Partagez | 
 

 Junko Kagamiko [Terminée]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
MessageSujet: Junko Kagamiko [Terminée]   Dim 27 Sep - 22:18



 
 


     
× Junko Kagamiko ×


     × Physique
     


Blafarde et assez mince, Junko ressemble à une jeune étudiante mal nourrie et manquant de soleil. Son visage lisse au teint pâle et ses lèvres décolorées sont l’acabit des vampires. Par chance le métissage de ses origines lui confère l'exotisme de la combinaison des longs cheveux noirs de sa mère japonaise et des yeux clairs de son père allemand.

Elle était plutôt petite dans son pays mais dans le nouveau japon qu'elle fréquente, son mètre soixante cinq fait d'elle une femme assez grande finalement. Cette taille fait qu'elle parvient à maintenir l’ambiguïté quant à son âge malgré son visage clairement juvénile. Elle parvient généralement admettre sa majorité à son interlocuteur quel qu'il soit.

Junko a des gouts vestimentaires simples et pragmatiques. Souhaitant davantage observer qu'être observée, elle se contente souvent de son uniforme d’étudiante pour passer inaperçue. Sinon, elle favorise les tenues aux couleurs unies et froides.

Pour soigner ses traits blancs comme la mort, elle a aussi recours à un maquillage sobre qui ajoute un peu de vie à son visage pas bien expressif.

     



     × Mental
     


Si vous deviez demander à ceux qui ont connu Junko quels mots ils emploieraient pour la décrire, ils répondraient probablement...

Calme. L'immortalité lui a donné une patience d'archange. Très peu de choses peuvent la faire sortir de ses gonds. Après tout, la plupart des problèmes se résolvent d'une façon ou d'une autre si on attend assez longtemps. Et si ce n'est pas le cas, prendre son temps pour le résoudre est sans doute la meilleure chose à faire.

Curieuse. La quête du savoir guide sa vie. Ses premières pensées sont souvent "pourquoi ?" ou "comment ?". Elle a toujours été en quête de savoir et son calme fait d'elle une grande observatrice. Elle n'hésite pas à questionner ceux dont les comportements l'intriguent. Le fait que ceux-ci ne soient pas toujours disposé à lui répondre est une source de frustration qu'elle gère aisément et qu'elle classe dans les petits tracas quotidiens.

Distante. Junko s'est toujours sentie comme une étrangère où qu'elle aille. Ses différences font qu'elle se perçoit rarement comme l'égale d'autrui et elle n'accepte pas de se trop se rapprocher de ceux qu'elle pourrait blesser voire manger accidentellement.
     



     × Histoire
     


        Le monde d'origine de Junko est assez différent de celui dans lequel elle arrive. La magie y est si présente que les hommes n'ont d'autres choix que de cohabiter avec elle, du moins dans les premières heures. Même les religions ont intégré la possession de pouvoirs et l'existence de créatures fantastiques. L'Histoire du monde en est profondément modifié.

Pour sa part, Junko naquit dans les années soixante du vingtième siècle du monde qu'elle appelle "Welt". A l'époque, c'est déjà la troisième guerre mondiale. Celle-ci oppose principalement le Japon, l'Allemagne et le Mexique à l'Axe du Mal composé des États-Unis d’Amérique, du Canada et à ce qui reste de l'Empire Britannique. Dans ces pays anglophones, la science et l'eugénisme sont poussé à l'extrême dans le but longtemps caché d'en faire disparaitre la magie et ses représentants. A savoir, les tribus indiennes dont les membres sont nombreux et souvent bien placés dans la société nord américaine.

Des structures et des armes anti-magie ont vu le jour dans l'ombre et l'extermination progressive a commencé. Le rythme des disparitions a augmenté jusqu'à ne plus pouvoir être caché et alors la guerre éclata.

De nombreux évènements menèrent à la réunion de puissants esprits et sorciers. Ensemble, ils mirent au point une arme assez effroyable et puissante pour mettre fin à la guerre. "Kasai" fut déployé sur trois des plus grandes villes américaines. Le Canada se rendit dès la première ville disparue des écrans, comme si rien n'avait jamais existé là. Les colonies anglaises profitèrent de la stupeur pour prendre les armes puis leur indépendance. Et les états unis furent désarmés et divisés entre ses voisins mexicains et le Japon. L'Angleterre fut mise sous tutelle allemande.

Junko assiste à la disparition des deux premières villes mais n'en garde aucun souvenir. Car lorsque New-York cesse d'exister, celle qu'elle était aussi. Elle s'éveille pour la première fois en tant que vampire.

Les premiers temps sont assez sauvages. La découverte de ses nouveaux pouvoirs est assez grisante pour lui faire perdre de vue le terrible prix qu'est la Soif. En cette période de liesse nationale, personne ne se soucie des absences inexpliquées, personne ne redoute de partir avec une jolie fille dans un endroit glauque.

Elle rencontre d'autres nouveaux-nés vampires, Lilith et Zamon. Leur alliance est l’avènement d'une période sanglante et meurtrière. Les trois vampires se sentant les immortels rois du monde, ils se gavent de sang en vidant leurs victimes avec des airs d'épicuriens.

C'est dans cette débauche morbide que Junko connait la majorité de ses expériences avec les deux sexes. Le magnétisme vampirique fonctionne sur tout le monde mais les réactions divergent énormément. S'ils se doutent de quoi que ce soit, les hommes n'abandonne pas moins leur esprit avec joie. Quant aux femmes, la surprise qu'elles ont à se découvrir cette envie est délicieuse à surprendre.

La routine des orgies sanglantes était presque installée lorsque Junko reçut une lettre. L'auteur de celle-ci n'était autre que celui qui l'avait vampirisé. Celui-ci se faisait beaucoup plus discret que leur trio et il les mettait en garde contre leur comportement destructeur qui finirait par leur attirer des ennuis. En fait, plusieurs brigades anti-vampires avaient vu le jour et l'une d'elle n'était pas loin de les débusquer.

La nouvelle fit redescendre immédiatement les instincts vampiriques de Junko qui revint à elle comme si elle sortait d'un rêve. Les questions se bousculèrent dans sa tête. Qui était son mystérieux protecteur ? Pourquoi faisait-il cela ? Et qu'advenait-il de faire maintenant ?
Elle en parla immédiatement avec Lilith et Zamon mais ceux-ci revenaient déjà avec des proies fraiches et ne furent guère réceptifs. Leurs chemins se séparèrent alors.

Junko prit la fuite quelques temps, tachant de se faire discrète. Les journaux parlaient maintenant régulièrement des vampires que la brigade attrapait. La jeune femme lisait cette presse fiévreusement, de peur de voir apparaitre les visages de ses anciens compagnons. De son coté, elle guettait longuement les mouvements suspects autour d'elle, tachant de débusquer un enquêteur potentiel. Elle mangeait moins aussi et elle s'aperçut que bien qu'elle soit au dessus dans la chaine alimentaire, sa nourriture menait une vie semblable à la sienne sous bien des aspects...

Cette observation la travailla longtemps. Qu'est ce qui faisait sa différence finalement ? Ses crocs ? Avait-elle le droit de prendre ces vies juste parce qu'elle le pouvait ? Non, elle le devait, aussi. Mais était ce juste pour autant ? A la place des humains, elle serait aussi révoltée qu'on puisse tuer un de ses proches pour le manger !
Ces questions existentielles la turlupinèrent pendant des années, durant lesquelles elle oscilla entre s'affamer, ne pas tuer ses victimes ou ne se nourrir que d'êtres jugés malfaisants. Aucune solution n'était pleinement satisfaisante. Plus elle jeunait plus elle prenait le risque de devenir incontrôlable en cas d'accident. Ne pas tuer ses victimes, c'était risquer de faire naitre un autre vampire qui a son tour devrait se nourrir. Et enfin, tuer des être jugés malfaisants, c'était bien beau mais qui les jugerait ? Elle ? Sur quels critères ?

Ses questions commençaient à devenir pesantes, de même que sa solitude. Une belle nuit, elle résolue de se mettre en quête de ses semblables pour voir ce qu'ils en pensaient. Faire avancer de débat.

Cela faisait déjà 30 ans que Junko était devenue une vampire. Le monde continuait d'évoluer à une vitesse folle. Il y a 10 ans, la technologie humaine créait un espace virtuel accessible à tous et de presque partout: Multinet. Cette invention déboucha sur la création de dizaines d'autres idées folles et permit notamment l'essor de la technomagie. La fusion des machines et de la magie. Pratique, peu chère, l'union de deux univers qui étaient en guerre il y a peu... Tout les arguments étaient réunis pour que fleurisse ce concept et avec lui, sa version du réseau immatériel. Ce n'était pas le monde réel et c'était autre chose que Multinet, aussi, il reçu le nom de Tiercelieux.

Tiercelieux venait tout juste de sortir et attira la curiosité d'énormément de gens, dont Junko. L'accès y était gratuit et l'identité anonyme. Les gens s'y rendant étaient libres de payer ou non pour les services supplémentaires. Junko décida d'utiliser cet outil en plus de ses enquêtes classiques pour trouver ses semblables.

Les vampires qui étaient trouvables par les méthodes classiques étaient malheureusement toujours surveillés de près. Ceux-là étaient sanguinaires et violents. Des nouveaux-nés sans éducation, comme elle l'avait été. Impossible toutefois de les approcher pour les prévenir sans compromettre sa propre sécurité. Mais pour certain d'entre eux, elle réussit à les identifier dans le Tiercelieux et à les avertir.

Loin de provoquer le même déclic que chez elle, cela eut pour effet de donner un sursis à leur existence. Junko créa ainsi un réseau de connaissances assez vaste dans le Tiercelieux. D'abord de vampires puis plus seulement. Toutes sortes de créatures venait peupler ce monde à part et échanger des idées ou des services.

Cependant, loin de répondre à ses questions, cela en ajouta d'autres. Avait-elle raison de soutenir les vampires aux modes de vies destructeurs ? Avait-elle mérité qu'on l'aide, elle ? Qu'advenait-il des vampires qu'elle engendrait-elle même dans son sillage ?

Elle laissa le temps filer quelques années, la communauté magique de Tiercelieux croitre et les technologies associées se multiplier. Plus elle y pensait et plus il semblait que le vampire le plus proche d'elle était son créateur qui avait signé sous le nom de Rayne sur ce fameux mot d'y avait des années. Elle était sure au fond d'elle même qu'il ne se serait jamais fait capturer lui. Il était libre, quelque part.

Junko chercha Rayne exclusivement dans le Tiercelieux. Elle pensait n'avoir aucune chance de le débusquer ailleurs. Là où son identité était facilement cachée, peut-être oserait-il l'approcher.

D'abord, elle ne trouva rien. Chaque année le Tiercelieux devenait de plus en plus dangereux pour les fugitifs tels que les vampires. La sécurité était sans cesse renforcée et ceux qui cherchaient à se cacher devaient plonger de plus en plus profondément dans cet univers unique. Ainsi ceux qui savent se taisent par prudence.

Mais Junko avait tout son temps pour délier les langues, prouver sa fiabilité et gagner la confiance de gens du milieu. Et alors, les vannes de l'information s'ouvrirent d'un seul coup. On lui versa un océan de rumeurs sur la tête et elle ne fut pas loin de s'y noyer.

Rayne était bien sur un vampire sage mais aussi un puissant mage. Ou alors, il fréquentait une puissante magicienne qu'il avait séduit grâce à ses pouvoirs. Et il essayait de trouver un remède au vampirisme. Ou de vampiriser le monde entier d'un seul coup. Ses projets étaient plutôt politique et il souhaitait que les vampires prennent le pouvoir par le biais d'hommes de paille humains. Il était trafiquant, banquier, mannequin, boucher, poète, philosophe... C'était un milliardaire incognito, un justicier et un truand. Il avait inventé le "Kasai". N'y avait-il pas plutôt contribué ? Mais non, en fait, il œuvrait sur un moyen de le contrer...

Une chose était sur, Rayne  était célèbre et très certainement digne d’intérêt. Elle devait le retrouver. Elle remonta tel un saumon une cascade le flux d'information. Qui avait révélé quoi à qui et quand ? Comment savez vous cela ? Elle restait calme et méthodique mémorisant la moindre information, les triant sans cesse par fiabilité ou par date. Aurait-elle été une Chasseuse, elle aurait fait une parfaite inquisitrice. Hélas ou non, elle était uniquement obsédée par Rayne et le mystère qui entouraient sa personnalité.

Sa quête se poursuivit encore une vingtaine d'années pendant lesquelles, elle fréquenta un très vieux djinn du nom de Nundos. Ils s'étaient connus via le Tiercelieux, évidemment mais la confiance mutuelle qu'ils s'accordaient les firent se rencontrer dans la réalité dans un bar misérable des bas quartiers si paumé que même à Tokyo, ils se virent personne.


"Assis toi tranquillement, je connais le patron et le quartier, tu ne risques rien, commença t-il par lui dire.

- Merci. Je savais que les djinns étaient imposants mais tu ne te laisses pas aller ces temps-ci ? dit-elle en souriant sournoisement."


Elle pensait le connaitre si bien qu'elle pouvait se permettre de le taquiner ainsi. Peu de gens oserait parler sur ce ton à ce colosse de plusieurs mètres avec sa voix de tempête orageuse. Et encore, il prenait une forme réduite, condensée pour des raisons pratiques.


"Gamine, tu commences déjà à me chercher ? Tu pourrais le regretter... Sais tu que j'ai participé au projet "Kasai" ?


- Rayne aussi, il paraît. Je pourrais bientôt prétendre la même chose, on dirait que c'est à la mode.

- Tu ne me crois pas ou c'est une de tes ruses pour me tirer les verres du nez ? Ne t'embête donc pas. J'ai dix fois ton âge. Si tu avais pu me la faire comme aux licornes de l'autre fois, ce serait déjà fait... Mais je te vois venir cent ans à l'avance, Petite.

- Tu disais vouloir me faire des révélations...

- Oui, figure toi que les secrets de Rayne n'ont plus à être gardés si farouchement. Alors, si tu peux écouter un vieux djinn alcoolique sans être narquoise, tu devrais en avoir pour ton argent..."

Ce nom déclenchait maintenant une réaction presque physique. Junko se tint droite et silencieuse, attentive comme à la chasse. Nundos n'était pas n'importe qui bien qu'elle ne soupçonnait pas à quelle point, sa puissance était reconnue et il avait été très respecté avant de tomber subitement en disgrâce.


"Bien, je vois que j'ai ton attention. Voici tout ce que je sais sur lui..."

Il parlait longuement d'une voix grondante et posée. Où il avait Rayne, leurs échange, comme il était... Pourquoi il l'avait sauvé, elle. A plusieurs reprises en fait, mais par des intermédiaires souvent. Son discours dura deux bonnes heures et Junko n'en perdit pas une miette. Après toutes ses années, c'était comme un rêve qui devenait réalité !


"Je voudrais le rencontrer, fit-elle après un moment. Sais tu où je peux le trouver ?

- Non, ma petite Junko, tu ne peux pas, lui dit-il à regret.

- Comment ça ? s'écria t-elle. Pourquoi ?

- Je t'ai dit que ses secrets n'avaient plus besoin qu'on les garde. Rayne a quitté notre monde, il y a une mois.

Le choc tua la voix de la vampire avant qu'elle ne franchisse ses lèvres.


- Comprenons nous bien, reprit-il calmement. Il n'est pas mort, n'est ce pas ? Du moins, pas que je sache, évidemment... Je t'ai dit tout à l'heure que j'avais participé au "Kasai"...

A ce point, Junko maudissait le ton de sénateur du djinn. Prenait-il plaisir à la torturer ? Ce n'était pas impossible mais malgré tout, elle se doutait qu'il ne perdrait pas le fils. Aussi, écouta-elle.


- Le public ne sait finalement pas grand chose d'autre de ce qu'on a montré à la télévision à l'époque. Le "Kasai" nécessite une énergie colossale bien sur mais veux tu savoir ce qu'il fait ? Car non, ce n'est pas une arme de destruction. Nous ne sommes pas des tueurs... Enfin, pas tous. Le "Kasai" a envoyé Los Angeles et les autres ailleurs, tout simplement. Où ? Nous ne savons pas exactement et cela ne nous importe pas ici.
Là où je veux en venir, c'est que Rayne a quitté notre univers.

Le silence et un sourcil levé n'eurent jamais autant de poids. Le djinn s'empressa d'ajouter:


- Bien sur, si je sais tout cela c'est que Rayne a fait appel à moi le mois dernier pour exaucer son souhait. Et il est parti. Mais voilà le meilleur. Si tu y mets le prix, tu peux le suivre...

- Combien ?


- Cinquante ans de ta vie.


- Quelle importance ? Je suis immortelle, fit-il en fronçant les sourcils. Cela n'a pas de sens !

- Mais je ne parle pas de ton futur, expliqua t-il tel un vieux professeur. Je parle de ton passé, de tes souvenirs pour être précis. Tu n'as rien de plus précieux à m'offrir et tu ne peux pas me contraindre à t'obéir. De plus, j'en utiliserais une partie pour exaucer ton souhait. Ton obsession pour Rayne formera le lien qui te permettra de le rejoindre. Je ne te ferais pas un cours sur la magie djinn alors que tu pourrais l'oublier dans l'heure.

C'était soudain comme marché, Junko ne s'était pas attendu à ça. Des émotions contradictoires se disputaient son attention. Son excitation se battaient contre ses angoisses sur le bateau à la dérive des nombreux bouleversements de la soirée. Il était probable que l'offre était très limitée dans le temps...


- Je te vois te torturer avec ça. Cinquante ans, c'est pas tant que ça, tu verras. Ta personnalité et tes connaissances pratiques resteront entières, je te le promets. J'emporterais les souvenirs que tu as des gens, ton enquête principalement, cette conversation, évidemment... Tu as quoi dans les soixante dix ans ? Il t'en reste vingt. Toute ta folle jeunesse intacte. Je ne peux pas faire plus, je suis désolé.

Elle réfléchit de longues minutes aux graves paroles du djinn. Se souviendrait-elle de ce qu'elle est venu chercher ? Elle resterait elle-même et garderait le souvenir de la lettre de Rayne. Cela suffirait-il pour qu'elle le cherche là bas ?


- Très bien. Envoie moi où il est, dit-il d'une voix tremblante.

- Ce ne sera pas long, déclara t-il avec cérémonie tandis que l'air se chargeait en énergie. Détends toi, tu ne sentiras rien.

- Merci, Nundos. Tu vas me manquer ! finit-elle par sangloter.

Puis elle disparut, laissant le djinn seul.


- Non, ma petite Junko, crois moi, j'y ai veillé...


Même dans un autre monde, le noir de la nuit est le même. Il ne connait pas de secret pour les vampires. Junko atterrit plus lestement qu'elle ne l'aurait cru. Devant elle, les grilles du château de la Magical Academy qui grinçaient comme un nouveau départ. Mais elle ne savait plus à quel point.

     



 

     
Quelques Infos

     Âge 70 ans
     Sexe Féminin
     Orientation Bisexuelle
     Groupe Vampire
     Pouvoir Résistance à la Soif
     Alignement Neutre bon
     Familier Non

     

       
La résistance à la Soif

De part son mode de vie, Junko Kagamiko parvient à contenir ses instincts un peu plus longtemps que ses congénères. Elle peut passer une dizaine de jours sans la moindre goute de sang.
De plus, elle parvient un peu mieux à se contenir face à une effusion de sang.
Cela dit, l'affaiblissement lié à une sous alimentation reste le même et la Soif ne fait que croitre pendant le jeune.
     


     
Et derrière l'écran ?

     Pseudo Zuna
     Âge 25
     Disponibilité C'est compliqué.
     Un petit mot ? Rendez vous en CB et en jeu ! Hahaha ! (J'espère !)

     
© Halloween × CICI

 

C'est fini ! Merci de votre patience !


Dernière édition par Junko Kagamiko le Mar 29 Sep - 21:01, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Féminin Messages : 15663
Points : 19889
Date d'inscription : 25/09/2009

Feuille de personnage
Pouvoir: Manipulation du sucre et autres vitamines. Communion totale avec la nature
Items:
Statut: Célibataire
avatar
Syria
MessageSujet: Re: Junko Kagamiko [Terminée]   Mar 29 Sep - 15:03

Bienvenue à la Magical Academy

J'espère que tu t'amuseras parmi nous

Concernant ta fiche, il manque un minuscule détail. Il nous faut juste le nom de notre école à la fin de ton histoire. Comme tu l'as mis, il pourrait s'agir de n'importe quel château avec ses grilles.

Ce n'est qu'une précision mais nous tenons à voir le nom de notre école ^_^

_________________

Merci pour les roses, Raphael, Arcaz, Lara, Shana, Angel, MayLyn, Yogi, April, Elena, Yogi, Akihito, Soudo, Zoldik, Shiruku, Rin et Alice ♥


Merci pour les baisers, Aurore, Sirë, Lara, Hanabusa, Maylyn, Elena, Tensa, Leona, Yogi, Akihito, Shiruku, Zoldik, Rin, Miyuki et Aoi ♥
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
MessageSujet: Re: Junko Kagamiko [Terminée]   Mar 29 Sep - 21:00

Merci pour l’accueil !

Effectivement, dans ma tête, il n'y avait qu'un seul château mais c'est pas évident. Je corrige en conséquence.
Revenir en haut Aller en bas
Féminin Messages : 15663
Points : 19889
Date d'inscription : 25/09/2009

Feuille de personnage
Pouvoir: Manipulation du sucre et autres vitamines. Communion totale avec la nature
Items:
Statut: Célibataire
avatar
Syria
MessageSujet: Re: Junko Kagamiko [Terminée]   Mar 29 Sep - 22:01

Je te remercie de la correction =)

De ce fait, tu es officiellement validée et rajoutée au groupe des vampires

Je te souhaite de futurs bon r^^^

_________________

Merci pour les roses, Raphael, Arcaz, Lara, Shana, Angel, MayLyn, Yogi, April, Elena, Yogi, Akihito, Soudo, Zoldik, Shiruku, Rin et Alice ♥


Merci pour les baisers, Aurore, Sirë, Lara, Hanabusa, Maylyn, Elena, Tensa, Leona, Yogi, Akihito, Shiruku, Zoldik, Rin, Miyuki et Aoi ♥
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Junko Kagamiko [Terminée]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Junko Kagamiko [Terminée]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [Terminé] Un bon petit film [Emma]
» .~oO Cloud D. Cross | The Ashbringer Oo~. [ Retouches terminées]
» Hermione Granger ( terminée)
» 101 TH AIRBORNE (Armée terminée en 1 semaine de quickpainting)
» Azur, adorable petite boule de poils bleue. (Terminé. )

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Magical academy  :: Zone Administrative :: Présentations :: Fiches Validées-