Partagez | 
 

 La fin d'une rencontre et le début d'une amitié.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Masculin Messages : 432
Points : 134
Date d'inscription : 04/10/2016

Feuille de personnage
Pouvoir: Vampirisme
Items:
Statut: Célibataire
avatar
Akayami Kirigami
MessageSujet: La fin d'une rencontre et le début d'une amitié.   Mar 27 Déc - 15:12

Ayant quitté la bibliothèque, nous avions marché dans les couloirs de cette académie afin de nous rendre dans ma chambre. Sur notre trajet, nous avions continué notre petit jeu de questions réponses, ce qui m'avait permis d'en apprendre bien plus sur le règlement intérieur et extérieur de ce lieu.

Aliénor m'avais fait par la même occasion découvrir quelques endroits autres que la bibliothèque que je qualifierais de sympa tel que : Le fameux réfectoire où l'on pouvait se réapprovisionner grâce à nos soigneuse petite fées ou encore les salles de classes devant certaines que je croyais reconnaître en étant passé devant lors de ma recherche de la bibliothèque, la vue par les fenêtres sur la cour et un léger aperçu d'un complexe sportif que l'on pouvait voir au loin.

Après quoi, nous somme arrivée dans l'internat, un couloir à la fois formidable d'une part et horrible de l'autre puisque c'était les seuls couloirs où l'on pouvait voir autant de porte à la fois les unes aux côtés des autres et où l'on pouvait se faire voir par des centaines d'yeux en même temps.
Sur plusieurs étages se trouvait différente chambres, il fallait que l'on trouve la mienne parmi toute celle présente alors nous avions commencé la recherche, jusqu'à arrivée au seuil de cette dernière.

<< Nous voilà enfin arrivée devant ma chambre enfin notre chambre. N'hésitez pas à vous mettre alaise enfin je veux dire à faire comme chez vous enfin c'est un peu votre chez vous si vous le souhaitez...>>

Dis-je de façon un peu rapide et l'air stressé, voulant me rattraper de ce que je considérait comme une bêtise, le fait de lui avoir parlé de son chez soi alors qu'elle n'en possédait pas réellement et ce qui était la source de notre venus ici.

Par ailleurs, cette chambre je la découvrait un peu en même temps qu' Aliénor en fait, tel un couple venant d'emménager dans leurs nouvelle résidence. Mais je savais quand même ce qu'il y avait à l'intérieur puisqu'il semblerait que l'administration ait accepté ma demande lors de mon inscription, c'est-à-dire de la remplir de tout ce que j'avais demandé afin que j'ai ma propre chambre, cela me fit plaisir mais j'avoue qu'à mon arrivée je ne m'imaginais pas vivre en colocation, avec une amie. D'ailleurs je ne m'imaginais même pas avoir d'amis aussi vite même si avec un mince espoir j'avais demandé la construction d'une chambre d'amis. Mais ce n'était pas un point négatif, au contraire comment cela pouvait il mieux se passer ?

<< Hum... Je pensais à quelque chose à l'instant et je me disais que peut être... Heu... Nous pourrions nous tutoyer ? Enfin si vous en êtes d'accord. >>

Le fait de la vouvoyer ne me dérangeait guère car c'était après tout une forme de respect pour la personne avec qui je venais de passer une bonne partie de ma première journée et du fait de ma position en tant que noble, même s'il ne restait que cendres et poussière de mon titre, mon éducation m'y forçait mais entre temps, le monde avait évolué et les amis se tutoyai désormais de façon normal.

Mais sans perdre une minute de plus en faisant patienter mon amie dans ce couloirs, je poussa la porte et fit signe à la demoiselle m'accompagnant de passer la première en signe de courtoisie .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Féminin Messages : 125
Points : 586
Date d'inscription : 10/10/2015

Feuille de personnage
Pouvoir: Vampire
Items:
Statut: Célibataire
avatar
Aliénor Sarrazin
MessageSujet: Re: La fin d'une rencontre et le début d'une amitié.   Sam 14 Jan - 18:35

Il ne fallut pas énormément de temps avant de nous trouver devant ça chambre. Sur le trajet, nous avions pu visiter quelque peu le bâtiment, et je pu lui en apprendre d'avantage sur le règlement en ce lieu. Il en connaissait désormais autant que moi. Il faut dire que je ne connaissais que très peu de chose, en d'autres mots, l'essentiel. Il lui fut donc des plus simple d'arriver à mon niveau de connaissance qui est assez faible.

Nous pûmes découvrir en même temps le couloir des dortoirs. Diantre, ce qu'il fut grand et imposant ! D'innombrable portes menant à d'innombrable appartements pour les étudiants se dressaient devant nous, j'en fut surprise. Cette endroit possédait il autant de personnes à loger en son sein ? Je devais probablement être l'une des seules n'en possédant pas, enfin plus maintenant. Non, qu'est ce que je raconte ? Je ne possédait pas d'appartement, contrairement à Akayami. Le lieu où j'allais loger lui appartenait, et il pouvait à tout moment m'en déloger, c'était son droit.

D'ailleurs, je me demandais bien laquelle parmi toutes ces portes menaient à son nouveau lieu de vie. Il y en avait tellement. Il nous fallut donc chercher, à travers les différents couloirs et étages. Ce ne fut pas tâche facile, et cela ce comprend. Mais nous parvînmes à trouver une porte à son nom, gravé sur une sorte de pancarte de bois blanc, avec des lettres dorées disant " Chambre d'Akayami Kirigami ". Il se tourna alors vers moi.

<< Nous voilà enfin arrivée devant ma chambre enfin notre chambre. N'hésitez pas à vous mettre alaise enfin je veux dire à faire comme chez vous enfin c'est un peu votre chez vous si vous le souhaitez...>>

Un léger sourire se dessina sur mon visage. Le pauvre semblait encore plus stressé par tout cela que je l'étais. Il ne devait pas savoir comment s'adresser à moi en évitant de me blesser accidentellement. Ce fut une attention louable de sa part, mais je me sentais coupable qu'il eut à faire tant d'effort pour moi. Le fait qu'il me permit de loger chez lui le prouvait. D'ailleurs, à quoi sa chambre pouvait elle bien ressembler ? Je sais que la plupart des élèves possédaient une chambre différente, adapté à leur goût personnel. Donc, sa nouvelle demeure devait surement le représenter, cependant, je ne le connaissais pas encore assez pour me faire une idée de ce que nous trouverions en ouvrant la porte.

<< Hum... Je pensais à quelque chose à l'instant et je me disais que peut être... Heu... Nous pourrions nous tutoyer ? Enfin si vous en êtes d'accord. >>


Le tutoiement n'est pas une chose qui m'est inconnu, mais je dirais rare dans mon cas. Selon moi, nous tutoyons les personnes dont nous sommes proches, et même si je le considérais comme un ami, il fallait vraiment atteindre... comment dire... un certain rang au près de moi, et très peu de personne possède ce privilège. Peut être un jour, mais en cette instant, pour ma part, ce n'était pas encore possible.

Alors que je m'apprêtais à répondre à sa demande, il ouvrit la porte, me laissant entrer en première, probablement par courtoisie. Dès que je franchis le pas de la porte, je ne pu cacher ma surprise en voyant la décoration de ce lieu. Je cru durant un instant me trouver dans un tout autre monde, un monde luxueux et moderne. Je ne pu croire que malgré le fait qu'il fut né des siècles avant moi, il pouvait posséder autant de technologie. Toutes ces années d'isolement n'ont décidemment pas joué en ma faveur. Je vu ce qui semblait être une cuisine avec d'étrange appareil que je n'eu jamais vu auparavant, une bibliothèque rempli de livre coloré qui semblait être à l'envers, et des poissons nageant gaiement dans le mur. Tout ceci me parut si... étrange. Etais-je vraiment si ignorante pour ne pas comprendre la plupart de ces objets.

Je m'approcha en premier lieu de l'aquarium. J'eu la chance d'en voir auparavant, devant des bâtiments de restauration par exemple, mais celui ci semblait être directement intégré dans le mur. Je commença à frapper doucement dessus avec mon doigt, effrayant ses habitants aquatique. Pourquoi y avait il de l'eau dans ce mur ? N'est t'il pas sensé y avoir une ouverture sur le dessus ? Etait ce une sorte de télévisions ? Oui, j'ai découvert ce qu'étais une télévision en arrivant ici, tandis que je dormais chez quelqu'un. Je me rappela alors subitement de la proposition d'Akayami et me tourna vers lui, souriant timidement.

" Au faites, si vous voulez, il ne me gêne point de me faire tutoyer par vous, mais je préfère, pour ma part, encore vous vouvoyer. J'espère que vous ne m'en voulez pas. "

Je me tourna rapidement vers l'aquarium puis vers lui, curieuse. Il n'allait surement pas m'en vouloir d'essayer de me renseigner sur les choses occupant son logement, si ?

" Pardonnez moi, mais cette aquarium n'est il pas un peu étrange ? Pourquoi est il dans le mur ? Et comment l'en sort-on pour récupérer les poissons y nageant ? "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Masculin Messages : 432
Points : 134
Date d'inscription : 04/10/2016

Feuille de personnage
Pouvoir: Vampirisme
Items:
Statut: Célibataire
avatar
Akayami Kirigami
MessageSujet: Re: La fin d'une rencontre et le début d'une amitié.   Mer 18 Jan - 15:37

Après avoir laissé Aliénor passer en première le seuil de ma chambre, j'enjamba à mon tour cette limite qui séparait la chambre du couloir et me tînt aux côtés d'Aliénor pour admirer cette première pièce. La réaction que je lu sur son visage était de la surprise, ce qui aurait eu du mal à me surprendre puisqu'elle n'avait peut être pas vu beaucoup de chambre aussi grande et aussi équipé, d'ailleurs elle serait peut-être tout aussi surprise de voir le fait que j'étais moi-même impressionné à la vue de cet impressionnant lieu.

Je me tourna vers elle après mettre remis de mes émotions et avec elle je regardais en direction de la pièce équipé d'un micro onde, d'un appareil réfrigéré, et de toutes autres sortes d'équipements électrique avant de continuer notre visite en direction de la bibliothèque où il y avait plein de livre appelé mangas et qui provenaient d'un pays nommé Japon mais traduit de façon à ce que je les comprennent, je me dis à ce moment précis que l'administration avait vraiment tout bien préparer lors de mon inscription. Nous vîmes aussi des poissons dans un mur, enfin dans un aquarium lui même incrusté dans un mur de la chambre, Aliénor avait l'air assez perdu au moment de le voir et semblait se poser beaucoup de questions lorsqu'elle se mit à tapoter avec le bout de son doigt la vitre de ce dernier. Je voulais lui dire de faire attention car cela pouvait être plus fragile que ce que l'on pouvait imaginer mais je décida de la laisser continuer, je ne voulais pas briser ce moment qui semblait la fasciner.

Peu de temps après, quelques secondes d'écart même, elle se retourna vers moi me regardant et en restant souriante bien que son visage avait repris un petit air timide, elle dit :

" Au faites, si vous voulez, il ne me gêne point de me faire tutoyer par vous, mais je préfère, pour ma part, encore vous vouvoyer. J'espère que vous ne m'en voulez pas. "

Quelques minutes avait du se passer depuis notre entrée dans la chambre et il semblait que j'avais déjà oublié la question que je lui avais posé. Je comprenais sa réponse et je l'accepta sans m'y opposé, elle avit fait son choix et cela me convenait tout autant. Et alors que je voulais lui répondre, elle se retourna à nouveau vers l'aquarium et me posa une autre question.

" Pardonnez moi, mais cette aquarium n'est il pas un peu étrange ? Pourquoi est il dans le mur ? Et comment l'en sort-on pour récupérer les poissons y nageant ? "

Après cette question je décida de répondre aux deux qu'elle avait formulé en une seul phrase.

<< Alors pour répondre à vos deux questions, bien sur que non, cela n'aurait aucune raison de me gêner. Je vous ais posé la question pour connaître votre avis sur cette dernière mais si vous me tutoyer, alors je continuerai de la même façon. Je ne vois pas pourquoi je serais le seul à appliquer ce changement. Et ensuite concernant cet aquarium, je pense pouvoir affirmer que... Je n'en sais pas vraiment plus que vous .>>

C'est dernier mots était prononcé avec un grand sourire sur le visage et un air quelque peu gênée, je me sentais un peu idiot, un peu bête étend le commanditaire de tout ce qui se trouvait dans cette chambre, je devrais être au courant de ce fait mais j'avoue ne pas me souvenir d'avoir demandé un tel aquarium.

<< Mais la femme de ménage devrais le savoir et ce doit être elle qui de la même façon s'occupe de toutes le pieces ici.>>

Malheureusement, cette dernière n'étant pas pour le moment présente, nous ne pûmes le lui demander.

Je proposa alors à Aliénor en lui montrant une direction avec ma main, de continuer la visite des lieux. La plupart des pièces était immense, gigantesquement grande comparé à l'idée que je pouvais me faire des chambres vue de l'extérieur comme cette bibliothèque ou encore ce petit espace vert à l'intérieur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Féminin Messages : 125
Points : 586
Date d'inscription : 10/10/2015

Feuille de personnage
Pouvoir: Vampire
Items:
Statut: Célibataire
avatar
Aliénor Sarrazin
MessageSujet: Re: La fin d'une rencontre et le début d'une amitié.   Dim 5 Fév - 21:16

<< Alors pour répondre à vos deux questions, bien sur que non, cela n'aurait aucune raison de me gêner. Je vous ais posé la question pour connaître votre avis sur cette dernière mais si vous me vouvoyez, alors je continuerai de la même façon. Je ne vois pas pourquoi je serais le seul à appliquer ce changement. Et ensuite concernant cet aquarium, je pense pouvoir affirmer que... Je n'en sais pas vraiment plus que vous .>>

Je fus rassurée qu'il n'essaye pas de comprendre mon refus et qu'il l'accepta simplement sans s'en trouver peut être déçu. Cependant, j'eu du mal à me dire qu'il ignorait autant que moi tout au sujet de cet étrange aquarium fixé au mur. Je le regardai surprise suite à sa réponse tandis que lui semblait gêné. Je ne cherchais point à le mettre dans une situation gênante, mais je pensais qu'étant le propriétaire légitime de tout ce que comportait cet appartement à une pièce, et connaissant énormément plus de chose que moi à propos de cette époque, il n'ignorait pas comment ses poissons pouvaient être sorti de leur milieu aquatique. Je m'étais trompée, une fois de plus.

<< Mais la femme de ménage devrais le savoir et ce doit être elle qui de la même façon s'occupe de toutes les pièces ici.>>

Une femme de ménage ? J'ignorais que les étudiants de cette académie pouvaient posséder des domestiques à leur service. Je pensais que seuls les nobles avaient ce privilège, étant donné que la somme pour avoir quelqu'un à son service est pharaonique. Akayami était-il donc de ces personnes fortunées ? Cela se pouvait, mais alors pourquoi une personne de son rang serait arrivée dans ce château ? Plus j'en apprenais, plus j'en ignorais. Ou alors je me trompais lourdement sur la question. Je voulu lui demander directement, mais il aurait été inadapté de poser ce genre de question. Cela ne se faisait tout simplement pas de se renseigner sur la richesse d'autrui. Je gardai donc ma bouche fermé, mais la tête rempli de question à ce propos.

Akayami me proposa de continuer la visite des lieux d'un geste de la main. Je fus en premier lieu surprise par tout cet espace qu'il possédait, mais surtout par les objets que je pu trouver lors de cette découverte de l’endroit. J’eus comme l’impression de me trouver dans un temps qui n’était pas le mien, ce qui fut en parti vrai. Sa bibliothèque était remplie de livre à la première de page coloré, mais au dessin noir et blanc, écrit à l’envers. Peut-être y avait-il eu un souci lors de son élaboration. La salle d’eau y était adjacente, et il était également possible d’accéder à une terrasse à partir de la pièce de séjour, où se situais donc l’aquarium. Enfin, nous jetâmes un coup d’œil au bureau, qui me semblait des plus banal, de la chambre d’Akayami, et finalement de la chambre d’amie, où j’allais donc séjourner.

Cependant une de ses pièces retenu plus particulièrement mon attention, et il s’agissait de la cuisine. Ce lieu fut des plus étranges, et comme elle fut la dernière que nous découvrîmes, j’eu pleinement le temps de m’y intéresser convenablement. La plupart des objets qui se trouvait ici m’était parfaitement inconnu, je n’eus jamais l’occasion de les voir par le passé. Il y avait une sorte d’armoire qui me glaça dès que je l’ouvris, ce qui me fit la refermer aussitôt, une boite de fer avec une partie je dirais transparente, possédant un grand nombre de bouton que je n’osais pas toucher, et bien d’autre chose tout aussi étrange.

Je me dirigeai finalement vers une étrange machine assez grande, avec une ouverture en forme de cercle à l’intérieur, possédant également plusieurs boutons. Curieuse, je me permis d’ouvrir l’engin afin d’en regarder l’intérieur, un rond fait de métal que je frappai doucement. Que pouvait bien être cette chose ? Je refermai l’ouverture et m’apprêtait à tourner les talons quand ma main glissa soudain par accident sur l’un des boutons. Je me retournai choquée vers l’appareil, l’entendant commencer à faire un étrange bruit, et voyant le cercle de métal que je venais d’inspecter, tournant d’un coup à grande vitesse. Tout ceci m’effraya, je ne m’attendais pas à ce que cette machine se mette à faire pareil chose. Avec un regard horrifié je me mis à courir vers Akayami et me cacha derrière lui, continuant à regarder l’engin.

" Qu’est-ce que c’est ? Et comment l’arrête-t-on ? " ais-je demandé complètement paniqué.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Masculin Messages : 432
Points : 134
Date d'inscription : 04/10/2016

Feuille de personnage
Pouvoir: Vampirisme
Items:
Statut: Célibataire
avatar
Akayami Kirigami
MessageSujet: Re: La fin d'une rencontre et le début d'une amitié.   Jeu 9 Fév - 13:00

Aliénor continua de fixer l'aquarium mural de ma chambre avec un air surpris, j'avais l'impression que ma réponse ne l'avait satisfaite, qu'elle s'attendait à autre chose de ma part ce qui me gêna quelque peu de ne pas pouvoir répondre à son attente. Son air intrigué me fit me questionner sur pourquoi avait elle l'air de ne pas connaître les aquariums ou alors était ce juste la taille de ce dernier qui la surprenait.
je me mis à regarder son visage quand je cru un instant voir ses lèvres bouger, je pensais qu' Aliénor me poserai une question mais peut-être était ce mon imagination puisque rien ne sorti de sa bouche à cet instant.

La visite continua, je suivais donc ma soeur de sang vers une autre pièce nous firent le tour de cette chambre qui avait plus l'air et même l'aire d'une maison, d'un appartement. Nous passâmes devant ma chambre à coucher puis celle qui irait à Aliénor, les deux chambres était assez identique au premier abord mais se différenciaient par le contenu de ces dernières. Enfin nous arrivâmes devant la cuisine, dernière pièce de la chambre que nous n'avions pas inspecté et qui attitra tout de suite Aliénor, elle semblait découvrir des choses qu'elle n'aurait pu imaginer, elle ouvrit le frigo et le referma immédiatement après grelottement, le four qu'elle admira à travers sa vitre et fit de même avec la plupart de l'électroménager de la cuisine.
Elle s'arrêta particulièrement devant la machine à laver et se mit à tapoter le cylindre intérieur et à inspecter cette dernière de fond en comble comme si elle y cherchait un soucis, et à l'inverse des autres machines elle se mit à toucher à ses boutons, ce qui eut pour effet de la mettre en route. Aliénor semblait avoir eut peur de son fonctionnement et se mit à courir vers moi comme si un danger la poursuivait et finis sa course dans mon dos, effrayé et me dit :

" Qu’est-ce que c’est ? Et comment l’arrête-t-on ? "

Je ne pouvais la laisser dans cet état, je devais réagir alors je pris la décision de me retourner vers elle et de la regarder avec un petit sourire, étant donné la situation quelque peu ridicule, je voulais me mettre à rire mais cela ne serait approprié surtout quand la personne à réellement peur. Je ne savais pas vraiment quels mots la réconforterait mais les premiers qui me vinrent à l'esprit furent :

<< Allons, allons, rester calme ce n'est rien, je suis surpris de vous en voir surprise mais ce n'est qu'une machine qui sert à laver le linge autrement qu'à la main. C'est une bonne machine.>>

Dis je avant de m'avancer vers la machine et d'appuyer sur le bouton "power" afin de l'arrêter.
Après extinction de la machine, je me retourna vers Aliénor, avança et lui demanda :

<< Vous avez l'air de ne pas connaître certaines choses ici, et vous avez eu peur du fonctionnement de cette machine. Si vous ne savez comment fonctionne tout cela, je peux vous l'expliquer.>>

Je marqua un court temps d'arrêt afin de sélectionner ma prochaine destination et dit :

<< C'est désormais aussi votre chez vous, alors n'hésitez pas à faire comme... Vous le souhaitez. >>

Je lui dit cela tout en ayant l'idée d'aller au jardin afin de me détendre quand, je me rappela à quelle espèce j'appartenais .
Je tournis alors les talons, changea de direction, et partie m'installer dans ma chambre l'air quelque peu déçu.


Dernière édition par Akayami Kirigami le Dim 21 Mai - 10:43, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Féminin Messages : 125
Points : 586
Date d'inscription : 10/10/2015

Feuille de personnage
Pouvoir: Vampire
Items:
Statut: Célibataire
avatar
Aliénor Sarrazin
MessageSujet: Re: La fin d'une rencontre et le début d'une amitié.   Ven 17 Fév - 14:33

Cela peut désormais paraître étrange à beaucoup qu'à cette époque, une personne puisse ne pas connaître l'utilisation d'un "lave linge", mais je n'eus jamais l'occasion auparavant d'en voir une, et encore moins en marche. Ma réaction peut sembler exagéré, voir farfelu, je le reconnais. D'ailleurs, le léger sourire sur le visage d'Akayami n'échappa point à ma vue. Un sourire réconfortant, mais avec un soupçon d'humour, presque de moquerie. Cette peur que j'éprouvais devait lui sembler bien ridicule.

<< Allons, allons, rester calme ce n'est rien, je suis surpris de vous en voir surprise mais ce n'est qu'une machine qui sert à laver le linge autrement qu'à la main. C'est une bonne machine.>>

Il est vrai que cette machine devait être forte utile pour tous. Je me souviens encore, mais très vaguement, des instants où j'essayais tant bien que mal de laver notre linge rongé par la crasse. J'avais au final les mains blessés et écorchés, complètement paralysé et rouge, à force de frotter sans cesse afin de le rendre aussi propre que possible était. Cette machine devait épargner bien des souffrances, ce chargeant de tout le travail ingrat à la place des mortels.

Akayami se dirigea vers la machine, me laissant derrière, tandis que je continuais de trembler de peur. Pour moi, j'avais l'impression d'être en face d'une véritable sorcellerie, ce qui est quelque peut idiot étant donné que je suis un être vampirique, ce qui est déjà un phénomène surnaturel. Je le vis appuyer sur un bouton avant que l'étrange machine ne cesse de fonctionner. Son fonctionnement est t'il donc si simple pour qu'une simple pression sur un bouton arrête tout le processus ? Une fois cela fait, il se retourna vers moi et avança vers ma position.

<< Vous avez l'air de ne pas connaître certaines choses ici, et vous avez eu peur du fonctionnement de cette machine. Si vous ne savez comment fonctionne tout cela, je peux vous l'expliquer.>>

Sa proposition était des plus sympathique, mais je pense, sans méchanceté évidemment, qu'il ne réussirais pas à m'expliquer tout ce que je souhaitais savoir. A moins, bien sûr, qu'il s'y connaissance en mécanique. Je dois avouer que c'était principalement son fonctionnement qui m'intéressait, et non la manière dont s'en servir, mais cela pouvait sans doute m'être utile. Et il faudra bien un jour que j'apprenne à utiliser des machines.

<< C'est désormais aussi votre chez vous, alors n'hésitez pas à faire comme... Vous le souhaitez. >>

Sur ces quelques mots, il tourna les talons et se dirigea vers ce qui devait être sa chambre. Maintenant, que pouvais-je bien faire ? Akayami s'étant réfugié dans ces appartements, je me trouvais seule avec ces affaires à ma disposition, ignorant ce que je pouvais faire, et il était hors de question que j'aille le déranger. Il avait déjà tant fait pour moi.

Après quelques minutes de réflexion, je me décida à aller sur la terrasse que j'avais pu apercevoir rapidement lors de notre petite visite. Heureusement que nous sommes invulnérable au soleil lorsque nous nous trouvons dans l'académie, sinon, nous aurions beaucoup de difficulté. Même encore aujourd'hui, je me demande comment un tel prodigue est possible uniquement dans l'établissement. Mais bref. Je resta de longue minute debout sur la terrasse, les yeux fermés, appréciant de sentir le vent se glisser doucement dans mes cheveux pales. Il est bon d'être à l'air libre.

Cependant, bien que la sensation était des plus agréable, je ne pu m'empêcher de commencer à m'ennuyer légèrement. Il est dommage d'être séparé de quelqu'un, surtout si il se trouve que cette personne est dans le même logement. Surtout qu'il était plus agréable d'être au grand air au lieu d'être enfermé chez soi, et je pense être bien placé pour le savoir. Je décida alors de l'appeler, assez fort pour qu'il m'entende, mais sans crier pour ne pas déranger.

" Akayami ? Pourquoi ne venez vous pas dehors avec moi ? Il fait un temps superbe. "



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Masculin Messages : 432
Points : 134
Date d'inscription : 04/10/2016

Feuille de personnage
Pouvoir: Vampirisme
Items:
Statut: Célibataire
avatar
Akayami Kirigami
MessageSujet: Re: La fin d'une rencontre et le début d'une amitié.   Sam 25 Fév - 9:13

Je venais de quitter Aliénor et je me sentais quelque peu bizarre, je ne comprenais en quoi le fait de se quitter un peu après avoir passé tout ces long moments ensembles pouvait, me faire me sentir bizarre.Arrivé dans ma chambre, je fit un petit tour de tout ce que je pouvais y trouver. Allant de tiroir à armoire en passant par miroir et placard, je décida de prendre un livre qui trainais sur ma petite table basse, m'allongea sur mon lit et me mis à le lire. Enfin lire était peut être un peu exagéré, dans mon cas je me trouvais à feuilleter les pages une page, deux, puis trois, quatre et ainsi de suite jusqu'a sa dernière feuille, je le feuilletais de manière à comprendre ce dont il contait l'histoire mais mon intérêt pour ce dernier fut des moindre. Je reposa le livre cherchant quoi faire de plus, mais une chambre est principalement faite pour y coucher et rien de plus. Ayant quitté Aliénor, avec qui j'avais passé toute la journée, je me mit à ressentir un grand vide, l'ennuie me pris par la suite et des pensées me disant que j'aurais mieux fait de rester avec elle apparurent.

Tout à coup je cru entendre un bruit, comme si on quelqu'un criait mais le son était si faible que je commença à me demander à quelle point ses murs était épais. Je décida après une mure réflexion de sortir de la chambre et de retrouver Aliénor car après tout, ce pouvais être elle qui avait appelé pour de l'aide. Je fit un tour rapide des quelques pièces à proximité mais ce fut un échec, je ne la trouva pas. Je me dirigea vers le balcon par la suite afin de comprendre, pourquoi le chant des oiseaux était parvenu à mes oreilles en sortant de la chambre et pourquoi je ressentais un courant d'air dans une chambre, enfin une maison ou peut importe comment est ce que l'on devait définir notre lieu de résidence. Arrivée au balcon, je vis enfin Aliénor qui était posté là, contre le rebord semblant admirer le paysage que l'on avait de chez nous.

<< Aliénor! Que faite vous ? Est ce vous qui avez appelé à l'instant ? Et que faite vous sur le balcon en pleine journée ? >>

Elle restait là, au soleil, à profiter de la nature comme si de rien n'était alors qu'elle était un vampire. J'étais troublé à la vue de cela mais je décida de me rapprocher, je mis un pied devant l'autre jusqu'à ce que le premier d'entre eux n'atteigne la limite fixé au sol par le soleil. Je ne ressentais aucun désagréments, aucune douleur et mon pied n'avait pas disparu. Je n'en croyait pas mes yeux alors je décida d'y aller franchement et fit un bon en avant, tout mon corps se trouvait maintenant entier au soleil.

Après cela je ne put qu'admirer à mon tour le paysage, la vue que nous offrait le balcon et pour cela il fallait que je m'appuis sur ce dernier tel que le rituel sacré pour bien profité de ce moment le voulais. Et c'est ce que je fit.


Dernière édition par Akayami Kirigami le Dim 21 Mai - 10:42, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Féminin Messages : 125
Points : 586
Date d'inscription : 10/10/2015

Feuille de personnage
Pouvoir: Vampire
Items:
Statut: Célibataire
avatar
Aliénor Sarrazin
MessageSujet: Re: La fin d'une rencontre et le début d'une amitié.   Lun 6 Mar - 20:45

Après avoir appelé Akayami dont je ne reçus aucune réponse de sa part, je me retournai afin de continuer à admirer pleinement le paysage. Je commençais à me demander pourquoi il n'était point venu malgré mon invitation. Peut-être était-il occupé à d'autre activité me disais-je, après tout, il ne pouvait pas passer tout son temps à s'occuper de ma personne, il en avait déjà fait plus que le nécessaire. Cependant, je me sentais bien en sa présence, même rassurée. Peut-être parce que nous partagions le même fardeau tous les deux, mais ce n'était pourtant pas le premier vampire que je rencontrai. Alors pourquoi me sentais-je ainsi avec lui ? Je l'ignorais. A ce sentiment chaleureux et joyeux se mélangea alors une peur. Une peur qui, à mon grand malheur, se trouvait être pour moi une excellente connaissance : celle de le perdre. J'eus peur de m'attacher pour le voir par la suite disparaître dans une route brillante où je n'avais aucune chance de le suivre.

<< Aliénor! Que faite vous ? Est ce vous qui avez appelé à l'instant ? Et que faite vous sur le balcon en pleine journée ? >>

Cette voix inquiète et paniquée me réveilla de suite du monde de mes songes. Je me retournai précipitamment vers la source de cette voix qui se trouvait être Akayami, quelque peu surprise par sa réaction. Apparemment, mon invitation à me rejoindre ne lui eut était transmis à travers les murs que comme un cri quelconque, peut-être même un cri de détresse. Soit ce fut ma voix qui ne portait pas suffisamment, soit les murs de ce logement étaient des plus épais. Je me sentais coupable de l'avoir inquiété pour rien, j'avais dû le déranger.

En tout cas, ce qui me surprit le plus fut la dernière partie de sa déclaration. Il semblait étonné de me voir m'exposer en plein jour au rayon du soleil, et d'ordinaire, il avait raison. Cependant, il ne devait pas savoir que nous étions insensibles au soleil tant que nous nous trouvions à l'intérieur du portail de l'académie nous séparant de la ville. Un léger sourire se glissa sur mon visage lorsque je repensai à ma première réaction en l'apprenant. Ayant perdu la notion de l'heure, j'étais restée dans la cour jusqu'au levée du jour, et ma panique atteignais alors des sommets jusque-là inexploré. Je remarquai très vite que je ne ressentais aucune douleur malgré ces rayons persans, et après quelques recherches, je ne tardai pas à en comprendre la raison. Bien que je n'en comprends toujours pas le fonctionnement.

Bref, quelque peu troublé par le spectacle que je devais lui offrir, Akayami ne tarda pas à ce joindre à moi, non sans exprimé une once d'hésitation, ce qui est des plus compréhensible. Il s'agit d'un fait connu pour tous après tout, nous ne pouvons résister au soleil. Donc, ce dire qu'après des siècles nocturnes, il nous est possible à un endroit du monde de déjouer cette fatalité, c'est quelque chose de difficile à concevoir.

Après un bon final, il se retrouva à mes côtés, également inondé de lumière que nous offrais le soleil. Il ne tarda alors pas à regarder le paysage que nous offrait ce balcon sur la cour, et je recommençai à faire de même. Le climat était des plus doux, et tout était calme, comme si le temps s'était suspendu un instant afin de nous laisser admirer la vue qui s'offrait à nous en paix. Je me tournai vers Akayami, souriant timidement.

" Je suis navrée. J'avais omis de vous informer que nous étions invulnérables au soleil au sein de l'établissement. Cependant, je ne pourrais vous expliquer comment un tel prodige est possible. "

Un court silence s'en suivie avant que je ne me décide à parler de nouveau. Je n'ignore pas que cela peut-être dérangeant lorsque l'on veut admirer le paysage paisiblement, mais ne l'avais-je pas appelé au départ afin d'avoir un minimum de conversation en sa compagnie ? Puis, je souhaitais m'assurer que je ne l'avais pas déranger dans ses appartements.

" J'espère que je ne vous ais point déranger plus tôt en vous invitant à vous joindre à moi, pendant que vous étiez dans votre chambre. "

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Masculin Messages : 432
Points : 134
Date d'inscription : 04/10/2016

Feuille de personnage
Pouvoir: Vampirisme
Items:
Statut: Célibataire
avatar
Akayami Kirigami
MessageSujet: Re: La fin d'une rencontre et le début d'une amitié.   Ven 10 Mar - 6:32

Ce que le temps pouvait être bon en cet instant, je dirais même idéal, il y avait juste assez de vent pour nous rafraîchir le visage et les rayons du soleil pouvais enfin faire frissonner ma peau de toute son étendue.
Et rien qu'à elle la vue de ce paysage me fit me sentir bien, tout comme la compagnie que me tenais Aliénor.
Je continua d'admirer ce paysage éblouissant lorsque du coin de l'oeil je pu voire, Aliénor se tourner vers moi en arborant un sourire qui faisait que toutes les femmes de ce monde était encore plus appréciable qu'à l'ordinaire.

" Je suis navrée. J'avais omis de vous informer que nous étions invulnérables au soleil au sein de l'établissement. Cependant, je ne pourrais vous expliquer comment un tel prodige est possible. "

Étrangement un court silence vint couper Aliénor avant qu'elle ne continue mais ce court moment qui ne devait durer qu'une demi seconde, sembla au final pour moi durer plusieurs minutes, plusieurs minutes durant lesquelles je pouvais penser à toutes sorte de choses, poser toutes les questions que je souhaité à Aliénor mais sans réponse évidemment, et où je pouvais réfléchir à ce que pouvais bien penser ma compagne en voyant ce paysage en face de nous.

Mais le court instant prit fin et Aliénor continua.

" J'espère que je ne vous ais point déranger plus tôt en vous invitant à vous joindre à moi, pendant que vous étiez dans votre chambre. "

C'était donc bien elle qui avait appelé il y a peu, du moins c'est ce que je déduisait de la situation et de sa phrase, mais m'avait elle appelé pour admirer le paysage seulement ? Ou avait-elle quelque chose dont elle voulait me faire part ? Ou encore autre chose ?

<< Non ne vous en faites à ce propos, je commençais justement à me dire qu'être avec vous était le meilleur moment de la journée.
Enfin effectivement c'est surprenant que l'on puisse enfin vaincre l'une de nos plus grandes peur et faiblesse. Par ailleurs, j'avais déjà pensé à parer un de ces problèmes qui est : Le feu. Voyez vous cet anneau à mon auriculaire? Il me permet de manipuler le feu et donc de m'en protéger. >>


Dis je d'un air pas moins fier et avec un grand sourire jusqu'aux oreilles.

Je me retourna vers le paysage que l'on pouvait admirer afin de contempler la beauté de ce soleil couchant, puis je proposa à Aliénor:

<< Avez vous faim ? Cela vous intéresserait t-il de m'accompagner au réfectoire afin de nous rassasié ? Et puis j'aimerais demander aux fées qui s'en occupe, d'où tirent elles le sang que nous buvons. >>

La journée aller se finir et il fallait préparer la chambre d'Aliénor pour qu'elle puisse dormir. Enfin je trouve cela tout de même étrange qu'un vampire se mette à dormir la nuit, mais faisons comme ça pour l'instant et nous verrons bien.


Dernière édition par Akayami Kirigami le Dim 21 Mai - 10:42, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Féminin Messages : 125
Points : 586
Date d'inscription : 10/10/2015

Feuille de personnage
Pouvoir: Vampire
Items:
Statut: Célibataire
avatar
Aliénor Sarrazin
MessageSujet: Re: La fin d'une rencontre et le début d'une amitié.   Dim 19 Mar - 16:56

Ma remarque laissa Akayami quelque peu... perplexe. Comme si il s'interrogeait sur quelque chose, mais sur quoi ? J'avais bien compris plus tôt qu'il ignorait au départ qui l'avait appelé, ou juste crier, et surtout pour quel motif. S’attendait-il à ce que je l'appelle pour une toute autre raison ? Je l'ignore encore à ce jour.

<< Non ne vous en faites à ce propos, je commençais justement à me dire qu'être avec vous était le meilleur moment de la journée.
Enfin effectivement c'est surprenant que l'on puisse enfin vaincre l'une de nos plus grandes peur et faiblesse. Par ailleurs, j'avais déjà pensé à parer un de ces problèmes qui est : Le feu. Voyez vous cet anneau à mon auriculaire? Il me permet de manipuler le feu et donc de m'en protéger. >>


La première partie de sa phrase teinta bien évidemment mon teint pâle en un doux rouge discret sur mes joues. Cela faisait du bien d'entendre ce genre de compliment de temps en temps, de se sentir apprécier par quelqu'un. C'est un sentiment chaud et agréable grandissant au plus profond de nous, personne ne peut ignorer ou haïr un tel sentiment. Combien de temps n'avais-je pas entendu cela ? Plus je me remémore tout ça, plus je me dis que j'ai vraiment été seule trop longtemps, surtout que je n'arrête pas de le répéter, haha ! En tout cas, ce qu'il dit est réciproque. C'est justement pour ceci que j'ai voulu qu'il se joigne à moi sur ce balcon.

Mon regard se tourna assez rapidement vers la bague qu'il portait une fois qu'il l'eu mentionné, surtout en ce qui concernait ses pouvoirs qu'il lui procurait. Il s'agissait d'un anneau serti d'un magnifique rubis d'un rouge éclatant. J'eu l'étrange impression de brûler juste en la regardant, sans doute une invention de mon imagination créé par ma connaissance de son pouvoir. Pour un vampire, cette arme pouvait être redoutable, et je craignais donc pour la sécurité d'Akayami, même si il semblait être fier de son bien. Que lui arriverait il si il ne parvenait pas à contrôler convenablement l'étendu de cette puissance ? Je n'osais l'imaginer. J'espérais sincèrement qu'il savait ce qu'il faisait, et que ce bijou ne lui porterait point préjudice. Il se retourna vers l'horizon, avant de reprendre, tandis que je le regardais toujours, des plus inquiète.

<< Avez vous faim ? Cela vous intéresserait t-il de m'accompagner au réfectoire afin de nous rassasié ? Et puis j'aimerais demander aux fées qui s'en occupe, d'où tirent elles le sang que nous buvons. >>

Il est vrai que cela fait quelques jours que je jeunes, et plus je me rassasie, plus j'ai de chance de ne blesser personne. Je me souviens encore de ce qui c'était produit quelques jours plus tôt, et ce fut une horreur dont je ne souhaites pas vraiment me rappeler. Cependant, mon esprit était ailleurs. En effet, depuis qu'il m'avait montré son anneau, tout cela me turlupinait au plus haut point. C'était tout à fait normal que je sois inquiète pour lui après tout. Cette maudite bague avait le pouvoir de le tuer, et je ne pouvais pas accepter cela. Je savais que j'allais le regretter, mais je sentais que je n'avais pas le choix.

J'acquiesça d'un signe de tête avant d'en faire un autre, lui demandant de passer devant. Alors que nous commençâmes à nous rapprocher tous deux de la porte, je jeta un coup d'œil furtif à la bague, me demandant encore si je ne devais pas renoncer à cette idée qui pouvait être quelque peu radical. Cependant, le temps me manqua. Nous n'étions plus qu'à quelques pas de la porte, et sans une seconde pensée, j'arracha d'un geste vif l'anneau du doigt d'Akayami, avant m'écarter d'au moins un mètre de lui. Je serrais la bague dans mon poing, collé sur ma poitrine, et mon visage traduisait ma peur à ce que je venais de faire. Je n'avais pas réfléchi.

" Je ne peux vous permettre de la garder plus longtemps, c'est bien trop dangereux ! " ai-je dis complètement paniquée, attendant sa réaction.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Masculin Messages : 432
Points : 134
Date d'inscription : 04/10/2016

Feuille de personnage
Pouvoir: Vampirisme
Items:
Statut: Célibataire
avatar
Akayami Kirigami
MessageSujet: Re: La fin d'une rencontre et le début d'une amitié.   Dim 21 Mai - 10:41

Après ma proposition pour aller se rassasier à Aliénor qui avait légèrement hoché la tête en guise d'affirmation, et alors que nous nous apprêtions à quitter le jardin intérieur, je senti un instant que quelques chose m'avait était dérobé et pris de force.

" Je ne peux vous permettre de la garder plus longtemps, c'est bien trop dangereux ! "

Il s'avérait que ce qui venait de m'être pris était la bague que j'avais précédemment montrer à Aliénor, celle qui me permettait de manipuler l'élément du feu.
Cette dernière ne se trouvait a présent plus à mon doigt, je me retourna avec le plus grand sourire qu'il m'avait été donné de faire jusqu'à maintenant, mais ce sourire n'était là que dans le but de cacher la déception et la colère que je pouvais ressentir, il vrai que je n'aurais jamais pensé que ce qui me semblait être une alliés pourrait me trahir et ainsi me décevoir de cette façon.
Pour me rendre compte et confirmer ce qui venait réellement de se passer, je me retourna avec mon visage défiguré par mon sourire vers Aliénor et lui demanda :

<< Excusez moi, pourrais je savoir ce que vous faites? En quoi cela est-il dangereux de se prémunir contre un élément plus que menaçant à notre égard ? Et qui plus est, il est plus dangereux pour vous de la garder en votre possession que moi qui sait la contrôler vous vous en doutais n'est ce pas ? >>

Avec ces paroles, je tendis la main avec l'espoir que ma camarade me rende la bague qu'elle venait d'extirper de ma main.

<< Je trouve cela très agréable de votre part que vous vous inquiétez pour moi mais , ne croyez vous pas que vous poussez l'idée un peu trop loin cher Aliénor ? Dite moi je vous en pris que vous avez fait cela par jalousie ce que je comprendrais et me ferait passer l'éponge sur cet acte. Sans quoi, je me verrai dans l'obligation de mettre un terme à notre amitié. >>

Dis je sur un ton agacé et presque énervé.
Et malgré le fait que j'allais surement perdre quelqu'un de précieux, ma volonté de récupérer cet objet magique était ma seul priorité. Comme un être possédait par la volonté d'acquérir plus et toujours plus de pouvoir.

Bien que je me doutais quelque peu que si Aliénor m'avait pris la bague ce ne serait sûrement pas pour me la redonner, je tentais de garder mon calme mais chaque nouvelle secondes qui s'écoulait sans que la bague ne revienne en ma possession était une torture, et attisait de plus en plus mes sentiments négatif envers la responsable de ce drame.
Tentant de garder mon calme malgré l'air sévère que je pouvais arborais, je finis par lâcher prise en me retournant et en continuant d'avancer sans même attendre Aliénor ou même lui jeter un seul regard.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Féminin Messages : 125
Points : 586
Date d'inscription : 10/10/2015

Feuille de personnage
Pouvoir: Vampire
Items:
Statut: Célibataire
avatar
Aliénor Sarrazin
MessageSujet: Re: La fin d'une rencontre et le début d'une amitié.   Dim 21 Mai - 14:44

Quand je vu Akayami se retourner vers moi, j'eu l'envie soudaine de m'écrouler au sol. Il me souriait. Un grand et large sourire c'était formé sur son visage. Mais il était faux, complètement faux, et ne servait probablement qu'à cacher la rage qui bouillonnait en lui. Comment avais-je pu faire ça ? Comment avais-je pu faire quelque chose d'aussi stupide ? Tout ce que je souhaitais, c'était le protéger, ne souhaitant pas qu'une autre personne que j'aimais se blesse, voir meurt. Mais voilà que maintenant, mon acte de protection se retournait contre moi. Je pouvais le perdre d'une façon différente.

<< Excusez moi, pourrais je savoir ce que vous faites? En quoi cela est-il dangereux de se prémunir contre un élément plus que menaçant à notre égard ? Et qui plus est, il est plus dangereux pour vous de la garder en votre possession que moi qui sait la contrôler vous vous en doutais n'est ce pas ? >>

Je savais qu'il avait raison, je ne le savais que trop bien. Et pourtant, je me sentais figée, paralysée de peur par la situation. Devais-je lui rendre cet objet et prendre le risque qu'il se blesse, ou le laisser s'éloigner de moi, en sachant qu'il était en sécurité ? Mais il me l'avait dit lui même, il savait contrôler le pouvoir de cette bague contrairement à moi. C'est moi qui était la plus en danger dans le cas présent. Mais devais-je pour autant la lui rendre ? Mon esprit était tourmenté, je n'arrivais plus à réfléchir posément, je ne pouvais plus rien faire à ce moment à par hocher la tête à sa question. Je le vis tendre la main vers moi, espérant surement que je lui remette la bague. Je le voulais tant, et pourtant, quelque chose m'en empêchait.

<< Je trouve cela très agréable de votre part que vous vous inquiétez pour moi mais , ne croyez vous pas que vous poussez l'idée un peu trop loin cher Aliénor ? Dite moi je vous en pris que vous avez fait cela par jalousie ce que je comprendrais et me ferait passer l'éponge sur cet acte. Sans quoi, je me verrai dans l'obligation de mettre un terme à notre amitié. >>

Par jalousie ? Je ne l'avais nullement fait afin de satisfaire une quelconque envie de pouvoir, ou bien de luxe. Je ne l'avais fait que dans un seul et unique but, le protéger de cet objet infernal. Mais, je ne pris nullement le temps de pleinement réfléchir aux conséquences de cette folie. Je me retrouvait désormais debout, tremblante, et au bord des larmes. Seigneur, pourquoi mes plus beaux moments se transforme tous en cauchemar avant même que j'eu le temps d'en profiter ? Pourquoi me faire monter au ciel pour que je puisse ensuite côtoyer les enfers ? Qu'ai-je fait au bon dieu ?

A cet instant, je n'avais plus qu'une envie. Lui dire ce qu'il voulait entendre, même si il s'agissait d'un mensonge, lui dire que j'avais agit aveuglement poussé par ma jalousie, et lui remettre son bien, mais ma langue semblait collé au sommet de mon palet, et au lieu de lâcher prise , je ne faisais que resserrer mon poing où l'anneau était logé.

Malheureusement, avant que je ne puisse reprendre le contrôle de mes membres, le temps qui m'était impartie semblait s'être écoulé. Son visage sévère, et pourtant calme dans le même temps, se retourna finalement pour s'éloigner de moi. Les larmes commencèrent finalement à traverser librement mon visage. C'était finit. Je l'avais perdu. Je l'avais perdu comme j'avais perdu tous les autres. Moi qui pensait finalement m'être faite un véritable ami, voilà qu'il s'éloignait de moi à cause de mes actions démesurés.

Non... ça ne pouvait pas se finir ainsi à nouveau. Je ne voulais pas qu'il me quitte. Pas lui. C'est alors que je ressenti finalement que les contrôles de mon corps m'avaient été rendu sous cette pression et cette détermination de ne pas le laisser partir. Je ne voulais pas que notre amitié nouvellement formé s'efface. Je souhaitais la garder avec moi à jamais. Je souhaitais garder Akayami avec moi à jamais. Je couru vers lui et le prit dans mes bras par derrière, pleurant librement sur son dos, mais j'essaya tout de même de ne pas le mouiller.

" Je suis navrée, profondément navrée. Je ne voulais pas faire ça, je le jure. C'est juste... que je ne voulais pas te perdre toi aussi. Je t'en supplie, je te promets de ne plus agir de la sorte. Je comprendrais que tu n'es plus confiance en moi et que tu m'exclu de ta chambre, mais je veux que l'on reste ami. "


Voilà que je venais finalement de le tutoyer dans un instant aussi dramatique. Je voulais lui montrer à quel point il comptait pour moi, et j'étais prête à tout pour ce faire. Il n'allait pas m'abandonner ainsi, n'ai-je pas raison ? Je n'avais aucune certitude de ce que j'avançais, mais je l'espérait du plus profond de mon être. Tout en continuant à le serrer contre moi, j'ouvris ma main devant lui, celle tenant la bague, la lui montrant distinctement. Ayant le visage contre son dos tout du long, je ne pu voir sa réaction face à tout ceci, mais je sais qu'il pouvait voir que je regrettais, et que je souhaitais qu'il reprenne sa bague si tel était son souhait.

" Si tel est ton souhait, je ne peux en aucun cas refuser de te la rendre, il s'agit de ton bien, et non le mien. Je t'en supplies, juste pardonne moi pour cette acte démesuré. Par pitié. "

Bien que plus calme, ma voix semblait encore chancelante, du aux larmes qui continuaient de couler, et ma tristesse et ma culpabilité toujours grandissante. Le serrant délicatement, je ne pu qu'attendre, et espérer que cette amitié naissante ne touchait pas déjà à son terme.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Masculin Messages : 432
Points : 134
Date d'inscription : 04/10/2016

Feuille de personnage
Pouvoir: Vampirisme
Items:
Statut: Célibataire
avatar
Akayami Kirigami
MessageSujet: Re: La fin d'une rencontre et le début d'une amitié.   Mar 23 Mai - 16:39

Alors qu' Akayami s'en alla sans faire surgir un seul son, sans se préoccuper de sa partenaires qui venait pour lui de le défier et de le trahir, Aliénor se mit à courir dans sa direction et bien qu' Akayami entendait ses pas, il ne changea pas pour autant d'attitude.
Puis vint le moment où Aliénor l'encercla de ses deux bras alors qu'elle pleurait à chaude larmes sur son dos comme si elle regrettait son acte et qu'elle souhaitais se faire pardonner. Dans le même temps Aliénor dit en versant ses larmes :

" Je suis navrée, profondément navrée. Je ne voulais pas faire ça, je le jure. C'est juste... que je ne voulais pas te perdre toi aussi. Je t'en supplie, je te promets de ne plus agir de la sorte. Je comprendrais que tu n'es plus confiance en moi et que tu m'exclu de ta chambre, mais je veux que l'on reste ami. "

Mais Akayami n'en avait que faire il avait eu sa réponse ou plutôt il n'avait pas eu la réponse de la part d'Aliénor qu'il attendait, et était resté sur cette idée.
Bien entendu entendre Aliénor le tutoyer aurais pu lui faire plus que plaisir mais il se sentais non pas perdu mais à nouveau seul, comme lors de son arrivée à l'académie.

Aliénor, sa camarade vampire continuant de le serrer dans ses bras commença à ouvrir l'une de ses mains et dans le creux de celle ci se trouvait un anneaux sertis d'un rubis, la bague qui avait était prise à Akayami plutôt. Aliénor se mit à supplier son camarade de reprendre sa bague si il la voulais vraiment ce qu'il souhaitait évidemment.

" Si tel est ton souhait, je ne peux en aucun cas refuser de te la rendre, il s'agit de ton bien, et non le mien. Je t'en supplies, juste pardonne moi pour cette acte démesuré. Par pitié. ".

Akayami qui avait complètement arrêtait de se mouvoir commença à nouveau à bouger, tout d'abord son bras gauche se leva à mi-hauteur afin de récupérer l'anneau de la main d'Aliénor. Le mouvement était lent et délicat, il repris sa bague et à l'aide de son autre main, l'a remis à son doigt avant de poser ses deux mains sur celles d'Aliénor et de dire :

<< Je m'excuse pour ce qui vient de se passer, je me suis peut-être quelque peu voir trop emporté pour une raison qui me parait clairement futile, je comprend votre ressenti face à ce qui vient de se passer et je comprendrais tout autant que vous ne vouliez pas rester plus longtemps à mes côtés. Je ne sais pas ce qui m'a pris pour réagir comme cela, encore une fois pardonnez moi. >>

Et effectivement Akayami ne savait pas vraiment pourquoi il avait été aussi froid avec sa seul amie et même si Aliénor ne le voyait pas, il était déjà assez heureux de voir que le problème n'avait pas laisser place à la violence. Alors qu' Akayami continuais de serrer les mains de sa camarade contre lui, il lui sembla avoir senti ce que l'on pourrait appeler une larme coulait sur son visage, une larme provenant sûrement de la joie de ne pas avoir perdu la seul personne sur qui comptais pour lui actuellement.

Akayami tout en restant dans le cercle créé par Aliénor se tourna vers cette dernière avant de pouvoir à son tour l'enlacer de ses bras et la serrer contre lui comme pour garder sa fierté, il regarda en l'air et se retint de pleurait et dit :

<< Je suis heureux de t'avoir rencontré et si tu veux bien me pardonner pour cette acte, prions pour que plus rien de ce genre n'arrive et restons ensemble, veillons l'un sur l'autre aussi longtemps que nos vies nous l'accorderons, Aliénor. >>

Malgré le problème auquel Akayami avait dû faire part et la confiance qu'il avait accordé à Aliénor qui avait presque disparu, notre vampire voulait croire en une suite avec sa partenaire et décida de lui redonner sa confiance en espérant qu'elle oubliera ce mauvais passage et qu'ils pourront tout reprendre là où tout s'étaient arrêté.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: La fin d'une rencontre et le début d'une amitié.   

Revenir en haut Aller en bas
 

La fin d'une rencontre et le début d'une amitié.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» L'amitié n'a pas de prix...(PV : Petit Lagon)
» L'amitié d'Herbert Pagani.
» Le début turbulent d'une grande amitier (PV Pelage Roux)
» Virtualité...
» The reason [PV CHASE]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Magical academy  :: Le Château :: A l'intérieur des murs :: L'internat :: Chambre d'Akayami-