Partagez | 
 

 ~Massacrons nous dans la taverne~ [PV Ryuku Tsubasa]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Féminin Messages : 100
Points : 165
Date d'inscription : 22/06/2016

Feuille de personnage
Pouvoir: Régénération cellulaire spontanée
Items:
Statut: Célibataire
avatar
Anna Netchaïev
MessageSujet: ~Massacrons nous dans la taverne~ [PV Ryuku Tsubasa]   Ven 24 Juin - 23:30

Anna était allongée sur son lit, le regard vague, elle ne savait pas trop quoi faire pour s'occuper à part fixer la petite tâche noire qu'il y avait au plafond ; d'où venait cette tâche ? Voilà la question qui avait occupé une bonne partie de la soirée de la rouquine. Peut-être que quelqu'un avait écrasé un insecte ici et avait étendu la trace en voulant nettoyer… c'était la meilleure hypothèse. La jeune femme finit par pousser un soupir et leva son poignet pour jeter un coup d’œil à sa montre. 19H30, c'était l'heure d'aller manger, mais elle n'avait pas très envie de se rendre a réfectoire. Que faire ? Elle se redressa et chercha ce qu'elle pouvait faire. Il était plus raisonnable de manger ici, de travailler un peu et, pour une fois, de se coucher tôt, elle savait qu'elle pouvait le faire. D'un autre côté, elle n'était pas sortie depuis un bon bout de temps et l'air extérieur commençait à lui manquer, elle avait envie de s'amuser un peu, de se changer les idées, loin des quatre murs qui l'entouraient toute la journée. Soudain, un nom lui revint à l'esprit, le Dream's Night, c'était un bar assez sympa dans lequel elle s'était rendue à plusieurs reprises, l'ambiance y était bonne, l'alcool aussi. C'était décidé, elle allait passer sa soirée là bas !

La jeune femme resta allongée encore cinq minutes, le temps de trouver la motivation pour se lever et se préparer, c'est en soupirant qu'elle se leva et se dirigea vers son armoire, non pas que son apparence soit une grande préoccupation, mais elle tenait à être un minimum présentable. Elle enfila donc un jean, une chemise blanche en voile et des chaussures, peigna ses cheveux et prit son sac.

Sur le chemin, elle contemplait le coucher de Soleil, c'était splendide cette couleur rose orangée qui se répandait dans tout le ciel, elle avait bien fait de sortir, ne serait-ce que pour cette vue. Cependant, ses rêveries l'avaient empêchée de regarder correctement le trottoir, elle se prit les pieds dans un pavé qui ressortait un peu par rapport aux autres et elle tomba. Par chance, personne ne l'avait vue, et donc personne n'avait vu ses égratignures se refermer en deux secondes. Elle poussa un soupir de soulagement et reprit sa route, faisant désormais attention à chacun de ses faits et gestes. Au bout de quelques minutes de marche, elle était arrivée à destination, une belle bâtisse dont elle franchit la porte en adressant un sourire au tenancier, sourire qui lui fut retourné. Elle prit place au comptoir et commanda une bière, histoire de commencer la soirée en douceur. Tout en sirotant sa boisson, elle discutait avec le barman et d'autres personnes qui étaient assises à côté d'elle. L'ambiance était au beau fixe, ce qui conforta Anna dans sa décision quand à la manière de s'occuper pour la soirée. Une fois sa pinte terminée, un homme s'approcha d'elle, un grand sourire aux lèvres :

« Hey, j'ai cru reconnaître un accent russe en t'entendant parler, est-ce que j'ai bon ? »

Cette question fit sourire Anna qui lui répondit ''Oui'' dans sa langue maternelle. L'homme rigola et prit place à ses côtés :

« Écoute, j'ai quelque chose à te proposer, on va voir si les Russes sont à la hauteur de leur réputation, ça te dit un concours de boissons ?

-Ha ha, évidemment, je vous préviens ça ne va pas être facile pour vous !

-Vu ta corpulence je ne partirais pas gagnante jeune fille ! Et bien sûr : manger c'est tricher ! »

Anna accepta le défi sans problème, confiante en sa capacité à tenir l'alcool. De plus, l'homme qui lui lançait le défi semblait déjà avoir pas mal de coups dans le nez, avec un peu de chance elle n'aurait pas à boire beaucoup pour le battre, et puis son honneur était en jeu, elle devait conserver la réputation que son peuple cultive depuis de longues années. Le petit concours commença, les verres s’enchaînaient, l'homme commençait à vaciller, Anna quant à elle avait la tête qui tournait légèrement, c'était plutôt bien parti pour la jeune femme, ce qui ce confirma quelques minutes plus tard, l'homme, assez raisonnable s'avoua vaincu, sentant qu'il ne pouvait pas prendre un verre de plus et qu'il n'était plus vraiment maître de lui même. Anna lui proposa de remettre ça dans des conditions plus équitables, ce que l'homme accepta en rigolant avant de faire demi tour vers le fond de la salle. La jeune femme reprit donc sa conversation avec le barman et commanda à manger, histoire d'éponger tout ce qu'elle venait de boire, le concours étant terminé.

Pendant qu'elle mangeait, de l'agitation se fit ressentir dans le bar, deux hommes étaient en train d'avoir un début de dispute, l'un d'eux était l'homme qui avait défié Anna. Elle regarda la scène pendant un instant, mais rien ne se passait, ils n'en venaient pas aux mains, tant mieux...La rouquine reporta son attention sur son assiette ; soudain, quelques minutes plus tard, des hurlements retentirent, le type ivre venait de se faire violemment corriger par l'autre homme. Anna avait  du mal à voir ce dernier, il se trouvait dans un coin sombre de la salle, ses cheveux semblaient être tout aussi sombres, sa tenue également, elle ne voyait qu'une silhouette noire en somme. Les événements semblaient prendre une tournure étrange, il n'y avait presque jamais eu de bagarre dans ce bar, et jamais d'aussi violentes. La jeune femme en venait même à se demander, avec inquiétude, si l'homme ivre était encore en vie ou non….


Dernière édition par Anna Netchaïev le Dim 26 Juin - 19:41, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Masculin Messages : 22
Points : 55
Date d'inscription : 07/06/2016

Feuille de personnage
Pouvoir: Contrôle de l'ombre
Items:
Statut: Célibataire
avatar
Ryuku Tsubasa
MessageSujet: Re: ~Massacrons nous dans la taverne~ [PV Ryuku Tsubasa]   Sam 25 Juin - 16:53

Je marchais tranquillement dans les rue de Nariyu, cherchant désespérément un bar d’ouvert où je pourrai boire à ma guise sans ennuyer personne. Ce n’est pas compliqué en général mais, la plupart du temps, je me retrouve entouré de saoulons qui ne veulent que se battre. Ce n’est pas que je ne veux pas me battre. On va se le dire, je ne suis pas le plus fort des gars et sortir mon pouvoir dans un lieu public n’est  peut-être pas la meilleure idée possible. Et puis, je suis un assassin, je règle mes comptes en douceur et pour de l’argent, beaucoup d’argent. C’est pourquoi que ce soir, je vais essayer de trouver un bar tranquille où je n’aurai pas d’embrouille avec aucun n’autre client.

Quelques minutes se sont écoulés à déambuler dans les rues de la grande ville et toujours rien. Aucun bar où je pourrais rester tranquille. Je tourne le coin de rue et, quelques portes plus loin, je vois une file de personne. Surement un cinéma ou une autre attraction du genre, pas vrai qu’un bar peut avoir autant de client en une soirée dans cette ville. Peut-être que je pourrai trouver quelque chose en faire en me rapprochant… j’en reviens pas, un bar. Par question d’attendre toute une nuit pour 1 heure à l’intérieur! Je vais utiliser mon pouvoir pour entrer à l’intérieur, et comme je suis en noir… peu de personne pourront me voir entrer.

Je suis à une table, pas trop loin du bar pour que les serveuses me voit rapidement, mais pas trop proche pour ne pas attirer l’attention. S’il y a une chose que je demande ce soir, c’est une soirée relaxe. Je ne suis pas le genre de gars qui va aller vers la bagarre, mais l’homme qui vient de s’asseoir à côté de moi, pas une chaise de libre entre nous deux! Il s’est assis à côté de moi et commence à me parler.

- Je suis désolé mais pouvez-vous vous asseoir une chaise à côté, c’est jus…

Je n’ai même pas fini ma phrase que l’homme se lève en me hurlant dessus.  Eh oui…  il était déjà saoul.

« CE N’EST PAS COMME CELA QUE ÇA SE PASSE DANS MON BAR!!! SI TU PARL…»

Il n’a pas réussi à finir sa phrase rapidement, je l’avais déjà envoyé au tapis avec une petite aiguille qui a transpercé du pied jusqu’à la tête. Il n’y a pas eu de souffrance, une mort rapide et nette. Je ne voulais pas d’embrouille mais là j’étais motivé à donner une raclé à quiconque qui voulait me défier.

- Il y a quelque d’autre qui veut me crier après? Ça ne me dérange pas…

Et trois autres hommes, serrant leurs poings, commencèrent à s’approcher de moi. Ils me menacèrent en craquant leur doigt, comme dans les films d’action ou le gentil qui doit mettre une raclé aux méchants, mais le problème est que ni moi ni eux n’est un gentil dans cette histoire. Évidemment, plusieurs personnes sont parties quand l’homme a touché le sol. Il ne restait que ces acolytes ou du monde qui restait dans leur bulle. Ça n’a pas pris que quelques secondes avant que les trois autres hommes rejoignent leur complice sur le sol. Je repris mon verra et l’apporta au comptoir en demandant un autre verre de scotch avant que les policiers arrivent…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Féminin Messages : 100
Points : 165
Date d'inscription : 22/06/2016

Feuille de personnage
Pouvoir: Régénération cellulaire spontanée
Items:
Statut: Célibataire
avatar
Anna Netchaïev
MessageSujet: Re: ~Massacrons nous dans la taverne~ [PV Ryuku Tsubasa]   Dim 26 Juin - 19:40

Anna plissa les yeux pour mieux voir ce qu'il se passait, l'homme a terre ne présentait aucune marque de coup, c'était étrange, qu'est-ce que cet homme avait bien pu lui faire ? Elle essaya de quitter sa chaise pour aller voir ce qui se passait de plus près, mais c'était impossible, trop de personnes courraient en sens inverse, dans un grand mouvement de panique. D'un autre côté, qu'est-ce qu'elle pouvait faire ? Certes elle était immunisée, mais elle doutait de sa capacité à arrêter l'homme en noir. Ce dernier annonça à ceux qui souhaitaient le défier qu'ils pouvaient venir, ça ne le dérangeait pas. La situation commençait à s'envenimer, trois hommes se rapprochèrent de l'inconnu, menaçants, la tension commençait à monter au fond de la salle, la main d'Anna se crispa sur le comptoir, il fallait qu'elle analyse la situation pour savoir quoi faire. Pas mal de personnes avaient détourné le regard, soit pensant qu'il ne s'agissait que d'une simple dispute et que l'homme ivre était KO à cause d'un coup et des nombreux shots qui avaient précédé son entrée en scène, soit par effet du témoin...par chance, la jeune russe était encore parfaitement lucide, malgré son petit concours, ses cellules se régénèrent tellement vite que les effets de l'alcool ne sont présents que pendant quelques minutes, son foie s'en était déjà remis. Elle analysa rapidement la situation, comme une partie d'échecs grandeur nature, enfin ce n'était que ça volonté de départ. Pour le moment, s'interposer ne réglerait rien, les trois hommes semblaient trop motivés pour se battre, ils pousseraient hors de leur passage et la situation serait la même.

Sans crier gare, les trois hommes tombèrent à terre, le regard vide. La rouquine resta hébétée pendant quelques secondes, elle n'avait même pas pu finir de penser à une stratégie pour calmer le jeu. Le temps qu'elle reprenne ses esprits, elle vit que l'homme venait en direction du comptoir, il commanda un autre verre. Elle n'en croyait pas ses yeux, il venait de mettre quatre hommes à terre et venait tranquillement se resservir ? Cela mit la jeune femme hors d'elle. D'un autre côté, cela allait lui permettre de vérifier l'état des autres hommes sans trop se rapprocher de cet individu, même si elle ne craignait rien, elle avait peur qu'il y ait des dommages collatéraux.

Une fois arrivée au niveau des quatre hommes, elle put constater, avec effroi, qu'ils avaient tous un trou en haut du crâne, sauf un qui avait une aiguille plantée à cet endroit, l'aiguille avait sa pointe vers le haut, ce qui voulait dire qu'elle était ressortie par le crâne, et donc qu'elle avait traversé tout le corps de ce pauvre homme. La jeune femme en déduit que c'était la même chose pour les trois autres, il ne lui en fallait pas plus pour savoir qu'ils étaient bel et bien morts et pas seulement assommés. Ce qui perturba Anna, c'était la taille de l'inconnu, il n'était pas très grand, ni très baraqué par rapports aux trois armoires à glace qui l'avaient attaqué ; alors comment avait-il réussit à faire cela ? D'autant plus qu la jeune femme ne l'avait pas vu faire de mouvement brusque, et que les trois hommes étaient tombés à terre en même temps. Soit le jeune homme était équipé d'un dispositif particulier, soit il y avait quelque chose de plus obscur derrière ce phénomène, aussi obscure que le pouvoir d'Anna…

La jeune femme prit une grande inspiration, elle devait, comme à son habitude, faire preuve de sang froid, si elle lui rentrait dedans, ce qu'elle avait bien envie de faire face à une scène aussi révoltante, qui sait ce qui pourrait arriver ? Il aurait fallu évacuer le bar, mais la présence de témoins ne semblait rien changer pour le jeune homme, qui avait déjà tué quatre personnes sans sourciller ; de plus, un mouvement de panique risquerait de faire des blessés, quelqu'un pourrait se faire piétiner, cependant, il était peu probable que l'inconnu s'attaque à qui que ce soit, tant qu'il n'était pas menacé. Idéalement, il fallait qu'il ne s'attaque qu'à Anna qui était capable d'encaisser la blessure sans y succomber. Un problème persistait, si quelqu'un décidait de s'en prendre à lui pour venger les quatre hommes, il allait connaître le même sort, il fallait donc que la jeune femme attire son attention sur elle, et il fallait le faire de manière à ce que les personnes encore présentes dans le bar en profitent pour partir discrètement. La russe prenait un risque en faisant cela, celui de montrer son pouvoir à des humains, mais au point où en était la situation, ce n'était pas ça qui la préoccupait, et franchement, elle préférait prendre ce risque si cela permettait de ne pas laisser ce mec partir sans avoir payé pour ce qu'il avait fait.

Désormais, elle cherchait un moyen d'attirer son attention, mais aussi de réveiller tous ceux qui étaient dans leur bulle, elle vit qu'un couteau traînait sur une table à côté, elle le saisit, visa le verre que l'inconnu tenait dans sa main avant de le lancer. Le couteau atteignit sa cible, le verre éclata dans la main de l'homme, ça y est, Anna allait avoir son attention, il fallait qu'elle la garde suffisamment longtemps pour le retenir jusqu'à l'arrivée des policiers.

« Eh vous là ! Ces types ne vous ont rien fait et vous les butez comme ça ? Si vous voulez du sang au moins confrontez-vous à quelqu’un de votre taille, à la loyale ! »

Anna le confessait, il y avait beaucoup mieux comme phrase d'accroche, mais la situation ne lui avait pas laissé le temps de préparer une punchline du tonnerre. Au moins elle avait sûrement du sortir pas mal de personnes de leur torpeur, et surtout, maintenant qu'elle l'avait provoqué, il ne risquait pas de fuir en voyant la police se pointer. Désormais, elle devait se préparer à encaisser  les attaques qui risquaient de lui tomber dessus. Tout ce qu'elle voulait, c'était que personne n'intervienne pour se mettre entre eux, surtout pas, sinon la situation allait vraiment tourner au carnage, ce qu'Anna avait à tout prix cherché à éviter, mais les réactions des personnes qui l'entouraient étaient bien trop imprévisibles. Elle priait en silence en attendant la réaction du jeune homme.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Masculin Messages : 22
Points : 55
Date d'inscription : 07/06/2016

Feuille de personnage
Pouvoir: Contrôle de l'ombre
Items:
Statut: Célibataire
avatar
Ryuku Tsubasa
MessageSujet: Re: ~Massacrons nous dans la taverne~ [PV Ryuku Tsubasa]   Dim 26 Juin - 20:36

Je n’en reviens pas… la petit rousse au comptoir venait de briser son verre que je venais de payer! Pis ce n’est pas comme si du Macallan 18 était donné, la bouteille vaut facilement entre 200 et 300 dollars. Je me suis retenu de me retourner quelques secondes mais le fait de briser son verre alcool était de trop. Je me suis retourné lentement pour pouvoir la regarder dans les yeux. Je mis mon pied droit en avant et ensuite le gauche pour avancer encore plus lentement vers la jeune femme. Il voulait la tuer, l’éliminer comme tous les autres qui avaient osé se frotter à lui. Il voulait la voir longer le sol comme les quatre autres qui l’avait provoqué un peu plus tôt. Mort.

Arriver à quelques pas d’elle, je me suis arrêté et la regarda dans les yeux. Je m’arrêtai quelques secondes pour réaliser ce qu’elle venait de faire. Elle me demandait de la tuer devant tout le monde quand elle a très bien vu la scène. Il doit bien avoir une explication à cela puisque c’est mission suicidaire ce plan de vouloir attirer mon attention sur elle. Il n’y a que quelques possibilités qui s’ouvrent ici. Soit qu’elle a tellement bu qu’elle ne sait plus ce qu’elle dit, mais elle n’a pas l’air si saoul que ça. Soit qu’elle n’a pas peur de la mort et qu’elle veut juste se faire passer pour l’héroïne de la situation. Soit qu’elle sait très bien ce qu’elle fait et qu’elle a une surprise dans sa manche. Elle est surement prête à déclarer une bagarre ou tout simplement me neutraliser. Dans les deux options, je n’ai qu’une chose à faire… bluffer le fait que je suis plus fort qu’elle et qu’elle n’a aucune chance de me battre en un contre un.

Malgré cela, je pouvais très bien voir qu’elle ne comprenait aucunement comment j’avais fait mon petit tour de passe-passe pour les mettre à terre. Je l’ai fixé durant quelques secondes pour qu’elle regarde la mort en face et qu’elle puisse comprendre qu’elle n’avait aucune chance contre moi. Je repris le pas après les quelques secondes écoulées pour passer à sa droite et m’arrêter pour lui chuchoter à l’oreille :

- Bien essayé, mais la police arrive. Je dois partir, mais si tu veux continuer à t’amuser… je serai en arrière du bar. N’amène pas les policiers, ça ne te servira à rien.

J’ai continué ma petite marche vers le fond du bar où les portes pour aller aux toilettes étaient. J’ouvre la porte et, en me retournant, je pouvais voir les dernières personnes, qui étaient encore dans le bar, qui avaient un regard de dégoût envers celui qui venait de tuer les quatre individus, de peur de se retrouver par terre et de colère pour me faire payer. Je le savais bien que ça allait arriver un jour, le jour où j’allais devoir confronter la réalité dans laquelle je suis maintenant… le monde avec qui je partage cette réalité ne sont plus des assassins et des cibles à tuer. Je devrai m’y faire un jour ou l’autre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Féminin Messages : 100
Points : 165
Date d'inscription : 22/06/2016

Feuille de personnage
Pouvoir: Régénération cellulaire spontanée
Items:
Statut: Célibataire
avatar
Anna Netchaïev
MessageSujet: Re: ~Massacrons nous dans la taverne~ [PV Ryuku Tsubasa]   Lun 27 Juin - 0:54

Ça y est ! Il était énervé, ça se voyait sur son visage, la jeune femme avait rarement vu un regard aussi assassin, ça lui faisait froid dans le dos, mais elle n'avait pas à s'en faire, elle ne craignait rien, un trou d'aiguille ça se soignait en quoi...deux secondes ? Même moins...La jeune femme se força à ne pas sourire, cela aurait trahit son plan, plan qui était déjà assez bancal puisqu'il ne reposait que sur la colère qu'elle allait provoquer chez cet individu, si jamais il décidait de prendre sur loin, tout tombait à l'eau. Elle fut donc rassurée quand elle le vit s'avancer lentement vers elle, il était hors de lui, elle le sentait, elle connaissait ce regard, il avait envie de la tuer ; pour le moment, le plan fonctionnait plutôt bien, il ne faisait plus attention aux autres personnes dans le bar, et ces derniers semblaient plutôt enclins à prendre la fuite qu'à s'interposer. Tout ce qu'elle avait à faire c'était attendre qu'il s'attaque à elle, elle devait gagner du temps en encaissant les coups. De plus le fait qu'elle y résiste le déstabiliserait sûrement, et cela allait permettre à la jeune femme de voir comment il s'y prenait pour tuer ses cibles aussi rapidement, parce que jusqu'ici, elle n'en avait absolument aucune idée, et si Anna détestait bien une chose, c'était de ne pas comprendre quelque chose.

Plus il s'avançait, plus elle sentait son rythme cardiaque s'accélérer, il fallait l'avouer, son regard était terrifiant, mais elle ne devait surtout pas montrer le moindre signe de faiblesse, rester de marbre, et puis de toute manière, c'était trop tard elle ne pouvait pas revenir en arrière. Il fallait qu'elle soit rapide, dès qu'il sera assez proche, elle devait le neutraliser, elle connaissait bien ses prises, il était à peine plus grand qu'elle, sûrement plus lourd, ce n'était pas gagné d'avance, mais faisable...En plus, la surprise qu'elle risquait de créer en résistant à une de ses coups risquait fortement de le déstabiliser, au moins pendant les secondes qui lui seraient nécessaires pour l'immobiliser.

D'un coup, il cessa son avancée. Il la regardait droit dans les yeux, la mort était présente dans son regard, une sueur froide s'empara d'Anna l'espace d'une seconde, elle n'avait jamais vu un tel regard, et tout d'un coup, elle comprenait mieux pourquoi cet homme avait tué quatre de ses semblables sans broncher, il était habité par la mort, tuer ne semblait pas être un soucis pour lui, au contraire. Mais la russe se ressaisit, il ne fallait montrer aucun signe de faiblesse, il n'allait pas s'en sortir comme ça, Anna ne le supporterait pas. Elle soutint son regard, ne laissant rien paraître, même si elle ressentait de la peur, elle savait aussi qu'elle ne craignait pas grand-chose, au fond il cherchait simplement à l'intimider, à la dissuader, mais elle n'allait certainement pas lui faire ce cadeau ; d'autant plus qu'elle voulait comprendre ce qui s'était passé, comment avait-il fait ça. Si un individu aussi dangereux se promenait dans les rues de la ville, il fallait en savoir le plus possible sur sa manière de fonctionner, même si elle n'arrivait pas à l'arrêter, après tout elle n'était pas traqueuse, elle aurait au moins des informations à donner aux dits traqueurs. De plus, même si elle ne faisait pas partie de ce groupe, elle ne pouvait pas laisser passer ça, tant pis pour les règles.

Le jeune homme reprit sa marche, Anna serra les poings prête à lui en coller une, il fallait juste attendre le bon moment. Malheureusement, quand le bon moment arriva, le jeune homme agit totalement à l'opposé de ce que la jeune femme avait tenté de prévoir. Il ne l'avait pas attaquée, il s'était arrêté à sa droite et lui dit tout pas que si elle le voulait les festivités se feraient dehors, et que si elle amenait un flic avec elle, cela ne changerait rien… « Ok, la stratégie est encore à travailler...tu t'es complètement plantée sur ce coup là ! » se dit la jeune femme, il avait du se douter qu'elle ne s'interposait pas par inconscience ou par pulsion suicidaire, persuadée qu'il serait emporté par la colère, elle ne s'attendait pas à ce qu'il prenne le temps de voir ce qui clochait. Et quand elle y réfléchissait plus, il était vrai qu'un policier ne ferait pas grand-chose, l'inconnu ne semblait pas se soucier de ce que l'ordre pouvait représenter, là dessus elle le comprenait, et il aurait donc tué les policiers de la même manière que les quatre hommes dès leur arrivée. Finalement les attendre n'était pas une bonne idée. La seule chose à faire était, dans le meilleur des cas le neutraliser, dans le pire, rapporter le plus d'informations possibles aux Traqueurs, et puis elle avait cette terrible envie de lui faire pauvre pour ces pauvres types, ou au moins comprendre pourquoi. Elle avait bien trop de questions qui agitaient son esprit pour le laisser s'enfuir comme ça…

Elle resta cependant immobile pendant un instant, abattue pas l'échec de son plan, bien qu'elle avait conscience de sa précarité vu l'urgence dans laquelle elle l'avait constituée, il fallait l'avouer, c'était une fine stratège, tant qu'on lui laissait le temps de réfléchir un minimum...Quand elle reprit ses esprits elle vit que l'homme se dirigeait vers l'extérieur du bar, c'était décidé elle allait le suivre, mais elle ne pouvait pas partir comme ça, les quatre homme gisaient sur le sol, et tout le monde se contentait de regarder le spectacle, l'air hébété. Tout en se dirigeant vers la sortie, elle haussa le ton :

« Mais bon sang occupez-vous de ces pauvres hommes ! Faites quelque chose au lieu de rester plantés là ! »

Une fois sortie, elle rattrapa l'homme, pas d'effet de surprise, il l'attendait; tant pis, elle trouverait le moyen de l'immobiliser. En attendant, elle prit un ton légèrement provocateur, en cherchant encore à l'énerver :

«  Vous n'allez certainement pas vous en sortir comme ça, et ne cherchez pas à vous défiler cette fois ! Vous aviez peur de frapper une femme ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Masculin Messages : 22
Points : 55
Date d'inscription : 07/06/2016

Feuille de personnage
Pouvoir: Contrôle de l'ombre
Items:
Statut: Célibataire
avatar
Ryuku Tsubasa
MessageSujet: Re: ~Massacrons nous dans la taverne~ [PV Ryuku Tsubasa]   Lun 27 Juin - 2:48

Il fit un petit soupir et entra dans les toilettes, sachant très bien qu’elles étaient vide et que personne ne verrait ce qu’il allait faire, il fit un portail avec son ombre pour se retrouver à l’arrière du bar. Puis, des idées lui vinrent en tête, pourquoi voulait-elle absolument attirer l’attention sur elle? Je le sais bien que je ne suis pas le seul à avoir des pouvoirs. Alors qu’est-ce qui pourrait bien être le sien, une force surhumaine, des os en acier, elle peut devenir invisible… mais toutes ces méthodes peuvent être contré par mon pouvoir… je ne devrais pas avoir de problème à la tuer si une bagarre entre elle et moi éclate. Et puis, ce n’est pas parce que mon physique n’a pas l’air très costaud que je ne sais pas comment m’en servir.

Je la vis arriver quelques instants plus tard. Elle était devant moi, me disant que je ne pouvais pas me défiler… elle est très bonne cette blague! J’ai regardé le sol pour en faire un portail et je descendis calmement. Sachant très bien qu’elle se demanderait où j’allais aller, je réapparu derrière elle sans aucun bruit.

- Tu croies toujours que je ne peux pas me défiler, je peux me rendre où est-ce que je veux. Ne crois pas que les traqueurs ne me courront pas après, j’ai déjà des bonnes… liaisons avec eux à cause de mon passé.

Je fis le tour d’elle et s’arrêta devant, à quelques centimètres, juste assez pour sentir son souffle sur mon visage. Je la voyais très bien malgré le noir de la nuit. Je n’avais jamais revu une belle chevelure comme celle-là depuis des années. Cela remonte à plusieurs années, quand j’étais encore un assassin. Ma mère s’était fait teindre ses cheveux de la même couleur que son ancienne victime. Elle était magnifique comme ça. Elle avait un rendez-vous justement pour se les faire teindre quelques jours après sa mort.

- Tu croyais vraiment que j’allais tomber dans le panneau quand tu m’as provoqué tantôt… je le sais que tu as un pouvoir, mais je ne le connais pas. Personnellement, tu ne me fais pas peur. Comme tu as vu, je peux me retirer à tout moment.

Je me suis un peu reculé et je me suis assis par terre. Je l'ai regardé durant un moment et je fis un petit sourire en coin. Le sourire que mes parents détestaient par-dessus tout parce qu'ils savaient que j'avais fait quelque chose contre le règlement. Ils me punissaient à chaque fois, sans même que je dise quoi que ce soit. Sourire était un symbole de faiblesse chez moi. Quand l'on tuait quelqu'un qui s'attendait à la mort, il nous disait toujours qu'il voulait mourir avec le sourire au lèvre... quelle idée stupide.

- Tu as surement des questions pour moi, mais je t’avertis. Je ne répondrai pas à toutes tes questions ce soir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Féminin Messages : 100
Points : 165
Date d'inscription : 22/06/2016

Feuille de personnage
Pouvoir: Régénération cellulaire spontanée
Items:
Statut: Célibataire
avatar
Anna Netchaïev
MessageSujet: Re: ~Massacrons nous dans la taverne~ [PV Ryuku Tsubasa]   Mar 28 Juin - 1:15

Anna attendait une réaction de la part de l'inconnu, la nuit était tombée ; elle ne pouvait distinguer sa silhouette que grâce à la faible lueur d'un réverbère qui se trouvait à côté de l'établissement. Le silence régnait, pendant quelques secondes, on ne pouvait entendre que le bruissement des feuilles qui dansaient au gré du vent. La jeune femme soupira. Soudain, le jeune homme bougea, mais pas d'une manière...commune...Il avait disparu, comme s'il était rentré dans le sol. La rouquine crût qu'elle était en train d'avoir des hallucinations. Où était-il passé ? Il ne lui fallut pas bien longtemps pour avoir sa réponse : elle sentit une présence derrière elle qui la fit sursauter, d'autant plus qu'il s'était mis à parler en même temps, brisant le silence qui s'était installé jusqu'ici. Il lui dit qu'il pouvait partir à tout moment, ayant le don d'aller où il voulait. Savait-il se téléporter ? Non, c'était plus compliqué que ça, elle avait bien vu son corps « entrer » dans le sol, avec de la téléportation, il aurait tout simplement disparu avant de réapparaître derrière elle. Elle ne savait pas encore comment, mais il pouvait faire passer son corps d'une surface à une autre, sa téléportation semblait marcher comme cela. Voilà qui éclaircissait quelques points sur sa manière de tuer, il avait du « téléporter » l'aiguille vers le sol, l'élan donné à l'aiguille permettait à celle-ci d'avoir assez de force pour traverser un homme de bas en haut. Évidemment, il fallait donner une grande vitesse à cette aiguille pour qu'elle puisse avoir assez d'énergie pour accomplir cela, il devait donc avoir un dispositif quelque part sur lui qui lui permettait de donner de l’énergie à l'aiguille ; enfin, c'est ce qu'elle avait déduit de toutes ces observations. Le jeune homme lui indiqua également qu'il avait déjà eu à faire aux Traqueurs par le passé. Anna comprit vite que ce qu'elle avait entrepris ne servirait finalement pas à grand-chose. Mais elle était là autant satisfaire sa propre curiosité ; d'autant plus que le crime auquel elle venait d'assister lui donnait une terrible envie de faire en sorte que justice soit faite.

Cependant, la jeune femme était lucide et voyait bien qu'elle ne pourrait finalement pas lui faire grand-chose, ce type pouvait se barrer n'importe quand et lui courir après ne servirait absolument à rien, sauf si elle voulait s'épuiser pour rien.

Le jeune homme bougea, il vint se placer devant elle. À cette distance, elle distinguait mieux les traits de son visage, il était vraiment jeune, aussi jeune qu'elle. Comment pouvait-on devenir aussi insensible face à la mort, si jeune ? Cette pensée attrista Anna pendant quelques instants, avant qu'elle ne se ressaisisse, cela n'excusait en rien ce qu'il venait de faire. Elle sentait son regard peser sur elle, le silence était revenu, c'était pensant, il fallait l'avouer...Elle hésita à prendre la parole, mais elle fut dépassée par l'homme qui se trouvait juste en face d'elle.

Cette fois-ci, il lui fit définitivement comprendre qu'elle avait vraiment mal calculé son coup. Évidemment que c'était suspect qu'une jeune femme, pas très costaude, s'interpose de la sorte...Elle avait oublié de prendre ça en compte. Tant pis. De plus, vu son physique elle ne risquait certainement pas de l'intimider, la seule carte qui lui restait était le mystère qui planait sur son pouvoir, il ne le connaissait pas. Cependant, comme il l'a si bien précisé, il pouvait fuir à tout moment, donc lui faire croire qu'elle avait un pouvoir qui pourrait l'aplatir en quelques secondes ne servait à rien. Elle soupira à nouveau, elle ne savait plus quoi faire, elle qui d'habitude prenait bien le temps de réfléchir à tout avait été prise de court et avait presque foncé dans le tas. Cette attitude s'expliquait facilement, elle avait été révoltée par ce qui venait de se passer, mais elle n'avait jamais été confrontée à une situation de la sorte non plus. Elle avait agit comme une débutante, ce n'était pas si grave, la jeune femme savait tirer des leçons de ses échecs.
Néanmoins, quelque chose l'intriguait depuis qu'elle avait pu constater son jeune âge et qu'il avait déjà eu des problèmes avec les Traqueurs à cause de son passé. Il y avait quelque chose de bizarre là dessous. Ce qu'Anna soupçonnait, c'était que depuis tout petit il n'ait pas le même rapport à la mort et au meurtre que la majorité de la population, humaine ou non. En somme sa morale devait être bien différente de la sienne.

Il recula légèrement avant de s'asseoir, par terre. Dans la pénombre, elle put distinguer un petit sourire en coin, mais ce n'était pas de la provocation. Elle n'y fit pas plus attention que ça. Il lui dit qu'il pouvait répondre à quelques questions, mais pas toutes. Ce n'était pas un problème pour la jeune femme.
Elle regarda le sol quelques secondes avant de s'y asseoir. Si elle n'avait pas à le poursuivre, autant se mettre dans une position confortable.

« Ça me va. Je ne comprends pas, comment pouvez-vous tuer quatre hommes comme ça, de sang froid ? Ils ne vous avaient absolument rien fait, ils avaient juste un coup dans le nez... »

Elle se tut quelques secondes avant de reprendre :

« Quelque chose d'autre m'intrigue...Votre pouvoir, ce n'est pas de la téléportation, il y a une histoire de surface…et je n'aime pas trop quand des points de sont pas éclaircis comme ça... »

Assise en tailleur, elle appuya ses coudes sur ses genoux, joignit ses mains et posa son menton dessus, attendant la réponse de son interlocuteur. La rage qu'elle avait au ventre avait un peu diminuée, plus intriguée par ce qu'il avait laissé sous entendre, peut-être n'accordait-il pas autant d'importance qu'elle à une vie humaine, quelle qu'elle soit, et surtout, peut-être lui avait-on appris à ne pas voir une vie comme quelque chose de respectable mais comme quelque chose de fragile et de facilement effaçable...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Masculin Messages : 22
Points : 55
Date d'inscription : 07/06/2016

Feuille de personnage
Pouvoir: Contrôle de l'ombre
Items:
Statut: Célibataire
avatar
Ryuku Tsubasa
MessageSujet: Re: ~Massacrons nous dans la taverne~ [PV Ryuku Tsubasa]   Mer 29 Juin - 3:27

Je la vis venir s’asseoir juste à côté de moi et c’est cette question. Cette fameuse question que tous voudraient bien que je réponde, pourquoi tuer sans même y penser? Pourquoi ne pas régler les problèmes que par les mots? C’est très simple, je ne crois pas que cette méthode peut fonctionner. En fait, j’ai été élevé comme cela, on m’a conditionné à croire que l’on ne pouvait rien régler par en parlant à l’autre. Il fallait agir et ce n’était pas dans mes habitudes à immobiliser l’adversaire, je veux le voir au tapis le plus vite possible. C’est surement une façon de penser que peu de personne peuvent comprendre. C’est comme croire que l’humain ne serait que de la chair que l’on peut se débarrasser comme bon le semble. Une vie ne vaut rien si l’on ne peut la protéger par nous-même.

Depuis quelques temps, j’ai commencé à penser autrement. Je voulais évoluer, et non rester à un stade où tuer est tout pour moi. C’est pourquoi j’essaye de moins tuer. Je crois toujours que les faibles ne méritent pas leur place sur terre. Déjà qu’ils nous prennent beaucoup de ressource à rester sur leur sofa à regarder la télévision et en mangeant des croustilles. Ce n’est pas de ce monde que nous avons de besoin.

Pour la cause, je vais devoir y mentir pour maintenir mon secret dans l’ombre. Les personnes autour de moi ne doivent pas connaitre ma vraie nature, celle d’un assassin.

- Si tu veux vraiment connaitre… mes parents se font fait tuer devant moi. Je n’ai plus de famille et je vis seul depuis quelques années. Ces faib… ces personnes que j’ai tuées me faisaient rappeler les assassins de mes parents. Je n’ai pas réussis à me retenir.

Je crois que mon pouvoir devrait rester un autre secret pour moi. Je pourrais encore lui mentir et laisser en sous-entend que mon pouvoir est la téléportation et je connais les points faibles sur le corps humain. Ça pourrait peut-être passer comme explication, mais elle a l’air tenace. Je ne crois pas qu’elle laissera passer un deuxième mensonge aussi facilement. Peut-être qu’elle que lui dire que je ne répondrai pas à la question va lui faire comprendre que ce n’est pas un terrain à aller.

- Je suis désolé, mais je vais passer pour cette question. Tu dois comprendre que c’est mon seul moyen de me défendre. Je dois le garder secret.

Je pris que cette réponse la convaincra de ne pas trop pousser sur les questions.

- Si tu le veux bien, j’aimerais savoir pourquoi tu ne fuis pas? Tu te retrouves avec un inconnu qui a un pouvoir assez grand pour tuer en quelques secondes quatre hommes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Féminin Messages : 100
Points : 165
Date d'inscription : 22/06/2016

Feuille de personnage
Pouvoir: Régénération cellulaire spontanée
Items:
Statut: Célibataire
avatar
Anna Netchaïev
MessageSujet: Re: ~Massacrons nous dans la taverne~ [PV Ryuku Tsubasa]   Lun 8 Aoû - 2:57

Le temps que le jeune homme réponde à ses questions, Anna tentait de le scruter, de voir une émotion passagère et traîtresse passer sur son visage. Mais elle ne vit rien, cet individu était totalement impassible, ce qui n'était au fond absolument pas surprenant, vu la facilité qu'il avait à ôter la vie à un pauvre type croisé dans un bar. Elle attendit donc patiemment, pendant quelques secondes qui lui parurent durer une éternité, le silence qui régnait ici était légèrement pesant...Quand enfin il se décida à répondre, la jeune russe sentit l'entourloupe, il lui raconta que ses parents s'étaient fait assassiner lorsqu'il était plus jeune, ce dont il se servit pour justifier le meurtre qu'il venait de commettre, en le plaçant sous le signe d'une pulsion, pulsion qui aurait été provoquée par le fait que ces hommes ressemblent aux assassins de ses parents. Cependant Anna n'était pas naïve au point d'avaler une telle histoire. Pourquoi ? Tout d'abord elle voyait vraiment mal comment des types complètement saouls pouvaient rappeler des assassins...Et surtout, c'était la manière de tuer du jeune homme qui faisait capoter ce petit mensonge, si cela lui était vraiment venu parce que la présence de ces hommes avait réveillé en lui un traumatisme, il n'aurait pas réagit avec autant de sang froid, il se serait montré plus violent, aurait prit plus de temps pour les mettre à mort, il se serait défoulé, il aurait cédé à une des pulsions les plus violentes que renferme l'homme : la pulsion de mort. Hors dans le cas présent, tout cela avait été très rapide, il en avait même défié d'autres, il ne semblait même pas avoir pris du plaisir dans ce qu'il faisait, tout avait eu l'air automatique dans ses gestes, cet homme était habitué à tuer, c'était plus qu'une évidence, et ce n'était sûrement pas par vengeance....

Elle ne dit rien, voyant qu'il allait répondre au reste. Cette fois-ci, sa réponse fut un peu plus surprenante, elle s'attendait à ce qu'il se cache une fois encore derrière une histoire fabriquée en vitesse, étant pris de cours par les questions de la jeune femme, mais non, il préféra éviter clairement la question. Ce que la Russe respectait. De toute manière, elle savait qu'elle aurait tôt ou tard une réponse à sa question, elle était coriace quand un problème n'était pas résolu.

Avant même qu'elle ne puisse réagir, il lui demanda pourquoi elle n'était pas effrayée. Question logique, elle était seule face à lui qui venait d'abattre quatre personnes sous ses yeux et dont le pouvoir lui était partiellement inconnu. Elle sentit alors que c'était une force qu'elle pouvait avoir contre lui, en lui prouvant qu'il ne pouvait pas intimider tout le monde et tout en gardant le secret de son pouvoir de guérison spontanée, elle allait pouvoir créer en lui une faiblesse, et peut être qu'à ce moment là elle aurait enfin une occasion de le faire parler, d'obtenir une réponse à toutes ces questions. Après tout, s'il cachait tout cela, c'est que la vérité qu'il cherchait à camoufler ne devait pas être toute rose...Cet homme commençait vraiment à l'intriguer.

La rouquine soupira, elle prit quelques secondes pour formuler sa réponse, elle avait décidé de lui rentrer directement dedans, ce serait plus simple :

« Écoute, je ne suis pas crédule tu sais, tu as fait preuve de bien trop de sang froid tout à l'heure pour ce que je puisse croire à ta petite histoire. Tu es habitué à tuer, ça se voit, tu es très méthodique, franchement, ça ne peut pas être une pulsion qui a pu te pousser à faire ça, du moins pas une qui serait provoquée par un traumatisme comme celui que tu as décrit. Tu as sûrement de bonnes raisons de cacher tout ça, après tout tu ne me connais pas, mais saches que je vais finir par tout savoir, je n'aime vraiment pas quand quelque chose m'échappe....Désolé. C'est pareil pour ton pouvoir, je comprends, on veut tous garder cet atout dans notre manche, mais le fonctionnement du tien a trop piqué ma curiosité. »

Elle se releva doucement, mit ses mains dans ses poches et fixa le ciel quelques instants avant de poser les yeux sur le jeune homme :

« Pour ce qui est de mon absence de fuite, contente toi de te dire que j'ai une très bonne raison de ne pas avoir peur de toi. Comme tu gardes tes secrets, je garde aussi les miens, tu ne m'en veux pas hein ? »

Sur ces mots elle lui adressa un petit clin d’œil avant de se retourner et de commencer à avancer pour retourner chez elle.

« Comme t'as pas trop l'air de vouloir parler je te laisse tranquille, t'en fais pas on se reverra peut-être, d'ici là je me serais bien renseignée sur toi, j'ai les traqueurs juste à côté de chez moi, je parie qu'ils auront plein de choses à me raconter ! »

A vrai dire elle ne partait pas vraiment, elle avait juste cherché à le remuer un peu, elle avait le pouvoir de trouver des choses sur lui, lui non. De plus semblait vouloir camoufler tout ce qui le concernait, tout ce qui touchait son passé était à coup sûr sa faiblesse, et elle menaçait de le trouver, c'était évident qu'il n'allait pas la laisser partir comme ça, après tout, c'était elle qui était en position de force.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: ~Massacrons nous dans la taverne~ [PV Ryuku Tsubasa]   

Revenir en haut Aller en bas
 

~Massacrons nous dans la taverne~ [PV Ryuku Tsubasa]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Massacrons-nous dans la taverne (pv Kealey) - Abandonné
» [ a trasher ] Prom'nons nous dans le bois...
» Repos bien mérité dans une taverne.
» [Défi] Promenons nous dans les bois
» Promenons-nous dans les bois. [Emeric]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Magical academy  :: La Ville de Nariyu :: La Rue Principale :: Dream's Night-