Partagez | 
 

 Et en dessert, vous prendrez ? [Aoi Nohara]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Masculin Messages : 249
Points : 57
Date d'inscription : 12/12/2013

Feuille de personnage
Pouvoir: Chaînes de Saint-Georges
Items:
Statut: Célibataire
avatar
Alban Nagendra
MessageSujet: Et en dessert, vous prendrez ? [Aoi Nohara]   Mar 7 Juin - 19:35




ET EN DESSERT, VOUS PRENDREZ ?

Ah, le printemps ! L'éveil de la forêt, les animaux qui gambadent dans les sous-bois, le parfum des fleurs qui vous fait éternuer, les trilles agaçantes des oiseaux, les jeunes dragonnes qui se régalent impunément de votre gibier...

Une minute ! Quoi ?

Non, non, il n'avait pas rêvé. Là, dans cette clairière, une jeune dragonne aux écailles émeraude dévorait sans le moindre scrupule un cerf. Dans sa forêt ! Sur son territoire !
Et on s'étonne qu'il préfère l'hiver...

Vraiment, c'était le comble de l'impolitesse. Ne lui avait-on pas appris à demander la permission avant de venir rôder sur le domaine d'un aîné ? Qui plus est pour lui voler sa pitance. Après tout, ce n'était pas parce qu'Alban mangeait à la cantine de l'académie qu'il devait permettre à la première venue, à peine sortie de son œuf, de se servir dans son garde-manger personnel. Qu'il en ait ou non l'usage présentement n'avait pas grande importance, c'était une question de principe.

Fulminant intérieurement, mais avec un aspect parfaitement détaché, il s'aventura dans la clairière où l'intruse se délectait de son repas, s'adossant tranquillement à un arbre, comme s'il était venu profiter du silence 'à peine' troublé par la mastication. Il fut un temps où il se serait contenté d'un grognement pour faire fuir l'inconnue. Dans l'étant actuel, tout ce qu'il pouvait se permettre, c'était une remarque acerbe pour signifier son mécontentement. Ce dont il ne se priva pas le moins du monde.

« Le gibier de tes aînés doit être incomparable pour que tu t'abaisses à venir le leur dérober. »

Non, parce que... Il ne fallait pas déconner non plus. Il était ici chez lui. Et même si ce n'était que temporaire, il entendait bien que ses prérogatives soient respectées ici comme ailleurs. Autour de son nid, c'était chez lui. Que son nid soit une chambre d'étudiant n'y changeait absolument rien.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Féminin Messages : 156
Points : 330
Date d'inscription : 27/03/2016

Feuille de personnage
Pouvoir: Prendre une apparence humaine
Items:
Statut: Célibataire
avatar
Aoi Nohara
MessageSujet: Re: Et en dessert, vous prendrez ? [Aoi Nohara]   Mar 7 Juin - 22:21

Alban Nagendra

Aoi Nohara

「ET EN DESSERT, VOUS PRENDREZ ?」
La chasse devait être la seule véritable chose que Aoi faisait sous forme draconique. Il s'agissait d'un moment qu'elle appréciait tout particulièrement en tant que prédateur. De plus cela lui permettait de se dégourdir les pattes, se dépenser un peu sous sa véritable forme alors qu'elle passait tout le reste de ses journées sous forme humaine.

Cette forêt, quand elle ne chassait pas dans une autre, possédait un large choix de gibier. Aujourd'hui, son chemin avait croisé celui d'un très beau cervidé, en pleine force de l'âge. En l'observant attentivement, elle pouvait voir qu'il serait un mets de choix.

Ne résistant pas plus longtemps, elle se prépara pour la poursuite. Les cerfs étaient des animaux très sensibles aux bruits environnant, en tant que proie, ils étaient conditionnés pour fuir à grand enjambé en cas de danger. Bien sur, Aoi possédait une agilité et une rapidité largement suffisante pour ce genre d'animal. Sa couleur émeraude se fondait parfaitement dans le décor et lui offrait un camouflage excellent pour cette activité. Bien que celle-ci se trouvât être de courte durée étant donné qu'elle ne s’attardait pas en effrayant inutilement sa proie.

Malgré sa taille impressionnante, elle réussissait à rester discrète, suivant l'animal de loin grâce à sa vue des plus aiguisés. L'un des avantage à être un dragon. Volontairement, elle fit un peu de bruit afin que le cervidé se dirige vers une clairière un peu plus loin. Là-bas, elle avait plus de place afin de se nourrir dans les meilleures conditions.

Le moment propice arriva bien rapidement et elle sauta sur son repas qu'elle acheva proprement. Laisser agoniser un animal ne faisait pas partie de ses loisirs. Elle préférait leur ôter la vie dans le plus grand des respects, après tout, grâce à eux elle continuait de vivre. Sa puissante mâchoire se referma sur l'animal et elle commença à se sustenter. Les os craquaient sous ses crocs, car oui, elle ne gâchait rien, elle n'aimait pas le gâchis. Les humains étaient très forts à ce sujet-là, elle avait pu le remarquer en les observant à la cantine de l'académie.

Mais alors qu'elle devait être à la moitié de son repas, elle fut dérangé. Une odeur étrangère lui chatouillait les narines, à la fois inconnue et familière. Elle ne saurait pas expliquer pourquoi mais elle le ressentait ainsi. La jeune dragonne décida d'ignorer cet individu, n’appréciant pas d'être dérangé pendant son repas.

Cependant il en décida autrement, prenant la parole, la forçant à lever le museau de son festin et tourner la tête dans la direction de cet homme. Un souffle bruyant provenait de ses narines afin de montrer son mécontentement. Son regard se fit relativement froid et fusillait l'inconnu.

- J'imagine que tu parles de toi en parlant d'aînés car jusqu'à présent je n'en ai croisé aucun. Peut-être dormais-tu pendant tout ce temps pour ne t'apercevoir que maintenant alors que je me nourris sur ces terres depuis quelques semaines déjà.

Aoi ouvrit légèrement la gueule, découvrant ses crocs en une espèce de sourire narquois.

- Un dragon doit dormir mais, toi, fuis la Paresse, nos assassins profitent des longues années de sieste.

Elle annonçait alors ouvertement qu'elle savait qu'il était un dragon en citant ces paroles, elle n'en avait jamais croisé jusqu’à présent et se sentait vraiment honorer de cette rencontre. Cependant elle n'allait pas courber l'échine face à un dragon qui se montrait trop fier pour se présenter sous cet aspect. Ne voulait-il pas montrer sa puissance en lui faisant comprendre qu'il ne la craignait pas même sous cette forme ridiculement petite et faible ? Sa pseudo supériorité ne l'impressionnait guère.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Masculin Messages : 249
Points : 57
Date d'inscription : 12/12/2013

Feuille de personnage
Pouvoir: Chaînes de Saint-Georges
Items:
Statut: Célibataire
avatar
Alban Nagendra
MessageSujet: Re: Et en dessert, vous prendrez ? [Aoi Nohara]   Jeu 9 Juin - 0:18



Au soupir mécontent et autre regard noir de l'émeraude ne répondirent que haussement d'épaules et bâillement ennuyé de son aîné. Ce n'était pas cela qui le ferait se montrer plus accommodant. Particulièrement au vu des paroles qui suivirent. L'insolente ne savait donc rien de la manière de s'adresser à un ancien ? Du respect et des convenances sur le territoire d'autrui ? Ne le lui avait-on pas enseigné ?

« Tu es bien impolie, petite. Ne sais-tu donc pas qu'il est de bon ton de se présenter lorsqu'on est en sur les terres d'autrui ? Qu'il faut faire preuve de respect envers ceux qui t'ont précédé ? »

Les dragons d'ici étaient-ils tous ainsi ? Avaient-ils été dépourvus de premiers-nés tels que lui pour les guider vers la grandeur et établir les codes qui régentaient leur société ? N'étaient-ils qu'à peine plus que les bêtes dont ils avaient l'aspect ? C'était inconcevable que l'espèce ait pu survivre si longtemps sans le minimum de bon sens requis. Telles étaient les bases de leurs règles, là d'où il venait. Si l'on respectait les aînés, c'était parce qu'ils étaient plus grands, puissants, expérimentés. Si les territoires avaient de l'importance, c'était à cause de la nécessité de chasser sans empiéter sur les plates-bandes d'autrui. Non, dans tout cela, c'étaient probablement les géniteurs de la petite émeraude qui avaient fauté. Peut-être n'étaient-ils que des sauvages isolés, sans la moindre once de civilité ?

« Bon, à qui dois-je donc reprocher les lacunes de ton éducation ? »

Quels que soient leurs noms, il ne les connaîtrait probablement pas, mais ça ne l'empêcherait pas d'aller leur faire une petite visite pour leur mettre un peu de plomb dans la tête. Il était impensable qu'un être tel que lui soit traité ainsi.
Et puis, il faisait déjà un bel effort pour ne pas se laisser emporter à la mention de la paresse. Lui qui n'avait plus dormi depuis plusieurs siècles, cela le faisait doucement rigoler.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Féminin Messages : 156
Points : 330
Date d'inscription : 27/03/2016

Feuille de personnage
Pouvoir: Prendre une apparence humaine
Items:
Statut: Célibataire
avatar
Aoi Nohara
MessageSujet: Re: Et en dessert, vous prendrez ? [Aoi Nohara]   Jeu 9 Juin - 10:41

Alban Nagendra

Aoi Nohara

「ET EN DESSERT, VOUS PRENDREZ ?」
Aoi se trouvait bien embêté et gêné à présent, elle ne pouvait pas retourner à son activité qui consistait à dévorer ce cerf délicieux. Et il lui parlait de respect mais il venait la déranger lors d'un moment ou elle se sentait le plus vulnérable, quand elle se nourrissait. C'est d'ailleurs en partie pour cela qu'elle ne pouvait pas continuer, il pourrait très bien l'attaquer pendant qu'elle mangeait.

L'étranger affirmait qu'il s'agissait de ses terres et donc par la même occasion de sa nourriture. Mais comment le savoir, comment aurait-elle pu le deviner, le sentir. Elle avait dû se débrouiller seule pour apprendre à chasser et se débrouiller, elle ne connaissait pas les mœurs des dragons et cela la peinait énormément certes, cependant parler d'impolitesse alors qu'elle ne sait même pas l'identité de son interlocuteur....

Les humains ont tendance à dire qu'avant de demander le nom de quelqu'un il est coutume de se présenter avant. Peut-être est-ce différent chez les dragons.

Aoi devait prendre une décision, elle le fit rapidement. Laissant tomber sa nourriture, elle s'avança et passa entre deux arbres. Elle n'aimait pas prendre forme humaine devant les gens, même s'il s'agissait d'un dragon. Étant un peu caché par la forêt, elle en profita, faisant en sorte de ne pas rester trop longtemps dissimulé dans la verdure. Il ne fallait pas non plus qu'il croie qu'elle voulait fuir ou autres. Ce n'était pas du tout son intention. Elle revint donc dans la clairière sous une forme moins imposante, fit tomber le capuchon qui cachait ses longs cheveux et s'approcha de l'inconnu.

Gardant ses distances, elle s'inclina respectueusement comme les Japonais le faisaient si bien. Les prêtres des sanctuaires lui avaient inculqué quelques choses importantes à savoir pour vivre dans ce pays. Se redressant, elle prit alors la parole, plongeant son regard dans celui de l'étranger.

- Jadis, un homme m'a nommé Aoi Nohara.

La jeune dragonne avait conscience de son ignorance mais ce n'était pas pour cela qu'elle allait se laisser marcher dessus par un dragon, même s'il s'agissait du premier dragon qu'elle croisait.

- Dans certaines cultures, le respect se gagne et se mérite, dans d'autre il s'agit de respecter l'aîné, c'est donc comme ça chez les dragons. Cependant, en me dérangeant au moment où je suis le plus vulnérable, il ne fallait pas s'attendre à ce que je témoigne du respect.

Elle se montrait assez honnête, ne cachant pas le fait qu'elle se sentait vulnérable en se sustentant. Avant de venir à la Magical Academy, Aoi s'était fait attaquer par un humain alors qu'elle mangeait, depuis, elle ne supportait plus d'être dérangé à cet instant précis.

- En ce qui concerne mon éducation, j'ai dû me débrouiller.

Une lueur de peine passa l'espace d'un instant dans le regard bleuté. Cela ne dura qu'un court instant puisque après tout, elle ne pouvait rien y faire. De plus, sa curiosité se réveillait et ses yeux brillaient d'une soif d'apprendre intarissable. Elle s'approcha un peu.

- Je suis ignorante et j'ai bien conscience de cela, alors apprends moi, compte-moi l'histoire des dragons, ce que je dois savoir, tout ce que tu sais. Je ferais bon usage de ce savoir.

Aoi ne s'attendait pas à ce qu'il dise oui mais il se plaignait de sa mauvaise éducation, il n'avait qu'à la faire, ainsi il n'aurait plus à le lui reprocher, cela permettrait également à la jeune dragonne d'en apprendre un peu plus sur elle et son espèce. Ils étaient tous les deux gagnant pour ainsi dire....

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Masculin Messages : 249
Points : 57
Date d'inscription : 12/12/2013

Feuille de personnage
Pouvoir: Chaînes de Saint-Georges
Items:
Statut: Célibataire
avatar
Alban Nagendra
MessageSujet: Re: Et en dessert, vous prendrez ? [Aoi Nohara]   Jeu 9 Juin - 20:18



Elle abandonna son repas pour s'enfoncer dans la forêt. Un instant, il pensa l'avoir faite fuir, un fait dont les conséquences le laissaient perplexe. Il n'eut pas longtemps l'occasion de s'appesantir, toutefois. Lorsqu'elle revint, c'était sous un aspect différent, humain. Moins agréable à ses yeux, mais néanmoins impressionnant. Peu de dragons de son âge maîtrisaient la métamorphose.

Lorsqu'elle se présenta et afficha une attitude plus humble, il ne put s'empêcher de hocher la tête, en signe d'approbation. Elle apprenait vite. Si elle se montrait prudente, elle irait loin. Même si cette histoire de nom donné par un humain était pour le moins étrange.
Soutenant son regard, il se présenta à son tour, faisant l'impasse sur la liste complète de ses titres et ses nombreux exploits que les traditions réclamaient d'ordinaire. C'était peut-être chose faisable pour ses descendants, mais sa longue vie en contenait bien trop pour que tous soient mentionnés sans y passer des heures.

« Là d'où je viens, on me nomme Ivoire, la Terreur Blanche, Seigneur de l'Hiver. Je suis le dragon blanc originel, premier de mon espèce, issu du néant primordial dont émergea mon monde. Pour les gens d'ici, par contre, je suis Alban Nagendra. Alban suffira. »

Ainsi, elle était ignorante de tout ce qui touchait aux dragons. C'était plutôt décevant. En savoir plus sur les membres locaux de son espèce aurait été intéressant. Ce monde était pauvre en magie, cela dit, et il doutait que nombre d'entre eux aient pu survivre. En l'absence d'une magie aussi présente que celle qu'il avait connue, les humains avaient mis au point des armes terrifiantes dont l'usage semblait si simple qu'un enfant aurait pu s'en servir. Des menaces pour son espèce qui n'existaient pas dans son monde où atteindre un tel niveau de danger était le fruit de longues années passées à étudier les mystères de la magie.

S'asseyant en tailleur sur le sol sec, il lui fit signe de faire de même et commença :

« Ce monde est différent du mien, inhospitalier pour notre race. Les proies que dévorent ceux de ma stature sont rares et les hommes les conduisent chaque jour un peu plus vers l'extinction. Nous restons puissants, mais c'est avec ruse qu'il faut agir si nous voulons prospérer. Je peux te parler d'un monde où les nôtres dominent, d'un monde où les seuls dangers sont nos semblables et une flèche bien placée. Mais ce n'est pas celui-ci. »

Ce n'est pas un monde où les machines font tout pour les hommes. Ceux d'ici ont conçu des machines pour se souvenir à leur place, pour observer à leur place, tuer à leur place. Il l'avait lu dans les livres. Un jour, il pouvait le prédire, ces machines prendraient leur place.

« Depuis que je suis ici, je n'ai rencontré que toi. Il ne doit rester qu'une poignée de dragons véritables, peut-être même ne reste-t-il que nous. Je ne peux pas te parler des dragons d'ici ou de ce monde et il y a des choses que tu devras découvrir par toi même. Mais si c'est ce que tu recherches, je peux t'apprendre à connaître ce que tu es. »

Peu importe le monde, un dragon reste un dragon.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Féminin Messages : 156
Points : 330
Date d'inscription : 27/03/2016

Feuille de personnage
Pouvoir: Prendre une apparence humaine
Items:
Statut: Célibataire
avatar
Aoi Nohara
MessageSujet: Re: Et en dessert, vous prendrez ? [Aoi Nohara]   Mer 15 Juin - 21:34

Alban Nagendra

Aoi Nohara

「ET EN DESSERT, VOUS PRENDREZ ?」
Comme elle le pensait il était plus facile d'échanger sous cette forme. De plus il semblait apprécier la façon dont elle venait de se rattraper. Cependant, Aoi ne savait pas trop ce qui l'intriguait le plus : qu'il ne dise rien sur le fait qu'un humain l'ai nommer ou tous les noms qui le définissaient. Un dragon portait donc plusieurs titres, cela voulait-il dire qu'elle n'était pas tout à fait un dragon . Inclinant la tête lorsqu'il eut terminé sa présentation, elle la redressa et l'observa s'asseoir.

Sa position était des plus décontractés, elle préférait s'asseoir en seiza, il s'agissait d'une position que le prêtre du sanctuaire lui avait appris alors qu'elle commençait son apprentissage sous forme humaine. Elle venait tout juste d'acquérir cette possibilité de discrétion qu'elle pensait être une bénédiction. Seulement, la couleur hors du commun de sa chevelure l'empêchait de passer inaperçu. Ce fut donc un véritable problème pour elle, son enseignement du se faire auprès des prêtres et non de la population.

Elle se montra très attentive lorsqu'il commença à conter son histoire. Le monde d'où il provenait semblait tout à fait différent de celui-ci, peut-être venait-elle de cet endroit elle aussi. Bien qu'elle n'en ait pas connaissance ? Pendant une grande période de sa vie, elle avait songé à son passé, essayant de fouiller au fond d'elle-même. Cette idée lui venait du fait qu'elle possédait déjà des connaissances à sa sortie de l’œuf. Imaginant qu'elle pouvait sûrement retrouver des informations qu'elle aurait toujours eues, Aoi apprit l'art de la médiation, l'idée de base étant de comprendre la nature profonde de son mental, comprendre qui elle était et surtout ce qu'elle était réellement.

- Tu es le premier dragon que je rencontre, pourtant j'ai voyagé régulièrement au Japon. Je ne devais pas rester trop longtemps étant donné que je ne vieillissais pas comme les autres. Ironiquement, je n'ai pas vu tant de paysage que ça, de nos jours cela passe un peu mieux même si les stéréotypes sont toujours autant présents.

Dans le passé, elle se souvient avoir entendu toutes sortes de paroles, elle se faisait bien vite remarquer à cause de la couleur de ses cheveux, les humains la traitaient parfois de monstre, ce n'était pas chose dite normale que de posséder une chevelure de cette couleur. Sinon elle se faisait souvent regarder d'un œil mauvais, perçu comme étant une rebelle, une intruse dans la société.

De nos jours, la couleur de cheveux peut être diverse grâce aux teintures et beaucoup de personnes se teignent les cheveux parfois avec des couleurs qui sortent de l'ordinaire. Cependant, il y a toujours les mêmes clichés derrière, même si après des décennies dévolution, ce genre de mentalité semble être encrée.

- Cependant je pense que des dragons ont vécu sur cette terre, j'ai rencontré un homme il y a peu de temps, il m'a attaqué, il disait qu'il nous chassait, il a même réussi à me blesser, il connaissait notre espèce.

Aoi repensa aux différents livres qu'elle lisait depuis son plus jeune âge, devait elle le lui en parler ou garder cela pour elle. Il devait le savoir, il vivait depuis bien plus longtemps qu'elle. S'il disait vrai, et il n'avait aucune raison de mentir, il s'agissait du tout premier dragon blanc.

- Je pense que tu dois le savoir mais les humains possèdent des ouvrages sur les dragons, certains ne sont que des contes pour enfants, roman ou histoire pour divertir. Cependant, d'autres récit semblent beaucoup plus cohérent, j'ai retrouvé des similitudes avec mon développement dans l'un d'eux.

La jeune dragonne repensa à la dernière phrase d'Alban.

- S'il te plaît, apprends-moi.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Et en dessert, vous prendrez ? [Aoi Nohara]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Et en dessert, vous prendrez ? [Aoi Nohara]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Animation (questionnaire jusqu'au 7/02) ▬ Vous prendrez bien un peu de philtre d'amour ?
» Vous prendrez bien 1000 tonnes métriques de questions en tout genre d'un noob pas aidé par la nature ?
» Et vous, vous ecoutez quoi souvent?
» Quel sport faite vous?
» A QUAND UN DEBAT SERIEUX ? LES ANTI-PARLMENTEURS LEVEZ-VOUS ! DEMASQUEZ-VOUS !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Magical academy  :: Le Château :: Au dehors :: Le Parc et la Forêt-