Partagez | 
 

 Halloween is very pleased to meet you.~

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
MessageSujet: Halloween is very pleased to meet you.~   Sam 7 Mai - 0:26



   
   


      
× Halloween Aurora Benedict ×


      × Physique
      


         Une belle nuit de pleine lune. Je traîne dans les couloirs du château, le sommeil me manquant. Malgré la brise plutôt fraîche, je n'ai pas froid. Au contraire, la sensation rafraîchissante dans mes cheveux m'apaise. Ne sachant pas vraiment où aller, je me dirige dans un couloir au hasard, laissant la chance décider de ma destination. Le couloir est long, je commence à fatiguer de marcher autant, mais quelque chose me pousse à continuer. Puis, de la lumière, j'arrive enfin au bout, je vois le balcon. Il m'offrirait une vue à couper le souffle si mon regard n’avait pas été attiré par autre chose.

Une jeune fille. Elle est de dos, assise sur la rambarde du balcon. Elle se détache du paysage. En fait, elle ne semble pas vraiment réelle, je me demande même si mon imagination ne me joue pas des tours. Cette sensation s’empare de vous en instant. La jeune fille semble en effet étrange, mais je ne sais pas vraiment si dans la beauté de l’instant, je n’étais pas tout simplement en train de divaguer. Tout chez elle nourrit ce sentiment.

Tout d’abord, ses cheveux. Tout à fait étonnant, ils abordent une couleur proche de celle du cuivre. Une nuance des plus inhabituelles, certes, mais pourtant, je n'aurais pas imaginé d’autre couleur à cette place. Ses cheveux sont relâchés et lisses, tombant jusqu'au milieu de son dos, doucement secoué par la brise fraîche. Je remarque que sa chevelure a tendance à s’assombrir ou s’éclaircir sur certaines mèches. Déjà, ses cheveux sont extravagants,et je ne me souviens pas en avoir vu de tels dans tout le royaume.

Ensuite, je suis soudainement surpris par la couleur de sa peau. Sous la lumière de l’astre lunaire, elle semble être en ivoire, vous savez, ce fin mélange entre argent et blanc. Si pure, si blanche... Je serre alors les poings. J'aimerai toucher cette peau… Elle semble également avoir la douceur et la froideur du marbre, mais malheureusement j'allais sûrement devoir me contenter de simples suppositions, puisque je ne pouvais pas décemment aller vérifier. Son corps m'obsède maintenant.

Elle portait une robe noire, assez simple, avec une cape tout aussi sombre. La jeune fille j'observe a une taille fine et bien qu’elle soit de dos, j'imagine bien une poitrine ferme, ni trop grosse ni trop petite. Ses hanches sont juste parfaites. Son corps m'attire deux fois plus maintenant que je l’ai contemplé dans son ensemble. Je décide de faire un pas vers elle, mais un bruit me surprend.

J'oublie alors pourquoi je suis là, tout m'échappe, jusqu’au chemin jusqu’à ma chambre. Seul importe ce visage, son visage. Il ressemble tellement à celui d’une poupée de porcelaine, et cette impression est accentuée par la couleur de sa peau. Ses grands yeux me rappellent la couleur des petites cerises, celles qui balancent en le violet sombre et la douceur du rose. J'aperçois même une légère teinte bleutée... Ses joues ont pris une teinte légèrement rosées, sûrement dû au froid que je tentais d’ignorer depuis que je suis arrivé. Et ses lèvres… Ce sont juste une invitation au baiser. Rose perle, légèrement pulpeuses, elles forment une petite moue boudeuse alors qu'elle me fixe.
Peut-être pensait-elle être seule... Mais non, sa voix s'élève alors. Elle m'attendait, m'annonce-t-elle,avec une intonation impassible. Elle se retourne, descend de la rambarde, s'approche de moi.


Le violet devient alors la couleur dominante dans ses yeux, avant qu'il ne tourne au rouge sombre. Elle écarte les lèvres, et je vois de petits crocs s'allonger. Je suis tétanisé par cette vue, je ne pense même plus à bouger. C'est à peine si je la vois tirer son couteau.Visiblement,je n'aurais pas le plaisir de sentir ses lèvres contre ma peau...

Dans mes derniers instants, je la reconnus enfin. C'était la femme dont le roi m'avait parlée, celle que j'avais consenti à emprisonner il y a plus de vingt ans...
.
      



      × Mental
      


         «  Halloween ? Oui, je l'ai connue. Enfin, quand je l'ai connue,elle était encore toute petite. Je veux dire, c'était une adulte, mais elle venait à peine d'être transformée en vampire. Je crois qu'elle avait quelque chose comme deux cents ans ? C'était une période assez difficile pour elle, ça se voyait... Même si elle restait vraiment naturelle, calme et heureuse comme toujours, il y avait un jour, je me souviens, chaque année, où on pouvait à peine lui parler. Elle restait muette et refusait de dire ce qui n'allait pas. Je pense qu'elle ne voulait pas inquiéter les autres.

Mais elle avait besoin de parler, elle ne pouvait pas se débrouiller toute seule. Elle n'arrivait tout simplement pas à faire le premier pas. Elle avait besoin que quelqu'un lui dise qu'elle était suffisamment importante pour pouvoir parler de ses problèmes. Cette journée, c'était... l'anniversaire du jour où elle avait été transformée, le jour où elle avait perdu son enfant. C'était ce qui la rendait si triste. Elle s'est sentie un peu mieux après m'en avoir parlé. Mais vraiment, c'est une fille assez secrète. Elle m'a parlée uniquement parce que je lui ai demandé et qu'elle me connaissait. Sinon, elle n'aurait jamais réussi à parler d'elle. Elle n'aime pas du tout parler en fait. Elle ne veut pas ennuyer, et que des inconnus sachent trop de choses à son propos.

Elle sait que le savoir, c'est le pouvoir, et c'est ce qui lui fait peur. Halloween veut rester libre, indomptée, et pour cela, elle pense qu'il faut que personne ne sache rien sur elle, ou rien de trop important au moins. C'est pour ça qu'elle ne confie ses secrets qu'à ceux qui seraient prêts à donner leur vie pour elle. Elle est capable de donner sa vie pour ceux qu'elle aime ou respecte, bien sûr, et elle le ferait même sans hésiter... mais elle doit trouver les bonnes personnes, celles qui en feront de même pour elle.

A ce moment là, je suis sûre qu'elle sera capable de se confier et d'ouvrir son cœur. Elle pourra admettre qu'elle est triste parfois. Sinon elle fera semblant d'être heureuse, bien sûr, comme elle essaye toujours de le faire ! Mais bon, on l'aime comme ça. »

Anastia Kiugy



« Halloween ? Bien sûr que je la connais ! C'est une purge ! Enfin, c'est le mot qu'on utilise pour désigner les gens qui nous font chier dans ma famille.  Avec moi, elle ne fait que ça. C'est un festival ! Elle le fait exprès de m'énerver,de m'embêter. Des fois, un saut d'eau sur la tête, une araignée dans mon lit... Bon, ce ne sont pas de méchantes plaisanteries. C'est juste qu'elle essaye de s'amuser, et en soit, ça nous fait toujours rire, même moi. Ça détend tout le monde.

Il y a de gens qui, comme ça, ont besoin de rire pour oublier par exemple. Et croyez-moi, une fois qu'elle vous a dans sa ligne de mire, elle vous lâche plus ! Elle aime surtout faire peur. Quand vous ne vous y attendez pas, tranquillement en train de lire un bon roman dans un salon silencieux et calme... Boom, d'un seul coup, elle arrive dans votre dos et vous murmure un truc ridicule dans l'oreille et vous avez la peur de votre vie ! Et elle, ça l'amuse, elle est contente, elle repart tranquillement, après avoir commis son crime.

C'est une fille qui s'amuse quoi ! Bon, on peut pas boire avec elle, parce que l'alcool a pas d'effet sur nous, mais voilà... Quoique j'aurais bien aimé la voir saoul... Je me demande si elle a l'alcool heureux. Après, si elle a l'alcool triste, ça aurait été gênant parce que bon, je suis pas doué pour ces choses là et j'aurais pas pu l'aider beaucoup. Mais bon... Halloween est quelqu'un qui amuse s'amuser quoi. Elle sait être sérieuse quand il le faut, bien sûr. En fait, elle s'amuse surtout quand elle sait que c'est le moment pour ça. Mais sinon, elle est assez calme, c'est vrai. »
Peter Longfiel


« Halloween ? Oui, j'ai voyagé quelques jours avec elle et son ami euh... Mark. C'était une fille sympa. Elle était gentille, et puis elle faisait des petites farces, c'était amusant...Elle était surtout calme. Non, pas calme, mais douce en fait. Mais une foi je l'ai... Je l'ai vue... En fait, il y avait une clairière, et un petit lac à côté. Halloween continuait tout de même à m'embêter, et ça m'énervait un peu. Du coup, j'avais décidé d'aller lui dire ce soir là.

Quand je l'ai vue, dans le lac, elle était nue déjà, donc bon c'était pas le meilleur moment pour aller lui parler. Mais surtout, j'ai vu son dos... Les vampires ont des pouvoirs de guérison mais des fois... Cela ne suffit pas. J'ai vu Halloween, le dos couvert de marques. J'ai tout de suite reconnu ces marques. Des coups de fouet mais.. pour avoir laissé tant de cicatrices, aussi profondes... Elle avait du en recevoir des milliers.. Elles semblaient anciennes, mais... on voyait que certaines se rouvraient parfois, puisqu'elle était en train d'essuyer le sang comme elle pouvait.

Alors je suis venu derrière elle et je me suis demandé depuis combien de temps ses plaies s'étaient rouvertes. On avait marché toute la journée, et ses plaies avaient du continuellement se rouvrir et se refermer à cause des mouvements et de ses pouvoirs. Peut-être qu'elle avait tant voulu m'embêter pour oublier combien elle avait mal... Je me doutais que dans des combats intenses, avec des vampires par exemple, cela pouvait vraiment être un désavantage et elle devait vraiment souffrir. Elle ne disait rien, et ça m'a énervé encore plus. Du coup, je lui ai dis. Je lui ai dis que si elle avait mal, elle devait le dire. Qu'elle ne devait pas rester dans son coin à penser que les autres s'en foutent.

Et là elle m'a fait un... un sourire si tendre, doux, et je n'ai pas su quoi faire. Elle était juste là, un modèle de douceur, et je n'avais pas l'impression de me trouver face à la femme qui avait partagé ma route pendant quelques jours. Elle était là, et malgré la douleur, parce qu'elle saignait encore, elle continuait de me regarder avec tant de tendresse et d'amour, comme si elle ne sentait rien, comme si elle était habituée. Et là j'ai compris qu'elle ne voulait pas nous ralentir, inquiéter Mark, parce qu'elle l'aimait fort ce mec quand même. C'était son père pour elle, malgré qu'ils avaient un âge physique à peu près identique. Elle pensait plus à lui qu'à elle. Je n'ai pas su quoi lui dire.
Je suis resté silencieux, puis je l'ai aidé à refermer ses plaies. On savait tous les deux qu'elles finiraient par se rouvrir mais dans l'instant présent, ça n'avait pas d'importance. »
Adam J.


      



      × Histoire
      


         En Angleterre, au VIIème siècle après Jésus-Christ

Je la voyais enfin. Elle était là, face à moi, mais en même temps, elle était absente. Ses yeux étaient rouges comme le sang, et obscurcis par la nuit tombée autour de nous. Elle me regardait dans les yeux, mais pourtant, je lisais dans son regard qu'elle ne me reconnaissait pas. Je n'étais qu'un inconnu pour elle, malgré tout ce que nous avions vécu. Mes yeux se fermèrent un instant et tout me revint en tête.

Halloween a toujours vécu à côté de moi. Nos maisons étaient à côté l'une de l'autre, et nous avions pris l'habitude de jouer ensemble dès que nous le pouvions, la mère d'Halloween les surveillant toujours avec un regard tendre. J'avais perdu ma mère très jeune, aussi j'adorais celle de mon amie. Halloween n'avait pas beaucoup d'amis, à vrai dire : elle avait une constitution fragile, et sortait peu. Mais je faisais de mon mieux pour l'amuser et la faire rire, je refusais de la voir pleurer.
Nous avons grandi ensemble, et nous n'avons fait que nous rapprocher. Maintenant adulte, beaucoup d'hommes, de tous les âges, la courtisaient malgré sa condition qui la forçait à rester au lit la plupart de la journée. Elle était devenue magnifique. Ses cheveux roux étaient flamboyants, et ses yeux violets, si rare, qu'elle avait hérité de sa mère, brillaient toujours d'un éclat vif. Halloween n'avait jamais répondu à leur demande. Bien vite, elle eut vingt ans, et on la pressa alors de se marier, mais elle semblait désespéramment attendre quelque chose.

Je ne me suis rendu compte qu'à ce moment précis que ce qu'elle attendait depuis tout ce temps, c'était moi. Je pensais ne pas être à la hauteur, n'ayant que peu de terre et peu d'argent, mais celui qu'Halloween avait déjà choisi, c'était moi et personne d'autre. Elle voulait se marier par amour, et pas pour une alliance. J'ai fini par prendre mon courage à deux mains, et je lui ai demandé si elle voulait bien m'épouser et vivre à mes côtés jusqu'à la fin de ses jours. Je me souviendrais toujours du sourire qu'elle m'a offert, avant de pleurer dans mes bras de bonheur.

Nous nous sommes mariés en avril, et ça a été la plus belle journée de ma vie. Quelques semaines plus tard, l'ancienne du village examina Halloween et lui annonça qu'elle était enceinte. Mon bonheur ne pouvait pas être plus grand. Cependant, la nuit même, tout bascula.

L'attaque eut lieu à minuit. Plusieurs villages s'étaient alliés contre nous et ils voulaient les femmes et les terres. Je partis me battre, devant abandonner ma femme dans son lit, duquel elle ne pouvait sortir. Nous tombions comme des mouches. Je n'avais plus le choix : je devais rentrer, prendre Halloween et m'enfuir en lâche. Cette bataille ne pouvait être gagnée. Je vis alors au loin le toit de ma maison s'écrouler, alors qu'elle brûlait. Je me suis de suite figé, sentant mon cœur se briser à l'idée que celle que j'aimais n'était plus dans ce monde.

J'ai fini par m'approcher, et quelque chose bougea sous les décombres. Finalement, Halloween émergea des débris et se mit debout, accompagnée par un homme que je n'avais jamais vu, et elle croisa mon regard.


L'homme avait des yeux identiques aux siens, rouges comme le sang. Il lui parla et elle hocha la tête, bien qu'elle le lâchait pas mon regard. Elle semblait tellement perdue, et les mots se brisaient entre mes lèvres. Je ne pouvais que la fixer.

Je ne vis même pas l'autre homme commencer à massacrer tout ceux qui osaient approcher. C'était un massacre. Un humain seul n'aurait jamais pu faire ça... Est-ce donc ça les vampires dont parlaient les contes pour enfants ? Halloween... était-elle devenue une vampire ?

Le silence vint ensuite. Il regarda Halloween, mais elle se contentait de rester silencieuse, une main sur son ventre. Ses yeux étaient pleins de mélancolie, et de tristesse. « J'ai... perdu quelque chose... » finit elle par souffler en déviant enfin son regard sang vers l'autre homme. L'autre homme s'approcha et posa sa main sur la sienne, en fronçant les sourcils. « Je suis désolé. La transformation
a tué l'enfant. »

Halloween tomba sans un mot, sans un bruit. Elle s'écroula juste en silence, alors que l'autre homme la soulevait. Il me tourna le dos et commença à partir. Je ne pouvais pas bouger. Peut-être que mon corps savait que si je m'approchais, le vampire me tuerait sans hésitation. Mes blessures de mes précédents combats étaient profondes. Il y avait peu de chances que je survive. Mais Halloween vivrait. Cependant, ma femme ne se souvenait de rien. Jamais elle n'aurait oublié qu'elle était enceinte. Elle n'aurait pas pu oublié mon visage.

« Elle s'appelle Halloween ! Halloween Aurora Benedict ! »

Le cri s'échappa de mes lèvres. Aurora était le nom de sa mère, et Benedict était le mien. Je voulais que jamais elle n'oublie ses noms...

~Peter Benedict~

Angleterre, 2016

Dans un bar se trouvait un jeune homme, à moitié saoul, une bouteille à la main, face à un autre homme, d'une quarantaine d'années.

« Halloween ? Ah oui, je la connais ! J'étais avec elle hier figure-toi ! Mais non, pas pour ça imbécile ! On a voyagé ensemble, c'est tout. Ça fait au moins mille ans que je l'ai rencontrée ! Quand je l'ai vue la première fois, elle était de se traîner hors de son lit, alors que sa maison prenait feu. Le village subissait une attaque. J'ignore pourquoi, j'ai tout de suite couru vers elle, et puis je l'ai transformée en vampire... On aurait dit que tout mon être avait été fait pour ce moment là. Il fallait qu'elle vive, je ne sais pas... Forcément, elle a tout oublié ensuite, comme à chaque transformation. Son mari était là je crois. Nous sommes vite partis du village.

Comme c'était moi le responsable de sa transformation, j'ai du lui apprendre à se contrôler et à s'habituer à un corps aussi rapide et fort que celui d'un vampire. Ça a été dur ! Mais fallait qu'on passe pour des humains, donc il fallait qu'elle maîtrise sa force. Elle a cassé beaucoup de choses au début ! On dit que c'est résister au sang le plus dur, et c'est peut-être vrai... mais pour elle, c'était ignorer le soleil. C'était la chaleur qui lui manquait désespéramment. Je me souviens qu'elle s'était gravement brûlée en passant la main au soleil... Elle avait si froid, tu aurais du la voir... Je ne me souviens pas du nombre de fois où j'ai pu la bercer pour qu'elle s'endorme, juste parce qu'elle avait besoin de chaleur. Quoi ? Mais non idiot, je la considère comme ma fille !

Et puis, on a passé quelques siècles tranquille. Halloween a fait quelques conneries, ouais, mais elle avait enfin retrouvé le sourire. Elle adore jouer des tours. Tu sais que c'est elle qui a crée la fête d'Halloween ? Ouais, le 31 octobre, c'est son anniversaire. Je lui avais mis une citrouille sur la tête, sauf que j'y étais allé un peu fort et je lui ai complètement enfoncé dessus... Et elle est allée foutre la trouille aux villageois avec ça. Les années d'après, elle n'avait pas besoin de déguisement, elle se contentait de leur faire peur... Et ce jour a pris son nom. Enfin, maintenant c'est une tradition ancestrale, comme ils disent... Aucun homme ne voulait avouer qu'une femme était responsable de tout ça ! Ça a fini par être oublié...

On a passé quelques années tranquille ensuite... Puis, il y a eu la chasse aux sorcières. Une bien sombre époque... Halloween avait refusé les avances d'un roi je crois... Je ne sais plus combien d'années il l'a faite torturée pour cet affront, avant de vouloir la faire brûler... Je n'ai même pas pu l'aider à ce moment là... Le bois est une de nos plus grandes faiblesses tu vois, surtout les pieux...
Enfin, on s'en est sorti avec plus ou moins de séquelles et de cicatrices... Elle a assassiné ce roi là après, et aussi son ministre qui n'avait rien fait pour l'aider.

Après, ça a été plutôt tranquille. Elle a rencontré son horrible truc, son serpent... Aah, cette chose est horrible. Elle veille sur Halloween quand elle dort. Ce truc a du poison en plus ! Tempera, il s'appelle. Il a tellement mordu de fois Halloween qu'elle est immunisée depuis le temps ! Elle lui donne des potions de longévité, je dois supporter ce truc depuis deux cents au moins... Enfin. Il était temps pour nous de nous séparer. Bien sûr, je suis certain qu'on se recroisera... Elle est partie en Asie je crois.

-Donc, vous ne savez plus où elle est ? Plus précisément ? Demanda avec un sourire faux l'homme.

-Ce que je peux te dire, mon p'tit, c'est qu'elle déteste qu'on parle d'elle. Et puis, l'alcool n'a pas vraiment effet sur les vampires, ce que tu sembles ignorer, petit chasseur. »

Le vampire eut un sourire doucereux, et presque comme une caresse, il donna un simple coup de couteau dans la gorge du chasseur de vampires, qui s'écroula presque tout de suite. Il essuya sa lame  sur sa manche, avant de se lever.

« Elle est au Magical Pensionnat, si tu veux tout savoir. Elle voulait du calme. Mais bon, cette information ne te servira pas vraiment maintenant... »
      



   

      
Quelques Infos

      Âge 1599 ans
      Sexe Féminin
      Orientation Hétérosexuelle
      Groupe Vampire bien sûr !
      Pouvoir Aucun pouvoir ici, son statut de vampire est suffisant !
      Alignement Plutôt Neutre bon
      Familier Un serpent Atheris squamigera aux couleurs d'une forêt d'Automne ! Il se nomme Tempera.

      

         
Description de ton Pouvoir

         Halloween n'a pas de pouvoir en soi. Sa nature de vampire lui accorde une plus grande vitesse, force, agilité et une guérison rapide. Cependant, elle craint les rayons du soleil, et, comme son mentor, le bois.
      


      
Et derrière l'écran ?

      Pseudo Halloween et Hallo' pour les intimes ~
      Âge 18 bougies
      Disponibilité Eh bien... tout dépend de la semaine que j'ai ! La prépa, tout ça... J'essayerais tout de même de venir tous les jours.
      Un petit mot ? This is Halloween ?

      
© Halloween × CICI

   
Revenir en haut Aller en bas
Féminin Messages : 15481
Points : 18984
Date d'inscription : 25/09/2009

Feuille de personnage
Pouvoir: Manipulation du sucre et autres vitamines. Communion totale avec la nature
Items:
Statut: Célibataire
avatar
Syria
MessageSujet: Re: Halloween is very pleased to meet you.~   Lun 9 Mai - 17:20

Bien que je t'ai déjà croisée sur la Chatbox, je te le redis quand même :

Bienvenue à la Magical Academy

J'espère que tu t'amuseras parmi nous

Deux minuscules choses sur ta fiche :

Le nom de notre école est Magical Academy et pas Magical Pensionnat, il faudrait changer cela.

Ensuite, la fin de ton histoire n'est pas assez précise. Tu finis sur quelques paroles mais cela ne nous dit pas comment est ce que tu es arrivée dans le coin, comment as tu repérée l'Académie etc ? Il nous faut un peu plus de détails ^^. La fin doit se terminer sur ton arrivée dans notre école =)

Je te souhaite bon courage

_________________

Merci pour les roses, Raphael, Arcaz, Lara, Shana, Angel, MayLyn, Yogi, April, Elena, Yogi, Akihito, Soudo, Zoldik, Shiruku, Rin et Alice ♥


Merci pour les baisers, Aurore, Sirë, Lara, Hanabusa, Maylyn, Elena, Tensa, Leona, Yogi, Akihito, Shiruku, Zoldik, Rin, Miyuki et Aoi ♥
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
MessageSujet: Re: Halloween is very pleased to meet you.~   Mer 18 Mai - 22:31

Je modifierais ça dès que possible, et je rajouterais une partie à l'histoire dans ce cas.
Désolée pour ce retard, on arrive sur la fin des notes en prépa et ça devient assez dur de venir.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Halloween is very pleased to meet you.~   

Revenir en haut Aller en bas
 

Halloween is very pleased to meet you.~

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» 07. Hi, I'm Glenn ! Nice to meet you !
» Let's go for Halloween ! [tous invités à participer !]
» Ahem.. Please to meet you ?.
» Meet Up - 27 février BD Cosmos à Laval
» "Never be the same, if we ever meet again."

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Magical academy  :: Zone Administrative :: Présentations :: Fiches suspendues-