Partagez | 
 

 Fairy Tails - Kaya Azuki.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
MessageSujet: Fairy Tails - Kaya Azuki.   Sam 13 Aoû - 1:35



   
   


      
× Kaya ×


      × Physique
      


         Comme cité plus bas, Kaya est une personne qui ne se préoccupe pas beaucoup de son physique. Et malgré tous, de nombreux hommes souhaitent sortir avec elle... Kaya est très simple en terme de vêtements, elle porte généralement une robe blanche, assortie avec sa peau et ses cheveux.
Elle a des yeux bleus clairs, très beaux. Elle possède deux ailes de libellules, qui sont d'ailleurs transparentes. Elles lui permettent de voler. Elle a, du début de son épaule au début de son bras, un tatouage qui représente l'écume des vagues de la mer. Elle a une taille moyenne comme son poids. Finalement, à part ses ailes de fée, elle est normale... Enfin, cela fait quand même une grosse différence entre fée et humain. Au premier abord, Kaya a un regard froid. Mais lorsqu'elle fait un sourire, elle est magnifique et rayonnante. Elle est plutôt maigre.
      



      × Mental
      


         Kaya est une femme sensible et gentille, même sous ses airs de personne froide et cruelle. Il est en effet vrai qu'elle a tendance à être brutalement honnête et sèche. Elle ne souhaite que la justice, et faire régner la loi. Elle est directe, mais est gentille et réconfortante lorsqu'il le faut. Kaya est une personne ambitieuse, qui sait arriver à son but. Elle ne révèle que rarement son passé, restant mystérieuse aux yeux de certains. Elle est plutôt coincée, elle ne sait pas quand il faut s'amuser. Il est très rare de la voir en colère, et triste. Elle ne fait confiance aux gens qu'après de longues semaines passées ensembles, voire plus.
Trois choses l'intéressent à un niveau excessivement faible :
L'amour est la première. Voir comment certaines personnes la drague en bavant la fait soupirer et rouler des yeux, avec une certaine envie de mettre une claque à la personne lui faisant la cour.
Se battre, s'affronter, avoir des ennemis est la deuxième.
Elle déteste voir des gens se détester ou se battre. Elle ne sera jamais dans les gens faisant un cercle autour de personnes qui se battent en gueulant des « Fight fight fight ! »
Et la dernière, c'est de quoi elle a l'air. Elle veux bien se coiffer, se brosser les dents et prendre des douches, mais le maquillage, les habits qu'elle porte, la mode... ça lui semble complètement inutile et vain.
      



      × Histoire
      


         « Je m'appelle Kaya, j'ai douze ans. Je n'ai pas de parents. Du moins, je ne les connait pas, et mes souvenirs ne s'en rappellent même plus, ne serais-ce que le moindre truc flou d'eux. J'habite seule à une cité bizarre qu'on appelle Nariyu, je suis née là-bas. Je ne sais pas qui sont mes parents, probablement des gens sans aucune pitié ni espoir. Je vais à l'école en cachette, avec Madame Kozia qui m'apprend tout plein de choses. Mes petites ailes ne semblent pas la déranger. Elle m'apporte de la nourriture en secret, et elle me laisse habiter chez elle. Elle m'a même donné un "nom de famille" : Azuki. C'est le sien, elle s'appelle Kozia Azuki.

J'ai des ailes que j'ai estimé être de libellule. J'ai lu quelques contes, et les humains appellent ça des fées. Ça veut dire que je suis pas humaine ? Donc pas normale... ? Je déteste penser à ça. Je vous ai pas dit, mais... je suppose qu'on m'a abandonnée. Mes souvenirs remontent  à il y a longtemps. J'étais dans les racines d'un arbre, dans une petite couverture. Je devais avoir... 6 ans. Je ne sais pas qui m'a posée là, ni pourquoi, mais je sais que je le mérite pas. Si mes parents m'ont abandonnée, il doit bien avoir une raison, non ? Mes cheveux sont blancs de naissance. J'ai des ailes. J'ai été éduquée alors que je devais rester à manger des plantes dans mon arbre. Madame Kozia Tout est flou, je sais pas pourquoi je devrais vivre, et pourquoi on me considère pas juste comme un crime dès le départ. J'ai encore croisé personne avec des ailes de fées. Personne d'anormal, aucune erreur comme moi.. Je me demande ce que ça fait d'être normal.




13 ans. Mon anniversaire, je ne sais pas quand c'est. Mme Kozia fait juste fêter le jour où l'on s'est rencontré, et elle considère ça comme mon anniversaire. Elle m'a donné un petit gâteau avec une bougie. J'ai été très heureuse.

Aujourd'hui, j'ai dessiné sur le sol, c'était rigolo. Madame Kozia m'a fait une marque sur mon épaule, ça représente l'écume des vagues. Comme ça, on se reconnaitrait elle a dit.

Pourquoi ?! Ai-je été vraiment aussi stupide ?! Me laisser marquer par un « gentil » inconnu ?! Je t'ai emporté par chance, sale bout de papier, sale crayon, mais si j'avais pu emporter de l'espoir à ta place, j'aurais pas hésité. J'aurais dû fuir, cacher cette foutue marque et couper mes ailes. Mais Mme Kozia est revenue, et elle m'a pris avec elle. Cette horrible fée, que je juge maintenant déchue, m'a enfoncé un poignard dans le ventre. Elle disait que je devais pas exister. Que je venais des contes, rien de plus. Mais j'ai pu me sauver ! J'ai pu m'enfuir !

Mais je n'ai pas pu fuir la vérité. Maintenant, j'avais cette marque pour ma vie entière, et ce, sans autre possibilité. Et en effet, cette marque lui avait servit à me reconnaître.
Mais comment m'étais-je échapper ? J'avais usé de tous les moyens qui me  venait à l'esprit ; grimper au mur, mais enchaînée, je ne pouvais pas, creuser un tunnel au sol, sur la terre : impossible. Invoquer le Dieu des Fées, inventé dans la seconde, pour qu'il vienne me sauver, et je me suis pris un gros vent... Non, rien, rien ne marchait. J'étais désespérée. Je ne voulais pas mourir. Mais je me suis posée une question.
« Pourquoi ne voulais-je pas mourir ? »
Je ne savais pas. Mais je me disais qu'en réalité, plus on vivait, plus on s'accrochait à la vie, si la vie nous est chère, elle l'est aussi à notre entourage. Mais si on a pas d'entourage ?
De toute façon, la mort, ça ne doit pas être si horrible, si ? C'est sec, on souffre pas et basta. Plus de problèmes.

J'ai alors pensé aux ailes sur mon dos. Est-ce qu'elles étaient aussi utiles que moi ? Sinon, autant essayer. Je tentait de battre des ailes, avec une conviction que je n'aurais alors jamais osé espérer. On appelle ça la force de désespoir, je crois. Je savais que ça allait pas marcher, que j'allais juste rester fixée au sol avec la sensation horrible que la mort est à deux doigts de nous. Voire un. Ou juste un centimètre. Mais ce que j'espérais secrètement au fond de moi est arrivé : mes pieds ont commencé à s'élever lentement du sol. La chaîne de métal qui me donnait l'impression que ma plaie allait me faire éclater mon ventre est tombée au sol. Et croyez le ou non, mais je me suis envolée, l'esprit soudain plein d'espoir pour mon futur. Ce fut absolument génialissime. J'ai réussi à retourner à mon arbre, et je me suis sentie mieux. J'ai réussi à bander ma blessure en assemblant feuilles, lianes et fleurs.

J'ai fui. Pendant deux ans, j'ai fui la vérité, tout. Pour me nourrir, je devais voler, c'était l'unique moyen. J'étais consciente d'être une criminelle, et rien d'autre. Mais c'était ça que je devais faire. Pas d'autre choix. Je vivais dans la maison de Mme Kozia. Seule.
Je lui en voudrais toujours pour ce qu'elle m'a fait.

« Rapport de police. Marianne Kozia »
-Samedi, 21h 16, 6 avenue du Chêne.-
Le suspect est entré dans la chambre de la victime, en train de dormir, et a tiré une balle dans son épaule. Le bruit a réveillé quelques personnes autour. Le suspect a alors fui en s'échappant par la fenêtre, à l'aide d'un complice dont nous ne connaissons pas encore l'identité. Le seul indice trouvé fut une tache de sueur, mais elle reste encore inconnue à la police.

J'ai dérobé ça dans un bureau de police. J'en ai marre de voler, mais je peux plus m'en empêcher.

On m'a prit tout ce que j'avais... maintenant j'ai qu'à vivre comme une pauvre conne dans mon arbre ! Je ferme les yeux. Je réfléchis.
Je comprend.

14 ans.

15 ans.
La justice, ça semble une bonne idée, non ?
Quelqu'un est venu me voir. Il était baraqué, avait l'air costaud, et il m'a expliqué.

La « MA », Magical Academy. Cacher l'existence du paranormal aux humains, apprendre. Ça me fait sourire rien que d'y penser. Il m'y a emmenée, et pendant le chemin, un petit papillon a décidé de me suivre. Je l'ai appelé Kyara. Il est très joli. Enfin je sais pas si c'est un mâle ou une femelle.
Je suis heureuse. Je ne volerais plus jamais.




      



   

      
Quelques Infos

      Âge 17 ans
      Sexe Femme
      Orientation Hétéro'
      Groupe Créature
      Pouvoir Peut voler.
      Alignement Loyal bon
      Familier Un papillon bleu.

      

         
Description de ton Pouvoir

Kaya peut voler grâce à ses ailes de papillons.
      


      
Et derrière l'écran ?

      Pseudo Kaya
      Âge 14 ans
      Disponibilité Souvent.
      Un petit mot ? Coucou

      
© Halloween × CICI

   


Dernière édition par Kaya Azuki le Dim 14 Aoû - 19:26, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Féminin Messages : 15663
Points : 19889
Date d'inscription : 25/09/2009

Feuille de personnage
Pouvoir: Manipulation du sucre et autres vitamines. Communion totale avec la nature
Items:
Statut: Célibataire
avatar
Syria
MessageSujet: Re: Fairy Tails - Kaya Azuki.   Sam 13 Aoû - 10:19

Bienvenue à la Magical Academy

J'espère que tu t'amuseras parmi nous

Deux trois petites choses sur ta fiche

Le groupe "Académicienne" n'existe pas chez nous. Je te conseille de relire le règlement concernant les groupes et au vu de ta fiche, je pense que Créatures te conviendrait bien mais je te laisse regarder au cas où si tu veux changer =)

Ensuite, tu as vécu à Nariyu au sein d'un arbre ? Il s'agit d'une ville donc je ne sais pas s'il y a beaucoup d'arbres où tu aurais pu "habiter" et sans te faire remarquer qui plus est ! Je pense bien que quelqu'un aurait aperçu un jour une petite fille aux cheveux blancs sortir/rentrer/être dans un arbre. De plus, je m'interroge un peu plus : comment as tu-pu survivre réellement ? pour "faire des courses" ou je ne sais quoi ? Je ne te vois pas dérober des choses ^^

Tu dis avoir croisé quelqu'un avec d'étranges oreilles dans le coin mais cela me semble impossible. Nos élèves et ceux vivants aux alentours ne doivent pas se révéler aux humains "normaux" et voir quelqu'un avec des oreilles de chien ou je ne sais quoi paraitrait plus que suspect ^^. De même avec cette fée qui serait dans le coin et qui te poignarde sans raisons. Que nos joueurs rencontrent d'autres êtres "paranormaux", pourquoi pas mais pas dans des lieux publics. De plus, les fées me paraissent être des créatures très pacifiques et j'avoue ne pas comprendre pourquoi celle-ci t'aurait marquée avant de te poignarder.

J'espère avoir été compréhensible =)

Si tu as des questions ou si tu veux répondre, tu le fais ici ou bien tu m'envoies un message privé ^^

Je te souhaite bon courage ^_^

_________________

Merci pour les roses, Raphael, Arcaz, Lara, Shana, Angel, MayLyn, Yogi, April, Elena, Yogi, Akihito, Soudo, Zoldik, Shiruku, Rin et Alice ♥


Merci pour les baisers, Aurore, Sirë, Lara, Hanabusa, Maylyn, Elena, Tensa, Leona, Yogi, Akihito, Shiruku, Zoldik, Rin, Miyuki et Aoi ♥
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
MessageSujet: Re: Fairy Tails - Kaya Azuki.   Sam 13 Aoû - 17:05

Merci Smile

Voilà, j'ai corrigé ! J'espère que ça ira !
Revenir en haut Aller en bas
Féminin Messages : 15663
Points : 19889
Date d'inscription : 25/09/2009

Feuille de personnage
Pouvoir: Manipulation du sucre et autres vitamines. Communion totale avec la nature
Items:
Statut: Célibataire
avatar
Syria
MessageSujet: Re: Fairy Tails - Kaya Azuki.   Lun 15 Aoû - 21:08

Maintenant que tu as enlevé les passages qui gênaient, ton histoire n'est plus très compréhensible

Ta protectrice t'as marquée et après, tu parles d'un inconnu, de ta colère ? Aucune logique ne se suit là-dedans

Et voilà qu'une fée débarque de nul part dans ces lignes pour te poignarder, je pense vraiment que ces créatures sont trop pacifiques voire neutres pour commettre pareil acte surtout envers l'une des leurs.

Ensuite, un grand costaud baraqué ne peut surgir du néant et t'expliquer ce qu'est notre école. Un inconnu ne vient pas vers toi au hasard sans trop savoir si tu as un don ou non pour te parler de l’académie, c'est impossible. Nous sommes tenus dans le secret et pour parfaire ton arrivée, je te conseille de lire le post du règlement concernant ce point.

Ton histoire comporte encore trop d'incohérences et de soucis pour que ta fiche soit validée immédiatement, j'en suis désolée.

Bon courage pour les modifications, reprend l'histoire de zéro si ça peut t'aider à y voir plus clair =)

Tu m'envoies un message en cas de soucis =)

_________________

Merci pour les roses, Raphael, Arcaz, Lara, Shana, Angel, MayLyn, Yogi, April, Elena, Yogi, Akihito, Soudo, Zoldik, Shiruku, Rin et Alice ♥


Merci pour les baisers, Aurore, Sirë, Lara, Hanabusa, Maylyn, Elena, Tensa, Leona, Yogi, Akihito, Shiruku, Zoldik, Rin, Miyuki et Aoi ♥
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Fairy Tails - Kaya Azuki.   

Revenir en haut Aller en bas
 

Fairy Tails - Kaya Azuki.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» RPG Masters
» Boucle d'Or et les Trois Ours
» Partenariat Fairy Tail After ?.
» Natsu D. Fairy !!![en cours]
» Fiche Technique de Marono Kaya

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Magical academy  :: Zone Administrative :: Présentations :: Fiches suspendues-