Partagez | 
 

 Emouvante retrouvaille [PV Chisaki]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Masculin Messages : 55
Points : 115
Date d'inscription : 13/02/2017

Feuille de personnage
Pouvoir: Exorciste
Items:
Statut: Célibataire
avatar
Dorian Walker
MessageSujet: Emouvante retrouvaille [PV Chisaki]   Dim 26 Fév - 5:27

La nuit était sombre, la lune se montrait timidement au détour d'un nuage et le vent froid. Au détour d'un arbre, une silhouette inquiétante, caché à l'ombre des feuillages. Un manteau volant au gré du vent, et des cheveux en vrac. De loin on pourrait croire à un fantôme...et pourtant, c'est lui qui les chasse. Un déclic et une faible lueur jaune/orangé apparaît dans sa main et éclaire son visage. Non celui là n'est pas un spectre, mais bel et bien un humain. La légère lueur incandescente de sa cigarette éclairait faiblement son visage dans la nuit. Cela lui donnait presque un air inquiétant. Heureusement pour lui, il n'y avait personne à proximité...du moins pour le moment.

Dorian souffla la fumée de sa cigarette par le nez. Ça ne faisait que quelques minutes qu'il attendait et il n'était pas de nature très patiente. Mais bon...le jeu en valait la chandelle.
Cela faisait environs dix ans qu'il ne l'avait pas vue...et il devait avouer que ça lui manquait un petit peu. Une grande première...quelqu'un manquait à Dorian ! Il avait appris à s'éloigner des gens, à ne pas trop se sociabiliser, de peur de les perdre. En général, il préférait rester seul...trop de gens pouvaient être blessés à cause de lui. Il faisait tout pour faire fuir les personnes qui semblaient l'approcher de trop prêt...mais étrangement, ELLE n'avait pas fuie. Elle est toujours restée à ses côtés. Au début cela l'agaçait, mais au fur et à mesure, il commença à l'apprécier. En vérité, je vais vous dire un secret...c'était la seule personne a laquelle il tenait, la seule et unique personne qu'il pouvait appeler « amie ».
C'est peut-être un peu triste, mais c'est la vie qu'il avait choisi. Ses aventures pouvaient se montrer dangereuses pour un humain normale (elles l'étaient déjà pour lui)...alors pour elle ? C'est pour ça qu'il était partis aussi longtemps sans vraiment donner de nouvelles. Il aurait aimé qu'elle l'oublie et vive sa vie, ça aurait été bien plus facile pour tous les deux. Mais avec le recul...si elle n'avait pas était là, que serait-il devenu ? Il serait probablement mort à l'heure qu'il est. Trop de fois le simple fait de penser à leur retrouvaille l'avait maintenus en vie, l'avait permis d'avancer...lui avait permis de rester sur le droit chemin. Après tout, elle était la seule qui arrivait à peu près à le comprendre.

Un hululement retentit...rien qu'une chouette. Dorian resta quand même sur ses gardes, après tout...même ici il ne pouvait pas être en sécurité. Des forces bien plus grande que des spectres en avaient après lui...et bien plus terrifiante. La nuit, la forêt pouvait se montrer effrayante, mais pas pour lui. La nuit, était en général son moment de la « journée » préféré : calme et personne à l'horizon.
En temps normal, c'était la nuit qu'il opérait en tant que « traqueur » pour l'académie...enfin...pas vraiment. Il ne faisait plus partis de la Magical Academy, il l'avait quitté depuis dix ans maintenant. Les traqueurs bosse pour celle-ci...Dorian lui, et bien il bosse pour lui même. Il n'a de compte à rendre à personne, il est son propre chef. Même si ça fait de lui un « pariât » à force de marcher sur les plates bandes des traqueurs. Il ne devait pas être très apprécié là bas d'ailleurs.

Au début, ce n'étaient que les aventures d'un gosse plein de rêves et d'espoir. Il voulait juste découvrir le monde. Mais la réalité est tout autre...pauvreté, malheur, famine, mort...tout se répétait en boucle, partout où il allait, c'était le même tableau. Sa vie changea le jour où il rencontra pour la première fois Bélial, sûrement l'une des pires saloperies que l'enfer n'est jamais engendré. Il lui promis gloire, richesse, pouvoir...en échange d'une toute petite chose, d'un tout petit serment. Bien sûr, tout le monde sais qu'il ne faut jamais accepter un contrat avec un démon et Dorian est loin d'être bête. Il avait réussi à le berner, lui demandant la connaissance magique nécessaire pour combattre ses congénères (les démons) ce que Bélial fit, avant d'être renvoyé là d'où il venait par Dorian. « Tu apprendra que toute chose a un prix Dorian Walker...tôt ou tard...ton âme...sera mienne » c'est la dernière chose que Dorian entendit avant que le portail des enfer se referme sur le démon. C'était il y a six ans de cela...et il avait compris que par la suite, le prix à payer...c'était sa vie. À chaque fois qu'il utilisait ces connaissances, c'était un petit peu de son temps sur Terre qui disparaissait. Son âme était alors destiné à subir un tourment éternel au sein du dernier cercle des enfers. Mais ça n'était pas pour cela qu'il allait se morfondre. Il décida à partir de ce moment de purger la Terre des engeances démoniaques.

Il essaya de calculer mentalement combien de temps il avait perdu en utilisant son pouvoir...cinq ans ? Peut-être dix ? Il avait beaucoup fait pendant ces quatre années passé à combattre les démons, mort-vivants et autre spectres. Mais ce n'était jamais assez, il fallait faire plus.

Un second hululement retentit dans la forêt, suivis d'un léger bruissement, comme des mouvement d'ailes dans l'air. Il aperçut une légère lueur dans la nuit, s'approchant doucement de lui. Il se redressa doucement de l'arbre auquel il était accoudé et avança d'un pas en direction de la petite lueur.

- Cheers luv...ça faisait longtemps...

La lumière de la Lune engloba les deux êtres. Sur le visage de Dorian, on pouvait voir un léger sourire.

- Désolé de t'avoir fait attendre ma grande...tu as grandis non ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Féminin Messages : 14
Points : 25
Date d'inscription : 08/02/2017

Feuille de personnage
Pouvoir: Floraison
Items:
Statut: Célibataire
avatar
Chisaki Ito
MessageSujet: Re: Emouvante retrouvaille [PV Chisaki]   Dim 26 Fév - 12:22



Elle avait attendu ce jour depuis... depuis bien trop longtemps pour qu'elle s'en souvienne. Elle avait espéré sans vraiment avoir de résultat, puis quand il arriva enfin, elle compta les jours, les heures, les minutes et même les secondes.  Une rencontre tournant à l'obsession. Qui pouvait être cette personne pour qu'elle soit si importante aux yeux de Chisaki ?

Son tout, son phare dans la nuit, son idole. A la limite de la vénération divine, elle voyait en lui tout ce qui lui manquait à elle. Le courage, le charisme... la puissance ? Elle ne l'avait jamais vraiment vu à l'oeuvre et pourtant tout chez lui respirait le pouvoir. Bien sûr tout le monde dans l'académie avait un don bien particulier. Mais à ses yeux, seul lui était réellement exceptionnel.

Elle voletait sur le chemin, Nutts étant resté à l'école. La lune brillait, reflétant sur ses longs cheveux blonds. Son coeur battait à tout rompre alors qu'elle approchait lentement mais surement de la forêt. Ses petites mains tremblaient alors qu'elle les serrait l'une contre l'autre. Puis son empressement se transforma en angoisse.

Et s'il ne venait pas ? S'il avait changé ? Elle se posa sur une branche et s'arrêta, le regard perdu dans le vide. S'il était déçu parce qu'elle était toujours aussi minuscule et insignifiante ? Elle fronça les sourcils. Elle se doutait bien que ce n'était probablement pas le cas, mais la petite fée ne pouvait pas s'empêcher d'angoisser.

Se recroquevillant sur elle-même, elle faisait la moue. Peut être qu'il l'attendait encore... elle était très en retard. Ou alors il en avait eu marre et était partit. Ne supportant pas de se poser plus de question, la petite créature se remit à voleter à travers les arbres, jusqu'à ce qu'elle trouve un point lumineux rouge dans la nuit.

Son coeur s'affola de nouveau alors qu'elle se cacha timidement derrière une branche basse. Il était là et il l'attendait. Elle sentait que les larmes étaient sur le point de couler, mais à quoi bon ? Elle ne voulait pas pleurer pour un événement aussi heureux à ses yeux.

Dorian n'avait pas l'air d'avoir changé. Toujours cet air revêche de canaille des rues. Elle sourit, trop comblée pour pouvoir y croire. Ses cheveux avait un peu grisonné ou était-ce seulement une impression ? Elle avait envie d'y passer les mains, y faire des tresses ou y déposer des fleurs, comme elle le faisait avant. Depuis toujours elle nourrissait l'espoir secret qu'il la laisse y dormir.

Son visage était plus dur qu'avant, elle s'inquiéta. La vie en dehors de l'académie devait être difficile pour qu'il semble blessé à ce point là. Puis il tourna la tête vers elle. Cela faisait déjà bien cinq bonnes minutes qu'elle l'observait. Il s'avança vers elle et son coeur rata un battement.

" - Cheers luv... ça faisait longtemps..."

Sa voix était grave et profonde, un petit peu rauque mais définitivement la même qu'avant. A quelques détails près bien sûr, mais... il semblait tous tellement insignifiant en ce moment.

" - Désolé de t'avoir fait attendre ma grande...tu as grandis non ? "

Elle ouvra la bouche, voulant répondre. Seul un gémissement étouffé dans sa gorge s'en échappa. Elle ferma ses lèvres alors qu'elle cherchait les mots. Une centaines de questions fusaient dans sa tête, mais elle ne pouvait pas se concentrer sur une seule.

" - Oh... Dorian..."

Elle se jeta sur lui, aussi légère qu'un pétale. Ses émotions prirent le dessus et elle perdit légèrement le contrôle sur son pouvoir, faisant pousser quelques fleurs aux pieds de son ami enfin retrouvé.

" - Longtemps ? Trop longtemps oui ! Pourquoi tu ne viens pas plus souvent ? Je ne survivrais pas si on se voit qu'une fois tout les dix ans !"

Elle pleurait déjà à chaudes larmes, son petit corps serré contre son visage. Elle se frottait contre sa joue, profitant de sa chaleur. Sa barbe naissante était rugueuse et piquait la jeune fée, mais elle l'ignorait sans aucun mal. C'était vraiment trop agréable de le revoir enfin.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Masculin Messages : 55
Points : 115
Date d'inscription : 13/02/2017

Feuille de personnage
Pouvoir: Exorciste
Items:
Statut: Célibataire
avatar
Dorian Walker
MessageSujet: Re: Emouvante retrouvaille [PV Chisaki]   Lun 27 Fév - 15:56

- Oh... Dorian...

La petite fée se jeta à son visage. Un véritable parterre de fleurs apparut à ses pieds. Visiblement, elle était très contente de revoir Dorian, tellement qu'elle laissa aller son pouvoir un petit moment.

- Longtemps ? Trop longtemps oui ! Pourquoi tu ne viens pas plus souvent ? Je ne survivrais pas si on se voit qu'une fois tout les dix ans

Elle se frotta contre son visage tout en disant cela. Avec précaution, il posa ton index à l'arrière de sa tête, comme pour l'enlacer (faute de mieux...) seul signe d'affection dont il était capable. « Oui...moi aussi je suis tellement content de te revoir...tu m'as terriblement manqué »...ces mots ne purent sortir de sa bouche. Il avait envie de les lui dire, mais il en était incapable. Il avait changé depuis la remise des diplômes, contrairement à elle. Elle en revanche, ne semblait pas avoir changé d'un iota...

- Oui...désolé ma grande...je...j'avais beaucoup à faire.

A ses pieds, les fleurs commençaient déjà à faner, aussi vite qu'elles étaient apparut. On pouvait se demander pourquoi et la réponse était simple : Bélial. Quand le démon l'avait maudit, il n'y était pas aller de main morte. Selon les recherche qu'il avait fait sur l'un des seigneur de l'enfer, sa malédiction pouvait causer mort, malheur et tristesse autour d'elle. C'est en partis pour cela qu'il avait décider de s'isoler des autres, s'isoler des humain...et de son amie. Il avait peur qu'il lui arrive malheur...mais il était prêt à en assumer les conséquences rien que pour la revoir.
Les fleurs étaient morte rapidement parce qu'elles avaient crû extrêmement rapidement. S'il restait plusieurs mois au même endroit, tout finissait par mourir en temps normal : les plantes fanaient, les animaux mourraient, l'eau croupissait...Cette malédiction était lancé à ceux qui avaient fait un pacte avec Bélial, pour les pousser à vivre une vie solitaire pour que, par la suite, ceux qui étaient victime de cette malédiction choisissent la solution de facilité...ou donne définitivement leur âme à Bélial. Une sorte d'assurance sur le long terme pour le démon.

Il posa délicatement sa main sous les pieds de Chisaki, l'invitant à aller sur son épaule avant qu'elle ne remarque les fleurs morte à ses pieds.

- Allez...on ne va quand même pas rester planter comme des piquets au milieu du froid, viens, je vais t'amener chez moi. Tu va pouvoir voir où j'étais pendant toutes ces années. Et puis...j'ai une petite surprise pour toi à l'intérieur.

Ils s'enfoncèrent dans la forêt. Il y faisait de plus en plus noir, au fur et à mesure qu'ils avançaient. Ils arrivèrent dans une clairière. Au milieu de celle-ci, il y avait une vieille cabane en ruine, complètement à l'abandon. La porte tenait toujours sur ses gonds. Le bois était pourris à cause de l'humidité. Lorsqu'ils arrivèrent près de la porte, Dorian sortis une sorte de clef en bronze sur laquelle était gravé des sorte de rune d'or.

- Tu veux voir un tour de magie ma grande ?

*Mellr'A *

Lorsqu'il prononça ce mot, la porte s'ouvrit doucement, d'elle même. Derrière celle-ci, un immense salon s'y trouvait, éclairé et chauffé par un feu de cheminé au flammes dorées.
Il y avait d'immense bibliothèque, remplis de livre, parchemin et autres grimoires. Des tables où étaient étalé nombre de papier et rouleaux anciens. Au fond de la pièce, des vitrine abritant de multiples artefacts magique, allant d'un fragment de la lance du destin sensé avoir percé le flanc du Christ, une statuette datant visiblement de la période Maya représentant un serpent ailé...

- Abracadabra...Bienvenue dans la maison des merveilles Chisaki...mon chez moi. Je l'ai gagné en jouant au poker avec des démons inférieurs...Les pauvres, tu aurais dû voir leur têtes quand j'ai étalé mes cartes sur la table.

Sur une des tables était placé un paquet cadeau. Il était énorme, il alla vers ce dernier et demanda à Chisaki de le suivre.

- Voilà...ma surprise ma grande...vas-y ouvre le.

Il laissa la petit fée ouvrir  le cadeau. A l'intérieur ? Une maison de poupée. Assez grand pour servir de véritable maison à Chisaki. Elle pouvait s'y tenir debout sans aucun problème. Au moment où elle y pénétra, il s’assit par terre et ferma les yeux. Il sortis un espèce de médaillons et récita une incantation.

- J'espère que ça te plaît ma grande. J'ai passé un temps fou pour la trouver...et l'enchanter.

La voix venait de derrière elle. Il n'était plus un géant pour elle, et plus un être minuscule pour lui. Ils se tenaient tous les deux l'un en face de l'autre, à faisant la même taille. Avant qu'elle ne puis dire quoi que ce soit, Dorian la pris dans ses bras. Il lui fallu prendre tout son courage pour faire ce qui suivait.

- Tu ne sais pas à quel point...tu m'a manqué...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Féminin Messages : 14
Points : 25
Date d'inscription : 08/02/2017

Feuille de personnage
Pouvoir: Floraison
Items:
Statut: Célibataire
avatar
Chisaki Ito
MessageSujet: Re: Emouvante retrouvaille [PV Chisaki]   Mar 28 Fév - 11:53



Son visage s'assombri. Elle comprit qu'elle avait mit le doigt sur quelque chose de désagréable... quelque chose qui lui laissait un goût amer dans la bouche. Quelque chose qu'il lui cachait. Cependant, cela passait au second plan dans sa tête, elle était si heureuse en ce moment qu'elle pouvait tout oublier.

Niché au creux de son épaule, elle ne remarqua pas que les fleurs autour d'eux avaient fanées. Les petites fleurs, recroquevillées sur elles-même, étaient mortes aussi vite qu'elles avaient vu le jour. Si les deux personnes ne se ressemblaient quasiment en aucun point, l'opposition totale qu'ils représentaient était encore exacerbée.

" - Chez toi ? Tu as un chez toi dans les parages et tu ne m'as jamais fais signes ? " Elle lui donna une petite gifle, qui se rapprochait plus d'une caresse pour lui et fit la moue. " Tu sais que je serai venue te voir... "

Si il faisait déjà sombre où ils étaient, là c'était carrément à un autre niveau. Elle ne pouvait rien voir et se demandait comment, lui, pouvait y voir quelque chose. Seule les rayons de la lune filtrait un peu à travers les arbres, mais la forêt était tellement épaisse qu'ils ne laissaient pas passer beaucoup de lumière.

Puis peu à peu, les arbres s'éloignèrent les uns des autres, pour disparaître totalement, laissant place à une clairière qui semblait... morte. L'herbe au sol semblait être brune, mais Chisaki ne pouvait pas en jurer, vu qu'il faisait encore sombre, malgré l'absence d'arbre.

Au milieu de celle-ci, une maisonnée en bois semblait souffrir le martyr, à la limite de s'effondrait sur place. Elle ne se demandait plus pourquoi elle passait inaperçu, n'importe qui passant devant aurait pu jurer qu'elle était abandonné.

Le bois semblait pourrir sur place, la mousse recouvrant une bonne partit des murs. Seule la porte semblait encore en bon état, solidement fixée sur ses gonds. C'est comme si elle refuserait de se dégrader à cause du temps, des intempéries ou même de la force. Elle donnait l'impression d'être enchantée.

- Tu veux voir un tour de magie ma grande ?

Elle hocha la tête, sans détourné son attention de la maison qui lui paraissait bien étrange. Elle était encore en colère qu'il était si proche d'elle pendant tout ce temps et qu'il ne soit pas venu la voir, ou l'inverse. Mais elle essayait de se dire qu'il avait très probablement ses raisons. Des raisons qu'elle ne connaissait pas. Il chuchota un mot et la porte s'ouvrit, la tirant de ses rêveries.

Le salon qui se cachait derrière la porte semblait déjà plus grand que le chalet vu de l'extérieur. A l'intérieur, c'était vraiment la foire. Des parchemins trônaient sur les meubles, des écritures étranges dans des langues qu'elle ne connaissait pas y étaient inscrite. Des reliques qu'elle supposait être précieuse traînaient comme de vulgaire babiole. Elle sourit, il n'avait pas tant changé que ça.

Seule une table était à peu près bien rangée. Dessus, une immense boite emballée dans du papier cadeau y était posée. Il était tellement plus grand qu'elle. Si c'était censée être pour elle, elle ne voyait pas ce que cela pouvait être. Avait-il oubliée qu'elle était minuscule et que les objets trop grands ne lui était généralement d'aucune utilité ?

" - Ça m'a l'air très... grand ? Qu'est-ce que ça peut bien être ? "

Elle attendit son autorisation et voleta lentement vers le papier cadeau, laissant le suspens monter. Elle sentait son cœur s'accélérer. Elle savait très bien que Dorian avait encore une fois toucher dans le mille, le cadeau lui ferait certainement plaisir, sans aucun doute. Elle n'en restait pas moins curieuse.

Si au début, elle eut du mal à ouvrir son cadeau, au fur et à mesure que le papier se retirait, elle sentait les larmes monter. D'abord elle découvrit un toit dans les tons violet. Puis ce fut des murs. Là une chambre, ici un salon et encore là une salle de bain. Son petit lit en boite d'allumette et boule de coton apparut devant ses yeux. Elle n'aurait plus à dormir dedans.

Il restait encore un peu de papier cadeau, mais rien qui ne recouvrait l'espace ouvert qui lui permettait d'entrer. Elle se posa doucement, un pied après l'autre alors qu'elle pleurait déjà à chaude larme. Les mains serrées contre sa poitrine, elle tentait de calmer le flot qui lui semblait intarissable.

Sa main glissait sur le rebord du lit, dans la chambre où elle était. C'était évidement pas aménager pour y vivre, le lit était en plastique. Mais il était à sa taille. Elle aurait juste besoin d'y faire quelques modifications et ce serai sa... sa maison. A cette pensée, ses larmes redoublèrent encore.

Elle entendit à peine Dorian quand il chuchota son incantation. Elle ne pensait pas qu'il pourrait lui offrir un cadeau plus beau que ça. Mais elle n'était tellement pas prête pour ce qui allait suivre. Sa main se posa sur son épaule. Elle sursauta, poussa un petit cri de surprise.

Elle avait eu l'habitude qu'on pose un doigt sur elle. Mais la dernière fois qu'un contact était... à son échelle ? Elle ne s'en souvenait même plus. Des images de sa dimension à elle, son monde, son royaume défilait devant ses yeux. Sa main était chaude sur son épaule. Elle se retournait doucement, trop choquée pour pleurer.

En face d'elle, Dorian. Mais pas le géant dont elle avait l'habitude. Il était à sa taille. Enfin il devait faire un ou deux centimètres de plus qu'elle. Mais elle pouvait lui caressait la joue avec sa main, comme deux personnes normales. Il la prit dans ses bras, avec des mouvements brusques qui le caractérisait si bien.

Dans ses bras, elle s'effondra littéralement. Les larmes coulèrent à nouveau alors qu'un cri à mi chemin entre la joie de le voir à sa taille, la surprise et la tristesse d'avoir perdu sa nation, raisonna dans leur petite pièce à eux.

Elle s'accrochait à ses épaules, comme à la chose la plus précieuse qu'elle avait sur terre. Ce qui était vrai d'ailleurs. Elle recouvrait les vêtements de son ami de larmes, mais elle n'y prêtait pas attention. Ses mains serrait Dorian dans ses bras, comme pour réaliser qu'il était bien là. A sa taille.

" Co... Comment ? Comment c'est possible ? Je croyais... Je croyais... "

Entrecoupée de sanglot, elle ne pouvait ni réunir une pensée logique, ni terminer une phrase. Encore une fois, son cerveau se sentit débordé par le flot de question qui lui venait à l'esprit.  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Masculin Messages : 55
Points : 115
Date d'inscription : 13/02/2017

Feuille de personnage
Pouvoir: Exorciste
Items:
Statut: Célibataire
avatar
Dorian Walker
MessageSujet: Re: Emouvante retrouvaille [PV Chisaki]   Jeu 2 Mar - 19:49

-Toi -Co... Comment ? Comment c'est possible ? Je croyais... Je croyais...

Dorian sentait les larme chaude de la petit fée couler sur son manteau...mais il s'en fichait. Il s'y attendait un petit peux diront nous. Chisaki, contrairement à Dorian était très émotive, enfin elle montrait ses émotion tout du moins.
Il sentait la petit fée s'agripper à lui, le serrer fort contre elle, comme si elle avait peur qu'il disparaisse à nouveau. Elle n'avait pas d'inquiétude à avoir à ce sujet...il n'allait partir nulle part. Il desserra un petit peu son étreinte et la regarda droit dans les yeux, posant une main sur sa joue. Il se rapprocha et déposa un baiser sur son front.

-La beauté des enchantements ma grande. Grâce à ce médaillon, je peux rentrer dans cette maison...enfin chez, toi dès que j'en ai l'envie.

Il lui sourit, en disant cela. Mine de rien, cela lui avait prit au moins deux ans pour trouver le bon enchantement et le faire. L'art de l'enchantement n'était pas quelque chose d'innée chez lui, il avait dû l'apprendre et étudier des années durant pour ne faire qu'une simple cuillère enchantée qui ne se salissait jamais. Il avait juste eu la chance d'avoir quelque base grâce à son étude de l'exorcisme, par exemple pour enfermer un démon dans une bouteille ou une boite.

Il pris Chisaki par la main et l'emmena faire un tour du propriétaire. Il n'avait pas eu le temps de tout arranger dans la petite maison de poupée, il aurait voulut que tout soit fonctionnel lorsqu'il lui offrirai ce cadeau, mais les préparation avait pris un peu plus de temps que prévue. La petite maison de poupée n'était pas entièrement aménagé, la cuisine, la chambre et le salon possédaient encore du mobilier en plastique. Pour le moment, seul la salle de bain était fonctionnelle. Il avait trouvé un moyen astucieux de faire un petit système d'eau courante et chauffé grâce à un petit réservoir fait à partir d'une boite de conserve et d’éléments provenant d'un chauffe eau. La baignoire était faite à partir d'une petite boite fer elle aussi, que Dorian avait travaillé pour lui donné une forme plus utilitaire pour Chisaki.

-J'ai pas eu le temps de tout terminer...mais la salle de bain marche ma grande, tu pourra te prendre un bon bain chaud quand tu en aura envie.

Il amena ensuite la petite fée devant une porte. Elle n'était pas ici à l'origine, enfin, elle ne faisait pas partie de la maison de poupée au départ. Dorian l'avait rajouté lui même, il l'avait faite à partir de bois d'orme. Selon certain croyance chez les magiciens, l'orme était un très bon catalyseur pour la magie.
La porte était recouverte de rune d'or, semblable à celles se trouvant sur sa « clef ». Il se retourna vers Chisaki, le sourire aux lèvres.

-Et voilà la dernière surprise ma grande...vas-y, ouvre

Bien sûr, elle n'allait pas y arrivé sans un petit quelque chose. Dans sa poche, il passa ce quelque chose entre ses doigts. Il s'agissait d'un petit bracelet en or, sertie d'une petite opale de couleur verte semblant renfermer une petite flamme verte étincelante.
Il la laissa essayer un court instant avant de faire un pas en avant.

-Ah oui...tu n'y arrivera pas sans ça.

Il sortis le bracelet et le passa doucement autour du poignet de la petite fée. En lui souriant, il l'invita à essayer de nouveau. La poignet se tourna et la porte s'ouvrit. Derrière ? L'entrée de la maison des merveilles. Cette porte menait simplement chez Dorian, où qu'elle soit, si elle portait ce bracelet, elle pourrait rendre visite à son ami.

-Comme ça...tu pourra passer quand tu veux. Et si je ne suis pas là, tu n'aura qu'à attendre un peu.

Il referma doucement la porte. Et la reprit dans ses bras...il voulait simplement profiter encore un petit instant de sa taille actuel pour faire ce qu'il n'avait jamais oser (et put) faire. Il déposa une nouvelle fois un baiser sur son front et repris la parole, calmement.

-Je vais tout te raconter Chisaki...depuis mon départ. Peut-être comprendra tu pourquoi je ne suis pas revenus depuis dix ans...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Féminin Messages : 14
Points : 25
Date d'inscription : 08/02/2017

Feuille de personnage
Pouvoir: Floraison
Items:
Statut: Célibataire
avatar
Chisaki Ito
MessageSujet: Re: Emouvante retrouvaille [PV Chisaki]   Ven 3 Mar - 10:53




"-La beauté des enchantements ma grande. Grâce à ce médaillon, je peux rentrer dans cette maison...enfin chez, toi dès que j'en ai l'envie."

Cet instant parut durer une éternité, dans le bon sens du terme. Son cœur s'arrêta quand elle vit son sourire. Il avait l'air d'un être innocent, un éternel adolescent. Cependant il avait quelque chose dans son regard, un reflet sombre qu'elle n'avait jamais remarqué avant son départ.

Sa main vint caresser la joue de son ami. C'était la première fois qu'elle pouvait faire ça. Il était enfin son égal. Faute de pouvoir grandir, c'est lui qui avait décidé de se rabaisser à son niveau, dans tout les sens du terme. Il avait travailler dur pour pouvoir y arriver, des années de travail qu'il avait dit.

Elle savait qu'elle était l'une de ses rares amies mais elle n'avait jamais soupçonné être aussi importante que cela pour lui. Elle ne pensait pas justifier tout ce travail. Bien sûr elle se doutait qu'elle n'était pas la seule chose sur laquelle il ait travaillé, mais tout de même... les larmes menaçaient à nouveau alors qu'elle venait juste de stopper.

Se concentrant uniquement sur le contact de la barbe piquante contre sa main afin de ne pas pleurer à nouveau. En y regardant de plus près, il avait bien prit ses dix ans. Tout le monde ne semblait pas immuable comme elle visiblement. Surtout les humains. Ici et là, elle pouvait voir quelques rides, surtout au niveau du front. Il s'inquiétait trop.

Il prit la main sur sa joue et la serra, un peu trop fort. Le contact chaud lui fit rater un battement de cœur. Cela faisait vraiment trop longtemps qu'elle ne l'avait pas vu, même son corps réagissait étrangement. A moins que ce ne soit à cause de sa taille actuelle ? Elle ne se faisait pas à l'idée que maintenant quelqu'un aurait sa taille, de façon occasionnelle.

Le tour de la maison ne prit pas excessivement longtemps, bien que la maison de poupée fut d'une taille largement suffisante pour que cinq fées y vivent. Il y avait tout : un salon, sans télévision qui lui aurait été de toute façon inutile vu qu'elle ne la regarde jamais, une cuisine qui ne fonctionnait pas encore, mais elle travaillerait dessus et une salle de bain. Elle, elle était fonctionnelle.

La petite baignoire avait quelques bosses, des défauts de fabrication prouvant que la conception était artisanale. Elle imaginait Dorian s'agiter et s'appliquer sur la petite baignoire, ce qui la fit sourire. Elle posa une main sur son cœur avant de la porter devant sa bouche, émue. Elle s'approcha lentement de la baignoire et y glissa une de ses mains. Le contact avec le métal était froid, c'était agréable.

Elle ouvrit légèrement le robinet. Quand de l'eau en coula, elle ne put s'empêcher de sursauter avant de rire nerveusement. Elle se sentait stupide de réagir ainsi, mais elle n'avait pu s'en empêcher. De tout temps, tout ce qu'elle avait vu c'était des baignoires pour poupée en plastique. Elle n'avait jamais eu la possibilité de faire ce que Dorian avait fait pour elle. La dernière fois qu'elle avait prit un vrai bain remontait à... quinze ans peut être ? Elle avait déjà oubliée la sensation... elle avait déjà oubliée à quoi ça ressemblait d'avoir une maison à sa taille.

Elle jeta un regard rapide à Dorian, il semblait être ravi de sa surprise et il y avait de quoi. Elle coupa l'eau et cette dernière s'écoula dans les canalisations. Chisaki se demanda rapidement où est-ce que l'eau allait, mais ce n'était pas vraiment le moment d'y penser.

" -J'ai pas eu le temps de tout terminer...mais la salle de bain marche ma grande, tu pourra te prendre un bon bain chaud quand tu en aura envie. "

Elle se retourna vers lui, la tête légèrement penchée sur le côté. Il ne réalisait pas... Elle s'avança et prit ses mains entre les siennes avant de les porter à ses joues. Un sourire pour les lèvres, la boule qui serrait sa gorge ne l'empêchait cependant pas de parler.

" - Tu... Tu n'imagines pas ce que tu m'offres. J'ai attendu quinze ans... Tu aurais pu m'offrir simplement une baignoire à ma taille que je... j'aurai été heureuse à un point où j'aurai pu en mourir. Ce que tu m'offres là, c'est un chez moi complet. La dernière fois c'était... "

L'émotion coupa la fin de la phrase. Des larmes à mi chemin entre joie et nostalgie coula sur ses joues. Elle se doutait bien que depuis le temps, son monde était perdu. Mais au fond d'elle, elle gardait un petit espoir. Elle sécha rapidement ses larmes avant de sourire à nouveau. Il lui restait une dernière surprise apparemment.

Le suivant dans ses pas, elle détailla tranquillement la maison. Elle y rajouterait des fleurs, des petites, celles qui logeraient chez elle. Elle ne pourrait pas avoir de rose, ni de lys, mais des echinops ou des jacinthe seraient suffisamment petite pour ça. Elle souriait, sautillant littéralement derrière lui. Sa démarche dansante faisait un bruit régulier de pas sur le sol, créant presque une petite musique au rythme battu.

Ils arrivèrent devant une porte qui détonnait avec le reste de la maison. C'était une évidence que c'était lui qui l'avait rajoutait. Elle se demandait bien ce qu'elle pouvait cacher, mais elle ne voyait rien qui lui ferait plus plaisir que la maison. Le bois était clair et brillant. Il avait été bien traité et elle devina que c'était quelque chose qu'il avait fait avec beaucoup de soin. Au milieu trônait une écriture étrange dorée. Vu la profession de Dorian, elle en conclut avec plus ou moins de facilité qu'il s'agissait d'une rune et donc d'une porte enchantée.

Quand il lui dit de l'ouvrir, elle s'exécuta sans se douter que la porte lui opposerait une résistance quelconque. Alors quand elle refusa de s'ouvrir, elle fronça les sourcils, frustrée et un peu déçue. Elle se retourna vers Dorian, une lueur d'incompréhension dans le regard. Il lui tendit un petit bracelet dorée qu'il passa autour de son poignet. Une petite pierre verte bien singulière ornait la petite chaîne. Ce qui lui semblait être une opale semblait en vie. Son cœur étaient toujours en mouvement, ce qui était probablement dû au reflet de la lumière.

Après l'avoir observé à nouveau elle retenta d'ouvrir la porte, espérant que ce n'était pas une mauvaise blague et que la porte n'était pas juste fermée à clef. Il n'en fut rien et la porte s'ouvrit sans soucis. De l'autre côté elle reconnut l'entrée de la maison de son ami. Choquée, elle lâcha immédiatement la poignée et se retourna vers lui, muette par la surprise.

" -Comme ça...tu pourra passer quand tu veux. Et si je ne suis pas là, tu n'aura qu'à attendre un peu. "

Elle sourit, d'un sourire immense, dévoilant une bonne partie de ses dents. Son cœur s'accéléra et elle se retint de sauter de joie. Il s'accéléra encore quand il la prit dans ses bras après avoir refermé la porte. Elle enfouit sa tête dans son torse, inspirant longuement, profitant de cette embrassade qui lui avait tant manqué. Elle avait enfin retrouvé sa place dans l'univers.

Il s'écarte doucement avant de prendre la parole. Ce qu'il s'était passé ? Elle devint plus pâle et une boule se forma à nouveau dans sa gorge et son estomac. Son intuition lui avait soufflé la bonne réponse quelques temps avant, quand elle l'avait revu pour la première fois. Il s'était bien passé quelque chose qu'elle ignorait. Mais il ne lui cacherait pas. L’entraînant vers le salon qu'elle avait repéré un peu plus tôt, elle s'assit sur le canapé. Il n'était pas très confortable mais fonctionnel.

" - J'imagine qu'il faut mieux que je sois assise alors... vas y je t'écoute..."

Son regard était inquiet et elle sentait que le bout de ses doigts étaient glacées. Ses mains tremblaient sous l'angoisse alors qu'elle attendait l'histoire de Dorian, le mystère sur ces dix ans d'absences.
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Masculin Messages : 55
Points : 115
Date d'inscription : 13/02/2017

Feuille de personnage
Pouvoir: Exorciste
Items:
Statut: Célibataire
avatar
Dorian Walker
MessageSujet: Re: Emouvante retrouvaille [PV Chisaki]   Ven 10 Mar - 4:27

-J'imagine qu'il faut mieux que je sois assise alors... vas y je t'écoute...

La petite fée avait entraînée Dorian dans le salon de sa maison de poupée. Cela était assez étrange de se faire tirer le bras par un être qui, habituellement, ne mesurait que quelques centimètre de haut (dix pour être précis...même si Chisaki disais toujours onze).
Cette dernière s'était assise sur le petit canapé en plastique. Il ne devait pas être très confortable...voir même pas du tout. Il se posta près du mur à côté de la fenêtre, avant de si adosser. Les carreaux n'était pas tout à fait propre, il y avait un petit peu de poussière dessus, mais rien qu'un petit coup de chiffon n'enlèverai.

A l'extérieur, on voyait la Maison des Merveilles...c'était un sentiment étrange de se retrouver là, si petit, si...insignifiant. Il porta une cigarette à sa bouche. Un déclic et une petite lueur dans sa main vint allumer cette dernière. Il inspira, tirant sur le tube de nicotine avant de recracher la fumée par le nez. Ses yeux couleur azur se posèrent sur la « jeune femme » assise dans la pièce. Jeune femme...il avait toujours considéré Chisaki comme une petit être qu'il devait protéger des dangers du monde, à tout prix...mais maintenant qu'il pouvait la voir ou la toucher sans risquer de la briser (au sens propre du terme), il la voyait plus comme une femme un peu naïve...mais plus comme la « petite luciole » qu'il avait connut.
Après un cours silence, ses lèvres se délièrent enfin.


-Tu connais les démons Chisaki ?

Il s’interrompit un court instant...bien sûr qu'elle devait connaître ces créatures...qui ne les connaît pas ? Ils étaient présent dans bon nombre de folklore et dans plusieurs monde.

-Des créatures surnaturel, de véritables saloperie. Il y a six années de ça, j'ai rencontré un démon du nom de Bélial...l'un des seigneurs des enfers.

A ces mots, le regard de Dorian se fit plus sombre.
Il en avait vécu des choses à cause de ce salopard...une leçon de la vie les enfants, si un jour, une personne apparaît, tellement belle qu'aucun mot ne peux la décrire, vous murmurant des mots plus séduisant les uns que les autres, ne la croyez surtout pas...Dorian en avait fait les frais. La malédiction qui pesait sur lui, qui faisait tout dépérir autour de lui, c'était son œuvre...celle de Bélial.


-Il y a en tout neuf cercle en enfer, chacun dirigé par un démon. Les Limbes, pour les non baptisés. Celui de la Luxure, de la Gourmandise, de l'Avarice, la Colère, l'Hérésie, la Violence, la Ruse et la Tromperie et enfin...la trahison. Bélial et son frère Lucifer, dirige tout ça...

Il tira à nouveau sur sa cigarette. Il se doutait que l'odeur de la fumée ne plaisait pas spécialement à Chisaki...
Il fit quelque pas, avant de s'asseoir dans un des fauteuils en face de la petite fée. Il claqua des doigts et deux verres ainsi qu'une bouteille de whisky écossais apparurent dans ses mains. Il ne savait pas vraiment si Chisaki buvait...selon lui, non. Mais il serai impolis de ne pas proposer un verre à quelqu'un...surtout quand cette personne écoute bien sagement les explications sur vos bourde de jeunesse.
La Maison des Merveilles ne répondait qu'au détenteur de la clef...à lui et à lui seul. Elle était à son service et elle faisait tout pour contenter son propriétaire. D'où l'apparition des verres et la boisson. Ce n'était pas une simple demeure de bois et de pierre...c'était presque un être vivant.

Après un court instant, il remplis les deux verres. Il prit une gorgée et le liquide ambré et brûlant coula dans sa gorge. Il esquissa une légère grimasse et tira sur sa cigarette avant de reprendre.


-A l'époque, je pensais pouvoir berner n'importe qui...même le diable. Ou l'un des diables en l’occurrence. Ce que j'ai plutôt bien réussis à faire...avant de me rendre compte que celui qui s'était fait duper...c'était moi. J'ai demandé le pouvoir et les connaissance nécessaire afin de combattre les démons qui hantaient le monde...et me voilà investis de pouvoir capable de bannir n'importe quel suppôt de l'enfer là d'où il vient...

dix-neuf ans...c'est ce que son pouvoir lui avait coûté pour le moment. Plus il l'utilisait et plus son espérance de vie se voyait réduite. Il en avait renvoyer des démons...plus qu'aucun prêtes ne puissent se venter. Mais comme dirait un certain personnage d'un film minable « de grands pouvoirs, implique de grandes responsabilités ». Il sourit et renfrogna un ricanement, s'il se souvient bien, ce personnage de film mourrait à peine après les dix première minutes.

-Mais ce que j'ai appris par la suite...c'est que toute choses a un coup...

Son regard se fit plus sombre. Il regarda Chisaki droit dans les yeux, un sourire presque mélancolique aux lèvres. Son expression était impassible lorsque ces dernier mot sortirent de sa bouche.

-Mon âme...mon existence...c'est ça le prix à payer pour les pouvoir que Bélial m'a fournit. Je ne sais pas combien de temps il me reste Chisaki...vingt, peut-être trente ans...mais je vais mourir...Plus j'utilise ce pouvoir, plus je me rapproche de ce moment fatidique.

Oui...Dorian allait mourir, comme n'importe quel humain. Il ne savait pas quand, ni comment, mais ça allait arriver. Il pourrait tout aussi bien laisser tout ça derrière lui...arrêter d'essayer de préserver l'humanité des menaces démoniaque et surnaturel qui pesaient sur elle. Mais il ne pouvait tout simplement pas. L'humanité méritait un avenir meilleur.
Il se leva et se rapprocha de la petite fée assise sur le canapé de plastique. Il s'assit et, avec la plus grande délicatesse qu'il ai jamais fait preuve, posa sa main sur sa joue.


-Je sais à quoi tu pense...mais je ne peux pas arrêter. Toute ces vies misent en danger par des menaces qui nous dépassent...je ne peux tout simplement pas les laisser tomber. Mais ça ne veux pas dire que, malgré tout, je ne veux pas passer le reste de ma vie seul...et isolé. Tu sais, durant toutes mes aventures, tous ces moments difficiles où j'ai faillis y passer...pendant tout ce temps là, ce qui m'a fait continuer, ce qui m'a fait avancer et persévérer...c'est la perspective de te revoir...même si c'était pendant un court instant. Mais je ne voulais pas te mettre en danger à cause de moi. La malédiction de Bélial...elle apporte mort et désolation partout où je vais, partout où je reste...Il y a seulement ici, dans la maison qu'elle ne fait pas effet...

Avec la même délicatesse qu'il avait fait preuve un peu plus tôt, il la prit dans ses bras, caressant ses cheveux dorés.
Après un court moment, il la regarda dans les yeux, caressant sa joue, comme s'il la voyait pour la première fois. Il sourit.


-Tss...tu n'as même pas pris une seule ride. Je vais finir par être jaloux des fées si ça continue...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Emouvante retrouvaille [PV Chisaki]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Emouvante retrouvaille [PV Chisaki]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Retrouvaille
» Retrouvaille inattendue [pv Zarathos]
» Retrouvaille entre soeurs...|feat Rhéa-Gaïa O'Brain
» Retrouvaille!!! (PV Ryofu Itô) HENTAï
» Retrouvaille inattendue [ouvert à tous ^^]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Magical academy  :: Le Campus :: Le Parc-