Partagez | 
 

 Petit entraînement dans la forêt [PV Yuuko Yamazaki]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Féminin Messages : 28
Points : 95
Date d'inscription : 02/10/2016
avatar
Ayame Murasaki
MessageSujet: Petit entraînement dans la forêt [PV Yuuko Yamazaki]   Ven 21 Oct - 18:39



Petit entraînement dans la forêt
Ayame Murasaki et Yuuko Yamazaki

Cela faisait tout juste quelques jours qu'Ayame était arrivée à Nariyu en compagnie de son fidèle familier et ami, Kuro, un adorable chat-fée noir qui la suivait depuis qu'elle était toute petite. Sans lui, elle ne serait probablement pas arrivée jusqu'ici et elle n'en n'aurait probablement pas eu le courage. L'incendie du manoir causé par les villages était toujours gravé en elle, cela l'avait profondément affecté. Hormis Kuro, la seule et unique personne sur qui elle pouvait compter, était malheureusement décédée d'une crise cardiaque. Cet homme qui l'avait élevé comme si c'était sa propre fille, elle lui serait éternellement reconnaissante. Elle n'avait pas vécu que des jours heureux en dehors du manoir, mais d'une certaine façon, cela avait été une bonne expérience et avait également permis à son caractère de se forger. Au final, ses pouvoirs s'étaient déclenchés suite à tout ce qui s'était passé dans sa vie, donc ce n'était pas forcément une mauvaise chose. N'ayant pas l'habitude de côtoyer d'autres personnes et ayant été rejetée car différente des autres, la jeune elfe passait le plus clair de son temps avec Kuro, qui restait souvent perché sur son épaule. Depuis qu'elle était arrivée à Nariyu, elle n'avait adressé la parole à personne. Cependant, cela ne la dérangeait pas plus que ça. Tant qu'il y avait Kuro, elle ne demandait rien de plus.

Ne connaissant pas encore très bien les alentours et préférant le calme au tumulte de la ville, Ayame décida d'aller se ressourcer en forêt. Là-bas, elle pourrait s'entraîner au sabre et il y avait peu de chance pour que quelqu'un ait la même idée qu'elle. À moins que ce ne soit quelqu'un d'aussi solitaire qu'elle, mais c'était peu probable. Vêtue de sa longue robe blanche avec de la dentelle de couleur violette par endroits, elle prit soin d'accrocher sa barrette en forme de papillon, une jolie fleur blanche et pour finir un ruban violet. Étant de précieux cadeaux qu'elle avait reçus de son père, elle se devait de ne pas les oublier ! Comme il avait l'air de faire frisquet dehors, elle enfila également une longue cape en accord avec le reste de sa tenue. Une fois ses chaussures mises, elle était fin prête pour se rendre dans le lieu tant désiré. La demoiselle sortie donc avec Kuro de l'académie pour se rendre en ville avec la ferme attention de demander où se trouvait la forêt la plus proche. Elle marcha un long moment avant de trouver ce qu'elle cherchait, une boutique où on pourrait la renseigner. Une personne, probablement la patronne, lui indiqua gentiment où se situait la forêt et l'itinéraire qu'elle pouvait emprunter à pied. Après une bonne heure de marche, Ayame arriva enfin et fut ravie de voir autant de verdure. Elle ne savait pas si c'était à cause de ses origines elfiques ou seulement parce qu'elle avait vécu dans un manoir entouré d'une forêt, mais le spectacle qui s'étendait sous ses yeux était suffisant pour qu'elle retrouve toute son énergie. Elle trouva un coin à l'ombre et où une rivière coulait à proximité. C'était l'endroit idéal pour pratiquer ! Elle sortit son sabre puis commença l'entraînement. Pendant ce temps, Kuro attendait tranquillement sous un arbre. Désormais, elle ne faisait plus qu'un avec son arme. Elle était tellement absorbée, qu'elle ne remarqua même pas qu'on l'observait silencieusement.

*Je sens que je vais rester un bon moment ici ! La seule chose qu'il manque, c'est un partenaire.*

L'époque où elle avait pour partenaire son propre père, lui manquait énormément. Si cela avait été possible, elle aurait souhaité retourner au moment où il était encore en vie. Cependant, elle savait qu'elle ne devait pas continuer à trop penser au passé, il n'y avait qu'une seule chose à faire, aller de l'avant ! Pour elle, mais également pour que feu son père soit fier d'elle.  
Code by Joy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Féminin Messages : 143
Points : 670
Date d'inscription : 04/05/2016

Feuille de personnage
Pouvoir:
Items:
Statut: Célibataire
avatar
Yuuko Yamazaki
MessageSujet: Re: Petit entraînement dans la forêt [PV Yuuko Yamazaki]   Ven 21 Oct - 22:03

Petit entraînement dans la forêt
Je ne comprends pas. Pourquoi continuer de vivre auprès d'un homme qui a transformé tes enfants en armes ? Tu serais tellement mieux ailleurs, tu le mérites. Tu pourrais trouver quelqu'un de bien, fonder une famille normale qui aurait son lot de problème comme tout un chacun. Au moins tu serais heureuse. Mère, comme je te le dis dans la lettre que je viens de poster, je m'inquiète pour toi, te savoir avec ce monstre ne me rassure pas, je sais qu'il me cherche encore et qu'il ne cessera sûrement jamais, je sais également que la raison pour laquelle tu restes, c'est moi. Ainsi, tu es prête à me prévenir s'il s'approche un peu trop de moi, cependant, dois-je fuir toute ma vie l'homme qui a fait de moi une tueuse ?

Cela fait un peu plus d'un mois que je vis dans cet endroit qui possède le taux de monstre le plus élevé du pays. Je dis ça mais je me compte dans cette population. Et cela fait longtemps que je me suis résigné, j'ai appris à accepter ce don, cette malédiction, peu importe la façon dont je la nomme, cela fait partie de moi, je ne peux plus le nier.

Mon quotidien a peu changé, je me lève toujours aux aurores afin de m’entraîner, c'est important de garder la forme, même si je n'ai jamais souhaité devenir ce que Père à fait de moi. Alors, tous les matins je me rends dans ce même lieux, calmes, reposant et pourtant relativement vivifiant. L'air y est pur et aucune distraction de risque de me perturber. Au fur et à mesure de mes passages, la terre a gardé mon empreinte, absorber la sueur de chaque pratique. Par tous les temps, même si la terre, ramolli par l'eau provenant du ciel grisâtre, rendrait mes mouvements de jambes plus difficiles. La boue me faisait glisser et parfois perdre l'équilibre.

Aujourd'hui le temps est idéal mais une ombre vient s'ajouter à ce magnifique tableau de verdure. Une ombre a l'apparence humaine qui aurait bien besoin d'affiner un peu ses sens. Certes, je le reconnais, elle manie plutôt bien sa lame, néanmoins elle n'est pas suffisamment sur ses gardes. Elle ne se contente que d'un ennemi à la fois. Sa concentration est beaucoup trop centrée sur un objectif, c'est sûrement pour cela qu'elle ne m'a toujours pas remarqué.

Je pourrais parler d'erreur de débutant mais il s'agit peut-être d'une personne ayant eu un seul ennemi. Je me souviens quand Père m'entraînait, je devenais meilleure à chaque leçon, je négligeais mon environnement et il a fallu combler la faille.

J'observe ses mouvements au travers de mes lunettes, j'hésite à me montrer, je sais que je n'apprécierais pas que l'on me dérange en plein maniement mais je suis tenté, avoir un nouvel adversaire est très tentant. Je m'approche discrètement, profitant de sa grande concentration, je suis les mouvements du vent et finis par bloquer sa lame avec le fourreau. Nul besoin de dégainer, je ne veux pas montrer la particularité de mon arme car à première vue, il s'agit là d'un katana des plus basiques.

Gardant ma position je guette la réaction de cette potentielle adversaire. Je tiens mon arme par le fourreau, au niveau de son entrée afin de me tenir prête à dégainer au moindre signe m'indiquant de le faire. Une simple pression du pouce sur la garde me permettrait de sortir mon sabre japonais.

- Tu es beaucoup trop centré sur une seule et même chose. Tu ne m'as même pas remarqué, j'avais des dizaines d'occasions de te tuer.

Mon visage, ma voix, ma posture, mes gestes, tout mon corps montrait un grand contrôle. Je ne suis pas la seule, cette inconnue aussi possédait cette capacité à contrôler ses émotions, un sang froid hors du commun, c'est probablement pour cette raison que je suis intervenue.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Féminin Messages : 28
Points : 95
Date d'inscription : 02/10/2016
avatar
Ayame Murasaki
MessageSujet: Re: Petit entraînement dans la forêt [PV Yuuko Yamazaki]   Mar 25 Oct - 18:14



Petit entraînement dans la forêt
Ayame Murasaki et Yuuko Yamazaki

Ayame s'entraînait tranquillement dans la forêt, en compagnie de Kuro, son fidèle compagnon. Elle ne s'attendait pas le moins du monde à être dérangée ! Après tout, à part elle, qui pouvait avoir la folle idée de venir s'isoler dans cet océan de verdure ? Étant donnée qu'elle ne pensait pas voir débarquer qui que ce soit, il était tout naturel qu'elle soit moins sur ses gardes et ne fasse donc plus très attention à son environnement. La seule chose qui pouvait éventuellement se passer, c'était qu'elle se fasse attaquer par une quelconque bête sauvage. Or, ayant vécu dans un manoir en pleine forêt, ce n'était pas le genre de chose qui pouvait l'effrayer. Si Kuro ressentait la présence d'un animal, il grognerait certainement pour prévenir sa maîtresse. Sauf que ce manque d'attention allait s'avérer être une sacrée erreur !  Avant même qu'elle ne puisse se rendre compte de quoi que ce soit, quelque chose ou plutôt quelqu'un, avait arrêté avec une facilité déconcertante sa lame avec le fourreau. Comment était-ce possible ? Pour le coup, elle regrettait amèrement d'avoir été concentrée uniquement sur son entraînement. Pendant quelques secondes, Ayame détailla la personne qui lui faisait face. Il s'agissait d'une jeune femme portant des lunettes assez particulières avec des verres rouges, plutôt grande, encore moins expressive qu'elle et possédant une magnifique chevelure rouge. Physiquement parlant, elle ressemblait à une simple humaine, mais une petite voix au fond de la tête d'Ayame lui disait de se méfier. Son interlocutrice était sans nul doute une redoutable guerrière, il valait mieux qu'elle ne la sous-estime pas ou cela lui coûterait sans doute très cher.

Cependant, malgré tout, elle ne ressentait pas la moindre once de peur et gardait parfaitement son calme. Son père lui avait appris beaucoup de choses et notamment le fait que de garder son sang-froid dans n'importe quelle circonstance permettait de se sortir de bien des situations déplaisantes. Pour Ayame, s'était devenu une évidence avec le temps. De cette manière, on pouvait analyser son adversaire et agir en conséquence. Visiblement, au moindre signe d'animosité de sa part, son vis-à-vis n'hésiterait pas à dégainer et elle allait sans doute prendre rapidement l'avantage. En plus de cela, Kuro commençait à se rapprocher de la jeune fille, en train de grogner et probablement prêt à lui sauter dessus. C'était beaucoup trop dangereux ! Et à en juger par l'attitude de son interlocutrice, elle n'hésiterait pas à le transpercer. Ne supportant pas que quiconque puisse faire du mal à Kuro et encore moins le blesser, voire le tuer, Ayame décida d'agir en conséquence. Sans quoi, si quelque chose arrivait, elle ne répondrait plus d'elle-même et entrerait dans une colère noire.

"Kuro, reste tranquille !" 

Très obéissant, ce dernier s'exécuta. Dans le fond, Ayame était plutôt reconnaissante envers cette jeune fille aux cheveux rouges. Même si elle ne le montrait pas, elle devait avouer qu'elle avait raison. Si elle avait voulu la tuer, elle aurait pu le faire très facilement. Or, ce qui changeait la donne, c'est qu'elle ne l'avait pas fait. Elle avait le sentiment que cette personne lui ressemblait et le contrôle dont elle faisait preuve ne faisait que renforcer cette pensée. Elle apprendrait peut-être même plus de choses qu'elle ne pouvait le croire en sa compagnie. De ce qu'elle pouvait en déduire, c'est que l'épéiste en face d'elle n'avait probablement pas eu qu'un seul adversaire et avait donc plus d'expérience qu'elle. Ce n'était pas pour autant qu'elle maniait moins bien le sabre qu'elle. D'un mouvement rapide, Ayame se recula et rengaina son sabre. C'est avec un ton parfaitement calme et assez froid qu'elle prit la parole.

"Merci pour le conseil, tu as raison. Je ne pensais pas que quelqu'un se rendrait ici, c'est pourquoi j'ai baissé ma garde. Ça ne se reproduira plus...Effectivement, tu aurais pu me tuer, mais tu ne l'as pas fait, pourquoi ? Se pourrait-il que j'aie titillé ta curiosité  ?"

Se rendant compte qu'elle ne s'était pas encore présentée et combien il était important de connaître le nom d'une personne qu'on affronterait peut-être dans le futur, ne serait-ce qu'en combat amical, elle prit l'initiative de lui poser la question.

"Mon nom est Ayame Murasaki. Puis-je connaître le tien, épéiste ?"

Pour une raison qui lui était inconnue, elle souhaitait en découvrir plus sur cette mystérieuse jeune femme. Intérieurement, elle était même excitée à l'idée qu'elle puisse lui proposer de l'affronter. N'était-ce pas en croisant le fer que l'on pouvait davantage comprendre ce que ressentait quelqu'un ?
Code by Joy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Féminin Messages : 143
Points : 670
Date d'inscription : 04/05/2016

Feuille de personnage
Pouvoir:
Items:
Statut: Célibataire
avatar
Yuuko Yamazaki
MessageSujet: Re: Petit entraînement dans la forêt [PV Yuuko Yamazaki]   Mer 26 Oct - 15:40

Petit entraînement dans la forêt  
- Bien joué, stopper ton animal après avoir visualisé mes potentielles réactions. Mais rassures-toi, je ne lui aurais sans doute, jamais fait de mal.

Mon interlocutrice à, en très peu de temps, réussit à analyser la situation afin de prédire ce qu'il pourrait se produire. Je dois avouer que ce n'est pas donner à tout le monde. C'est en effet un atout qui pourrait la rentre difficile à battre si l'on venait à croiser le fer. En réussissant à prévoir les mouvements et analysant ma façon de me battre, elle serait même capable de voir venir le coup suivant et se serait désavantageux pour moi. Bien sûr je le fais mais instinctivement et mes analyses ne sont peut-être pas si poussées.

Revenons aux choses sérieuses, l'étrangère s'éloigne et rengaine son sabre. En ce qui me concerne, je me contente simplement de baisser le bras. Il est tout à fait normal qu'elle prenne dû recul par rapport à la situation, d'autant plus qu'elle ne s'attendait vraiment pas à me voir interrompre son entraînement. A vrai dire au départ, je ne m'attendais pas à ce que quelqu'un se trouve à cet endroit. Depuis que je suis arrivée dans cette académie, j'ai pris pour habitude de m'isoler ici, je ne suis plus la seule à présent, il va falloir que je me fasse à cette idée.

La première fois que j'ai entendu sa voix, il s'agissait d'un ordre ferme envers l'animal qui lui sert de compagnon, Kuro si j'ai bien compris. J'ai entendu dans le son de sa voix qu'elle craignait sûrement que je lui fasse du mal, ce n'est qu'une hypothèse mais je doute que se soit moi qu'elle ait cherché à protéger. À présent sa voix est calme et parfaitement contrôlée. Son timbre est légèrement différent.

Ce qu'il y a de bien et que je dois bien lui reconnaître, elle s'est présenté avant de me demander mon identité. Elle ne l'aurait pas fait, je me serais certainement un peu amusé avec ça. Sage décision. Je désirais vraiment me mesurer à cette personne, bien sûr qu'elle m'intriguait, je suis honnête mais vais-je vraiment lui dire la vérité, après tout, cette dernière est assez large en fonction des points de vue. J'incline poliment la tête, salutation moins conventionnelle typiquement japonaise.

- Je me nomme Yuuko Yamazaki, enchantée.

Ma voix n'a pas vraiment changé depuis la dernière fois que j'ai pris la parole. Je ne me montre pas particulièrement agressive ou même froide, en faite je parle simplement en mettant le moins d'émotion possible dans ma voix comme dans mes gestes, ma posture et même les traits de mon visage. Comme dirait Père : « Celui qui ne peut te lire ne peut pas prévoir ». Et sur ce coup-là, je dois admettre qu'il avait raison.

- En ce qui concerne mon intervention. Je l'ai simplement fait parce que j'en ai eu envie. Si je ne t'ai pas tué c'est parce que je n'en ai pas le droit mais surtout ... je m'ennuyais un peu …

Sans oublier que je venais ici avant elle, cependant cela ferait un peu puérile de répondre une telle chose, d'autant plus que ce n'est pas le seul endroit où je viens afin de me détacher du monde. Je fixe à présent l'animal et m’accroupis, tout en restant à ma place initiale, devant lui.

- Hum … Oui, je ne t'aurais pas tué...

Je sais, je parle à un animal et je ne suis pas capable de comprendre leur langage, mais peu importe, je me redresse et fait de nouveau face à ma potentielle adversaire. Mon pouce caresse la garde et finit par faire sortir la lame d'une simple pression. Je ne dégaine pas encore.

- Donne tout ce que tu peux... Je t'attends.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Féminin Messages : 28
Points : 95
Date d'inscription : 02/10/2016
avatar
Ayame Murasaki
MessageSujet: Re: Petit entraînement dans la forêt [PV Yuuko Yamazaki]   Mer 26 Oct - 20:38



Petit entraînement dans la forêt
Ayame Murasaki et Yuuko Yamazaki

Sans doute jamais fait de mal, hein ? Même si cela s'avérait être le cas, il valait mieux prévenir que guérir ! Après tout, elle ne connaissait rien de cette jeune femme à la chevelure rouge et elle préférait faire en sorte que Kuro ne coure aucun risque, ce qui était tout à fait légitime. Que deviendrait-elle si on lui prenait son seul et unique ami ? Il était préférable de ne pas y penser...Au moins, son interlocutrice avait salué sa capacité à anticiper, qu'elle avait obtenu là encore, grâce aux rudes entraînements de son défunt père. À défaut de pouvoir combattre des adversaires de son niveau, elle avait acquis un certain nombre de compétences qui lui permettrait de se défendre dans toutes sortes de situations. Il fallait bien pallier ce manque d'une manière ou d'une autre ! Pour cette raison, plutôt que de suivre uniquement son instinct, Ayame analysait minutieusement et rapidement chaque détail qui pourrait lui être utile afin de prendre l'avantage. Lors de ses dernières années d'entraînement, elle était parvenue à avoir le dessus sur son père grâce à tout ce qu'il lui avait appris. Elle se rappelle parfaitement que cela l'avait empli de fierté. Rien de tel que l'élève qui surpasse son maître ! Comme à son habitude, elle lui répondit d'un ton calme et plutôt froid.

"C'est tout naturel, on ne sait jamais ce qui peut arriver. Le fait que tu ne lui aurais sans doute jamais fait de mal est rassurant, mais ne dit-on pas que prudence est mère de sûreté ?!"

En plus de cela, elle avait déjà fait l'erreur de négliger son environnement, pensant que rien ni personne ne viendrait la perturber et si son vis-à-vis avait réellement eu des intentions meurtrières, elle ne serait plus là pour en parler. Elle ne commettrait pas deux fois le même impair. Alors qu'elle s'était reculée par précaution, mais également pour ne pas être désavantagée, l'étrangère s'était contentée de baisser le bras, geste en soi, tout à fait logique. Visiblement, tout comme elle, elle appréciait le calme de la forêt et s'était rendu ici pour plus ou moins les mêmes raisons. Faut croire qu'elles étaient assez similaires.

"Toi aussi tu aimes t'isoler dans ce genre d'endroit ?"

Son interlocutrice finit par se présenter, elle répondait au doux nom de Yuuko Yamazaki. Sa voix ne trahissait aucune émotion ainsi que la façon dont elle se mouvait et même les traits de son visage. Elle avait sûrement eu une enfance bien plus difficile que la sienne, mais jusqu'à quel point ? Peu importe, puisqu'elles allaient avant toute chose probablement croiser le fer.

"Je vois. Effectivement, on ne devrait pas s'octroyer le droit de vie ou de mort sur quelqu'un...Ravie que tu t'ennuies, je me disais justement qu'avoir un adversaire ne serait pas si mal."

Après cela, Yuuko fit quelque chose auquel Ayame ne s'attendait pas vraiment. Elle s'était accroupie et parlait...à Kuro ? C'était bien la première fois que quelqu'un d'autre à part elle le faisait, mais désormais elle avait la certitude que rien n'arriverait à son adorable petite boule de poils. Kuro, qui devait avoir compris que rien de fâcheux n'arriverait à sa maîtresse, s'approcha et lécha affectueusement la main de Yuuko, puis retourna tranquillement s'allonger. Quant à Yuuko, elle lui faisait face, prête à commencer le combat.

"Même chose pour toi ! Faisons en sorte que ce soit un beau combat dans les règles de l'art..."

D'un geste vif, Ayame dégaina son sabre, maintenant fermement sa garde afin de ne laisser aucune faille et s'approcha dangereusement de Yuuko. Elle leva légèrement celui-ci, prêt à lui asséner un coup avec le plat de la lame. Cependant, ceci n'était qu'une diversion, elle se remit en garde au dernier moment et lui porta un coup suffisamment fort avec le fourreau au niveau des côtes. Comment allait donc réagir son adversaire face à cette attaque ? Ayame était pleinement concentrée, elle ne négligerait rien.
Code by Joy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Féminin Messages : 143
Points : 670
Date d'inscription : 04/05/2016

Feuille de personnage
Pouvoir:
Items:
Statut: Célibataire
avatar
Yuuko Yamazaki
MessageSujet: Re: Petit entraînement dans la forêt [PV Yuuko Yamazaki]   Jeu 27 Oct - 23:13

Petit entraînement dans la forêt  
Ma position est très détendu, je me montre confiante envers moi et mes capacités. Je ne la sous-estime pas, les quelques mouvements lors de son entraînement en solitaire m'ont montré qu'elle possède un certain talent dans le maniement de sa lame. Je l'observe prendre position, bien, peu de failles dans sa position, oui car il y a toujours une faille, mais étant donné que je suis la seule adversaire je dois avouer que tout cela m'a l'air très correcte. Ensuite elle ne tarde pas à se jeter sur moi, ce qui me fait dégainer mon sabre, je jette le fourreau sur le côté et maintient la poignée de mes deux mains. La droite sur le haut, au plus près de la lame, juste derrière la garde, puis la gauche vers le pommeau.

Tout se suit très rapidement mais j'ai le temps d’exécuter chacun de mes mouvements avec grâce, précision et agilité. Je place mon katana à l'horizontale devant mon visage, pivotant mon buste de façon à ce que mon épaule gauche soit vers l'avant. Ma jambe droite est tendue vers l'arrière tandis que l'autre est fléchi et supporte en grande partie le poids de mon corps, prête à recevoir mon adversaire. Ce dernier s'élance face à moi avec une posture emplie d'ouverture, il me serait facile de profiter de cela si elle ne tenait pas son arme avec une seule main. Je dois donc faire attention à mon côté gauche puisque ça me paraît bien trop simple à première vue.

Au dernier moment, sa posture changée et du coin de l’œil, j'aperçois du mouvement vers la gauche, je m'en doutais, elle cherchait à centrer mon attention sur sa lame alors que depuis le début, elle voulait m'attaquer avec son fourreau. Je ne vais sûrement pas me laisser avoir. Je bouge rapidement et de justesse, j'arrive à faire venir ma lame le long de mon corps, par-dessus mon épaule. Cette position n'est pas très confortable mais ce n'est que l'histoire de quelques secondes.

Je fléchis mes jambes et utilise la force de mon bras droit pour faire glisser ma lame sous son fourreau, afin de relever celui-ci et le ramener sur sa propriétaire. Elle maintient cet objet d'une seule main tandis que je tiens ma lame avec les deux miennes, je peux donc utiliser plus de force pour faire tomber son fourreau. Je lève ma lame, encore et encore, tout en m'approchant pour lui laisser le moins de chance possible.

Si jamais je n'arrive pas à la faire lâcher ce qu'elle tient à gauche, le fourreau risqué de venir gêner son katana, que je viendrais bloquer grâce à mon sabre, il ne lui restera plus qu'une solution, reculer. Va-t-elle choisir la première option et lâcher son fourreau pour se concentrer sur sa lame ou la deuxième et reculer pour se protéger ? À moins qu'elle ait une troisième option. Je suis curieuse de voir ça.

Je me surprends même à sourire, c'est cette petite déformation au niveau de la commissure droite de ma lèvre. Celle-ci remonte très légèrement vers le haut, je pense que l'on peut appeler ça un demi-sourire ou même un sourire en coin. Mais le principal est que je m'amuse non ?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Féminin Messages : 28
Points : 95
Date d'inscription : 02/10/2016
avatar
Ayame Murasaki
MessageSujet: Re: Petit entraînement dans la forêt [PV Yuuko Yamazaki]   Ven 28 Oct - 17:52



Petit entraînement dans la forêt
Ayame Murasaki et Yuuko Yamazaki

Visiblement, Yuuko était aussi concentrée qu'elle sur le combat. Elle non plus, ne négligerait rien et utiliserait la moindre faille à son avantage. Plus que satisfaite, Ayame esquissa un sourire, chose qui était en soi, très rare. Cela prouvait combien elle appréciait de croiser le fer avec son interlocutrice et même si cela ne se voyait pas, elle était très excitée. Désormais, les quelques fois où elle laissait libre cours à ses émotions, c'était en compagnie de Kuro, quand elle était certaine qu'il n'y avait personne dans les parages. Lorsque son père adoptif était encore en vie, elle se rappelle qu'elle souriait beaucoup et était bien plus expressive. Cependant, le fait d'avoir été rejetée une bonne partie de sa vie avait laissé des traces et cela pouvait grandement expliquer l'attitude froide qu'elle adoptait en toutes circonstances. Ayame savait que Yuuko possédait un sacré avantage et pas des moindres. Elle l'avait vu s'entraîner seule, ne serait-ce que quelques secondes et cela pourrait s'avérer être un atout majeur par la suite. Quand on était suffisamment aguerri, ce genre de détail était bien plus qu'utile. On lui avait toujours appris que c'était en observant son adversaire et en analysant ses mouvements, sa posture, qu'il était possible de trouver la contre-attaque idéale ou tout du moins de réagir plus efficacement. Dans ce cas-là, il n'y avait d'autres choix que de surprendre la personne qui nous faisait face en agissant de façon tellement improbable que cela perturberait, ne serait-ce qu'un court instant, sa concentration. Et c'était à ce moment précis qu'il faudrait frapper !

D'un geste vif, Yuuko dégaina elle aussi son arme. En allant l'attaquer de front, Ayame ne lui avait laissé aucune autre alternative. Le véritable affrontement commençait dès maintenant ! Tout s'enchaîna très rapidement, que ce soit l'instant où son vis-à-vis se débarrassa de son fourreau jusqu'à la précision avec laquelle elle maintenait son sabre. Aucun mouvement n'était superflu, absolument tout indiqué combien Yuuko était compétente. Méfiante, elle avait probablement compris le fait que ce qui allait suivre ne serait qu'une diversion. Ce fut vite confirmé, puisque son opposante bougea de justesse, certes, mais à la vitesse de l'éclair et ramena avec aisance le fourreau d'Ayame sur elle. Cette fois-ci, la jeune elfe était en position de faiblesse. Résistant tant bien que mal afin que le fourreau ne tombe pas, peu d'options s'offraient à elle. La première, elle reculait pour se remettre dans une position adéquate. Yuuko ne resterait sans doute pas les bras croisés et cela pouvait très bien se retourner contre elle. La seconde, elle jetait son fourreau dans le but d'être plus libre de ses mouvements. Oui, mais...son adversaire devait s'y attendre et réagirait en conséquence. Bon, eh bien, c'est décidé, elle allait la surprendre ! Ce serait un pari risqué, mais il fallait tenter le coup !

Ayame fléchit son corps au moment le plus opportun, faisant ainsi relâcher la pression qu'exerçait Yuuko. Les quelques secondes suivantes furent suffisantes pour qu'elle jette son fourreau droit sur son opposante afin de la déstabiliser, se recule légèrement et tienne son sabre des deux mains. L'assaut ne s'arrêta pas là, elle se propulsa en avant grâce à son pied gauche et fit glisser sa lame contre celle de Yuuko avec la force nécessaire pour tenter de la déséquilibrer. Réussirait-elle ? Il fallait s'attendre à tout avec quelqu'un de la trempe de la demoiselle aux longs cheveux rouges. Ayame se devait donc d'être sur le qui-vive car la moindre erreur lui coûterait cher. Tout était possible ! Suivant la façon dont riposterait son interlocutrice, cela tournerait à son avantage comme à son désavantage. La regardant droit dans les yeux, elle ajouta quelques mots.

"Cela faisait bien longtemps que je ne m'étais pas autant amusée..."

Code by Joy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Féminin Messages : 143
Points : 670
Date d'inscription : 04/05/2016

Feuille de personnage
Pouvoir:
Items:
Statut: Célibataire
avatar
Yuuko Yamazaki
MessageSujet: Re: Petit entraînement dans la forêt [PV Yuuko Yamazaki]   Dim 30 Oct - 16:05

Petit entraînement dans la forêt  
Voilà, la réaction tant attendue. Me jetant son fourreau dessus, sûrement dans le but de faire diversion, encore une fois. J'observe chacun de ses mouvements, ses gestes ne sont pas superflus, cependant, si elle désire me suspendre il faut qu'elle s'y prenne autrement. Je repousse l'objet lancé grâce à mon sabre et j'ai à peine le temps de le redresser qu'elle revient dans un nouvel assaut. Je la bloque sans problème mais pour ne pas perdre l'équilibre je suis obligé de prendre appui sur mon pied gauche, que j'ai légèrement mis en arrière afin de supporter le poids de son attaque. Le bruit du métal qui s'entrechoque me manquait tellement mais je dois mettre fin à cette confrontation.

Ma vue se brouille l'espace d'un instant qui me paraît être une éternité. Je cligne des paupières plusieurs fois, je plisse les yeux puis cet instant de flou finit par se passer. Parti comme il est venue, heureusement que je ne fais pas face à un ennemi avide de sang sinon je serais en position de faiblesse. J'arrive à montrer le moins possible ce qu'il vient de se produire mais elle est observatrice, ce n'est rien, probablement de la fatigue. Je ne réponds pas, inutile de parler, je commence légèrement à faire glisser ma lame sur le côté droit, guidant la sienne vers la gauche.

J'utilise la force de tout mon corps et me redresse, je décale légèrement mon pied droit puis rapidement je décroche la lanière qui retient fermement les deux lames ensemble et finit par les séparer. Je sais que mon adversaire ne connaît pas cette particularité. Cette dernière est d'ailleurs impossible à prévoir si on ne connaît pas ce petit détail qui fait toute la différence. Je pourrais garder ce petit plus pour moi mais il s'agit là d'un caprice de ma part, j'ai envie de lui montrer.

La lame dans ma main gauche continue de maintenir le katana de mon opposante tandis que celle dans ma main droite vient se loger sous son menton, dans le cou. Je ne peux pas continuer le combat plus longtemps si je ressens de la fatigue au niveau des yeux. J'attends un peu dans la même position, je ne dis rien puis je relâche mon corps. Je m'éloigne un peu d'elle, après avoir récupéré mon fourreau, et commence à relier mes lames jumelles grâce à la lanière. Elles sont faites pour ne faire qu'une lorsqu'elles sont assemblées, c'est la particularité du métal avec lequel elles ont été forgé.

Je fais face à mon adversaire, la première depuis un certain temps, je m'incline légèrement en guise de remerciement mais aussi en signe de respect pour ce magnifique combat. C'est ainsi que l'on procède dans ma famille. Je sais qu'on aurait pu continuer plus longtemps mais il était préférable pour nous deux que je m'arrête maintenant. Si mes yeux fatiguent, mon pouvoir risque d'être encore plus imprévisible et incontrôlable qu'il ne l'est déjà.

- Merci pour cet échange.

Malheureusement je suis beaucoup trop renfermé pour lui avouer que j'ai vraiment apprécié cet échange. Mon attitude n'est pas contrôlée, c'est une habitude, c'est même plus fort que ça. Depuis petite Père m'a appris qu'il ne fallait pas montrer la moindre émotion devant quelqu'un d'autre sous peine de le regretter par la suite. Par la suite j'ai gardé tout au fond de moi, à tel point que je ne sais plus comment exprimer les choses, je suis devenue relativement maladroite dans les relations humaines, enfin... Je me comprends.

- C'était vraiment instructif, ça fait longtemps que tu manies ta lame ?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Féminin Messages : 28
Points : 95
Date d'inscription : 02/10/2016
avatar
Ayame Murasaki
MessageSujet: Re: Petit entraînement dans la forêt [PV Yuuko Yamazaki]   Lun 31 Oct - 19:02



Petit entraînement dans la forêt
Ayame Murasaki et Yuuko Yamazaki

Yuuko était très concentrée sur le combat, pas un instant, elle ne relâcha son attention. Elle observait attentivement le moindre de ses mouvements, preuve qu'elle la prenait au sérieux. Tandis qu'elle repoussa le fourreau qu'elle avait jeté, son adversaire, qui eut tout juste le temps de se redresser, réussit à parer habilement son attaque. Ayame était intérieurement ravie, elle avait trouvé quelqu'un qui était à la hauteur de ses espérances. Feu son père avait raison quand il lui disait que lorsqu'elle parcourerait le vaste monde, elle ferait la connaissance de personnes bien plus fortes qu'elle ou tout du moins ayant beaucoup plus d'expérience, qui seraient de formidables opposants. Elle avait encore tant de choses à apprendre et de nombreux progrès à faire, mais elle ferait de son mieux pour se surpasser. S'il le fallait, elle s'entraînerait du matin, jusqu'au soir.

La jeune elfe remarqua son vis-à-vis cligner des paupières plusieurs fois, comme si quelque chose la gênait. Que pouvait-il donc bien se passer ? Se pourrait-il qu'il y ait une raison pour laquelle elle porte ces étranges lunettes aux verres rouges ? Non...elle devait probablement trop réfléchir et de toute façon, elle était peut-être tout simplement myope. Cependant, cela paraissait beaucoup trop simple comme réponse, mais peu lui importait pour l'instant. Après tout, elle aussi avait ses secrets et n'userait certainement pas de son pouvoir face à Yuuko. Elle ne la connaissait pas encore suffisamment et ne pouvait dévoiler son pouvoir à la légère. Surtout que ce dernier n'était pas sans failles...Enfin, chaque chose en son temps !

Leurs lames s'entrechoquaient, mais son adversaire semblait avoir encore quelques tours dans son sac. Elle décrocha une lanière et fut étonnée de constater qu'elle possédait deux armes. C'était impossible à prévoir sans avoir d'informations au préalable. Durant cet effet de surprise, Yuuko avait pu continuer à bloquer son sabre tout en mettant sa seconde lame juste au niveau de son cou. Nul besoin de continuer, Ayame avait perdu, mais n'était pas désespérée pour autant. On apprenait énormément de choses dans la défaite ! Ayame se recula et récupéra à son tour son fourreau dans lequel elle mit son katana. Les quelques mots de Yuuko, la remerciant pour ce duel, mirent fin au silence qui régnait. À son tour, l'elfe s'inclina, comme son père le lui avait appris. C'était essentiel de témoigner du respect envers une aussi fine lame que son opposante.

"C'est moi qui te remercie. J'ai appris énormément de choses durant notre duel. Je manque encore d'expérience, mais j'espère qu'à l'avenir nous croiserons de nouveau le fer."

Son ton était un peu moins froid, mais elle ne laissait toujours transparaître aucune émotion. De toute façon, Yuuko la comprendrait certainement, puisqu'elle était bien moins expressive qu'elle. C'était agréable d'avoir rencontré quelqu'un qui lui ressemblait sur certains points. Tiens, tiens...Elle souhaitait en savoir plus sur elle ? Elle ne voyait pas l'intérêt de lui cacher depuis combien de temps elle maniait sa lame et puis elle pourrait lui retourner la question. C'était un bon moyen d'engager la conversation !

"Je suis d'accord, c'était instructif. Je manie le sabre depuis l'âge de cinq ans, c'est mon père qui m'a tout appris. Et toi ?"

Elle marqua une courte pause et décida de lui demander quelques informations sur ses lunettes. Si elle ne désirait pas lui répondre, rien ne l'y obligeait. Ayame n'était pas du genre à forcer la main, mais quand quelque chose l'intriguait, elle aimait avoir une réponse. On ne la changerait pas la demoiselle, elle avait la soif d'apprendre ! Tout n'était pas forcément expliqué dans les bouquins, ce monde était bien plus riche que ça.

"Pendant notre duel, j'ai constaté que tu clignais des paupières, quelque chose te gênait ? Je n'ai jamais vu de lunettes pareilles, elles doivent être spéciales, non ? Rien ne t'oblige à me répondre, on a tous des choses dont on ne veut pas parler..."

Code by Joy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Féminin Messages : 143
Points : 670
Date d'inscription : 04/05/2016

Feuille de personnage
Pouvoir:
Items:
Statut: Célibataire
avatar
Yuuko Yamazaki
MessageSujet: Re: Petit entraînement dans la forêt [PV Yuuko Yamazaki]   Dim 13 Nov - 15:59

Petit entraînement dans la forêt  
Après les échanges en maniant les armes, viens ceux de la parole. Je ne suis guère doué avec ces gens de chose mais j'ai commencé ceci, je me dois de répondre à mon tour, cela va de soi. Il s'agit là d'une information ayant peu de valeur, de plus après avoir croisé le fer, comme vient de si bien le dire mon interlocutrice, je sens que je peux parler avec elle. C'est étrange cette façon que nous avons de nous mettre à nu lors d'un combat. Nous nous battons avec notre expérience mais également avec tout notre être. Et comme moi, elle ne se battait pas avec haine ni hostilité, mais avec curiosité et intensité. Ce désir de continuer le combat me serait le cœur, me coupait le souffle. Avoir quelqu'un possédant les moyens de me défier, je trouve cela tellement entraînant.

C'était plus qu'instructif, c'était enrichissant, j'ai aimé cet échange et je serais ravie de recommencer dès que je le pourrais. Peut-être pourrions-nous nous croiser volontairement les prochaines fois afin de parfaire nos aptitudes au combat. Le bruit de nos lames s'entrechoquant, bien que se fut bref, fut très apprécié par mes oreilles.

- Je devais avoir un peu près de même âge...

Je ne suis pas certaine de vouloir parler de Père. Tous ses entraînements, chaque jour, ou presque. Des pauses ? Jamais ! Quand il ne s'agissait pas de combat, il s’agissait de médecine, d'expérience. Et malgré moi, je repense à tout cela chaque fois que je viens à parler de Père. Il a réussit à ancrer une marque indélébile dans mon esprit, sur mon cœur et sur mon corps : mes yeux.

- Ne clignes-tu jamais des paupières ?

Bien sûr je détourne la conversation, je ne vais pas avouer que depuis quelques jours il m'arrive parfois d'avoir la vue qui se brouille. C'est pour cela que j'ai mis fin au combat, sinon je l'aurais fait durer encore un peu.

- En effet, ses lunettes sont faites en quartz-rubis.  C'est la seule matière capable de protéger ma rétine contre la lumière.

Lui dis-je en pointant mon index sur la paire de lunettes aux verres rouges. Faire passer ça pour une maladie plutôt que dire la vérité, je passerais certainement pour une folle devant quelqu'un qui ne connaît pas ce monde. C'est grâce à Mère que j'ai pu les obtenir, elle a toujours tout fait pour mon bien, dans la limite de son possible. Ce jour-là elle a tout risqué pour me faire partir de la maison, se rebeller contre mon Père pouvait lui coûter cher. Mais rien dans ses lettres ne me fait m'inquiéter, je suppose depuis longtemps que c'est volontaire, il ne doit pas lui rendre la vie facile. Il n'a jamais été tendre, même avec mon frère, cependant il n'a aussi jamais été aussi cruel avant la mort de ce dernier. Mère me la souvent dit, il a changé après cet événement et j'en ai payé le prix, Nous en avons payé le prix car elle aussi a beaucoup souffert.

- Tu es très observatrice, il s'agit là de quelque chose de très bien.

… Cependant je ne répondrais pas et je suppose que c'est assez clair.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Féminin Messages : 28
Points : 95
Date d'inscription : 02/10/2016
avatar
Ayame Murasaki
MessageSujet: Re: Petit entraînement dans la forêt [PV Yuuko Yamazaki]   Mar 15 Nov - 10:41



Petit entraînement dans la forêt
Ayame Murasaki et Yuuko Yamazaki

Pour la première fois de sa vie, Ayame avait croisé le fer avec quelqu'un d'autre que son père et c'était quelque chose dont elle était fière. Ainsi, elle avait pu constater par elle-même que sa capacité à manier le sabre était loin d'être mauvaise, mieux comprendre ses propres faiblesses et que tous ses efforts jusqu'à présent n'avaient pas été vains. Dire que si elle ne s'était pas rendue en forêt, elle n'aurait probablement jamais rencontré Yuuko ! Ça aurait été vraiment dommage, d'une certaine façon, elle sentait qu'elle avait gagné davantage d'expérience et que lorsqu'elle y repenserait plus tard, seule, elle pourrait en retirer plus encore. C'était un échange particulièrement enrichissant et pour l'une, comme l'autre, un bon moyen de laisser parler leurs âmes. Ne disait-on pas que la façon dont on maniait sa lame, reflétait le caractère de son porteur ?  Il était possible de ressentir toutes sortes d'émotions de la part de son adversaire telles que de la peur, une trop grande confiance, du désespoir ou encore de la haine. Chez Yuuko, elle n'avait ressenti aucune animosité, seulement le plaisir de combattre et également le désir de se perfectionner.

Bien qu'elle sache qu'elles n'allaient pas se quitter tout de suite, Ayame avait déjà hâte de la rencontrer à nouveau. Qui sait ? Peut-être qu'elles pourraient mutuellement s'entraider afin de combler leurs points faibles. Après tout, on progressait bien plus rapidement à deux que tout seul ! Alors comme ça, son vis-à-vis aussi avait plus ou moins le même âge qu'elle lorsqu'elle avait commencé à pratiquer le maniement du sabre ? C'était intéressant de constater ô combien leur style était différent et il était tout naturel de supposer que l'environnement dans lequel on leur avait prodigué des enseignements était opposé. La question était, jusqu'à quel point ? Yuuko n'avait pas l'air d'être du genre à parler beaucoup d'elle, tout comme la jeune elfe, mais parfois la curiosité pouvait s'avérer plus forte que tout.

"Je vois...Si ce n'est pas indiscret, qui t'a appris à manier si bien ta lame ?"

Chaque fois qu'elle se remémorait ses entraînements avec son père, Ayame se souvint que ce n'était que du pur bonheur. Bien entendu, il était très strict, ferme, mais savait également se montrer juste et être un père aimant sa fille. Pas une seule fois, il n'avait oublié son anniversaire et elle l'avait toujours fêté joyeusement avec lui. Pour cette raison, elle se demandait si la personne qui avait appris à Yuuko à manier sa lame était aussi quelqu'un de spécial et avec qui elle s'entendait bien.

"Effectivement, ça m'arrive. Cependant, je n'arrive pas à m'ôter de la tête que quelque chose semblait te gêner au niveau de la vue...Mais ce n'est peut-être qu'une impression..."

Ayame décida de ne pas insister, ayant senti que son interlocutrice ne souhaitait pas s'étaler sur le sujet. Elle avait beau être curieuse, elle n'était pas sans gêne ! Et puis, elle comprenait parfaitement qu'elle ne veuille pas parler de sa vie à quelqu'un qu'elle connaissait à peine. Des lunettes en quartz-rubis ? Étonnant ! En tout cas, elle avait vu juste, ses lunettes étaient spéciales.

"Je vois...Ce sont donc de précieuses lunettes."

Yuuko avait complimenté son sens de l'observation, mais l'elfe avait clairement compris qu'elle ne lui en dirait pas plus. Dans ce cas, elle serait patiente et attendrait que cette dernière lui fasse suffisamment confiance pour se dévoiler. Ayame changea donc volontaire de sujet à son tour.

"Je me demandais...Si nous avons de nouveau l'occasion de nous revoir, accepterais-tu que nous nous entraînions ensemble ? En s'entraidant, on pourrait faire de fulgurants progrès."

Maintenant, il fallait espérer que la réponse soit positive.


Code by Joy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Féminin Messages : 143
Points : 670
Date d'inscription : 04/05/2016

Feuille de personnage
Pouvoir:
Items:
Statut: Célibataire
avatar
Yuuko Yamazaki
MessageSujet: Re: Petit entraînement dans la forêt [PV Yuuko Yamazaki]   Sam 21 Jan - 17:02

Petit entraînement dans la forêt  
Cela me fait mal de devoir l'admettre mais je dois bien l'avouer, tout ce que j'ai appris durant ses longues années de maîtrise du katane, je le dois à Père. Je ne veux rien devoir à cet homme, certes je vis en partie grâce à lui, je lui dois beaucoup mais il a fait de ma vie un enfer et ne je ne suis pratiquement certaine que la mort de mon frère et de sa faute. Les secrets sont tellement bien gardés dans la famille Yamazaki.

- Père m'a tout enseigné.

Pour remplacer son fils bien-aimé, cependant, jamais il n'avait montré autant de fierté à mon encontre. Devant autrui il se montrait bon père mais c'était loin d'être le cas, et ça l'est toujours maintenant. Comment pourrais-je dire fièrement avoir été formé par un père comme le mien. Je pense que le son de ma voix laissait entendre le fond de ma pensée. Après tout j'ai volontairement dit cela sans réelle fierté, le son de ma voix ne semblait pas se réjouir de dire cela haut et fort.

Ensuite nous continuons de parler de mes lunettes. Je lui ai menti volontairement et s'en me sentir coupable. Bien sûr ses lunettes me sont nécessaires mais pas tout à fait pour les bonnes raisons. Elle insiste doucement sur le fait qu'elle pense que quelque chose m'a dérangé lors de notre échange. Je ne peux pas lui dire que j'avais une poussière dans l’œil.

- Tu as raison, il m'arrive parfois, ses derniers temps, d'avoir la vision qui se trouble, je ne sais pas pourquoi … Cela ne dure pas longtemps mais ... c'est dérangeant.

A vrai dire, je n'aime pas vraiment dévoiler autant mes faiblesses mais je ne sais pas pourquoi, j'ai en quelque sorte envie de parler avec cette personne qui m'est totalement inconnue. J'ai comme l'impression que nous possédons beaucoup de choses en commun, oui, c'est le sentiment que j'ai au sujet de mon interlocutrice. Je ne peux pas rester infiniment silencieuse et distante vis-à-vis d'autrui. Il faudra bien un jour ou l'autre que je partage des liens avec certaines personnes. Je pense d'ailleurs que commencer avec quelqu'un qui me ressemble sur certain point n'est pas forcément une mauvaise idée.

Le changement de conversation m'arrange tout particulièrement, surtout avec ce que je viens de dire. Même si mon visage ne s'est montré que cet air neutre et insensible, intérieurement j'éprouve de la gêne de partager ce genre d'information si importante.

- Je suis d'accord … Cela me paraît être une idée intéressante, vraiment.

Cela faisait tellement longtemps que je n'avais pas échangé, je ne suis pas rouillé mais tous mes entraînements ne sont pas aussi vivants que l'échange que nous avons eu.

- Je pense que cela pourrait être autant enrichissant pour toi que pour moi et cela me ferais plaisir.

À nouveau j'exprime un sentiment, je n'étais pas obligé de dire que ça me plairait mais c'est pourtant la vérité. À défaut de montrer mes émotions je peux les exprimer. Finalement ce n'est pas trop difficile, même s'il ne faut pas trop s’habituer à ça. J'ai conscience d'avoir mes humeurs, ce combat m'a rendu de bonne humeur et cela ne me dérange pas trop de m'ouvrir mais il peut arriver que je sois fermé et dans ses moments là il ne vaut mieux pas trop insister.




Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Petit entraînement dans la forêt [PV Yuuko Yamazaki]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Petit entraînement dans la forêt [PV Yuuko Yamazaki]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Petit entraînement dans la forêt [PV Yuuko Yamazaki]
» Entraînement d'orientation
» [Entraînement] Lame
» Entraînement sous haute température [ Sento - Tenzen ]
» Une Ame perdue dans la forêt de Cendre [Pv Nuage de Cendres]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Magical academy  :: La Ville de Nariyu :: Ailleurs-