Partagez | 
 

 Jun, vampire rebelle sadique (fini)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
MessageSujet: Jun, vampire rebelle sadique (fini)   Lun 2 Mai - 16:22



 
 


     
× Jun & Shiruba ×


     × Physique
     


Je suis un jeune homme d'apparence très agréable même si je vis depuis plus longtemps que celle-ci ne peut le laisser croire et je m'en sers constamment à mon avantage. Je suis grand, 1m80. Je pèse environ 70 kilos. Musclé juste ce qu'il faut, cela m’octroie une silhouette élégante avec une classe naturelle que beaucoup m'envient. Elle fait facilement tourner la tête à la gent féminine. Mes cheveux sont mi-longs, roux foncé. Mes yeux sont émeraude, donnant l'impression que je ne vois que vous. Pourtant si on les observe bien, il y a une certaine froideur qui s'en dégage. Lorsque je suis en colère, une lueur dangereuse s'anime dans le fond de mes prunelles me faisant paraître encore plus menaçant. Mes lèvres sont fines et délicates. Parées très souvent d'un sourire ironique. Elles deviennent d'un rouge plus intense lorsque j'ai étanché ma soif. La contrariété se manifeste par une légère crispation de ma mâchoire. Je ne suis pas un adepte de la barbe de trois jours. De ce fait, je suis toujours rasé de près. Ma peau est d'une parfaite blancheur sans aucune aspérité, très douce si vous osez déposer une caresse dessus. Quant à mes mains, elles possèdent des doigts longs et agiles, particulièrement experts dans l'art de déshabiller une partenaire de jeux. Ma démarche est fluide presque féline.

Quand je ne suis pas revêtu de l'uniforme de l'école, je m'habille la plupart du temps avec une chemise, de préférence blanche, assortie d'une veste noire. Autour de mes hanches, vient se poser une ceinture noire qui lie ma tenue à la perfection. Curieusement, j'enfile souvent un jeans noir qui a été limé et usé et qui complète ma panoplie du séducteur. Sous mes vêtements, je porte en permanence un lacet noir de cuir autour du cou auquel est rattaché un médaillon ancien. J'ignore d'où il vient. Dessus, il y a des armoiries.

Ne vous trompez mesdames et messieurs, cette apparence étudiée n'est faite que pour mieux piéger les victimes que je me choisis. D'ailleurs vous devrez en être honorés si c'est le cas...

Le seul défaut de ma perfection physique est la soif. Quand je ressens l'odeur du sang ou que j'attends trop pour me nourrir, j'ai l'impression de devenir un autre. Les traits de mon visage deviennent durs et la souffrance peut s'y lire. L'aura, qui se dégage dans ses instants, met mal à l'aise ceux que je croise à l'intérieur de l'académie. En prime, je n'ai quasiment plus la maîtrise de moi. De ce fait, à la première opportunité, mes crocs sortent exposant ainsi ma nature de vampire et cette dernière ne se satisfait qu'une fois mes dents plantées dans votre chaire où je sucerai avec délectation ce délicieux nectar qui coule dans vos veines...

     



     × Mental
     


Il ne faut pas se fier aux apparences, car je suis un manipulateur de première. Certes, en société, je ne ferai jamais une faute au niveau de mon comportement, car je maîtrise parfaitement les codes de la bienséance. Je suis un excellent orateur et ma conversation est des plus distrayantes. Je vous charmerai, vous séduirai sans vraiment que vous ayez le temps de comprendre ce qui se passe. Et une fois pris dans mes filets, je laisserai tomber mon masque en montrant tout le sadisme et la perversion dont je suis capable sans remord ni regret. J'adore jouer avec mes proies. J'ai une parfaite conscience de mes actes. Tout simplement parce que j'aime voir les gens à ma merci en particulier les demoiselles. Lorsque je me déchaîne, je peux être un tantinet violent enfin selon mes critères.

Ne craignez rien, je ne vous tuerai pas, cela serait de mauvais goût. Je préfère de loin m'amuser en vous soufflant le chaud ou le froid afin de vous faire perdre la raison. Et une fois mon objectif atteint, j'en serai très fier. J'aurai ainsi marqué profondément votre âme pour l'éternité. Vous deviendrez alors une pièce de ma si merveilleuse collection. Je n'ai absolument pas de considération pour les humains ou toutes autres créatures puisque je n'ai jamais encore ressenti de l'attachement sentimental pour quelqu'un. Ce qui me convient. C'est sûrement dû à la peur de perdre le contrôle ou alors parce que j'en suis incapable.

Dans cet idyllique tableau, j'ai deux défauts. Celui de ne pas supporter que l'on me contrarie. Par le passé, cela eut des conséquences plutôt fâcheuses qui se sont finies avec des cris, des larmes et surtout du sang. Je suis le seul à imposer mes choix et non l'inverse. Une tendance à la domination sans aucun doute. L'autre concerne la possession. Au moment où je suis emporté par elle, rien ne pourra me détourner de l'objet de mon désir qu'importe ce que je devrai faire pour que personne d'autre ne l'ait ou me le prenne tant que je n'en ai pas fini.

En ce qui concerne l'autorité, il ne faut pas compter sur moi pour suivre les règles, je suis un rebelle et c'est pour cette raison que le jeu que je joue depuis si longtemps fonctionne parfaitement sur la gens. Jusqu'à présent personne n'a réussi à vraiment me tenir  tête, vu que j'ai toujours trouvé un moyen d'atteindre ma cible grâce à ma redoutable intelligence. Si seulement je pouvais me donner autant de mal dans mes études, je serai certainement parmi les meilleurs. Mais ne rêvons pas, c'est la chasse qui attise mon envie et le feu de mon éternité. Rien d'autre. Même si parfois, je l'admets, les conséquences peuvent être dangereuses pour ma survie...
     



     × Histoire
     


Jun Shiruba est la dernière identité que j'ai prise en entrant à l'académie. Pourquoi ? Peut-être parce que je me suis un peu trop amusé durant la dernière décennie. C'est pour cette raison que je suis venu afin de me faire oublier du monde extérieur. Il faut dire qu'à mon goût, il y avait un peu trop de personnes après moi ayant la possibilité de m'envoyer ad patres.

Comment ai-je découvert l'école ? De la plus étrange des manières et c'est cela qui m'a sauvé ma non-vie. J'étais dans la ville Nariyu. J'y étais arrivé, trois jours auparavant. Evidemment, la soif s'est faite sentir et donc j'ai attendu une victime potentielle tapis dans l'ombre. Grand mal m'en a pris. La fille sur qui je sautais, après trois bonnes heures d'attente, se révéla être une chasseuse de vampire. Elle sortit un pieu et tenta de me l'enfoncer dans le cœur. Une partie du bout de bois s'est figée non loin de mon organe. J'ai eu l'impression d'être transpercé par mille aiguilles. Surpris, j'ai réussi à la repousser tant bien que mal et elle est allée s'écraser sur le mur. J'ai regardé ma main couverte de sang et je me suis échappé le plus rapidement que j'ai pu, mes forces étant amoindries. Je ne sais pas combien de temps, j'ai avancé. Certainement plus d'un quart d'heure. J'avais de plus en plus de mal à avancer. Tout semblait flou autour de moi. Je pensais que j'allais disparaître juste comme cela. Quand soudain, un château immense est apparu. J'ai poussé jusqu'à l'entrée et me suis écroulé en continuant à perdre du sang. J'ai entendu une voix me dire de m'accrocher...

Curieux de ma vie d'humain ? Aucun souvenir. Je n'ai jamais éprouvé le besoin de savoir. La seule chose que je possédais en me réveillant la première nuit fut un médaillon avec des armoiries. D'ailleurs, je l'ai toujours et il ne quitte jamais mon cou.

Mes débuts de noctambules ? Ma transformation en créature de la nuit ne m'a pas marqué. Je ne me rappelle pas si cela a été douloureux ou combien de temps, cela a pris. Cela peut paraître étrange, mais c'est dû au choc de la métamorphose que l'on oublie tout de ce qu'il y a eu auparavant. Lorsque j'ai ouvert les yeux sur ce nouveau monde, il y avait une magnifique femme à mes côtés. Elle était petite, brune avec des mensurations de l'ordre de la perfection digne d'une de ces statues grecques de l'Antiquité. Les premiers mots qu'elle m'a dit :

- Je vais faire de toi le plus parfait des prédateurs dans ce monde qui t'offre tant de succulentes possibilités.

Un être normalement constitué aurait certainement été dérangé par une telle déclaration. Ou aurait posé un tas de questions sur qui il était, d'où il venait ou bien ce qu'il était. Néanmoins tout ce que j'éprouvais, c'était une soif comme je n'avais jamais connu. Mon corps, j'avais la certitude que la douleur allait me tuer. Mais par-dessus tout, cette affirmation trouvait un irrésistible écho en moi. Comme si cela répondait à une part d'ombre qui ne souhaitait qu'à se révéler depuis toujours. D'ailleurs, la première fois où j'ai vidé quelqu'un en a été la parfaite démonstration. C'était une gamine de 15 ans apportée par Grace. Ma faim était celle d'un nouveau-né. Ma créatrice me regarda en me lançant :

- Affamé ?

Un grondement rauque se fit entendre en guise de réponse. Alors que j'ai voulu me jeter sur le plat savoureux que l'on me montrait, Grace m'a arrêté en disant :

- Non pas si vite. Il faut d'abord s'amuser. Sinon quel plaisir en tirerais-tu ? Tu verras le goût n'en sera que plus divin.

Elle se rapprocha et me caressa le visage avec des yeux émerveillés.

- Laissons la s'enfuir. Elle aura ainsi l'espoir d'avoir une chance de survivre et au moment opportun, tu la rattraperas sans difficulté. Alors, tu pourras te délecter de ce mélange de désespoir et de peur liés dans son sang.

J'ai hoché la tête, humant l'air. La fille a détalé comme un lapin. Une minute puis deux ainsi jusqu'à cinq. La brune me lança :

- La chasse est ouverte.

Je me suis élancé à une vitesse incroyable et, pourtant, me donnant l'impression que c'était la chose la plus naturelle du monde. Qu'il en avait toujours été ainsi. Je reconnus le parfum de ma victime. Elle ne devait être plus qu'à quelques mètres de moi. J'ai distingué sa silhouette alors qu'il faisait nuit comme dans l'encre à travers les bois. Toujours plus prêt, mes crocs étaient sortis. Encore deux pas avant de me jeter sur elle. J'ai fait un saut qui m'a donné la sensation de voler même si ce n'était pas le cas. Elle n'a pas eu le temps de m'implorer. J'ai enfoncé profondément mes canines dans son coup et là, j'ai aspiré le plus onctueux des liquides. C'était chaud, sucré, euphorisant. Plus j'en avalais et plus j'en voulais. Je n'ai pas prêté attention à ses mains qui tentaient de me détacher d'elle ni à ses larmes qui baignaient ses joues. Non, tout cela n'était que détails. Je n'ai plus entendu son cœur, sa prise s'est complètement relâchée. Une fois fini, j'ai relevè la tête et observait son expression figé à jamais dans l'instant où l'on sait que la vie se termine là, de cette manière abrupte. J'ai senti Grace derrière moi. Je me suis tourné et en la fixant, j'ai prononcé :

- J'en veux encore.

La femme a souri en me tendant la main. Elle a léché le sang qu'il y avait encore sur ma lèvre.

- Demain. Là, il faut aller nous reposer. Le soleil est proche.

J'aurais voulu refuser d'obéir. Toutefois des étoiles dansées dans mes yeux à l'idée de recommencer le lendemain.

Et ensuite ? Mon compagnonnage avec Grace a continué quelques années. Entre nous, il n'y avait aucun attachement, juste le plaisir de chasser et ensuite de se repaître dans le corps d'un autre. Une nuit, elle n'était plus là. Ne croyez pas qu'elle m'a manqué.  

Au fil du temps, lors de mes voyages, j'ai eu d'autres condisciples pour mes jeux avec qui j'ai exploré toutes les facettes qui pouvaient me procurer ce plaisir sauvage que j'avais ressenti lors de cette première nuit. Je me suis perfectionné passant ainsi les siècles en poussant toujours l'art de la traque et de la manipulation au plus loin. J'avoue que parfois ces temps-là me manquent. J'ai Débarqué au Japon, il y a une trentaine d'années maintenant.

Aujourd'hui ? Les humains ont progressé de manière fulgurante technologiquement. Et, dans ce monde moderne où n'importe qui peut vous capturer avec un portable et en moins de quelques heures faire circuler les images autour du monde, les choses ne sont plus aussi simples pour les gens comme moi. En particulier, lorsque vous aimez jouer à ma manière. Il devient difficile de faire profil bas en restant anonyme. Je n'ai donc pas eu le choix et en suis venu à me déplacer de ville en ville lorsque j'ai commencé à ne plus contrôler ma situation. Puis un jour, je suis tombée sur une chasseuse qui ne m'a pas raté. Dans un dernier effort, je me suis échappé. Au bord de l'agonie, j'ai échoué devant un château. Quelqu'un m'a de m'accrocher et c'est ainsi que j'ai fait mon entrée à La Magical Academy. La seule concession à laquelle je me suis plié ici, est celle de la nourriture. Car j'ai besoin de ce sanctuaire afin d'apprendre à m'adapter. Mais bon rien ne dit qu'un jour, je ne pourrai pas avoir un extra frais ici...


     



 

     
Quelques Infos

     Âge En apparence 18 ans. En réalité plus de 300 ans
     Sexe Masculin
     Orientation Hétéro
     Groupe Vampire
     Pouvoir Ma nature est mon pouvoir
     Alignement Neutre mauvais
     Familier Aucun

     

       
Description de ton Pouvoir

Ceux sont les mêmes capacités que mes congénères. A savoir des capacités physiques ainsi que sensorielles surhumaines, un pouvoir de persuasion sur les humains qui évolue avec le temps à condition d'être proche de sa victime et évidemment l'immortalité. Malheureusement, il y a le léger problème du barbec au soleil ainsi que l'addiction permanente à l'hémoglobine...
     


     
Et derrière l'écran ?

     Pseudo G
     Âge 27 ans
     Disponibilité souvent
     Un petit mot ? Le design me plaît beaucoup

     
© Halloween × CICI

 
Revenir en haut Aller en bas
Féminin Messages : 15478
Points : 18969
Date d'inscription : 25/09/2009

Feuille de personnage
Pouvoir: Manipulation du sucre et autres vitamines. Communion totale avec la nature
Items:
Statut: Célibataire
avatar
Syria
MessageSujet: Re: Jun, vampire rebelle sadique (fini)   Mar 3 Mai - 19:02

Bienvenue à la Magical Academy, bien que je te l'ai déjà dit sur la Chatbox =)

J'espère que tu t'amuseras parmi nous

Je ne vois rien qui cloche dans cette fiche

Tu es officiellement validé et rajouté au groupe des Vampires

Je te souhaite de futurs bon rp

_________________

Merci pour les roses, Raphael, Arcaz, Lara, Shana, Angel, MayLyn, Yogi, April, Elena, Yogi, Akihito, Soudo, Zoldik, Shiruku, Rin et Alice ♥


Merci pour les baisers, Aurore, Sirë, Lara, Hanabusa, Maylyn, Elena, Tensa, Leona, Yogi, Akihito, Shiruku, Zoldik, Rin, Miyuki et Aoi ♥
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Jun, vampire rebelle sadique (fini)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Jun, vampire rebelle sadique (fini)
» LE COMTE KEI - Le Maître de l'Ombre (Admin)
» Joueur cherche groupe D&D ou Vampire ou Exalted ou SW
» [Validée]Godwrath D. Alexander [Fini]
» Cherche bannière vampire counts (Fantasy)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Magical academy  :: Zone Administrative :: Présentations :: Fiches Validées-