Partagez | 
 

 26, l'erreur

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Masculin Messages : 9
Points : 60
Date d'inscription : 12/08/2016

Feuille de personnage
Pouvoir: Aegis
Items:
Statut: Célibataire
avatar
Sujet 26
MessageSujet: 26, l'erreur   Sam 25 Fév - 1:31







× 26 ×


× Physique


Des cheveux d'un cyan étonnant, résonnant avec celui de ses yeux, une peau immaculée sans atteindre le blafard, une constitution que l'on pourrait qualifier de standard si on n'y regarde pas de trop prêt avec trop d'attention, un mètre soixante-dix pour 60 kg, une petite poitrine, des formes discrètes et un maintient qu'un officier ne pourrait envier. Une silhouette rigide et devinons ensemble une musculature fine, rien d'exubérant, mais on a exigé de cette jeune femme des efforts qui ont transformé son corps pour en faire une-simili athlète. Ce n'est pas féminin pour un sous les abdominaux dessinés à la truelle, pas plus que ne le sont les tissus tendus de ses vêtements parfois trop ajustés lorsqu'elle plie un bras ou une cuisse. Toutefois, ne vous laissez pas tromper par ce début peu élogieux, la donzelle n'est pas une bodybuildeuse, mais on ne peut pas se retirer l'idée que peu de femmes de son âge peuvent effectuer 30 tractions, enchaîner sur deux heures de cardio et encore avoir faim d'une petite vingtaine de longueurs dans une piscine olympique. Ses atouts se dévoilent une fois la toilette appropriée trouvée, les vêtements amples ne lui conviennent pas, mais les robes ajustées, les vestes et tailleurs, tout cela lui sied à ravir. Toutefois, il ne faut pas en révéler trop, de dos en petite tenue elle est souvent prise pour un jeune homme, épaules trop droites, dos sculpté, musclée sans excès, comme un ado en pleine puberté ayant la chance de ne pas être sujet au cumul de gras.



× Mental



Peut-on allier passion et raison ? J'aurais tendance à vous dire que non. 26 est dévorée par nombre de sentiments opposés, la curiosité en première place, la retenue en seconde, l'enthousiasme en troisième, le soucis de l'image en quatrième. Le soucis c'est que ces impulsions changent de priorités, selon tout un tas de paramètres sociaux et environnementaux... Elle rêve de s'intégrer parce qu'elle a besoin de contacts humains dont elle n'a que trop manqué, mais dans un même temps, terrorisée de mal faire, de trop pousser ou pas suffisamment. De s'imposer ou d'être transparente, de parler trop ou pas assez... La solitude est une vieille compagne, il est d'autant plus difficile de mettre un terme à une relation de si longue durée. En apparence, c'est une fille sûre d'elle mais lorsque la situation le demande elle peut se transformer en véritable sergent Hartman. Non pas qu'elle soit particulièrement autoritaire, mais raisonne avec efficacité et ne s'encombre pas de convenances et des offusquassions si cela n'est pas utile dans une situation donnée. Elle n'hésitera pas une seule seconde à vous dire de la fermer d'un ton sec si le silence est de rigueur, de vous demander de prendre des risques inconsidérés si cela augmente les chances de réussite d'un projet collectif ne serais-ce que d'un pour cent. A contrario si elle n'a que 0.001% de chance de vous sauver en se jetant à corps perdu dans une situation perdue d'avance, qu'il n'existe pas d'alternative plus efficace et surtout qu'elle tient à vous, vous verrez alors que les sacro saintes probabilités dont elle est friande voleront en éclat sous ses yeux lors de la fraction de seconde nécessaire pour qu'elle vous voie en danger de mort.



× Histoire



- Monsieur, nous avons récupéré le sujet, malheureusement, une complication est inter
- QUELLE EST, la nature, de cette complication

Aussi violemment coupé le scientifique en blouse blanche blêmis, venant de comprendre que sa vie était en jeu...

- Hé bien... Le sujet est décédé, monsieur...

Une seconde, puis une deuxième passèrent, lourdes...  Et un éclat de rire gras et satisfait éclata. Une longue minute s'écoula avant qu'il ne puisse prendre la parole, un sourire mauvais se devinant dans chaque mot.

- Nos armes ont donc un effet sur cette anomalie de la nature, PARFAIT, vous m'en voyez grandement soulagé, depuis le temps qu'on lui courrait après ce petit emmerdeur de première...

Hugues, c'était le nom de l'homme dégarni et diplômé de physique, n'osa point lui dire la vérité... L'individu n'avait pas été sensible à l'armement créé par ses soins, du moins pas comme son commanditaire le pensait. Lui-même avait eu du mal à y croire... Selon ses estimations l'homme aurait pu balayer tout l'escadron, mais il s'était volontairement laissé tuer. VOLONTAIREMENT. Une explication se faisait attendre, mais aucune ne lui venait et cela hantait ses nuits...

- ... Vous m'entendez Hugues ? Je veux que les prélèvements soient effectués ce soir ! Découvrez comment répliquer cette capacité ! Je vous alloue tous les fonds dont vous aurez besoin, tenez-moi au courant des avancées de ce projet.

Mais il n'eut pas le temps d'acquiescer, la communication venait de couper, le laissant là avec le cadavre d'un jeune homme blond comme les blés, sur le visage de ce dernier, s'affichait une mine sereine et même un léger sourire quasi-imperceptible, sibyllin, étrange... Comme si la suite de cette histoire, pour lui, n'avait aucun secret.

Mais ne sautons pas les étapes.

Quelques semaines plus tard, au même endroit...
- Non Hugues, pas d'états d'âmes, je veux que cet escadron soit prêt d'ici à deux mois, accélérez leur croissance, de toute façon leurs pouvoirs stopperons leur vieillissement dès qu'ils se manifesteront non ?

- Cela pourrait entrainer des complications dans leur développement monsieur et...

- Et tant que j'y suis, avez-vous compris d'où venait l'anomalie du numéro 26 ? Et avez-vous synthétisé le manipulateur de génome ? Vos résultats se font attendre comme toujours !

- Le cas de numéro 26 est absolument incompréhensible, selon mes estimations elle ne porte même pas les caractéristiques du sujet Alpha, tout porte à croire qu'elle n'est qu'une succession d'erreurs, toutefois c'est elle qui ressemble le plus à son original en terme purement physique et contrairement à ses homologues, elle n'a pas développé de tares métaboliques, c'est donc un sujet précieux d'étude dans ce domaine...

Encore quelques semaines plus tard, toujours au même endroit...

- COMMENT CA ?

- Une véritable hécatombe monsieur... Dès que les sujets développent leurs capacités leur corps ne semble pas le tolérer, ils meurent suite à une dégénérescence du tronc cérébral, l'unique sujet qui n'a pas de symptômes se trouve être n°26, elle poursuit son entrainement chaque jour, les autres tombent les uns après les autres, je ne parviens pas à les stabiliser. Les numéros de un à 25 sont morts, lde 27 à 32 dans un coma végétatif...

Les essais se poursuivirent et 26 vit défiler des centaines de ses frères, sans qu'aucun ne survive plus de quelques semaines, de son côté en dehors de l'entrainement draconien qu'elle suivait sans broncher elle restait "normale"... Jusqu'à cette fameuse soirée.

La porte de sa chambre, si l'on peut qualifier une alcôve de deux mètres sur deux de chambre, s'ouvrit en laissant place à une personne qu'elle n'avait jamais vue auparavant, mais qui pourtant semblait extrêmement familière. Elle vit dans ses traits le futur que n'avaient jamais atteint ses frères.

- Si tu veux tout savoir, je suis aussi surpris que toi d'être ici.

La réplique fut suivie d'un petit rire nerveux.

Elle le trouvait étrangement attirant, pas comme elle l'aurait été d'un mec en couverture de magasine, mais plutôt comme un feu, comme un gouffre, un abîme. Fascinant et effrayant à la fois.

- Alors, comme ça... Tu es moi ?

Dit il en prenant place sur sur matelas à terre où elle-même se trouvait, à bonne distance.

- Je suis 26.

Un froncement de sourcil répondit à cette réponse

-Tu n'as pas de prénom ?

- Je suis 26. Pas vous. Je suis 26.

Cette crise identitaire balaya tout son enseignement, elle aurait dû sonner l'alarme, l'immobiliser, se jeter sur lui pour le maîtriser, mais il irradiait d'une étrange aura, à la fois tranquille et intouchable, poser un doigt sur lui semblait aussi difficile que de toucher le soleil, trop éloigné, beaucoup, beaucoup trop luminescent, beaucoup trop intimidant, beaucoup trop immuable. Alors qu'il était simplement assis en tailleur à un mètre d'elle, sans aucune once d'agressivité, bourré d'ouvertures, même sur ses gardes ni même méfiant...

- Tu es heureuse ici dis moi 26 ?

- Le bonheur est un mensonge, j'obéis et je n'ai pas d'autre raison d'être.

Des réponses martelées par son endoctrinement, des règles aux fondations profondément ancrées en elle, qui ne se discutent pas et sortent sans avoir besoin d'y réfléchir.

- Donc tu n'es pas heureuse ici ?

- Le bonheur est un mensonge, j'obéis et je n'ai pas d'autres raisons d'être.

Cette phrase résonna tellement fort dans son esprit qu'elle lui fit mal à la tête, comme un marteau contre de la tôle, chaque fois plus fort.

- N'as-tu pas envie d'être ailleurs ?

- Je n'ai pas d'envies, j'obéis et je n'ai pas d'autres raisons d'être.

Un sentiment étrange s'insinuait en elle, elle voulait qu'il se taise... Vraiment...

- N'as-tu pas

Elle n'entendit pas la fin de la phrase, curieusement elle ne compris pas pourquoi fermer les yeux en signe de refus lui avait coupé l'ouïe, mais le spectacle qui l'attendait en les rouvrant était spectaculaire.

Elle était toujours sur son matelas, mais dans une bulle d'un bleu étrange, d'environ la taille d'une voiture utilitaire, les murs autour d'eux avaient été repoussés sur plusieurs mètres et la structure du bâtiment s'effondrait sur eux. Pourtant, l'homme blond était toujours là, souriant.

Il dit probablement quelque chose qu'elle n'entendit pas, sa bulle empêchant le son de parvenir jusqu'à elle... Mais elle écarquilla les yeux la seconde suivante.

Il avait déclenché son pouvoir, mais ce n'est pas quelques murs qui furent éjectés sur les côtés, mais la totalité du complexe qui fut propulsé dans chaque direction, laissant un œil de la tempête les encerclant sur une vingtaine de mètres.

Une main fut tendue. Et elle s'en saisit.

Un nouveau chapitre s'ouvre...

26 a voyagé avec l'homme dénommé Flew pendant deux ans, apprenant les arcanes de la vie réelle, ce qui ne fut pas une mince affaire. En détail il lui expliqua ce qu'il s'était passé, son histoire, sans rien omettre, sa mort, fatigué de courir, d'être immortel. Il pensait que tout se stopperait une fois son existence disparaîtrait, mais ce qui est arrivé par la suite s'était révélé bien pire... Puis son réveil inattendu dans une chambre froide. Tout ceci fut difficile à assimiler. deux  années qui ne parvinrent pas à venir à bout de la maîtrise de son don. Lui refusait de la qualifier de copie, il voyait plutôt en elle une improbable fille qu'il lui revenait d'éduquer dans la mesure de ses moyens, du haut de ses éternels 17 ans. Une des rares choses qu'il lui fut impossible de faire est de lui trouver un prénom pour remplacer ce "26" froid et mathématique, mais peu importe le prénom qu'il lui proposait la même réponse lui était offerte : "Je suis 26". Cette bataille dura peu longtemps, qui était il pour la déposséder de la seule chose qui était à elle pour la remplacer par quelque chose de son choix à lui ? Elle avait beau être de ses gênes, cela n'en faisait pas sa propriété. Si 26 lui allait après tout ce qu'il avait tenté pour lui faire changer d'avis, alors elle resterait 26. Lui-même se demandait s'il parviendrait à changer ses habitudes maintenant qu'il l'avait appelé comme cela pendant des mois...

Toutefois, un jour il dût faire un choix et se séparer d'elle pour qu'elle puisse vivre une scolarité, se faire des amis, apprendre de la vie ce que MA lui avait lui-même appris. La séparation fut difficile, très difficile, comme séparer deux jumeaux qui ont tout en commun.

Sinon le vécu.

L'ancienne sentinelle prit donc contact avec Ren, afin que sa "fille" soit intégrée à MA, pendant qu'il s'occuperait de l'organisation qui tente de leur remettre la main dessus, de son côté, en solitaire.




Quelques Infos

Âge 2 ans et quelques mois, d'apparence 17
Sexe Féminin
Orientation bi
Groupe class="puce"> Espers
Pouvoir Aegis
Alignement loyal bon
Familier Aucun


Description de ton Pouvoir

Le bouclier d'Aegis. Elle peut générer un bouclier autour d'elle sous forme de bulle qui annule toutes les attaques de tous les types. La taille de la bulle varie selon ses émotions mais ne dépasse pas la taille d'une grosse voiture pour le moment, sans compter qu'elle ne peut le maintenir qu'une unique seconde. Si elle le maintient plus longtemps il faut qu'elle puise dans son endurance physique, c'est à dire que pour chaque seconde supplémentaire, cela lui fera l'effet d'avoir couru pendant une heure. Si cette contrainte peut être évitée, c'est en n'utilisant son don qu'une seconde toutes les 10 minutes environs.


Et derrière l'écran ?

Pseudo Ren Samaaaaaaa ~
Âge 25 ans
Disponibilité variable
Un petit mot ? Vous savez, moi je ne crois pas qu’il y ait de bonne ou de mauvaise situation. Moi, si je devais résumer ma vie aujourd’hui avec vous, je dirais que c’est d’abord des rencontres. Des gens qui m’ont tendu la main, peut-être à un moment où je ne pouvais pas, où j’étais seul chez moi. Et c’est assez curieux de se dire que les hasards, les rencontres forgent une destinée... Parce que quand on a le goût de la chose, quand on a le goût de la chose bien faite, le beau geste, parfois on ne trouve pas l’interlocuteur en face je dirais, le miroir qui vous aide à avancer. Alors ça n’est pas mon cas, comme je disais là, puisque moi au contraire, j’ai pu : et je dis merci à la vie, je lui dis merci, je chante la vie, je danse la vie... je ne suis qu’amour ! Et finalement, quand beaucoup de gens aujourd’hui me disent « Mais comment fais-tu pour avoir cette humanité ? », et bien je leur réponds très simplement, je leur dis que c’est ce goût de l’amour ce goût donc qui m’a poussé aujourd’hui à entreprendre une construction mécanique, mais demain qui sait ? Peut-être simplement à me mettre au service de la communauté, à faire le don, le don de soi...

© Halloween × CICI

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Féminin Messages : 367
Points : 1326
Date d'inscription : 28/08/2014

Feuille de personnage
Pouvoir: Se transforme partiellement et intégralement en louve
Items:
Statut: Célibataire
avatar
Keru
MessageSujet: Re: 26, l'erreur   Dim 26 Fév - 1:57

Eh bien tout est nickel, bienvenue chez les Espers ! Amuse-toi bien~

_________________
Merci pour cette magnifique rose Syria~
Keru s'exprime en ff0000 et pense en 990000
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.wattpad.com/user/Louve_K
 

26, l'erreur

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» marc, mon ami, tu as commis une erreur:::
» Des missiles nucléaires volent ils par erreur ?
» Cherchez l'erreur^^
» Kick-Ass ? Moi ? ... Noooon ! Vous devez faire erreur ! Moi c'est Val ;)
» Erreur mortel, la fin d'un première équipage .

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Magical academy  :: Zone Administrative :: Présentations :: Fiches Validées-