Partagez | 
 

 Yuuko Yamazaki

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Féminin Messages : 142
Points : 670
Date d'inscription : 04/05/2016

Feuille de personnage
Pouvoir:
Items:
Statut: Célibataire
avatar
Yuuko Yamazaki
MessageSujet: Yuuko Yamazaki   Mer 4 Mai - 22:09



 
 


     
× Yuuko Yamazaki ×


     × Physique
     


        Quand je me regarde dans le miroir je vois une jeune femme assez grande, svelte. Je possède les formes qu'il faut où il faut mais soyons honnête, elles ne sont pas autant développées que chez certaines filles de mon âge. Cela ne me dérange pas plus que ça, je ne pense pas que cela fasse partie de mes priorités de toute façon. Je sais que beaucoup de gens attachent de l'importance à ce genre de détail mais je ne suis pas ces personnes. Mon corps ne paraît pas très musclé et pourtant je suis assez athlétique, ayant pratiqué toutes sortes de sport. Au premier regard on peut simplement voir une fille menue et sans défense, mais ne croyez pas ce que vous voyez.

Passons à quelque chose de plus intéressant : le visage. Un mot pour le décrire : inexpressif. J'ai beau me regarder tous les jours dans le miroir, il ne change jamais. Toujours aussi neutre, ce qui est triste parce que, sans vouloir me vanter, je pense être une jolie fille. Mes lèvres fines, mais pas trop, n'expriment pas souvent une certaine déformation que les gens appellent sourire. Mon nez est fin et légèrement pointu. Quant à mes yeux, oui, parlons de mes yeux. Ils sont, à l'instar de l'expression de mon visage, inexpressif eux aussi. Leur couleur ambre varie en fonction de la luminosité. Parlons de mes cheveux à présent, ils sont longs, très longs mais je les aime ainsi alors je ne les fait pas couper. Une mèche couvre la totalité de mon front, tandis que le reste est grossièrement attaché grâce à un petit nœud de la même couleur que mes cheveux, c'est-à-dire rouge. Après tout, ils sont comme moi, ils aiment la liberté alors je ne vois pas pourquoi je le leur en priverais. La couleur ? Naturelle ? Eh oui, ça existe des cheveux rouges, je les tiens de ma mère et j'en suis très fière.

Coté vestimentaire, il est vrai que je possède un style un peu particulier, je ne pourrais le nommer car je ne pense pas qu'il porte réellement un nom. Je ne suis pas de ces personnes qui donnent des noms à différents types de façon de se vêtir. Je porte ce que j'aime, tout simplement. C'est un peu particulier je l'accorde mais il s'agit également de ma tenue de combat et pour combattre, il faut être à l'aise dans ses vêtements. Donc commençons par le haut, il est rouge, un dos nue montant jusqu'au niveau de ma poitrine, à ce niveau-là, le tissu rouge, laisse place à un tissu noir, le tout tenu par de très fines bretelles noires passant dans le dos. Sur le devant sont attachés deux ceintures rouges et noires qui se croisent dans le dos. Pour le bas, je porte un short basique noir, qui se termine, dans le dos, en jupe tombant derrière mes genoux. Pour terminer la tenue, je porte des bottes noires à talon d'environ cinq centimètres, celle-ci possède des bandes rouges de chaque côté.
     



     × Mental
     


        Revenons sur ce que j'ai dit un peu plus tôt sur l'expression de mon visage, ou plutôt, le manque d'expression. Je n'ai pas toujours été comme ça, j'ai simplement appris à le devenir. L'éducation de mon père, ainsi que mon vécu, tout cela a fait de moi ce que je suis aujourd'hui.

Par quoi commencer ? Hum ... peut-être par le fait que je sois une personne renfermée, je garde tout en moi, je fais en sorte de ne jamais montrer mes émotions, je ne veux pas être lue par mon adversaire, ou tout du moins, la personne qui me fera face. Pourquoi je parle d'adversaire ? Vous le saurez en lisant mon histoire. J'ai donc appris à être maître de moi-même, contrôler mes pulsions, mes émotions, je suis devenue discrète, ne pas me faire remarquer faisait partie de mes missions. En règle générale aussi je ne faisais pas forcément d'effort pour être remarqué. Tout d'abord, cela ne m’intéressait pas, me faire des amis n'était pas non plus l'un de mes buts dans la vie, enfin je crois que j'essayais de me convaincre de cela.

De ce fait, je suis devenue une personne assez solitaire, je reste généralement seule, préférant être ainsi que mal accompagnée, comme le dirait l'expression. Il faut dire aussi que je ne saurais pas vraiment de quoi parler avec des personnes de mon âge, comment échanger avec eux sans leur faire peur ou paraître étrange ? On peut donc dire que je suis maladroite, dans le sens ou je suis peut-être un peu trop franche. On m'a souvent répété qu'il était important de parler sincèrement avec autrui mais en observant le monde, j'ai également appris qu'ils ne désiraient pas toujours entendre la vérité, mais plutôt la leur. Et malgré le fait que cela pourrait paraître équivalent, ça ne l'est pas, non, puisque chaque individu possède sa propre vérité, celle-ci n'est d'ailleurs pas toujours bonne à dire. Dans ce cas-là, je ne suis pas encore assez expérimenté et mes échanges avec les personnes de l'extérieur ne se passent pas toujours bien.

Il est beau de parler de mes défauts mais je possède également des qualités. J'ai précisé un peu plus haut que je n'étais pas très sociable, mais je suis une personne digne de confiance. Je n'abandonne pas une personne qui en a besoin. Je suis prête à aider et je n'attends pas forcément quelque chose en retour. Bien entendu, n'essayez pas de me rouler, de m'arnaquer, je risque de mal le prendre et je pourrais même être tenté de me venger. Inutile de me faire le discours sur le fait que la vengeance est un cercle qui n'a pas de fin, je connais la chanson mais je ne l'écoute pas.

Pour finir sur une note un peu plus douce, je vais ajouter que je suis d'un naturel calme. Je pense qu'il s'agit d'une compétence acquise car Père disait toujours que les émotions étaient une perte de temps, le calme permettait d'analyser plus rapidement une situation afin d'en trouver une échappatoire. Se laisser aller à des émotions telles que la panique, la tristesse ou la peur était tout à fait « normale » cependant il fallait apprendre à passer outre afin de ne pas perdre son objectif de vue.
     



     × Histoire
     


        Je suis née un jour où les fleurs de cerisier annonçaient le printemps en tournoyant gracieusement dans le ciel. Mère me compta cette histoire un jour, où je fus suffisamment âgée pour comprendre. L'heure n'était pourtant pas venue ce jour-là, elle n'imaginait pas, à ce moment précis, que sa promenade sous les arbres en fleur, tournerait ainsi. Et malgré cette venue à l'improviste elle m'avoua qu'elle avait trouvé que le cadre était parfait, le printemps naissant, sa première fille en même temps. Avant moi, mère avait attendu un fils, deux ans plus tôt.

Je me souviens du chant, de la voix de ma mère quand elle nous endormait le soir, quand elle nous fredonnait sa mélodie préférée, devenue la nôtre également. Cela ne dura que quelques années. Cinq ans après ma venue au monde, elle cessa de le faire, au décès de mon frère, n'en étant plus capable, j'ai dû le faire pour elle. Petit à petit elle s'en remit, mais avouons-le, jamais on se remet de la mort d'un enfant. J'étais très jeune à ce moment et à présent je ne me souviens de son visage que grâce aux photographies.

C'est à ce moment précis que ma vie a changé, d'une part avec l'apparition de Père et l'autre a cause du pouvoir que je possédais. Je vous explique, mon père entraînait mon frère afin qu'il devienne chasseur lui aussi. La maladie la emporter et de ce fait, père m'a choisi pour suivre son chemin. J'ai donc dû abandonner ma petite vie d'enfant innocente et j'ai dû apprendre l'existence de mes pires cauchemars.

Alors que mes entraînements se faisaient rudes, quelque chose se produisit. Ma vie devint alors encore pire que jusqu'alors. J’apprenais l'art du sabre japonais, il me poussait dans mes limites et je me sentais fatiguer, mes membres étaient douloureux et j'avais envie de rentrer auprès de Mère qui se retrouvait seule à présent. Père n'écoutait pas et plus je me montrais déraisonnable, plus il insistait. J'étais si jeune, je ne voulais pas de cette vie de combat et de meurtre. Les efforts demandés me faisaient souffrir et la fatigue l'emportait sur la raison. Alors comme beaucoup d'enfants j'ai fais un caprice, celui-ci se résumait à jeter le katana plus loin dans la pièce et crier aussi fort que je le pouvais contre l'homme en fasse de moi. Quelques pas lui avait suffi pour me rejoindre et me gifler, après quoi il était parti vers l'arme, m'ordonnant de la récupérer sur-le-champ et de reprendre l’entraînement.

J'étais à bout de forces mais cette violence me choquait tellement que je continuais quand même. Je n'arrivais pas à me relever et j'entendais la voix de Père résonner. Il hurlait le même ordre. Je tendais le bras vers le sabre mais je ne pouvais pas bougé, j'essayais de toutes forces et d'un coup je me retrouvais avec le manche du katana dans la main, au pied de Père. Sans comprendre j'ai tourné l'arme contre lui et je me souviens juste du sang qui coulait le long de la lame brillante.
Juste après, j'ai perdu connaissance et je me suis réveillé quelques heures plus tard, dans ma chambre, ma mère se tenant à me côté et me serrant contre elle.

Depuis lors, à chaque fois que j'étais contrarié par mon père, mon pouvoir émergeait et devenait incontrôlable. Il s'en servait lors des entraînements, trouvant que cela pourrait lui être utile dans le futur, si j'apprenais à maîtriser ce don. Cependant je grandissais et je devenais trop imprévisible car je ne décidais pas du moment où il se déclenchait et il n'appréciait pas ce qu'il ne pouvait pas contrôler.

Devenant trop dangereuse aux yeux de mon père, il entreprit de pratiquer des expériences sur moi. J'avais dix ans lorsqu'elles commencèrent. Père étant une personne influente dans le milieu du surnaturel, de par ses qualités de chasseur, il trouva une sorte de médecin dans ce domaine. Cependant il faisait plus office de scientifique que de médecin. Il essaya plusieurs choses, m'injectant des produits dans le sang afin de stopper ce pouvoir, il finit par réussir.

Mes entraînements reprirent et je n'ai pas eu d'autres choix que d'accepter ce qui m'arrivait. Tout cela me changea et j'ai finalement accepté de devenir ce que Père avait toujours voulu, une chasseuse digne du nom que je portais. Je pouvais combattre avec des saïs mais mes armes de prédilection étaient deux sabres japonais en tout point identique, dont la lame était inversée. Lorsqu'ils étaient rassemblés ils ne formaient alors qu'une seule et même arme.

Ma première chasse, je la fis seule, je devais tuer un démon de bas étage, ceux qui n'ont aucune conscience et sont contrôlés par les plus puissants. Ce fut une réussite, je devenais officiellement une fille digne de son Père. Mais à quel prix. Celui de ma personnalité, de mes sentiments et de ma force vitale. Les traitements se faisaient de plus en plus souvent, mon ère voyait bien que mes pouvoirs revenaient plus souvent et plus rapidement. Je les utilisais pendant mes chasses et j'apprenais à les connaître, les maîtriser. J'élaborais des techniques me permettant de surprendre un potentiel ennemi. Père ne voyait pas cela d'un bon œil, même si cela aurait pu être bien pour lui, il n'acceptait pas que sa propre fille soit un monstre.

Il y a quelques semaines de cela, Mère est venue me visiter. J'étais assise dans un fauteuil, devant la fenêtre de ma chambre, telle une malade. Mon corps s'affaiblissait de plus en plus après chaque visite chez ce scientifique. Je mettais de plus en plus de temps à reprendre des forces, à tel point qu'il m'arrivait de rester plusieurs jours de suite alité. Ce ne fut pas tout, elle n'était pas seule à venir. Cet homme étranger venait de loin, l'autre bout du Japon, autrement dit, cela faisait une sacrée distance. Il s'agissait d'un médecin qui connaissait un peu ce domaine, je n'avais pas confiance, après avoir connu un premier pseudo médecin, vous me comprendrez. Elle avait fait venir cet homme afin que Père ne m’atteigne plus avec ses expériences. Après avoir perdu un enfant, elle voulait à tout prix protéger le seul qui lui restait, c'était compréhensible.

L'homme m'examina et me posa des questions. Je répondais aussi honnêtement que je le pouvais, pour ma mère. Il m'expliqua que je n'étais pas la seule à posséder un don, qu'il y avait bien d'autres personnes dans ce monde à être différent. Il ne fallait pas combattre le corps au risque de perdre bien plus. Mère souhaitait que je parte, elle craignait pour ma santé, pour ma vie et voulait m’éloigner de l'homme qu'elle avait jadis épousé. Elle savait que je ne partirais pas facilement et si elle avait fait appel à cet homme c'était pour me convaincre. Je savais les risques qu'elle prenait pour moi et c'est pour cela que j'ai accepté de partir loin d'elle. C'est ainsi que lorsque j'ai été de nouveau capable de me tenir sur mes jambes, j'ai quitté la maison.

Je ne savais pas trop ou aller et je marchais avec cette impression que les gens me fixaient, il faut dire que se sentir différente même si cela ne se voyait pas, suffisait parfois à se sentir mal à l'aise. Mais bon, cela n'allait certainement pas m'arrêter. À chaque ville où j'allais je postais une lettre que j'envoyais à une amie de Mère, afin qu'elle puisse avoir des nouvelles sans que Père ne sache où je me trouvais.

Mes pas finirent par n’emmener dans une ville où se trouvait un grand château qui attira toute mon attention. Moi qui avais toujours vécu dans un monde un peu particulier, je sentais qu'il n'y avait rien de normal là-bas. Je me sentais attirer par cet endroit et une curiosité incompréhensible me poussait à aller voir de plus près. Il s'agissait en fait d'un établissement, une académie : Magical Academy.

À présent ma nouvelle vie commençait, je n'étais plus la fille du grand chasseur de « monstres », ni l'expérience d'un médecin douteux, je devenais tout simplement une personne possédant un pouvoir particulier et ne sachant pas très bien le contrôler.
     



 

     
Quelques Infos

     Âge 18 ans
     Sexe Féminin
     Orientation Hétérosexuelle
     Groupe Espers
     Pouvoir Téléportation grâce aux armes
     Alignement Neutre bon
     Familier Nop

     

       
Description de ton Pouvoir

        Je suis capable de me téléporter de l'endroit où je me trouve jusqu'à l'une de mes armes. Je peux le faire seulement avec les armes que j'utilise régulièrement c'est-à-dire mes saïs et mes katanas. Je ne peux pas dépasser une certaine distance. Pour pallier cette contrainte il m'est possible de me téléporter jusqu'à l'arme alors qu'elle est encore dans les aires puis de la relancer, je ne peux réaliser ces sauts seulement trois fois. Mes forces m'abandonnent rapidement si j'utilise trop ce pouvoir.
     


     
Et derrière l'écran ?

     Pseudo Yuuko
     Âge 23 ans
     Disponibilité Le plus souvent possible
     Un petit mot ? Peluche o/

     
© Halloween × CICI

 


Dernière édition par Yuuko Yamazaki le Mer 1 Mar - 22:30, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Féminin Messages : 15486
Points : 19009
Date d'inscription : 25/09/2009

Feuille de personnage
Pouvoir: Manipulation du sucre et autres vitamines. Communion totale avec la nature
Items:
Statut: Célibataire
avatar
Syria
MessageSujet: Re: Yuuko Yamazaki   Ven 6 Mai - 13:32

Bien bien bien

Je te l'ai déjà dit sur la Chatbox mais je le redis : Bienvenue à la Magical Academy

J'espère que tu t'amuseras parmi nous

Après lecture de ta fiche et la signature du règlement, tout est bon

Tu es officiellement validée et rajoutée dans le groupe des Espers

Je te souhaite de futurs bon rp =)

_________________

Merci pour les roses, Raphael, Arcaz, Lara, Shana, Angel, MayLyn, Yogi, April, Elena, Yogi, Akihito, Soudo, Zoldik, Shiruku, Rin et Alice ♥


Merci pour les baisers, Aurore, Sirë, Lara, Hanabusa, Maylyn, Elena, Tensa, Leona, Yogi, Akihito, Shiruku, Zoldik, Rin, Miyuki et Aoi ♥
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Yuuko Yamazaki

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Petit entraînement dans la forêt [PV Yuuko Yamazaki]
» A la claire fontaine, j'ai vu un Héron, Héron, petit patapon {PV Pandore}
» Aiko Yamazaki - leave me alone [FINIE]
» Arrivée dans la chambre [Pv Miyu Yamazaki] [terminé]
» Une arrivée discrète... Enfin au début [PV Miyu Yamazaki] [terminé]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Magical academy  :: Zone Administrative :: Présentations :: Fiches Validées-