AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 L'art du réflexe. Pv Hayate. FINI

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: L'art du réflexe. Pv Hayate. FINI   Sam 14 Juin - 12:43


    Respiration rapide. Sueur. Une épée qui fend l'air, le sang qui vole …Une jeune femme aux cheveux blancs, les vêtements clairs tachés de part et d'autres, le vent caressant sa peau.C'est fini.Sheery range son épée dans son fourreau, contemplant le corps éventré qui s'étale à ses pieds. L'Inu enragé a rendu son dernier souffle. Il ne fera plus de victimes. La mission a été remplie, elle va pouvoir rentrer à l'Académie. Mais avant …
    La jeune femme sort une flasque, vide son contenu sur l'homme aux attributs canins. Elle la range, sort une clope, un briquet. Tire une taffe. Jette la clope sur le corps.

    Le feu s'élève instantanément.
    Dévore tout.

    Sheery s'éloigne, fière d'avoir accompli son devoir, et ravie à la perspective d'un repos bien mérité.

    Une fois arrivée à l'Académie, deux options se présentaient à elle … S'effondrer dans son lit et n'en sortir que d'ici vingt-quatre heures. Ou donner la priorité à son estomac grondant et tonitruant.

    Elle finit par rejoindre sa chambre, alla se laver et passa une tenue plus propre. Cela suffisait déjà à se sentir mieux. Puis elle se rendit au Restaurant Universitaire, affamée.Sitôt que ses narines furent confrontées au doux fumet qui embaumait dans tout le bâtiment, Sheery sentit un tremblement de terre agiter son ventre … Elle s'arma au plus vite d'un plateau et s'engouffra dans la longue et interminable file des académiciens. Heureusement, son statut de Traqueuse et deux trois sourires lui permirent de passer devant pas mal de personnes, et enfin, elle pu quitter le circuit de la restauration avec un plateau bien garni.

    C'était sans compter sans sa fatigue, qui était tout aussi grande que la faim qui l'animait … Ce qui n'était pas sans influence sur son sens de l'équilibre. Ajoutez à cela quelques ingrédients, tels qu'un sol humide et une petite bousculade avec un jeune homme un peu pressé … Et …

    -Waah !

    Catastrophe ?

    Même pas … Deus-Ex-Machina.

    Jeune fille comme plateau furent réceptionnés, rien ni personne ne tomba … Magie ? Attend mon gars, on est à la Magical Academy, bien sûr que magie …

    De nouveau sur ses deux pieds, Sheery se tourna vers le Deus-Ex-Académicien.

    - Je … Merci … A qui mon repas doit la vie ?


Dernière édition par Sheery Kiyoi le Sam 4 Oct - 16:37, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: L'art du réflexe. Pv Hayate. FINI   Sam 14 Juin - 21:38

    " 3 points..."

    Une feuille réduite en boule fit une jolie courbe avant de cogner contre l'anneau de la poubelle située dans un des coins de la chambre d'Hayate, les yeux mi-clos, une main soutenant sa tête, affalé sur sa chaise de bureau et ce dernier. Elle termina sa course à l'intérieur de la corbeille.

    L'ennui se voulait pesant en ce début de soirée.

    A son grand dam, se mesurer aux autres sportifs du lieu l'avait vite passé, en effet il existait une marge très conséquente entre son propre niveau et celui des espers, à savoir ceux qui avaient un pouvoir utile en conséquence et qui rendaient toute compétition biaisée, et ceux qui en avaient un d'une autre nature et sur lesquels il pouvait rouler sans trop de difficulté. Le don de Hayate était tellement ancré en lui qu'il ne pouvait lui barrer la route, créant ainsi un trop grand déséquilibre avec les pensionnaires n'usant pas de dons.

    Il était pour ainsi dire pris entre deux feu.

    Le grand japonais jeta un regard dans le vide où était dissimulé Ryuu. Voilà quelque temps qu'il n'avait pas manié le sabre timide, mais il n'avait pas réellement besoin de s'exercer à un style : ses temps de réactions rendaient tout duel interminable...

    Se levant il fourra ses mains dans les poches de son survêtement puis fit un ample mouvement afin d'attraper l'objet invisible et le caler entre ses épaules avec des gestes incertains.

    Lorsqu'il le sentit dans la bonne position, il quitta sa chambre.

    Des heures qu'il ne s'était pas sustenté, et tout bon sportif se devait d'avoir une alimentation saine et régulière, alors direction le self.

    C'est son plateau garni d'une salade d'été avec émincés de poulet en mains qu'il chercha des yeux une table lorsqu'une donzelle le dépassa. Il la reconnu comme étant celle qui avait dépassé toute la queue sans trop qu'il comprenne pourquoi, mouvements qu'il avait observés entre deux glissement de plateau.

    Un autre académicien la heurta, alors qu'il poursuivait tranquillement son chemin, et elle eut le cri de surprise caractéristique de quelqu'un qui va se retrouver les 4 fers en l'air. Presque avec lassitude, Hayate fit un pas plus bref que les autres, et d'un unique coup de trois doigts dans le haut du dos de la donzelle, mouvement vif et souple, il rétabli son centre de gravité. Déjà un autre pas effectué, et un plateau saisit fermement avant qu'il n'échappe des mains de la jeune fille. un vif coup d'oeil de bas en haut pour s'assurer que tout est sous contrôle, et il poursuivit son chemin comme si la série de mouvement n'avait que pour but unique de lui permettre de reprendre sa route sans heurts. Mais il ne fit pas un pas, bloqué par la foule se cherchant une table libre.

    - Je … Merci … A qui mon repas doit la vie ?

    De sa voix grave, Hayate lui répondit en soupirant, exaspéré de toute cette masse

    "Quelqu'un qui aimerait bien réussir à manger"

    Ses yeux s'en retournèrent vers elle, regardant derrière lui

    "Hayate, Hayate Danko"
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: L'art du réflexe. Pv Hayate. FINI   Dim 15 Juin - 10:28

    - Quelqu'un qui aimerait bien réussir à manger

    La voix était grave et profonde, l'intonation agacée mais lasse. Sheery scruta le jeune homme d'où émanait la voix. Il était jeune, plus qu'elle, plus grand aussi … Les cheveux courts, sombres, la peau matte. Les bras nus et le sweat tombant sur les baskets. Son opposé en quelque sorte.

    Il tourna la tête dans sa direction. Tiens, des yeux bleus. Non pas d'un bleu clair comme le ciel ou comme ceux de Sheery. Non. Un bleu profond, sombre, comme les eaux maritimes qui emportent les vaisseaux et les hommes dans les abysses sans fin.

    - Hayate, Hayate Danko

    La jeune fille haussa un sourcil. Ce nom ne lui était pas inconnu. Il y a avait toutes sortes de noms populaires qui circulaient au sein de l'académie. Comme dans tous les milieux qui concentraient des jeunes gens, des adolescents et autres individus en pleine transition à cette période de leur vie, la Magical Academy était un endroit propice aux potins, propagations de rumeurs, et autres cancans. Beaucoup avait leur petite réputation.

    Certains vis à vis de leur titre et rang, comme Sheery. D'autres en raison de leur comportement et de leurs habitudes, comme cet Hayate.

    Bien que Traqueuse, Sheery était logée à la même enseigne que les autres étudiants, et de ce fait côtoyait un dortoir féminin qui ne se lassait pas de potiner et de jaspiner sur le compte des Mecs qui faisaient fureur. Le nom à la mode cette semaine était celui de ce sportif aux yeux marins et au sourire aguicheur.
    Pour le moment, Sheery ne pouvait guère juger du degré de sex appeal du dit sourire, vu la tronche que tirait le jeune homme.

    La jeune femme passa devant lui, marchant d'un pas sûr, presque fier, la tête haute. La masse se fendit comme par magie, comme repoussée par une autorité naturelle qu'elle dégageait. On lui cédait le passage, évitait de couper sa trajectoire. On la connaissait, on la respectait. Pas elle en tant que personne … Non. Ce n'était que les effets secondaires de son rang.

    Au bout de quatre pas, elle se retourna vers le jeune homme. Le fixa un instant. Et comme il ne réagissait pas, elle l'interpella :

    - Tu viendrais pas par là ? Juste pour pour atteindre plus rapidement une table, voire peut-être même pour casser la croûte avec moi ?

    Quelle que soit la réponse, ça n'aurait pas changé grand chose pour elle. Mais elle n'aurait pas craché sur l'opportunité de ne pas manger seule à un coin de table. Puis il avait l'air intéressant ce gars, indépendamment de sa réputation de tombeur. Même s'il tirait à moitié la tronche.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: L'art du réflexe. Pv Hayate. FINI   Dim 15 Juin - 15:50

    La foule inextricable des étudiants ne désépaississait pas et faisait monter la jauge d'exaspération du jeune homme, cette dernière n'ayant qu'une capacité limitée il vit sa faim décroitre vitesse grand V et déjà le jeûne apparaissait comme une idée des plus séduisante.

    La petite fraîchement secourue passa à son côté puis les académiciens se fendirent à son passage, comme encerclée d'un périmètre répulsif.

    Hayate contempla la scène, curieuse jumelle de son ascension bien trop rapide dans la file d'attente, et détailla réellement pour la première fois la donzelle. Elle exerçait une certaine pression sur l'atmosphère qui l'environnait, un curieux mélange d'admiration et de réserve se peignait sur les visages à son passage, une vision qu'il avait déjà eue de nombreuses fois par le passé.

    Mais c'est sur son propre chemin qu'ils s'affichaient alors.

    La femme n'avait rien à envier à une poupée lambda en couverture de magasine sinon le photoshop. Sa ligne était droite, ses membres fins mais musclés comme peuvent l'être ceux d'une joueuse de tennis. Une idée traversa les pensées du jeune homme, immuable. Comme une prise de conscience évoquée par un murmure, un souffle sans nom en provenance de l'aura de cette attraction sur pattes.

    Elle est dangereuse.

    Il fit un détail de ses chevilles cuisses et fessier, bien trop attirants pour quel nul garçon à sa vue ne semble pas intéressé... C'est alors qu'elle se retourna.

    L'avait elle senti ? Ce regard un peu trop appuyé ?

    Il se contenta de soutenir son regard avec flegme, que pouvait elle lui vouloir ?

    - Tu viendrais pas par là ? Juste pour atteindre plus rapidement une table, voire peut-être même pour casser la croûte avec moi ?

    Une formulation étrange à ses oreilles, mais la perspective de pouvoir finalement se rassasier et surtout de s'échapper de la fourmilière grouillante se pressant à ses flancs était trop tentante pour décliner l'offre... La question.

    Il opina du chef puis, avant que le chemin qu'elle lui traçait ne se referme comme la mer des joncs sur l'armée égyptienne, il lui emboita le pas.

    Une table pour deux se libéra à leur passage aussi s'installèrent ils sans trop s'attarder. Avare en mots comme à son habitude, Hayate mordis dans une feuille de salade avant de reporter ses yeux sur le visage de la... Poupée de porcelaine ?

    Elle semblait tellement pure et pâle qu'il se demandait si la simple chute qu'elle avait évité de peu grâce à lui ne l'aurait pas éparpillée en morceaux. Puis ses yeux tombèrent sur ses épaules, fortes, et les lignes dessinées par ses clavicules, et enfin sa poitrine, plutôt à son goût.

    Réflexes masculins.

    Se saisissant de la carafe, il se versa de l'eau avant de faire un petit mouvement avec en direction de la traqueuse, levant un sourcil en simultané, proposition muette équivalente à "T'en veux ?"
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: L'art du réflexe. Pv Hayate. FINI   Dim 15 Juin - 16:41

    Un mouvement de la tête suffit au jeune homme pour accepter la proposition de Sheery, et il la suivit en silence. Pareille à Moïse, elle le guida à travers l'océan d'académiciens jusqu'à la table promise.

    Elle y posa son plateau, détacha la lame pendue à sa hanche, et l'appuya contre la table. Alors seulement elle s'assit. Après ce long combat qui l'avait opposée à l'Inu enragé, cela lui fît tout drôle d'avoir le couteau en main. Une si petite lame … Elle pouvait la faire tournoyer entre ses doigts avant de la planter dans ce morceau de viande disposé au fond de son assiette. Un duel bien plus facile … Elle s'y livra aussitôt, affamée.

    Elle ne quitta son assiette des yeux que lorsqu'Hayate ne lui proposa de l'eau sans dire un mot. Aussi muette que lui, elle se contenta de tendre son verre en le remerciant d'un hochement de tête. L'eau était fraîche … Elle vida son verre d'un trait. Puis le reposant, elle fixa l'assiette de sa nouvelle connaissance, s'amusant de le voir grignoter une feuille de salade alors qu'elle dévorait allègrement une bonne choucroute.

    Marquant une pause dans son gavage, elle engagea la conversation. Il fallait bien que quelqu'un le fasse. C'est ce qui se faisait.

    - Alors dis moi, Hayate, qui es tu ? Je veux dire … En dehors de l'idole que l'on décrit dans les couloirs ?

    Le jeune homme ne répondit pas immédiatement, sûrement quelque peu surpris que la Traqueuse rompe le silence. Sheery s'en justifia ainsi :

    - Faut bien commencer quelque part non ? Donc qui es-tu ? A part ton nom, tu as peut être un âge, un pouvoir, des intérêts… ?

    Attendant sa réponse, elle se resservit en eau, croisa ses jambes, les coudes sur la table, le dos cambré. Attentive. Ses yeux clairs posés sur les siens, sombres et intenses.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: L'art du réflexe. Pv Hayate. FINI   Dim 15 Juin - 18:05

    La petite nana lui fit comprendre qu'elle voulait bien être servie et il lui versa une rasade d'eau claire et fraîche, toujours dans un silence simple, que de son côté trouvait agréable au milieu de ce tumulte.

    il entendis le verre vide faire un "poc" sur la table, occupé à mettre un point d'honneur à réduire à néant le contenu de son assiette. Le menu était simple : salade au émincés de poulet, une banane, cela lui tiendrait au corps jusqu'au matin en absence d'exercice physique intense, et avait le mérite d'être léger, ce qui était loin d'être un luxe négligeable au vu de la température en ce début de printemps particulièrement ensoleillé. Et donc chaud.

    Il piquait dans un nouveau morceau de viande blanche lorsqu'elle lui adressa à nouveau la parole.

    - Alors dis moi, Hayate, qui es tu ? Je veux dire … En dehors de l'idole que l'on décrit dans les couloirs ?

    Ses yeux s'étaient levés dans sa direction seuls, son visage resté penché sur son assiette. Lui une idole ? C'était vrai avant sa venue, maintenant, au milieu de tout ces gens aux pouvoirs extraordinaires, permettez lui d'en douter... Et puis d’où viens cette foutue manie qu'ils ont tous à vouloir parler ? Le silence leur brûle les tympans ou quoi ?

    - Faut bien commencer quelque part non ? Donc qui es-tu ? A part ton nom, tu as peut être un âge, un pouvoir, des intérêts… ?

    Il avait lentement redressé son corps, et la regardait maintenant de ses yeux sombres, penchant légèrement la tête à gauche... Si elle insistait... Il rebaissa ses yeux et son visage sur son plateau, découpant du tranchant de la fourchette les quelques restes de salade et émincés tout en lui répondant.

    " J'ai 17 ans, j'occupe mon temps libre à dormir ou à jouer au basket, avant de venir ici j’étais le meilleur dans ce que je faisait, quand à mon pouvoir... "

    il porta un morceau à sa bouche et mordis dans la fourchette, faisant crisser ses dent lorsqu'il la retira lentement, provoquant un bruit digne d'une lame que l'on retire de son fourreau, remontant dans un même temps son regard vers elle.

    " Il n'est pas très spectaculaire "

    Il n'était pas spécialement secret, mais n'avait aucune envie de trop en dévoiler sur sa personne, question de fierté mal placée sans aucun doute, et jouer les brun ténébreux l'a toujours amusé. Peut être un peu de distraction dans ce lieu désormais dénué de tout intérêt ?

    " Tu voulais que je parle, c'est chose faite, maintenant à ton tour d'agiter tes lèvres "

    Il posa sa joue sur son poing et la regarda paisiblement, attentif.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: L'art du réflexe. Pv Hayate. FINI   Dim 15 Juin - 21:50

    Tout en poursuivant son lent et patient travail d'émiettage d'émiettés de poulet à l'aide de ses couverts, le jeune homme daigna finalement lui répondre.

    - J'ai 17 ans, j'occupe mon temps libre à dormir ou à jouer au basket, avant de venir ici j’étais le meilleur dans ce que je faisait, quand à mon pouvoir...

    Premières banalités. Pause.

    Il porta une bouchée à sa bouche. Racla la fourchette de ses dents. Métal contre émail. Crissement.
    Elle fronça les sourcils l'espace d'une seconde alors que son tympan se contractait en percevant ce son désagréable.
    Il avala le mélange longuement mâché de fibres de viande et de salive, posa sa fourchette. Méticuleusement. Pesant son effet.

    - Il n'est pas très spectaculaire.

    Sheery haussa un sourcil, surprise de cette pudeur mystérieuse. Mais elle ne fit pas la moindre remarque, respectant la discrétion d'Hayate.
    Elle se contenta de porter son verre à ses lèvres. Bue lentement l'eau claire. Verre contre les dents. Tintement.
    Lorsque le verre fut vide et l'eau claire déglutie, elle reposa le verre en se redressante, droite comme un I. Écoutant la suite.

    - Tu voulais que je parle, c'est chose faite, maintenant à ton tour d'agiter tes lèvres

    Les sourcils de la jeune femme s'animèrent de nouveau. Mais elle ne fit pas le moindre commentaire sur les expressions du damoiseau. Elles sortaient cette de l'ordinaire, lui donnait un air borderline, bref, un discours d'ado blasé qui se veut décalé. Ça ne la dérangeait pas outre mesure. Ainsi se contenta d'elle de répondre le plus simplement du monde.

    - Je me nomme Sheery Kiyoi. Je vais sur ma vingtième année. J'imagine que tu le sais déjà, mais en tant que Traqueuse, je consacre la plupart de mon temps à botter des culs pour le compte du Directeur.

    Elle baissa les yeux vers son épée, sagement posée à sa gauche. La lame était noire tandis que le fourreau était blanc. Comme sa propriétaire. Elle n'avait pas de nom. Sheery ne croyait qu'à moitié à ces traditions vétustes ... Et puis surtout, elle ne savait pas quel nom donner à son épée.

    Machinalement, elle reprit son couteau et sa fourchette en mains ainsi que le cours de son repas, continuant de parler en découpant méthodiquement pommes de terre, feuilles de chou et saucisses.

    - C'est autant mon travail que mon passe-temps... Il paraît que tu es doué en basket. Moi, c'est l'épée mon credo. C'est mon pouvoir à moi.

    Elle s'interrompit pour enfourner une pleine fourchette de chou-saucisse qu'elle mastiqua puis avala. Puis elle renouvela l'opération. Découper. Faire glisser sur la fourchette, puis dans la bouche. Mâcher. Presser les dents contre les aliments, les écraser comme une meule qui broie le grain. Saliver pour en faire une bouillie informe. Avaler cette farine de viande et de légumes trempée. Voilà ce que ça est que manger.

    En face d'elle, Hayate n'avait pas fait la moindre remarque ou commentaire sur les propos de Sheery jusqu'ici. L'avait-il seulement écoutée ?

    La jeune fille fixa le jeune basketteur.
    Ayant avalé une énième bouchée, la Traqueuse le pointa de sa fourchette.

    - J'ai beau t'observer. Je ne vois pas ce que les filles te trouvent. T'es pas vilain, mais l'académie regorge de gars mignons ... J'aimerais bien savoir ce qui te fait sortir du lot. A part ton pseudo sacarsme...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: L'art du réflexe. Pv Hayate. FINI   Dim 15 Juin - 23:53

    - Je me nomme Sheery Kiyoi. Je vais sur ma vingtième année. J'imagine que tu le sais déjà, mais en tant que Traqueuse, je consacre la plupart de mon temps à botter des culs pour le compte du Directeur.

    Kiyoi, étrange assonance, ça ressemblait à du japonais sans en être, en étant un à demi, il avait repéré cette probable fausse note en plus du teint presque lacté et l'immaculé de la chevelure de son interlocutrice. Sans compter le bleu et la forme de ses yeux.

    Lui n'était asiatique qu'à moitié, il avait hérité de cela ses yeux très légèrement bridés ainsi que ses cheveux noirs corbeau. Jamais il ne pourrait imaginer une seule seconde qu'ils avaient des origines en commun, même si tout semble possible à MA.

    Elle était plus âgée que lui, difficile de s'en rendre compte au 1er regard, mais l'information suivante confirmait ce qu'il avait ressenti quelques minutes auparavant... Ainsi donc il avait affaire à la crème de la crème, sans mauvais jeu de mots, et à une des personnes les plus compétentes de ces lieux. Son pouvoir devait être sacrément impressionnant..

    - C'est autant mon travail que mon passe-temps... Il paraît que tu es doué en basket. Moi, c'est l'épée mon credo. C'est mon pouvoir à moi.

    Hayate jeta un coup d'oeil en direction de l'arme, bien différente de la fine courbure de Ryuu, droite et plus courte également...

    Réflexe de sportif, il porta son attention sur les mains en mouvement de la donzelle, au basket comme n'importe quelle activité nécessitant l'usage des mains, les paumes en disaient beaucoup sur les efforts fournis... Les siennes étaient tannées et sans aucun doute bien sèches... Si elle n'était pas naturellement douée, en tout cas les heures passées à manier sa lame devaient largement compenser, si elle l'était, alors ce devait être une adversaire monstrueuse.

    Une fourchette fut pointée. Des yeux se tournèrent vers elle, remontants de l'examen de ses mains.

    - J'ai beau t'observer. Je ne vois pas ce que les filles te trouvent. T'es pas vilain, mais l'académie regorge de gars mignons ... J'aimerais bien savoir ce qui te fait sortir du lot. A part ton pseudo sarcasme...

    Le grand dadais s'amusa de ces quelques mots, il ne cherchait pas à plaire à tout prix, et n'avait pas eu l'impression d'user de sarcasme, était il d’ores et déjà tant fiché que rien ne pouvais dépasser ? En tout cas l'idée qu'elle semblait avoir de lui était loin de la vérité.

    Jouons le jeu.

    Saisissant son couteau, il joua avec un instant, accaparant l'attention de la traqueuse, puis alors que l'objet décrivait une belle et rapide courbe, il disparut. Il répéta le même manège avec sa fourchette et ensuite sa cuillère, tout en parlant.

    "Je ne sais pas vraiment, mais si je devait choisir, je dirais que les filles aiment bien les beaux garçons, elles les aiment aussi plutôt grand et bronzé, en ça j'ai déjà quelques atouts il ne reste qu'à ajouter..."

    il frappa dans ses mains, puis projeta violemment son poing au dessus de l'assiette vide de la jeune fille, à quelques centimètres de son visage, la regardant dans les yeux, et y laissant tomber avec fracas les objets portés précédemment portés absents.

    "Confiance, et mystère"

    Il lui offrit un de ses rares sourires et repris son verre, reportant son attention sur la salle, décontracté, vidant simplement son verre après s'être mit de profil pour croiser ses jambes et se servir de son dossier et de la table comme accoudoirs.

    Le sleeving est une forme de magie basique qui ne nécessite pas de pouvoirs sinon des manches, de la vitesse, et une précision sans faille. Couplé avec son don, personne ne pouvait voir la supercherie, il était content de voir qu'il n'en avait pas oublié les rudiments.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: L'art du réflexe. Pv Hayate. FINI   Lun 16 Juin - 1:19

Les réflexions de la donzelle ne furent pas sans égayer le jeune homme. Peut-être trop heureux d'être l'objet de telles interrogations, il prit le parti de maintenir le suspens et de se donner en spectacle ... Sheery observa le petit numéro de prestigitatation qu'il lui offrit pour première réponse, faisant virevolter puis disparaître un à un ses couverts entre ses doigts habiles. Ainsi donc ses mains étaient capables d'agilité pour autre chose que le lancer de référentiel bondissant.

Mais que vaudrait les prestations sans l'habituelle voix off ? Si possible grave, d'une mystérieuse chaleur qui capte votre attention, de une profondeur qui sublime la performance...

"Je ne sais pas vraiment, mais si je devais choisir, je dirais que les filles aiment bien les beaux garçons, elles les aiment aussi plutôt grand et bronzé, en ça j'ai déjà quelques atouts il ne reste qu'à ajouter..."

La jeune fille ne sursauta pas lorsqu'il frappa ses paumes l'une contre l'autre et brandit soudainement son poins dans sa direction. Ses épaules demeurèrent fixes. Son visage impassible. Mais sa mai s'était déjà refermée sur le manche de son épée.

Cependant, elle ne dégaina pas. Sa main avait tout juste eut le temps de saisir le manche que le tintement des couverts dans son assiette avait rendu inutile son geste.

Elle posa des yeux étonnés, mais aussi amusés, sur le petit magicien. Était-ce là son pouvoir ou juste du talent ? Elle n'aurai su le dire... En tout cas, elle avait été bluffée... Chose rare la concernant.

"Confiance, et mystère"

Afin de parfaire cette conclusion, il décocha un sourire plein d'assurance et de malice, ravi de son petit effet, et arbora un style décontracté. Il prit la pose  verre à la main, alors que ses jambes se croisaient et que son corps prenait ses aises. Pareil à un lion fixant son royaume d'herbes et de lumière, le regard considérant avec une majesté mêlée d'arrogance et de paresse l'horizon.

Malgré toute cette "noblesse", Hayate avait encore cet air de lionceau un peu pataud, petite caricature du grand roi de la savane qui arrache un sourire mi-moqueur, mi-attendri. Ce fut un d ceux-là qui anima les traits de la jeune femme blanche.

Elle prit son assiette, et vida son contenu de métal dans le plateau du bleuet.

- C'est cela... Et bien, quel charisme... Attend voir ... Il aurait pas les mêmes bases que les trois quarts des élèves testosteronnés ?

Les ados persuadés d'être les rois du monde parce que mystérieux et culottés étaient monnaie courante à MA. Sheery n'avait jusqu'ici rencontré personne qui ne se soit pas vanté d'avoir son petit secret qui faisait de lui une personne vraiment à part dans ce bas monde. Les pouvoirs y étaient pour beaucoup... Le passé également.

Certes, beaucoup étaient sombres, taciturnes. Il y avait ceux qui voulaient se faire le plus discret possible. Les âmes en peine.

Il y avait également les ombres qui attiraient toutes les attentions. Criant en silence pour qu'on les remarque. Matte moi comment j'suis trop dark. Tu la sens ma souillure profonde ? Oh oui, demande toi ce que cachnte mon expression fermée, mes regards sombres perdus dans la mélancolie des peaux mortes du temps d'autrefois ...

Il y a de tout à MA. C'est en grande partie pour cela que l'on s'ennuie pas. Mais il y a tout de même quelque grande catégorie. Et pour le moment, Hayate ne se distinguait pas tellement...

Mais bon, réflexion faite ...

- Après tout, j'imagine que c'est plus aux sources même de la rumeur que je comprendrais sa raison, et non à l'objet de cette rumeur. Si tant est qu'il y aie une raison logique à cela, et c'est pas encore gagné ...

C'était l'heure du dessert...

Sheery fixa la pomme qui devait clore son repas. Sourire. Une idée. Une simple petite idée. Née d'un simple amalgame. Amalgame culturel. Association d'idées. Qui donne naissance à une idée. La culture qui génère sa propre progéniture.
Une pomme donc. Ronde. Rouge. Un fruit lourd de symboliques. D'images. Une pomme de sang dans la main blanche d'une femme. Une pomme sanglante sur la tête blonde d'un enfant. Que de pommes. Dans les contes. Les histoires.
Les images sont partout. Scènes grand format projetées sur la toile de l'imaginaire. Scènes du quotidien parasitées par cette culture. L'image de la princesse secourue par un homme-araignée. L'histoire de ce prince secourant la belle empoisonnée. La légende du héros assez talentueux pour épargner la tête de son fils en pourfendant la pomme.
Culturel et réel. Intimement liés. Puzzle universel.

- A ton avis, le fantasme du prince charmant, c'est assez rationnel ?

Et oui, à partir d'une simple pomme, l'esprit de la jeune femme avait convoqué contés pour enfants, représentations fantasmées sculptant la jeune perception, et mythe du prince charmant cher à ces demoiselles.

Si ce garçon avait tant de succès, c'était sans doute parce qu'il incarnait les valeurs propres à ces princes de conte pour enfants sévèrement imprimés dans les cultures et les esprits de la plupart des individus, sans que ceux-ci ne perçoivent ce fil rouge qui les reliaient et les unissaient les uns autres tout en les nuançant dans leur singularité.

Mais laissons là ce débat compliqué et envahissant.

Sheery croqua dans sa pomme avec allégresse.

- Tu sais te battre Petit Prince, ou t'es plus attiré par les moutons et les roses ?


Dernière édition par Sheery Kiyoi le Jeu 26 Juin - 12:24, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: L'art du réflexe. Pv Hayate. FINI   Lun 16 Juin - 21:33

    - C'est cela... Et bien, quel charisme... Attend voir ... Il aurait pas les mêmes bases que les trois quarts des élèves testostéronés ?

    Elle n'était pas loin de la vérité, mais qu'y pouvait il y faire ? Il ne fixait pas les standards de beauté lui même et était parfaitement conscient d'être un genre de stéréotype physique du beau gosse, mais avait il à en rougir ? Depuis quand plaire est une tare, depuis quand être apprécié était synonyme de fadeur ? Des questions qui lui revenaient souvent en tête. N'en déplaisent au mauvaises langues, avoir un corps qui attire n'était pas obligatoirement un gage de faiblesse d'esprit et d'absence de réelle personnalité, et il se doutait que faire courir cette image profitait à ceux qui ne pouvaient ou n'avaient ni l'envie ni la chance d'avoir une plastique avantageuse en dépit du reste de leur personne.

    Triste.

    - Après tout, j'imagine que c'est plus aux sources même de la rumeur que je comprendrais sa raison, et non à l'objet de cette rumeur. Si tant est qu'il y aie une raison logique à cela, et c'est pas encore gagné ...

    En vérité Hayate ne prêtait qu'une oreille distraite aux paroles de la jeune femme, cela manquait cruellement de référentiel, et d'intérêt. Il envisageait déjà de se retirer et pourquoi pas se plonger dans une activité reposante. Lecture ou jeux vidéos ? C'est en pleine réflexion sur son envie ou non d'aller à la bibliothèque emprunter un bouquin qu'elle poursuivit, comme émergeant de l'océan.

    - A ton avis, le fantasme du prince charmant, c'est assez rationnel ?

    Il redirigea son regard vers elle... Il ne savait pas d'où elle revenait mais c'était à des milliards d'années lumière de son plateau repas.

    - Tu sais te battre Petit Prince, ou t'es plus attiré par les moutons et les roses ?

    Le voici maintenant de sang royal, qu'elle était ennuyeuse à suivre, dans le sens compliqué, il trouvait les relations entre ses phrases et le fil directeur de ses pensées mais c'était d'un chaotique... Pourquoi diable se prendre autant la tête...

    Autant couper court

    "Oui, oui, oui et oui, tu manies l'épée, J'ai un jouet dans le genre"

    Autant être honnête, la jeune fille était pour Hayate plate d'intérêt et pire lui tapait sur le système probablement sans qu'elle ne le veuille. Le jeune homme apprécie le calme et les conversations anodines, les performances il laissait cela sur le terrain, physiques comme intellectuelles.

    Enfin la plupart du temps.

    Idée, regain d'intérêt.

    "Tu veux voir ?"

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: L'art du réflexe. Pv Hayate. FINI   Jeu 19 Juin - 14:18

Sheery ne voyait rien de l'ennui de son interlocuteur, elle suivait le fil tordu et emmêlé de sa pensée sans sourciller,  habituée qu'elle était à ce labyrinthe où elle seule ne se perdait pas.
Ainsi elle ne souleva même pas l'agacement dont il fit preuve en répondant, blasé, à l'ensemble de ses questions :

"Oui, oui, oui et oui, tu manies l'épée, J'ai un jouet dans le genre"

Un jouet ? Je vous rassure, Sheery était sensible à l'ironie et à l'humour, mais on parlait d'une arme là, son outil premier, un instrument qui servait à tuer. Se battre, à la rigueur, cela pouvait être un jeu. Ôter la vie, non. C'était très sérieux. Surtout pour elle.

Considérer l'épée avec tant de légèreté ne pouvait que la contrarier. Combien de jeunes gens avait-elle croiser qui trouvaient ça trop cool de se la péter avec une lame qu'ils ne savaient même pas manier à la main ? Combien avaient ainsi représenté un danger pour autrui et eux-même sans s'en rendre compte ?

Elle avait toujours eu du mal à les supporter... Et osait espérer qu'Hayate n'était pas de ceux-à, ça valait mieux pour tout le monde.

"Tu veux voir ?"

Il avait l'air soudainement bien plus motivé... Sa voix était plus enjouée, et son regard était plus vif. C'était une question qui invitait à répondre par l'affirmative, qui le souhaitait ardemment ... Alors elle lui répondit ce qu'il voulait entendre :

- Pourquoi pas ?

Elle se leva, prête à suivre Hayate pour qu'il la mène à l'endroit où était rangée sa lame. Elle récupéra au passage son épée  seule arme en présence. Du moins le pensait elle. Mais même si elle ignorait qu'en ce moment même, Hayate portait déjà sur lui son arme, le réfectoire n'était de toute manière pas un lieu pour dégainer. Alors autant partir, d'autant plus que tous deux avaient fini leur repas.

Par la magie de la réputation et du respect admiratif, ils ne tardèrent pas à se débarrasser de leur plateau et à quitter les lieux.

- Voilà ce que je te propose, tu va chercher ton "jouet", et on se retrouve à la salle d'entraînement ? Non pas que je compte t'obliger à une démonstration... Mais il faut un lieu approprié pour dégainer.


Dernière édition par Sheery Kiyoi le Jeu 26 Juin - 12:22, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: L'art du réflexe. Pv Hayate. FINI   Ven 20 Juin - 21:16

    La Traqueuse le jaugea un instant du regard, de ces yeux d'aînés qui faisaient souvent l'amusement du jeune freluquet.

    - Pourquoi pas ?

    D'un accord tacite ils se levèrent d'un seul homme, et à peine leurs mouvements esquissés que nombre d'élèves portèrent leur attention sur eux, pris entre l'envie pressante de pouvoir se trouver une place assise et la retenue qu'imposait Sheery par sa simple présence. Avoir le statut de traqueur avait du bon, mais devait être épuisant à la longue. L'anonymat convenait mieux à Hayate pour le moment.

    Ils quittèrent leur table et l'ado alla rendre son plateau aux fées qui l'avaient remerciées de leurs voix aiguës. Il n'aimait pas trop l'idée de faire de l'exercice le ventre plein, aussi léger fût son repas, mais il n'avait plus trop le choix maintenant qu'ils se dirigeaient vers une démonstration de ses talents -inexistants- à l'escrime.

    Retrouvant la hauteur de la petite donzelle, elle lui fit part de ce qu'elle avait en tête :

    - Voilà ce que je te propose, tu va chercher ton "jouet", et on se retrouve à la salle d'entraînement ? Non pas que je compte t'obliger à une démonstration... Mais il faut un lieu approprié pour dégainer.

    Le jeune homme s'amusait intérieurement du double sens qui avait sans doute échappé à la jeune femme puis fit comme s'il voulait éloigner une mouche de la main.

    "Ne t'en fais pas pour mon jouet je l'ai toujours sur moi, tu me montres le chemin ?"

    Hayate ne savait pas trop où se diriger d'une part, et ne laisserait pas passer l’occasion de regarder les hanches d'un canon pareil se balancer doucement quelques mètres devant lui... Que voulez vous, 17 ans... Il fut aussi discret que possible et la suivit jusque leur destination au travers du véritable dédale que formait les couloirs escaliers et étages du lieu, pour finalement contempler les généreuses proportions d'une salle capitonnée d'un blanc immaculé, probablement à l'épreuve de n'importe quel type d'affrontement.

    Bien.

    Il se débarrassa avec précaution de sa veste, arborant un large teeshirt sans manches, noir, puis se positionna au centre de la pièce, avant de faire signe à la Traqueuse de s'approcher. Pendant qu'elle prenait place, il saisit le manche de Ryuu qui se dévoila progressivement à sa sortie de son fourreau, qui lui reste dissimulé.

    "Ryuu est un sabre timide, il n'a d'existence que pour son porteur tant que sa lame n'est pas au clair."

    Le très long sabre japonais à la garde lacée de bleu était élégant, fin, et semblait également très ancien.





Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: L'art du réflexe. Pv Hayate. FINI   Mer 25 Juin - 14:21

- Ne t'en fais pas pour mon jouet je l'ai toujours sur moi, tu me montres le chemin ?

Sheery haussa un sourcil surpris et fronça un nez dubitatif. L'épée qu'elle portait à la hanche ne passait pas inaperçue, et elle s'étonnait que le jouet, ainsi qu'il l'appelait, d'Hayate ne fasse pas preuve de la même visibilité. Bien sûr, elle en connaissait des épéistes et escrimeurs qui cachaient sur eux leurs lames. Mais il s'agissait de professionnels qui portaient déjà barbe et cicatrices. Là elle avait affaire à un mouflet.

Mais après tout … C'était le "syndrome d'MA". Il ne sert à rien de s'attendre à quelque chose de particulier, on sera forcément surpris, ou alors, c'est un coup de chance. Elle ne s'attarda pas d'avantage, et se contenta de prendre la direction de la salle d'entraînement.

Dire qu'une heure auparavant elle hésitait entre manger et dormir, tant l'un et l'autre de ces besoins étaient pressants. Maintenant que son estomac entamait une longue phase de digestion, elle se sentait de plus en plus molle et fatiguée. Mais la curiosité suffisait à la maintenir éveillée. Puis elle ne comptait pas se battre. Et quand bien même, si jamais il tentait de transformer la démonstration en un duel amical, c'était pas ça qui allait la crever, non, ce serait une promenade de santé pour elle…

Alors qu'elle songeait distraitement à tout cela, sans sentir le regard ardent de l'adolescent lui brûler le fessier, ils arrivèrent à destination. Chose curieuse, car rare, mais toutefois appréciable, la salle était vide …

Hayate ne tarda pas à prendre ses aises, abandonnant sa veste pour exhiber des bras de basketteur aguerris. Restait à voir si ses mains savaient aussi bien saisir les rondeurs d'une balle que se serrer autour d'un manche …

Une fois au centre de la pièce, et de l'attention, le jeune homme sembla saisir un objet invisible et extirpa de nulle part un sabre japonais. Sheery se plu à imaginer que dans une dimension parallèle, dans un grand temple où les flammes des bougies danseraient au pied de statues du grand Bouddha, un vieux moine aux longues et fines moustaches, austère dans son vieux kimono de soie, tenait le fourreau du sabre dans la direction de cette faille à travers laquelle Hayate tirait le sabre. Les deux Japons reliés par un sabre. La vision, bien que fantasque, lui plaisait énormément, assez pour qu'un sourire amusé prenne le pas sur une surprise convenue devant ce drôle de phénomène.

- Ryuu est un sabre timide, il n'a d'existence que pour son porteur tant que sa lame n'est pas au clair
- Je vois ...

Sheery s'approcha, bras croisés sous la poitrine, observant la lame qui était entièrement apparue. Elle était longue, brillante, patinée par les siècles. Mais ne semblait pas avoir connu de grands combats récemment.

Rendue à côté du jeune homme, elle saisit son poignet libre et lui fit tenir sa garde à deux mains.

- Un sabre se tient à deux mains … C'est une lame bien trop longue pour le tenir à une main.

Elle ajusta la position des doigts.

- Là c'est déjà mieux … Mais sers moins fort, c'est parfaitement inutile de t'y agripper comme ça. Il va pas se sauver, tout timide qu'il est. Imagine que tu tiens un oeuf dans chaque main. Tiens le assez fermement pour l'avoir bien en main, mais prend garde à ne pas le briser. De la souplesse ...

Conseil de base. Leçon de débutant. A priori, tous les indices étaient réunis pour ranger Hayate dans la catégorie des petits jeunots qui ont dégotté on ne sait trop comment une lame de maître, qui se la pètent avec sans avoir la moindre conscience ni de la valeur de l'arme qu'ils tiennent en main, ni du danger qu'ils représentent pour leur entourage et pour eux-mêmes …

- A quoi ça peut te servir d'avoir un sabre si tu ne sais pas le tenir ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: L'art du réflexe. Pv Hayate. FINI   Mer 9 Juil - 20:28

    - Je vois ...

    Hayate ne s'attendait pas à ce qu'elle provoque un contact, aussi alors qu'elle lui saisit le poignet il ne fit aucune rebuffade, ses oreilles bourdonnaient et ses yeux glissèrent inexorablement le long des chevilles, cuisse, hanche puis poitrine de la jeune femme, là ou mourrait sa peau au carrefour de son discret décolleté. Un instant seulement avant de se concentrer sur ce qu'elle disait.

    - Un sabre se tient à deux mains … C'est une lame bien trop longue pour le tenir à une main.

    Hayate s'était souvent vu entendre ce même conseil. Il ne doutait pas du bien fondé des paroles de Sheery, simplement il trouvais qu'avoir les deux mains sur la garde - pourtant étudiée pour - limitait ses mouvements et l’empêchait d'exprimer le plein potentiel de son pouvoir, et de plus, il ne tenait jamais Ryuu de cette manière en duel, à une main certes, mais la pointe de la lame derrière ses jambes, de manière complètement inverse à celle que le bon sens exige. Sans compter que ses bras sentaient à peine le poids de la lame, Ryuu était horriblement léger, tant que parfois il avait peur qu'il ne se brise lors d'un choc, une impression qui s'effaçait lentement au fur et à mesure de sa vie avec lui.

    Il la laissa lui arranger les paluches à sa convenance, tout occupée qu'elle était sur ses mains, lui bataillait pour focaliser ses pensées sur autre chose que ce que pouvait lui offrir la contre plongée...

    - Là c'est déjà mieux … Mais sers moins fort, c'est parfaitement inutile de t'y agripper comme ça. Il va pas se sauver, tout timide qu'il est. Imagine que tu tiens un œuf dans chaque main. Tiens le assez fermement pour l'avoir bien en main, mais prend garde à ne pas le briser. De la souplesse ...

    *En tout cas toi, tu as l'air souple ma jolie, tu veux pas me montrer à quel point ?*

    - A quoi ça peut te servir d'avoir un sabre si tu ne sais pas le tenir ?

    * T'as pas envie de tenir mon sabre pour voir à quel point t'es douée avec un manche en main ? *

    La phrase sortit dans son esprit, du tac au tac, mais bien heureusement ne passa pas la commissure de ses lèvres sinon traduite en un sourire doux.

    - Jusque là, je n'ai jamais perdu un duel avec Ryuu à mes côtés, je ne prétends pas être un maitre épéiste, mais la technique m'est superflue, je m'en sort très bien comme cela jusqu'ici.

    Il lança à quelques cm au dessus de sa paume la garde du sabre et l'empoigna comme il avait l'habitude de le faire, le sabre à l'envers, quasiment derrière lui, pointe vers le bas.

    - J'ai jamais vraiment aimé être conventionnel.

    Hayate ressentait qu'il avait besoin de se défouler afin de vider sa tête des pensées parasites que provoquaient cette petite voix acide et perverse. Si elle ne voulait pas d'elle même tenter un duel amical, alors il devrait sans doute l'y contraindre - avec tact - afin de se libérer.

    A moins qu'elle ne veuille bien se dévêtir dans les prochaines minutes ? Il en bavait presque.

    Sale gosse.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: L'art du réflexe. Pv Hayate. FINI   Mer 9 Juil - 21:54

Suite à toutes ces remarques sur les règles de base, qui découlaient presque du bon sens si l'on prenait la peine de s'appliquer deux seconde d'affilée, le jeune ado esquissa un sourire amusé. Sa fameuse assurante qui désarmait tant de vagins en jupette laissa Sheery de glace. Son petit minois ne l'empêchait pas de voir et de désapprouver son manque évident de technique dans l'art, même pas du maniement des armes, mais dans celui si basique que de tenir un sabre.

- Jusque là, je n'ai jamais perdu un duel avec Ryuu à mes côtés, je ne prétends pas être un maitre épéiste, mais la technique m'est superflue, je m'en sort très bien comme cela jusqu'ici.

Sheery lâcha les mains du petit coq, croisant les bras sous sa poitrine, répliquant d'un ton moqueur :

- Ce devait être vraiment des adversaires monstrueux dis moi...

Sans relever la pique, le jeune homme lança sa lame en l'air, la récupérant d'une seule main pour la tenir de nouveau de la pire des manières … On aurait dit un homme des cavernes tenant son Silex avant de dépecer le mamouth.

- J'ai jamais vraiment aimé être conventionnel.

La traqueuse lâcha un claquement de langues désapprobateur. Bah voyons … Monsieur ne voulait pas faire comme les autres … La technique c'est so mainstream tu comprend … Elle a été inventée par des vieillards hideux sans aucun sens de la mode et de la modernité, ce qui est synonyme d'efficacité et talent comme chacun sait … Faire ce qu'on veut n'importe comment, voilà la clef … Tu la sens ma rebelle-attitude qui fait de moi une personne extraordinaire pour laquelle tu devrais déchirer ton chemisier ?

Sheery aurait été ravie de briser le petit délire de ce jeunot encore imberbe … Oh oui, la tentation était forte …

Et puis merde.

Elle sortit l'épée de son fourreau, et alors qu'elle faisait quelques moulinets afin de détendre son poignet, elle pointa un menton défiant vers le blanc bec.

- Je serais bien curieuse de voir comment tu t'en sors Mister Anti-Conventions …

L'espace d'un instant, elle se rappela ce ridicule tour de passe-passe avec son poing s'arrêtant à un millimètre de son arrête nasale, aussi vif qu'un éclair et précis qu'un chirurgien. Puis elle haussa de l'épaule … Ca ne pouvait pas suffire pour sauver les meubles. Il avait de bons réflexes, et alors ? Normal pour un sportif de sa catégorie …

Non, l'art de l'épée, c'était autre chose que de la vitesse ou que des réflexes. C'était de la technique, du savoir faire, une manière d'agir sur le terrain, une danse que l'on peinait à apprendre tant elle était capricieuse et subtile.

Elle pointa son épée vers le samurai en herbe.

- Paré pour un petit duel ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: L'art du réflexe. Pv Hayate. FINI   Sam 26 Juil - 21:38

    Hayate resta là un instant pendant que Sheery dégainait sa propre arme, puis sentit qu'il était parvenu, il ne savait de quelle manière, à déclencher quelque chose chez elle, un déclic qui l'avait faite tirer lame au clair. Peut être l'avait il énervée ? Il n'en savait fichtre rien et ne brillait pas, encore une fois je le craint, par ses capacités de déduction qui frôlaient celles d'un bulot cuit.

    Ses mouvements sans doute destinés à détendre son poignet étaient empreints d'une habitude gravée dans ses muscles comme une marque de burin dans une stèle ; c'en était presque effrayant. Et pourtant elle n'avait pas encore esquissé le moindre mouvement de combat ! N'osant pas vraiment imaginer ce qu'elle réservait aux combats de mise à mort ou tout risque était exclu, en comparaison d'une petite joute amicale histoire de transpirer un peu.

    Le jeune freluquet sentait déjà qu'il allait passer un sale quart d'heure et un sourire passionné se peignit sur son visage. Il en tremblait presque.

    Un challenge.

    - Je serais bien curieuse de voir comment tu t'en sors Mister Anti-Conventions …

    C'était donc là le point qui l'avait décidée et ainsi évité à Hayate de s'escrimer, cette expression n'a jamais été aussi mal choisie, à la convaincre de battre le fer. Intéressant, êtes vous si à fleur de peau jeune demoiselle au déhanché mortel ?

    - Paré pour un petit duel ?

    Le basketteur aurait du être effrayé, tétanisé par l'assurance et les indices qui criaient l'efficacité de son adversaire, entre son titre et l'état de ses mains qu'il avait constaté un peu plus tôt, mais également l'aura écrasante qu'elle générait avec la garde de son épée en main, pointé dans sa direction.

    Persuadé jusque dans le tréfonds de son âme qu'il allait en baver, suer, avoir mal et peu être même saigner, Hayate éclata de rire avant de foncer droit sur l'épéiste.

    Aurevoir retenue aurevoir ennui, adieu ballon rond et adversaires ennuyeux, les dons l'académie, tout cela devenait le moindre de ses soucis.

    Un défi.

    Voilà des lustres qu'il n'avait pas été aussi heureux.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: L'art du réflexe. Pv Hayate. FINI   Sam 26 Juil - 23:58

- Paré pour un petit duel ?

Pour toute réponse, Sheery eut droit des éclats de rire. Elle ne pu s'empêcher de sourire, à la fois étonnée d'une telle réaction, et amusée à l'idée de transformer ce rire innocent et ingénu en larmes de souffrance et d'humiliation … Oui, notre dame blanche se trouvait des penchants sadiques … Mais au fond, ce n'était pas une haine absolue qu'elle avait pour ce blanc bec. Non … C'était … de l'amour vache. Bien vachard pour le coup.

Alors que le jeune fou, sans nulle doute parce que gonflé d'assurance et d'inconscience, se ruait tête baissée vers Sheery, celle-ci le laissa venir, et par la même occasion son sourire s'élargir. Oui, elle était rincée après les dures journées qu'elle avait enquillées dernièrement. Mais quand l'adrénaline et l'excitation d'un combat qui n'impliquerait aucune mort, mais juste la jouissance d'une victoire écrasante, s'emparaient d'elle … Elle était prête à pousser son corps jusqu'au bout juste pour ça.

Combattre pour l'académie et servir Ren, c'était cool … Mais elle avait peu de plaisirs dans cette vie de misère qu'était la sienne. Certes, elle était contente d'être utile, d'avoir un titre prestigieux … Mais le tableau était rongé par ses désirs de vengeance inassouvis, la douleur des souvenirs détruits … Elle étouffait à devoir taire tout cela bien au fond d'elle. Devoir garder la tête haute et la face avec. Tenir le coup.

A vouloir recadrer ce morveux, elle se sentait … vivante.

Mais je cause, je cause … et je vous prive d'une scène absolument fameuse ! Une scène durant laquelle, sans même avoir à réfléchir, Sheery baissa instinctivement le bras tout en pivotant, présentant son profil à l'adversaire ainsi que le plat de sa lame. Elle n'avait nullement l'intention de faire couler le sang …

Mais ça ne voulait pas dire qu'il s'en sortirait vierge de tout bleu … Sans le moindre effort, elle dévia la trajectoire de la lame d'Hayate. Il fallait dire que sa tenue de la garde ne lui permettait guère une poigne bien solide, ce qui facilitait grandement la chose. Poursuivant son mouvement descendant, elle faucha la jambe du basketteur violemment, décidée à l'envoyer à terre.

Hélas ce ne fut pas le cas, le jeune homme effectue une espèce de roulade bizarre et parvînt à se réceptionner sur ses pieds quelques mètres plus loin. Mais Sheery n'avait pas été tendre, et si son coup n'avait pas eut l'effet escompté, il avait tout de même fait son office.

- Tu t'battais avec des chatons ? Ils t'auront au moins appris à ré-atterrir ...

Sans lui laisser plus de répit, elle chargea à son tour. Mais contrairement à cet incompétent, elle se garda bien de foncer tête la première, en ligne droite, le sabre au dessus de la tête. Elle garda son épée pointe levée et garde au niveau de l'abdomen, prête à parer toute attaque à venir, sautant de droite à gauche, agile et imprévisible.

Elle virevoltait autour du garçon qui tournait sur lui-même, se précipitait, tentant péniblement de rester face à elle et de l'atteindre en sprintant comme un fou. A chaque fois, elle esquivait d'un pas léger, d'une parade aisée et basique, ne se privant pas de lui porter un coup en lui renvoyant les siens.

Cela dit, Sheery eut matière à être surpris. Il restait debout. De nombreuses fois, elle avait tenté de le mettre à terre, de lui faire plier le genou, ou même simplement de le désarmer en essayant de frapper son poignet ou son bras. Mais il parvenait toujours à sauver sa peau, esquivant de justesse le coup qui pouvait le faire chuter …

Au bout de deux courtes minutes de duel, Sheery marqua, un arrêt, abaissant son épée.

- … Bizarre.

Elle aurait tout aussi bien pu dire surprenant … mais ça lui aurait fait trop plaisir.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: L'art du réflexe. Pv Hayate. FINI   Mar 16 Sep - 15:37

    Parade, esquive, esquive, esquive.... Esquive ... Même dans ses duels les plus acharnés il n'avait autant été sur la défensive. Il ne pouvait pas espérer quitter sa posture une seule fraction de seconde sous peine de prendre un coup parfaitement millimétré. Ce style ne lui convenait pas, mais il n'avait pas réellement le choix voyez vous ; Elle était bien trop douée.

    Elle parvint à le toucher pour le désarçonner, un coup sec à hauteur du genoux, mais il en amortit la puissance et s'envoya lui même plus loin, posant une main à terre pour faire un arc de cercle avec son corps et se rétablir sans heurts, Ryuu toujours en main malgré ses folles cabrioles.

    - Tu t'battais avec des chatons ? Ils t'auront au moins appris à ré-atterrir ...

    Cela lui allait bien tiens, de parler de félins. c'est l'hôpital qui se fout de la charité, il n'avait jamais vu donzelle aussi naturellement animale, plus qu'un air c'était une démarche, un savoir vivre qui l’englobait tout entière. Si y'avait bien un chaton dans la pièce, ce n'était pas lui. Et ils n'étaient que deux.

    Une avalanche de coups succéda, elle était très mobile, et de son côté était parfaitement dans son élément. Le revoilà pivot en plein match de basket, rotation rotation, arrêt, feinte, esquive, pas, rotation. Un pied en appuis l'autre dirigeant son corps vers son adversaire. Elle ne cessait de vouloir l'envoyer au tapis, ce qu'il ne faisait jamais grâce à ses réflexes de folie. Chaque tentative était toutefois effective, et en temps normal n'importe qui à sa place aurait déjà mordu la poussière. Il savait par expérience qu'elle commencerait à se poser des questions maintenant. Les habitudes ont la vie dure avec Hayate, et il a tendance à provoquer un malaise chez les personnes qui les mettent à l'épreuve, indicible, serpentant doucement ... "quelque chose" cloche, "quelque chose" ne va pas, et plus l'échange va durer, plus il va réussir là ou d'ordinaire les autres échouent, alors qu'il est sensé avoir enfin perdu, toujours à l'ultime fraction de seconde, toujours cet ascenseur émotionnel *OUI ! ... Hein ? Mais...*

    Elle marqua une pause, baissant la pointe de son épée.

    - … Bizarre.

    De son côté Hayate joua un peu de ses épaules pour les détendre. Il était totalement noué à force de se crisper dans le feu de l'action. Comme pendant une mi-temps, il passa mentalement en revue ce qu'il avait décelé ou compris pendant le 1er échange.

    Elle est bien plus petite, c'est contrairement à lui une cible difficile à atteindre, par contre leurs endurances n'avaient aucun point de comparaison, il était bien plus puissant et pourrait se battre comme ça des heures avec de perler, le soucis c'est que Sheery avait le don de ne faire que le nécessaire, ainsi elle ne  gaspillait pas une goutte de sa forme. L'efficience même. Il doutait d'un jour la fatiguer, pire, sa taille et son poids l'handicapait grandement dans l'éventualité d'une bataille d'attrition.

    Il aurait bien aimé voir ce qu'engendrerait une stratégie où, sachant qu'elle ne pouvait le blesser sciemment, se contenter de l'obliger à parer en frappant de toutes ses forces jusqu'à ce qu'elle en aie mal aux bras. Mais il n'était stupide à ce point. Et il n'avait pas envie de l'obliger à le faire se calmer...

    Il rengaina Ryuu, qui disparut dans son dos.

    "C'était, intéressant"

    Il se dirigea vers son sac et en sortit une bouteille d'eau qu'il balança à Sheery

    "Mais pour moi on s'arrête là, je suis en pleine digestion, et j'aime pas perturber comme ça mon transit"

    Et en arrêtant là, elle ne pourrait pas encore mettre le doigt sur ce "quelque chose"
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: L'art du réflexe. Pv Hayate. FINI   Sam 27 Sep - 15:40

Il va sans dire qu'Hayate ne cracha nullement sur cette occasion qui lui était donnée pour se reprendre. Il fallait dire que c'était les premières secondes de répit qu'elle lui laissait. Certes, il n'était à bout de souffle ni au bord de l'épuisement. Monsieur était un sportif. Mais même durant les parties les plus intenses, il y a toujours cette seconde où l'on peut relâcher ses muscles, où l'on s'autorise un pas calme et posé, l'instant choisi pour se réjouir d'un petite réussite ... Ici non. Elle ne l'avait pas lâché, l'avait harcelé, collé au cul, traqué ... Après tout, c'était son boulot, et elle le faisait bien. Tout ça pour dire que le jeune homme eu l'air d'apprécier ces quelques instants pour remuer ses épaules, tendant de dénouer ses muscles.

Bon, elle avait été sympa deux secondes, mais le combat était loin d'être fini ... Sheery redressa sa lame et se tendit, tel un chat prêt à bondir sur sa proie, griffes acérées dehors ...

Avant d'être coupée net.

Le bruit du métal qui racle le fourreau, semblable au souffle feutré du rideau rouge qui tombe sur les planches, annonça la fin de la leçon. Monsieur se rétractait.

- C'était, intéressant.

La jeune femme abaissa sa lame, interdite. Il ... abandonnait ? Elle le dévisagea, les yeux ronds.

- Mais...

Une bouteille lancée lui coupa la parole, elle la rattrapa in extremis en la retenant à la hauteur de son genou, qu'elle dû plier.

- Mais pour moi on s'arrête là, je suis en pleine digestion, et j'aime pas perturber comme ça mon transit.

L'épée mollement tenue dans la main droite, la bouteille dans la main gauche, la Traqueuse eut bien besoin d'une minute pour que son cerveau parvienne à traiter, ou plutôt accepter, toutes les infos que les nerfs sensitifs lui envoyaient.

Non, cet air éberlué qu'elle avait n'était pas celui d'un chaton que sa mère vient d'envoyer bouler, décrétant sèchement que la minute de jeux était finie. Enfin un peu quand même, mais pas que. Non, c'était juste qu'elle s'était fait une image assez caricaturale du jeune homme (oui je sais, on en doutait pas), le rangeant sans la moindre précaution dans la case des morveux pétés d'assurance et fierté. Au passage, vous connaissez la théorie du brin de paille du voisin et de la poutre oculaire chez soi ? Allez vous renseigner...
Bref, tout ça pour dire que l'idée qu'elle se faisait d'Hayate n'était absolument pas compatible avec ce qui se produisait à l'instant : un abandon. Un abandon déguisé avec une excuse bidon, mais un abandon quand même !

Et ça, Sheery ne savait pas du tout comment le prendre ... Elle avait ce goût amer de ceux qui n'ont pas obtenu une belle victoire bien propre, mais aussi de ceux qui s'aperçoivent qu'ils ont le jugement un peu hâtif ...

Elle ouvrit la bouteille qui lui avait été si promptement lancée, tâchant de faire partir cette amertume avec d'amples gorgées. Elle alla jusqu'à en verser un peu dans son cou. C'est qu'il faisait chaud.

Ceci fait elle considéra un instant la bouteille, ne sachant si elle devait la rendre à son propriétaire ou conserver le goulot qui portera à jamais ses miasmes et salive. Puis décidant de ne pas s'encombrer, et aussi quelque part pour se "venger" de ce retournement de situation, elle rendit la bouteille désormais presque vide à son donneur, la balançant au travers de la pièce.

- Merci bien monsieur le menteur.

Elle rengaina son épée, fixa un instant le damoiseau, manifestement contrariée, bras et jambes croisés.

- Tss...

Elle fit volte face, pivotant sur ses pieds de sorte à ce que ses jambes se décroisent. Elle venait de se rappeler qu'elle était fatiguée. Et puis ce mec l'énervait. Du moins voulait-elle s'en convaincre.
Bref, elle se dirigea vers la sortie, faisant un salut de la main sans même se retourner.

- Bon, tu m'excusera, mais pour le coup j'ai plus rien à faire ici. Ciao.

Avant de franchir la porte, elle tourna la tête dans sa direction.

- P'tit con va.

Elle partit en souriant.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'art du réflexe. Pv Hayate. FINI   

Revenir en haut Aller en bas
 
L'art du réflexe. Pv Hayate. FINI
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Validée]Godwrath D. Alexander [Fini]
» Petite tornade [fini]
» [fini]Baptème d'Azurely
» Sarkozy ap fè rondomon lè Obama fini pale
» Ohoh, voici Liana ! [Fini.]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Magical academy  :: Zone hors rpg :: Topics terminés-
Sauter vers: