AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Desperate for your voice? [Kham] [Terminé]

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Desperate for your voice? [Kham] [Terminé]   Ven 8 Aoû - 17:44

C’était presque bizarre d’écrire les derniers mots du cours et d’entendre le professeur annoncer qu’ils continueraient plus loin sur le sujet la prochaine fois. Alors, c’était fini… Tout simplement ?
Kelly vit les étudiants en chœur ranger leurs affaires et un brouhaha monta dans l’amphithéâtre. Elle-même refermant son cahier en se disant que ça s’était plutôt bien passé, pour une première fois et son regard  se posa sur Kham qui lui fit un geste en direction de la sortie. Elle acquiesça de la tête, ne bougeant pas tout de suite pour laisser le flot des élèves passer avant elle. Quand elle fut certaine de pouvoir y aller sans risquer un « Pardon », « Excusez-moi », ou même un « Merci », elle se leva et retrouva son compagnon de plume qui lui tendit un morceau de papier.

« J'y go direct là, je te rejoins plus tard, kays? Take care in the meanwhile. »

Elle acquiesça de nouveau de la tête, le regardant partir vers la ville, puis se mit à marcher en direction du château de la même manière qu’elle était arrivée aux amphithéâtre : ne croiser le regard de personne, marcher assez vite, éviter de passer à côté d’un groupe de gens.

Et elle réussit à atteindre le dortoir tranquillement, pénétrant dans sa chambre avec un immense soupir. C’était plus facile qu’elle l’avait cru. Aucun incident à déclarer. Elle avait même réussi à suivre – un peu – le cours et à prendre des notes. Non, vraiment, les amphis, ça avait du bon. Les cours en classe seraient une autre affaire.

Elle n’avait rien de spécial à faire en attendant son précieux téléphone, alors elle relit ce qu’elle avait pu prendre du cours qu’elle venait de suivre, puis écrivit un peu dans son journal qui l’aidait à suivre ce qu’elle découvrait petit à petit sur son pouvoir. Elle était en train de se dire qu’elle irait probablement bientôt à la bibliothèque pour prendre un livre de biologie lorsqu’on frappa à la porte.

Elle sentit son cœur s’accélérer et alla ouvrir la porte, juste un peu au début, et lorsqu’elle vit Kham, elle l’ouvrit un peu moins timidement, constatant qu’il lui tendait une boîte, des… étuis ( ?) et un morceau de papier qu’elle lut aussitôt.

« J'ai pris soin de charger moi-même la batterie sur le chemin, alors tu peux l'utiliser immédiatement. Oh, et voici mon numéro de téléphone. J'ai déjà entré le tien dans mes contacts et je t'ai envoyé un texto, tu devrais pouvoir m'ajouter facilement. Je retourne à ma chambre et tu m'appelles quand tu te sens good to go, all right? À moins que tu ne préfères que je t'appelle en premier? »

Elle ne réussit pas à retenir le regard « Tu charges les batteries aussi ?!... » qu’elle lui lança en coin, à travers les mèches de sa frange, et essaya de mémoriser le numéro de téléphone juste au cas où. Puis elle le regarda bien en face et lui fit un beau sourire, essayant de dire « Merci », pointa le doigt vers elle, puis fit un geste de téléphone avec sa main, et enfin pointa le doigt vers lui : « Je t’appelle ». Elle ne connaissait pas la langue des signes, mais en principe les signes qu’elle venait de faire étaient assez compréhensibles, et c’était mieux que d’aller chercher un stylo pour écrire.
Espérant qu’il avait compris, elle lui fit un petit coucou de la main, puis referma la porte de sa chambre, et colla son oreille à la porte écoutant les pas s’en aller.

Elle alla déposer ses affaires sur son lit et s’exclama enfin :

- J’ai un téléphone ! Waoh…

C’était sorti comme ça, mais en réalité elle n’avait pas grand-chose à faire du téléphone en lui-même, elle ne savait même pas ce que la marque représentait, c’était juste que, pour la première fois dans sa vie, elle avait quelqu’un qu’elle pouvait appeler.
Elle sortit l’engin assez vite et, tout en hésitant entre les deux étuis et en se disant qu'il n'aurait pas dû, l'alluma, feuilletant le manuel à côté qui était assez simple, et se perdit dans la découverte de l’interface.

Wahou y’a ça… Hé mais on peut faire ça aussi…

Le manège dura un bon quart d’heure sans qu’elle ne s’en rende compte, puis, mettant de côté ce qu'elle devait encore faire - comme choisir son étui - elle se calma et fixa sur numéro qui s’affichait à l’écran, accompagné d’un nom. Elle inspira et appuya dessus. Une sonnerie. Et puis une voix.

- Kham ?...


Dernière édition par Kelly Crossed le Dim 12 Oct - 4:30, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Kham Akuma

avatar

Messages : 1059
Date d'inscription : 28/09/2009

Feuille de personnage
Pouvoir: Contrôle des atomes, de leurs neutrons, protons et électrons
Statut: Célibataire

MessageSujet: Desperate for your voice? [Kham] [Terminé]   Ven 8 Aoû - 19:12

Je ne pus retenir le large sourire que je sentais pointer quand elle me jeta un regard en coin, et je dus me retenir pour ne pas éclater de rire. Ça aussi, ça faisait partie des explications pour plus tard. En fait, comme je manipulais les composantes des atomes plus que les atomes eux-même, c'était facile de faire de l'électricité. Enfin, facile. C'était la base de mon pouvoir, mais c'était une base difficile à maîtriser pour le combat, par exemple. Mais charger une batterie, no problem.

Je m'inclinai doucement avec un sourire, puis je m'éloignai. Elle allait m'appeler. Good. J'allais lui laisser le temps de se familiariser avec le téléphone, ça serait plus facile ainsi pour elle.

Une fois dans ma chambre, je sortis mon téléphone de sa boîte - je l'avais remis dedans en attendant - et je commençai à jouer dessus, téléchargeant quelques applications que je classai ensuite par dossiers. Le temps qu'elle m'appelle, j'étais en train de jouer à un petit jeu. Je souris en voyant son nom apparaître sur l'afficheur et je pressai l'écran sur le bouton de prise d'appel.

- Hello?
- Kham ?...

Je ne pus m'empêcher de sourire. Sa voix était aussi douce que je le pensais.

- Hey there, Kelly. C'est spécial d'entendre ta voix. Ça feel?

Je ne me sentais pas différent de l'habitude. Son pouvoir devait, effectivement, n'être effectif qu'à proximité.

- Tu t'es bien familiarisée avec le téléphone? Il y a tellement d'options dessus, c'est assez fou, hein?

Je me rappelai que je lui avais dit que je lui expliquerais, au sujet de mon pouvoir, alors j'attendis qu'elle me réponse avant d'expliquer.

- Oh oui, au fait. Mon pouvoir. En fait, la base de mon pouvoir est le contrôle des composantes des atomes, donc les électrons, protons et neutrons. En modifiant le nombre de chacune de ces composantes dans les atomes, je peux les transformer en d'autres atomes, les assembler pour créer des molécules... Les couleurs sont des molécules, ce qui explique ce que j'ai fait plus tôt. Et charger une batterie, eh bien... comme tu as probablement deviné, c'est la base même de mon pouvoir. Mais c'est dur à maîtriser en grande quantité. Charger une batterie est assez facile, par contre.

Par ailleurs, je n'avais chargé ma propre batterie qu'à 50% environ sur le chemin, gardant le reste pour celle du téléphone de Kelly. J'étais en train de la charger tout en parlant à Kelly.

- Au fait, je ne me sens pas tellement différent de la normale... tu m'expliques ce que tu voulais dire exactement par 'changer les personnalités'?


Dernière édition par Kham Akuma le Sam 11 Oct - 17:35, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Desperate for your voice? [Kham] [Terminé]   Ven 8 Aoû - 22:22

Quelque part c’était drôle. D’habitude, lorsque l’on croise quelqu’un, on associe sa voix à son image. Mais quand on n’entend pas cette personne, quel son associer ? On imagine selon ce que l’on pense être le cas, mais la réalité forcément nous surprend toujours un peu.

Sa voix était grave, plus grave que la sienne. C’était normal après tout, c’était un jeune homme. Mais elle n’était pas non plus si grave que ça. C’était… un doux baryton au timbre assuré, sans oscillations. Et curieusement c’était ce qui lui allait, sa voix n’aurait pas pu être autre.

- Hey there, Kelly. C'est spécial d'entendre ta voix. Ça feel?

Et il lui parlait si familièrement. Cela faillit lui arracher un sourire. C’était trop beau. Combien de fois avait-elle voulu ce moment ? Un moment où elle pourrait parler avec quelqu’un, ses craintes oubliées. Plus de peur de l’autre, car même si Kham avait changé – elle ne pensait pas, pour une fois que son intuition lui parlait, elle lui disait que non – il ne pourrait rien faire de bizarre ou quoique ce soit dont elle pourrait s’en vouloir.
Alors, ces larmes qu’elle avait longtemps retenues s’étaient remises à couler, non pas pour les mêmes raisons qu’autrefois, mais parce qu’elle ne s’était jamais sentie aussi libérée qu’en cet instant présent.

- Tu t'es bien familiarisée avec le téléphone? Il y a tellement d'options dessus, c'est assez fou, hein?

Le sourire qui peinait à arriver arrivant enfin, contrastant avec ses joues humides qu’elle essuya, reniflant le plus doucement possible – parce que, quand même, c’était pas forcément beau à entendre…

- Oui, héhé, c’est incroyable ! J’ai encore plein de choses à découvrir et tu n’aurais pas dû me prendre deux étuis, il fallait pas. Je ne sais pas lequel choisir pour l’instant…

Elle se laisse finalement tomber sur le dos, sur son lit, stoppant le flux des larmes, même si ça avait probablement dû s’entendre au téléphone.

- Ah et il faut que tu m’expliques !

- Oh oui, au fait. Mon pouvoir. En fait, la base de mon pouvoir est le contrôle des composantes des atomes, donc les électrons, protons et neutrons. En modifiant le nombre de chacune de ces composantes dans les atomes, je peux les transformer en d'autres atomes, les assembler pour créer des molécules... Les couleurs sont des molécules, ce qui explique ce que j'ai fait plus tôt. Et charger une batterie, eh bien... comme tu as probablement deviné, c'est la base même de mon pouvoir. Mais c'est dur à maîtriser en grande quantité. Charger une batterie est assez facile, par contre.

Elle écouta attentivement et revit dans son esprit des schémas de physique/chimie qui montraient des atomes composés de leurs électrons, protons et neutrons. En modifiant les uns et les autres, tout son pouvoir devait créer un beau ballet « nucléonique ». Et l’électricité était en fait des électrons qui circulaient donc oui, c’était à sa portée.  Mais… pourquoi elle avait cette impression de ne voir qu’une partie de son pouvoir ? Quand elle y pensait, elle avait l’impression d’être dans l’espace, de se tenir devant un satellite et de ne pas voir l’infini qui s’étendait derrière celui-ci…

- Au fait, je ne me sens pas tellement différent de la normale... tu m'expliques ce que tu voulais dire exactement par 'changer les personnalités'?

- Tu le sentiras pour de bon, après que j’aie raccroché si tu as changé ou non. Alors comment expliquer hmmmm…

Elle essaya de se rappeler ce qu’elle lui avait déjà dit par écrit et se souvient surtout de « Je ne sais pas ». Ça n’aidait pas beaucoup. Mais en même temps elle n’en savait pas grand-chose non plus, pour elle, les gens qu’elle croisait était comme ils étaient, comme s’ils étaient normaux, alors qu’ils ne l’étaient pas. S’il n’y avait pas eu ses parents…

- Mon père, par exemple. Un jour il m’a raconté comment il voyait les choses, comment il avait changé. J’ai toujours connu mon père chez nous à la maison.  Il s’est toujours occupé de tout : du ménage, de la cuisine, de mon éducation… Il a toujours été gentil, bien qu’il n’avait pas beaucoup d’autorité, il n’aimait pas beaucoup me dire non et… il n’a jamais vraiment osé contredire ma mère.

Elle marqua une pause, se rendant compte que c’était peut-être ce qui avait manqué au foyer.

- Bref, je pense que tu vois un peu le tableau ? Eh bien, quand il a connu ma mère et au moment où ils savaient qu’ils allaient m’avoir, il n’était pas comme ça. Il m’a dit qu’il travaillait dans un garage à l’époque, et à un moment comme serveur le soir dans un restau. Il tenait à subvenir à sa famille, même s’il avait une mauvaise tendance à la drogue et à l’alcool. Quand il m’a dit ça j’ai eu du mal à le croire, je n’ai… jamais imaginé mon père comme ça. Mais sur le coup, il m’a dit de ne pas m’en faire, parce que ce n’était qu’un mauvais souvenir qui s’estompait au fil du temps. Lui-même m’avouait qu’il ne savait pas comment il avait pu être comme ça. Voilà. Mais c’est un exemple, je pense que ça dépend des gens. La première fille que j’ai rencontré en arrivant ici arrivait carrément à changer de personnalité, j’ai pas trop compris comment elle faisait, son pouvoir était un élémentaire de feu, elle m’a dit que ça avait à avoir avec lui. Je sais, pour sûr, que les gens changent à mon contact, et plus ce contact est prolongé, plus le changement restera… C’est ce que j’en ai déduis de l’histoire de mon père.

Elle se tut subitement, elle avait beaucoup parlé. Elle attendait à présent sa réaction, voir si il commençait à comprendre, s’il voulait qu’elle donne plus d’exemples…
Revenir en haut Aller en bas
Kham Akuma

avatar

Messages : 1059
Date d'inscription : 28/09/2009

Feuille de personnage
Pouvoir: Contrôle des atomes, de leurs neutrons, protons et électrons
Statut: Célibataire

MessageSujet: Re: Desperate for your voice? [Kham] [Terminé]   Sam 9 Aoû - 2:18

Sorry en avance pour le pavé xD

----------------------------------------------------------------------------------------






Je l'entendis renifler doucement alors que je finissais de parler, puis je fermai les yeux pour me concentrer sur la douceur de sa voix. C'était agréable de juste discuter ainsi. Normalement, quand on rencontrait quelqu'un pour la première fois, on se parlait. Mais pas nous. Nous, c'était différent. Kelly était différente. Et comme je la respectais, ben. J'entendais sa voix pour la première fois à travers un téléphone.

Qu'est-ce que ça ferait de faire un appel vidéo, un jour, par ordinateur? Qu'est-ce que ça ferait de l'entendre parler et de la voir en même temps? Est-ce qu'elle sourirait? Est-ce qu'elle se sentirait gênée? Heureuse? En tout cas, elle sonnait heureuse à travers le téléphone.

- Oui, héhé, c’est incroyable ! J’ai encore plein de choses à découvrir et tu n’aurais pas dû me prendre deux étuis, il fallait pas. Je ne sais pas lequel choisir pour l’instant…

J'eus un petit rire.

- Ah, sorry sorry. Mais je pensais que, tant qu'à en acheter un que je n'étais pas certain que tu aimerais, autant en prendre deux. Et puis, dans le pire des cas, tu en auras un de rechange. Celui de mon téléphone est de la même couleur que mes cheveux ~

J'entendis un 'thump' dont je ne parvins pas à identifier la raison, mais ce n'était pas bien grave. Je finis par finalement lui expliquer mon pouvoir, les atomes, les molécules colorées, l'électricité. So far, c'était ce que j'en savais. Je pouvais modifier les atomes, convoyer de l'électricité, créer des couleurs. Tout ça.

Je finis aussi par lui demander ce qu'elle voulait vraiment dire par 'changer les personnalités', parce que je ne me sentais pas différent, je ne sentais pas que j'avais changé, et puis j'avais un peu de mal à comprendre la teneur exacte du changement. Elle ne mit pas long à m'expliquer.

- Tu le sentiras pour de bon, après que j’aie raccroché si tu as changé ou non. Alors comment expliquer hmmmm… Mon père, par exemple. Un jour il m’a raconté comment il voyait les choses, comment il avait changé. J’ai toujours connu mon père chez nous à la maison.  Il s’est toujours occupé de tout : du ménage, de la cuisine, de mon éducation… Il a toujours été gentil, bien qu’il n’avait pas beaucoup d’autorité, il n’aimait pas beaucoup me dire non et… il n’a jamais vraiment osé contredire ma mère.

Il y eut une pause, que je mis à profit pour changer mon téléphone d'oreille. Puis elle poursuivit:

- Bref, je pense que tu vois un peu le tableau ? Eh bien, quand il a connu ma mère et au moment où ils savaient qu’ils allaient m’avoir, il n’était pas comme ça. Il m’a dit qu’il travaillait dans un garage à l’époque, et à un moment comme serveur le soir dans un restau. Il tenait à subvenir à sa famille, même s’il avait une mauvaise tendance à la drogue et à l’alcool. Quand il m’a dit ça j’ai eu du mal à le croire, je n’ai… jamais imaginé mon père comme ça. Mais sur le coup, il m’a dit de ne pas m’en faire, parce que ce n’était qu’un mauvais souvenir qui s’estompait au fil du temps. Lui-même m’avouait qu’il ne savait pas comment il avait pu être comme ça. Voilà. Mais c’est un exemple, je pense que ça dépend des gens. La première fille que j’ai rencontré en arrivant ici arrivait carrément à changer de personnalité, j’ai pas trop compris comment elle faisait, son pouvoir était un élémentaire de feu, elle m’a dit que ça avait à avoir avec lui. Je sais, pour sûr, que les gens changent à mon contact, et plus ce contact est prolongé, plus le changement restera… C’est ce que j’en ai déduis de l’histoire de mon père.

Elle se tut subitement et je hochai la tête, même en sachant qu'elle ne me voyait pas.

- I see... So... Basically... ouais okay, je vois. La personnalité des gens se modifie, peut même devenir l'opposé de ce qu'elle était avant...

J'avais besoin de résumer le tout, plus pour moi-même que pour lui montrer que j'avais compris. En tout cas, so far, ça ne s'était pas passé avec moi. Garder le silence en sa présence et garder ses distances pour l'entendre parler, ça semblait fonctionner. J'eus un petit, uh... chuckle.

- Ça serait unfair que tu me parles de ton pouvoir et de, kind of, sa découverte, mais que je ne te parle pas de comment j'ai découvert le mien, I guess. Même si ma vie est loin d'être passionnante...

Mais elle comportait du sang. Beaucoup de sang. De vies perdues. Comment réagirait-elle?

- Écoute... j'veux pas te mentir, okay? Mais je veux que tu me promettes de ne pas me juger sur mes actions passées, en tout cas pas avant d'avoir entendu l'histoire jusqu'à la fin. All right? J'ai fait des choses mauvaises. J'en suis conscient. Mais je ne suis pas comme ça volontairement. C'était par... obligation.

Conscient que ça devenait de plus en plus louche et de plus en plus horrible de la laisser dans le vague, je soupirai.

- Pour faire court, je suis né de parents asiatiques. Mais tu m'as vu, je suis loin d'avoir l'air asiatique. Mon père a aussitôt pensé que ma mère le trompait, alors il a commencé à la battre, et tout ça. À me détester, alors que je venais d'être né. Je pense que j'avais... cinq ans? Quand il l'a tuée sous mes yeux.

Je fis une pause, me rappelant le peu dont je me souvenais de cette époque.

- Mon pouvoir s'est réveillé à ce moment-là, mais... pour être honnête, l'instant après la mort de la mère, je ne m'en souviens pas. Tout ce que je sais, c'est que, quand j'ai repris conscience, mon père était mort, son corps fumant d'un gaz jaunâtre et corrosif. Je me suis enfui, et après ça j'ai vécu dans les rues. Encore là, j'ai eu des skips... des moments où je ne me rendais plus compte de rien, et quand je reprenais conscience, les gens qui m'avaient attaqué, ben...

Pas compliqué à comprendre. J'avais tué plusieurs fois. Seulement quelques-unes de façon consciente. Le reste du temps... c'était comme si mon pouvoir agissait de lui-même...

- J'ai trouvé l'académie un soir d'hiver où il faisait à peu près -30 degrés Celsius en tendant de me rendre au Tim Horton's le plus près. Depuis ce temps-là, je n'ai pas été en grand danger, en tout cas, pas autant qu'avant. Du coup, ça fait longtemps que je n'ai pas eu de skip dans ma vie. Voilà, tu peux juger maintenant. Raccrocher immédiatement si tu as peur, ou accepter la vérité, ou juste... I dunno. Je voulais juste m'assurer que je n'allais pas te dire tout ça dans deux ans, you know. Wouldn't have been fair.

Je gardai ensuite le silence, appréhensif. Comment allait-elle réagir?











------------------------------------------------------------------------

By the way, mon idée sur son pouvoir qui fait des siennes, c'est basically Mahk, du Kham d'avant. Juste, moins présent, moins fort, pas déclenché par le suicide d'un ami, uniquement déclenché dans les situations de danger. Peut-être qu'il va être plus présent plus tard, j'sais pas trop encore, on verra xD Mais comme le pouvoir de Kham a le potentiel de manipuler la vie elle-même, puisque tout est fait d'atomes, c'est quand même plausible qu'il se retrouve avec un pouvoir 'conscient'. Bref xD
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Desperate for your voice? [Kham] [Terminé]   Sam 9 Aoû - 12:00




Kelly avait une connaissance limitée de son pouvoir, et elle s’en rendait un peu plus compte à chaque fois qu’elle rencontrait une nouvelle personne. Pour l’instant, tous ceux qu’elle avait rencontrés étaient capables de lui dire avec exactitude quelle était leur particularité, et tous maitrisait leur pouvoir, peut-être pas forcément complètement, mais elle se sentait si peu avancée en comparaison… Il fallait qu’elle l’expérimente d’après son livre « Maîtriser son pouvoir pour les nuls », mais c’était plus facile à lire qu’à faire, surtout quand on craignait les autres et leurs réactions. Elle essayait. Et en attendant se reposait sur ses expériences passées. C’est pourquoi elle raconta à Kham le témoignage de son père.

- I see... So... Basically... ouais okay, je vois. La personnalité des gens se modifie, peut même devenir l'opposé de ce qu'elle était avant...

Elle n’osa pas lui dire, mais de son point de vue c’était même ce qui arrivait à chaque fois. Elle ne le savait pas encore parce qu’elle ne l’avait jamais vécu, mais elle était aussi capable d’accentuer les traits de personnalité. Ah et il y avait autre chose aussi… Mais il s’était lancé dans autre chose, alors elle le garderait pour plus tard.

- Ça serait unfair que tu me parles de ton pouvoir et de, kind of, sa découverte, mais que je ne te parle pas de comment j'ai découvert le mien, I guess. Même si ma vie est loin d'être passionnante... Écoute... j'veux pas te mentir, okay? Mais je veux que tu me promettes de ne pas me juger sur mes actions passées, en tout cas pas avant d'avoir entendu l'histoire jusqu'à la fin. All right? J'ai fait des choses mauvaises. J'en suis conscient. Mais je ne suis pas comme ça volontairement. C'était par... obligation.

Elle avait l’impression d’avoir déjà entendu ce discours, mais après réflexion, c’était dans des circonstances vraiment différentes, alors elle se contenta d’acquiescer d’un « D’accord ». Elle attendrait la fin de l’histoire…

- Pour faire court, je suis né de parents asiatiques. Mais tu m'as vu, je suis loin d'avoir l'air asiatique. Mon père a aussitôt pensé que ma mère le trompait, alors il a commencé à la battre, et tout ça. À me détester, alors que je venais d'être né. Je pense que j'avais... cinq ans? Quand il l'a tuée sous mes yeux.

Pause. Elle retint sans le vouloir sa respiration, mais ne fit aucun bruit, après tout, elle avait promis de le laisser finir.

- Mon pouvoir s'est réveillé à ce moment-là, mais... pour être honnête, l'instant après la mort de la mère, je ne m'en souviens pas. Tout ce que je sais, c'est que, quand j'ai repris conscience, mon père était mort, son corps fumant d'un gaz jaunâtre et corrosif. Je me suis enfui, et après ça j'ai vécu dans les rues. Encore là, j'ai eu des skips... des moments où je ne me rendais plus compte de rien, et quand je reprenais conscience, les gens qui m'avaient attaqué, ben...

Toujours allongée sur son lit, elle tendit sa main libre vers le plafond et regarda ses doigts. Elle savait ce que ça faisait d’avoir un pouvoir qui touchait les autres, et elle s’en voulait suffisamment comme ça. Qu’est-ce que ça donnait de son côté ?  Si elle modifiait la vie des gens, lui…

- J'ai trouvé l'académie un soir d'hiver où il faisait à peu près -30 degrés Celsius en tendant de me rendre au Tim Horton's le plus près. Depuis ce temps-là, je n'ai pas été en grand danger, en tout cas, pas autant qu'avant. Du coup, ça fait longtemps que je n'ai pas eu de skip dans ma vie. Voilà, tu peux juger maintenant. Raccrocher immédiatement si tu as peur, ou accepter la vérité, ou juste... I dunno. Je voulais juste m'assurer que je n'allais pas te dire tout ça dans deux ans, you know. Wouldn't have been fair.

Peur ? Elle avait tout le temps peur des autres. Elle laissa retomber son bras.

- Juger… C’est quoi ? Tu veux savoir ce que j’en pense ?

Ou juste… ne rien dire ? Elle n’avait pas vraiment envie de dire ce qu’elle pensait. Parce que ce qui la choquait n’était probablement pas ce à quoi il s’attendait, parce qu’il y avait des choses qui lui semblaient normales, alors qu’il disait avoir fait des choses mauvaises. Elle ne savait pas distinguer si nettement entre le « bien » et le « mal »… Mais il avait été honnête avec elle, ça ne serait unfair de ne pas l’être en retour.

- Je ne vois pas pourquoi c’est mal… Tu te bats pour vivre, tu es libre... Si tu me demandes si j’ai peur, oui j’ai peur. J’ai tout le temps peur. Mais pas au téléphone. J’arrive pas à croire tout ce que tu peux faire avec ton pouvoir. Et si jamais tu skip encore tu pourras me le dire, je peux pas faire grand-chose pour t’aider mais, hey, qui sait, je t’ai promis d’être là et d’écouter.

Ça allait encore sonner comme un changement de sujet, mais quelque chose d’autre avait attiré son attention.

- Hé mais… Du coup t’as jamais été à l’école toi non plus ?!
Revenir en haut Aller en bas
Kham Akuma

avatar

Messages : 1059
Date d'inscription : 28/09/2009

Feuille de personnage
Pouvoir: Contrôle des atomes, de leurs neutrons, protons et électrons
Statut: Célibataire

MessageSujet: Re: Desperate for your voice? [Kham] [Terminé]   Dim 10 Aoû - 3:57

[C'est good, Kham a beaucoup parlé xD]



J'ignorais comment elle allait réagir. Elle savait la vérité sur moi, à présent. Sur ma vie souillée de sang. De gens morts. De mon pouvoir qui faisait des siennes, même si je semblais le contrôler parfaitement la plupart du temps... J'avais peur de la faire fuir. Mais je ne pouvais pas lui cacher ça. C'était trop important et, tant qu'à la faire fuir, autant la faire fuir maintenant alors qu'on ne se connaissait pas beaucoup. Ça ferait moins mal que de perdre une amie très proche...

- Juger… C’est quoi ? Tu veux savoir ce que j’en pense ?

Je ne sus quoi répondre. Juger, dans le sens de... elle pouvait juger à présent si elle fuyait ma présence, ou si elle acceptait mon passé tel qu'il était. Savoir ce qu'elle en pensait réellement, c'était un bonus. Je voulais surtout savoir si elle allait me fuir ou non. Si j'allais de nouveau me retrouver seul.

- Je ne vois pas pourquoi c’est mal… Tu te bats pour vivre, tu es libre... Si tu me demandes si j’ai peur, oui j’ai peur. J’ai tout le temps peur. Mais pas au téléphone. J’arrive pas à croire tout ce que tu peux faire avec ton pouvoir. Et si jamais tu skip encore tu pourras me le dire, je peux pas faire grand-chose pour t’aider mais, hey, qui sait, je t’ai promis d’être là et d’écouter.

Je ne pus retenir un sourire et un petit rire heureux.

- Glad you think so, then. J'ai pas demandé à être comme ça... toi non plus, d'ailleurs. Je t'en parlerai si je skip de nouveau, mais... ça n'arrivera probablement pas à moins que je ne sois en grand danger à nouveau. Mais je t'en parlerai, promis. Si jamais tu as besoin de parler, tu feras de même, right? Je ferai aussi de mon mieux pour t'aider.

Et puis, soudain, il y eut ce qui me sembla être un changement de sujet, mais qui, en fait, après réflexion, n'était pas un si gros changement que ça.

- Hé mais… Du coup t’as jamais été à l’école toi non plus ?!

J'eus un petit rire. Elle avait bien compris cette partie, en tout cas. Je n'avais jamais été à l'école.

- You're right about that. J'ai appris à lire par moi-même, pareil pour compter... et pareil pour le tableau périodique, qui m'as permis, en l'apprenant par coeur, d'utiliser mon pouvoir pour beaucoup de choses utiles. Puis après j'ai aussi appris à analyser la composition atomique des objets, ce qui m'a aidé à apprendre... mais pour le reste, je n'ai jamais mis les pieds dans une école. À part l'académie, et l'université? To be honest, je n'ai aucune idée de comment j'ai réussi à me retrouver là... je pense pas avoir skippé juste avant... j'étais probablement vraiment fatigué et je me suis endormi là en pensant avoir trouvé un endroit confortable...

Yep...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Desperate for your voice? [Kham] [Terminé]   Dim 10 Aoû - 12:03

Kelly n’avait pas été élevée normalement. Ses parents avaient essayé, mais c’était une illusion. Si elle comprenait bien que tuer restait un acte désespéré et sans retour en arrière possible, en quoi était-ce mal, quand c’était pour se défendre et survivre ? Dans la nature, ce genre de choses arrivait tout le temps, et on appelait ça l’instinct de survie. Elle en venait presque à admirer cette capacité, car si elle possédait l’instinct de survie, elle n’avait pas les moyens de l’utiliser.

Enfin, elle avait dit ce qu’elle pensait sur le moment à Kham, et ça eut l’air de lui faire plaisir, puisqu’elle entendit son rire au téléphone.

- Glad you think so, then. J'ai pas demandé à être comme ça... toi non plus, d'ailleurs. Je t'en parlerai si je skip de nouveau, mais... ça n'arrivera probablement pas à moins que je ne sois en grand danger à nouveau. Mais je t'en parlerai, promis. Si jamais tu as besoin de parler, tu feras de même, right? Je ferai aussi de mon mieux pour t'aider.

Non… Ils ne l’avaient pas demandé. Enfin, dans son cas à elle, c’était sa mère qui l’avait demandé, même si le résultat était probablement légèrement différent de ce qu’elle avait imaginé à l’origine. Quant à lui téléphoner pour parler si elle en avait besoin, elle essaierait, mais ça lui ferait bizarre : elle avait tendance à poser plus de question sur les autres qu’à s’ouvrir.

- Hé mais… Du coup t’as jamais été à l’école toi non plus ?!

- You're right about that. J'ai appris à lire par moi-même, pareil pour compter... et pareil pour le tableau périodique, qui m'as permis, en l'apprenant par coeur, d'utiliser mon pouvoir pour beaucoup de choses utiles. Puis après j'ai aussi appris à analyser la composition atomique des objets, ce qui m'a aidé à apprendre... mais pour le reste, je n'ai jamais mis les pieds dans une école. À part l'académie, et l'université? To be honest, je n'ai aucune idée de comment j'ai réussi à me retrouver là... je pense pas avoir skippé juste avant... j'étais probablement vraiment fatigué et je me suis endormi là en pensant avoir trouvé un endroit confortable...

Son insouciance la fit sourire. S’endormir, dans un endroit inconnu, juste parce qu’il était confortable ?

- Toi, vraiment… Le genre de truc que je ne pourrais jamais faire.

Et la raison était évidente. Elle trouvait aussi incroyable qu’il ait tout appris tout seul, mais finalement ne le dit pas, ça devait s’entendre dans sa voix de toute façon.

- C’était la première fois que j’allais à l’université moi aussi ! Et comme ça s’est bien passé je ne regrette pas. Par contre pour les cours ici, je ne sais pas trop comment je vais faire… J’ai beaucoup plus de chances d’être interrogée par le prof, ou même par quelqu’un d’autre… Alors, je n’ai pas trop envie d’y aller…

C’était peut-être le bon moment pour lui dire…

- Parce que, je ne sais jamais comment la personne en face de moi va réagir.

Elle lui avait déjà dit par écrit qu’elle avait « peur des réactions des autres », il était temps de développer. Un peu.

- Le pire c’est quand… Quand la personne adore le changement que je lui apporte, à un point où on a tendance à vouloir me garder pour soi, pour tout le temps rester celui ou celle qu’on veut être. Plus fort, plus assuré, plus… Enfin, les possibilités sont nombreuses.

Parce que, quand on a un adorable diffuseur de changement tant attendu, c’était mieux de le garder pour soi, non ?
Revenir en haut Aller en bas
Kham Akuma

avatar

Messages : 1059
Date d'inscription : 28/09/2009

Feuille de personnage
Pouvoir: Contrôle des atomes, de leurs neutrons, protons et électrons
Statut: Célibataire

MessageSujet: Re: Desperate for your voice? [Kham] [Terminé]   Dim 10 Aoû - 17:58

Je n'avais jamais été à l'école. C'était bien comme ça, j'avais appris par moi-même, au final, sans avoir à m'asseoir dans une classe devant un prof nul à faire des exercices peu utiles... Par contre, du coup, je n'avais jamais mis les pieds dans une 'vraie' école avant aujourd'hui... et je n'avais aucune idée de comment j'y étais arrivé, mais bon. Je ne pus m'empêcher de sourire en entendant son propre sourire dans sa voix.

- Toi, vraiment… Le genre de truc que je ne pourrais jamais faire.
- C'est pas recommandé non plus, hein.
- C’était la première fois que j’allais à l’université moi aussi ! Et comme ça s’est bien passé je ne regrette pas. Par contre pour les cours ici, je ne sais pas trop comment je vais faire… J’ai beaucoup plus de chances d’être interrogée par le prof, ou même par quelqu’un d’autre… Alors, je n’ai pas trop envie d’y aller… Parce que, je ne sais jamais comment la personne en face de moi va réagir.

So that was why. Puisque son pouvoir modifiait les autres ainsi... Si quelqu'un lui parlait...

- Le pire c’est quand… Quand la personne adore le changement que je lui apporte, à un point où on a tendance à vouloir me garder pour soi, pour tout le temps rester celui ou celle qu’on veut être. Plus fort, plus assuré, plus… Enfin, les possibilités sont nombreuses.

Je me passai une main dans les cheveux, me penchant vers l'arrière sur ma chaise, les pieds appuyés sur mon lit.

- Je vois... look, les autres cours, c'est à l'académie, non? À MA? Alors les profs vont être au courant du fait que tu as un pouvoir. Ils ont probablement même une liste de tout le monde avec chaque pouvoir écrit et les conditions d'activation du pouvoir, s'il y en a... alors ça, au moins, ça devrait aller, non?

Je regardai dehors, observant quelques élèves qui s'entraînaient sous les encouragements d'un prof qui n'avait même pas l'air humain. Ça, c'était normal, à l'académie. Alors un pouvoir qui modifiait les personnalités... ça paraissait presque banal à côté. Presque, hein.

- Puis, pour les autres élèves... écoute, si tu veux, je peux t'accompagner à un de tes cours, m'assurer que tout va bien, te soutenir. Perso, je vais pas en classe, alors j'ai du temps libre en masse.

Ça sonnait un peu paresseux, de dire que je n'allais pas aux cours... bon, j'avoue, j'étais paresseux. So what. Je n'avais pas besoin de travailler dans la société pour vivre, je n'avais pas vraiment d'intérêt très important à part le contrôle de mon pouvoir...

- So... si tu veux un peu de soutien, I'll be there for ya, all right? Mais juste si tu veux. Si tu préfères essayer d'y aller seule, c'est ton choix. Mais sache juste que ça ne me dérangerait pas de te tenir compagnie et d'essayer de t'aider de mon mieux.

Je ne savais pas trop ce qui serait le mieux. Qu'elle tente d'y aller seule, au risque de devoir parler, changeant ainsi la personnalité des autres, ou que j'essaie de sneak in et de lui servir de bodyguard social pour au moins la première journée?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Desperate for your voice? [Kham] [Terminé]   Mar 12 Aoû - 15:47

L’université. Kelly n’avait parlé à personne, avait fait de la biologie et en prime c’était fait un ami. Si seulement toutes les journées se passaient comme ça… C’était peut-être ça d’être normale, de ne pas avoir ce pouvoir qui lui dictait sa vie et ses gestes ?

Elle lui avait fait part de ses craintes concernant les autres cours, et des cas extrêmes que son pouvoir engendrait. Heureusement, ça ne se passait pas toujours comme ça, mais quand ça l’était, c’était assez horrible et marquant.

- Je vois... look, les autres cours, c'est à l'académie, non? À MA? Alors les profs vont être au courant du fait que tu as un pouvoir. Ils ont probablement même une liste de tout le monde avec chaque pouvoir écrit et les conditions d'activation du pouvoir, s'il y en a... alors ça, au moins, ça devrait aller, non?

Elle ouvrit soudainement de grands yeux. Elle n’y avait pas pensé. Il faut dire aussi que ses parents lui avaient répété toute sa vie que l’école n’était pas faite pour elle, et les arguments étaient nombreux. Elle avait juste oublié qu’elle n’était pas dans une école normale, avec des profs normaux. Kham pouvait bien avoir raison… Mais en même temps le seul moyen de le vérifier était d’aller en cours ou de le demander directement à un des membres de l’administration.

- Puis, pour les autres élèves... écoute, si tu veux, je peux t'accompagner à un de tes cours, m'assurer que tout va bien, te soutenir. Perso, je vais pas en classe, alors j'ai du temps libre en masse. So... si tu veux un peu de soutien, I'll be there for ya, all right? Mais juste si tu veux. Si tu préfères essayer d'y aller seule, c'est ton choix. Mais sache juste que ça ne me dérangerait pas de te tenir compagnie et d'essayer de t'aider de mon mieux.

'Cuz you're there for me too...?
What it's like to be me
Someone to face the day with
Make it through all the rest with
Someone I'll always laugh with
Even at my worst I'm best with you

Right?

Kham avait de bonnes idées. Le téléphone, venir avec elle en cours et s’assurer que tout se passe bien. Elle sentait que ce serait un ami précieux, mais pourrait-elle lui rendre la pareille ? Peut-être pas… Sa proposition était quand même tentante. Elle aimait bien sa liberté ici, faire des choix seule et ne pas dépendre de quelqu’un pour ça. Elle ne voulait pas qu’i l’accompagne à tous ses cours, mais au premier ou à un seul… Pourquoi pas. Il faudrait qu’elle y réfléchisse.

Elle prit une bonne inspiration avant de répondre :

- Je sais pas… Ça va sûrement dépendre… de ce que j’arrive à surmonter en premier, ma peur d’aller en cours ou ma peur de te parler en face à face. D’ailleurs si ça se trouve, peut-être qu’à ce moment-là tu ne voudras plus m’aider.

Quelqu’un lui avait pourtant déjà dit que « Ce n'est pas ton pouvoir qui me dicte ce que je dois faire, ce sont mes choix. », mais elle n’y croyait qu’à moitié encore.

- Mais tu fais quoi de tes journées alors, si tu ne vas pas en classe ?

Probablement tuer le temps, d’une manière ou d’une autre, mais elle était quand même curieuse de savoir.



Revenir en haut Aller en bas
Kham Akuma

avatar

Messages : 1059
Date d'inscription : 28/09/2009

Feuille de personnage
Pouvoir: Contrôle des atomes, de leurs neutrons, protons et électrons
Statut: Célibataire

MessageSujet: Re: Desperate for your voice? [Kham] [Terminé]   Mer 13 Aoû - 0:34

Spoiler:
 

------------------------------------------------------------------------------------------

Je lui avais proposé de l'accompagner à un cours, probablement le premier, afin qu'elle ne soit pas obligée de parler et, ainsi, d'influencer le reste de la classe.

- Je sais pas… Ça va sûrement dépendre… de ce que j’arrive à surmonter en premier, ma peur d’aller en cours ou ma peur de te parler en face à face. D’ailleurs si ça se trouve, peut-être qu’à ce moment-là tu ne voudras plus m’aider.

Je fronçai les sourcils. Qui avait dit qu'on aurait déjà parlé en face, d'ici-là? On pouvait s'écrire, le prof pouvait parler, poser une question, et si Kelly connaissait la réponse, elle pourrait l'écrire et me la donner. Surtout que, si elle me parlait en classe, les autres élèves l'entendraient aussi...

- Look, you do what you feel like doing, okay? Even if we've spoken before going in your class, we won't speak there, right? Or else people will hear, and be influenced by your power. So I guess it can still work even if we haven't spoken before... doesn't it?

J'avais finalement décidé de commencer à lui parler en anglais. C'était clair pour moi qu'elle parlait anglais, avec un accent anglais, même si on semblait se comprendre même quand je parlais en français. Mais comme je me débrouillais pratiquement aussi bien en français qu'en anglais...

- And if we've spoken before, well. Who knows how I'll react then. But maybe it won't affect me too much. Maybe. Just maybe. I dunno, I can't see myself being much different. I'm way too lazy to be ~

Elle me demanda alors ce que je faisais pendant mes journées, since I didn't go to class. Ben... je dormais... je me promenais... je découvrais...

- Not much, I guess? I spend a lot of time sleeping. And some of it eating. The rest of the time, I wander, I guess. I find new stuff. New people. I discover more about my power...

J'eus un petit rire.

- To be honest, I don't have much ambition in life... if I can manage, live happily, sing to the moon and write poetry for the stars, I'll be fine with it. What about you? What kind of ambition do you have in life?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Desperate for your voice? [Kham] [Terminé]   Mer 13 Aoû - 12:47





Will she want to be alone to face her first class or not? She will think about it. One step after another. For now she was still afraid of this tiny room, full of people around her, with or without someone to be there for her.
She didn’t know why, there was no sensible explanation to it, but it seemed to her that if Kham went with her in class, somehow they would speak. Not in class nope, they tried it today in the hall and things went good. But before or after class… She wasn’t dumb, her lips weren’t sealed – and same goes for Kham – it isn’t handy, who knows what could happen. She’s spent all her life pretending she was mentally retarded in front of other people, maybe she was kind of tired to do it.

- Look, you do what you feel like doing, okay? Even if we've spoken before going in your class, we won't speak there, right? Or else people will hear, and be influenced by your power. So I guess it can still work even if we haven't spoken before... doesn't it? And if we've spoken before, well. Who knows how I'll react then. But maybe it won't affect me too much. Maybe. Just maybe. I dunno, I can't see myself being much different. I'm way too lazy to be ~

She chuckled and crossed her fingers hoping he was right.

- I don’t know for now… I’ll think about it, but thanks anyways.

She smiled even if he wasn’t able to see it, then her curiosity took over and she asked what he was doing in his free time… which he had a lot.

- Not much, I guess? I spend a lot of time sleeping. And some of it eating. The rest of the time, I wander, I guess. I find new stuff. New people. I discover more about my power...

She chuckled again.

Like a cat.

Well at least like what she thought a cat would do all day long. She didn’t have pets but read a lot about them.

- To be honest, I don't have much ambition in life... if I can manage, live happily, sing to the moon and write poetry for the stars, I'll be fine with it. What about you? What kind of ambition do you have in life?

- You write poetry??! But why for the stars and not for people? Oh and same goes for singing: why for the moon and not people? You’re not a wolf…

And now a wolf…

Realizing that she answered his questions with more ones, she quickly carried on:

- Sorry, hum, for as long as I can remember, I’ve always felt at ease with animals. The complete opposite of what I feel with humans… So when I was young, I dreamt about living in the woods, but… Well, to be more “down-to-earth” I just want to work with animals. A vet or a scientist, I don’t know. Just… be with them.

Because she can't affect them…
Revenir en haut Aller en bas
Kham Akuma

avatar

Messages : 1059
Date d'inscription : 28/09/2009

Feuille de personnage
Pouvoir: Contrôle des atomes, de leurs neutrons, protons et électrons
Statut: Célibataire

MessageSujet: Re: Desperate for your voice? [Kham] [Terminé]   Jeu 14 Aoû - 1:05

Spoiler:
 

---------------------------------------------------------------

Elle était curieuse de mon emploi du temps. Avec raison d'ailleurs, considérant le fait que je n'allais purement et simplement pas en cours. Je lui expliquai donc que je passais mon temps entre mes besoins vitaux et, well... quelques promenades ici et là. Et, comme j'étais une personne honnête, je crus aussi bon de lui expliquer que je n'avais pas beaucoup d'ambition par rapport à mon futur. Poèmes, chansons, relaxation, je voulais juste prendre la vie comme elle allait s'amener. Et éviter de compliquer les choses, en gros. Sa réaction fut pratiquement immédiate, et elle me fit rire un peu.

- You write poetry??! But why for the stars and not for people? Oh and same goes for singing: why for the moon and not people? You’re not a wolf…

Je n'eus pas le temps de lui répondre, mais son commentaire par rapport au loup me fit sourire. Right, je n'étais pas un loup. Mais j'enviais les loups, les chats, les animaux en général. Ils parlaient à la nature, vivaient en harmonie avec elle, et ils n'avaient pas à se presser pour satisfaire les envies de la communauté...

Probablement qu'elle s'était déjà rendue compte qu'elle n'avait pas répondu à ma question, puisqu'elle se dépêcha de poursuivre.

- Sorry, hum, for as long as I can remember, I’ve always felt at ease with animals. The complete opposite of what I feel with humans… So when I was young, I dreamt about living in the woods, but… Well, to be more “down-to-earth” I just want to work with animals. A vet or a scientist, I don’t know. Just… be with them.

Je hochai la tête pensivement. Right. Work with animals...

- That's a nice ambition. I'm sure you'll manage to fulfill your wish.

I really meant it. Après tout, il n'y avait pas de raison pour que ça ne fonctionne pas. Si elle travaillait pour réussir, elle y parviendrait. Elle avait plus de motivation que moi. C'était quelque chose que j'admirais, la motivation, sans pour autant parvenir à en avoir moi-même.

- Oh, and to answer your questions... yeah, I write poetry. Both in French and in English. And yes, I do sing. For the stars and the moon because they're usually the only ones who'll listen to me in such a f*cked up world...

J'eus un sourire narquois. C'était vrai... dans un monde où les artistes étaient considérés comme étant des 'losers', dans un monde où seuls les riches étaient considérés comme des 'winners', personne ne s'arrêtait pour écouter un 'p'tit jeune' qui ne cherchait pas à devenir riche, mais qui voulait simplement vivre sa passion.

- I'm not especially good at it or anything, if you were wondering. I just... like doing it. It makes me feel at ease. It makes me think. Consider things in life. You know, all that good stuff. I like spending entire nights just thinking and smiling while looking at the stars and feeling the night breeze on my skin. If you want, maybe... the first time we'll talk face to face, maybe it could be during that time. Just... you know. Going on the rooftop of the school and lying down there and looking at the stars, and getting to know each other for real.

Je haussai les épaules doucement et changeai mon téléphone d'oreille, puisqu'il commençait à me la chauffer un peu trop à mon goût.

- But that's your decision to make. And it won't be now, of course. I'll make sure we know each other enough before doing that, so you can know whether my personality has changed a lot or not. Maybe it'll make me less lazy? I don't mind being lazy though...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Desperate for your voice? [Kham] [Terminé]   Sam 16 Aoû - 12:49





“For the moon and the stars”. Kelly was pretty surprised by it, and it was shown by her quick reaction. It seemed so lonely… How could he want to be so lonely when he could be sharing it with someone so freely? Anyways, she didn’t stop there and explained what her “ambitions” in life were. Which weren’t that amazing in fact, lots of children dream to be a vet somehow. She was just trying to find a place where she would be at ease, where her problems would be at their tiniest.

- That's a nice ambition. I'm sure you'll manage to fulfil your wish.

She smiled, pleased to have someone believing in her. She hoped to fulfil it, and at least, she was happy when the administration told her she had all requirements needed to take biology at Nariyu university.

- Oh, and to answer your questions... yeah, I write poetry. Both in French and in English. And yes, I do sing. For the stars and the moon because they're usually the only ones who'll listen to me in such a f*cked up world...

Ah. That changed everything and somehow, it was kind of sad…

- I'm not especially good at it or anything, if you were wondering. I just... like doing it. It makes me feel at ease. It makes me think. Consider things in life. You know, all that good stuff. I like spending entire nights just thinking and smiling while looking at the stars and feeling the night breeze on my skin. If you want, maybe... the first time we'll talk face to face, maybe it could be during that time. Just... you know. Going on the rooftop of the school and lying down there and looking at the stars, and getting to know each other for real.

She smiled again. She was more day than night, more lying under the trees and watching sunlight trickling through the leaves, being lulled by their waves as the wind gently blows… Night was colder than day. Furthermore, sneaking out of the house during the night was forbidden. She did it once, but she felt small, alone, empty. Nevertheless, she could try it again, especially if she wouldn’t be alone.

- But that's your decision to make. And it won't be now, of course. I'll make sure we know each other enough before doing that, so you can know whether my personality has changed a lot or not. Maybe it'll make me less lazy? I don't mind being lazy though...

She chuckled, but kind of nervously. She wished not to change him into something he didn’t want, although she couldn’t control it. She just hoped he wouldn’t despise her for doing it…

- If you change, it won’t be forever and if you don’t like it then… Well… I won’t do it anymore.

And by “she won’t do it anymore”, she meant that she would not speak to him face to face anymore, to prevent that change.

- But I agree. I’d like to go on the rooftop with you someday. When we will feel like ready to go. And until then… Do you think your hair is blue because of your power?

What? It’s not a random question, didn’t he say that they should “know each other enough”?
In the meantime, she moved on her bed, trying to find another posture.
Revenir en haut Aller en bas
Kham Akuma

avatar

Messages : 1059
Date d'inscription : 28/09/2009

Feuille de personnage
Pouvoir: Contrôle des atomes, de leurs neutrons, protons et électrons
Statut: Célibataire

MessageSujet: Re: Desperate for your voice? [Kham] [Terminé]   Sam 16 Aoû - 18:26

Spoiler:
 

-------------------------------

J'eus un sourire à la pensée qu'elle me rendrait peut-être travaillant, soudainement. Meh. Ça me ferait étrange une fois que je ne serais plus sous l'emprise de son pouvoir...

- If you change, it won’t be forever and if you don’t like it then… Well… I won’t do it anymore.

Je haussai doucement les épaules, même en sachant qu'elle ne me voyait pas.

- Honestly... I think I'm even too lazy to mind that, hehe ~ I don't really care if I suddenly get, uh...

Travaillant. J'avais un soudain blanc de mémoire. Je me rappelai soudain qu'elle comprendrait quand même, à cause du sortilège de traduction, et j'eus un petit rire.

- I don't really care if I suddenly become 'travaillant'. Hard-worker? m'essayai-je alors que mon cerveau se remettait à fonctionner. It'll happen, it'll happen. We don't have any control over this, and we'll see afterwards if I mind the changes or not. But I'm pretty sure I won't really mind.

Comme je le lui avais dit, j'étais probablement trop paresseux pour que je prenne la peine de m'en soucier... Par contre, sa question d'après me fit rire.

- But I agree. I’d like to go on the rooftop with you someday. When we will feel like ready to go. And until then… Do you think your hair is blue because of your power?
- I have no idea! But maybe. Who knows? I can't really analyze my own molecules to know why the ones in my hair are blue. But I'm pretty sure I would've been born 'normal' if I hadn't had a power. All of them, all of those 'normal' people... they have the same hair colors, they look like their parents, all of that. Genetics. But espers... we don't, usually.

J'inclinai la tête sur le côté, soupirant doucement. J'ignorais pourquoi on naissait différents, mais je savais, en revanche, que cette différence créait souvent un sentiment de rejet immédiat. Rejet des parents, rejet de la société... on passait pour des 'étranges', alors qu'on n'avait jamais demandé à être différents.

- What I know for sure is that people automatically assume that I'm weird when they see my hair. You know what's funny? I've read that somewhere. 'Show a prehistoric man technology, he'll think it's magic. Show a modern man magic, he'll think it's technology'. Clever, right? Most peeps assume I'm dying my hair. And when I accidentally use some of my powers, most of them think that there's a hidden machine somewhere.

C'était la raison pour laquelle je pouvais me permettre de faire apparaître de l'argent sans me soucier des lois... Personne ne pouvait trouver de preuves contre moi. J'étais heureux qu'on n'était pas dans le temps des chasseurs de sorciers/sorcières, où on condamnait les gens sans raison apparente...

- You know, the 'easy money'? Nobody amongst them would suspect me of making that without any machine. If they were to think of me as a suspect, they'd try finding my home, which they can't since they're 'normal' and the Academy is invisible to 'normal' people, and if they did manage to find it, they wouldn't have any proof against me... it's the same for just about everything else. I've read old newspapers about those times around my parents' death. They understood the basics of what happened to my mom, but none of them could understand what had happened with my father. They knew the gas that had been used on him, but they had no idea how it had been used...

Je secouai la tête. Mieux valait ne pas trop parler de ça.

- But enough talk about me. What about you? Why do you think your hair is pink? Do you think your power had other effects on your body?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Desperate for your voice? [Kham] [Terminé]   Mer 27 Aoû - 3:38





Kelly was born with an innocent heart. Of course, innocent doesn’t mean that it can’t be changed. It also doesn’t mean that she would give herself completely for any good cause. She just learnt how her parents taught her to behave. Let’s just say she wouldn’t do any serious harm by herself, and if only she could choose how changing people around her, she would do as it pleased everyone, not to create chaos. However, it would be too powerful for a fallout. And a curse is not a curse if it doesn’t badly interfere with innocent people life.

- Honestly... I think I'm even too lazy to mind that, hehe ~ I don't really care if I suddenly get, uh...

Pause. If he suddenly get…?

- I don't really care if I suddenly become 'travaillant'. Hard-worker?

Kelly agreed even if it was kind of weird for her to hear the word two times, due to the translation spell. But she knew the first one wasn’t in English, just as she figured that Kham was completely speaking in English now. She couldn’t explain how she knew though.

- It'll happen, it'll happen. We don't have any control over this, and we'll see afterwards if I mind the changes or not. But I'm pretty sure I won't really mind.

And she was so tempted to believe him. Why? Just because he didn’t mind not talking to her in the hall. Just as he didn’t mind being a “phone friend” with her.
Changing the subject, she asked another question out of curiosity, question that she often asked herself when she was younger.

- I have no idea! But maybe. Who knows? I can't really analyze my own molecules to know why the ones in my hair are blue. But I'm pretty sure I would've been born 'normal' if I hadn't had a power. All of them, all of those 'normal' people... they have the same hair colors, they look like their parents, all of that. Genetics. But espers... we don't, usually.

Did she look like her parents? She has never thought about it, never made the comparison. And the only thought that she could possibly have shared features with those people made her shiver.

- What I know for sure is that people automatically assume that I'm weird when they see my hair. You know what's funny? I've read that somewhere. 'Show a prehistoric man technology, he'll think it's magic. Show a modern man magic, he'll think it's technology'. Clever, right? Most peeps assume I'm dying my hair. And when I accidentally use some of my powers, most of them think that there's a hidden machine somewhere. You know, the 'easy money'? Nobody amongst them would suspect me of making that without any machine. If they were to think of me as a suspect, they'd try finding my home, which they can't since they're 'normal' and the Academy is invisible to 'normal' people, and if they did manage to find it, they wouldn't have any proof against me... it's the same for just about everything else. I've read old newspapers about those times around my parents' death. They understood the basics of what happened to my mom, but none of them could understand what had happened with my father. They knew the gas that had been used on him, but they had no idea how it had been used... But enough talk about me. What about you? Why do you think your hair is pink? Do you think your power had other effects on your body?

Did people think she was weird because of her hair? She didn’t know really. People thought she was weird because of her situation. Having pink hair may have just been part of her madness.
But to answer his last question, she quickly looked at her own body.

- I don’t think it has other effects… None that I know.

None apparent, in any case.

- But I’ve been thinking about it, and I’m quite sure my hair is pink because of my power. Like you said it’s not “normal”, so I guess this is an explanation. But sometimes… Sometimes I feel like it’s attracting people. Like it makes them focus on me.

First time for her telling someone else how she felt about her, her appearance, so she covered her eyes with her arm while she carried on.

- I think of it as a… uh… a trap. You know those plants that smell good just to trap flies? Well, I’m a pink plant. Will it or not, people keep talking to me… I know human beings in general are social and like to have interaction with each other, I’m just saying that… If I had dark hair I would have fewer difficulties. And after all… I’m a fallout. It’s a strong and ancient magic that made me this way.
Revenir en haut Aller en bas
Kham Akuma

avatar

Messages : 1059
Date d'inscription : 28/09/2009

Feuille de personnage
Pouvoir: Contrôle des atomes, de leurs neutrons, protons et électrons
Statut: Célibataire

MessageSujet: Re: Desperate for your voice? [Kham] [Terminé]   Ven 29 Aoû - 1:40

C'est good, c'était juste une remarque Wink Pour le 'fallout' j'sais pas trop non plus, mais je comprends l'idée, yep ~
_____________________________________

Hard-working, Kham. Hard-working. Such an idiot.

Je secouai la tête quand mon cerveau se remit enfin à fonctionner correctement, et je lui expliquai ensuite ce que je savais de mon pouvoir et des conséquences de celui-ci sur mon corps et la perception des gens à mon égard. Celle-ci était évidemment différente de si j'avais eu ce pouvoir et cette apparence à une autre époque...

Je lui demandai ensuite si son pouvoir à elle avait eu d'autres effets que la couleur de ses cheveux. Selon elle...

- I don’t think it has other effects… None that I know. But I’ve been thinking about it, and I’m quite sure my hair is pink because of my power. Like you said it’s not “normal”, so I guess this is an explanation. But sometimes… Sometimes I feel like it’s attracting people. Like it makes them focus on me. I think of it as a… uh… a trap. You know those plants that smell good just to trap flies? Well, I’m a pink plant. Will it or not, people keep talking to me… I know human beings in general are social and like to have interaction with each other, I’m just saying that… If I had dark hair I would have fewer difficulties. And after all… I’m a fallout. It’s a strong and ancient magic that made me this way.

Je penchai la tête sur le côté en l'écoutant, attentif. Comme une plante carnivore, uh? Comme un piège destiné à attirer les humains pour ensuite modifier leur personnalité...? Je hochai la tête, même si elle ne me voyait pas. C'était plus pour moi-même que pour elle de toute façon. Un réflexe.

- So... your power turned you into a trap? Sorta? Making you have hair that is considered 'weird' by society and all...

Et attirant ainsi la curiosité des autres, qui ne pouvaient alors pas s'empêcher d'aller lui parler... Je fronçai les sourcils quand elle mentionna une magie ancienne.

- A magic? So... you would've been born without any power/curse/thing otherwise? Wow... that's... special. I mean, I've never heard of anyone actually knowing why they were born like this...

Moi-même, je l'ignorais. La plupart des gens avec qui j'avais parlé l'ignoraient aussi... ou alors ils savaient que c'était normal pour eux d'être nés ainsi, ayant un parent d'une race magique. Des trucs du genre. Mais c'était différent pour Kelly, il semblait. Elle était née de parents normaux, comme moi, sauf qu'elle, elle savait la raison pour laquelle elle était ainsi...

Un peu perdu dans mes pensées, je me fis apparaître un verre d'eau duquel je pris une gorgée, avant de poursuivre.

- Other than that, I know what you mean... You're probably right in thinking that it'd be easier to avoid talking to people if you had 'normal' hair. I probably wouldn't have sent you a message in the auditorium hall thingy earlier if you had had blonde, or brown, or black hair. I wouldn't have assumed that you were somewhat like me.

J'eus un petit rire, avec un sourire qui s'ensuivit. Elle ne pouvait pas me voir, mais ça s'entendait probablement dans ma voix.

- Do you think you would've spoken to me if you hadn't had this power? Just curious. Oh, right, speaking of curiosity. Think we could play a truth game, sorta? Not truth or dare, just... truth. Like... just about what we're doing now, but with the exact purpose of knowing more about each other. Like this, if you know more about me, you'll know how much I'll have changed when we'll meet face to face. And if I know more about you, well... it'll be nice, overall. Because you're a really cool person, Kelly. I mean it.

Même si on ne s'était parlé qu'au téléphone, je sentais qu'elle était une bonne personne avec qui je m'entendrais bien. C'était le genre d'impression qu'elle me donnait. Elle pourrait devenir une bonne amie, je le sentais.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Desperate for your voice? [Kham] [Terminé]   Lun 1 Sep - 6:31

So she explained her theory of her being like a carnivorous plant. She didn’t eat people, but she thought it was a good comparison… and she’s been trying to find other ones, only this one seemed good enough… Maybe because of her biologist part.
It was tough for her to share those thoughts with someone. She was afraid of being called paranoid and told that she should enjoy to have such pretty hair that suited her like a princess, as her father often did.

- So... your power turned you into a trap? Sorta? Making you have hair that is considered 'weird' by society and all...

Yep. Well, thankfully, no one ever told her that she was weird – thanks Magical Academy and its wizarding world – but she knew that one cannot have natural pink hair.

- A magic? So... you would've been born without any power/curse/thing otherwise? Wow... that's... special. I mean, I've never heard of anyone actually knowing why they were born like this...

She couldn’t help but to blurt out:

- Yeah… My mother made a wish and that wish was granted by… Well I don’t know who or what granted her wish, but she was told that “All magic comes with a price”. Seems like I’m that price.

She read a lot of stories about jinns who can grant wishes but it always came with consequences, and usually not the lovable/peaceful ones, although she didn’t know if she was actually “created” by a jinn. She was never able to make her mother talk about that day of her life.

- Other than that, I know what you mean... You're probably right in thinking that it'd be easier to avoid talking to people if you had 'normal' hair. I probably wouldn't have sent you a message in the auditorium hall thingy earlier if you had had blonde, or brown, or black hair. I wouldn't have assumed that you were somewhat like me.

Her heartbeat suddenly rose with a bit of happiness, and a bit of surprise. She wasn’t paranoid!

- Do you think you would've spoken to me if you hadn't had this power? Just curious. Oh, right, speaking of curiosity. Think we could play a truth game, sorta? Not truth or dare, just... truth. Like... just about what we're doing now, but with the exact purpose of knowing more about each other. Like this, if you know more about me, you'll know how much I'll have changed when we'll meet face to face. And if I know more about you, well... it'll be nice, overall. Because you're a really cool person, Kelly. I mean it.

She didn’t know what was the truth or dare game [HRP : moi si, hein xD], but she understood “truth”. So it was time to stop about general questions and to start with more personal ones. At least… That was how she understood it. She smiled unconsciously. Usually flattery doesn’t have the same effect on her than it has on other girls. Her father kept saying too often that she was “sweet and adorable” and all that kind of stuff, and now she was too used to them. But he never called her “cool”.

- Thanks Kham… Thank you for being my phone friend, you probably can’t understand how awesome it feels for me… But to answer your question… Well...

Truth, dear. Truth.

- I don’t think so. Because if I hadn’t had this power… Oh. A lot of things would have been different in my life and I wouldn’t have been here. But maybe if I had crossed your path… I mean, why not uh?

And who knows. Maybe without her power she would have been a very open and welcoming person.
She paused for a second and then started the truth game:

- Have you ever hit someone? Like... Not for survival, right, but… out of anger?
Revenir en haut Aller en bas
Kham Akuma

avatar

Messages : 1059
Date d'inscription : 28/09/2009

Feuille de personnage
Pouvoir: Contrôle des atomes, de leurs neutrons, protons et électrons
Statut: Célibataire

MessageSujet: Re: Desperate for your voice? [Kham] [Terminé]   Mer 3 Sep - 1:38

Kelly était cool, and I meant it. Même en se parlant simplement au téléphone ainsi, c'était une conclusion à laquelle j'étais arrivé. J'étais curieux, par contre, de savoir si elle m'aurait adressé la parole si elle n'avait pas eu ce pouvoir. Sa réponse ne se fit pas attendre.

- Thanks Kham… Thank you for being my phone friend, you probably can’t understand how awesome it feels for me… But to answer your question… Well... I don’t think so. Because if I hadn’t had this power… Oh. A lot of things would have been different in my life and I wouldn’t have been here. But maybe if I had crossed your path… I mean, why not uh?

Je souris, même en sachant qu'elle ne me voyait pas.

- No problem, Kelly. I don't think I can exactly pinpoint how awesome it feels, but I can guess. It's probably tough to have a power that doesn't usually let you make friends...

Je lui avais également proposé de commencer à jouer à un jeu de vérité. Un jeu qui nous permettrait de mieux nous connaître, ce qui pourrait être utile avant de nous rencontrer et de parler face à face. Savoir à quoi s'attendre était préférable, même si, dans son cas, elle ne saurait probablement pas à quoi s'attendre réellement au moment où nous nous parlerions face à face... J'espérais quand même ne pas trop changer, mais comme je ne pouvais rien y faire, whatever.

En tout cas, elle semblait avoir décidé que le jeu commençait maintenant. Ça m'allait, hein. Autant la laisser commencer, voir de quoi elle était curieuse.

- Have you ever hit someone? Like... Not for survival, right, but… out of anger?

J'eus un petit rire. En toute honnêteté...

- You know what? I've never actually hit anyone. My power did all the job for me in case of survival, and... well.

J'inclinai la tête sur le côté avec un petit haussement de sourcil.

- I can't remember being angry at anyone. I didn't hang out with anyone to begin with, but even when I did hang out temporarily with other street kids... I never got angry at them.

Ce n'était simplement pas dans ma nature. Je n'étais pas une personne colérique, en partant, alors c'était difficile de me rendre fâché...

- I guess I'm just... not that kind of person? I do things calmly, I chill out. I let people go if they're angry at me. Saves me the trouble of actually getting angry myself, I guess.

Maintenant que j'avais répondu à sa question, c'était mon tour d'en poser une. Voyons voir... je voulais en savoir plus sur elle, sur sa personnalité. On avait déjà couvert son pouvoir, après tout.

- Hmm... let's see... what's the quality that's the most important for you?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Desperate for your voice? [Kham] [Terminé]   Lun 8 Sep - 4:09

Okay so… This game. It didn’t really feel like a game though, Kelly was taking it seriously. It was awesome to have a friend, but the idea of seeing someone change – seeing how she could influence someone, getting their experience of it and their feelings – was thrilling. Because she thought that maybe… Maybe, she would gradually come to understand what was going on around her. And the first question came quickly, taken from what she saw in the past.

- You know what? I've never actually hit anyone. My power did all the job for me in case of survival, and... well. I can't remember being angry at anyone. I didn't hang out with anyone to begin with, but even when I did hang out temporarily with other street kids... I never got angry at them. I guess I'm just... not that kind of person? I do things calmly, I chill out. I let people go if they're angry at me. Saves me the trouble of actually getting angry myself, I guess.

She slowly breathed out and slipped a “Okay”. Never. Good news, and bad news. It meant that if he would by any chance be angry at her, or worse, hit her… well, it would be her fault. She closed her eyes. She was neither optimistic nor pessimistic. Anything could happen… And at the same time it didn’t mean it would happen. She rolled on her back and let her hair dangle at the edge of the bed.

- Hmm... let's see... what's the quality that's the most important for you?

His question took her off guard. Not that it was a surprising question but…

- Eeeeh… I don’t… Hmm… I…

It was tempting to answer “nice” or “generous”, or one random “good” quality that most people expect to see in others. And also… Was he asking her about a quality she wanted to find in a guy, or just generally speaking? In another life, like, if she was a demon princess, she probably would have answered “self-confidence”. But she was Kelly. A Kelly who sees the world differently than most people. Giving a second thought, she didn’t really care about most qualities and defaults… obviously because of her power. Except maybe for…

- To be open-minded. Accepting people for what they are and having a clear thought about it, you see… Not just “tolerate” others, but really accepting them.

She paused, half a second.

- Okay my turn, right?... Hmmm… You told me that you don’t have much ambition in life… But do you have something you want to do next? It doesn’t have to be your dream, or your life purpose, or something big like that. We just all want to reach happiness, step by step. What’s your next step?
Revenir en haut Aller en bas
Kham Akuma

avatar

Messages : 1059
Date d'inscription : 28/09/2009

Feuille de personnage
Pouvoir: Contrôle des atomes, de leurs neutrons, protons et électrons
Statut: Célibataire

MessageSujet: Re: Desperate for your voice? [Kham] [Terminé]   Lun 8 Sep - 4:57

Ça ne m'étonnait pas tellement qu'elle me pose des questions sur ma personnalité, sur ce que j'avais fait - ou ce que je n'avais pas fait - dans le passé. Après tout, lorsqu'on allait se rencontrer face à face et parler ensemble, j'allais changer, c'était certain. On ne savait pas à quel point, mais ça allait arriver. Savoir qui j'étais avant le changement, ça permettrait à Kelly de savoir à quel point son pouvoir allait modifier ma personnalité, right? Enfin, c'était ce que je déduisais de sa question.

En tout cas, ma réponse était assez simple. Je n'avais jamais frappé qui que ce soit, point. Ni pour survivre, ni out of anger. Je l'entendis respirer et lâcher un petit 'okay', puis je lui posai ma question. Quelle était la qualité la plus importante pour elle?

- Eeeeh… I don’t… Hmm… I…

Je ne la pressai pas et lui laissai simplement le temps de réfléchir. [HRP: that Kiara reference... xD] Elle sembla finir par trouver une réponse satisfaisante, qu'elle m'offrit.

- To be open-minded. Accepting people for what they are and having a clear thought about it, you see… Not just “tolerate” others, but really accepting them.

Je hochai la tête en émettant un petit son affirmatif, afin de lui montrer que j'avais écouté et compris sa réponse. L'ouverture d'esprit. Une qualité importante, en effet, surtout pour des gens comme nous...

- Okay my turn, right?... Hmmm… You told me that you don’t have much ambition in life… But do you have something you want to do next? It doesn’t have to be your dream, or your life purpose, or something big like that. We just all want to reach happiness, step by step. What’s your next step?

Sa question me rendit pensif. Ce que je voulais faire... C'était une question étrangement difficile. Probablement parce que j'étais quelqu'un qui prenait vraiment tout au jour le jour.

- This is a pretty tough question... hmm... my next step towards happiness... gimme a minute, I gotta think, so I can give you a true, meaningful answer.

Je respirai profondément et fermai les yeux. Pour certains, la réponse aurait été 'trouver un travail', 'faire de l'argent', 'acheter une maison', 'habiter dans un appartement', 'avoir un chien'... mais ce n'était pas le genre de choses auxquelles je donnais priorité. Moi, ce que je voulais...

J'énumérai mentalement les moments où j'avais été le plus heureux dans ma vie. Il n'y en avait pas beaucoup, mais ils avaient tous quelque chose en commun. J'eus un petit rire et me décidai finalement à donner une réponse.

- My next step in life towards happiness... I guess it's to make people smile. Make people genuinely happy. There aren't that many moments in my life in which I was happy, to be honest, but the ones in which I was... they all have something in common, and it's someone smiling. Anyone, really, as long as they feel joyful. It makes me feel all warm inside.

Je rouvris les yeux et souris à moi-même.

- Yep, I think that's what's next. See as many happy people as possible.

Je redevins pensif un moment, le temps de trouver une question.

- Let's see... what... is your favorite animal? And by animal I mean, real animals and fantasy animals, too. Like dragons. Any animal, really. What's your favorite one?

Oui, cette question facile avait une raison d'être. Je voulais lui fabriquer une peluche de son animal préféré qui pourrait lui tenir compagnie à l'académie. Après tout, les peluches, ce n'était pas que pour les enfants.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Desperate for your voice? [Kham] [Terminé]   Mar 9 Sep - 21:30

Then again, her last question wasn’t innocent. And again, it was picked from what she experienced, what her victims told her in the past. She knew that some wishes couldn’t be changed just by being different – at least she wanted to believe it – but it depended on how much you’ve changed, and she also knew that deep changes could change your aspirations.

- This is a pretty tough question... hmm... my next step towards happiness... gimme a minute, I gotta think, so I can give you a true, meaningful answer.

She nodded with a small “Okay”, and then remained silent, letting him think as he let her think before. Like her, he could have also said the first thing that crossed his mind, but it wouldn’t have been a “real truth” right? So she waited patiently while swapping her phone from one ear to the other.

- My next step in life towards happiness... I guess it's to make people smile. Make people genuinely happy. There aren't that many moments in my life in which I was happy, to be honest, but the ones in which I was... they all have something in common, and it's someone smiling. Anyone, really, as long as they feel joyful. It makes me feel all warm inside. Yep, I think that's what's next. See as many happy people as possible.

She couldn’t help but smile. And he would probably hear this smile in:

- That’s great!

She though that she started to understand him a bit, and that that answer really suited him. And with the kind of power he had, he could probably reach this next step…

- Let's see... what... is your favorite animal? And by animal I mean, real animals and fantasy animals, too. Like dragons. Any animal, really. What's your favorite one?

She answered right away:

- This is tough too... I didn’t think about a “favorite” before… Hmm… It’s kind of weird for me to say “dragon”. I met one here who was… ready to spend his life with me, he… kind of proposed to me, which is… Well, I think it was a repercussion of my aura. So I don’t consider them as “animals”.

She paused, thinking. She wasn’t really sure about that “repercussion”, but as long as she didn’t have any sort of confirmation from the real person, how could she possibly be sure about someone's true feelings? That story apart, it was really difficult to pick animal when you generally loved them all.

- I’ve always wanted to have a dog, like a Labrador, to have a loyal and true friend… Ah, yesterday I came across a picture of a nine-tail fox, say, the fox from Japanese mythology, and I really thought that I love those puffy tails ~

She suddenly stopped, being aware that she sounded like a total fan girl.

- But then… Well, it seems like they are more demons than foxes, and some says they can also change into kinds of human beings, so I don’t really know if they count as “animals”… Does that pass as an answer?

And hopefully, even if it wasn’t the most original answer in the world, it’ll pass.

- Situation question. Would you be able to lose your power for the sake of someone? If it was possible of course, and if it was the only solution...
Revenir en haut Aller en bas
Kham Akuma

avatar

Messages : 1059
Date d'inscription : 28/09/2009

Feuille de personnage
Pouvoir: Contrôle des atomes, de leurs neutrons, protons et électrons
Statut: Célibataire

MessageSujet: Re: Desperate for your voice? [Kham] [Terminé]   Mer 10 Sep - 0:43

Les gens ne souriaient pas suffisamment, de nos jours, alors voir quelqu'un sourire en étant réellement heureux était suffisamment rare pour que ça suffice à me rendre heureux, moi aussi. D'où ma réponse, somme toute assez simple et assez peu ambitieuse.

Puis, ce fut mon tour de poser une question. Quel était son animal - ou sa créature fantastique - préférée?

- This is tough too... I didn’t think about a “favorite” before… Hmm… It’s kind of weird for me to say “dragon”. I met one here who was… ready to spend his life with me, he… kind of proposed to me, which is… Well, I think it was a repercussion of my aura. So I don’t consider them as “animals”.

Je haussai simplement un sourcil, un peu étonné. Elle avait rencontré un dragon? Wow. Je savais bien qu'il y avait de tout, à cette académie, mais de là à rencontrer un vrai dragon...

... attends, what? Un dragon qui l'avait demandée en mariage? Ok sure, why not...

- I’ve always wanted to have a dog, like a Labrador, to have a loyal and true friend… Ah, yesterday I came across a picture of a nine-tail fox, say, the fox from Japanese mythology, and I really thought that I love those puffy tails ~

Je souris, riant doucement. Je ne riais pas d'elle, je trouvais juste ça vraiment mignon, sa manière de décrire les ninetails...

- But then… Well, it seems like they are more demons than foxes, and some says they can also change into kinds of human beings, so I don’t really know if they count as “animals”… Does that pass as an answer?
- Yeah it does! I think Ninetails are very cool-looking. There was a game someone told me about, once... in the game, there was a time when you had to fight a nine-tailed fox. Each tail had a brush at its end and the demon could use it to create all sorts of magic... anyway, it was really cool stuff! I'll try to see if I can find it by the time we meet and talk together, it'd be nice to show it to you.

Right, et je voulais lui faire une peluche, aussi. Je notai rapidement sa réponse afin de m'en souvenir pour plus tard, afin de pouvoir lui offrir la peluche lors de notre première 'vraie' rencontre, puis j'attendis sa question, qui ne tarda pas à arriver.

- Situation question. Would you be able to lose your power for the sake of someone? If it was possible of course, and if it was the only solution...

Je respirai profondément, pensif. Perdre mon pouvoir pour quelqu'un...

- Actually... it would depend on who it is, and why I need to lose it. If that person is someone I can't live without, and he or she is about to die and the only solution is for me to lose my power, then sure. Losing my power or losing that person, I'd choose the person over the power. But that's only if all conditions are met... because that power is the reason why I'm still alive today.

Je fermai les yeux, faisant apparaître une petite boule de diamant dans ma main avec laquelle je commençai à jouer, juste pour m'occuper.

- It would be a reaaaally tough choice. My power made me live, and my power is the reason why I'm not worrying about the future. It's the reason why I can have no ambition and still not fear what's waiting for me in life. But then, I'd rather lose the power than lose someone precious to me. Does that seem like a good answer to you?

Je rouvris les yeux, tâchant de trouver une question qui avait de l'allure.

- Let's see... if you could only wish for one thing that has nothing to do with your power, what would it be?

On ne pouvait rien faire par rapport à son pouvoir, en tout cas, pas maintenant, alors ça ne servait à rien de trop y penser. Par contre, j'étais curieux de savoir ce qu'elle pouvait souhaiter qui n'avait rien à voir avec son pouvoir...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Desperate for your voice? [Kham] [Terminé]   Ven 19 Sep - 1:14

The day before, she just read about the nine-tailed fox and immediately loved the picture, though it was a traditional representation of the demon. She did some more research about it and saw other pictures. She even read a love story between a human girl and a guy with fox ears who was in reality a nine-tailed fox. Myth or reality? She favored reality, in fact, she wasn’t the type to be that surprised by this fantasy world, after all, her birth wasn’t really a normal one. But animal or more? She’d wait to see until she’d meet one…

- Yeah it does! I think Ninetails are very cool-looking. There was a game someone told me about, once... in the game, there was a time when you had to fight a nine-tailed fox. Each tail had a brush at its end and the demon could use it to create all sorts of magic... anyway, it was really cool stuff! I'll try to see if I can find it by the time we meet and talk together, it'd be nice to show it to you.

Joy sparkled in her eyes: she never played video games before, and she really wanted to try them. It would be great if Kham could show it to her. She let a “That’d be great” escaped and then asked another question, more of a situation question. She understood that he valued his power, but to what extent? The question wasn’t related to his future change but she was curious to see, to feel, and maybe understand a bit more the difference they had in that aspect.
She heard him breathe, this was a tough question too.

- Actually... it would depend on who it is, and why I need to lose it. If that person is someone I can't live without, and he or she is about to die and the only solution is for me to lose my power, then sure. Losing my power or losing that person, I'd choose the person over the power. But that's only if all conditions are met... because that power is the reason why I'm still alive today.

She could help but chuckle a little. Not because what he said was particularly funny, but because of the kind of situation she asked. Yeah the conditions for a situation like that were really slim…

- It would be a reaaaally tough choice. My power made me live, and my power is the reason why I'm not worrying about the future. It's the reason why I can have no ambition and still not fear what's waiting for me in life. But then, I'd rather lose the power than lose someone precious to me. Does that seem like a good answer to you?

- Yep. Good job being honest with me.

Once again, she held her hand above her, trying to see this aura of her that made her so special. Obviously, she couldn’t see it, she seemed perfectly normal… She was pretty sure it was the same for everyone, if Kham were to do the same, he would probably not see much more. Even though, his words were so different from the ones she often told herself. This kind of question… It was easy to guess what would be her answer.

- Let's see... if you could only wish for one thing that has nothing to do with your power, what would it be?

- Haha. I’m not used to wish things… Rather, I usually want things that I can have.

Do not hope for things you can’t have, it’s less painful like that. Just treasure each and every moment with the things you could have…

- Moreover… Many things I “wish” have to do with my power. I seriously don’t imagine I could have things where it doesn’t intervene at all.

To have friends. To be able to smile and laugh with other people. To go out under the sun and do whatever she wants to do out in the open. To see the world, to be free.

- But it’s not fair to answer this way huh? Not after you put so much effort by being completely honest with me… So I’ll share a secret okay? It’s probably something weird. It’s something that I only thought recently, now that I’m free and… well, far away.  I wished my parents could have the normal life they deserve, move on, learn from the past. I wish I could have a little brother. Yeah, even if I can’t see him or play with him. But if and only if he would be loved and raised like any normal child. But… hm… I definitely don’t like to wish. Wishes are so tricky.

Okay, so it wasn’t a wish for herself. It may be surprising, but if Kham really wanted to know he’d ask again.

- To what extent are you a forgiving person? If you think you are one, of course.
Revenir en haut Aller en bas
Kham Akuma

avatar

Messages : 1059
Date d'inscription : 28/09/2009

Feuille de personnage
Pouvoir: Contrôle des atomes, de leurs neutrons, protons et électrons
Statut: Célibataire

MessageSujet: Re: Desperate for your voice? [Kham] [Terminé]   Sam 20 Sep - 15:12

Comme l'honnêteté était la qualité la plus importante pour moi, quand je répondais à des questions, je le faisais au meilleur de ma connaissance avec le plus de 'vrai' possible. Même quand la question était difficile.

Je lui posai ensuite une question qui ne semblait pas si difficile, mais au vu de sa première réaction, elle semblait l'être.

- Haha. I’m not used to wish things… Rather, I usually want things that I can have. Moreover… Many things I “wish” have to do with my power. I seriously don’t imagine I could have things where it doesn’t intervene at all.

Dans un sens, elle avait bien raison. Comme son pouvoir était une sorte d'aura, il agissait en tout temps, modifiant par le fait même sa vie au complet et toutes ses interactions sociales, alors imaginer quelque chose où il ne s'appliquait pas devait être difficile pour elle...

- But it’s not fair to answer this way huh? Not after you put so much effort by being completely honest with me… So I’ll share a secret okay? It’s probably something weird. It’s something that I only thought recently, now that I’m free and… well, far away. I wished my parents could have the normal life they deserve, move on, learn from the past. I wish I could have a little brother. Yeah, even if I can’t see him or play with him. But if and only if he would be loved and raised like any normal child. But… hm… I definitely don’t like to wish. Wishes are so tricky.

Je ne pus m'empêcher de sourire. C'était mignon. Ce n'était pas un souhait pour elle-même, mais elle le souhaitait et il ne concernait pas - en tout cas, directement - son pouvoir. Et c'était un souhait réalisable, possiblement, sauf qu'elle ne le saurait probablement jamais, ou sinon avant plusieurs années...

- Cute wish, and don't worry, it's not weird.

- To what extent are you a forgiving person? If you think you are one, of course.

- You know what?

Le sourire sur mes lèvres devint narquois alors que la boule de diamant que j'avais en main se creusa, devint une sphère vide avec seulement quelques trous sur le haut, dans laquelle je fis apparaître d'autres éléments, créant une petite flamme.

- I don't really think I'm a forgiving person, but then, I'm not really sure either...

Je soupirai, fermant ma main sur la sphère, la faisant disparaître ainsi que tout ce qu'elle contenait. Je ne m'en rendais pas compte, mais mes yeux étaient devenus un peu plus sombres.

- Sometimes I wonder who's the real me. Sometimes I forgive someone too easily, and at other times I resent someone for entire years over a stupid thing. I don't know why I'm like that, but... you told me a secret, I'll tell you one too. At times, I'm not sure whether I'm fully in control of myself or not. I told you about when I snap, right? When I get those skips in my life and wake up not knowing what happened. When I'm in danger. Well, at times... I feel like something else pushes me to resent people.

Ce n'était peut-être pas clair, mais en gros... ce qui m'arrivait pendant les skips, j'avais parfois l'impression que ça m'arrivait partiellement à d'autres moments, de façon incontrôlable.

- It's not always... 'complete' like during the skips, is what I'm trying to say. All of that to say that I'm not exactly sure whether the 'real' me is forgiving or not. It's like, at times I am, and at times I'm not. I'm sorry I can't really answer your question in a better way.

Je me fis apparaître un verre d'eau et en bus une gorgée, déposant mon verre par après. J'espérai que ma réponse la satisfaisait... dans le pire des cas, elle pouvait me demander des précisions par la suite. Je me découvrais peu à peu nul en questionnement, alors j'y allai pour une question simple.

- Which season is your favorite, and why?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Desperate for your voice? [Kham] [Terminé]   Dim 21 Sep - 23:36

She talked about that weird wish she had a few days ago, when she was looking at the horizon through her window. Was she so altruist? Did she love her parents to that extent? Not really to both. As the years passed, she hated more and more her life at this house. She loved her father because he taught her everything he could, but she hated his passiveness and the fact that he wasn’t able to defend her when she needed him the most. But she often pushed those feelings away; she had no rights to think like this, because after all, she was the one who created that personality. She didn’t really like her mother for all she did to the family, for this wish she shouldn’t have made, but somehow she was glad to be born to see this world, and all it has to offer. There again, she pushed those feelings away. She wasn’t really wishing for their happiness. She was wishing that everything, from the moment her mother was pregnant to the moment she left home for the last time, everything had meant something. That, somehow, she hadn’t just completely changed their life like the burden she was, that her existence was useful: they could learn from all this experience and create something new, something far more beautiful. She was, in the end, wishing that she had a role to play and that everything could have a happy ending.

- Cute wish, and don't worry, it's not weird.

Kelly smiled and relaxed a bit, though she didn’t know why. She still thought it was a bit weird, but she was tempted to believe him. Anyway, next question: forgiveness.

- You know what? I don't really think I'm a forgiving person, but then, I'm not really sure either...

He surprised her. Was it because he never had to forgive someone? It’s true that it’s difficult to state something about yourself when you never really experienced it… Now she was curious.

- Sometimes I wonder who's the real me. Sometimes I forgive someone too easily, and at other times I resent someone for entire years over a stupid thing. I don't know why I'm like that, but... you told me a secret, I'll tell you one too. At times, I'm not sure whether I'm fully in control of myself or not. I told you about when I snap, right? When I get those skips in my life and wake up not knowing what happened. When I'm in danger. Well, at times... I feel like something else pushes me to resent people. It's not always... 'complete' like during the skips, is what I'm trying to say. All of that to say that I'm not exactly sure whether the 'real' me is forgiving or not. It's like, at times I am, and at times I'm not. I'm sorry I can't really answer your question in a better way.

- I see… Sometimes it’s better not to forgive people, especially if it can put you in danger. If you want to protect yourself… It was a honest answer so you don’t need to worry about the way to tell me things, I know it’s complicated.

She was thinking hard, trying to gather all the information she had, and what could possibly happen. Violence. Ambition. Forgiveness. The thing about losing or not his power was just more for the sake of her curiosity.

- Which season is your favorite, and why?

- I guess it’ll change because the weather is not the same here… But so far it’s spring, because it was the time of year when we got less rain so it was the best period to go outside. But it’s not so rainy here so that’s why it’ll probably change.

She stretched, leaving the bed to go to her desk.

- Okay so… I don’t have any question left. I think I’ll be able to tell if you changed a lot…. If I can’t tell, well, maybe that will mean it’s just few changes, and it won’t matter that much I guess? For what’s left, we can’t perfectly know each other in this little time so… I guess I’ll learn to know you bit by bit. Oh and by the way, what’s yours? Your favorite season I mean.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Desperate for your voice? [Kham] [Terminé]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Desperate for your voice? [Kham] [Terminé]
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» [Émission #1] Who's that voice ? - TERMINÉ
» [Terminé] Un bon petit film [Emma]
» .~oO Cloud D. Cross | The Ashbringer Oo~. [ Retouches terminées]
» Hermione Granger ( terminée)
» 101 TH AIRBORNE (Armée terminée en 1 semaine de quickpainting)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Magical academy  :: Zone hors rpg :: Topics terminés-
Sauter vers: