Partagez | 
 

 Le monde dangereux [Pv Abigail Rosenbach]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Féminin Messages : 157
Points : 330
Date d'inscription : 27/03/2016

Feuille de personnage
Pouvoir: Prendre une apparence humaine
Items:
Statut: Célibataire
avatar
Aoi Nohara
MessageSujet: Le monde dangereux [Pv Abigail Rosenbach]   Dim 3 Avr - 22:54

Abigail Rosenbach

Aoi Nohara

「Le monde dangereux」
Cela faisait quelques jours qu'elle était arrivée et elle passait son temps dehors, faisant le tour de l'académie, mais pas seulement, elle visitait la ville, tous les moindres recoins, elle voulait les connaitre. Après tout cela pourrait être utile mais pas seulement, elle se montrait avant tout curieuse. Était-ce là un vilain défaut comme le disait l'expression ? Elle craignait de ne pas réussir à aimer cette ville mais c'est ce qu'elle pensait et disait à chaque fois qu'elle devait déménager. Et elle l'avait fait tellement souvent depuis sa naissance... Au final elle finissait par s'habituer. Cependant, la différence cette fois-ci, n'était pas à prendre à la légère. Chaque fois qu'lle partait d'un sanctuaire Shinto, elle se dirigeait vers un autre, là, elle se trouvait dans une académie, dans une ville, elle ne connaît personne, pratiquement rien du mon extérieur hormis ce qu'elle lisait dans les livres.

Aoi revenait de la ville, après avoir reçu une certaine somme d'argent par le courrier, il fallait bien qu'elle achète de quoi se vêtir, elle ne pouvait pas porter la même chose. Il fallait aussi qu'elle se mêle à la population quand elle sortait en ville par exemple. Son kimono se faisait trop remarqué et donc ses cheveux également, elle qui n'aimait pas trop ça. Son complexe s'était intensifié au fil des années. C'est pourquoi elle restait toujours confinée au sanctuaire, là-bas les prêtres connaissaient la raison de sa couleur de cheveux et ils l'acceptaient ainsi. Cependant les êtres humains pensaient qu'il s'agissait là d'une teinture et forcément aux yeux de certains, ce n'est pas vu de la meilleure des manières.

Ses sacs de course dans les mains, elle remontait le long de la rue principale afin de retourner à l'académie. Elle avait appris que ce lieu était peuplé de créature tout aussi extraordinaire les unes que les autres, la jeune dragonne était impatiente de pouvoir les rencontrer et en apprendre plus sur eux.

À ce moment-là, son regard se posa sur une jeune femme, des cheveux rose, long, très beaux. Aoi eut un peu honte de craindre le regard des gens sur sa chevelure ainsi que leurs jugements. Le capuchon dissimulant ses longs cheveux ne l'empêchait pas de voir la voiture qui arrivait à toute vitesse. Aoi se figea, écarquillant les yeux, entrouvrant la bouche, la fille aux cheveux roses avait fait la moitié du chemin, la voiture ne semblait pas ralentir ni prévoir de s'arrêter et personne ne faisait rien ni ne disait quelque chose.

Lâchant ses sacs, elle approcha ses deux mains de sa bouche et se mise à crier en direction de la jeune femme qui marchait au milieu de la route.

- ATTENTION !!! LA VOITURE !!!

Beaucoup de personnes se retournèrent en entendant Aoi hurler, il faut dire qu'elle possédait une certaine puissance de voix, cependant ce n'était pas suffisant ou peut-être qu'elle ne se sentait pas concernée. Ce fut le cas de beaucoup de personnes. Elle n'avait pourtant pas le temps de penser à ça. Laissant ses sacs au milieu de la rue, elle utilisa toute la force qu'elle pouvait afin de pousser ses jambes à courir au plus vite. Cela se passerait à l'académie ou dans un endroit désert, elle n'hésiterait pas à prendre sa forme originelle afin de voler et donc d'être plus rapide, cependant elle ne pouvait pas dans la situation actuelle.

Arrivée à son niveau, elle commença à traverser à son tour, du coin de l’œil elle aperçut la voiture s'approcher dangereusement. Aoi tendit les bras et sauta en avant afin de pousser la jeune femme sur le trottoir avec elle. Atterrissant lourdement sur son épaule, elle serra des dents puis se dépêcha d'observer si la fille aux cheveux roses allait bien.

- Vous n'avez rien ?



Dernière édition par Aoi Nohara le Lun 4 Avr - 9:34, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Féminin Messages : 75
Points : 150
Date d'inscription : 31/03/2016
avatar
Abigail Rosenbach
MessageSujet: Re: Le monde dangereux [Pv Abigail Rosenbach]   Dim 3 Avr - 23:32

Le monde dangereux


   

Aoi Nohara | Abigail Rosenbach


   

   -----------------------------------------------

   

Mon Dieu, j'aurais aimé pouvoir écouter de la musique. Mettre mes écouteurs dans mes oreilles et m'échapper de se monde de brutes sans cœurs. M'enfermer dans une bulle faite de sons enchaînés, n'ayant de sens que pour moi.
Mais ce n'était pas possible. Ce n'était plus possible. Rien n'était plus possible. Enfin, sauf me montrer en tant que demi-animal, mais c'était interdit. Qu'allaient penser les gens si une Neko se baladait dans la rue, moitié entendante ? C'était fichu.
Je déambulais dans les rues, au hasard. Je ne connaissais aucune des rues. Mais je préférais rester dans la rue principale. Pourquoi ? Parce que j'avais déjà tenté de m'éloigner de l'artère principale, et cela ne m'avait... pas vraiment réussi, si je puis dire ainsi.
Donc je restais dans la grande rue, sur le trottoir, le monde silencieux autour de moi. Ce silence, parlons-en un peu. Je m'y habituais, à ce silence. Avant, j'entendais les conversations des gens, les bruits des animaux. Aujourd'hui, rien d'autre que ce silence oppressant.
Je sentis les larmes monter à mes yeux. Mes parents me manquaient énormément, mais ma soeur et mon frère encore plus. Je n'étais plus réveillée par leurs câlins, je ne sentais plus l'eau de Cologne de Papa avant de partir, je ne mangeais plus le repas du soir de Maman.
Les larmes m'aveuglaient. Je traversais la route, tentant de penser à quelque chose de plus joyeux que la séparation avec ma famille. J'étais ailleurs, je ne prêtais plus attention à ce qu'il se passait autour de moi.
Je sentis un poids se jeter sur moi et m'entraîner sur le trottoir. Aussitôt, je me recroquevillais sur moi-même, en position fœtale. J'atterris durement sur le sol, avant de sentir que le poids atterrissait sur moi. Mon premier réflexe fut de le repousser violemment.
Je me relevais et fixais la personne. De magnifiques cheveux bleus, des yeux assortis, plutôt fine et grande. Elle me parla, et bien que sans entendre, je compris. Je lisais sur ses lèvres :

Vous n'avez rien ?
Non, je viens juste de me faire sauter dessus par une folle furieuse qui a décidé de m'écraser sur le trottoir.

Mon ton était cassant, mes yeux n'exprimaient que la colère. Je serrais les poings et attendis qu'elle reprenne la parole, sans pour autant prendre ma forme semi-animale.
   
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Féminin Messages : 157
Points : 330
Date d'inscription : 27/03/2016

Feuille de personnage
Pouvoir: Prendre une apparence humaine
Items:
Statut: Célibataire
avatar
Aoi Nohara
MessageSujet: Re: Le monde dangereux [Pv Abigail Rosenbach]   Lun 4 Avr - 10:05

Abigail Rosenbach

Aoi Nohara

「Le monde dangereux」
Aoi n'était pas le genre de personne à en sauver une autre et se faire passer pour une héroïne. Cependant elle avait espéré un peu plus de considération. Au lieu de ça, elle se fit violemment repoussée et traitée de « folle furieuse ». Peut-être y avait-elle été un peu fort aussi, il faut dire qu'un dragon ça pèse bien plus lourd qu'un être humain. Sa première réaction fut donc le silence, des yeux grands ouverts par la surprise, un regard plein d'étonnement posé sur l'inconnu. Puis son visage exprima du mécontentement, la jeune draque se releva, elle s’aperçut alors que du monde commençait à venir regarder ce qui se passait. La voiture, quant à elle, avait fui depuis un moment déjà. Elle vit un homme parler d'appeler une ambulance tout en prenant son téléphone, ce n'était pas bon du tout.

Aoi s'approcha de lui et tout en lui souriant poliment elle lui demanda de ne pas appeler, qu'il y avait plus de peur que de mal, que la jeune femme ne semblait pas blessée et qu'elle aussi allait très bien. Il haussa les épaules et renonça avant de reprendre sa route. Peu à peu les gens se dispersèrent et elle revint vers la jeune inconsciente. Fronçant les sourcils elle serra les dents avant de souffler un bon coup.

-Tu n'es pas obligé de me remercier mais tu pourrais tout de même être plus poli et aussi fait plus attention quand tu traverse une route.

Soupirant doucement, son visage s'adoucissant, elle l'observa attentivement afin de détecter une blessure ou autres. Il est vrai que cela aurait été plus sage de faire venir une ambulance mais elle aurait dû accompagner la fille aux cheveux roses et elle risquait de se faire examiner aussi. Elle ne pouvait pas risquer que l'on découvre ce qu'elle était réellement.

- Une voiture a failli t'écraser, ce n'est vraiment pas prudent, n'as-tu donc pas entendu son moteur ronfler quand elle s'approchait de toi ? Ne m'as-tu donc pas entendu crier de faire attention ?

La dragonne pouvait comprendre que parfois l'on pouvait être distrait par des pensées profondes et encombrantes. Malgré cela, elle savait également que l'on pouvait entendre ce qui se passait autour de nous. Elle traversait une route, il fallait bien se douter que des voitures risquait de passer, bien que celle qui avait foncé sur elle roulait bien trop vite en ville.

C'est seulement à cet instant qu'elle se rendit compte que ses longs cheveux bleus étaient à découvert, que son capuchon était retombé durant la chute. Aussi, quand elle tourna la tête sur le côté, elle se rendit compte que ses sacs se trouvaient toujours sur le trottoir d'en face. Il fallait qu'elle aille les chercher mais elle hésitait à laisser la jeune fille seule.

- Attends-moi là, je reviens...

Jetant un regard à droite, puis à gauche, puis de nouveau à droite, elle traversa rapidement la route, récupéra ses affaires et revint auprès de l'inconnue, ses sacs à la main.

- Est-ce que tout va bien ? S'il le faut je peux t'accompagner à l'hôpital....

Mais elle espérait sincèrement qu'elle n'en éprouvait pas le besoin.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Féminin Messages : 75
Points : 150
Date d'inscription : 31/03/2016
avatar
Abigail Rosenbach
MessageSujet: Re: Le monde dangereux [Pv Abigail Rosenbach]   Lun 4 Avr - 14:25

Le monde dangereux


Aoi Nohara | Abigail Rosenbach




-----------------------------------------------


Tu n'es pas obligé de me remercier mais tu pourrais tout de même être plus poli et aussi fait plus attention quand tu traverse une route. Une voiture a failli t'écraser, ce n'est vraiment pas prudent, n'as-tu donc pas entendu son moteur ronfler quand elle s'approchait de toi ? Ne m'as-tu donc pas entendu crier de faire attention ? Attends-moi là, je reviens... Est-ce que tout va bien ? S'il le faut je peux t'accompagner à l'hôpital....

Quoi ? Elle me reprochait de ne pas m'être écartée ? Mais comment j'aurais pu voir que la voiture s'approchait ? Je haussais un sourcil et examinais mon corps. Une petite éraflure sur mon coude, rien de bien méchant. Je reposais mon regard sur elle.
Elle avait les cheveux bleus naturellement ? Comme moi ? Ou c'était une couleur ? Je me posais la question, c'était étrange. Elle devait être anormale, elle aussi. Cela ne m'étonnait pas, en fait, elle dégageait un je-ne-sait-quoi d'inhumain.
Je repris mon calme. Avec douceur, je lui répondis :

Excuse-moi, merci de m'avoir sauvée... Je n'ai pas entendu la voiture, ni ta voix, et il y a une bonne raison pour cela. Je suis sourde. Je lis sur les lèvres, mais je n'ai rien entendu. Et donc je vais bien, j'ai déjà vécu pire. Bien pire.

Mes yeux s'embuèrent de nouveau. Non, ne pas pleurer devant elle. Rester forte. Ne pas montrer ma faiblesse. Je passais ma manche sur mes yeux, avant de reprendre la parole d'un ton plus doux, après tout elle m'avait sauvée, je n'avais pas à lui crier dessus :

Je m'excuse de t'avoir poussée ainsi, j'ai été très surprise, et c'est un réflexe que j'ai pris depuis... que je suis devenue sourde. Je ne voulais pas te faire de mal, excuse-moi...

J'étais vraiment désolée, et je jouais avec ma manche nerveusement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Féminin Messages : 157
Points : 330
Date d'inscription : 27/03/2016

Feuille de personnage
Pouvoir: Prendre une apparence humaine
Items:
Statut: Célibataire
avatar
Aoi Nohara
MessageSujet: Re: Le monde dangereux [Pv Abigail Rosenbach]   Lun 4 Avr - 16:19

Abigail Rosenbach

Aoi Nohara

「Le monde dangereux」
Des excuses, un remerciement ainsi qu'une explication, c'était donc ça la raison pour laquelle elle n'avait ni entendu la voiture, ni son cri d'alerte... Elle était sourde, c'était triste pour elle, la jeune fille semblait si jeune, oui d'ailleurs ... Quel âge pouvait-elle avoir ? Aoi observa le coude blessé mais apparemment il s'agissait là d'une blessure très superficielle, rien de bien important, un bon nettoyage de la plaie et se serait terminé.

Elle avait dit avoir vécu bien pire que cela, la dragonne pouvait un peu près le comprendre, cependant elle avait du mal avec les émotions. Était-ce le fait de se remémorer brièvement et non intentionnellement le « pire » qui la fit pleurer ? Aoi ne pouvait pas le savoir, en y repensant, elle ne se souvenait pas avoir déjà versé une larme. Pas de larme mais un geste, le fait de passer son bras au niveau de ses yeux, c'est ce qui lui fit penser qu'elle était triste bien qu'elle ne pût l'affirmer.

Encore une fois elle s'excusait auprès de la draque, était-ce une habitude du genre humain ? Après tout, cette fille n'avait pas forcément eu un mauvais réflexe en la repoussant, étant donné qu'elle ne possédait pas la capacité d'entendre, elle n'avait donc aucun moyen de savoir pourquoi elle l'avait poussé ainsi. Et encore une troisième fois, une autre excuse encore. Aoi ne put s'empêcher de soupirer légèrement, arborant un doux sourire à l'intention de la jeune fille.

- Est-ce une habitude pour le genre humain de toujours s'excuser ?

Venait-elle de dire cela à haute voix ? Au pire l’inconnue pourrait prendre ça pour de la prétention, bien que ce n'était pas le cas, cependant il valait mieux que cela soit pris dans ce sens, il ne fallait pas qu'elle dévoile sa véritable nature.

- Ne t'en fais pas, tu ne m'as pas fait de mal, il en faut bien plus pour cela.

En effet, bien qu'elle soit sous sa forme humaine, elle restait une grande et forte dragonne. Sur l'instant elle se demanda même ce que cela ferait exactement si elle se faisait renverser par une voiture, est ce qu'elle serait projetée, la voiture serait-elle abîmée, serait-elle blessée gravement ou juste quelques petites blessures superficielles. Bien sûr, elle ne comptait pas tenter l'expérience, mais elle était en droit de se le demander.

Posant délicatement l'une de ses mains sur la manche avec laquelle l'inconnue jouait, Aoi tenta de l'apaiser. Lui offrant un tendre sourire qu'elle espérait être suffisamment rassurant.

- Où te rendais-tu ? Je te raccompagne si cela ne te dérange, je préfère m'assurer que tu ailles bien.

Ce n'était pas innocemment que Aoi lui avait demandé si elle était blessée. Après tout elle s'inquiétait vraiment d'avoir utilisé trop de force en se jetant sur elle. Elle se sentirait vraiment coupable si le manque de contrôle de sa force était la cause d'une blessure quelconque. Un accident est si vite arrivé, les humains, bien qu'elle ait des doutes au sujet de la jeune fille, étaient si fragile. Si jamais l'académie apprenait qu'elle avait blessé quelqu'un, elle aurait certainement des problèmes, après tout elle devait savoir rester discrète à propos de sa véritable nature.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Féminin Messages : 75
Points : 150
Date d'inscription : 31/03/2016
avatar
Abigail Rosenbach
MessageSujet: Re: Le monde dangereux [Pv Abigail Rosenbach]   Lun 4 Avr - 21:33

Le monde dangereux


Aoi Nohara | Abigail Rosenbach




-----------------------------------------------


Elle me parla, mais je ne l'entendais pas. Je ne la regardais pas, mes yeux fixés sur mes manches. Je vis sa main se poser sur ma manche, et je relevais la tête juste à temps pour pouvoir lire :

Où te rendais-tu ? Je te raccompagne si cela ne te dérange, je préfère m'assurer que tu ailles bien.

Je secouais la tête. Mes yeux roses croisèrent les siens, bleus. Je tentais de me rappeler mon objectif. Où est-ce-que je voulais aller déjà ? Je ne m'en souvenais plus. Ah, peut-être parce que je n'avais pas de but précis ? Probablement.
Je reprenais la parole avec un ton que j'imaginais doux, calme, comme si de rien n'était :

Je n'avais pas de lieu précis en tête. Je ne voulais juste pas aller dans une ruelle, parce que j'ai... c'est dangereux. Donc je marchais au hasard.

J'avais faillit me vendre. Je ne voulais pas lui dire. Elle ne devait pas savoir. Doucement, dans un geste plutôt lent, j'approchais mes doigts de ses cheveux. Ils étaient ramenés sous sa capuche, mais je pris une mèche entre mes doigts.
Ils étaient doux, beaux. Je les observais un instant, leur couleur bleue était impressionnante et, en plus, vraie. Je lui sourit et murmurais :

Tu as de très beaux cheveux... Tu leurs fait des soins, ou leur beauté est naturelle ? Et leur couleur, c'est de naissance, hein ? Ils sont magnifiques.


Je ne mentais pas. Je les trouvais magnifiques, et encore, le mot était faible. Ils étaient splendides, parfaits ! J'étais impressionnée, des cheveux comme ceux-ci, on en voyait plus beaucoup. Surtout de cette couleur. Et cela confirmait un peu plus mon intuition : elle n'était pas humaine. Ou pas totalement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Féminin Messages : 157
Points : 330
Date d'inscription : 27/03/2016

Feuille de personnage
Pouvoir: Prendre une apparence humaine
Items:
Statut: Célibataire
avatar
Aoi Nohara
MessageSujet: Re: Le monde dangereux [Pv Abigail Rosenbach]   Mar 5 Avr - 10:45

Abigail Rosenbach

Aoi Nohara

「Le monde dangereux」
Dangereux, un mot qui rendait tout être vivant plus ou moins prudent, il y avait les prédateurs et les proies. Aoi avait remarqué cela chez les animaux, mais avec le temps, elle se rendit compte que cela se faisait aussi chez les humains. Bien que la loi du plus fort régnait dans ce monde, parsemer de plus petites lois que les humains ont décidé d'inventer il y a de cela bien des années. Cependant, ils avaient beau se cacher derrière ce système, les plus forts en profitaient toujours sur les plus, malgré ça, il ne fallait pas oublier une chose, chaque prédateur possédait un prédateur, en clair, il y a toujours quelqu'un de plus fort. La prudence est mère du sûreté et il faut savoir rester prudent.

Alors quand la jeune inconnue lui avoua qu'elle restait dans la rue principale car les ruelles étaient dangereuses, elle comprit ce qu'elle voulu dire. Les coins sombres, les endroits peu fréquenté sont toujours habités par quelque chose, loin d'être rassurante.

- Je peux comprendre

Après tout, elle aussi connaissait un peu la peur. La première fois, fut lorsqu'elle se fit remarquer dans les bois alors qu'elle chassait, des humains l'avaient vu et elle avait dû parti du sanctuaire où elle avait vu le jour. Ensuite elle craignit les humains de l'extérieur et se méfia d'eux. À part ce genre d'expérience, et la fois où elle s'était faite attaquer par l'un d'eux, elle ne ressentait pas spécialement la peur. Après tout, elle était une grande dragonne, elle n'avait pas vraiment besoin d'avoir peur de beaucoup de choses, tant qu'elle faisait attention. Cependant cela ne l'empêchait pas de se montrer prudente.

Ses pensées furent dérangées quand, du coin de l’œil, elle aperçut la main de l'étrangère s'approcher lentement d'elle. Aoi attendit de voir ce qu'elle comptait faire exactement avant de montrer une quelconque réaction qui pourrait la braquer.

Touchant ses cheveux, elle les complimenta en posant toute sorte de question. La dragonne eut du mal à comprendre ce qu'elle attendait par soin pour sa chevelure bleue. Malgré cette incompréhension, elle ne put s'empêcher de tirer un peu sur sa capuche par habitude sûrement. Il s'agissait d'un geste qu'elle faisait régulièrement afin de dissimuler sa chevelure, bien que pour le coup, elle fut remarquer et apprécier, cela la fit légèrement rougir, ça elle ne put le cacher par contre.

- Je ne sais pas ce que sont les soins dont tu me parles mais je ne leur fait rien de particulier.

En ce qui concernait la couleur, c'était difficile de l'expliquer, ce n'était pas vraiment de naissance, étant donné qu'elle était née dragon. Bien que dans un sens elle ne pouvait avoir qu'une seule forme humaine donc c'était pour ainsi dire de naissance.

- Eh bien, je les aie toujours eu ainsi, de cette couleur.

Il s'agissait de la couleur de son œuf, elle ne savait pas en revanche si c'était toujours le cas pour un draque mais dans son cas, elle hérita de la couleur de la coquille dans laquelle elle avait séjourné avant de voir le monde.

- Cela me fait plaisir que tu apprécies, d'ailleurs pendant que je pense à ça, comment te nommes-tu ?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Féminin Messages : 75
Points : 150
Date d'inscription : 31/03/2016
avatar
Abigail Rosenbach
MessageSujet: Re: Le monde dangereux [Pv Abigail Rosenbach]   Mar 5 Avr - 18:57

Le monde dangereux


Aoi Nohara | Abigail Rosenbach




-----------------------------------------------


Je ne sais pas ce que sont les soins dont tu me parles mais je ne leur fait rien de particulier. Eh bien, je les aie toujours eu ainsi, de cette couleur. Cela me fait plaisir que tu apprécies, d'ailleurs pendant que je pense à ça, comment te nommes-tu ?

Elle avait eu un mouvement pour cacher sa chevelure. Un réflexe ou une façon de me dire qu'elle ne voulait pas que je touche à ses beaux cheveux. Mes doigts laissèrent glisser sa mèche et la libérèrent ainsi de leur toucher. Mais cela m'avait "rassurée" dans mon idée. Elle n'était pas totalement humaine.
Déjà, elle dégageait une aura étrange. Ensuite, son odeur était différente, un peu humaine, mais aussi autre chose. Et la couleur bleue de ses cheveux ne faisait que rajouter à mes suspicions. Je lui demanderais quand il y aurait moins de monde, je me le promettais.

Oh, euh... De rien... Je m'appelle Abigail, enchantée ! Et toi ?

J'avais envie d'en savoir plus sur cette intrigante jeune femme. Je rabattais ma capuche sur ma tête mieux, avant de vérifier que mon grand gilet était bien mis. Une fois cela fait, je pris ma forme semi-animale. Je plaquais mes oreilles sur mon crâne et enroulais ma queue autour de ma taille.
Elle ne pouvait pas deviner que je l'entendais à moitié, et cela m'arrangeait. J'allais pouvoir en apprendre plus sur elle, comme sa voix, si elle mentait, ce genre de choses. Je plongeais mon regard rosé dans le sien et passait ma main sur ma capuche.
Mon oreille droite me démangeait. Je passais ma main comme si je chassais une poussière, mes yeux se plissant légèrement. Enfin, mon oreille redevint normale, et je souris, comme si de rien n'était. Il ne fallait pas qu'elle remarque quelque chose.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Féminin Messages : 157
Points : 330
Date d'inscription : 27/03/2016

Feuille de personnage
Pouvoir: Prendre une apparence humaine
Items:
Statut: Célibataire
avatar
Aoi Nohara
MessageSujet: Re: Le monde dangereux [Pv Abigail Rosenbach]   Mer 6 Avr - 22:35

Abigail Rosenbach

Aoi Nohara

「Le monde dangereux」
Le fait de toucher ses cheveux ne la dérangeait pas vraiment en fait. Seulement, elle n'en avait pas l'habitude, tout simplement. Il faut dire qu'elle passait son temps à les cacher et qu'elle sortait pratiquement jamais. Passant son temps au sanctuaire. Là-bas, tout était si calme, ou presque. Mais tout de même, la vie semblait différente en tout point ici, peut-être car maintenant, elle se trouvait entourée de beaucoup de personnes un peu comme elle, peu ordinaire.

Abigail, joli prénom, qui ne faisait pas vraiment japonais. Venait-elle d'un autre pays ? Cela lui faisait penser qu'elle n'avait jamais quitté le Japon. Pourtant, Aoi possédait de grandes ailes et pouvait voler longtemps avant de se fatiguer. Peut-être se sentait-elle suffisamment bien là où elle se trouvait pour ne pas avoir le désir d'aller voir ailleurs.

- Je me nome Aoi, enchantée.

Ce qui voulait dire bleu, à l'instar de ses cheveux et ses yeux. Mais en fait il s'agissait de son œuf. Les prêtres n'avaient pas été bien imaginatifs sur ce coup-là. La jeune dragonne ne leur en a jamais voulu, après tout, elle aimait beaucoup son prénom et pensait le porter assez bien.

L'odeur de la jeune fille, qui n'était plus vraiment une inconnue, changea. Elle devint plus animale, il fallait dire que sous sa forme humaine, ses sens semblaient être moins bien développé que sous sa forme originelle. Mais elle utilisait sa magie, en quelque sorte, pour garder sa forme provisoire. Donc elle utilisait beaucoup d'énergie et forcément des faiblesses s'ensuivaient, il y avait des conséquences à toutes choses.

Cela ne la dérangeait pas trop car elle possédait tout de même un bon odorat. Ainsi elle put sentir un léger changement s'opérer, bien qu'elle n'en fasse pas la remarque. Aoi ne voulait rien dire tant qu'elle n'était pas certaine que ce changement au niveau de son odeur était réel. Beaucoup de choses auraient pu lui faire croire ça, un animal passant dans la rue ou autres, par exemple. Cependant cela lui fit penser que cette jeune fille pouvait être moins humaine qu'elle n'en avait l'air.

- Quel âge as-tu ?

Aoi pensa immédiatement à se trouver un âge à se donner, elle se doutait bien qu'elle aurait la question en retour à la sienne. Se regardant dans la vitre du restaurant, se trouvant à côté, elle se mise à réfléchir sérieusement en attendant une réponse. Puis elle observa les personnes autour d'elle afin de s'aider un peu. Qu'est-ce qu'elle avait demandé là ? Pourquoi avait-elle eu l'idée de poser une telle question alors qu'elle n'était pas capable de donner une réponse de son côté.

La dragonne ne pouvait pas dire qu'elle avait une centaine d'années avec son physique, personne ne la croirait. D'ailleurs, peu de personnes croyaient aux êtres surnaturels, aux créatures obscures. Il ne s'agissait là que de mythe aux yeux d'un humain lambda. Seulement, si elle faisait partie de ses gens peu commun, peut-être la croirait-elle, cependant, elle n'avait aucune preuve de cela pour le moment.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Féminin Messages : 75
Points : 150
Date d'inscription : 31/03/2016
avatar
Abigail Rosenbach
MessageSujet: Re: Le monde dangereux [Pv Abigail Rosenbach]   Dim 10 Avr - 13:47

Le monde dangereux


Aoi Nohara | Abigail Rosenbach




-----------------------------------------------


Je me nome Aoi, enchantée.

Bleu, hein ? Cela n'était pas réellement étonnant. Ses cheveux et ses yeux étant de cette belle couleur, son prénom coulait de source. Je tendis la main, préférant garder une distance respectueuse avec celle qui me faisait face. Certes elle m'avait sauvée la vie, mais je ne voulais pas qu'elle en sache plus sur moi.
Et lui faire la bise était impossible. Mon passé me rattrapait, encore une fois. Et puis, je la connaissais pas, cette jeune femme. Mon instinct me disait qu'elle était gentille, mais son odeur trahissait une partie animale en elle. Et je préférais ne pas courir le risque.

Quel âge as-tu ?

Je restais un instant stoïque. Lui répondre ou pas ? D'un côté, j'avais peur qu'elle utilise ces infos contre moi, et de l'autre j'avais envie de lui faire confiance. Jingle, ma souris, mon autre moitié de moi, me souffla que je n'avais rien à craindre.
Je posais mes doigts sur sa petite tête, elle était cachée dans mon cou. Mes doigts s'infiltrèrent sous ma capuche et caressèrent sa douce tête. Elle avait raison, je devait apprendre à me faire des amis, à faire confiance. Et cette jeune femme m'avait sauvée, je lui devais bien ça.
Je reposais mes yeux dans ceux d'Aoi, ma souris se glissant dans ma manche. Ses longues moustaches chatouillèrent mon bras, et j'eus un petit rire. Puis je pris une grande inspiration et répondis à mon interlocutrice, non sans crainte :

J'ai 15 ans, et toi ?

La chaleur de Jingle contre mon bras me rassurait. La jeune femme n'avait pas de mauvaises intentions, même si elle n'était pas totalement humaine.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Féminin Messages : 157
Points : 330
Date d'inscription : 27/03/2016

Feuille de personnage
Pouvoir: Prendre une apparence humaine
Items:
Statut: Célibataire
avatar
Aoi Nohara
MessageSujet: Re: Le monde dangereux [Pv Abigail Rosenbach]   Dim 10 Avr - 22:05

Abigail Rosenbach

Aoi Nohara

「Le monde dangereux」
Aoi sentit bien une sorte d'hésitation parcourir son interlocutrice lorsqu'elle lui posa la question sur son âge, était-ce si difficile de répondre ? Peut-être était-elle dans le même cas qu'elle, cependant son instinct lui disait que c'était peu probable. Alors pourquoi cette hésitation, sûrement quelque chose à cacher, la jeune dragonne était d'un naturel curieux, malgré cela elle n'était pas du genre à aller trop loin et là, elle ne pouvait pas. Elle le sentait, et puis elle n'en avait pas la certitude non plus. Elle se contenta donc de lui adresser un tendre sourire. Il s'agissait là d'une très jeune personne qui devait avoir environ six moins son âge.

- Quel âge me donnerais-tu ?

Disant cela avec un air amusé, elle faisait passer cette question pour une sorte de devinette alors qu'il s'agissait plus d'une question détournée, afin de savoir un peu après l'âge qu'elle pourrait se donner. Et puis elle pourrait rajouter un an ou deux, ou même en enlever en fonction de l'âge donné, cela ferait certainement plus crédible que si elle disait qu'elle trouvait du premier coup.

Quelque chose lui chatouilla les narines, une odeur de rongeur, cependant elle ne savait pas trop d'où cela provenait. En y repensant, elle avait senti une odeur animale un peu plus tôt, pensant que cela provenait de la jeune fille, apparemment ça devait venir d'ailleurs. Encore une fois, sans preuve elle ne pouvait rien dire, seulement faire des hypothèses.

Soudain quelque chose de blanc et de taille moyenne arriva rapidement, se faufilant entre les passants, qui semblaient assez surpris. Un petit renard blanc qui leur passait entre les jambes, en pleine ville, cela n'avait rien d’anodin. Il fonçait vers Aoi, elle le remarqua vite, lâcha ses sacs, se pencha un peu en avant tout en tendant les bras afin de recevoir l'animal. Celui-ci sauta dans le creux des bras de la dragonne en secouant ses deux petites queues touffues de plaisir. Ses marques bleues sur le front et ses deux queues n'étaient pas visibles pour les humains lambdas. Cependant dès qu'ils sortaient un peu de l'ordinaire, ils pouvaient remarquer que cet animal n'avait rien de naturel, à l'instar d'Aoi.

Aki, tu t'es bien promené ? Tu devrais faire attention quand tu te balades ainsi, les humains ne sont pas habitués à voir gambader un petit renard.

Le visage de la dragonne s'était illuminé à la vue de son compagnon, cela faisait facilement une vingtaine d'années qu'ils ne se séparaient plus. Caressant délicatement la tête du petit renard, elle rit doucement quand celui-ci enfouit son museau au niveau de son cou pour un petit câlin. Elle retourna donc son attention vers la jeune fille avec un doux sourire.

- Je te présente Aki, mon meilleur ami. Sinon as-tu deviné l'âge que j'ai ?

Aoi lui adressa un sourire malicieux, attendant une réponse. Elle espérait vraiment qu'elle serait capable de lui donner un peu après l'âge que faisait sa forme humaine. Elle voulait également profiter de l'arrivée du renard pour vérifier ses hypothèses. Si elle voyait les deux queues et la marque sur le front d'Aki, alors elle n'était pas totalement humaine ou une peu ordinaire. Sinon il s'agissait d'une humaine tout ce qu'il y avait de plus normal.


Aki

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Féminin Messages : 75
Points : 150
Date d'inscription : 31/03/2016
avatar
Abigail Rosenbach
MessageSujet: Re: Le monde dangereux [Pv Abigail Rosenbach]   Lun 11 Avr - 22:51

Le monde dangereux


Aoi Nohara | Abigail Rosenbach




-----------------------------------------------


Ainsi elle me demandait quel âge je lui donnais ? Je ne m'attendais pas à ça. Je fis une mine surprise, avant de me poser la question. Quel âge pourrait avoir cette belle jeune femme ? 18 ans ? 20 ans ? plus ? Je n'en savais fichtre rien.
Je continuais d'y réfléchir, quand soudain un renard blanc sauta sur Aoi. Euh, rectification, un renard blanc à plusieurs queues et un signe étrange sur le front sauta sur Aoi. Ma réaction ne se fit pas attendre. Je reculais vivement.
Mes oreilles se dressèrent sur ma tête, et je sentis Jingle qui sortait de ma manche. Lui aussi avait senti l'odeur du ren... Kitsune. Et cela l'intriguait. Fixant l'animal devant moi, j'agitais doucement mes oreilles. Je reposais mes yeux sur Aoi, qui me parlait :

Je te présente Aki, mon meilleur ami. Sinon as-tu deviné l'âge que j'ai ?

Je fixais le petit renard blanc. Sur le front. Puis je répondis :

Je t'aurais donné entre 18 et 20 ans. Est-ce le cas ? Et...

J'hésitais à lui poser la question qui me brûlait les lèvres. Je rabattais mes oreilles sur ma tête, ne craignant pas qu'elle les ai vues. De toute façon, une femme qui recevait un Kitsune dans ses bras sans s'en étonner n'était pas normale. Finalement, je demandais :

Que signifient ces choses bleues sur son front ?

Le vent soufflait doucement, faisant voler la mèche de cheveux qui avait réussi à s'échapper de ma capuche. Jingle finit par sortir de ma manche pour sentir le vent dans ses moustaches. Doucement, je murmurais :

Voici Jingle, ma souris de compagnie. C'est un mâle.

Je me sentais presque obligée de la préciser, vu qu'une souris est un nom féminin et que... Bref, je préférais préciser.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Féminin Messages : 157
Points : 330
Date d'inscription : 27/03/2016

Feuille de personnage
Pouvoir: Prendre une apparence humaine
Items:
Statut: Célibataire
avatar
Aoi Nohara
MessageSujet: Re: Le monde dangereux [Pv Abigail Rosenbach]   Mar 26 Avr - 19:29

Abigail Rosenbach

Aoi Nohara

「Le monde dangereux」
Aoi attendait encore la réponse, qui ne tarda pas à venir. Cependant, avant cela, elle ne put s'empêcher de remarquer quelque chose, une certaine réaction chez son interlocutrice. Quand le renard arriva, Abigail avait eu un vif mouvement de recule et puis le fait que quelque chose se mit à bouger sous sa capuche ne passa pas inaperçu. Passant ce détail, la dragonne écouta ce que la jeune fille avait à dire, elle lui donnait entre 18 et 20 ans, c'était sûrement possible, jusqu'à présent la question ne s'était jamais posé donc elle ne pouvait pas la contredire.

Elle s’appétait à répondre en donnant un âge approximatif, cependant elle fut stoppée par la suite des paroles de cette étrange personne. Alors, elle voyait les marques bleues sur le front du renard, donc elle devait également apercevoir la deuxième queue touffue de l'animal. Peut-être était-ce pour cette raison qu'elle avait paru excessivement surprise en voyant l'animal ? En même temps il n'était pas donné à tout le monde de croiser un esprit renard, après tout, ceux-ci vivent le plus souvent dans des endroits sains, protégés.

Ensuite vint la présentation de la souris, elle fit un signe de tête afin de la saluer et attrapa Abigail par la main pour l’entraîner dans la ruelle juste à côté afin d'éviter les regards indiscrets et, sans crier gare, elle enleva la capuche de la jeune fille afin de savoir ce qu'étaient les choses qui bougeaient en dessous.

- Hum … des oreilles …

Aio lâcha, bien évidemment, la main de la jeune fille et la fixa dans les yeux.

- Tu ne devrais pas faire de telle remarque tout fort, on ne sait jamais qui pourrait nous entendre...

Repensant au chasseur qui l'avait blessé quelque temps plus tôt, juste avant qu'elle arrive dans cette ville. Elle n'irait pas jusqu'à dire qu'il l'avait effrayé mais elle emploierait plus le mot surprise pour définir ce qu'elle avait ressenti. Après tout, elle n'aurait jamais imaginé se faire attaquer, elle connaissait l'existence des chasseurs mais, ce genre de chose, on pense le plus souvent que ça arrive aux autres.

Aoi soupira doucement, fermant les yeux l'espace d'un instant, quand elle les rouvrit, elle fixa le ciel, celui de la ville était bien différent des autres ciels qu'elle avait eu l'occasion d'admirer. L'air aussi, en ville, la pollution était plus présente que dans les lieux reculé. Les temps où elle avait vécu se situaient toujours près de la ville mais entouré de verdures, d'arbre en abondance, l'air paraissait bien plus pur quand même.

Posant un doux regard sur la jeune fille, elle se contenta de lui sourire doucement. Puis, plaçant les paumes de ses mains face à ses cuisses, elle fit passa l'une sur le dos de l'autre. Ensuite, elle pencha légèrement le buste en avant, gardant sa nuque et sa tête dans l'axe.

- Je te présente mes excuses pour t'avoir brusquement entraîné dans cette ruelle.

Aoi se redressa, son regard empli de gentillesse restait plonger dans le regard de son interlocutrice.

- Mais il faut faire attention. Sinon, la marque sur son front c'est tout simplement parce qu'il ne s'agit pas d'un simple renard.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Féminin Messages : 75
Points : 150
Date d'inscription : 31/03/2016
avatar
Abigail Rosenbach
MessageSujet: Re: Le monde dangereux [Pv Abigail Rosenbach]   Sam 30 Avr - 22:31

Le monde dangereux


Aoi Nohara | Abigail Rosenbach




-----------------------------------------------


Elle prit ma main et m'emmena dans une ruelle non loin. Je m'y laissais emmener, de toute façon je n'avais pas vraiment le choix, elle était bien plus forte que moi. Une fois à l'abri de la population, elle m'ôta ma capuche. Je ne m'y attendais pas et je retins un cri de surprise. Elle ne semblait pas étonnée :

Hum … des oreilles … Tu ne devrais pas faire de telle remarque tout fort, on ne sait jamais qui pourrait nous entendre...

Comment ça ? Elle n'était pas étonnée ? Elle ne me demandait pas d'où ça venait, pourquoi c'était comme ça ? Elle était elle aussi quelqu'un comme moi ? Toutes ces questions se bousculaient dans ma tête sans que je ne puisse donner un ordre.
Elle se pencha vers moi et je pus humer son odeur presque humaine. Elle murmura :

Je te présente mes excuses pour t'avoir brusquement entraîné dans cette ruelle.

Elle continua de me regarder dans les yeux. Son regard me mettait légèrement mal-à-l'aise mais je fis signe que ce n'était rie. Après tout, je n'avais pas réellement résisté non plus. Mais bon, passons, cela ne faisait rien. C'était simplement comme ça.
La jeune femme repris, doucement :

Mais il faut faire attention. Sinon, la marque sur son front c'est tout simplement parce qu'il ne s'agit pas d'un simple renard.

Je hochais la tête. J'avais bien compris, à la vue de ses deux queues, qu'il n'était pas un simple renard. C'était peut-être un Kitsune, ou un truc du genre. Je voulais en savoir plus sur mon interlocutrice, elle m'intriguait de plus en plus :

Et toi, tu es quoi ? J'ai senti que tu n'étais pas une simple humaine, en plus tu te balades avec un renard étrange et tu n'es pas surprise de voir mes oreilles. Donc j'en déduis que toi aussi tu es une étrangeté. J'ai raison ?

Je laissais ma capuche enlevée, mes oreilles dressées sur mon crâne. Je l'entendais un peu, heureusement. Jingle se posa sur le haut de ma tête, juste entre les deux oreilles. Il se plaça face à la jeune femme, ses yeux noirs fixés sur son renard.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Féminin Messages : 157
Points : 330
Date d'inscription : 27/03/2016

Feuille de personnage
Pouvoir: Prendre une apparence humaine
Items:
Statut: Célibataire
avatar
Aoi Nohara
MessageSujet: Re: Le monde dangereux [Pv Abigail Rosenbach]   Dim 1 Mai - 17:44

Abigail Rosenbach

Aoi Nohara

「Le monde dangereux」
La question était enfin posée, ce qu'elle était réellement. Tout d'abord Aoi remarqua la surprise de son interlocutrice à son manque de surprise ? Cela paraît compliquer à première vue, cependant cela ne l'est pas tant que ça. Si la dragonne n'a pas été étonné par cette découverte c'était tout simplement parce qu'elle se doutait qu'il ne s'agissait pas d'une jeune personne tout à fait banale. Après tout, si elle était capable de voir les marques sur le front de Aki, ainsi que ses queues, alors elle ne pouvait être que particulière. De plus étant elle-même une créature de mythes, elle n'allait pas être surprise par la simple présence d'oreilles de … chat...

Aoi enleva sa capuche, dévoilant sa longue chevelure bleue, en présence d'une fille aux cheveux roses, elle se sentait plutôt à l'aise, de plus si elle aussi faisait partie de ce monde surnaturel, alors elle l'acceptait encore mieux.

- Tu as raison, je ne suis pas une simple humaine, en réalité, je ne suis pas du tout humaine, ce que tu vois là n'est autre que ma capacité à m'adapter à mon environnement. Ma forme humaine est en quelque sorte une illusion.

Bien qu'il ne s'agissait pas tout à fait de cela, c'était bien pus compliquer, la magie draconique n'était pas non plus très facile à expliquer alors elle préférait faire simple. Elle-même connaissait pas grand-chose à tout cela étant donné qu'elle ne savait même pas d'où elle venait exactement.

Aoi connaissait plusieurs choses sur les dragons, mythes, légendes et compagnies, elle connaissait leur langue, cela étant, il s'agissait de quelque chose de différent étant donné qu'elle possédait se savoir à la naissance, comme si c'était une connaissance innée, quelque chose qui était présent au plus profond d'elle-même.

- C'est un peu plus compliqué que ça. En ce qui concerne le renard « étrange » qui m'accompagne il s'agit d'un esprit renard que j'ai rencontré dans le dernier sanctuaire shinto où j'ai vécu.

Aoi fixa Aki, qui se trouvait toujours au creux de ses bras. Celui-ci la fixa de ses yeux de couleur identique aux siens. Il couina légèrement et elle lui sourit tendrement.

- Ne t'en fais pas, je ne te trouve pas si étrange que ça, tu es plus qu'extraordinaire mon cher compagnon.

Reposant son regard sur son interlocutrice, elle changea soudainement d'expression. Ses yeux semblaient un peu plus froids que l'instant d'avant lorsqu'elle s'adressait à l'animal, son visage fermé exprimait une sorte de colère.

- Tu acceptes peut-être d'être traité d'étrangeté mais ce n'est pas mon cas.

Sa fierté de draque prenait le dessus, cela n'arrivait pas souvent mais être traité d'étrangeté, comme ci sa nature n'était pas normale, elle était un être à part entière tout comme les autres créatures peuplant les mondes.

- Je ne viens peut-être pas de ce monde, mais un dragon n'est pas une étrangeté, sache-le !

Aoi soupira légèrement et se détendit, l'une de ses mains caressait le dessus de la tête de l'animal logé dans ses bras. Elle ne pouvait pas en vouloir à cette demi-humaine, elle ne pouvait pas le savoir. Cependant elle avait tout de même du mal à comprendre qu'elle puisse s'appeler ainsi, n'avait elle pas de fierté pour ce qu'elle était ? Après toute la jeune fille faisait également partie de ses êtres extraordinaire.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Féminin Messages : 75
Points : 150
Date d'inscription : 31/03/2016
avatar
Abigail Rosenbach
MessageSujet: Re: Le monde dangereux [Pv Abigail Rosenbach]   Lun 2 Mai - 14:49

Le monde dangereux


Aoi Nohara | Abigail Rosenbach




-----------------------------------------------


Tu as raison, je ne suis pas une simple humaine, en réalité, je ne suis pas du tout humaine, ce que tu vois là n'est autre que ma capacité à m'adapter à mon environnement. Ma forme humaine est en quelque sorte une illusion.

Je comprenais un peu. C'était un peu comme moi qui prenait ma forme de chat et parfois d'humaine. Enfin, j'en déduisit cela. Ensuite, elle m'expliqua ce qu'était exactement le petit renard dans ses bras :

C'est un peu plus compliqué que ça. En ce qui concerne le renard « étrange » qui m'accompagne il s'agit d'un esprit renard que j'ai rencontré dans le dernier sanctuaire shinto où j'ai vécu.

Elle s'adressa ensuite doucement à la petite bête, me faisant sourire :

Ne t'en fais pas, je ne te trouve pas si étrange que ça, tu es plus qu'extraordinaire mon cher compagnon.

Quand son regard se reposa sur moi, je pus sentir sa colère. Et cela se confirma quand elle me parla :

Tu acceptes peut-être d'être traité d'étrangeté mais ce n'est pas mon cas. Je ne viens peut-être pas de ce monde, mais un dragon n'est pas une étrangeté, sache-le !

Je la fixais un instant, incrédule. Mes oreilles s'étaient plaquées sur ma tête et ma queue fouettait l'air avec mécontentement. D'où elle me parlait ainsi ? Je n'avais rien dit de méchant. Je sentis les larmes monter à mes yeux, avant de répondre :

Ce n'était pas une insulte ! Je ne trouvais pas d'autre mot pour décrire les gens comme nous. Et pour ce qui est de ton renard, je le trouve très mignon. J'ai utilisé l'adjectif étrange parce que c'est comme ça que je le vois. Mais j'aime ce qui est étrange, sache-le.

Les larmes débordèrent par-dessus mes paupières. Je rabattis ma capuche sur ma tête et cachais mon visage dans mon coude. Je n'aimais pas le ton qu'elle avait utilisé, d'autant plus que je commençais à l'apprécier.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Féminin Messages : 157
Points : 330
Date d'inscription : 27/03/2016

Feuille de personnage
Pouvoir: Prendre une apparence humaine
Items:
Statut: Célibataire
avatar
Aoi Nohara
MessageSujet: Re: Le monde dangereux [Pv Abigail Rosenbach]   Jeu 5 Mai - 16:12

Abigail Rosenbach

Aoi Nohara

「Le monde dangereux」
Aoi observa le changement de comportement de son interlocutrice. Peut-être avait-elle été un peu dure avec elle, saleté de fierté mal placée. D'un autre côté elle ne pouvait admettre d'être traité ainsi, il s'agissait bien là, l'un des mots qu'utilisent les êtres humains pour qualifier tout ce qui est différent d'eux. Après tout, ce qu'ils ne comprennent pas, ils ont du mal à l'accepter et préfèrent les diminuer plutôt que d'apprendre à les connaître et les accepter.

Elle écouta les paroles et la voix légèrement tremblante d'Abigail, comment réagir face à ça, surtout que suivirent ensuite directement les larmes qu'elle devait sûrement tenter de refouler, de retenir. Apparemment, ce fut un échec, et c'était de sa faute. Il fallait faire quelque chose, pendant qu'elle se cachait sous sa capuche et derrière sa manche. La dragonne soupira doucement, que faire exactement .

Après une vaine réflexion, elle fixa attentivement la jeune fille en pleure, s'approcha, passant un bras dans son dos en le lui caressant de sa main. Puis de l'autre, elle enleva la capuche et la posa sur sa tête. Elle ne savait pas si cela la consolerait mais elle avait vu des humains faire ça avec leur enfant, peut-être s'agissait-il d'un mouvement de réconfort, autant essayer. Après tout, c'était à Aoi de trouver un moyen de la calmer puisqu'elle était la cause de cette triste émotion.

- Chut... Doucement calmes-toi... Je suis désolé de t'avoir parlé ainsi, je me suis emporté.

Certes, elle était fautive mais elle n'avait jamais vécu auprès d'humain, sauf dans les sanctuaires, cependant, ce n'était pas tout à fait la même chose. Alors forcément elle pouvait se montrer maladroite, il fallait un peu comprendre bien que, comment son interlocutrice pouvait elle le faire, étant donné qu'elle ne savait rien d'elle.

Doucement, elle lâcha la jeune fille et regarda le petit renard qui avait sauté sur son épaule pour ne pas dérangé, un bref sourire lui fut adresser.

Attrapant délicatement le bras qui cachait son visage, elle passa son doigt pour attraper les larmes, tout en affichant un tendre sourire.

- Merci

Posant un bref coup d’œil sur le renard qui la regardait également. Ils posèrent tous deux leurs regards sur Abigail.

- Merci d'aimer ce qui est étrange dans ce cas.

Aoi savait, à présent, qu'il ne s'agissait pas là, de paroles péjoratives, non. Elle ne pouvait pas lui en vouloir, Abigail n'avait pas choisi d'être différente elle aussi. Les choses sont ainsi et on ne peut rien faire contre ça. C'est peut-être même plus rassurant de savoir que l'on n'est pas seul au final.

Faisant un pas en arrière, elle se plongea dans une grande réflexion, assez brève. Elle voulait remonter le moral de cette jeune fille et se souvenait que parfois, manger était bon pour le moral. Et puis, cela lui permettrait de se faire pardonner, en quelque sorte.

- Et si nous allions manger une glace . J'ai vu qu'il y avait un marchand de glaces avec vraiment beaucoup de choix !

Bien sûr, il fallait avouer qu'elle ne faisait pas ça que pour la demoiselle, mais également pour elle. Car s'il y avait bien une chose qu'elle savait, c'est qu'elle aimait ça, les glaces.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Féminin Messages : 75
Points : 150
Date d'inscription : 31/03/2016
avatar
Abigail Rosenbach
MessageSujet: Re: Le monde dangereux [Pv Abigail Rosenbach]   Ven 6 Mai - 18:25

Le monde dangereux


Aoi Nohara | Abigail Rosenbach




-----------------------------------------------


Chut... Doucement calmes-toi... Je suis désolé de t'avoir parlé ainsi, je me suis emporté.

Elle pris mon bras et l'écarta de mon visage pour essuyer mes larmes. Elle continuait de sourire, mais le mien - de sourire - avait disparu. Je l'écoutais :

Merci

Je ne comprenais pas de quoi elle parlait, mais elle précisa :

Merci d'aimer ce qui est étrange dans ce cas. Et si nous allions manger une glace. J'ai vu qu'il y avait un marchand de glaces avec vraiment beaucoup de choix !

Elle voulait lui remonter le moral, apparemment. Mais je n'oubliais pas son ton, qui résonnait encore à mes oreilles. Je décidais de reprendre ma forme totalement humaine avant de la suivre chez le marchand de glaces. Je commandais une glace à la pistache et m'installais à une table sans rien dire.
Jingle eut le droit au petit gâteau qui était sur la glace, tandis que je mangeais. Je gardais mes yeux posés sur Aoi. Jingle trottina jusqu'à la jeune femme et couina. Je le regardais se mettre sur ses patte arrières pour sentir le museau du petit renard.
Je repris ma forme semi-animale, avant de demander :

Tu viens d'où ?

Je ne souriais toujours pas, mais je relançais la conversation. C'était déjà ça.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Féminin Messages : 157
Points : 330
Date d'inscription : 27/03/2016

Feuille de personnage
Pouvoir: Prendre une apparence humaine
Items:
Statut: Célibataire
avatar
Aoi Nohara
MessageSujet: Re: Le monde dangereux [Pv Abigail Rosenbach]   Lun 9 Mai - 20:08

Abigail Rosenbach

Aoi Nohara

「Le monde dangereux」
Il s'agissait d'une enfant. Aoi n'allait pas culpabiliser toute sa vie pour avoir élevé la voix sur elle. D'autant plus que son interlocutrice aura une vie bien plus courte que la sienne. Ce doit être en partie pour cela que la dragonne avait du mal à comprendre sa réaction. Enfin, elle resta silencieuse le temps qu'il fallait, elle ne ferait pas le premier pas et la laisser bouder autant de temps qu'elle le voudrait. Il semblait que la jeune fille soit une personne sensible, elle le comprenait et c'était aussi pour cela qu'elle comptait attendre qu'elle relance la conversation. Elle ne voulait pas la brusquer.

Comme elle l'avait dit, elle l'emmena chez le marchand de glaces. Tous ses parfums donnaient envie et Aoi devait avouer qu'elle n'avait jamais vu autant de parfum différent, il s'agissait là d'un véritable dilemme. Elle se décida donc à prendre le parfum vanille. En soi, c'était un parfum très commun, cependant elle pouvait dire avec certitude qu'elle le préférait aux autres. À voir si cette glace possédait un véritable goût de vanille ou s'il s'agissait juste, tout simplement, d'arôme ressemblant à la vanille.

Alors qu'elles étaient en train de déguster leurs glaces. Abigail rompit le silence en posant une simple question. La jeune draque put remarquer la tête que faisait l'hybride depuis qu'elle s'était fâché contre elle. Aoi ne comptait pas s'excuser pour avoir dit ce qu'elle pensait. Elle n'allait pas non plus passer son temps à essayer de se rattraper, elle n'avait pas à faire tout cela. C'était une perte de temps, pour les deux parties.

- J'ai vu le jour au Japon.

Et ce n'était pas faux. Mais peut-être pas tout à fait la réponse à sa véritable question. Il s'agissait d'une question à double sens, Aoi ne savait pas vraiment d'où elle venait, de quel dragon provenait son œuf. Est-ce qu'il vivait sur la Terre ou venait-il d'un autre endroit. Tout cela restait un mystère pour elle, pourtant cela ne l'avait jamais réellement dérangé.

- Pour être plus précise, mon œuf a été trouvé il y a longtemps par un jeune orphelin. Celui-ci la donner en offrande au Dieu d'un sanctuaire Shinto en espérant que son vœu soit réalisé. C'est ainsi que plus tard, mon œuf à éclos dans ce lieu. Je ne sais pas exactement d'où je viens.

La jeune fille n'avait pas demandé de détail mais qu'importe, il fallait bien alimenter la conversation. Et puis, en un sens, sa première réponse n'en était pas tout à fait une, disons qu'elle ne répondait pas vraiment à la question posée. Aoi regarda la petite sourit et son compagnon renard, elle ne put pas retenir un sourit attendri. La dragonne trouvait cela très mignon. Elle reposa, par la suite, son regard sur son interlocutrice.

- Et toi ? D'où viens-tu ?

À cet instant, elle s’aperçut que sa glace n'existait plus. Au moment où elle plaça machinalement la cuillère dans sa bouche, celle-ci, toujours froide, possédait encore le goût délicat de la vanille. Cependant, il ne s'agissait que de l'odeur, du goût, imprégner.

- C'est une première pour moi de manger comme les humains, je trouve ça … amusant !


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Féminin Messages : 75
Points : 150
Date d'inscription : 31/03/2016
avatar
Abigail Rosenbach
MessageSujet: Re: Le monde dangereux [Pv Abigail Rosenbach]   Mer 18 Mai - 16:02

Le monde dangereux


Aoi Nohara | Abigail Rosenbach




-----------------------------------------------


J'ai vu le jour au Japon. Pour être plus précise, mon œuf a été trouvé il y a longtemps par un jeune orphelin. Celui-ci la donner en offrande au Dieu d'un sanctuaire Shinto en espérant que son vœu soit réalisé. C'est ainsi que plus tard, mon œuf à éclos dans ce lieu. Je ne sais pas exactement d'où je viens. Et toi ? D'où viens-tu ?

Je fronçais les sourcils. Elle était japonaise ? Enfin, normal, j'ai envie de dire, mais bref... Je la fixais un instant, avant de répondre :

Moi, je viens du Royaume-Uni. J'ai Une petite soeur et un petit frère.

Elle reprit la parole :

C'est une première pour moi de manger comme les humains, je trouve ça … amusant !

Je haussais un sourcil. Elle mangeait pour la première fois de façon humaine ? Je trouvais vraiment ça étonnant, mais je n'en dis rien. Après qu'elle m'ait aussi mal parlé quand je lui avais dit qu'elle était étrange, je n'allais certainement pas dire que je trouvais ça étonnant.
Je tendis doucement la main, pris ma cuillère et la plongeais dans ma glace. La substance verte remplit le morceau de métal, que je portais ensuite à ma bouche. Le goût de la pistache m'envahit et je dois avouer que c'était quasiment parfait.
Je posais mes doigts sur la table et tapotais distraitement. Jingle comprit aussitôt le signal et revint en trottinant vers moi. Ses petites griffes se posèrent sur ma main, pendant que je reprenais une cuillerée de glace. Je lui mis la cuillère sous le nez afin qu'il goûte.
Sa petite langue glissa sur la pistache, avant qu'il la range. Il venait de se rendre compte que c'était froid, mais cela ne l'empêcha pas de revenir y goûter. Il agita ses moustaches avant de venir se rouler en boule près de ma coupe. Je reposais mon regard sur la dragonne :

Et Aki, il est quoi exactement ? Et il vient d'où ?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Féminin Messages : 157
Points : 330
Date d'inscription : 27/03/2016

Feuille de personnage
Pouvoir: Prendre une apparence humaine
Items:
Statut: Célibataire
avatar
Aoi Nohara
MessageSujet: Re: Le monde dangereux [Pv Abigail Rosenbach]   Jeu 19 Mai - 20:15

Abigail Rosenbach

Aoi Nohara

「Le monde dangereux」
Si Aoi savait se servir d'une cuillère, c'était parce qu'elle avait longtemps observé les humains et dès son entrée dans la petite boutique, son regard s'était posé sur les gens présents à l'intérieur. Mais c'était vrai ce qu'elle avait dit, elle ne mangeait jamais comme les humains, en tant que dragonne, elle se devait de chasser comme telle.

- Tu dois trouver cela étrange … Tu as sans doute raison mais je ne suis pas une humaine, je n'ai donc pas les mêmes manières que vous…

En disant cela je la comptais parmi les humains, elle l'était bien plus que moi déjà. Même si elle ne l'était pas tout à fait, elle restait en partie humaine et forcément, comme elle le disait, c'était étrange. Ce mot dérangeait encore Aoi, cependant elle faisait attention à ne pas la brusquer plus qu'elle ne l'avait déjà fait. La dragonne avait bien remarqué le fait que Abigail se montre un peu plus distante avec elle. En un sens, elle avait sans doute raison, qui voudrait rester près d'un dragon.

- Le Royaume-Uni, il me semble que l'on parle Anglais là-bas, ce dois être un beau pays, je n'y suis jamais allée.

Forcément, en même temps, elle passait son temps à fuir, de Sanctuaire en Sanctuaire et à présent à la Magical Academy. Elle n'avait nulle part ou rentrer de toute façon, ici ou ailleurs, cela ne faisait pas grande différence, heureusement pour elle, Aki restait auprès d'elle. Cela lui permettait de se sentir un peu moins seule.

- Aki, c'est un esprit renard, je l'ai rencontré dans le dernier sanctuaire Shinto où j'ai vécu. Après l'attaque, il a décidé de rester à mes côtés, il est donc venu ici avec moi.

En général, les esprits renard vivant dans les Sanctuaire y restaient afin de le protéger, Aki faisait sans doute partie de l'exception. Aoi en était ravi, sans lui, elle supporterait sûrement très mal la solitude. D'ailleurs, même là, en présence de la jeune fille, elle se sentait seule, sachant que celle-ci se méfiait, ça l'ennuyait. Bien sûr ! Elle ne pouvait pas se montrer tout le temps gentil mais elle n'osait plus dire quoique se soit ou réagir de peur qu'elle se remette à pleurer à nouveau.

Une nouvelle bouchée de glace, elle porta sa main au niveau de sa joue, penchant légèrement la tête sur le côté et fermant les yeux, elle se mise à rougir.

- La glace est l'une des meilleures inventions de l'être humain !

Oui oui, même si elle était une dragonne, elle pouvait rougir sous sa forme humaine, peut-être pouvait elle-même pleurer, cependant, ce n'était jamais arrivé en plus de cent ans de vie. Elle ne savait pas ce que cela faisait d'avoir envie de pleurer ou même de le faire. Il faut dire que cela ne l'intéressait pas plus que cela, n'était-ce pas fatigant, éprouvant ses émotions humaines, cela devait fatiguer…

- Qu'est-ce que ça fait de pleurer ?

Question étrange, oui, mais de toute façon la jeune fille trouvait Aoi étrange, alors, un peu plus où un peu moins, il fallait bien que la draque se fasse à cette idée.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Féminin Messages : 75
Points : 150
Date d'inscription : 31/03/2016
avatar
Abigail Rosenbach
MessageSujet: Re: Le monde dangereux [Pv Abigail Rosenbach]   Sam 11 Juin - 12:23

HRP:
 

Le monde dangereux


Aoi Nohara | Abigail Rosenbach




-----------------------------------------------


J'agitais doucement ma cuillère en direction de Jingle, lui proposant un peu de glace. Ses deux petites prunelles noires brillèrent doucement, avant qu'il ne se détourne. Bon, ça en ferait plus pour moi. Je mangeais le peu de glace qui se trouvait sur le métal, tout en écoutant la tirade d'Aoi :

Tu dois trouver cela étrange … Tu as sans doute raison mais je ne suis pas une humaine, je n'ai donc pas les mêmes manières que vous… Le Royaume-Uni, il me semble que l'on parle Anglais là-bas, ce dois être un beau pays, je n'y suis jamais allée. Aki, c'est un esprit renard, je l'ai rencontré dans le dernier sanctuaire Shinto où j'ai vécu. Après l'attaque, il a décidé de rester à mes côtés, il est donc venu ici avec moi. La glace est l'une des meilleures inventions de l'être humain ! Qu'est-ce que ça fait de pleurer ?

Je restais sans voix. Ainsi la belle dragonne, peu importe le temps qu'elle avait vécu, n'avait jamais pleuré ? Cela m'étonnait davantage, mais je ne m'éloignais pas plus. Je me rapprochais même, imperceptiblement, une lueur de réel intérêt dans les yeux.
Je la fixais un instant, mon regard passant du petit renard à la draque, puis au renard, etc... J'en oubliais presque sa question. Donc Aki était un esprit renard qui l'avait suivie hors du Sanctuaire jusqu'à la Magical Academy ? Intéressant. Je me repris et répondis :

Eh bien, pour tout te dire... C'est difficile à expliquer. Pleurer, ça peut prendre beaucoup de formes. Par exemple, on peut pleurer parce qu'on a mal, parce qu'on est triste, parce qu'on est heureux. Quand tu pleures de douleur, c'est surtout un réflexe très humain. Quand tu pleures de tristesse, ça te fait comme si on t'enfonçait une lame dans le coeur, ou qu'on le prenait entre nos mains et qu'on le serrait très fort. Et pleurer de joie, c'est quand on est très heureux, tellement heureux qu'on pleure. Souvent, quand on pleure de douleur ou de tristesse, ça nous soulage et on a le coeur plus léger après.

Je n'étais pas sûre d'avoir bien expliqué. Je réfléchis un instant, cherchant de quoi comparer. Une idée me vint et je m'approchais de la draque pour pouvoir discuter à voix basse. Les gens autour de nous ne devaient pas nous entendre. Je murmurais :

J'imagine que tu as déjà été blessée. Si on te coupait une aile, tu aurais mal. Un humain, sa douleur se traduit par de l'eau salée qui coule de ses yeux. On appelle ça des larmes. Enfin, tu dois le savoir... Quand on pleure de tristesse, essaye d'imaginer que ton coeur se trouve dans Aki. Et imagine qu'on enferme Aki dans une cage qui serait trop petite pour lui. Il serait coincé, il aurait mal, il pignerait. C'est pareil pour ton coeur. Et pleurer, c'est comme si on libérait Aki - en imaginant qu'il ai été enfermé.

Je posais un doigt doucement sur la tête du petit esprit en murmurant :

Je ne t'enfermerais pas dans une cage, rassure-toi. Tu es bien trop mignon pour qu'on te fasse du mal.

Je souris à la jeune femme, avant de demander :

C'est plus clair ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Féminin Messages : 157
Points : 330
Date d'inscription : 27/03/2016

Feuille de personnage
Pouvoir: Prendre une apparence humaine
Items:
Statut: Célibataire
avatar
Aoi Nohara
MessageSujet: Re: Le monde dangereux [Pv Abigail Rosenbach]   Jeu 16 Juin - 18:17

Abigail Rosenbach

Aoi Nohara

「Le monde dangereux」
Tout cela semblait un peu tiré par les cheveux, apparemment, les humains pleuraient tout le temps, qu'ils soient heureux ou tristes, il s'agissait sûrement d'une façon de s'exprimer propre à leur espèce. Aoi ne concevait pas cela comme ça. De ce que disait la jeune hybride, pleurer devait être bien fatigant et utiliser de l'énergie pour ça paraissait totalement inutile aux yeux de la dragonne.

Ce n'est pas pour autant qu'elle la coupa, elle laissant terminer ses explications. Elle interviendrait plus tard. Sans vraiment le faire intentionnellement, la draque se mise à grogner, un bruit provenant du fond de sa gorge, l'idée même que quelqu'un fasse de mal à Aki la mettait plus en colère qu'autre chose. Puis elle se calma bien rapidement en pensant à un petit détail. Pendant que Aki frottait doucement sa tête sous la main d'Abigail en fermant les yeux de bonheur, Aoi prit la parole.

- Il est impossible d'enfermer Aki, il n'a pas toujours de vrai forme physique, c'est un esprit, il peut donc passer à travers les objets s'il le désire.

C'est ainsi qu'elle l'avait rencontré, il l'observait, la tête dépassant du plancher. Il pouvait avoir une forme physique s'il le désirait, il était un esprit protecteur dans l'ancien sanctuaire où elle avait vécu. Enfin tout ça pour dire qu'elle ne craignait pas trop en ce qui concernait sa liberté, cependant, il pouvait toujours être blessé par autrui.

- C'est difficile à imaginer tout ça, Aki ne se sépare jamais de moi et je tuerais quiconque aurait idée de s'en prendre à lui. Donc c'est plus clair dans le sens théorique nous allons dire.

Aoi reprit son activité, c'est-à-dire continuer de manger sa glace. Elle avait presque terminé et trouvait ça dommage, mais toute chose avait une fin, même la vie humaine, surtout ça d'ailleurs. Dans quelques années Abigail aura changé alors qu'elle restera toujours physiquement la même.

Regardant sa coupe vide, la dragonne soupira légèrement. Elle tourna la tête vers le renard qui la fixait, une jeune femme arrivait au même moment, la pauvre semblait bien embêtée.

- Ex...excusez moi .. les animaux.. ne sont pas autorisé ici..

Elle devait sûrement se sentir mal à l'aise à cause du fait qu'elle n'ait pas remarqué les animaux plutôt. Aoi se contenta de sourire tendrement et, paraissant relativement très aimable, elle finit par lui répondre d'une voix mélodieuse.

- Nous sommes navrés nous n'avons pas fait attention, nous comptions partir de toute façon.

Inclinant la tête, elle se leva et prit Aki dans ses bras. Prenant un ton déçu, la dragonne rajouta.

- Je suis désolé Abigail, c'est tellement dommage. Ce n'est pas grave, nous irons ailleurs.

Il s'agissait un peu de comédie, elle exagérait un peu tout de même, ce n'était pas grave pour sa part, en ce qui concernait Abigail, elle ne savait pas trop. Non pas que ça l'intéressait à savoir non plus.

La jeune draque se dirigea d'un pas lent et gracieux en direction de la sortie, elle ouvrit la porte et fit face à l'air extérieur, chaud, pas trop agressif ni trop lourd, une petite brise lui caressant le visage la fit sourire. Ses mains se relevèrent en direction de son capuchon qu'elle reposa sur sa tête afin de dissimuler à nouveau sa chevelure.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Féminin Messages : 75
Points : 150
Date d'inscription : 31/03/2016
avatar
Abigail Rosenbach
MessageSujet: Re: Le monde dangereux [Pv Abigail Rosenbach]   Dim 19 Juin - 18:35

HRP:
 

Le monde dangereux


Aoi Nohara | Abigail Rosenbach




-----------------------------------------------


Il est impossible d'enfermer Aki, il n'a pas toujours de vrai forme physique, c'est un esprit, il peut donc passer à travers les objets s'il le désire. C'est difficile à imaginer tout ça, Aki ne se sépare jamais de moi et je tuerais quiconque aurait idée de s'en prendre à lui. Donc c'est plus clair dans le sens théorique nous allons dire.

Zut, le seul exemple que j'avais, c'était un exemple impossible à réaliser. Bon, l'important était qu'elle ai compris, donc c'était déjà ça. J'avoue que j'aurais agis pareil si on parlait de Jingle. Je la comprenais donc parfaitement, le belle draque.
Une jeune femme s'approcha de notre table, tandis que nos glaces étaient terminées. Elle semblait gênée, alors qu'elle nous informait que les animaux n'étaient pas autorisés. Je soupirais et Jingle revint se poster dans ma manche.

Nous sommes navrés nous n'avons pas fait attention, nous comptions partir de toute façon. Je suis désolé Abigail, c'est tellement dommage. Ce n'est pas grave, nous irons ailleurs.

Boh, cela sentait la comédie à plein nez. Je ne dis cependant rien, me contentant de remercier la jeune femme doucement :

Je comprends, excusez-nous. Les glaces sont succulentes, en passant.

Elle me sourit et je suivais Aoi hors du café. Elle remit sa capuche, avant qu'on sorte. Je vérifiais que mes oreilles et ma queue étaient cachées, avant de sortir. Il ne faisait pas trop chaud ni trop froid, c'était agréable. Je posais mon regard rose sur la jeune femme.
Je ne savais pas vraiment quoi faire. Rentrer ? Rester ? Je réfléchissais. Finalement, je décidais de demander à la dragonne :

Tu as quelque chose de prévu, peut-être ?

Après tout, elle n'avait peut-être pas envie de rester avec moi. Ce qui aurait pu être compréhensible. On ne se connaissait pas, et le fait qu'elle m'ai sauvée la vie ne signifiait rien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Le monde dangereux [Pv Abigail Rosenbach]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Le monde dangereux [Pv Abigail Rosenbach]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Le monde dangereux [Pv Abigail Rosenbach]
» Sénateur Carlos Fritz Lebon: un homme malhonnete et dangereux
» Le monde du jeu 2010, 10-11-12 septembre
» Inauguration de la plus puissante turbine à gaz au monde
» Canada, le Pays le Plus Accueillant au Monde pour les Expatriés

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Magical academy  :: Zone Hors-RPG :: corbeille-