Partagez | 
 

 Crains tu la Lune, ou le Soleil ? /ft Aiko et Faith

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
MessageSujet: Crains tu la Lune, ou le Soleil ? /ft Aiko et Faith   Sam 19 Déc - 23:58

« Soleil, Lune… Quelle est la vraie différence ? »
with Aiko & Faith

« Savoir, pouvoir. La différence est telle qu’on ne la contrôle pas toujours, pourtant… pourtant, nous la connaissons. Nous ne la savons pas… »
Dieu, que ce bouquin était chiant… On te l’avait conseillé, et à peine avais tu les deux premières pages, que tu t’étais mise à arracher les pages, pour les froisser, les mettre en boules, puis les poser sur une pierre que tu avais amassée, quelques semaines auparavant. Là, tu déposas les pages, et tu alluma un briquet, que tu balanças aussi dedans, pour créer un petit feu, pas assez puissant pour que les flammes déclenchent les détecteurs incendies qu’il pouvait y avoir. Là, tu jetas le livre au feu, avant de porter la pierre, en équilibre. Ton sourire était inquiétant. Tu ouvris la fenêtre et tu jetas la pierre, les flammes, et le livre calciné par dehors. Ton regard ne s’attacha même pas assez longtemps pour voir le spectacle de la combustion arriver à son terme, et détruire toute existence ou preuve d’existence de cet exemplaire. Au final, c’est comme si tu avais jeté une grosse pierre, sans plus…

Ouais,… Sans plus. Aussitôt fait, tu désiras. Alors tu attrapas ta veste, et tu courus dans les escaliers, oubliant de fermer ta porte. Tu courus, ressentant tes muscles hurler à la mort, ou à l’aventure. Tu courus, et laissais tes jambes devenir pattes, velues d’une fourrure grise. Tu courus, et tu sautas les escaliers suivants, pour retomber ensuite, en louve, sans aucun habit, hormis la veste accrochée solidement à ton cou. Les spectateurs qui avaient vu la scène la connaissaient par cœur, dans cet étage, tu étais la seule qui avait des envies aussi pressentes.
Tu arrivas rapidement à l’extérieur, et tu courus dans l’herbe, avant de te placer au milieu d’un quartier d’herbe fraiche. Puis tu pissas.

Les passants te regardaient, parfois. Tu avais envie de leur demander si c’était leur kiff, leur frisson personnel de regarder une femme de ta classe faire ses besoins, mais sans doute te prenaient ils juste pour une chienne. Dans ce cas là, ils étaient bien cons, de ne pas remarquer la veste qui montrait ton appartenance à la race des lycans.
Lorsque ce petit pipi te libéra de cette envie dévastatrice, tu secouas tes pattes arrières dans la terre, pour « refermer » le trou que tu avais utilisé. Puis tu te mis à marcher sur le chemin de terre et de sable menant au bâtiment des dortoirs. Mais tu ne restas pas longtemps sur ce chemin, que déjà, tu ressentis, et sentis un truc pas net. Un truc puant. Vraiment trop puant. Tu cherchas la piste de l’odeur, à contrecœur, avant de remarquer que tes pattes marchaient sur un nouveau sol.

Eh oui, Faith… tu arrivais à la terrasse du restaurant universitaire. Là, il était désormais impossible pour toit de te retransformer, au risque de bafouer une nouvelle règle du règlement. Bon, tu t’en foutais totalement du règlement, mais tout de même…
Alors tu te mis à faire le tour des tables, après avoir fait glisser ta veste sur une chaise libre, pour signifier que quelqu’un y était.
Puis tu repris ta trace, ta poursuite de cette odeur infecte, avant de passer dans les cuisines. Il fallait croire que les cuisiniers se foutaient d’un chien aussi propre que toi, vu qu’ils ne te dirent rien de spécial. Et enfin, tu la trouvas. Cette ignoble sauce, qui empestait l’air. Dès lors, dans un endroit caché, tu te préparas, et tu bondis. BAM, grabuge. BAM, sauce renversée. Et l’instant plus tard, les injures de l’équipe se firent entendre, et les affamés dans la queue purent voir détaler un loup gris de la cuisine, poursuivi par un commis, hurlant des injures, entièrement couvert de rouge, celui de la sauce comme celui de son visage de colère.


Il te fallu quelques foulées de plus, pour arriver entre les jambes d’une jeune femme, évitant ainsi de te faire rosser. Mais c’est cette jolie jeune fille qui se fit incendiée par le commis. Garde ton clebs attaché, foutue sal… JASON ! GARDE TA LANGUE TOI ! M… Mais chef… PAS DE MAIS ! LES ELEVES SONT LES CLIENTS, LE CLIENT EST ROI ! Oui m’sieur…

Le jeune homme taché de rouge jeta un regard noir à la jeune blonde, derrière laquelle se cachait la louve garou, et repartit en cuisine. Alors tu filas, et mordit le mollet du jeune homme qui cria et se retournas, agitant son couteau dans tous les sens, alors que de nouveau tu étais derrière les pattes de la demoiselle, lui léchant la main, cherchant, comme tout animal le ferait, de l’amour et des caresses. Jason, ne pouvant toucher à un des cheveux de la blonde, retourna en cuisine, mais dix minutes après, il était emmené à l’hôpital à cause de ta morsure…  
electric bird.



Revenir en haut Aller en bas
 

Crains tu la Lune, ou le Soleil ? /ft Aiko et Faith

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Jerkan, La lune et le soleil réunis ~
» La haine et la répulsion, la lune et le soleil.
» Gagner des points d'EXP rapidement !
» Lena K. Sunamoon ~ Fée de la lune et du soleil à votre service ! {terminé}
» Le festival de la lune et du soleil

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Magical academy  :: Le Campus :: L'université :: Le Restaurant Universitaire-