AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Le livre de la réunion [FINI]

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Le livre de la réunion [FINI]   Dim 28 Aoû - 22:51

Cela fait quelques jours que Tadayoshi a rejoint la Magical Academy.
Il apprend petit à petit à connaître cet environnement et tous les lieux du bâtiment.
Il s'est d'ailleurs prit d'affection pour la bibliothèque, un grand espace de calme, de lecture, avec de grandes étagères montant jusqu'au plafond.
Tous les jours, Tada s'arrêtait pour lire un livre à la bibliothèque et connaître un peu mieux, l'univers magique qu'il a tardé à découvrir, ou même simplement juste pour se détendre dans le grand calme que seul les bibliothèques avaient le secret, et profiter de la douce odeur des vielles pages de livres.

Aujourd'hui était un jour différent à la bibliothèque. D'habitude si calme et si peu abondamment peuplée, une classe d'étudiant prenait pleinement possession des lieux et quasiment toute la bibliothèque et les coins lecture étaient pris.
Ne voulant pas changer ses habitudes, Tada alla faire un tour dans les rayons pour se choisir dess compositions de nouvelles, dans le but de s'occuper durant une ou deux heures.
En fouillant dans les rayons, le jeune homme vit un coin abandonné de l'attroupement de jeunes.
Il s'agissait d'un coin lecture comportant juste deux chaises, face-à-face avec une grande table entre elles. Le coin étant abandonné, Tadayoshi pensait avoir trouvé le coin rêvé.

Notre jeune homme alla donc s'asseoir sur une chaise, posa les livres à lire sur la table, en face de lui et se mit à se plonger dans une nouvelle, "Le Passe-Muraille".
Mais pendant que le gaillard était occupé à lire, une jeune femme blonde aux traits occidentaux vint à sa table afin de se plonger dans le même thème d'occupation...


Dernière édition par Tadayoshi Yamashita le Dim 25 Sep - 12:11, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le livre de la réunion [FINI]   Lun 29 Aoû - 9:08

L'adaptation était difficile. Aletheia avait passé toute sa vie aux États-Unis jusqu'à présent et se retrouver soudainement dans un autre pays avec la certitude d'y demeurer longtemps avait un goût d'exil qui lui était encore inconnu. Les derniers événements, ceux qui l'avaient conduite ici, n'étaient pas non plus caractérisés par la tranquillité des départs prévus et réfléchis. Tout était flou ces temps-ci, et Aletheia aurait payé cher pour pouvoir voir son propre avenir. Le seul dont elle ne pouvait avoir aucun aperçu. Retournerait-elle aux États-Unis vivre sa petite vie tranquille ? Quand reverait-elle sa mère ? Depuis le temps qu'Aletheia vivait presque recluse dans leur appartement, la présence d'Amy était une véritable bouffée d'oxygène chaque fois qu'elle rentrait du travail.
Mais de toute façon elle n'avait aucun endroit où répéter ce schéma. Pour la première fois depuis 4ans elle était dans une école, et ne pouvait pas se permettre de rester enfermée dans sa chambre. Qui en aurait envie, sachant qu'elle ne comportait qu'un lit et sa valise ?
Histoire de se familiariser à nouveau avec la présence d'autres gens, et avec les lieux, Aletheia avait pris l'habitude de se rendre à la bibliothèque. Généralement elle y choisissait un livre, se forçait à rester le lire là une petite heure et partait le terminer dans sa chambre.
Quand elle entra ce jour là, elle se demanda si elle allait même prendre le temps de choisir le fameux livre du jour ou partir directement. Une classe avait dû prendre possession des lieux, et donc des places assises disponibles, mais ce n'était même pas le seul problème. En tant qu'ochlophobe, savoir qu'elle allait être entourée d'autant de personnes la rendait presque malade d'avance. Comme paralysée sur le seuil de la porte Aletheia finit par prendre une grande inspiration et décider intérieurement que ce jour serait celui du dépassement de soi, ou du moins de la tentative de dépassement puisqu'il n'était pas exclu, si elle se retrouvait dans un coin vraiment trop peuplé, que ça la conduise jusqu'au malaise.
Établissant mentalement le parcours qui lui permettrait de croiser le moins d'êtres vivants -le terme "humain" ne correspondait apparemment pas à grand monde ici, même pas à elle-même - la respiration de la demoiselle était tout de même bien plus rapide que la normale. Toutefois elle gardait à peu près le contrôle, et réussit tant bien que mal à s'introduire dans le rayon qui l'intéressait. Celui où elle pourrait trouver un bestiaire, des informations sur ce qu'elle est et ce que les autres de cette école peuvent être. Le livre était énorme, une véritable encyclopédie illustrée, et Aletheia se mit presque sérieusement à redouter qu'il se comporte comme un livre d'Harry Potter à vouloir la dévorer ou lui hurler au visage quand elle l'ouvrirait, tant il avait des airs de vieux grimoire. C'est là qu'elle l'apercut. La place vide.
À une table de deux. Parfaite pour tenir éloignée son ochlophobie, et en même temps pour la forcer à se rapprocher de quelqu'un. Juste à rapprocher, elle n'aurait mas forcément besoin de parler, si ? D'un pas timide la demoiselle s'avança jusqu'à la table à moitié occupée. Et s'il se moquait ?
Après tout elle portait une jolie robe noire, avec des collants blancs très épais, des manches, et des gants blanc aux aussi. Même le col ne laissait pas voir son cou. Quand elle était plus jeune, ce genre de tenue élégante bien qu'extrêmement pudique attirait facilement les moqueries de ses camarades. Que faire ? Pour une fois que la demoiselle allait se retrouver si près de quelqu'un elle ne voulait pas avoir l'air bizarre.
Dès qu'elle fut arrivée près de la table elle posa l'énorme livre dessus tout en veillant à ne pas empiéter sur la part de table qui revenait à son voisin.

- Euh... Excusez moi.... Je... Je... Pou-pourrais m'asseoir ici ?


Le stress de cette situation nouvelle la faisait bégayer, ce qui n'avait pas manqué de faire rire ses anciens camarades également. Aletheia rougit, chose extrêmement voyante sur une peau aussi pâle. Elle n'osa pas regarder le garçon en face d'elle une seule seconde, fixant le sol ou l'ouvrage tour à tour.
Elle prit finalement la décision de s'installer puisqueça ne semblait pas trop déranger l'autre, et s'assit avec précaution. Ne pas avoir l'air bizarre. Ne pas avoir l'air bizarre. Enlever... Ses gants ?
Le pari était risqué. Comme beaucoup de gens empruntaient les livres de bibliothèques, ils n'avaientpas vraiment de possesseur. Il était donc possible qu'Aletheia puisse le toucher sans avoir de vision, théoriquement. Mais dans la pratique... Elle n'en savait rien, elle n'avait jamais essayé.
Glissant ses mains sur ses genoux, elle enleva ses gants tant bien que mal, et attendit quelque seconde. Inspiration, expiration.
Et... Elle ne fit rien, remarquant que le jeune homme lisait des livres sur le même sujet qu'elle. Ce nouvel univers. Par réflexe, elle désigna de sa main droite le livre qu'il lisait et entreprit à voix basse de lui adresser la parole.Aujourd'hui était la journée du dépassement de soi.

- Toi aussi tu... Tu...


Puis plus rien. Quelqu'un était passé à côté d'eux et avait donné un coup involontaire dans le coude de la jeune fille. Alors, celui-ci bougea et la main de la demoiselle heurta son livre. Qui, à l'inverse de ce qu'elle avait prévu, provoqua chez elle une vision. Son regard se perdit dans la vague, sa main trembla légèrement avant que tout son être ne devienne aussi impassible et immobile que de la pierre.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le livre de la réunion [FINI]   Lun 29 Aoû - 10:35

 - Toi aussi tu... Tu...

Tadayoshi était encore plongé dans son livre quand il remarqua une timide voix juste à côté de lui.
Notre héros leva les yeux et remarqua une jeune femme, qui semblait d'au moins trois ans sa sénior.
Elle semblait perdue, bougeait un peu dans tous les sens, et semblait paniquée.
Cette jeune femme avait des traits particuliers. En effet, de par sa chevelure dorée, ses yeux bleus plus en amande que la plupart des autres camarades de l'académie, ainsi que par sa tenue, elle semblait apparaître comme une occidentale.
Sa tenue, ne montrait pas sa peau, sauf son visage. Elle possédait de longs gants blancs, qu'elle a posé sur la table devant elle, Tadayoshi suppose vite qu'elle ne mets pas souvent ses mains à découvert non plus.
Cependant, de par son excentricité, cette demoiselle intrigue le jeune homme, et il se met à la regarder s'agiter dans tous les sens, pour une raison qui est inconnue à Tada.

À ce moment là, un jeune lecteur de la bibliothèque passa derrière la jeune femme et la bouscula.
La jeune femme eu d'un coup un visage vide de sentiment, son regard était flou et elle ne bougeait pas.
Tadayoshi remarqua tout de suite ce changement apparent auprès de sa voisine de table et avoua s'inquiéter.
Et il y avait de quoi. C'est comme si le corps entier de cette femme s'était enraciné sur sa chaise et la table de lecture. Elle semblait être devenue un être de pierre, une statue, dont le seul signe de vie serait sa respiration qui continue de se faire entendre.

 - Hum... Mademoiselle... ? Ça va bien... ?

Mais parler à cette statue semblait mission impossible, le manque de réaction inquiétait sérieusement notre héros, qui semblait le seul à s'en soucier dans cette bibliothèque.
Tous les autres lecteurs de cette bibliothèque semblaient tous accaparés dans leurs occupations et ignoraient tous ce qu'il se passait.
Il laissa échapper sa pensée.

 - Tss... Ici ou ailleurs, ça ne change pas que les gens nous ignorent quand on a un problème...

Il resta, en face de cette jeune femme, en affichant un visage assez paniqué et espérant que celle-ci se réveille de sa trance et en profita pour regarder le livre qu'elle voulait lire.
Un bestiaire. C'est vrai qu'il faudrait que Tadayoshi se documente encore plus sur le nouveau monde qui l'entoure...
Le livre est un vieux grimoire, usé, sali et tenant fermé habituellement par une sangle en cuir.
C'est cependant un épais bouquin, un livre qui nécessiterait au moins un bon mois pour le héros à lire.
Cette femme paraissait bien ambitieuse pour le jeune homme.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le livre de la réunion [FINI]   Lun 29 Aoû - 13:29

Trente secondes ça peut être vraiment court. Quand Aletheia cherchait à rendre service grâce à son pouvoir, ça lui était souvent insuffisant et il fallait enchaîner deux voire trois visions, qui la laissaient extenuée et au bord du malaise. Mais dans ce cas là, trente seconde c'était vraiment long. Observer des flashs au sujet d'un homme qu'elle ne connaissait pas et qui avait fait don de ce livre il y a au moins 60 ans n'était pas très... Passionnant. Elle le vit quelques secondes en compagnie d'une jolie demoiselle, d'autres secondes en possession de ce livre, en train d'étudier sur son bureau. Encore un peu, au moment d'en faire don. L'histoire semblait très claire pour le moment.
Et puis ce fut le retour à la réalité. Aletheia prit soudainement une énorme et profonde inspiration comme si elle sortait de l'eau après une apnée trop longue. Et pourtant, elle respirait tout de même pendant ses visions! Elle fut essoufflée un moment, un peu tremblante aussi, et fatiguée.
Reprenant ainsi le contrôle de son corps et de son esprit, la demoiselle se précipita... Sur ses gants. Elle les enfila le plus vite possible, et maladroitement, avant de baisser les yeux à nouveau sur son livre. Sans un mot.
Lorsqu'elle avait une vision elle était totalement déconnectée du monde, et ignorait totalement que le garçon en face d'elle lui avait adressé la parole. Il aurait pu lui planter une paire de ciseau dans le bras qu'elle n'aurait eu aucun souvenir que c'était lui !
Avait-il remarqué quelque chose ? Ce ne serait pas très étonnant, puisqu'elle avait commencé une phrase sans la terminer et qu'elle s'était retrouvée toute essoufflée sans avoir rien fait d'autre que toucher un livre. Et dire qu'elle voulait paraître normale ! Quelle idiotie. Elle n'y parviendrait certainement jamais, coincée entre ses visions étranges et ses gants qu'elle ne pouvait jamais enlever. Même en cours de sport, à la piscine ou dans un sauna.
Mais que faire alors ? Lui parler ? Pour lui dire quoi ? "Coucou excuse moi j'ai des visions quand je touche des trucs, on en était où? " ? Impossible.
Se taire ? Bizarre. Voilà pourquoi elle était intimement convaincue qu'elle aurait mieux fait de rester dans sa chambre ce matin. Le début des ennuis était là, elle allait encore passer pour une folle et c'était tout ce qu'elle avait gagné à vouloir sortir et se forcer à croiser des gens.
Choisissant de faire finalement comme si s rien n'était, et espérant que le garçon serait disposé à ne pas poser de questions, Aletheia choisit plutôt de reprendre la discussion là où elle l'avait laissée.

- Toi aussi tu... Es... Es...Es... Un nouveau ici ?


Cette fois-ci elle ne fit aucun mouvement pour désigner le livre de son camarade de bibliothèque, préférant garder ses mains gantées bien croisées sur la table et évitant même le contact avec son propre livre.
Elle aurait aimé disparaître. Se lever, partir, se cacher, ne plus jamais croiser ce type. Mais ce serait furieusement impoli, et ce n'était pas le genre d'Aletheia d'être impolie. De toute façon elle ne pouvait pas s'en aller d'un coup, il aurait fallu d'abord étudier le terrain pour éviter les groupes et éviter d'avoir une crise d'ochlophobie en plus de ses visions intempestives.
Et puis il fallait réfléchir. Si ce garçon à trouvait ici, c'était qu'il avait potentiellement lui aussi quelque chose de... Bizarre. Spécial serait peut-être plus approprié mais qu'importe. Peut-être qu'il serait plus gentil que les derniers camarades de classe qu'elle avait pu avoir avant d'arriver à la Magical Academy ?
Ou alors elle pourrait faire croire à un simple moment d'absence. Elle rejeta cette idée : elle était bien incapable de savoir s'il lui avait parlé, ce qui aurait dû la rappeler à la réalité. En plus elle savait qu'elle avait une tête bizarre parfois pendant ses visions. Mauvaise idée. Il ne restait plus qu'à attendre le verdict : qu'allait-il dire ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le livre de la réunion [FINI]   Lun 29 Aoû - 14:06

Finalement, la fille en face du jeune homme repris ses esprits...
Elle semblait gênée, embarrassée, bien plus que quand elle a tenté de dialoguer avec Tada trente secondes plus tôt.
Elle remettait ses gants à une vitesse ahurissante, comme si la fin du monde arrivait si elle ne les remettait pas.

Ce fut suivi d'un blanc entre ces deux personnes, pas habitués aux relations humaines.
Tadayoshi voulait lui demander comment elle allait, si il fallait qu'il l'accompagne à l'infirmerie, qu'elle se repose. Mais il avait peur de pénétrer dans un jardin secret que la personne en face de lui ne voudrait pas ouvrir l'accès. Il laissa courir ce silence quelques secondes encore.
Un silence finalement écourté par une question embarrassée de cette demoiselle en face de lui.

 - Toi aussi tu... Es... Es...Es... Un nouveau ici ?  

Elle doit être américaine, tout du moins de par son accent.
Tadayoshi hésite, puis prend une respiration et lui répond.

 - Et bien... Je dirais que oui, je suis nouveau, en effet... Je suis ici depuis la semaine dernière...

Tada ferme alors le livre qu'il avait emprunté aux rayons en prenant soin de mettre un marque-page et finalement se dit que ce serait la meilleure occasion d'en savoir plus sur les camarades qu'il pourra rencontrer dans cet établissement. Il s'en fiche des jardins secrets finalement, il s'inquiète pour cette fille et le lui montre.

 - Et euh... Je me demandais... Ça va bien ? Si tu veux je peux t'accompagner à l'infirmerie... S'il faut te reposer, je pense que c'est le meilleur endroit, ou l'internat, si tu y a une chambre.

Tadayoshi vit sa camarade de table, silencieuse, gigotant et un peu rouge, elle est intimidée... Il faut la rassurer, Tada n'aime pas manger de la chair humaine aux dernières nouvelles.

 - Désolé, je dois te faire peur, mais je ne suis pas méchant. Tout du moins, je ne pense plus l'être...

À ce moment-là, le visage du héros se remplit d'amertume, de l'amertume envers lui-même, lui qui fut une personne des plus basses envers des camarades, parents et amis dans le passé...
Puis, il reprend conscience qu'il ne doit pas faire peur, il reprend un sourire et continue.

 - Je m'appelle Tadayoshi Yamashita. Je suis un peu nouveau dans ce genre d'établissement car je ne possède mon pouvoir que depuis quelques mois... Il s'est passé certaines choses... Ahahah ! dit-il en forçant un rire pour essayer de dialoguer.

À ce moment il prit un visage sérieux et s'approcha de la demoiselle.

 - Tu ne serais pas... américaine par hasard ? Ton accent...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le livre de la réunion [FINI]   Lun 29 Aoû - 15:39

Il avait l'air d'hésiter à lui répondre, et ça n'était pas bon signe pour Aletheia. Il devait la trouver bien trop bizarre pour lui adresser la parole ou vouloir discuter de lui, sans doute, et la demoiselle s'apprêtait à quitter la table pour ne pas l'importuner plus longtemps quand il répondit. Alors elle ne fit aucun mouvement et resta tranquillement sur sa chaise. Les choses s'annonçaient un peu mieux finalement. Elle allait peut-être réussir à mener un semblant de conversation, chose plutôt rare ces derniers temps. Elle avait bien discuté avec ses ravisseurs pendant son enlèvement mais ce n'était pas tout à fait la même ambiance, et une discussion amicale -ou du moins non hostile- n'était pas de trop. C'était pour elle un bien raté qu'il convenait d'apprécier à sa juste valeur.

 -Et bien... Je dirais que oui, je suis nouveau, en effet... Je suis ici depuis la semaine dernière...

Ils étaient donc arrivés à peu près en même temps. Aletheia ne savait pas vraiment quelles conclusions tirer de cette information mais qu'importe, ça ressemblait à un début de discussion normal et c'était le plus important. Seulement le garçon ne sembla pas vouloir continuer dans cette voie. Il ferma son livre, signe certainement qu'il repoussait la suite de sa lecture à plus tard pour se concentrer sur leur conversation, mais c'était pour lui parler de sa vision.

 - Et euh... Je me demandais... Ça va bien ? Si tu veux je peux t'accompagner à l'infirmerie... S'il faut te reposer, je pense que c'est le meilleur endroit, ou l'internat, si tu y a une chambre.

Aletheia ne pouvait pas lui en vouloir, sa mère avait déjà filmé une de ses visions pour lui montrer à quoi ça ressemblait de l'extérieur, et c'était tout de même inquiétant quand on ne savait pas ce qui se passait.

- C'est gentil... Mais... Ça va. Je... Je... J'ai l'habitude.

Elle était néanmoins réticente à l'idée d'expliquer le pourquoi du comment à un inconnu, et cherchait quoi répondre en tortillant ses mains d'un air toujours aussi gêné. Son mal-être était évidemment visible, mais surtout communicatif parfois, ce qui poussa son interlocuteur à essayer de la rassurer gentiment.

 - Désolé, je dois te faire peur, mais je ne suis pas méchant. Tout du moins, je ne pense plus l'être...


Plus ? Pourquoi il avait dit "plus" ? Aletheia avala sa salive en silence, ne sachant vraiment plus quoi penser. Il avait été méchant et ne l'était plus, c'était plutôt un bon début. Mais il avait été méchant comment ? Avec qui ? Pourquoi ? Finalement cette phrase était plus effrayant qu'autre chose.
La demoiselle risqua un regard sur le visage du garçon qui ne souriait plus. Il avait des cheveux plus courts que les siens, et surtout bien plus foncés et assez désordonnés. Ses yeux étaient plutôt beaux, comme son visage en général d'ailleurs, mais il ne semblait pas être particulièrement sympathique au premier regard. Avec une phrase comme celle qu'il venait de prononcer, ça n'était pas rassurant. Dès qu'elle eut l'impression de croiser son regard véritablement elle baissa les yeux sur la table comme si les rainures du bois devenaient soudainement passionnantes.

 - Je m'appelle Tadayoshi Yamashita. Je suis un peu nouveau dans ce genre d'établissement car je ne possède mon pouvoir que depuis quelques mois... Il s'est passé certaines choses... Ahahah ! 

Son rire ne semblait pas très naturel. Aletheia se demanda si ça faisait cet effet aussi quand elle riait mais elle ne dit rien. Elle avait écouté attentivement. Il avait un joli prénom mais elle doutait de l'avoir bien compris et l'idée même de l'écrire avait quelque chose d'effrayant. Elle allait devoir s'y faire, ici c'était le Japon, et pas les États-Unis. Elle espérait parvenir à se rappeler correctement des prénoms de tout le monde mais ça lui semblait compromis.
Essayant de bien intégrer toutes les informations qu'elle venait de recevoir Aletheia ne répondit pas tout de suite, ce qui laissa le temps à Tadayoshi de continuer la conversation. Il avait l'air sérieux, mais ce n'était pas tout. Il se rapprocha d'Aletheia qui eut pour seul réflexe de se reculer dans son siège. Ce n'était pas très sympathique mais elle n'avait pas l'habitude que les gens qui se rapprochent soient bienveillants envers elle.

-Tu ne serais pas... américaine par hasard ? Ton accent...

Dis comme ça l'oracle n'était pas tout à fait persuadée que ça joue en sa faveur, et elle préféra répondre rapidement pour pouvoir passer à autre chose.

- Oui... Je viens de New-York.

Elle ouvrit la bouche pour reprendre la parole mais se tut, sourit timidement et se décida enfin à réellement prendre part à la discussion.

- Moi c'est... Aletheia Guild. Et... Je suis nouvelle ici... Je suis arrivée... en même temps que toi...


Elle avait pris un peu d'assurance déjà, ses phrases étaient moins coupées par le stress et elle ne bégayait plus. Bien décidée à ne pas s'arrêter là, elle choisit de rebondir sur ce qu'avait dit Tadayoshi au sujet du pouvoir.

- Mais, j'ai mon pouvoir depuis la naissance, ce... Qui n'a pas vraiment été un avantage.


Elle continua à sourire d'un air timide sans savoir vraiment quoi ajouter. Elle aurait bien aimé lui demander en quoi consistait son pouvoir mais ça lui paraissait beaucoup trop indiscret. Elle préféra donc se concentrer sur l'école.

- Tu crois qu'il y a d'autres écoles comme celle là?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le livre de la réunion [FINI]   Lun 29 Aoû - 21:26


 - Oui... Je viens de New-York.  

Cette affirmation amusa Tadayoshi. D'abord parce qu'il a vu juste quand aux origines de la jeune fille. Ensuite et surtout parce qu'elle était enfoncée dans son siège, rougissante jusqu'aux oreilles car embarassée qu'on s'intéresse à elle. Cela donnait un air cocasse à la scène.
Le jeune homme voyait qu'elle a essayé de reprendre la conversation tout de suite après, mais qu'elle s'est tût et a laissé un petit blanc à la place.
Mais retrouvant un sujet de conversation, la jeune femme fit un petit sourire sincère et repris.

 - Moi c'est... Aletheia Guild. Et... Je suis nouvelle ici... Je suis arrivée... en même temps que toi...

Ce genre de sourire qui réchaufferait un coeur malade. Aletheia, quel nom étrange... Mais Tada l'aimait bien. Peut-être était-ce parce qu'il appartient à une jolie occidentale, ou peut-être parce qu'elle était la première élève de l'académie auquel il arrivait à communiquer avec ? Lui-même ne le sait pas.
Aussi amusant que ce soit, cette jeune femme est toute aussi nouvelle dans cet établissement que lui, ce qui lui permettait, dans le fond, de se sentir un peu moins seul. Enfin de la compagnie ?

 - Mais, j'ai mon pouvoir depuis la naissance, ce... Qui n'a pas vraiment été un avantage.

"N'a pas été un avantage ? Que veut-elle dire ? Elle n'aime pas son pouvoir ?
Sa crise d'à l'instant... Y était-ce lié ? Il faut que je le sache."
Beaucoup de questions se mélangeaient dans la tête du héros. Il ne savait pas pourquoi, mais il voulait en savoir plus sur elle.

 - Tu crois qu'il y a d'autres écoles comme celle là?

Un petit silence de cinq seconde se fit apparaître le temps que Tadayoshi chercha une réponse, puis répondit du plus naturellement au monde, affichant un sourire simple dans le but de répondre à celui de sa camarade de table.

 - Honnètement, je ne sais pas... Mais de ce que je pense... Ici on est dans un établissement que le bout du monde entier est venu découvrir. Donc si un autre lieu comme celui-ci existait, celà m'étonnerait que tu aies à venir jusqu'au Japon pour venir apprendre le surnaturel.
Cependant... Je pense que comme les univers parallèles existent grâce à certains élèves qui en seraient des voyageurs, je me demande si dans un autre monde il n'y aurait pas une autre Magical Academy...

Tadayoshi était les yeux vers l'horizon, durant ses pensées presque philosophiques, puis revint à lui et essaya finalement de capter le regard de la jeune occidentale qui se fit durant une simple fraction de seconde et qui se termina tout aussi rapidement par un détournement des yeux des deux nouveaux camarades, gênés.
Des yeux aussi clairs ne sont pas chose commune au Japon, alors cela intrigue pas mal notre jeune homme.

 - Hum... Euh... Sinon... Je ne sais pas si je devrais le demander... Mais ce qu'il t'es arrivé à l'instant... C'est en rapport avec ton pouvoir ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le livre de la réunion [FINI]   Lun 29 Aoû - 22:24

Tadayoshi semblait en pleine réflexion mais ce n'était pas étonnant, parce que la question était loin d'être facile. La Magical Académie était plutôt bien cachée à la vue des humains normaux, et le fait de l'avoir découverte n'excluait pas qu'il en existe d'autre qui se déroberaient à leurs vues. En tout cas la discussion était tout à fait cordiale, Tadayoshi semblait sincère avec son sourire et ça contrebalançait l'image un peu plus sombre qu'il avait donné de lui auparavant. Aletheia n'irait pas jusqu'à affirmer qu'elle l'appréciait parce qu'ils se connaissaient depuis moins d'une heure, mais le courant paraissait bien passer entre eux. C'était plutôt une première pour la jeune fille, qui n'avait gardé qu'un mauvais souvenir de tout ce qui se rattachait de près ou de loin à une école. La Magical Academy proposait pour le moment quelque chose d'unique : ne pas se faire traiter de dingue ou de menteur quand on a une capacité particulière. Ne pas non plus se faire enlever pour être utilisé. Pour l'instant son séjour s'avérait reposant et Aletheia ne cherchait rien de plus.


 - Honnètement, je ne sais pas... Mais de ce que je pense... Ici on est dans un établissement que le bout du monde entier est venu découvrir. Donc si un autre lieu comme celui-ci existait, celà m'étonnerait que tu aies à venir jusqu'au Japon pour venir apprendre le surnaturel.
Cependant... Je pense que comme les univers parallèles existent grâce à certains élèves qui en seraient des voyageurs, je me demande si dans un autre monde il n'y aurait pas une autre Magical Academy...


Il avait tourné la tête un peu, ce qui était une occasion rêvée pour une petite observation. Aletheia releva un peu son regard, détaillant à nouveau Tadayoshi pendant qu'il restait perdu dans ses pensées. Ce n'était pas très poli, certes, mais ça gênait beaucoup moins notre jeune américaine. Elle craignait beaucoup qu'on trouve son regard insolent, qu'on dise qu'elle le regardait mal et qu'il lui arrive des ennuis. Ce ne serait pas la première fois du tout, en fait. C'est pourquoi lorsque leurs regards finirent par se croiser elle détourna vivement la tête. Tellement vivement qu'elle n'eut même pas le temps de remarquer qu'il avait l'air d'être aussi gêné qu'elle par cet échange furtif et pacifique. Pour détendre l'atmosphère, Aletheia reprit les mots du jeune homme afin de répondre.

- On est aussi dans un établissement fréquenté par... Les dits voyageurs... Pourquoi viendraient-ils ici... S'ils avaient une académie dans leur monde ? C'est une question compliquée.

Tadayoshi était cependant passé à un autre sujet, qui dérangeait bien plus l'oracle que l'existence possible d'un monde parallèle où existerait une deuxième version de l'Academy et où elle serait potentiellement une alien.

 - Hum... Euh... Sinon... Je ne sais pas si je devrais le demander... Mais ce qu'il t'es arrivé à l'instant... C'est en rapport avec ton pouvoir ?

Effectivement Aletheia aurait bien aimé répondre qu'il ne devrait pas demander. L'idée lui avait même traversé l'esprit de prendre un air outré et de lui dire que ça ne le regardait pas, avant de partir d'un pas décidé pour quitter la bibliothèque. Mais non elle n'en ferait rien, tout simplement parce que ce n'était pas vrai. Ici, chaque personne avait quelque chose de plus, ou quelque chose de différentdes simples humains. Ça les regardait potentiellement un peu tous les uns les autres, histoire de savoir à qui on avait affaire. Et puis... Il ne se moquerait certainement pas, lui. Il n'irait pas crier partout qu'elle n'était qu'une folle doublée d'une menteuse tout simplement parce que le seul fait d'être ici prouvait ses dires. Elle pensa quand même un instant à mentir sur son pouvoir, à inventer quelque chose d'autre. Mais non, ce n'était pas bien et ça ne lui rendrait pas service. Elle recommença à tortiller ses mains gantées sur la table.

- Jeeee.... Oui.

Instant de silence. Elle savait très bien ce que voulait dire la question du garçon. Il était curieux de savoir ce sont elle était capable, curieux peut-être aussi d'imaginer ce que c'était de grandir avec son pouvoir. Mais encore une fois comment le dire ? "Coucou je suis une oracle je peux prédire ta mort, sinon t'aimes les chats ?" Maladroit.
Avec un truc pareil elle allait encore passer pour une psychopathe armée de boules de cristal ou supporter les imitations de l'oracle dans Matrix. De toute façon il l'avait vue avoir une vision, et elle allait bien devoir lui expliquer.

- Disons que... Je suis une oracle.

Bon début. Clair, net, précis, concis. Pour l'instant ce ne faisait pas peur, c'était un peu comme annoncer son signe astrologique.

- Je peux avoir des visions sur... Le passé, le présent ou le futur quand... Je touche quelqu'un ou quelque chose.


Génial. Super sympa d'avouer à quelqu'un avec qui on pourrait potentiellement tisser des liens qu'au moindre contact il va te transformer en statue pendant une trentaine de secondes comme si tu lui avais collé une décharge électrique. Sympa aussi de se présenter comme quelqu'un qui pouvait lire l'avenir alors que ce n'était tout de même pas si simple.

- Enfin... C'est un peu plus compliqué mais... Dans l'idée c'est ça. Et comme tu as vu, c'est assez ... Incontrôlable.

Aletheia eut à peu près le même rire un peu forcé que son interlocuteur un peu plus tôt. À vrai dire son pouvoir incontrôlable ne l'avait jamais vraiment fait rire, mais l'idée était d'essayer de donner une image plutôt détendue. Ça ne trompait néanmoins certainement pas le garçon : elle était tendue comme un arc, remuait une de ses chevilles et tortillait toujours ses mains. Elle était un peu effrayée par la réaction qu'il allait avoir, parce que généralement elles n'étaient pas très amicales ou alors pas très désintéressés.

- Et... Toi ? Qu'est ce qui t'amènes ?

C'était la première fois qu'elle avait l'occasion de discuter avec quelqu'un qui, comme elle, était différent. Ça la rendait curieuse.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le livre de la réunion [FINI]   Lun 29 Aoû - 23:27


 - Jeeee....  Oui.

Tada retrouva un visage crispé, sur le bord de la panique auprès de la jeune femme.

 - Disons que... Je suis une oracle.


- Un oracle... ?


 - Je peux avoir des visions sur... Le passé, le présent ou le futur quand... Je touche quelqu'un ou quelque chose.

Un don de voyance... ? C'est surprenant, se disait Tadayoshi.
Ayant toujours été un simple humain auparavant, il restait toujours difficile de croire en ces pouvoirs surnaturel, mais cependant, le jeune homme se rappelait de son propre pouvoir.

- Ce n'est pas impossible finalement...
, laissa-t-il échapper tout bas.


 - Enfin... C'est un peu plus compliqué mais... Dans l'idée c'est ça.  Et comme tu as vu, c'est assez ... Incontrôlable.  

Aletheia ria. Elle riait trop fort... Cela sonnait faux. Ses mains tremblaient, son pied tapait au sol... Et la sonorité de son rire... Elle riait faussement comme l'a fait il y a quelques minutes notre héros, il le ressentait.
Elle ajouta cette question, qui semblait-être un échappatoire à ce sujet que Tadayoshi a ammené.

 - Et... Toi ? Qu'est ce qui t'amènes ?

Directement, le jeune homme répondit sans trop réfléchir.

 - Je pense que comme toi, c'est parce que j'ai développé des pouvoirs... Depuis plusieurs mois, j'ai un pouvoir étrange...

Il s'arrêta pour voir le regard empli de curiosité de part son interlocutrice.
Cela fera une autre fois qu'il la regarde dans les yeux, cette fois-ci par inadvertance, mais restera suffisemment embarrassé pour continuer convenablement...

- Hum.. B-ben... Je manipule la press-pression... Euh... La pression de l'air...

Il inspira pour évacuer cette anxiété qui ne lui était que si peu familière et repris plus calmement.

 - Je peux créer une zone de vide ou de haute pression sur une petite surface de mon choix... De ce que j'ai compris... Il faut que ça reste à ma portée...

C'est à ce moment que le visage de Tadayoshi s'assombrit de nouveau, comme quand il a essayé de la rassurer en vain. Tada déteste son passé, il déteste son ancien lui, il veut changer et oublier.

 - Hum... Et aussi, je pense que c'est que j'ai nulle part ailleurs où aller... J'ai eu un passé que je regrette... Et je ne veux plus retourner là où j'étais...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le livre de la réunion [FINI]   Mar 30 Aoû - 8:45


-Je pense que comme toi, c'est parce que j'ai développé des pouvoirs... Depuis plusieurs mois, j'ai un pouvoir étrange...


Depuis plusieurs mois ? Il avait bien de la chance. Aletheia était persuadée qu'elle aurait eu beaucoup moins de problèmes dans sa vie si son pouvoir avait sagement attendu jusqu'à "il y a quelques mois". Seulement ce n'était pas le cas et en y réfléchissant bien c'était peut-être mieux ainsi. Elle ne pouvait toucher rien ni personne mais elle n'en avait jamais vraiment eu l'habitude, qu'est-ce qu'elle aurait fait si ça lui était tombé dessus d'un coup ? Elle aurait pensé qu'elle perdait l'esprit. En fait quand il était question de pouvoir il n'y avait jamais rien de simple.
Curieuse tout de même d'en savoir plus à propos de Tadayoshi elle lui lança un regard interrogateur. Ce dernier ne manqua pas de capter ce regard, s'en suivit un moment de léger malaise entre eux. Pour une fois c'était plus visible chez le jeune homme que chez Aletheia.

-Hum.. B-ben... Je manipule la press-pression... Euh... La pression de l'air...

Elle s'en voulait un peu, persuadée que c'était de sa faute s'il se mettait à angoisser de cette manière. Elle détourna encore le regard, mais il n'avait rien perdu de sa curiosité. Manipuler la pression de l'air ça avait l'air impressionnant dit comme ça mais Aletheia n'avait jamais été très douée en physique et elle ne comprenait pas véritablement ce dont il était capable avec un intitulé pareil. Tadayoshi avait pris une petite pause, certainement pour se calmer, mais l'oracle ne fit aucun commentaire à ce sujet. Elle aussi elle avait tendance à prendre des pauses dans son discours lorsqu'elle était gênée - c'est à dire souvent - et elle se doutait que ça ne ferait qu'augmenter son embarras.

-Je peux créer une zone de vide ou de haute pression sur une petite surface de mon choix... De ce que j'ai compris... Il faut que ça reste à ma portée...

C'était déjà plus clair, mais pas non plus limpide. Aletheia ouvrit la bouche pour poser une question et peut-être même demander une démonstration cependant elle s'arrêta net. Elle avait lancé un petit regard en coin à Tadayoshi avant de se décider et son visage ne semblait pas très ouvert aux questions. Encore moins aux démonstrations. Il avait la même expression que celle qu'il affichait un peu plus tôt en disant qu'il n'était "plus" méchant. Ça mettait Aletheia encore un peu plus mal à l'aise. Cette discussion oscillait entre des moments tout à fait agréables et normaux, et des moments de gêne intense pour l'un comme pour l'autre. Est-ce que c'était ça une discussion normale ? Aletheia n'en avait aucune idée. La seule chose qu'elle savait c'était qu'on ne fuyait pas une conversation, ça ne se faisait pas, alors elle restait là. Et elle écoutait.

 - Hum... Et aussi, je pense que c'est que j'ai nulle part ailleurs où aller... J'ai eu un passé que je regrette... Et je ne veux plus retourner là où j'étais...


Tout d'abord la demoiselle ne sut pas quoi répondre. Elle n'avait pas eu une vie facile jusque là mais l'appartement qu'elle partageait auparavant avec sa mère avait toujours une forme de refuge. Elle y avait vécu 4ans sans presque en sortir par pur choix personnel et y retourner ne la dérangerait pas vraiment. Entendre quelqu'un expliquer qu'il venait d'arriver dans un endroit inconnu tout simplement parce qu'il ne voulait plus de son ancienne vie avec quelque chose d'incroyablement triste et touchant.

- Je suis... Désolée... Je... Je voulais pas...

Aletheia n'avait jamais eu l'intention de rappeler de mauvais souvenirs à qui que ce soit. Sa curiosité mourait d'envie d'en savoir plus mais bien évidemment elle ne poserait aucune question là dessus. Tadayoshi avait l'air suffisamment mal pour qu'elle comprenne que ce n'était pas le genre de sujet à aborder.
La jeune blonde finit par avancer doucement sa chaise vers la table pour se rapprocher un peu de lui. Elle se demandait bien pourquoi il lui racontait ça à elle alors qu'ils se connaissaient à peine. Mais une chose était sûre: elle n'avait pas l'intention de le laisser comme ça à broyer de noir.

- Tu sais... Je pense que... C'est facile pour personne, la vie avant d'arriver... Ici...

Elle baissa les yeux par réflexe sur sa main droite. La main où le criminel avait planté son couteau en hurlant que la prochaine fois ce serait sa gorge. La main dont elle ne retrouverait jamais l'usage total et qui était donc condamnée à ne plus pouvoir serrer convenablement des objets.
La vie n'avait pas été facile pour elle, ni pour Tadayoshi apparemment. Qui pourrait avoir une vie facile avec un pouvoir surnaturel ? Il y avait toujours un moment où on ne rentrait pas dans le moule, et donc toujours un moment difficile.
Aletheia aurait bien aimé dire autre chose, partager un peu de son expérience personnelle pour rassurer le garçon, mais elle n'avait rien de ce genre à lui dire.

- On est tous un peu ... Bizarres mais... Du coup on est tous un peu pareil. Ça devrait bien se passer... Maintenant...


Difficile de savoir quoi dire puisqu'elle ne savait rien de ce qu'avait pu vivre Tadayoshi. Elle préféra finalement essayer de changer de sujet quand un blanc assez gênant fut apparu entre eux encore une fois.

- Tu as... Déjà tout visité?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le livre de la réunion [FINI]   Mer 31 Aoû - 17:21

 - Je suis... Désolée... Je... Je voulais pas...

Tadayoshi vit le visage au regard fuyant de Aletheia se décomposer. Pourquoi s'excuser ? Ce n'est pas de sa faute bon sang...

 - Tu sais... Je pense que... C'est facile pour personne, la vie avant d'arriver... Ici... On est tous un peu ... Bizarres mais... Du coup on est tous un peu pareil. Ça devrait bien se passer... Maintenant...

C'est étrange, mais ces mots qui viennent d'être dites ont touché le jeune homme au plus profond de son coeur. Elle a raison. Après tout, la Magical Academy est un peu un lieu de refuge pour tout le monde, et pour le cas de Tadayoshi, un peu la porte vers une autre vie.
"Ça devrait bien se passer... Maintenant...", ces derniers mots résonnent encore dans la tête du garçon. Il a bien envie de la croire, cette étrangère aux yeux azur, qui se bat contre ses propres peur et qui semble ne pas vivre avec un pouvoir, mais plutôt le supporter.

 - Tu as... Déjà tout visité?


 - Tu sais...

Tadayoshi prit une grande inspiration pour se donner du courage et repris avec un large sourire.

 - Je pense que je suis bien ici. On est tous logés à la même enseigne, on est tous pareils dans nos différences. Je vais être honnête, tu dois être la première personne avec qui je parle depuis que je suis dans l’académie, c’est bizarre hein ? Et honnêtement, je suis heureux d’être ici, cet endroit est sincèrement un lieu qui me donne un second souffle.

C’est ainsi que Tadayoshi prit un air sérieux et essayait de capter le regard de la demoiselle en reprenant.

 - Si tu veux savoir, ici, on ne te jugera jamais parce que tu as un pouvoir puissant, faible, utile, inutile ou même désavantageux. On n’est plus dans le monde banal du commun des mortels que l’on a connu auparavant. Mais on n’est pas seuls.

Les regards des personnages se croisent, une gêne supplémentaire se révélait sur les joues rougies du garçon de 17 ans, mais celui-ci continuait ses dires.

 - Je n’ai peut-être pas beaucoup d’amis, je suis peut-être assez solitaire en temps normal, mais si t’as envie de parler à quelqu’un, ou même besoin d’aide, tu pourras me trouver ici presque tous les jours.

Pourquoi a-t-il dit ça maintenant ? La jeune fille devait surement le prendre pour un fou, voire pire… Elle devait le prendre pour un harceleur sexuel…. “Pitié qu’elle ne me prenne pas comme ça…” pria-t-il à tous les dieux du monde, dans sa tête, imaginant tous les pires scénarios possibles.
Était-ce parce qu’il vit une fille désemparée qu’il décida de lui parler ? Était-ce parce que c’est une jolie étrangère blonde aux yeux bleus, qu’il restait en sa compagnie ? Dans tous les cas, il n’éprouvait clairement pas de la pitié pour cette fille, mais de l’honnête sympathie.
La bibliothèque semblait déjà s’être calmée… Tous les bruits des pas et des voix qui donnait cette ambiance si exceptionnelle en ce jour furent soudainement remplacés par les bruits de pages qui se tournaient ça et là, comme à l’habitude de la bibliothèque. Cela donnait finalement l’impression à Tadayoshi de s’être retrouvé seul dans un autre monde, isolé, avec une fille qu’il n’a rencontré que très récemment. Tada revint finalement sur la dernière question de son interlocutrice.

 - Sinon, pour ta question… Honnêtement, malgré toutes les cartes que j’ai récupéré, et le temps à me balader pour découvrir ce qu’il y a dans cette académie… J’ai l’impression de ne pas avoir visité ne serait-ce que dix pour-cents de ce bâtiment… Mais bon, il faut aussi noter que suis là depuis peu de temps finalement. Smile
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le livre de la réunion [FINI]   Mer 31 Aoû - 22:15


-Tu sais...

Qu'allait-il lui dire ? Il avait pris une grande inspiration comme si ses prochaines paroles allaient être capitales et comme d'habitude ça ne rassurait pas Aletheia. On pouvait annoncer tellement de choses par un "tu sais" ! Et généralement les bonnes nouvelles n'avaient pas besoin de ce genre d'introductions car elles se suffisaient à elle-même. Pourtant Tadayoshi souriait. Il ne restait plus qu'à attendre qu'il crache le morceau pour savoir à quoi s'en tenir.

-Je pense que je suis bien ici. On est tous logés à la même enseigne, on est tous pareils dans nos différences. Je vais être honnête, tu dois être la première personne avec qui je parle depuis que je suis dans l’académie, c’est bizarre hein ? Et honnêtement, je suis heureux d’être ici, cet endroit est sincèrement un lieu qui me donne un second souffle.

Non, il n'était pas bizarre. Enfin si, un peu forcément, sinon il ne serait pas là. Et encore un peu parce qu'il était la personne la.plus sympathique avec elle en au moins 4 ans. Mais à part ça il était tout à fait normal ! Et pour une fille qui était restée cloîtrée chez elle pendant plusieurs années par crainte des gens, ne parler à personne pendant une semaine était loin de sembler particulièrement excentrique. De toute façon elle non plus, elle n'avait parlé à personne auparavant. Devait-elle le lui dire ? Ou alors, puisqu'il trouvait déjà ça bizarre à son sujet, il allait la trouver bizarre. Ah non hein ! Elle n'avait tout de même pas fait tout ça pour se faire reléguer au rang des folles en une petite phrase !
Aletheia se tut donc, observant Tadayoshi reprendre la parole avec gravité. Voilà certainement la raison du fameux "tu sais".
Il avait l'air de vouloir capter son regard mais l'oracle ne se sentait pas capable de soutenir ce regard. Elle risquait de perdre tous ses moyens et de ne plus rien comprendre à la conversation si elle s'obligeait à le regarder droit dans les yeux, même si effectivement ça pourrait être plus poli. Ou pas. Elle n'avait aucune idée de ce qui était poli au Japon, en fait. Il faudrait qu'elle s'y intéresse de plus près.

- Si tu veux savoir, ici, on ne te jugera jamais parce que tu as un pouvoir puissant, faible, utile, inutile ou même désavantageux. On n’est plus dans le monde banal du commun des mortels que l’on a connu auparavant. Mais on n’est pas seuls.

Aletheia n'était pas vraiment convaincue. Elle avait toujours été seule. Sa mère avait réussi à se faire une place dans son petit univers mais c'était bien la seule, et face à ses visions personne ne pouvait l'aider. Mais entendre un inconnu -ou presque- croire qu'il était possible qu'ils ne soient pas seuls chacun avec leur pouvoir... C'était beau. Et ça ne donnait pas envie à la demoiselle d'argumenter pour lui dire l'inverse.
Leurs regards se croisèrent un instant, Aletheia vit Tadayoshi rougir mais elle n'en menait pas large non plus. Ses joues étaient rouges depuis bien longtemps, et elle continuait de tortiller ses doigts comme si sa vie en dépendait. Son regard regagna bien vite son lieu naturel: le sol. Tandis que le garçon continuait.

 - Je n’ai peut-être pas beaucoup d’amis, je suis peut-être assez solitaire en temps normal, mais si t’as envie de parler à quelqu’un, ou même besoin d’aide, tu pourras me trouver ici presque tous les jours.


C'était la chose la plus gentille que quelqu'un -hormis sa mère - lui ai dite depuis plus de 4 ans et elle en restait bouche bée, ne sachant pas quoi répondre à tant de sympathie. Les gens avaient toujours préféré lui causer des ennuis que l'aider et la possibilité même de se faire un ami lui avait toujours semblée particulièrement lointaine. Pourtant la première personne à qui elle parlait dans cette Académie lui offrait déjà cette possibilité, du moins le croyait-elle.
C'était incroyable, et ça la touchait énormément la jeune fille.

-Sinon, pour ta question… Honnêtement, malgré toutes les cartes que j’ai récupéré, et le temps à me balader pour découvrir ce qu’il y a dans cette académie… J’ai l’impression de ne pas avoir visité ne serait-ce que dix pour-cents de ce bâtiment… Mais bon, il faut aussi noter que suis là depuis peu de temps finalement.

Mais de toute façon Aletheia n'écoutait déjà plus. Elle hoqueta un peu, tentant vainement de retenir les quelques larmes qui commençaient à couler sur ses joues. Tadayoshi lui avait dit quelque chose d'unique pour elle et elle n'avait pas su comment réagir, voilà tout. C'était trop gentil. Trop bizarre. Trop plaisant aussi, de savoir qu'elle avait quelqu'un qui n'allait pas l'ignorer si elle lui adressait la parole, ni vouloir la frapper ou l'humilier. Évidemment c'était louche mais Aletheia avait envie d'y croire pour une fois. Et c'était un peu tout ça qui la faisait pleurer. Pas à chaudes larmes, juste un peu, sous le coup de l'émotion.

- C'est... C'est...C'est... Tellement gentil...

Le silence était revenu dans la bibliothèque, et deux ou trois visages à tournèrent vers elle l'air agacé par le bruit avant de retourner à leurs ouvrages.

- J'ai pas... L'habitude que... Des gens soient si gentils... Avec moi.


Puis soudain, la révélation.

- Tu dois me prendre pour une folle.

Pendant un instant elle voulut fuir loin très loin et ne plus jamais recroiser Tadayoshi. Il avait été gentil et elle elle se mettait à pleurer ! Il avait été gentil et elle se comportait comme une psychopathe incapable de gérer des émotions. Sans connaître son passé il ne pouvait certainement pas imaginer à quel point il avait dit quelque chose d'important. Et elle avait tout gâché.
Alors, se disant qu'elle avait déjà tout perdu: l'amitié possible de Tadayoshi mais aussi son respect, elle se leva. Prête à partir en priant qu'il l'oublie. Les relations sociales c'était toujours compliqué, surtout après 4ans dans pratiquer.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le livre de la réunion [FINI]   Lun 19 Sep - 23:02


 - C'est... C'est...C'est... Tellement gentil...


 - J'ai pas... L'habitude que... Des gens soient si gentils... Avec moi.


C'est à ce moment là que Tadayoshi se rendit compte de ce qu'il se passait. Pendant qu'elle bredouillait ses réponses, elle pleurait. Peu, des fines gouttes de larmes, mais elle pleurait.
Notre héros a dû dire quelque chose qu'il ne fallait pas.

 - Tu dois me prendre pour une folle.  

Tout en disant cela, elle se leva et commença à partir en direction de la sortie de la bibliothèque. Tournant le dos à notre adolescent. Pourquoi réagit-elle comme ça ? Qu'a dit Tadayoshi de mal ? Pourquoi ? Et pendant que ces questions trottaient dans la tête, le jeune homme restait assis et voyait la jeune fille se rapprocher de la sortie.
L'abandonner ? Ce serait la meilleure chose à faire, ce n'est qu'une inconnue, jolie, certes, mais elle ne reste qu'une nouvelle connaissance.

- Une folle tu dis ?, commença-t'il tout bas, mais on est tous des fous.

C'est à ce moment là qu'il eu une poussée de folie qui fut évoquée par ses mots et se leva d'un coup et cria pour que la fugitive entende, en sortant de la salle :

- On se reverra ! Et sache que si tu auras besoin d'un coup de main, je serais là si tu as besoin d'un gars aussi inutile que moi !

Le silence était rompu par ce cri du coeur. Et les autres usagers de ce lieu n'appréciaient guère ce vacarme ambulant qu'est notre héros. Il a peur de la perdre, il ne sais pas pourquoi. Il veut la revoir, il ne sait pourquoi non plus. Mais son coeur lui dit qu'il veut être à ses côté, être son ami, il la trouve malheureuse et seule, comme lui, et il ne veut pas la laisser comme il est lui-même en ce moment. Si elle veut bien de son amitié, au lieu qu'ils soient seuls de leurs côtés, il sauront passer des moments ensemble, se connaître et s'amuser ensemble. Son pouvoir, c'était quoi ? "oracle" uh ? Si je la fais me toucher, elle saura peut-être que mes intentions sont louables.
Tant de choses se mélangent dans la tête de Tada, mais il reste debout, ignorant les "shhhhht..." des autres lecteurs et autres squatteurs de la salle, regardant cette jeune femme se ruer vers l'entrée.
On dirait qu'elle va s'enfuir totalement apparemment. Peut-être le garçon la recroisera un jour, du moins, il l'espère. Autant qu'il espère que ses mots ont étés entendus non pas par la salle, mais au moins par cette jeune américaine dévoilant ses talents de sprinter.
C'est ainsi que Tada a rencontré et vit s'envoler une femme au talent de voyance, qui ne la rendait pas heureuse. Une femme préférant fuir, et ayant peur des autres. Et tout ça devant une recueil de nouvelles, et un bestiaire qu'elle a laissé sur la table, "Bestiaire, Réunion".

Fin de la partie de Tadayoshi Yamashita
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le livre de la réunion [FINI]   Dim 25 Sep - 11:31

Traverser la bibliothèque était une épreuve. Il y avait les gens à éviter, les regards surpris qui la fixaient sûrement parce qu'ils n'étaient pas habitués à voir quelqu'un quitter si vite cet endroit. Et il y avait sa propre angoisse. Aletheia, même en ayant pris la décision de fuir, était loin d'être persuadée d'avoir bien fait. Retourner en arrière serait ridicule et ne l'avancerait à rien à part passer pour un indécise aux yeux de Tadayoshi, en plus de passer pour une folle.
Elle regrettait un peu pourtant. Il avait été gentil et elle le remerciait en partant comme une ingrate. C'était la première fois qu'elle avait une chance de discuter normalement avec quelqu'un depuis de longues années... Et si cette occasion ne se représentait plus jamais ? Si elle restait seule à jamais parce qu'elle était incapable de se comporter comme une fille normale ?

On se reverra ! Et sache que si tu auras besoin d'un coup de main, je serais là si tu as besoin d'un gars aussi inutile que moi !


Le cri ne lui avait pas échappé. Elle tourna la tête, à peine, juste assez pour voir que le jeune homme s'était levé de sa chaise et regardait dans sa direction. Seulement le cri avait attiré l'attention, autant sur lui que sur elle, ce qui ne fit que la mettre encore un peu plus mal à l'aise. Elle se rua sur la porte encore un peu plus vite, pressée de disparaître aux yeux de tous ces gens. Mais les mots de Tadayoshi résonnaient encore sans son esprit. Elle aimerait bien le revoir, mais doutait d'être capable de se présenter devant lui après fui aussi lâchement. Si elle avait besoin d'un coup de main elle serait enchantée d'avoir quelqu'un de disposé à l'aider, mais elle n'oserait jamais demander quoi que ce soit, surtout après avoir agi de la sorte. Le simple fait de lui témoigner ainsi son soutien et son amitié le rendait particulier.
Pour elle, il était la personne la moins inutile de toute l'Académie : il était tout à fait gentil, et il semblait être plus ou moins le seul à avoir remarqué son existence jusque là. Elle n'avait parlé à personne avant lui, depuis son arrivée. Et puis, il avait l'air bien plus débrouillard qu'elle ! L'oracle se sentait bien mal placée pour juger de l'utilité de qui que ce soit, alors même qu'elle était incapable de nombre de choses pourtant simples. Comme manger au restaurant sans amener ses propres couverts.
Ou comme partir de la bibliothèque avec son livre. Désormais seule dans le couloir, elle se retrouvait aussi seule face à sa bêtise, et se rendait compte qu'elle avait oublié ce pourquoi elle était venue. Elle posa sa main gantée sur la poignée de la porte, hésita un instant à l'ouvrir pour récupérer son emprunt. Mais la timidité et la peur étaient encore trop fortes, ses petites séances de sociabilité forcée n'avaient pas encore eu assez d'effet. Elle renonça à sa lecture, à son livre, à retourner dans la bibliothèque. Encore toute troublée par ce qui venait de se passer, elle rasa les murs jusqu'à retrouver sa chambre, cherchant vaguement de quoi meubler la fin de sa journée sans aucun ouvrage à parcourir.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le livre de la réunion [FINI]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le livre de la réunion [FINI]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Mission Chapitre un : « L'union, même de la médiocrité, fait la force. » [Livre II - Terminé]
» Le consortium Western-Union/Soge-Express surpris en flagrant délit.
» Fête du Livre
» [Validée]Godwrath D. Alexander [Fini]
» Compagnons de voyage pour lire un livre en Champagne

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Magical academy  :: Zone hors rpg :: A l'intérieur des murs :: La Bibliothèque-
Sauter vers: