Partagez | 
 

 Liberté passionnée, bestialité incarnée.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Féminin Messages : 185
Points : 187
Date d'inscription : 24/10/2014

Feuille de personnage
Pouvoir: Le silence ; n'est pas contrôlé ni offensif ni défensif. Cf fiche de présentation.
Items:
Statut: Célibataire
avatar
Meoauniaea
MessageSujet: Liberté passionnée, bestialité incarnée.   Sam 25 Oct - 22:12




NÉIAT


Physique



Avec 48** mètres et des poussières, il inspire la peur de beaucoup et l’émerveillement d’une minorité. Protégé d’une armure naturelle en plaques d’écailles et la colonne vertébrale hérissée de larges épines osseuses au rebord tranchant, n’est pas née l’arme qui réussira à crever le cœur de la bête. De couleur non-définie, il oscille entre un noir très profond sur lequel même le soleil ne parvient pas à se refléter, teinté de reflets violets, or et bleutés, comme si des pierres précieuses s’étaient incrustées entre ses écailles. Le corps de Néiat est parsemé de cicatrices mal refermées, qui témoignent d’une vie de combats violents et sans pitié, être vieux et fort n’impressionne pas les jeunes concurrents, avides de gloire et de sang..

On peut le dire, il a quelques difficultés à marcher correctement, plus habitué à ce que l’océan le porte en une étreinte amoureuse, il se laisse flotter et ne remonte que très rarement à la surface, préférant la quiétude et le silence caractéristique des abysses, là où il est né et là où il mourra. Il se propulse à coups de queue ou en ondoyant entre les courants avec une élégance qu’on ne penserait pas lui donner, à voir la masse de muscles qu’il supporte.
À terre, l’animal se relève sur les postérieurs, en équilibre aléatoire et recourbé en avant,  mais il n’en est pas moins fier et altier, et ne manque certainement pas d’idées pour user de son imposante carrure à bon escient. Mais un tel gabarit amène des points négatifs conséquents. Sous l’eau et à l’air libre, le corps ramassé, lourd et épais de Néiat ne lui permet aucun mouvement agile ou rapide, malgré ses incroyables réflexes. En duel, c’est sa force colossale qu’il privilégie, ainsi que la douloureuse morsure de ses crocs et éventuellement son poids, tuer quelqu’un en l’écrasant sous le pied est si simple..

Plus généralement, Néiat se tient redressé à la manière d’un humain, appuyé sur les membres arrières, il avance prudemment, et laisse reposer ses bras armés de longues griffes sur les cuisses ; je n’ai pas besoin de dire qu’on l’entend arriver de très, très loin. En parallèle avec une corpulence plutôt considérable, la tête de l’animal semble ridiculement petite par rapport à l’ensemble du corps. Le faciès est relativement animé, et reflète des émotions identiques à un visage humain. L’iris brille d’une lueur inquiétante, ambrée, contraste frappant avec le noir d’obsidienne des écailles. Gueule fermée, la dentition se superpose sur la mâchoire inférieure, et les babines se relèvent en un rictus bestial que Néiat porte habituellement. Il ne possède pas d’oreilles, n’entend pas, mais a acquis une sensibilité particulière aux vibrations, odeurs et un regard plus développé qu’il ne devrait l’être. A noter qu’il n’est pas invulnérable, et peut succomber à un virus ravageur, une blessure.

** 48 mètres, c’est colossal. Le Godzilla 2014 mesure plus de 100 mètres, j’ai divisé la taille de moitié, mais je suis disposée à la réduire si ce n’est pas raisonnable, à vous de me dire ça Wink


Mental


L’apparence de quelqu’un reflèterait à merveille le caractère.. Ce n’est pas le cas, enfin, pas réellement. Il passerait des journées entières à dormir, parfaitement inerte, ne bougeant pas un muscle, parce qu’il est fatigué, vieux et blessé de l’intérieur. Il préfère s’enfoncer dans le ventre de l’océan, dissimulé sous les reflets obscurs des vagues, et observer, apprendre, traquer silencieusement, comme une araignée. Plus rien ne le surprend, plus rien ne semble l’éveiller émotionnellement, et il a peur que l’inactivité et l’ennui ne finissent de l’achever. Sans énergie, amorphe et indifférent ? prenez garde. Sans énergie n’est pas synonyme de vide..

Il repose principalement sur l’art des mots. C’est un fin manipulateur, un stratégique. Néiat aime user de paroles mystérieuses retournées à l’envers, le but ? exaspérer, déstabiliser. Quelqu’un de concentré sur le véritable sens –s’il y en a un– de ses phrases est une cible à moitié croquée. Bien qu’en réalité, ce n’est qu’un moyen de juger la personne qu’il a en face de lui. Rien d’intéressant à l’horizon ? Ne comptez pas sur lui pour animer la journée ! Ah, il a ouvert un œil ? Voilà qui est plus engageant, une première victoire. L’idée d’amitié lui est insensée, n’espérez donc pas le dompter facilement, au premier contact. L’esprit sauvage de Néiat est si différent, versatile et instable, on a vite fait de le contrarier.. Un feu intérieur le ravage et on est jamais à l’abri d’un changement d’humeur, à la fois exceptionnel et hyper violent.

Se lier d’amitié avec Néiat est laborieux, pour ne pas dire carrément inconcevable, et vous n’en serez pas forcément gratifié à une juste valeur : il n’est pas fidèle, ne répond qu’à la loi du plus fort, et se débarrasse impitoyablement de ceux dont il ne tirera aucune utilité. Ne viendra jamais en aide à personne sans récompense à la clé. Egoïste, lui ? et c’est proportionnel à la masse de l’engin ! Il n’est certainement pas du genre à se laisser marcher sur les pieds, et si vengeance il y a besoin, vengeance il y aura –de préférence dans le sang, pour le spectacle–
Digne de confiance ? Ça dépend du contexte, et s’il n’a actuellement plus d’ambition –d’où sa constante morosité–, il ira au bout d’une envie, aussi capricieuse et puérile soit-elle. Il déteste reculer en face d’un ennemi, mais ne se lance pas à corps perdu dans un duel où il risque d’y laisser des écailles. Il préfère menacer, impressionner, en mâle alpha qu’il est, n’hésitera pas à infliger une morsure si besoin. Fort de plusieurs siècles d’existence et de voyages par-delà le monde, une insulte ne lui fera pas lever une paupière, ni remuer sa carcasse. Non, il rira, les babines relevées en un rictus amusé, d’un rire guttural identique au fracas du tonnerre..


Histoire


On raconte que Néiat serait l’incarnation vivante et réelle de l’Océan. A l’aube de la planète, n’existaient que deux éléments : la Terre, l’Eau, se livraient une guerre éternelle, qui avait commencé au début des Temps et qui s’étendait à l’infini. Ils étaient immortels, infatigables, et la guerre continua sur des siècles, sans que l’un ne remporte jamais la victoire. Au fil des années, le Feu, la Foudre, la Glace furent créés et la Terre fit en sorte que les nouveau-nés s’allient à elle. L’Océan fut forcé de reculer et il perdit la force de se battre, plia l’échine sous les agressions des alliés de son ennemi. Des millénaires plus tard, la Terre à présent ravagée des Hommes s’était endormie et même le Feu sauvage avait été dompté, la Glace s’effondrait en morceaux, la Foudre s’éteignait, privée de sa puissance d’antan. L’Océan s’éveilla et s’écrasa avec colère et violence sur la Terre, et les trombes d’eau salée noyèrent des milliers de vies, s’infiltra entre les défenses de l’ennemi, vint engloutir le cœur brûlant de la planète. Des déferlantes se détacha une ombre, le fils de l’Océan. Néiat... Le porteur de chance, dont on aperçoit l’échine osseuse crever la surface de l’eau à la manière d’un requin, et qui vient protéger de ses larges épines osseuses le flanc des navires blessés. La fureur d’une tempête, qui éventre le navire, et emporte impitoyablement l’équipage au fond des abysses. Le calme, la mer plate et joyeuse qui reflète les rayons du soleil, le doux clapotement des vagues..

C’est une histoire qu’on s’échangeait entre matelots, à bord d’un fier navire, et si un équipage ou deux disaient avoir vu le "roi des animaux ", ça semble peu probable, et personne ne les croyaient, à l’époque.

Des légendes. Il est forcément né frêle et sans défenses, et il a grandi, s’est battu pour vivre, trouver une place parmi les prédateurs. Se cacher, prendre des forces, s’améliorer et faire preuve de toujours plus d’ingéniosité, de bestialité. Il a l’impression que des bribes de son vieux, très vieux passé lui reviennent parfois. Mais peu importe la force avec laquelle il y pense, jamais il ne se rappelle complètement. Enfin, le principal, c’est qu’il soit devenu ce qu’il est à présent, indomptable, sauvage et libre !

Tout au long de sa vie, il a mené d’innombrables combats, et en a tiré des leçons. Il était jeune, alors, jeune et redoutable, il n’y avait rien à craindre des bébés qui n’avaient appris, ou vécu des duretés et des imprévus de la vie. Excepté ce jour.. Le jour où Néiat se rendit compte qu’il n’était plus le mâle alpha, le numéro un. L’océan est vaste et immense mais l’harmonie entre des créatures naturellement colériques et ayant un goût prononcé pour le carnage n’est pas concevable. On l’attaqua de nulle part, un coup dans l’épaule, une morsure à la gorge et le sang versé vint colorer la surface d’un rouge profond, malsain. L’odeur était insupportable, et Néiat eu un haut le cœur, une seconde de faiblesse que l’ennemi exploita efficacement, espérant que cela soit fatal, définitif. Il planta ses crocs dans l’encolure, là où les écailles se font plus délicates, plus fragiles et il rata de peu l’artère. Néiat fut pris d’une violente brûlure, et se sentit sombrer. Le rugissement de victoire du gagnant finit de l’achever, et il fut aspiré.. par quoi, au juste ? Toujours est-il qu’avant de tomber inconscient, il s’affala lourdement sur un sol dur et plat.

Nariyu, c’est là où il se réveilla. Humilié, Néiat resta allongé dans la poussière un bout de temps, avant que ses branchies et le besoin vital de retourner à l’océan ne le rappellent à l’ordre. Sans jeter un regard au paysage qui s’étendait à perte de vue, il se laissa guider par l’odeur caractéristique salée de son élément et s’y abandonna, avec derrière lui les traces non-négligeables d’un nouvel arrivé. Un jour après, il perdait l’ouïe, touché plus profondément par le combat qu’il ne le croyait.

Où en est-il, à présent ? Cela fait presque un mois qu’il a débarqué sur Nariyu, et qu’il n’a pas sorti le bout du nez de son refuge aquatique. Serais-tu prêt à le réveiller, Invité ?

Quelques Infos

Âge En siècles, peut-être ? Néiat ne l'a jamais su et n'a jamais cherché à compter.
Sexe
Orientation Hétéro, je suppose ? Ça ne l'intéresse pas.
Groupe Créature, non-identifiée.
Pouvoir Le silence.
Alignement Loyal mauvais.
Familier //


Description de ton Pouvoir


En RP, le personnage en face n’entendra plus de bruits extérieurs ni ceux qu’il produit (respiration, bruits de pas… etc) mais discernera avec précision et netteté, au volume maximal, les bruits qu’émet Néiat. Le plus léger frottement d’écailles, un grognement, les pulsations du cœur, les expirations régulières des branchies. La voix de l’animal est rauque, graveleuse, incroyablement grave et forte ; la voix du joueur est inchangée, semble éloignée, comme perçue à travers l’eau, mais il s’entend bel et bien parler et il en est de même pour Néiat, qui percevra ses paroles, mais rien de plus. En dehors de ça, il est totalement sourd.
Plus un joueur se rapproche de Néiat, plus le silence se fera lourd et épais. En s’éloignant, il recouvra l’ouïe progressivement. Ce n’est pas réellement un pouvoir, Néiat ne le contrôle pas ; peut oppresser, troubler un personnage, être insupportable pour quelqu’un qui ne supporte pas le silence, mais n’est pas dangereux, ni offensif ni défensif.



Et derrière l'écran ?


Pseudo Appelez-moi Sunny-Go ♫
Âge Jsuis majeure !
Disponibilité Je serai là assez fréquemment, mais un imprévu ça arrive, et y a le bac qui se rapproche..
Un petit mot ?
Nope, je n'ai rien à dire !

©️ Halloween


Je viens de remarquer que le pseudo avec lequel je me suis enregistrée et celui de la fiche ne correspondent pas.. :$ serait-il possible de changer en "Néiat" ? Merci d'avance
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Féminin Messages : 15693
Points : 20039
Date d'inscription : 25/09/2009

Feuille de personnage
Pouvoir: Manipulation du sucre et autres vitamines. Communion totale avec la nature
Items:
Statut: Célibataire
avatar
Syria
MessageSujet: Re: Liberté passionnée, bestialité incarnée.   Dim 26 Oct - 0:08

Bienvenue à toi

J'espère que tu t'amuseras parmi nous

Très bonne fiche

Avant que je ne tilte que c'est fait exprès selon la personne qui regarde, j'ai eu peur : "Pourquoi je suis à la fin de l'histoire et que je dois réveiller la grosse bête? :p" et mon cerveau à unique neurone s'est réveillé =D

Je ne vois rien de plus à redire

Tu es officiellement validé, rajouté chez les Créatures et je change ton pseudo ^^

Je te souhaite de futurs bon rp

_________________

Merci pour les roses, Raphael, Arcaz, Lara, Shana, Angel, MayLyn, Yogi, April, Elena, Yogi, Akihito, Soudo, Zoldik, Shiruku, Rin et Alice ♥️


Merci pour les baisers, Aurore, Sirë, Lara, Hanabusa, Maylyn, Elena, Tensa, Leona, Yogi, Akihito, Shiruku, Zoldik, Rin, Miyuki et Aoi ♥️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Liberté passionnée, bestialité incarnée.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Fort-Liberté, une potentialité touristique
» Aimé Césaire, la liberté pour horizon
» 25 septembre 1991, Aristide à L'ONU : Liberté ou la mort !
» les chemins de la liberté
» [Power Down] La liberté s'allume dans les ténèbres...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Magical academy  :: Zone Administrative :: Présentations :: Fiches Validées-