AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Se livre-er à une tentative de conversation dans ce lieu différent [PV - Tamiyo]

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Se livre-er à une tentative de conversation dans ce lieu différent [PV - Tamiyo]   Jeu 10 Déc - 22:47


Nariyu. Si j'avais su qu'un tel endroit pourrait contenir de tels lieux, je pense que je n'aurais pas hésité et me serait jetée sur cette destination dès le début de mes difficultés, l'an dernier. Il est certain que croiser des vampires ou des créatures diverses et variées n'avait jamais fait partie de mon quotidien, ce dont je ne ne m'étais jusqu'alors que peu habituée, mais c'était tout de même plus agréable que d'être en difficultés financières et de traverser diverses villes, telle une nomade, à la recherche du moindre petit emplois même sous-rémunéré. J'étais contente d'avoir découverte cet endroit, bien que m'en voulant de ne pas l'avoir fait plus tôt. Il ne me restait qu'à me trouver des amis, plus ou moins proches, et des ennemis ou rivaux pour me sentir ici comme chez moi.

Actuellement, plutôt que dépaysée, je me sentais plutôt "exclue". Je ne connaissais personne et ne me contentais seulement que d'observer les autres que je n'approchais pas interagir entre eux. J'avais pour espoir que de rapidement rencontrer quelqu'un avec qui je pourrais m'entendre. Bien évidemment, il fallait que je prenne la décision d'aller vers les autres si je souhaitais me rapprocher d'eux, mais, actuellement, j'étais plutôt sur une phase d'exploration et de découverte.

Je doit admettre, voir des oreilles ou des queues animales ici ou là, des canines plus développées que la normale, des personnes ne ressemblant presque plus à des humains ou toute autre chose comme ça était presque moins déroutant que ce que j'aurais pût en penser. Je doit cependant admettre qu'au début, je fut complètement déstabilisée en découvrant ceci, mais à présent, je commençais petit à petit à me faire à ce mode de vie entourée d'être fantaisistes. Bon, je doit admettre que certains cas pouvaient venir à sérieusement me faire peur ou me surprendre, mais pour la plupart, ça devenait habituel.

Adossée contre un mur, j'étais en train d'observer une photo datant de plusieurs années auparavant, une photo de famille, de ma famille. Nous étions souriants dessus, à vrai dire, je ne me souviens pas énormément de moments durant lesquels nous ne l'étions pas. On était plutôt heureux bien que bien malchanceux, cibles du sort et du destin. Mais comme mon oncle m'avait toujours apprise, "Se lamenter sur son sort, c'est un signe de défaite". Et je ne voulais pas admettre ma défaite. Je ne voulais pas perdre, c'est pourquoi lorsque j'observai cette photo, je le faisais avec un sourire et une envie d'aller de l'avant, plutôt que des larmes et une envie de retourner à cette époque.

Enfonçant la photo dans ma poche, je pris la décision de me séparer du mur qui m'avais soutenue ces nombreuses dernières minutes pour faire un peu plus de travail d'observation. Très honnêtement, je n'étais pas habituée à ce style d'architecture. J'avais passée ma dernière année à vivre de Rokujouma en Rokujouma*. Donc me retrouver dans un endroit en comparaison si grand était plus que surprenant. Il fallait que je m'y habitue rapidement, sinon, je risquais de me perdre bien trop régulièrement. C'était l'inconvénient de ce genre de grand lieux. Au moins, dans un Rokujouma, à part entrer dans le placard, je ne vois pas comment on peut s'y perdre !

*Un Rokujouma est un petit appartement composé de 6 tatamis. Un schéma et une photo pour qui ne connaît pas : shéma et photo.

Levant les yeux vers le ciel ensoleillé, je pris la décision de chercher un endroit calme et intérieur. D'ailleurs, le soleil étant une étoile, pourquoi mon pouvoir ne fonctionnait-il pas dessus ?Peut-être qu'il était trop proche pour que mon pouvoir ne fonctionne dessus.. Ou alors ça lumière si puissante que si mon pouvoir fonctionnait dessus, je pourrais détruire la planète d'un seul coups ?... Pensant à ce genre d'événement, j'eus un large frisson, et me promis intérieurement de ne jamais ressayer d'utiliser mon pouvoir sur le soleil. On n'est jamais trop prudent..
Marchant de manière plutôt inconsciente et presque machinale, je finis par me prendre un mur, puis de tomber en arrière sur les fesses.

«O-owowow....»

De petites larmes en bordure des yeux, je me redressa en massant doucement mes fesses et mon front en observant le mur avec une légère agressivité comme si je lui demandais de se décaler la prochaine fois. Finalement, levant la tête plus loin que vers ce mur, je réalisa que je faisais actuellement face au bâtiment bibliothécaire, que je n'avais jusqu'à présent pas eue l'occasion de visiter. C'était donc l'occasion parfaite, moi qui cherchais justement un lieu en intérieur.

Le monde des livres n'était pas vraiment le mien, je n'étais pas trop le style de personnes qui aimait lire ou réviser, et en plus de ça c'était calme. Mais l'ambiance calme était peut-être plus propice à une bonne entente entre les membres ?Autant essayer. Tout d'abord : Mission repérage !Il fallait que je trouve quelqu'un qui était seul assis à une table pour aller engager la conversation... Hmm.. Quelqu'un correspondant.. Quelqu'un correspondant... Quelq... Trouvée !

Il y avait justement une fille, assise à une table qui me tournait le dos de là où je me trouvais. À présent, il me fallait un moyen de paraître valable et crédible. Marchant vers les bibliothèques nous entourant, je lisais à mesure que j'avançais les reliures des divers livres qui se trouvaient là. Finalement, je me décida à prendre un livre sur des mathématiques de mon niveau scolaire -du moins, celui que j'avais eue- et me dirigea ensuite vers la table de la jeune fille, face à elle, posant mon livre sur la table.

«Excuses-moi, est-ce que je peux m'asseoir ici ?Bien sûr, si je te déranges, n'hésites pas à le dire, je te laisserais tranquille.»
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Se livre-er à une tentative de conversation dans ce lieu différent [PV - Tamiyo]   Ven 11 Déc - 21:27

Mon premier réflexe ? Bailler. Le second ? Écraser mon réveil qui venait de me sortir de mon sommeil. Je n'avais pas assez dormi, et la sonnerie m'avait coupée dans ma phase de sommeil la plus profonde. Je regardais machinalement l'heure, bien que je vienne de me réveiller. 6h30. J'avais eue à peine deux petites heures de vrai sommeil. Heureusement que j'avais une heure de libre.
M'interrompant dans mes pensées, ma boule de neige vivante me sauta sur l'estomac. Et là, je me suis rendue compte que j'avais faim. Comme un automate, je me suis habillée, coiffée, maquillée et je suis allée déjeuner. Koneko trottinant sur mes talons, bien entendu. Il ne raterai pour rien au monde un petit-déjeuner. Il aimait tellement le lait du matin qu'ils servaient.
J'ai pris, comme tous les matins, un bon croissant au beurre et un bon lait chaud. Comme tous les matins, il me brûla un peu le palais, mais juste ce qu'il fallait pour que ça soit délicieux. Mes papilles gustatives sur-développées ont, comme tous les matins, trouvé le fameux goût de vanille qu'ils mettaient dans le lait. Vraiment le petit-déjeuner parfait.
Ensuite, j'ai décidé d'aller réviser mes cours. J'avais un contrôle important dans trois jours, et je ne voulais pas le rater. J'avais une assez bonne moyenne, et une mauvaise note pourrait tout faire chuter. Et ça, c'était vraiment la dernière chose que je voulais. Je me dirigeais donc directement dans la bibliothèque, mon sac de cours sur l'épaule droite.
J'ai trouvé dès le début une table, où je me suis installée. J'ai ouvert mon cahier et j'ai commencé à apprendre. Mon cours commençait à rentrer dans ma mémoire, quand on me demanda :

Excuses-moi, est-ce que je peux m'asseoir ici ?Bien sûr, si je te déranges, n'hésites pas à le dire, je te laisserais tranquille.

Je lui ai adressé un sourire. La jeune fille qui m'avait parlé avait vraiment l'air gentille. Alors, je lui ai répondu :

Bien sûr, installe toi ! C'est tellement rare qu'on vienne me parler à la bibliothèque. Les gens préfèrent la cour, mais ici c'est plus calme. Je m'appelle Tamiyo, et voici Koneko. Enchantés !

Je lui ai montré mon chaton, qui s'est approché d'elle en miaulant doucement. Il s'est frotté à sa main, en ronronnant. J'ai souris, attendant de voir la suite.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Se livre-er à une tentative de conversation dans ce lieu différent [PV - Tamiyo]   Sam 12 Déc - 7:23


La fille à laquelle je venais de m'adresser semblait plus grande que moi -il faudrait peut-être que j'arrête de me comparer à la taille des gens un jour...-, elle avait de longs cheveux bleus en harmonie avec la couleur de ses yeux. Et elle avait de la poitrine aussi, la chanceuse...
Avant que je n'arrive, elle était occupée à lire un livre, visiblement en train de réviser. Donc, les personnes qui révisent existent réellement ?Ce n'était pas un comte ?! Je veux dire, en général, lorsque j'essaye de réviser, au bout de seulement quelques minutes j'abandonne car trop long, compliqué et prise de tête. Cependant, ça ne m'empêchais pas d'avoir ce livre sur les math's en main cependant...

Sa présentation fut brève et claire. Elle avait cependant raison, en règle générale, les gens évitent de venir déranger les autres dans la bibliothèque.. Mais je ne suis pas les autres..
Un chaton au poil blanc s'approcha de moi, plus précisément de ma main contre laquelle il se frotta en ronronnant.

«"Koneko" ?Pas très original mais très mignon.»

Avec un sourire, je m'installais face à la fille et commença à caresser le chaton avec mon indexe derrière son oreille, sachant que les chats aiment généralement qu'on les caresse ici. Levant à nouveau ma tête et ouvrant mon livre de ma main libre, je répondis donc à la fille qui se trouvait à présent face à moi un sourire sur les lèvres.

«Je suis Fujimi Minori. Tu peux m'appeler Minori. Et, pour ce qui est du lieu, j'avais envie d'être en intérieur pour aujourd'hui.»

Continuant de caresser le chaton, je tournai les pages une à une, feuilletant mon livre à la recherche d'un sujet qui pourrait m'intéresser. Puis, m'arrêtant dans ma recherche, je repartis au début de mon livre, me rappelant de l'utilité de ce que l'on appelait un "sommaire". Idiote..
Parcourant rapidement le sommaire des yeux, je laissa tomber ma tête sur le livre.

«Je ne suis même pas capable de comprendre le sommaire... C'est vraiment dur les maths...»

Relevant doucement la tête vers la fille qui me faisait face et dont j'empruntais actuellement le chaton, je décida de me rendre à une page aléatoire et d'essayer d'apprendre ce qui pouvait bien s'y trouver.

Continuant de caresser le chaton, je tournai les pages une à une, feuilletant mon livre à la recherche d'un sujet qui pourrait m'intéresser. Puis, m'arrêtant dans ma recherche, je repartis au début de mon livre, me rappelant de l'utilité de ce que l'on appelait un "sommaire". Idiote..
Parcourant rapidement le sommaire des yeux, je laissa tomber ma tête sur le livre.

«Tu es ici pour réviser, toi aussi ?Bon, moi ce ne sont pas véritablement des révisions, je viens d'arriver récemment donc je ne suis pas encore entièrement posée. Je prends un peu mes repères pour reprendre une vie un peu normale.»

N'aurais-je pas un peu trop parlée d'un coups, là ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Se livre-er à une tentative de conversation dans ce lieu différent [PV - Tamiyo]   Sam 12 Déc - 13:27

J'ai serré le poing. Comment ça, pas très original ? Moi je trouvais ça très original. Qui aurait l'idée d'appeler son chaton "chaton" en japonais ? C'était original. Mais ma main s'est desserrée en entendant la suite de sa phrase. Elle trouvait ça mignon. Bon, peut-être avait-elle raison. Elle commença à grattouiller Koneko derrière l'oreille, pour le plus grand bonheur de mon animal. Elle avait trouvé son point faible.
Elle s'est ensuite présentée. Minori Fujimi, ou tout simplement Minori. Elle avait envie de rester à l'intérieur, aujourd'hui. Tout en me parlant, elle tournait les pages de son manuel. À la vue des figures de géométrie, j'ai deviné que c'était des maths. Mais elle semblait regarder pour se donner une contenance. J'ai sourit quand elle a fini par aller voir le sommaire. Elle était mignonne, cette jeune fille. Sa tête rencontra le bouquin quand elle eu fini de lire le sommaire. Elle se plaignit de ne rien comprendre aux maths. En souriant, je lui ai demandé :

Tu as besoin d'aide ? Je ne suis pas très forte en maths, mais peut-être dans une autre matière ?

Elle me posa une autre question :

Tu es ici pour réviser, toi aussi ? Bon, moi ce ne sont pas véritablement des révisions, je viens d'arriver récemment donc je ne suis pas encore entièrement posée. Je prends un peu mes repères pour reprendre une vie un peu normale.

Mes sourcils se sont froncés. Qu'entendait-elle par "un peu normale"? Je lui ai demandé, ne comprenant pas :

Comment ça, un peu normale ? Ici, personne n'a eu une vie normale. Nous sommes tous des cas à part. Des sortes de monstres. Gentils, mais des monstres quand même. Et comme on se comprend tous un peu, puisqu'on a été mis à l'écart de la société, on considère qu'on a des vies normales.

Mon sourire refit surface. Koneko, désormais couché, tendait son ventre à Minori, ses beaux yeux lui demandant des grattouilles.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Se livre-er à une tentative de conversation dans ce lieu différent [PV - Tamiyo]   Mar 15 Déc - 7:02


Suite à sa phrase, je leva la tête vers son visage. Des "monstres", hein ... ?Passant l'index le long de ma bouche, je levai un peu plus le visage pour fixer mon regard sur le plafond, mon autre main occupée à caresser le ventre du chaton qui semblait au paradis. Restant calme un petite poignée de secondes, je réfléchissais aux dires de la demoiselle. Pouvions-nous vraiment nous considérer comme "monstres" ?C'est avec mon point de vue sur ce sujet que je répondis, gardant la même position.

«A mon age et niveau d'études, l'école est obligatoire au Japon. Mais ça fait un an que je n'y vais plus. Je travaillais de petits boulots en petits boulots et allais de petit appartement en petit appartement. J'étais en dehors du cycle de vie normal d'une fille de mon age. Donc maintenant que je reviens dans un système plus ou moins scolaire, il faut que je reprenne mes repères ici et essayes de récupérer le niveau. C'est ce que j'entend par normal. Après tout, à mes yeux, le fait d'être un esper ou une créature "étrange" et inconnue est parfaitement normal.»

Baissant à présent les yeux, je fis à nouveau face à la jeune fille, la regardant droit dans les yeux, armée d'un sourire sincère.

«Après tout, notre situation est plutôt naturelle, les autres créatures sont simplement des races que l'humain ne connaissait pas, les espers tout simplement une évolution naturelle de l'être humain, les extra-terrestres uniquement des formes de vies inconnues de nous, les voyageurs temporels simplement des personnes utilisant une toute-autre technologie, et les personnes venant d'autre dimensions des personnes qui viennent "d'ailleurs". Je ne connaissais rien de tout ça il y a pas longtemps et j'ai eue peur à la découverte de mon pouvoir, mais maintenant, je trouve ça parfaitement normal que nous soyons tous spéciaux, car le fait que nous le soyons tous fait que nous ne le sommes pas. Nous sommes tous normaux, pas des monstres, juste des personnes et espèces normales, seulement différentes !»

A ces mots, je lança un regard vers Koneko qui semblait toujours autant apprécier mes caresses et reporta à nouveau mon attention sur le livre qui me faisais face, comportant tant de données, formes, valeurs, calculs, [..] compliqués... Mais je me souvins aussi que je n'avais pas répondue à une partie de la conversations. D'un léger sursaut, je revins porter mon attention sur la jeun... Elle avait pas un nom déjà .. ? Ta...Tatami .. ?Non.. Tamiyo ! Je revins porter mon attention sur Tamiyo.

«Toute aide sera la bienvenue !J'ai du mal à suivre un peu sur tout, donc si tu as une spécialité, je serais ravie que tu la partages avec moi !La seule chose en laquelle je suis très bonne et peux me juger "incollable", c'est l'astronomie !Sutaazu* !»

*Sutaazu : "スターウ" - "Stars" prononcé avec accent Japonnais. Le "ー" signifiant un doublement de la voyelle, les deux "a" se prononcent.

Je m'emballais beaucoup lorsque je parlais de cette passion, et je crois que s'en était visible. Je m'étais à moitié levée de ma chaise pour m'approcher un peu de la jeune fille, une main sur le live pour me soutenir, l'autre aillant arrêtée de caresser le petit ventre du chaton, mon visage presque illuminé pendant ces quelques petites secondes. Je n'avais même pas la moindre idée de comment j'en étais arrivée à soulever le sujet de l'astronomie, mais je pense qu'il était écrit en gros sur ma tête "idiote folle des étoiles"...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Se livre-er à une tentative de conversation dans ce lieu différent [PV - Tamiyo]   Mar 15 Déc - 20:41

Elle m'exposa son point de vue, et je suis obligée d'admettre qu'elle n'avait pas tort :

A mon age et niveau d'études, l'école est obligatoire au Japon. Mais ça fait un an que je n'y vais plus. Je travaillais de petits boulots en petits boulots et allais de petit appartement en petit appartement. J'étais en dehors du cycle de vie normal d'une fille de mon age. Donc maintenant que je reviens dans un système plus ou moins scolaire, il faut que je reprenne mes repères ici et essayes de récupérer le niveau. C'est ce que j'entend par normal. Après tout, à mes yeux, le fait d'être un esper ou une créature "étrange" et inconnue est parfaitement normal. Après tout, notre situation est plutôt naturelle, les autres créatures sont simplement des races que l'humain ne connaissait pas, les espers tout simplement une évolution naturelle de l'être humain, les extra-terrestres uniquement des formes de vies inconnues de nous, les voyageurs temporels simplement des personnes utilisant une toute-autre technologie, et les personnes venant d'autre dimensions des personnes qui viennent "d'ailleurs". Je ne connaissais rien de tout ça il y a pas longtemps et j'ai eue peur à la découverte de mon pouvoir, mais maintenant, je trouve ça parfaitement normal que nous soyons tous spéciaux, car le fait que nous le soyons tous fait que nous ne le sommes pas. Nous sommes tous normaux, pas des monstres, juste des personnes et espèces normales, seulement différentes !

Je précisais mes précédentes paroles :

Oui, mais peu d'humains nous considèrent comme des vens différents. Pour eux, nous sommes des monstres, ni plus ni moins. Ils ne cherchent pas à nous connaître. Ils ont peur, je pense. Après tout, nous sommes plus fort qu'eux, et donc plus dangereux. Dans leur esprit, nous sommes des tueurs, des horribles créatures. Je sais que nous n'en sommes pas, mais eux l'ignorent...

Je concluais ma tirade par un soupir. Parfois, se faire comprendre est compliqué, n'est-ce pas ? Elle changea de sujet, et j'embrayais sur les cours. Apparemment, elle était forte en astronomie. Ce n'était pas mon cas, mais j'avoue que je ne m'intéressais pas vraiment à ça. Mais puisqu'elle avait du mal dans toutes les autres matières, je lui proposa :

Si tu veux, je suis forte en langues et en français. Je peux essayer de t'aider à comprendre. En plus, si tu as lâché les cours, tu auras bien besoin d'aide. Allez, fais-moi voir tes cours !

Je me leva, alla m'asseoir à sa gauche et attendit qu'elle sorte un cahier pour pouvoir lui expliquer ce qu'elle ne comprenait pas, et surtout l'aider à se remettre à niveau. Décidément, je devrais remettre mes révisions à plus tard. Mais en contrepartie, je me faisais une nouvelle amie. N'était-ce pas mieux ?
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Se livre-er à une tentative de conversation dans ce lieu différent [PV - Tamiyo]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Se livre-er à une tentative de conversation dans ce lieu différent [PV - Tamiyo]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [UPTOBOX] Le Livre de la jungle [DVDRiP]
» Les sorties du Livre
» Quelques enseignements tirés de l’échec d’un combat moral
» Livre du monde général : Vivre dans l'Imperium
» Fête du Livre

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Magical academy  :: Zone hors rpg :: A l'intérieur des murs :: La Bibliothèque-
Sauter vers: