Partagez | 
 

 Ne te fie pas aux apparences [PV Dorian]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Féminin Messages : 27
Points : 130
Date d'inscription : 25/01/2017

Feuille de personnage
Pouvoir: Divination
Items:
Statut: Célibataire
avatar
Lili De Vil
MessageSujet: Ne te fie pas aux apparences [PV Dorian]   Mar 28 Fév - 12:18

Ça pue. Elle ignore l'origine de cette odeur nauséabonde, mais elle sait que ça pue. Un mélange entre le caoutchouc chaud, comme si un pneu de voiture avait été enflammé, et de... Elle n'arrivait pas à mettre de mot sur cette autre odeur dégoûtante. Quelque chose qui sentait aussi bon qu'un troll, si vous avez déjà senti l'odeur de ces créatures. Mais elle n'avait rien contre eux, du moins pour le peu qu'elle en savait sur ces créatures. Elle était du genre à aimer découvrir d'autres personnes, même si elles avaient un physique effrayant. Elle était bien placée pour connaître le rejet à cause d'une absence de ressemblance.

Après tout, elle était digne d'un film d'épouvante. Une peau semblable au raisin qui murissait lentement au soleil, aussi douce que du velours, pour le peu de gens qui aient pu la toucher. Des yeux qui n'exprimaient pas tout à fait ce qu'elle ressentait, mais pas le contraire non plus. Des yeux qui vous détaillaient comme si rien ne l'atteignait. Des yeux dont la couleur était plus que déroutante, une couleur semblable au sang qui coule dans les veines des humains. Et sur sa tête, deux belles cornes aussi solides que du roc et aussi tranchantes qu'un rasoir. Oui, elle n'était pas du genre normale, et elle savait ce qu'était le rejet.

Alors elle s'était cachée toute sa vie dans une cape, et elle ne sortait que rarement le visage découvert. Et c'est justement en sortant qu'elle avait senti cette sale odeur. Elle était sortie de l'Académie, suivant l'odeur qui la guidait vers la ville. Elle n'avait pas peur, elle avait sa cape et elle se cacherait des regards indiscrets. Elle restait à la lisière du bois, avant de voir une scène qui lui donna presque envie de rire. La fumée venait d'un jardin, et on entendait clairement une bonne-femme crier sur son mari parce qu'il avait raté le barbecue.

Elle voulu faire demi-tour, mais l'idée de s'approcher de la ville lui traversa l'esprit. Elle ne risquait rien, elle n'aurait qu'à se cacher, se fondre dans la masse, elle ne serait qu'un point noir parmi tant d'autres. Alors elle s'aventura hors de la forêt, masquant parfaitement son visage et ses cornes sous l'épais tissu lourd qui l'enveloppait. Elle aurait pu se faire passer pour le mort elle-même, si elle n'avait pas été aussi inoffensive et aussi humaine. Elle entra dans la ville et alors ses yeux se perdirent sur toutes les vitrines autour d'elle.

Des belles choses partout, comme chez ses anciens maîtres. Mais en moins précieux, sans doute. Elle était telle une enfant à Noël, et pourtant cette période était passée. Elle ignorait les regards qui glissaient sur elle, les murmures intrigués, et les doigts des enfants qui la montraient. Elle ne les regardait pas, elle était impressionnée par toutes ces choses qu'on affichait en vitrine et qu'elle ne pensait jamais avoir. Elle n'avait pas les moyens, elle ne regardait même pas les prix tellement elle craignait d'être pauvre.

Alors qu'elle avançait entre les rues, lentement, sans se soucier de où elle allait, elle sentit qu'elle bousculait quelqu'un. Elle se retourna mais ne vit personne qui s'indignait. Alors elle ne chercha pas plus loin et continua son chemin, tranquillement, innocemment. Sans remarquer qu'en réalité, elle n'était plus si seule qu'elle le pensait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Masculin Messages : 56
Points : 115
Date d'inscription : 13/02/2017

Feuille de personnage
Pouvoir: Exorciste
Items:
Statut: Célibataire
avatar
Dorian Walker
MessageSujet: Re: Ne te fie pas aux apparences [PV Dorian]   Mar 28 Fév - 20:40

Dorian frappa à la porte, qui s'ouvrit dans un grincement sinistre. Il pénétra dans la pièce...elle était sombre, éclairé que par une petite ampoule en fin de vie, clignotant à chaque tremblement créé par ses pas. Il marcha sur quelque chose et s'arrêta. On aurait dit une couverture négligemment posé sur le sol...enfin, plutôt jeté.

- Tsss...tu te trimbale encore ce truc ?

Ce n'était ni une serviette, ni un vêtement ni une couverture...mais une sorte de « costume » à l'apparence humaine. Assez rare...et illégal dans le monde de la magie, ce genre de costume permettait à son porteur de prendre une apparence humaine pour se fondre dans la masse sans se faire repérer.
Au fond de l'appartement, Dorian distingua une silhouette, assise sur une chaise scrutant le journal posé sur la table. On pouvait voir deux énorme cornes partant de son front avant de se recourber vers l'arrière. Il s'approcha de l'individu et s'adossa contre le mur en s'allumant une cigarette. L’individu cornus redressa la tête pour poser son regard de feu sur Dorian. Sa peau était rouge comme le sang, ses yeux couleur ambre et il possédait une long barbe composé d'espèce de tentacules auxquels étaient enchâssé des sorte d'anneau d'or.
Le démon était petit mais trapue, assez massif même. Plus large que Dorian, la créature mis ses coudes sur la table pour se rapprocher un peu de l'humain.

- Qu'est ce que tu fiche ici Dorian ? Qu'est ce que tu me veux ?

- Moi aussi ça me fait plaisir de te revoir Khayin...je suis venu car j'ai besoin de ton aide...

- Va crever ! J'ai payé ma dette depuis un moment maintenant ! Alors fait moi plaisir, remballe ta petite gueule d'ange et casse toi de chez moi !

Dorian attrapa le démon nain par le col de son marcel et le plaqua contre un mur. Son visage était à quelque centimètres de celui de Khayin, suffisamment proche pour pouvoir sentir son halène putride. Il le regarda dans le blanc des yeux (enfin...le noir des yeux concernant le démon). Sa cigarette pendante à la lèvre, il lui dit ceci le plus « calmement » du monde.

- Écoute moi bien espèce de crevure...Ta dette sera remboursé quand l'un de nous deux crèvera compris ? Qui t'as trouvé le costume ? Qui à la bonté de ne pas te renvoyer là d'où t'es sortis ? Donc fait attention à toi mon vieux, je suis capable de te ramener en enfer plus rapidement qu'il ne faut pour te dire « mince, j'ai chopé de l'herpès en couchant avec les sœurs Olsen » et je doute que t'es frangins apprécie ton retour...capiche ?

Le démon détourna les yeux en levant les main en l'air, paume tourné vers Dorian en signe de reddition. Il laissa tomber à terre Khayin, qui se frotta le dos en se relevant. Dorian fit quelques pas en arrière et tira sur sa cigarette avant de s’asseoir sur une chaise, face au démon.

- Alors ?

- Alors j'en ai trouvé un...Dorian écoute, j'apprécie ce que tu as fait pour moi. Mais tout ce que je veux maintenant, c'est vivre ma vie tranquillement. Je suis bien ici ! J'ai mon appart,', mon boulot, mes cafards...j'en ai marre de risquer ma vie pour toi à chaque fois que tu veux chasser un de mes frères.

Dorian tourna la tête lorsqu'il parla de cafard de « compagnie »...ils étaient partout. Ils couraient sur les meubles, la vaisselle salle, des restes périmés de pizza. Décidément...cette appartement était un vrai dépotoir.
Il se re-concentra sur ce que disait Khayin. « Le pauvre » avait trahis les siens avant de s'enfuir de l'enfer pour rejoindre le monde des humains.

- Tu sais ou il est ?

- Quelque part dans les environs, je ne sais pas précisément où...Tu sais très bien que je les ressens, mais je ne peux pas les localiser avec précision.

Dorian se leva de sa chaise et se dirigea vers la porte d'entré.

- Utile comme toujours Khayin...fait moi plaisir, la prochaine fois, range ton appart'. Après tu t'étonne d'être toujours célibataire.

- Ouais c'est ça...toi aussi glandu !

Dorian ne se retourna même pas, se contentant de ricaner en lui montrant son index et majeur. (équivalent du doigt d'honneur au Royaume Unis).

- Des bisous mon gros doudou


_______________________________



Le soleil était au rendez vous aujourd'hui sur la ville de Nariyu. Pas un seul nuage dans le ciel, un grand et beau ciel bleu. Si on faisait abstraction de la légère brise hivernale, on aurait pu se croire en été...la chaleur étouffante en moins.

Dorian marcha pendant quelque minutes dans la rue. Il se trouvait dans l'une des rue principal de Nariyu où était proposé différents magasins et services. Il ne fit même pas attention où il mettait les pieds, trop occupé à regarder son médaillon.
Le cristal en son centre, blanc d'origine, avait viré au rose pâle. Khayin avait raison, s'il y avait une quelconque entité démoniaque, elle était ici. C'était un artefact magique lui permettant de repérer ou, dans le cas présent, de traquer une entité surnaturel. Le cristal virait au bleu pour les fantômes et autre esprits, le rouge était pour les créatures démoniaque, et le vert pour les créatures d'origine surnaturel (griffon, centaure etc...).

Au cours de sa balade, il rentra dans quelqu'un. Il alla pour l'enguirlander comme il ce doit...mais regarda son médaillon. Il était écarlate. Le démon était tout proche. Il le pointa devant lui...rien, a moins que ? Il se retourna et le pointa en direction de la personne qu'il avait bousculer...*Got you darling~ * murmura t-il avant de se lancer à la poursuite du démon.

Il suivait la silhouette encapuchonné. Pas de trop loin pour ne pas la perdre de vue, mais pas de trop près pour ne pas que la créature ne ressente sa présence. Il était impossible de savoir à quoi ressemblait le démon. Il ou elle était emmitouflé dans une sorte de gloubiboulga de tissue recouvrant la totalité de son corps. Mais le médaillon était formel, il avait bien en face de lui un ou une démon(e). En tout cas...de dos...
Tant pis, dans la vie il fallait prendre des risque, il accéléra le pas et bouscula volontairement la personne. Manquant de la faire tomber, il la rattrapa par le bras...et fit mine de s'excuser.

- Oups désolé, je ne faisait pas attention, vous allez bien ?

Bingo, il avait vue son visage...du moins une petite partie. Elle avait la peau violette, les yeux rouge et ses cheveux était de couleur violet et blanc. Pas de doute...elle n'était pas humaine. Son médaillon était rouge écarlate et semblait luire d'un léger éclat rougeâtre. Il plongea son regard azur dans le sien.

- Et bien...qu'est qu'une démone comme toi fait dans un endroit pareil ? T'es bien loin de l'enfer pour te promener comme ça en pleine ville tu ne crois pas ? Ah et attention, un seul faux mouvement, et je te renvois là d'où tu viens...

Il lui fit un clin d’œil en disant cela. Pour lui, les démons était tous les même...bon à l'exception de Khayin. Mais en temps normal...pour Dorian, un démon dans les parage était souvent synonyme de problème...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Féminin Messages : 27
Points : 130
Date d'inscription : 25/01/2017

Feuille de personnage
Pouvoir: Divination
Items:
Statut: Célibataire
avatar
Lili De Vil
MessageSujet: Re: Ne te fie pas aux apparences [PV Dorian]   Mer 1 Mar - 19:37

La silhouette encapuchonnée se mêlait à la foule qui, bien qu'elle ne les regarde pas, était intriguée de savoir ce qu'elle était, et pourquoi la capuche qui reposait sur le haut de son crâne avait cette forme recourbée en hauteur vers l'arrière. Mais la silhouette en question n'y prêtait pas attention, avec l'habitude qu'on la dévisage, cela ne l'atteignait plus. Elle était hermétique à tous leurs commentaires plus ou moins plaisants. Elle s'en fichait car elle avait trouvé un endroit où elle était en sécurité et où tous étaient différente, comme elle. La Magical Academy, cette école spéciale qui renfermait des créatures toutes plus surprenantes les unes que les autres.

Elle n'avait croisé qu'une infime partie de toutes les personnes différentes que pouvait accueillir cette école, mais elle s'y sentait bien. Elle avait eu l'occasion de discuter avec une Neko, quelqu'un qu'elle appréciait car elle n'avait pas eu peur d'elle en la croisant. Mais aussi une Jorogumo, une femme-araignée de 200 ans. C'était elle qui l'avait accueillie, et elle avait été plutôt contente de sa rencontre avec cette femme. Et puis, il y avait aussi cet Esper d'eau, avec qui elle s'était liée d'amitié assez rapidement car il lui avait donné le goût pour la lecture. Oui, elle a avait de la chance d'avoir rencontré autant de personnes aussi diversifiées et pourtant ayant le point commun de l'inhumanité.

Alors qu'elle continuait sa déambulation - n'oublions pas que la silhouette était toujours en train de découvrir les rues les plus belles de Nariyu - elle sentit que quelque chose ou quelqu'un la heurtait. Deux fois de suite, elle n'avait pas de chance. Elle trébucha alors en avant, ses mains se précipitant en avant pour le retenir. Mais elle n'eut pas le temps d'arriver face au sol car elle sentit qu'on la retenait. Et une voix masculine qui s'excusait en prétextant de ne pas regarder où il allait. Mais il se rapprocha bien vite d'elle. Elle avait remis en place sa capuche, mais elle aurait juré qu'il avait vu quelque chose. Il parla alors :

Et bien...qu'est qu'une démone comme toi fait dans un endroit pareil ? T'es bien loin de l'enfer pour te promener comme ça en pleine ville tu ne crois pas ? Ah et attention, un seul faux mouvement, et je te renvois là d'où tu viens...

Elle plissa alors les yeux. Si d'un côté elle savait qu'elle était en danger, de l'autre, la curiosité de savoir comment il avait su ce qu'elle était restait présente. Elle n'avait pas peur de ses menaces, en ayant tellement reçues dans sa vie. Alors elle se contenta de plonger son regard rouge sang dénué de sentiments dans celui qui s'était permis de la bousculer. Deux yeux bleus, qu'il avait. Elle esquissa alors un petit mouvement qui, elle a savait, ne la mettrait pas en danger. Elle para son visage d'un sourire mi-amusé, mi-neutre. Et ce n'est qu'après avoir fait ce simple geste sans grande importance qu'elle répondit, gardant sans peine un calme olympien :

La démone en question n'est ici qu'en simple sortie. Et, je ne sors pas des entrailles de L'Enfer, alors sache que tes menaces ne m'effraient pas. Peut-être voudrais-tu bien me laisser t'offrir quelque chose à boire ? Je n'ai pas beaucoup de sous, mais probablement pourrais-je nous payer une boisson chaude.

Elle ne l'invitait pas à boire quelque chose sans idée derrière la tête. Non, bien entendu, elle ne pensait pas à mal, et la sincérité se lisait dans ses yeux. Elle voulait permettre à cet homme aveugle d'ouvrir les yeux sur ce qu'elle était. Malgré son apparence, elle n'était pas du genre violente, ni méchante. Elle désirait par dessus tout lui montrer qu'elle était différente de ses semblables. Elle inclina la tête, attendant patiemment une réponse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Masculin Messages : 56
Points : 115
Date d'inscription : 13/02/2017

Feuille de personnage
Pouvoir: Exorciste
Items:
Statut: Célibataire
avatar
Dorian Walker
MessageSujet: Re: Ne te fie pas aux apparences [PV Dorian]   Ven 3 Mar - 18:41

-La démone en question n'est ici qu'en simple sortie. Et, je ne sors pas des entrailles de L'Enfer, alors sache que tes menaces ne m'effraient pas. Peut-être voudrais-tu bien me laisser t'offrir quelque chose à boire ? Je n'ai pas beaucoup de sous, mais probablement pourrais-je nous payer une boisson chaude.

Que...quoi ? Dorian haussa un sourcil. En général, quand il menaçait un démon, ce dernier niait en bloc, ou l'attaquait. Mais là elle...voulait l'inviter à boire un verre ? ok...décidément le monde lui réservait encore bien des surprise.
Il lâcha prise sur la démone et retira doucement sa main. Il était un peu perdu il faut avouer...était-ce là un autre tour de démon ? Était-elle seulement bien attentionné ? Non il ne pouvait pas prendre le risque que la situation ne dérape. Et puis, il y avait trop de personne dans les alentours...c'était trop dangereux de tenter quoi que ce soit.

Il la regarda droit dans les yeux. Ces derniers, outre le fait de leur étrangeté du fait de leur couleur rouge sang, ne laissaient transparaître aucune mauvaise intentions...voir aucun sentiment. Elle avait l'air complètement neutre...

-Ok...je doit avouer que je m'attendait pas à ça...

Il mis une main dans sa poche et sortit son paquet de cigarette. Pendant qu'il s'en allumait une, il ne quitta pas la jeune fille des yeux. Il était légèrement suspicieux...après tout, tous les démons se ressemblaient...du moins, de son point de vue.

-Dacc' ma grande...mais allons dans un endroit plus calme.

Dit-il en soufflant sa fumée par le nez.
Ce n'était peut-être pas la meilleure idée qu'il ai eu jusque là, mais au moins, comme ça il serait sûr qu'aucun innocent ne soit blessé. Il allait l'emmener là où personne d'autre que lui ne pouvait entrer : la maison des merveilles. Il l'invita à le suivre, l'emmenant dans une petite ruelle peu fréquenter. Il s'arrêta devant une porte en fer, taguée, rouillé...pas en très bon état. Si une personne passait par là et les voyait tous les deux...cela aurait pus être assez malsain.
D'un de ses poches, il sortit une clef massive en bronze, recouvert de runes d'or et la posa près de la serrure.

*Mellr'A *

A ces mot, la porte s'ouvrit doucement, dévoilant un immense salon. La pièce était éclairée par un feu de cheminé aux flammes dorées, deux fauteuils étaient disposés près du foyer avec entre eux, une petite table basse sur laquelle était posé deux tasse à thé et une théière.
Dans la pièce, on pouvait voir d'immense bibliothèques dans lesquelles se trouver des livre ancien, des parchemins et même des grimoires. Au fond de la pièce, se trouvait des vitrine contenant diverse objet magique et autre artefacts.
Il fit un pas à l'intérieur et invita la jeune fille à entrer d'un geste. Une fois qu'elle eut pénétré à l’intérieur, la porte se referma doucement.

-Voilà...ici nous seront plus au calme. Je n'ai pas envie de risquer la vie d'innocents si jamais ça doit dégénérer. Personne ne peux entrer donc tu peux enlever ta capuche. Et promis, ce n'est pas un coup fourré. Tout ce que j'aimerais... c'est comprendre.

Sa méfiance c'était transformé en curiosité. Il ne lui faisait pas entièrement confiance pour autant...mais il ne ressentait aucun animosité émanant d'elle...d'habitude, les démons savent qui il est. Après tout, c'était l'un des exorciste les plus prolifique de la Terre. Bélial lui même, l'un des seigneurs des enfer voulait sa tête...enfin, son âme plutôt.

Il s'assit dans l'un des fauteuils et servis une tasse de thé à la jeune démone. Le feu n'était pas aussi chaud qu'on aurait pus le croire. La température était même plutôt douce dans la pièce, malgré sa taille.

-Tu es bien une démone donc...mais tu ne viens pas des enfers c'est ça ? D'où est-ce que tu viens alors ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Féminin Messages : 27
Points : 130
Date d'inscription : 25/01/2017

Feuille de personnage
Pouvoir: Divination
Items:
Statut: Célibataire
avatar
Lili De Vil
MessageSujet: Re: Ne te fie pas aux apparences [PV Dorian]   Dim 12 Mar - 19:45

Ok...je doit avouer que je m'attendait pas à ça... Dacc' ma grande...mais allons dans un endroit plus calme.

Elle n'exprimait toujours pas de réelle émotion, comme si elle avait l'esprit ailleurs. Et encore, même dans ce cas, elle aurait un visage plus expressif. Elle se contenta d'un hochement de tête qui montrait son accord, avant qu'elle ne le suive sur son invitation. Elle ne prêtait pas vraiment attention à lui, perdue dans l'observation de toutes les rues. Puis les rues disparurent pour laisser la place à une ruelle assez peu fréquentée, et une porte rouillée en mauvais état leur barrait le passage. Elle ne fit pas plus attention à ses actions, avant de remarquer qu'il avait ouvert et elle entra alors dans le fameux "endroit plus calme".

Pour être calme, ça l'était. Deux fauteuils étaient présents, séparés uniquement par une table en bois soutenant le poids léger de deux tasses et une théière fumante. L'odeur de thé embaumait la pièce, et elle esquissa un sourire. Elle aimait cette senteur. Elle laissa ses yeux se poser sur la belle cheminée allumée faisant un pas pour s'en approcher. Puis elle tourna sur elle-même pour regarder les imposantes armoires où étaient entreposés des livres de tous genres dont elle ignorait même la logique de rangement. Dans un endroit plus éloigné, une vitrine trônait, contenant des objets qu'elle n'identifiait pas.

Elle était submergée de diverses impressions, et de quelques sentiments qu'elle cachait bien. Sa capuche toujours posée sur la tête, elle savait qu'il ne pourrait pas la décrypter. Elle vit pourtant qu'il faisait un geste assez simple l'invitant à franchir le pas de la porte. Elle obéit, comme elle avait toujours été habituée à le faire, plongeant encore plus dans cette pièce intrigante. Lorsque, dans son dos, la porte se referma, elle se sentit plus sereine. Ici, aucun humain ne pourrait la dévisager, la pointer du doigt ou la fuir. C'était reposant, et elle appréciait le calme de la pièce. Le peu de chaleur de la cheminée était aussi pour quelque chose dans son calme.

Voilà...ici nous seront plus au calme. Je n'ai pas envie de risquer la vie d'innocents si jamais ça doit dégénérer. Personne ne peux entrer donc tu peux enlever ta capuche. Et promis, ce n'est pas un coup fourré. Tout ce que j'aimerais... c'est comprendre.

Elle posa son regard sur lui, intriguée. Il voulait comprendre ? Mais comprendre quoi, au juste ? Elle l'ignorait et, en elle-même, elle s'estima heureuse qu'il ne soit pas resté campé sur ses positions et n'ait pas voulu la tuer en plein milieu de cette rue. Ou de la ruelle. Elle enleva alors sa cape, dévoilant son corps violet et sa robe de bourgeoise rouge. Ses cheveux s'installèrent alors sur ses épaules et dans son dos, tandis qu'elle suivait le mouvement de l'homme, qui s'était assis dans un des fauteuils pour lui servir une tasse de thé. Elle posa un regard interrogateur sur le jeune homme, le remerciant avant qu'il ne demande :

Tu es bien une démone donc...mais tu ne viens pas des enfers c'est ça ? D'où est-ce que tu viens alors ?

C'était donc ça. La jeune démone leva les yeux au ciel, avant de renifler le contenu de la tasse. Qui sait s'il ne voulait pas l'empoisonner ? Finalement, ne détectant rien d'anormal, elle se permit de boire une petite gorgée du liquide qui la tentait. Elle le faisait volontairement patienter, car tout vient à point à qui sait attendre. Finalement, ne voulant pas non plus être trop méchante, elle répondit à sa question, clairement et précisément :

Premièrement, rien ne dégénérera puisque je n'ai pas l'intention de faire du mal à qui que ce soit. Ensuite, pour ce qui est de moi... En effet, je suis une démone, et je ne viens pas des enfers. Je suis sortie du giron de ma mère, qui est humaine, il y a 16 ans. Après, vous dire d'où je viens, j'en suis incapable, j'avais 5 ans quand...

Elle se tut. Elle ne devait pas et elle ne voulait pas parler de son passé. Néanmoins, elle se doutait bien qu'elle devait dire quelque chose. Son esprit fouilla alors dans les réponses possibles, ne voulant pas se retrouver assaillie de questions. Finalement, comme aucune ne lui convenait réellement, elle dût se résoudre à donner une partie de la vérité. Elle ne voulait pas se confier à cet homme qui avait voulu, en tout premier contact, la tuer. Mais pourtant, elle devait bien dire quelque chose si elle ne voulait pas éveiller en lui une méfiance inutile. Elle termina donc, le regard et la voix emplis d'un tristesse infinie :

Quand des hommes m'ont enlevée.

Elle ferma la bouche, consciente qu'elle n'en disait pas assez pour satisfaire la curiosité de cet homme. Mais elle n'en dirait pas plus, elle se le promettait. Au lieu de ça, ses griffes jouaient avec un pan de sa cape, sans pour autant l'abîmer, avant qu'elle ne plante son regard redevenu neutre dans les prunelles saphir de son interlocuteur. Elle laissa échapper des questions qui l'intriguaient :

Comment est-ce-que ces tasses se sont remplies ? Vous saviez que vous viendrez ici ? Est-ce de la magie ?

Elle était curieuse d'en apprendre plus sur ce lieu et sur cet homme.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Masculin Messages : 56
Points : 115
Date d'inscription : 13/02/2017

Feuille de personnage
Pouvoir: Exorciste
Items:
Statut: Célibataire
avatar
Dorian Walker
MessageSujet: Re: Ne te fie pas aux apparences [PV Dorian]   Dim 7 Mai - 23:42

Dorian commençait presque à perdre patience, la jeune démone le faisait volontairement attendre avant de donner sa réponse. Il sortit une cigarette de son paquet et l'alluma avec son zippo en argent. Après ce qui fut un court instant (une éternité pour Dorian) il l'écouta attentivement.

-Premièrement, rien ne dégénérera puisque je n'ai pas l'intention de faire du mal à qui que ce soit. Ensuite, pour ce qui est de moi... En effet, je suis une démone, et je ne viens pas des enfers. Je suis sortie du giron de ma mère, qui est humaine, il y a 16 ans. Après, vous dire d'où je viens, j'en suis incapable, j'avais 5 ans quand...

Ce n'était pas une « pure sang », mais une semi-démone ? Intéressant. Ils étaient assez rare dans le monde. Pour qu'un démon et une humain fricote ensemble...il fallait au moins de la magie...ou énormément d'alcool.
La jeune fille ne dit rien pendant un court instant, cherchant ses mots. Quand sa voix résonna enfin dans la maison.


-Quand des hommes m'ont enlevée.

Il la regarda. Il se doutais qu'elle n'irait pas plus loin dans ses explications. Ceux de son espèce n'étaient pas très bien vue des démons...mais détesté par les humains. De plus, le trafic d'être surnaturel n'est pas rare en cette époque, alors une créature aussi rare qu'elle ? Elle devait valoir une petite fortune au marché noire d'esclaves.
Il allongea ses jambes et les posa sur la table basse, déposant la cendre de sa cigarette dans le cendrier qui venait d'apparaître.


-Comment est-ce-que ces tasses se sont remplies ? Vous saviez que vous viendrez ici ? Est-ce de la magie ?

Il haussa un sourcil en la regardant. Il prit une gorgée de thé et déposa la tasse sur la table. Il lui sourit.

-Yep, de la magie, tu est dans la maison des merveilles, mon chez moi. Elle répond au moindre de mes désirs matériel. Au moment où j'ai ouvert, la magie de la maison nous a préparé tout ça et fait chauffer la pièce à bonne température.

Bien sûr, la maison répondait à son maître et à personne d'autre. Elle était « vivante » en quelque sorte. Des pièces se rajoutaient si besoin, grandissaient et s'arrangeaient en fonction de ses envies. Dorian claqua des doigts et une bouteille de whisky irlandais de douze ans d'âge et un verre se matérialisèrent dans un éclat de lumière pâle et doré. Sa tasse quant à elle, disparut de la table. Il déposa le verre et versa un peu du liquide ambré dans le récipient.

-Je ne me suis pas présenté d'ailleurs, Dorian Walker, exorciste, détective en paranormal et maître dans les arts occultes. Je suis aussi traqueur non officiel pour la Magical Academy. Je fait le taff que personne ne veux, je suis mon propre patron et je suis payé pour. Mais je ne suis pas trop apprécié par ces derniers, apparemment, je « vole leur travail ».

Il vida son verre d'une traite avant de le déposer sur la table. Il tira sur sa cigarette avant de recracher la fumée par son nez en s'affalant un peu plus dans son fauteuil.

-Tsss...Bollocks (connerie), s'ils sont pas content, ils n'ont qu'a le faire leur boulot de merde, pas ma faute si se sont des incompétent.

Oui...Dorian avait une dents contre les traqueurs de l'académie. Il les considérait comme des incapable, pas foutus de faire quoi que ce soit. Il se rappel surtout d'une traqueuse en particulier qui l'avait menacée après qu'il ai réglé un problème de banshee en Bretagne. Soit disant que c'était SON contrat, il n'avait pas à interféré. Ils avaient finit par coucher ensemble...en pleine dispute...
Dorian esquissa un sourire, il n'avait pas eu de nouvelle d'elle depuis presque 5 ans. Pas plus mal d'un côté.


-Désolé pour mon attitude tout à l'heure...j'ai un passif assez houleux avec ceux de ton espèce...enfin, les démons. Rassure toi, je ne porte pas non plus ces enfoirés à plumes dans mon cœur. Enfin...j'ai surtout eu une histoire avec un démon en particulier. Tu connaît Bélial ? C'est l'un des seigneurs des enfers. Enfin bref, je divague. Et donc, à qui est-je l'honneur ?

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Féminin Messages : 27
Points : 130
Date d'inscription : 25/01/2017

Feuille de personnage
Pouvoir: Divination
Items:
Statut: Célibataire
avatar
Lili De Vil
MessageSujet: Re: Ne te fie pas aux apparences [PV Dorian]   Lun 8 Mai - 0:08

Elle l'écoutait avec autant d'attention que si ce qu'il disait était empli d'un apprentissage quelconque. Elle gardait les yeux fixés sur lui, tandis que sa tasse refroidissait dans ses mains. Mais elle s'en fichait, car les propos du jeune homme étaient d'un intérêt particulier pour elle. Elle allait enfin comprendre pourquoi il lui avait sauté dessus sans prévenir, pourquoi il l'avait embarquée ici, et pourquoi il s'était comporté aussi bizarrement envers elle. Après tout, elle n'était qu'une pauvre démone qui ne voulait de mal à personne. Pas même à une mouche, c'est pour dire à quel point elle était de nature gentille.

Quand il expliqua le principe de sa maison, ses yeux s'agrandirent de stupeur. Elle n'en croyait pas ses yeux. Cette maison était comme dotée d'une âme à elle seule, et elle obéissait à son habitant. Elle posa sa tasse sur la table basse, croisa ensuite les mains sur ses genoux et continua de l'écouter sans rien dire. Il claqua des doigts, ce qui eut le don de la faire sursauter - en plus de faire apparaîtr une bouteille remplie d'un liquide ambré et un verre. Elle ne voulait même pas y goûter, cela lui rappelait une mauvaise expérience chez les humains. Ils l'avaient forcée à boire de l'alcool semblable à celui-ci. Cul sec.

Puis il se présenta, détendu comme un pacha. Dorian, exorciste, détective et... Elle ne se souvenait pas de tout, si ce n'est qu'il travaillait, entre autres, pour la Magical Academy. Elle ouvrit encore plus les yeux. Ainsi il était employé par son école ? Intéressant, très intéressant. Bon, selon lui, il se tapait le sale boulot, mais l'important était qu'il travaillait pour l'Academy. Il se permit même une remarque, après avoir bu son verre d'un seul coup. Quelque chose qui ressemblait à de l'animosité envers les traqueurs de l'Academy. Cela eut pour effet de faire sourire la demoiselle, qui ne rajouta cependant rien.

Enfin, il s'excusa pour son attitude précédente. Elle leva les sourcils, surprise d'un tel revirement de situation. Revirement qui lui plaisait, néanmoins. Elle fit un signe de la main, lui signifiant que c'était inutile, que c'était du passé. Il expliqua qu'il n'était pas en très bonne entente avec "ceux de son espèce". Il dut sentir le malaise de la jeune femme, car il se reprit immédiatement en parlant plutôt de "démons". Elle sourit, comprenant que son physique était plus semblable à ceux qui venaient de sous la terre que de ceux qui vivaient dessus. Elle ne serait pas très critique, dans ce cas. Elle comprenait, voilà tout.

Quand il parla d'un certain "Bélial", elle secoua la tête. Elle n'avait jamais vu quelqu'un qui lui ressemblait, de près ou de loin. Elle n'avait jamais croisé un des siens, un de ceux qui vivaient du côté de son père. Elle ne le regrettait pas spécialement, même si elle aurait voulu voir comment ils vivaient. Ou du moins, en connaître un, se sentir moins dépaysée. Il lui demanda ensuite de se présenter, revenant à un de leurs sujets principaux. Elle battit un peu des paupières, avant de faire glisser une griffe le long de son propre bras sans se blesser. Puis, après un moment de réflexion, elle prit la parole :

Je m'appelle Lili, Lili De Vil. J'ai 16 ans et je suis scolarisée à la Magical Academy. Je n'ai, à ma connaissance, aucun parent proche ici. Et... Je crois que c'est tout. Et toi, tu as de la famille par ici ? Des amis ?

Elle se pencha légèrement plus vers lui, curieuse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Masculin Messages : 56
Points : 115
Date d'inscription : 13/02/2017

Feuille de personnage
Pouvoir: Exorciste
Items:
Statut: Célibataire
avatar
Dorian Walker
MessageSujet: Re: Ne te fie pas aux apparences [PV Dorian]   Lun 8 Mai - 5:26

Au vue de son expression et du mouvement de sa tête, elle ne connaissait donc pas cette saloperie qu'était Bélial. Il se servit un nouveau verre de Whisky et le bu d'une traite. Le liquide brûlant glissa dans sa gorge, lui arrachant une légère grimace.
Il regarda le fond de son verre vide, pensif. Décidément, il n'y avait peut-être aucun moyen de trouver ce fumier et d'inverser sa malédiction. Il observa la jeune démone lorsque celle-ci lui répondit.


-Je m'appelle Lili, Lili De Vil. J'ai 16 ans et je suis scolarisée à la Magical Academy. Je n'ai, à ma connaissance, aucun parent proche ici. Et... Je crois que c'est tout. Et toi, tu as de la famille par ici ? Des amis ?

Lili De Vil ? Cela lui arracha un petit sourire en coin. Le point positif, c'est qu'elle était scolarisé au même endroit que lui quelques années auparavant. Cela lui rappelait des souvenirs, des bon comme des mauvais. Il lâcha une grimace.
De la famille ? Il n'en avait plus, du moins son point de vue, son père était mort à ses yeux. Son regard se perdit dans le vide tendit qu'il jouait avec son briquet, l'allumant et le faisant jongler entre ses doigts.

Il tourna légèrement la tête vers la jeune démone, plongeant son regard azuré dans celui rouge sang de son interlocutrice et sourit.


-Mon père est un poivrot paumé au fin fond de l'Irlande qui est sûrement crevé en ce moment même, ma mère et morte en couche et ma seule amie que j'ai mesure dix centimètres et je l'ai abandonné pendant dix ans.

Son regard se perdit dans le feu doré de la cheminée. Les flammes semblaient danser les unes avec les autres. Il porta une nouvelle cigarette à sa bouche et l'alluma avant d'inspirer profondément et d'expirer en faisant des rond de fumée.
Il ne pouvait pas vraiment se permettre de se faire des « amis ». Tous ceux qui l'approchaient finissaient irrémédiablement par souffrir, d'une façon ou d'un autre. Cela faisait dix longue années qu'il vivait isolé de tout contact avec les autres. Il préférait vivre en pariât plutôt que de pourrir la vie d’autrui.


-Je ne peux pas me permettre d'avoir des amis dans ce bas monde malheureusement, grâce à cette enflure de Bélial.

Il enleva son trench-coat et le balança sur une chaise non loin. Il retroussa ses manches, dévoilant ses avant bras. À l'intérieur de son poignet droit, une étrange marque était comme marquée au fer rouge sur sa peau. Le signe de l'agonie, une rune magique, implanté dans sa chair par l'un des seigneurs de l'enfer.
D'autre marques étaient sur ses bras, des griffures, morsures, brûlures et autre blessures. Elles étaient les marques de ses nombreux combat en tant que chasseur de démons et exorciste.
Il tira une longue bouffé sur sa cigarette et expira doucement tout en parlant.


-Mais maintenant, je sais ce que je doit faire, combattre le feu par le feu.

Il attrapa la bouteille de Whisky et en bu une gorgée. Il s'avachit légèrement dans son fauteuil en soupirant. La bouteille disparut soudainement, aussi rapidement qu'elle était apparut. Il s’étira et regarda à nouveau la jeune fille.

-Il va falloir que je te présente quelqu'un si tu veux. C'est un démon, comme ton père. Il a trahit les siens il y a des siècles pour se ranger du côté des humains. Il s'appelle Khayin (prononcé Rrahïne en arabe...ouais je sais, c'est bizarre) maintenant, il m'aide à renvoyer ses « frères » là d'où ils viennent.

Il sourit à pleine dent, sa cigarette coincé entre celles-ci.

-Et je prend cette mission très a cœur, crois moi.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Féminin Messages : 27
Points : 130
Date d'inscription : 25/01/2017

Feuille de personnage
Pouvoir: Divination
Items:
Statut: Célibataire
avatar
Lili De Vil
MessageSujet: Re: Ne te fie pas aux apparences [PV Dorian]   Ven 12 Mai - 14:42

Mon père est un poivrot paumé au fin fond de l'Irlande qui est sûrement crevé en ce moment même, ma mère et morte en couche et ma seule amie que j'ai mesure dix centimètres et je l'ai abandonné pendant dix ans.

Quelle joie... Elle même ne savait pas si elle devait faire un geste, quelque chose de réconfortant, ou si ces paroles étaient aussi neutres qu'une feuille de papier vierge. Finalement, il enleva son manteau pour lui montrer une étrange marque à son poignet. Elle passa doucement une griffe dessus, sans le blesser. Une marque belle, mais elle sentait qu'elle dégageait quelque chose de plus. Un genre de mauvaise aura, un truc qu'elle n'aimait pas. Elle retira sa griffe, tout en réfléchissant à sa proposition. Il voulait lui présenter un démon, quelqu'un qui serait apparemment comme elle. Elle ne comprenait pas vraiment.

D'un côté, bien sûr qu'elle voulait rencontrer quelqu'un comme elle. Mais de l'autre, elle avait peur que ça se passe mal, qu'elle soit elle aussi renvoyée – ou plutôt envoyée – dans les Enfers. Elle gratta innocemment sa corne droite, comme quand elle se posait des questions, avant de fixer l'étrange jeune homme. Elle ne savait pas si elle devait lui faire confiance ou si il s'agissait d'un piège. Et si ce démon n'existait pas, qu'il s'agissait d'une ruse pour l'envoyer en Enfer ? Elle ne savait pas. Mais le regard de cet homme lui disait de lui faire confiance, de ne pas se méfier autant. Elle plissa les yeux.

Elle voulait le croire, un instinct lui disait de le croire. Alors elle prit son courage à deux mains et se leva. Tout doucement, par contre. Ses jambes se déplièrent et alors elle parut plus grande qu'avant. Un simple effet d'optique, rajouté par la taille de ses talons. Elle les aimait hauts, fins, pour avoir l'air grande et impressionnante. C'était une façon d'oublier qu'elle avait été forcée à ramper pour pouvoir avoir de la nourriture. Elle devenait grande et puissante, à l'instar de ceux qui l'avaient faite plier à genoux. Elle n'avait plus peur d'eux, elle les tuerait si ils osaient revenir. Sans chercher, elle leur ôterait la vie.

Finalement, elle avait pris sa décision. Oui, elle voulait rencontrer ce démon. Peut-être qu'il pourrait lui dire qui était son père. Elle voulait en savoir plus. Curieuse, vraiment ? Elle déclara alors :

Je te suis. Allons voir ce Khayin !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Ne te fie pas aux apparences [PV Dorian]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Ne te fie pas aux apparences [PV Dorian]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Mauvaise journée... [PV Dorian!]
» le portrait de Dorian Gray
» I'm Back [Dorian & Enora]
» Dorian Syrdahar
» Présentation de Dorian Nogueira [Validée]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Magical academy  :: La Ville de Nariyu :: La Rue Principale-