AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Quelques petites choses...

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Quelques petites choses...   Jeu 14 Aoû - 1:35

Ma Galerie

Bonjour Bonjour !

Ouais, je me suis décidée à vous faire subir mes poussées artistiques à nouveau :p

Je réunirais donc ici quelques créas, que j'ai faites récemment, et celle que je ferais encore après. Je serais enchantée d'avoir vos avis sur chacune d'elle. Petit à petit, pour ce qui est déjà fait, je sais pas choisir /PAN/

Ensuite, même si je n'écris plus guère de petites nouvelles ou poèmes, puisque je (tente) de me concentrer sur un roman ^^". C'est long à écrire ces machins là. Mais promis, je les ajouterais au fur et à mesure o/

Aller, on balance quelques créas (si mon chat veut bien laisser ma manche)


Les créas

Avatars 200*400:
 

Avatars 200*320:
 


Les écrits - Sommaire

Rien pour le moment parce que je suis vile






Dernière édition par Rokkaku Yû le Lun 6 Oct - 15:34, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Quelques petites choses...   Sam 23 Aoû - 0:25

Euh, ton spoiler détruit un peu ton code une fois ouvert ^^'
Sinon t'as pas mal progressé, y a des choses sympas … Spécial dédicace à cet avatar *_*
J'aime aussi beaucoup le tout premier ^^
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Quelques petites choses...   Lun 6 Oct - 17:28

Qu'bouh !

Han Lilith fidèle parmi les fidèles /PAN/

Raf du spoiler qui détruit le codage, tant que fermé, c'est joli ça me va /PAN/
Celui que tu as montré, c'était une commande, sur une OC de Heise. Je m'étais bien tripée à rendre tout en nuances de gris, sauf les yeux, et le bijou 8D. L'autre, ça a été de base un essai sur NU quand ils avaient présentés le style soft. L'image de base est b******e de base, et je trouvais que ce style là lui allait bien... Finalement, j'utilise d'ailleurs ce vava sur un fofo huhu.

Bon alors, j'ai rajouté deux vavas 200*400 et six 200*320 o/ Les 200*400 datent de cette semaine, sont tous récents, mais ce n'est pas le cas des autres ^^"

Et puis, je vous remets aussi ici quelques nouvelles de mon ancienne galerie. J'ai pas pris le temps de vraiment écrire quelque chose encore... Il faut savoir, avec ces nouvelles quand même, bah, j'ai essayé de me faire publier, et mon bouquin aurait pu sortir... Mais c'était à compte d'auteur, et j'pas pu avoir les 2000€ nécessaires u_u. Du coup, je peaufine un autre projet, pour retenter ma chance <3



Je m'enfonçais dans les ténèbres, mètre après mètre. Mon corps, refusant une dernière fois de m'obéir, gardait porte close à l'eau glaciale. Quand à mes yeux, ils louchaient vers le haut et la lumière. Non, je ne voulais pas y retourner.

Pourquoi ce fichu instinct de survie est-il là d'abord ! Je ne désire qu'une seule chose, c'est tout arrêter, tomber du fil. Et cette fois ci, j'ai pris garde à ce que personne ne puisse me rattraper. Je n'allais certainement pas le faire moi même. Ce serait bien le comble de l'ironie.

Je me concentre. Je ne dois pas remonter. Ma bouche refuse de s'ouvrir ? Mes poumons refusent de se gonfler ? Qu'a cela ne tienne, ce soir, je tire ma révérence. Dans un effort titanesque, je nage, allant toujours plus vers le fond, encore et encore.

Je souffle. Plusieurs fois, longuement. Ça y est, je n'ai plus d'air dans mes poumons, et mon corps semble se décider à s'enfoncer tout seul. Même si Archimède en avait décider autrement, rien ne m'empêcherait d'y aller, tout là bas, me reposer. Je massacre Archimède, et tous les autres qui se mettront en travers de mon chemin subiront pareil sort.

Planifier, optimiser. Voilà à quoi j'avais occupé toute cette semaine, pendant ma mystérieuse maladie. Cette fois ci, je réussirais. Douze, chiffre de la perfection. Cela tombe bien, puisque j'en suis à ma douzième tentative, et que nous sommes le 12 décembre 2012. Hé ! Je suis sûre au moins de ne point voir cette pseudo fin du monde.

Les cafards, c'est résistant. Alors ce monde ci ne risque pas grand chose.

Je sens ma poitrine me bruler, et j'entends mes poumons hurler. J'apprécie le contraste entre cette chaleur qui envahit mon torse et bientôt mon ventre, contre la froideur de l'eau. La froideur de la mort.

Elle arrive je le sais. Mais tant de fois je suis déjà arriver jusqu'ici. Qu'importe, aujourd'hui verra naitre ma victoire.

Ma victoire contre tous ces coincés, ces êtres pédants, pétant plus haut que leur cul. Ces être ignorant tout de la vie et tentant de te faire la morale, parce que tu fumes, parce que tu bois, parce que tu es passionnée.

Passionnée je l'étais, j'étais folle de toi. M'as tu déjà oublié ? Après tout, voilà bien treize mois que tu m'attends, de l'autre côté du voile.


Mon cœur se sert de plus en plus, et à chaque pas, je frôle la syncope. Plus que trente secondes, et mon destin se jouera.

Comment en suis je arriver là ? J'ai travailler, encore et encore, sans relâche. Combien de fois suis-je tombée ? Combien de fois ais-je manqué de me retrouver à l'hôpital, forcée d'abandonné tout espoir. Mais toujours, je me suis relevée, et jamais je n'ai abandonné.

La clef de toute réussite est là : le travail, et surtout l'espoir.

Mes rêves les plus fous m'ont conduis partout dans le monde, grimpant sans cesse sur la plus haute marche du podium, écrasant mes adversaires de ma supériorité.

Combien de fois en ais-je rêver, je l'ignore, mais certainement moins de fois que j'ai répéter chacun de mes sauts, chacun de mes éléments. Ceux là, je les travaille depuis un mois, et je passe plusieurs heures par jours à les pratiquer. Le plus simple d'abord, pour se fier à la poutre, puis de plus en plus dur, et plus la difficulté augmente, plus la série s'allonge. Des heures et des heures sur cet agrès, tentant ensuite les choses les plus folles.

Mais quel bonheur ! Quel bonheur de ne vivre que pour ce que l'on aime. Combien ont cette chance ? Si peu. Les compétions amateurs me l'ont bien montrées. Tant au départ, si peu à l'arrivée.

Cette année est la mienne. Certes, mes jambes tremblent, et mes pas sont peu assurés. C'est le dernier agrès, et je suis la dernière a passé. La plus haute marche du podium est à ma portée, je le sais. Je souffle, je compte jusqu'à vingt en allemand, et je sens mes jambes se raffermir. Rien de plus qu'un passage, devrais-je penser. Comment le pourrais-je ?

Je commence. Je salue, je pose mes mains sur la poutre, et d'un saut puissant, je me place à l'ATR, pile au dessus de l'agrès. Un. Deux. Trois. Je contracte mes abdominaux, et tout doucement, je descend en équerre. Un. Deux. Trois. Parfait. Je souris. Tout se passe au mieux pour le moment. Un peu de chorégraphie, que j'exécute à l'instinct, suivant un peu la dernière musique du sol, qui me permet de me dresser du haut de mon mètre soixante dix sur la poutre. Mon visage est radieux. Je peux le faire. Je le sais. Suivent les sauts. Saut de biche enchainé saut cosaque tour complet et demi. Deux pas, saut popa. J'effectue alors une rondade twist carpé avec vrille complète, et je stabilise parfaitement mon arrivée. J'entends les applaudissements fuser de partout, et désormais, je me sens on ne peut plus détendue. Le reste de mon mouvement s'effectue sans anicroche, et j'arrive à mon
élément favori, celui qui allie mon pire cauchemars qu'est la poutre à mon agrès favori, les barres. Le thésa. Quart de tour. Je m'élance en flip arrière, quittant tout support momentanément, pour retrouver de mes mains la poutre et enchainer le tour d'appui arrière.

Mais d'un coup, mon épaule se déboite, et dans un horrible craquement, je lâche la poutre. C'est fini pour moi, la première place m'échappe à nouveau. Je me relève malgré tout, car il me reste ma sortie à faire, jusqu'à ce que je me rende compte que mon bras refuse de bouger. Déjà mon entraineur et des soigneurs accourent vers moi. Je sens alors la douleur dans mon épaule, ma tête tourne et...

Je n'ai plus de raisons de vivre. Je viens de lamentablement échouer aux Jeux Olympiques. Sans sortie, j'ai échouer au pied du podium. Mais surtout, je ne ferais plus jamais de gymnastique de ma vie. En face de moi s'étend la Seine.
Trois pas d'élans, et j'accomplis finalement la fin de mon enchainement, une rondade flip triple salto arrière tendu deux fois vrillé. Mon os craque une dernière fois. Puis je fonce à une vitesse folle dans le vide, rejoignant l'eau du fleuve.


Oui oui, j'ai passé plus de temps à faire les codes qu'autre chose sur ce post, mais chuuuut. J'trouve que ça pète la classe et c'est tout !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Quelques petites choses...   Mar 7 Oct - 17:02

A moi ! A moi ! *okjesort*
Déjà je kiffe tes vavas ♥
Surtout le 4e de 200*400 et le 4e de 200*320 !!!
Le 1er des 200*320 est top lui aussi ! Tu as bien dû galerer à le faire !

Pour ton texte super le codage mais il y à un autre qui me gêne ...
LA POLICE DU TEXTE !
Elle m'a niq** les yeux !!!!!!!!!!!!
Du coup j'ai pas pu lire ...

Bref bon courage pour la suite et j'attends avec impatience de nouvelles œuvres ♥
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Quelques petites choses...   

Revenir en haut Aller en bas
 
Quelques petites choses...
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Petite promenade
» Quelques petites questions avant inscription...
» Les petites choses en vrac de Regulus.
» Quelques petites inventions!
» Les petites choses n'ont l'air de rien, mais elles donnent la paix. [PV: Yzebel]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Magical academy  :: Zone hors rpg :: Flood ! :: Galerie des artistes-
Sauter vers: