle-ci. Il se retourna doucement vers la dragonne, les main tremblante.


-Je...je suis désolé...veuillez m'excuser Aoi...je ne voulais pas les blesser...mais...mais je ne pouvais les raisonner...

Il baissa les yeux et les mains. Il ne voulait vraiment pas leur faire de mal...mais son instinct à reprit le dessus pendant un cours instant. Ce n'était pas l'animal qui avait parlé...mais le guerrier. Il aurait put encaisser, laisser couler...mais ils avaient insulté sa fierté. Il regarda les trois jeunes hommes. Ils étaient tous les trois trop ivres pour se relever et les coups qu'ils avaient reçu ne leur permirent pas de se relever...du moins pas avant une heure ou deux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Féminin Messages : 156
Points : 330
Date d'inscription : 27/03/2016

Feuille de personnage
Pouvoir: Prendre une apparence humaine
Items:
Statut: Célibataire
avatar
Aoi Nohara
MessageSujet: Re: L'Ours et la Dragonne [Pv : Bjørn Berason]   Dim 12 Mar - 11:26

Aridia Hell

Aoi Nohara

「L'Ours et la Dragonne」
Je suis contente de faire découvrir un tel spectacle à quelqu'un d'autre, surtout une personne qui ne semble pas connaître les lucioles. Son regard paraît même légèrement enfantin et ça me fait sourire doucement, je suis un peu pareil lorsque je vois quelque chose pour la première fois et il faut dire que c'est vraiment magnifique de voir ses petits insectes virevolter et briller dans la nuit.

- Ce sont des lucioles, des petits insectes qui entremettent une lumière plus ou moins puissante la nuit tombée. Les femelles rayonnent plus intensément que les mâles mais pour la plupart, elles ne sont pas capable de voler malgré le fait qu'elles possèdent des ailes, tout comme leur représentant masculin.

Malheureusement, ce genre de phénomène devient de plus en plus rare à cause de la pollution lumineuse, les villes produisant beaucoup de lumière artificielle. Les insectes suivent les rayons de la lune et de ce fait, se trouvent désorienté par les lampadaires ou tout autre source de luminosité.

- Cela ne vient pas de moi, c'est l’œuvre de Mère nature, toute cette magie ne provient pas d'une quelconque entité.

Cela reste tout de même incroyable à observer, dans le calme de la nuit, même si celle-ci ne l'ait pas autant qu'elle n'y paraît pas. Les secondes passent et se transforment en minutes, puis en heures. C'est tellement apaisant que je ne me rends pas vraiment compte du temps qui s'écoule, ça donne l'impression d'être un instant figée dans le temps et l'espace. Pendant ce temps je ne cesse de pensée à ses dernières paroles, il faisait sûrement allusion aux aurores boréales, quel fabuleux phénomène se doit être. Je pense sérieusement qu'il serait incroyable d'être témoin de ça, je voudrais tellement voir ses lumières danser dans le ciel.

Et puis les humains arrivent et c'est la fin de tout. Décidément ils sont champions pour tous gâcher. J'aurais très bien pu les sentir et entendre venir, mais mon esprit vagabondait par-delà les mondes. Je me sens un peu honteuse de ne pas les avoir sentis, ils dégagent une désagréable odeur d'alcool, ils ne connaissent même pas leur limite, cela les rend encore plus pathétiques. Je soupire et lorsqu'ils font allusion à la couleur de mes cheveux, je me réveille. Ma main vient caresser les pointes d'une mèche tombant sur mon épaule gauche et je me rend compte que je n'avais pas réalisé qu'ils se trouvaient être à découvert.

J'entends la voix de Bjørn changer et devenir plus agressive, pendant qu'il s'occupe de les remettre à leur place d'être insignifiant, j'attrape le tissu se trouvant derrière ma nuque, le prolongement de haut que je porte, puis le relève afin de dissimuler ma chevelure à la couleur si particulière.

C'est seulement quand Bjørn s'adresse à moi que je relève la tête et m'aperçois que tout est déjà terminé, je ne sais pas si je dois être satisfaite ou non. Ses humains ont simplement récolté ce qu'ils ont semé, non pas pour s'être moqué de moi mais juste pour avoir osé défié un homme qui est de loin plus puissant qu'eux. L'alcool et ses ravages …

- Ne vous excusez pas voyons …

Je m'approche doucement, un pas après l'autre, jusqu'à finalement arriver assez proche. Je sors un tissu de ma poche et prends doucement l'une de ses mains possédant une odeur de sang. Je les aie aperçus tremblante et je me sens en quelque sorte responsable de sa culpabilité. Délicatement j'essuie les éclaboussures et cherche à croiser son regard. Je lui offre un sourire doux et chaleureux.

- L'alcool leur a empêché de faire preuve de raison, qui oserait s'attaquer à un homme possédant une carrure comme la vôtre, il faudrait être fou autrement. Ne vous en faites pas, ils se réveilleront dans quelques heures avec quelques douleurs bien méritées... Les idiots …

Je regard les corps inanimés de ses jeunes gens. J'éprouve presque de la pitié pour eux, ils ne sont pas tombé sur la bonne personne et je suis aussi touché par son geste. Je lâche sa main et attrape la seconde afin d'essuyer le sang, peut être cela lui permettra-t-il de ne plus se sentir coupable. Après tout ils sont toujours vivants.

- Ne vous en faites pas pour eux et cela vaut peut-être mieux, j'aurais pu les dévorer … Non, je plaisante, je ne me nourris pas d'être humain.

Je ris légèrement, essayant d'apaiser l'atmosphère devenue pesante. Je range le mouchoir dans ma poche mais garde sa main dans les miennes. Je me sens responsable de ce qu'il vient de se passer et je le suis alors j'estime qu'il n'a pas besoin de se sentir mal à cause de ça. Il est vrai qu'il n'était peut-être pas nécessaire d'aller si loin pour une remarque que j'entends depuis si longtemps.

- Tout cela m'a ouvert l'appétit, pas vous ? Et si nous allions manger un morceau, je connais un petit restaurant qui reste ouvert toute la nuit.

Manger fait toujours du bien, au corps et à l'esprit et puis je lui dois bien ça. De plus il vaut mieux partir, les laisser derrière nous, cela vaut mieux pour tout le monde.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: L'Ours et la Dragonne [Pv : Bjørn Berason]   

Revenir en haut Aller en bas
 

L'Ours et la Dragonne [Pv : Bjørn Berason]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Le fils de l'ours - Bjørn Berason
» Fanarts (ceci est un bien grand mot) de la dragonne Vipère
» Premier pas loin de chez elle
» Repos après un long voyage
» Nelhen, arrivée d'une dragonne [en cours & en pause][John Dan]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Magical academy  :: Le Campus :: Le Parc-